Arcane 14 : La Tempérance

tarot-14

Description de la Lame

Dans les eaux de la vie, nous voyons trois fleurs, et sur celle du milieu, un serpent qui monte. Ces trois fleurs représentent :

  1. Sat, l’Intime, l’Atman
  2. Chit, la Bouddhi, l’Âme Spirituelle
  3. Ananda, le Manas, l’Âme Humaine.

Les trois fleurs représentent également :

  1. Le feu sacré
  2. La matière première
  3. Le Mélange.

Au centre, un ange nous montre par son vêtement la Triade et le Quaternaire (les quatre corps de péché). Sur son front brille un soleil à quatorze rayons, sept visibles et sept invisibles ; les visibles représentent les sept planètes, et les invisibles les sept chakras.

L’ange tient deux coupes ou vases avec lesquels il mélange deux élixirs ; une des coupes est en or et contient l’élixir rouge, l’autre est en argent et contient l’élixir blanc. Les deux produisent l’élixir de longue vie. Plusieurs Maîtres sont parvenus à l’immortalité : Babaji, Sanat Kummara, Paracelse, etc.

Signification Ésotérique de l’Arcane

Dans l’Arcane 14, un ange apparaît avec un soleil sur le front et une coupe dans chaque main, réalisant le mélange de l’élixir rouge et de l’élixir blanc ; du mélange des deux résulte l’élixir de longue vie ; indubitablement, c’est là l’élixir que les alchimistes du Moyen Age ont tant désiré. L’élixir blanc est la femme et l’élixir rouge est l’homme ; sans eux, il est impossible d’élaborer l’élixir de longue vie. Celui de la femme émane de la Lune, et celui de l’homme, du Soleil, d’où leur couleur.

Lorsque le septénaire homme s’unit au septénaire femme, il se produit une addition qui donne comme résultat l’Arcane 14 du Tarot. Il n’est pas superflu d’affirmer, en passant, que l’homme possède sept principes, de même que la femme. Le sexe est le centre le plus important et le plus rapide de l’être humain.

Le processus de création d’un nouvel être se réalise à l’intérieur de la Loi des octaves musicales. Les sept notes de l’échelle musicale sont la base de toute création. Si nous transmutons l’énergie créatrice, nous entamons une nouvelle octave dans le monde éthérique, dont le résultat est un véhicule avec lequel nous pouvons pénétrer consciemment dans tous les départements du royaume.

Une troisième octave nous permet d’engendrer le véritable astral, l’Astral-Christ. Parvenu à ces hauteurs, le vieil astral du fantôme se réduit à une coquille vide qui se désintègre peu à peu.

Une quatrième octave nous permet d’engendrer le Mental-Christ ; ce véhicule nous donne sagesse véritable et unité de pensée. Seul celui qui engendre le Mental-Christ a le droit de dire : « J’ai un corps mental ». Le corps mental actuel n’est qu’un fantôme d’apparence. En fait, celui-ci se convertit en coquille vide quand le véritable mental naît, il se désintègre et se réduit en poussière cosmique.

La cinquième octave musicale engendre le véritable corps causal ; arrivés à ces hauteurs, nous incarnons l’âme, et nous avons alors une existence réelle. Avant ce moment, nous n’avons pas d’existence réelle.