Notre intérêt pour la Gnose est d’atteindre la pleine connaissance de l’Être intérieur, ce qui nécessite une révolution psychologique radicale, ce qui signifie que nous devons devenir des vaisseaux adaptés à travers lesquels l’Intime peut s’exprimer. Le chemin pour y parvenir est interne, psychologique et guidé par l’Être intérieur.

La méthode pour y parvenir a été enseignée par les plus grands êtres humains: Jésus, Bouddha, Krishna, Moïse, etc. Lorsqu’ils sont étudiés intégralement, on peut facilement voir qu’ils ont tous enseigné la même méthodologie pour le même chemin. Ainsi, puisque nous cherchons à devenir comme eux, nous suivons leurs traces. Nous visons à être comme ces maîtres, qui sont de beaux êtres purs, des rois et des reines sur la nature. Un roi ou une reine de la nature domine la nature et n’est pas dominé par la nature, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Autrement dit, un tel maître n’a pas besoin de plantes ou de produits comestibles pour s’éveiller ou acquérir des connaissances. Ils l’acquièrent simplement à l’intérieur, à travers leurs propres facultés.

Nous étudions les enseignements de ces grands maîtres, non seulement les Écritures écrites qui sont composées de milliers de pages de significations profondes et multicouches, mais aussi la connaissance secrète qui jusqu’à très récemment n’était pas écrite. Dans toutes ces connaissances, à la fois écrites et secrètes, il n’est fait mention nulle part de l’ingestion d’hallucinogènes. Les seuls endroits où vous trouverez de telles choses sont dans les enseignements de magie noire, qui sont très abondants, mais qui ne résultent que de la formation d’esclaves du désir.

Ceux qui pratiquent sincèrement selon les instructions données par les maîtres que nous étudions éveillent la conscience, développent les pouvoirs de leur Être intérieur pour acquérir directement la connaissance et expérimentent ainsi les étapes du chemin. Ceci est connu de tous nos instructeurs et des milliers d’étudiants du monde entier qui étudient ce chemin. Nous vivons tous ce que les plus grands maîtres ont enseigné. Aucun de ces maîtres n’a enseigné l’utilisation des hallucinogènes, donc aucun de nous n’utilise de telles substances, n’en a besoin ou n’en veut.

Méditation, Psychédéliques et Éveil

La Méditation est la science de l’éveil et de la libération de la conscience.

Contrairement à la croyance populaire, les drogues récréatives et les psychédéliques sont complètement antithétiques à la Méditation.

La Méditation n’est pas une technique: des exercices de relaxation, de respiration ou de concentration. Bien que ceux-ci soient préliminaires et facilitent l’expérience de la Méditation, celle-ci est un état de conscience: lumineuse, claire et inconditionnée.

Le but de la Méditation est de libérer la conscience de tout conditionnement, en particulier des limitations du soi, de l’ego, du désir – le « moi, moi-même et Je».

Dans toutes les anciennes écoles de mystère et les enseignements spirituels des prophètes, le désir est strictement assimilé à l’ego, aux défauts ou aux conditions qui produisent la souffrance. Ils ont enseigné que de tels désirs, et les comportements qui les perpétuent, doivent être renoncés, compris et systématiquement éliminés pour produire le bonheur, la sérénité et une véritable illumination.

« Le désir ne se repose jamais par la jouissance des luxures, car le feu augmente sûrement plus on lui offre du beurre. » ―Loi de Manu 2.94

La Méditation, en tant qu’état de conscience immaculée et de perception clarifiée, est utilisée pour éliminer le désir: les états psychologiques afflictifs, les égos et les conditions du mental.

L’ingestion de drogues fait le contraire: elles conditionnent la psyché dans sa cage égoïque.

L’introduction de substances dans la conscience ne la libère pas de ses conditions.

La marijuana n’est pas utilisée par les magiciens blancs. Elle n’est utilisée que par les magiciens noirs.

Le LSD est un produit chimique toxique utilisé uniquement par les magiciens noirs.

La Psilocybine, en tant que substance naturellement présente dans certaines plantes, a une fonction médicinale très limitée lorsqu’elle est utilisée par un médecin dont la conscience est éveillée. Cependant, cette utilisation est strictement limitée.

En synthèse, il n’y a pas d’utilisation occasionnelle acceptable de ces substances en raison de leurs dangers inhérents. De plus, on n’en a pas besoin: les expériences d’éveil que vous souhaitez vivre sont beaucoup plus sûres et faciles à acquérir en apprenant à méditer.

La Méditation ne présente aucun risque, mais confère tous les plus grands cadeaux que l’on puisse acquérir. Mais, les gens sont trop paresseux pour apprendre et cherchent toujours des justifications pour nourrir leurs désirs, comme pour la drogue.

Nourrir le désir de drogue, en particulier avec la sophistique de l’expérimentation et avoir des expériences « spirituelles », ne fait que fortifier l’ego avec ses hallucinations ultérieures, ce qui n’est pas le but de la Méditation.

Expériences à travers la Drogue

Les expériences à travers le cannabis, la marijuana, l’alcool, la cocaïne, l’héroïne, l’ayahuasca, etc., sont à cent pour cent subjectives et égoïques, dans les dimensions inférieures, les royaumes de l’enfer ou Klipoth de la Kabbale Hébraïque.

Malgré les mythes populaires, il n’y a pas de manière correcte de consommer des drogues, car elles produisent toutes le conditionnement de la conscience.

La psychédélie vient de psyché (âme) et delia (drogue). Certains partisans de l’usage de drogues affirment qu’une telle étymologie n’est pas factuelle, puisque delia provient de delouse, signifiant « révéler ».

Cependant, ces « révélations », perceptions et visions se trouvent dans des états conditionnés, les égos, les royaumes de l’enfer.

« Les extra-perceptions d’un toxicomane ont leurs propres racines dans l’abominable organe Kundabuffer (le serpent tentateur de l’Éden).

« La conscience emprisonnée dans les multiples éléments qui constituent l’ego est limitée dans ses processus en vertu de son propre emprisonnement.

« La conscience égoïque arrive dans un état comateux avec des hallucinations hypnotiques très similaires à celles d’une personne sous l’influence de n’importe quelle drogue.

« Nous pouvons présenter cette question de la manière suivante: les hallucinations de la conscience égoïque sont les mêmes que les hallucinations provoquées par les drogues.

« Il est évident que ces deux types d’hallucinations ont leurs causes originelles dans l’abominable organe Kundabuffer (Lire le chapitre 17 de La Grande Rébellion). » ―Samael Aun Weor, La Grande Rébellion

Les drogues ou les produits chimiques qui modifient le mental ne produisent pas d’illumination spirituelle, car ils éveillent des perceptions ou des hallucinations dans le désir.

Le problème est que les gens ont des expériences extrasensorielles à la suite de ces substances, mais ce qui leur manque, c’est le discernement de ce qui est vraiment positif ou négatif. Ils ne connaissent pas la différence entre la conscience et l’ego.

Il existe une nette différence entre les états éveillés de conscience libre et les états subjectifs de l’ego.

Beaucoup de gens fument de la marijuana pour avoir des projections astrales, comme adressé dans une question à Samael Aun Weor lors d’une conférence:

« Étudiant: Il existe de nombreuses plantes stimulantes comme la marijuana, qui, par exemple, servent à réaliser une projection astrale de manière rapide…

« Samael Aun Weor: Les éléments chimiques des drogues sont nocifs.

« Notez que la marijuana, comme beaucoup d’autres drogues, est à cent pour cent subjective. Il est vrai qu’au moyen des champignons hallucinogènes, du LSD (acide lysergique), etc., des projections astrales sont réalisées, certes, mais ce sont des projections subjectives et inhumaines. Elles sont traitées dans les infra-dimensions de la nature et du cosmos, et ne sont pas propices à une illumination authentique, transcendantale et objective. Elles échouent. Elles sont un détriment. » ―Samael Aun Weor, « Questions sur le Chemin »

Il n’y a rien de spirituel dans le désir, ni dans ses hallucinations induites par les plantes et les produits chimiques. L’état de désir ou d’aversion constitue l’ego, le soi, qui est à l’origine de la souffrance.

L’Être (la divinité) et l’ego (notre satan intérieur) ne peuvent pas se mélanger, comme l’huile et l’eau. Les drogues et la Méditation sont incompatibles. Nous ressentons naturellement la béatitude dans la conscience libérée de l’ego, mais les drogues conditionnent l’âme et la piègent dans le désir. Les drogues ne peuvent pas libérer l’âme, mais la piéger. C’est pourquoi la divinité est très stricte dans toute tradition méditative: ne prenez pas de substances intoxicantes. Elles pollueront votre conscience.

La véritable spiritualité consiste à annihiler le désir, de sorte que la conscience puisse être libre, expérimentant sa propre nature innée, heureuse et divine.

Les expériences spirituelles illuminées sont libres de conditions, puisqu’elles sont la fonction naturelle de la conscience éveillée et libérée.

Il n’est pas nécessaire d’ingérer des produits chimiques pour éveiller notre état naturel d’être, car cela est possible grâce à un entraînement méditatif sérieux et un travail psychologique.

Les Dangers de la Consommation de Drogues

Il faut comprendre, sur la base d’une expérience consciente, pourquoi les drogues sont nocives, mais cela ne justifie pas l’expérimentation de drogues. Les instructeurs peuvent à plusieurs reprises avertir et fournir une base intellectuelle pour une telle abstention, mais cela ne donnera pas une compréhension du cœur.

Beaucoup de gens soutiennent que pour comprendre les drogues, il faut les avoir expérimentées. Il s’agit d’une erreur non séquentielle, où la conclusion ne suit pas la prémisse.

Entendre comment le feu brûle la main est une chose, mais être brûlé par lui en est une autre. Pour vivre, il faut comprendre les dangers du feu. Mais, en disant cela, nous ne vous demandons pas de mettre la main sur un poêle brûlant. Il n’est pas nécessaire de mettre la main au feu pour savoir que c’est dangereux, car on peut apprendre ses propriétés par l’observation.

De la même manière, nous ne vous disons pas que pour savoir que les drogues sont nocives, il faut les expérimenter. Il suffit de regarder la vie des toxicomanes pour percevoir leur affliction et leur faible niveau d’être. Car « Vous les reconnaîtrez à leurs fruits » (Matthieu 7:16).

La compréhension de l’ego et de ses états illusoires amène le méditant pratique à la conclusion que l’ingestion de produits chimiques, de substances végétales et de substances intoxicantes approfondira son identification avec le « Moi » animal, car les hallucinations induites par les drogues proviennent du même organe Kundabuffer.

Il est bien connu que la consommation de drogues, récréative ou « spirituelle », dégénère le cerveau, le cœur, les systèmes nerveux et endocrinien, la virilité sexuelle, etc. Cela affecte la connexion psychique entre le mental ou le corps mental et le cerveau physique.

« De toute évidence, les drogues annihilent les ondes alpha. Alors, incontestablement, la connexion intrinsèque entre le mental et le cerveau est perdue. Cela entraîne en fait un échec total. » ―Samael Aun Weor, La Grande Rébellion

Lorsque le cerveau n’est plus connecté avec le corps mental, il se décompose, dégénère et cesse de fonctionner.

Le comportement des toxicomanes est bien documenté. Ils font l’expérience d’un déclin systématique de l’éthique, du jugement moral, des facultés discrernantes et de la capacité de s’assurer d’une conduite correcte dans diverses situations sociales, qui sont tous contraires au but de la Gnose et de la spiritualité authentique.

La Drogue: Une Porte d’Entrée vers la Spiritualité?

Les gens sont libres de croire ce qu’ils veulent à propos de la drogue. Si les étudiants souhaitent continuer à consommer de la drogue à des fins récréatives, médicales ou « mystiques », c’est un choix personnel.

Malgré les demandes constantes de validation des drogues, notre réponse sera toujours la même: les psychédéliques et les drogues récréatives conditionnent la conscience en enfer, pour qu’elle y reste éveillée et piégée. L’ingestion de psychédéliques en gardera un identifié et piégé dans les royaumes inférieurs. Il n’y a aucun moyen d’investiguer et de comprendre les royaumes inférieurs de la Kabbale à travers la drogue.

Même si certaines personnes découvrent la Gnose pendant qu’elles expérimentent des drogues, cela ne justifie pas leur utilisation. Ce qui se passe, c’est que la divinité offre un moyen d’échapper à la dépendance, au vice et à la dégénérescence, c’est-à-dire à travers les enseignements, pas parce que le DMT, le LSD, l’ecstasy, la marijuana, le cannabis, l’ayahuasca, la mandragore ou la racine de mandragore, le peyotl ou la drogue ont ouvert la voie à réalisation spirituelle. Nous enseignons comment libérer la conscience de ces niveaux inférieurs, et non comment augmenter son attachement aux états subjectifs et infernaux de l’être, donc nous ne préconiserons jamais l’utilisation de substances intoxicantes.

Notre Être intérieur essaie de nous parler, de nous éveiller, à chaque instant de la vie. Certaines personnes meurent presque avant de s’éveiller au sérieux de leur vie spirituelle. Une tragédie personnelle, comme la mort d’un être cher, peut conduire certains à la décadence morale et d’autres à Dieu. Chaque expérience compte en raison de ce que nous en faisons, de la façon dont nous réagissons. Même un épisode choquant induit par la drogue peut éveiller une personne lorsque l’Être se bat pour aider l’âme à revenir à la divinité, même si un tel épisode est traumatisant, nocif et inutile. Mais pour certains, cet épisode conduit à la dépendance et à la confusion, tandis que d’autres le mettent de côté et cherchent la vérité à l’intérieur.

Pourquoi les psychédéliques existent-ils? Dans la plupart des cas, les gens continuent à dériver ou à ingérer ces substances pour ressentir certaines sensations subjectives. Ils étaient ensuite vendus ou donnés à d’autres qui pourraient être ouverts à de telles expériences, qui seraient également hypnotisés par ces sensations. De nos jours, ils sont principalement produits pour les toxicomanes afin de gagner de l’argent et de continuer dans leurs habitudes.

Si certains ont la capacité de vivre la guerre, la maladie, la pauvreté, etc., comme une chance de transformer sa vie pour le mieux, c’est un bon signe. Mais de nombreux individus égarés se considèrent illuminés par quelque moyen que ce soit et sombrent dans encore plus de confusion, car ils ne peuvent pas abandonner le désir.

Conscience Objective et Réalité

L’expérience de la réalité se déroule magnifiquement lorsque nous abandonnons les désirs et lorsque les causes appropriées sont rencontrées: le mental est silencieux, la sérénité et la concentration sont établies et la conscience libérée de l’ego est activée.

Quant à l’utilisation de la conscience objective et libre pour explorer les royaumes de l’enfer, cela peut être très utile. Dans un état objectif, nous pouvons voir l’immense souffrance de ces royaumes et cultiver la compassion pour ceux qui sont hypnotisés par ces états subjectifs. Cependant, beaucoup d’entre nous sur cette planète ont la majorité de la conscience dans les royaumes de l’enfer, et nous les voyons à travers les filtres de nos attachements et désirs, pas comme ils sont vraiment.

Si nous souhaitons échapper à l’enfer, on doit éveiller la conscience libre, pas la conscience piégée dans l’ego. Les psychédéliques fortifient la conscience égoïque et la maintiennent asservie et emprisonnée au désir. La conscience inconditionnée, libre de désir, est le seul moyen de libérer le reste de la conscience qui est en cage.

Un prisonnier ne peut libérer personne d’autre s’il est emprisonné dans sa propre cellule. Vous devez d’abord vous échapper de la cellule pour en libérer les autres. La même chose avec la conscience.

La Philosophie et la Religion des Drogues

La philosophie et le mysticisme des psychédéliques hypnotisent de nombreuses personnes. Ce type de mentalité est évidente chez les toxicomanes qui, tout en se détériorant et se remplissant de souffrances incroyables, continuent à défendre leur dépendance malgré les preuves autour d’eux, les peines de leurs proches, les problèmes socio-économiques, sexuelles, conjugales, etc.

Ne laissez pas un vice devenir votre religion:

« Un toxicomane transforme le vice en religion. Étant induit en erreur, il pense vivre ce qui est réel sous l’influence de la drogue. Sans savoir que les extra-perceptions produites par la marijuana, le LSD, la morphine, les champignons hallucinogènes, la cocaïne, l’héroïne, le haschich, les tranquillisants en excès, les amphétamines, les barbituriques, etc., etc., ne sont que des hallucinations produites par l’abominable organe Kundabuffer.

« Les toxicomanes involuent et dégénèrent dans le temps. À la fin, ils sont submergés en permanence dans les mondes infernaux. » ―Samael Aun Weor, La Grande Rébellion

Peyotl, Projection Astrale et Chamanisme

Il existe un mysticisme très profond entourant les âmes conscientes de la nature pour le développement et l’amélioration non seulement de notre propre spiritualité, mais des autres.

Chaque plante dans la nature a une âme, connue comme élémental. Le travail conscient et spirituel avec les âmes des plantes est appelé élémentothérapie.

Dans le passé, les traditions chamaniques et les religions indigènes ont utilisé l’âme des plantes pour éveiller la conscience.

Certains Maîtres de la Loge Blanche travailleraient avec certains élémentaux de plantes, comme l’explique Samael Aun Weor dans La Rose Ignée et Médecine Ésotérique et Magie Pratique, pour aider les disciples. Cependant, vous ne trouverez pas ces maîtres dans le plan physique, mais dans les dimensions internes.

Nous avons personnellement reçu de l’aide dans les mondes internes de maîtres qui ont administré de l’aide grâce à la magie élémentale de plantes spécifiques. Mais, nous le clarifions explicitement: vous ne trouverez pas ces maîtres dans le monde physique, mais à l’intérieur.

L’humanité est maintenant tellement dégénérée que les chamans authentiques et les médecins spirituels ne sont pas faciles à trouver. En raison des dangers, il est préférable de les éviter dans le monde physique et de les rechercher à l’intérieur.

Ce que vous trouverez dans ce monde, cependant, ce sont des individus confus qui utilisent des plantes et des substances pour éveiller la conscience conditionnée: l’ego. Ils croient sincèrement que les perceptions induites par l’ingestion de ces plantes sont positives et objectives. Nous appelons de telles personnes, avec une perception éveillée par le conditionnement, des démons. Beaucoup de gens se soumettent à de tels « loups déguisés en brébis » par naïveté, inexpérience, imprudence et indiscrétion.

Il y a d’innombrables personnes dans ce monde physique qui effectuent des cérémonies pour certaines plantes et substances psychédéliques. Cependant, « les toxicomanes transforment leur vice en religion » et sont remplis d’innombrables excuses pour justifier leurs désirs.

Même les pratiques positives avec les élémentaux ont été abusées en raison de la dégénérescence de ces traditions chamaniques. Un tel exemple est le peyotl.

L’élémental de peyotl était traditionnellement utilisé pour provoquer des projections astrales. Mais, la pureté originelle de ces pratiques a été falsifiée, corrompue et perdue à cause des innovations et des abus.

Pour vraiment profiter des élémentaux des plantes telles que le peyotl, il est nécessaire de promulguer les lois cosmiques, la conduite éthique et les principes divins nécessaires pour commander la nature, et non d’en être l’esclave.

Comme raconté dans une conférence de Samael Aun Weor:

« Etudiant: Vous aussi comme le Maître Huiracocha avez parlé une fois du peyotl, précisément pour aider ces cas de projection astrale.

« Samael Aun Weor: Le Peyotl est tout à fait différent. L’élémental du peyotl coopère, oui, avec la Méditation, il ne crée aucune sorte de tendances. Mais, l’élémental est très exigeant: il exige la chasteté. En aucun cas le peyotl n’aidera, par exemple, les indécents, les lubriques. Il a des règles.

« Maître Huiracocha a parlé du peyotl. Il a raconté comment le Maître Rassinchi, à l’intérieur du temple de Chapultepec, utilisait le peyotl pour provoquer une projection astrale. C’est la seule plante recommandée à la condition de ne pas en abuser, puisque ce n’est que pour le K.H. [Kosmic Humans]. Un étudiant qui voulait l’utiliser pour la troisième fois, après avoir reçu plusieurs instructions, a été rappelé à l’ordre par les seigneurs du karma, et il lui était interdit de continuer; pour être plus précis, il en a abusé. Par conséquent, l’élémental de peyotl est utile, mais il faut connaître les procédures appropriées, et ne jamais en abuser.

« Quant aux autres drogues, je ne dirai rien.

« Nous ne pouvons pas considérer le peyotl comme une drogue. C’est une plante inoffensive qui ne crée aucune habitude et qui ne coopère qu’avec la Méditation, quand on sait méditer. Quelqu’un pourrait ingérer beaucoup de peyotl et n’aura aucun résultat. Un autre pourrait en mâcher un peu, quelques grammes, et obtenez un résultat extraordinaire. Le secret est de savoir méditer. L’élémental coopère avec celui qui sait méditer. L’élémental aide vraiment, mais comme il est illégal dans certains pays, bien sûr, nous ne pouvons en aucun cas le recommander. » ―Samael Aun Weor, « Questions sur le Chemin »

« Nous ne recommandons pas l’utilisation de ce merveilleux cactus… En effet, ce que nous recommandons, c’est de la pratique, beaucoup de pratique, et bientôt vous agirez et voyagerez à l’intérieur du corps astral. » ―Samael Aun Weor, Magie Christique Aztèque

On peut réaliser un développement plein et complet sans peyotl, donc ce n’est pas nécessaire. Compte tenu de la vulnérabilité de l’humanité à la tentation et de la facilité avec laquelle il est possible de se laisser distraire du vrai travail, il est conseillé d’éviter les dangers potentiels. De plus, dans de nombreux endroits, c’est illégal. Pourquoi courtiser le danger, alors que le chemin est suffisamment dangereux en soi? Par conséquent, nous vous conseillons d’éviter de recourir à des substances externes.

Dieu a-t-il Créé des Drogues?

Malgré ces explications, certains ont demandé: si le peyotl, la marijuana et d’autres plantes sont nocifs à consommer, pourquoi Dieu a-t-il créé des drogues?

La question est: qui a dit que Dieu a tout fait? Dieu n’a pas fait de camps de concentration, de bombes atomiques, de tequila, de pornographie, de pollution mondiale, de produits chimiques toxiques, etc. Les « drogues » sont notre invention.

Le Démon de l’Alcool

Premièrement, en ce qui concerne l’alcool, personne ici ne vous dira quoi faire. C’est à vous de décider en fonction des recommandations et des conseils.

Concernant l’alcool, Samael Aun Weor a été très clair dans ses écrits:

« Ne buvez jamais l’alcool maudit, je vous le dis, car si vous le buvez, vous vous écarterez rapidement du chemin. » ―Samael Aun Weor, Le Mystère de la Fleur d’Or

L’alcool n’est pas nécessaire à l’auto-réalisation. Cependant, avec une goutte d’alcool, on peut s’écarter du chemin.

« Avec le sinistre démon Algol, il est impossible de faire des compromis, des arrangements ou toute sorte d’accord tordu. L’alcool est très perfide et tôt ou tard nous poignardera dans le dos. Beaucoup de personnes avec Thelema (ne boiront) qu’un ou deux verres par jour, une ruse formidable, n’est-ce pas? » ―Samael Aun Weor, Le Mystère de la Fleur d’Or

Comme indiqué dans les enseignements et connu par la science, l’alcool est un poison. Nous devons nous rappeler que le corps physique est le temple du Seigneur. Par conséquent, pour réussir dans la pratique alchimique, il est nécessaire de garder notre temple pur. L’alcool détruit le corps, le mental et l’âme, et intoxique fortement le sang. Nous savons que le sang est le véhicule de l’esprit, et lorsque notre sang est faible, toxique et impur, la qualité de notre énergie séminale est également affectée.

« Il ne fait aucun doute qu’étant un produit de désintégration… l’alcool a une tendance vibratoire de désintégration, de dissolution et de destruction, asséchant nos tissus et détruisant les cellules nerveuses, qui sont ensuite progressivement remplacées par le cartilage.

« Il est clairement évident que l’alcool a tendance à éliminer la capacité de la pensée indépendante et de jugement calme car il stimule fatalement la fantaisie. Il affaiblit aussi de manière choquante le sens éthique et la liberté individuelle. » ―Samael Aun Weor, Le Mystère de la Fleur d’Or

En d’autres termes, l’alcool favorise l’exact opposé du chemin.

Dionysos, le dieu des festivités et du vin, est le symbole de deux formes distinctes et contrastées de la psychologie.

La polarité positive de l’influence Dionysiaque est l’ivresse spirituelle par la conscience objective, les expériences mystiques inconditionnées, la chasteté, les projections astrales positives, l’éveil lucide dans les rêves, la pureté de l’éthique, du corps, de la parole et du mental, etc.

La polarité négative de l’influence Dionysiaque est l’ivresse de l’ego par la luxure, la fornication, les drogues et l’alcoolisme.

En ce qui concerne les deux polarités de Dionysos, vous pouvez en apprendre davantage dans: Le Nouvel An du Verseau.

Un étudiant a dit un jour: « Ce chemin n’est pas un chemin de privation ». En fait, ce chemin consiste à 100% à priver l’ego de ce qui le renforce, comme la fornication, la drogue, l’alcool, etc. La conscience, l’Être, n’a pas besoin ou ne veut pas d’alcool.

L’alcool dégénère le mental, le cœur et le corps. C’est pourquoi il a été interdit par le Prophète Muhammad parmi ses disciples.

« O vous qui avez la foi! En effet, les intoxicants [alcool, drogues], les jeux d’argent, les idoles et les flèches divinatoires sont des abominations du fait de Satan, alors évitez-les, afin que vous soyez heureux. » ―Qur’an 5:90

Samael Aun Weor a également précisé que le Gnostique ne doit pas boire, fumer ou forniquer.

Savoir que l’alcool est destructeur est une chose. Mais comprendre ses attributs destructeurs en est une autre.

L’alcoolique sait que l’alcool est nocif, mais continue de boire de toute façon. Par conséquent, savoir que l’alcool est nocif ne fait rien.

La personne qui comprend à quel point l’alcool est destructeur pour l’œuvre spirituelle ne le boit plus, car on comprend la nécessité de garder son temple (corps physique) propre et adapté à l’Être. C’est la compréhension.

Certaines personnes pensent que pour comprendre l’alcool, il faut le tolérer et le consommer. Cependant, comme le déclare Samael Aun Weor:

« La liqueur et la fornication doivent être bannis du sein des maisons Gnostiques. Cependant, nous ne devons pas être des fanatiques. Quiconque est incapable de manipuler un verre lors d’une réunion sociale est aussi faible que quelqu’un qui ne peut pas contrôler son alcool et se saoule. » ―Samael Aun Weor, Le Mariage Parfait

Cette phrase sur la manipulation d’une boisson ne signifie pas que l’on devrait volontairement boire de l’alcool, surtout juste pour « prouver » quelque chose. Cela signifie plutôt que l’on doit savoir gérer les situations sociales avec grâce: tenir un verre ne signifie pas que l’on se saoule. Dans ce cas, le gracieux évite d’offenser ses hôtes, mais évite aussi l’ivresse. C’est ainsi que nous trompons les fous.

Il y a des gens qui prétendent qu’éviter l’alcool est fanatique, donc ils boivent pour « prouver » qu’ils ne sont pas des « fanatiques ». Peut-être prouvent-ils qu’ils ne sont pas des fanatiques, mais ils prouvent aussi qu’ils sont stupides, car par ce raisonnement, ils devraient aussi forniquer, se droguer, assassiner, voler et en général accomplir toutes les autres actions qui mènent à la souffrance. C’est ainsi que leur ego les trompe facilement. Voulant se montrer forts, ils prouvent plutôt qu’ils sont faibles.

« Et qui sont ces idiots qui cherchent à négocier avec Satan? Écoutez, mes amis! Avec le sinistre démon Algol, il est impossible de faire des compromis, des arrangements ou toute sorte d’accord tordu. L’alcool est très perfide et nous poignardera tôt ou tard dans le dos. » ―Samael Aun Weor, Le Mystère de la Fleur d’Or

Néanmoins, il y a du mal dans le bien et du bien dans le mal. C’est ainsi que l’on trouve parfois des médicaments dans le poison. Il existe des traitements médicamenteux qui utilisent de petites quantités d’alcool. Ces traitements ne suffisent pas à créer une ivresse. Si quelqu’un devient ivre, c’est qu’il en a trop consommé.

Comme vous pouvez le voir dans le livre de médecine, il existe des utilisations médicinales de l’alcool, mais à très petites doses. Encore une fois, beaucoup de gens en boivent à des « fins médicinales », alors qu’en réalité, ils le boivent par désir.

Médicaments et Médecine Gnostique

Si vous étudiez la Médecine Ésotérique et Magie Pratique, vous constaterez que de nombreuses sources présumées impures ou même toxiques peuvent fournir des médicaments. Cela prouve que la véritable approche Gnostique n’est pas fondamentaliste, superficielle ou critique, mais cherche plutôt à utiliser ce qui est utile tout en rejetant ce qui ne l’est pas. Tout élément de la nature peut être utilisé à des fins bénéfiques ou nuisibles. Cependant, l’humanité n’a aucune idée de la manière de les discerner, puisque l’humanité est dominée par les désirs, hypnotisée par tout ce qui semble produire des sensations de bonheur et inconsciente du mal qui résulte de leurs actions erronées.

Les élémentaux sont simplement l’intelligence des êtres vivants. Lorsque vous regardez dans les yeux d’un animal, l’élémental vous regarde. Si vous étudiez le livre mentionné, il vous expliquera.

Fumer

Les cigarettes détruisent les systèmes pulmonaire et circulatoire, qui sont essentiels à la magie sexuelle. L’oxygène ou Prana devrait infiltrer notre sang, purifiant nos glandes et systèmes internes. Mais, lorsque nous fumons du tabac, les poumons deviennent incapables de consommer de l’oxygène.

Prana, signifié par la lettre Hébraïque א Aleph, devient obstrué dans son processus de purification du sang, ou דם Dam. א Prana / oxygène et דם Dam / sang ensemble forment אדם Adam, l’homme fait à l’image de Dieu. Par conséquent, si nous polluons notre sang דם, nous rendons plus difficile pour א Aleph de le purifier, ce qui nous empêche de devenir אדם Adam.

Marijuana Médicale

Bien que la marijuana est médicalement utilisé pour traiter les symptômes de la douleur chronique et la fatigue, il est livré avec un coût à la conscience.

Il existe de nombreuses façons de guérir le corps, l’âme et le mental sans recourir à la marijuana ou à l’élémental de la marijuana. Par conséquent, étant donné que la plupart des gens ne veulent que planer, nous ne recommandons pas d’utiliser cette plante.

Il existe également de nombreuses plantes qui enivrent l’âme une fois fumées, inhalées ou ingérées. Cela est dû au fait que le feu, Fohat, libère des produits chimiques en transformant la matière.

Les plantes à fumer introduisent de nombreux produits chimiques nocifs dans le corps en raison des capacités destructrices et transformatrices du Fohat, et dans le cas de la marijuana, l’ingestion de ses produits chimiques est absolument préjudiciable à l’âme, car elle fortifie notre nature animale d’une manière terrible, augmentée encore plus en cristallisant ses propriétés par le feu.

C’est pourquoi nous ne recommandons pas du tout de fumer ou d’ingérer des plantes enivrantes, c’est-à-dire de la marijuana, de la nicotine, du yage. Fumer est une sale habitude à laquelle Samael Aun Weor a expressément interdit à ses étudiants de s’engager.

Il y avait autrefois une secte au Moyen-Orient appelée les hashishans, qui fumaient rituellement du haschich, de la marijuana, afin de s’éveiller dans l’ego et de tuer pour leur chef religieux. C’est là que nous obtenons le terme « assassin ».

Par conséquent, ceux qui fument du haschich ou de la marijuana assassinent leur Bouddha intérieur.

L’Atmosphère Astrale des Toxicomanes

La consommation d’alcool, de substances intoxicantes et de drogues a non seulement des effets néfastes sur la psychologie, mais aussi sur l’environnement familial, l’aura, l’énergie et l’atmosphère psychique.

La littérature spirituelle parle souvent d’incubes et de succubes, des entités astrales négatives auto-créées qui, en raison de la fornication, adhèrent à l’atmosphère astrale de leurs progéniteurs. Par la masturbation et la luxure, les fornicateurs engendrent de telles entités diaboliques qui ont un but singulier: drainer la force de vie sexuelle de leurs créateurs.

Les drogues, l’alcool et les stimulants excessifs nourrissent ces entités et leur donnent une force énorme:

« En permettant à ses sens de s’endormir en se livrant à des drogues créant une accoutumance ou à des stimulants alcooliques, l’individu devient temporairement en rapport avec ces habitants [succubes et incubes] du plan astral. » – Manly P. Hall, Les Enseignements Secrets de Tous les Âges

De telles entités peuvent être éradiquées en changeant ses comportements et en nettoyant nos maisons avec de l’encens, des invocations et des prières de haute qualité. Apprenez à défendre et embellir votre maison et votre autel.

Mélanger la Gnose avec des Drogues

Il y a des gens partout dans le monde qui mélangent des drogues avec la Gnose. Ces personnes se définissent comme des démons.

C’est pourquoi Samael Aun Weor a malheureusement annoncé, vers la fin de sa vie, que tout le pays de la Colombie a produit une riche moisson de hasnamussen: des êtres à double personnalité: une céleste, une diabolique – un avorton de la Mère Divine.

Pourquoi? Parce que les rituels Gnostiques sont extrêmement puissants. Lorsque vous mélangez les énergies du Christ avec des champignons hallucinogènes, de l’ayahuasca, de la marijuana, du LSD, de l’acide ou des drogues, vous prenez ces pouvoirs et les éveillez dans l’ego.

« Tous les rituels ont à voir avec le sang et le semen. Le rituel est une épée à double tranchant qui défend et donne vie aux purs et vertueux, mais qui blesse et détruit les impurs et les ténébreux. Le rituel est plus puissant que la dynamite et le couteau.

« On traite des forces nucléaires dans un rituel. L’énergie atomique est un don de Dieu qui peut guérir tout comme elle peut tuer. Par conséquent, chaque temple dans lequel la Sainte Onction Gnostique est célébrée est en fait et pour cette raison une usine d’énergie atomique. » ―Samael Aun Weor, Le Mariage Parfait

Ce n’est que dans les rituels de magie noire, de messes noires, où des produits chimiques, des intoxicants et des drogues sont utilisés. Les messes noires incorporent des drogues pour provoquer le délire, les hallucinations et les convulsions, accompagnées de viols, d’orgies et de violences sexuelles. De tels actes produisent une synergie de forces involutives, qui précipitent la conscience de leurs pratiquants dans des éveils diaboliques et la fortification du désir.

L’Intelligence Résout les Problèmes, pas les Drogues

« Vous pouvez avoir une expérience formidable et explosive avec l’une de ces drogues, mais est-ce que l’agression, la bestialité et le chagrin profondément enracinés de l’homme disparaîtront? Si ces drogues peuvent résoudre les problèmes imbriqués et complexes des relations, il n’y a plus rien à dire, car alors la relation, la demande de vérité, la fin du chagrin, sont toutes une affaire très superficielle à résoudre en prenant une pincée de la nouvelle drogue dorée. C’est sûrement une fausse approche, n’est-ce pas? Il est dit que ces drogues donnent une expérience proche de la réalité, donc elles donnent espoir et encouragement. Mais l’ombre n’est pas le réel; le symbole n’est jamais le fait. Comme on l’observe dans le monde entier, le symbole est adoré et non la vérité. Donc, est-ce une fausse affirmation de dire que le résultat de ces drogues est proche de la vérité? Aucune pilule dorée dynamique ne résoudra jamais nos problèmes humains. Ils ne peuvent être résolus qu’en provoquant une révolution radicale dans le mental et le cœur de l’homme. Cela demande un travail acharné et constant, voir et écouter, et donc être très sensible. La forme la plus élevée de sensibilité est l’intelligence la plus élevée, et aucune drogue jamais inventée par l’homme ne donnera cette intelligence. » ―Krishnamurti, La Seule Révolution, Europe, Œuvres Recueillies (Volume 13)

Le Nouvel An du Verseau
Comment savons-nous que quelqu’un est un Maître?
Catégories : Blog