Arcane 22 : Le Retour

tarot-22

Description de la Lame

On voit dans les eaux de la vie la croix svastika, qui symbolise le chakra Mulhadara, aux quatre pétales.

Une femme, qui représente la vérité, joue de la harpe ; elle joue de la lyre sexuelle à neuf cordes jusqu’à trouver la note-clé. Dans la partie supérieure, les quatre dieux de la mort : Mestha, Hapi, Douamoutef et Kébehsénouf représentent les quatre éléments : terre, eau, feu et air, les quatre animaux mystérieux de l’Alchimie sexuelle.

Au-dessus des quatre dieux de la mort, nous retrouvons le serpent sacré qu’illumine la sphère de Ra, réservée à l’adepte osirien, fils de la lumière.

Signification Ésotérique de l’Arcane

L’Arcane 22 est la couronne de vie, le retour à la lumière, l’incarnation de la vérité en nous.

Bien-aimés disciples, vous devez développer chacun des vingt-deux arcanes majeurs du Tarot à l’intérieur de vous-mêmes. Tu es un Imitatus, c’est-à-dire celui que d’autres ont mis sur le sentier en lame de rasoir. Efforce-toi de parvenir à l’Adeptus, celui qui est le produit de ses propres œuvres, celui qui conquiert la science par lui-même, le fils de son propre travail.

Il faut conquérir le degré d’Adeptus en sortant de l’état animal, en acquérant de la conscience.

La Gnose enseigne trois étapes que doit traverser toute personne qui travaille dans la Forge ardente de Vulcain :

  1. Purification
  2. Illumination
  3. Perfection.

Les curieux qui entrent dans nos études gnostiques veulent immédiatement l’illumination, les dédoublements, la clairvoyance, la magie pratique, etc., et quand ils n’obtiennent pas cela immédiatement, ils se retirent.

Personne ne peut parvenir à l’illumination sans s’être purifié au préalable ; seuls ceux qui ont atteint la pureté, la sainteté, peuvent accéder au salon de l’illumination. Il existe également beaucoup d’étudiants qui entrent dans nos études par pure curiosité et veulent immédiatement être sages. Paul de Tarse dit : « Nous parlons sagesse entre parfaits ». Seuls ceux qui sont parvenus à la troisième étape sont parfaits, ce n’est qu’entre eux qu’ils peuvent parler de sagesse divine.

Dans la vieille Égypte des pharaons, à l’intérieur de la Maçonnerie occulte, ces trois étapes du sentier sont :

  1. Apprentis
  2. Compagnons
  3. Maîtres.

Les candidats demeuraient au degré d’apprenti pendant sept ans, ou même davantage. C’est seulement lorsque les Hiérophantes étaient tout à fait sûrs de la pureté et de la sainteté du candidat que celui-ci pouvait passer à la deuxième étape.

En réalité, c’est seulement après sept ans d’apprentissage que l’illumination commence.

La couronne de vie est notre resplendissant dragon de sagesse, le Christ interne.

De l’Ain-Soph, cette étoile atomique intérieure qui nous a toujours souri, émane la Sainte Trinité :

1 (Monade) + 3 (Trinité) = 4 (Tétragrammaton).

L’Arcane 22 additionné kabbalistiquement nous donne :

2 + 2 = 4 (Tetragrammaton).

Le résultat est le Saint-Quatre, le mystérieux Tétragrammaton, le Iod-He-Vau-He, homme, femme, feu et eau ; homme, femme, phallus, utérus. Nous comprendrons maintenant pourquoi l’Arcane 22 est la couronne de vie.

L’Apocalypse dit : « Ne crains pas les souffrances qui t’attendent : voici, le diable va jeter des vôtres en prison pour vous tenter, et vous aurez dix jours d’épreuve. Reste fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie » (Apocalypse 2 :10).

La prison, c’est la prison de la douleur, et les dix jours, ce sont vos tribulations, tant que vous serez soumis à la roue des retours et au karma. Celui qui reçoit la couronne de vie se libère de la roue des retours et de la récurrence, ainsi que du karma.

La couronne de vie est trinaire, elle possède trois aspects :

  1. L’Ancien des jours
  2. Le Fils adoré
  3. Le très sage Esprit-Saint.

La couronne de vie est l’Homme-Soleil, le Roi-Soleil tant célébré par l’empereur Julien. La couronne de vie est notre souffle incessant et éternel, en soi profondément inconnu, le rayon particulier de chaque homme, le Christ. La couronne de vie est Kether, Chokmah et Binah (Père, Fils et Esprit-Saint).

Celui qui est fidèle jusqu’à la mort reçoit la couronne de vie.

Au banquet de l’Agneau, les visages de tous les saints qui l’ont incarné resplendissent comme des soleils d’amour. Le drap blanc immaculé est teinté du sang véritable de l’Agneau immolé.

« Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Églises : le vainqueur n’a rien à craindre de la seconde mort » (Apocalypse 2 :11).

Celui qui n’aura pas vaincu divorcera du Bien-Aimé et s’enfoncera dans l’abîme. Ceux qui entreront dans l’abîme passeront par la seconde mort. Les démons de l’abîme se désintègrent lentement à travers de nombreuses éternités. Ces âmes se perdent. Mais celui qui vaincra ne subira pas de dommages de la seconde mort.

Quand nous recevons la couronne de vie, le Verbe se fait chair en chacun de nous.

Tout saint qui atteint l’initiation Vénuste reçoit la couronne de vie.

Notre bien-aimé Sauveur Jésus-Christ a atteint l’initiation Vénuste dans le Jourdain.

« Et le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité » (Jean 1 :14).

« La lumière vint aux ténèbres, mais les ténèbres ne l’ont pas reconnue » (Jean 3 :19).

Il est le Sauveur, car il nous a apporté la couronne de vie et a donné son sang pour nous.

Nous devons atteindre la suprême annihilation du Moi pour recevoir la couronne de vie.

Nous devons ressusciter l’Agneau à l’intérieur de nous-mêmes.

Nous avons besoin de la Résurrection de la Pâques.