Arcane 10 : La Rétribution

tarot-10

Description de la Lame

Dans les eaux de la vie, nous voyons deux serpents : le positif, solaire, qui guérissait les Israélites dans le désert et le négatif, lunaire, le serpent tentateur de l’Éden, celui des corps lunaires, des corps de péché.

Dans la partie du milieu, la roue de la fortune ou roue du Samsara, la roue des morts et des naissances. Du côté droit monte Hermanubis, en évolution, et du côté gauche descend Typhon-Baphomet, en involution. Après les cent huit vies, la roue fait un tour complet : durant la montée, nous observons l’évolution à travers les règnes minéral, végétal, animal, et humain ; lorsqu’elle descend, elle reprend le même chemin. La roue du Samsara fait trois mille tours, suite auxquels l’Essence, après tant de purifications et de souffrances, retourne à l’Absolu, mais sans autoréalisation.

Dans la partie supérieure, le sphinx, en équilibre sur la roue, représente la Mère Nature. Le sphinx est l’intercesseur élémental de la bienheureuse Déesse-Mère du monde. Nous trouvons en lui la représentation des cinq éléments :

Eau le visage d’homme,

Air les ailes d’aigle,

Terre les pattes de bœuf,

Feu les griffes de lion,

Éther la canne.

Signification Ésotérique de l’Arcane

L’Arcane 10 contient la roue du destin, la roue cosmogonique d’Ézéchiel. Nous retrouvons dans cette roue la bataille des antithèses : Hermanubis à droite, Typhon à gauche. C’est la roue des siècles, la roue de la fortune, de la réincarnation et du karma, la roue terrible de la rétribution. Le mystère du sphinx se trouve sur cette roue.

Dans la roue de l’antithèse, les deux serpents se combattent mutuellement. Cette roue renferme tout le secret de l’Arbre de la connaissance. D’une source unique émanent les quatre fleuves du paradis : l’un d’eux coule à travers l’épaisse forêt du soleil, arrosant la terre philosophique avec de l’or de lumière ; l’autre circule, ténébreux et trouble, dans le royaume de l’abîme. La lumière et les ténèbres, la magie blanche et la magie noire, se combattent mutuellement. Éros et Antéros, Caïn et Abel, vivent à l’intérieur de nous-mêmes dans une lutte intense jusqu’à ce que nous découvrions le mystère du sphinx et que nous empoignions l’épée flammigère pour alors nous libérer de la roue des siècles.

L’Arcane 10 s’appelle kabbalistiquement le Royaume, ou le centre vital ; on l’appelle la racine cristallisante de toutes les lois de la nature et du cosmos.

Cristalliser signifie concevoir intellectuellement, et ensuite construire ou dessiner. C’est pourquoi le 10 est le principe cristallisant de toutes les choses.

Le cercle avec un point au centre représente les mystères du Lingam-Yoni ; le cercle est l’Absolu, l’éternel principe féminin, la Yoni dont naissent tous les univers. Le point est le Lingam, l’éternel principe masculin. Le cercle avec un point représente le macrocosme, les mystères du Lingam-Yoni, par lesquels les univers peuvent être créés.

Le cercle est réceptif, le point est projectif. Si le point se prolonge, s’étire, il devient une ligne et divise le cercle en deux. Le point étant en mouvement, nous avons alors le Lingam-Yoni, les deux sexes, masculin et féminin.

circle-10

En sortant la ligne de l’intérieur du cercle, nous obtenons le nombre 10, et aussi le mantra de la Mère divine.

L’univers entier est le produit de l’énergie sexuelle ; sans le pouvoir de l’énergie créatrice, l’univers ne peut se cristalliser. Sans l’énergie sexuelle créatrice, il n’y a pas d’univers, et c’est pourquoi le 10 est le principe cristallisant de toute la nature.

Le cercle avec un point au centre peut également être envisagé de la façon suivante : Saint-Huit surmonté d’une croix naissant de l’intersection des deux cercles.

infinite-cross

Le nombre 10 nous enseigne beaucoup de choses ; rappelons-nous que le cercle est le symbole de la Mère divine. Nous pouvons dire que les symboles suivants sont, au fond, la même chose : Saint-Huit surmonté d’une croix, cercle avec un point au centre, cercle divisé par une ligne.

infinite-cross-circle

On dit que le nombre 10 est la base, le royaume, et la personne qui obéit aux commandements de cet arcane voit le retour de toutes choses. Si l’étudiant sait obéir, il voit le retour de toutes choses, il s’élève à l’illumination et peut voir le flux et le reflux de toutes choses parce qu’il devient un illuminé. La Kabbale dit que nous ne voyons les choses que dans la mesure où nous avons commencé à obéir au 10.

On retrouve dans ce nombre 10 les principes suivants :

  • Création
  • Conservation
  • Rénovation

Voilà là le Verbe dans son triple aspect.

Le point dans le cercle qui, en mouvement, devient une ligne, se retrouve de différentes manières.

Nous avons vu que le 10 provient de ce symbole, de même que le 10, qui est le mantra de la Mère divine, donne également lieu aux dix émanations de la Prakriti, c’est-à-dire aux dix Séphiroths de la Kabbale.

kabbalah-the-tree-of-lifeLes dix Séphiroth sont :

1. Kether : le Père

2. Chokmah : le Fils

3. Binah : l’Esprit-Saint

Un, deux, trois sont les Trois Logoï, la Couronne Sephirothique trois-unité. Ceci est le premier triangle.

Après cette couronne Séphirotique, nous trouvons :

4. Chesed : c’est l’Atman, l’Intime, notre Être Divin ;

5. Geburah : l’Âme Spirituelle féminine, la Bouddhi ; c’est la conscience superlative de l’Être, le principe de justice, la Loi. Quand on parle de conscience, c’est Bouddhi, l’Elohim qui dit : « Combattez pour moi au nom du Tétragrammaton » ;

6. Tiphereth : c’est Manas, l’Âme Humaine.

Quatre, cinq, six forme le second triangle.

Dans le troisième triangle, nous trouvons sept, huit et neuf :

7. Netzah : le Mental Solaire, le Mental-Christ

8. Hod : le corps astral solaire légitime

9. Yesod : c’est la Pierre Cubique, le sexe

10. Malkuth : Le corps physique

Les dix Séphiroth sont à l’intérieur de nous-mêmes, sous-jacentes à toute matière organique et inorganique. Tout être humain les a en lui mais doit les incarner. Les Séphiroths autoréalisés brillent comme des pierres précieuses à l’intérieur de l’Atman. Les Séphiroths constituent les régions où vivent les anges, les chérubins, les puissances, etc.

Les Séphiroths ont leurs points de relation avec le corps physique.

Localisation des Sephiroth dans le corps physique:

  1. Kether : la couronne, la partie supérieure de la tête ;
  2. Chokmah : le côté droit du cerveau ;
  3. Binah : le côté gauche du cerveau ;
  4. Chesed : le bras droit ; Geburah : le bras gauche ;
  5. Tiphereth : le cœur ;
  6. Netzah : la jambe droite ;
  7. Hod : la jambe gauche ;
  8. Yesod : les organes sexuels ;
  9. Malkuth : les pieds.

Voilà les points de contact des Séphiroths avec le corps humain. Les Séphiroths sont atomiques ; ce ne sont pas des atomes de carbone, d’oxygène ou d’azote. Ce sont des atomes de nature spirituelle qui appartiennent à la chimie occulte, ésotérique et spirituelle.

Les Séphiroths sont masculins, et il y a les Séphiras, qui sont féminines ; la zone neutre constitue l’espace profond, les champs magnétiques, etc. Tout ceci ne se trouve pas dans les livres, il faut le découvrir par soi-même. Je vous parle d’un point de vue mystique direct.