Écrit par : Gnostic Instructor          Catégorie : Commencer Ici et Maintenant

Hermès en enfer

En ces temps de la fin (1992), nous regardons à la télévision et entendons à la radio, et par de nombreux autres dispositifs, de nombreux Chrétiens et autres religieux parler du salut; chaque église promet le salut. Ainsi, dans cette conférence, nous allons parler de salut ou de libération.

Tout d’abord, lorsque les gens parlent de salut, nous leur demandons: le salut de quoi? Ils répondent: « De l’enfer ». Par conséquent, nous devons expliquer ce qu’est l’enfer, lié à l’Arbre de Vie. L’enfer est lié aux neuf sphères de Klipoth, qui est le nom des coquilles dans la Kabbale. Nos égos sont liés aux neuf sphères de l’arbre de la mort tombé, Klipoth (קליפות).

Nous sommes tous pleins d’ego, de défauts, de vices, d’erreurs, etc. Comme vous le savez, notre âme, notre conscience ou notre essence, ce qui est la seule chose de valeur que nous portons à l’intérieur, est malheureusement embouteillée dans une multitude de défauts, d’ego: colère, luxure, avidité, orgueil, envie, gourmandise, paresse, etc. Notre ego est la bête 666 dont la Bible parle dans le livre de l’Apocalypse. Ainsi, le salut, en réalité, c’est être libéré, être sauvé de la bête que nous portons à l’intérieur. C’est parce que notre ego, l’animalité que nous portons à l’intérieur, appartient à l’enfer. La bête, l’ego, appartient aux couches inférieures de la planète. Maître Samael AunWeor a déclaré:

« Mes frères et sœurs:

Ce Noël, il est nécessaire que vous compreniez profondément la nécessité de dissoudre le « Moi ».

Le plus grand danger qui existe dans la vie est le danger de se convertir en hasnamussen.

Quiconque ne travaille pas à la dissolution du « Moi » se dégénère progressivement de plus en plus dans chaque existence. Enfin, il ne reçoit plus de corps physiques car il s’est converti en un dangereux hasnamuss.

Il existe quatre types d’hasnamussen:

1. Hasnamussen de type crétin, très décrépit, stupide et dégénéré

2. Hasnamussen qui sont forts, astucieux et pervers

3. Hasnamussen avec un double centre de gravité, mais sans corps astral; ils ont seulement un corps lunaire

4. Hasnamussen avec un double centre de gravité et un corps astral

Les hasnamussen du premier type sont de vrais crétins, idiots et dégénérés. Ils sont extrêmement pervers, mais ils n’ont même pas la force d’être pervers. Ce type se désintègre rapidement après la mort de leur corps physique.

Les hasnamussen du second type reviennent sans cesse dans ce monde dans des organismes du règne animal.

Les hasnamussen du troisième type étaient des Initiés de la Magie Blanche qui ont acquis de nombreux pouvoirs psychiques. Mais, ils se sont égarés de leur chemin et sont tombés dans la magie noire, car ils n’ont pas dissous le « Moi ». Ce type de hasnamuss est comme deux têtes de pièce, l’avers et le revers. Ils ont deux personnalités internes, l’une est blanche et l’autre noire. Chacune de ces personnalités a sa propre indépendance et ses propres pouvoirs psychiques.

Les hasnamussen du quatrième type sont de vrais Bodhisattvas tombés, qui ont commis l’erreur de renforcer le « Moi ». Ces hasnamussen ont un double centre de gravité. L’un est diabolique et l’autre divin. » – Samael Aun Weor

Il est important de comprendre qu’il existe de nombreuses façons de catégoriser les types d’hasnamussen; en effet, Maître Samael lui-même dans d’autres conférences a utilisé un système de catégorisation différent:

« Question: Vénérable maître, pourriez-vous expliquer ce qu’est un hasnamuss?

Samael Aun Weor: Eh bien, évidemment, une personne qui a créé les corps existentiels de l’Être doit éliminer ce qui n’appartient pas à un Humain. Si l’on n’élimine pas ces éléments inhumains, ces éléments qui appartiennent au mammifère rationnel, il est clair que l’on devient un avorton de la Mère Cosmique, un hasnamuss avec un double centre de gravité. Il existe quatre types d’hasnamussen, ils sont divisés en quatre familles. Le premier, nous appellerions les hasnamussen mortels: des gens qui n’ont que le corps planétaire, le corps physique; ils n’ont pas créé les corps existentiels supérieurs de l’Être, mais ils ont travaillé dans la magie noire, et finalement ils cristallisent (à l’intérieur de leur organisme) ce « quelque chose de fatal et ténébreux » qui les rend authentiques hasnamussen. Heureusement, avec la mort du corps physique, que « quelque chose de fatal » disparaît, et il ne reste plus que les agrégats psychiques inhumains qui peuvent revenir plus tard dans un nouvel organisme ou qui doivent tomber en involution dans les mondes infernaux.

Il existe aussi un deuxième type d’hasnamuss: ce sont ceux qui ont créé le corps astral, qui ont ce véhicule, mais qui n’ont pas éliminé les éléments inhumains, et à cause de cela, ils sont alors devenus hasnamussen. L’ego à l’intérieur de l’astral crée ce « quelque chose de fatal » qui caractérise les hasnamussen.

Cette deuxième classe d’hasnamussen peut éliminer volontairement ce « quelque chose de fatal » s’ils le veulent, mais s’ils ne le font pas, alors la Grande Loi peut les amener à revenir, à retourner ou à se réincorporer dans les organismes animaux (non seulement à deux cerveaux, mais même un cerveau) et grâce à ce système de réincorporations dans des organismes animaux inférieurs, ils peuvent éliminer ce qu’ils ont d’hasnamussen. Il existe un troisième type d’hasnamuss: les gens qui ont créé les corps existentiels supérieurs de l’Être, et qui sont devenus des êtres humains, qui ont un corps astral (authentique, légitime), un véritable véhicule mental et aussi le corps causal ou corps de la volonté consciente.

Eh bien, s’ils n’éliminent pas les éléments inhumains, non seulement ils n’atteignent pas l’illumination parfaite, la vraie sagesse, mais ce qui est pire, ils deviennent des hasnamussen; c’est parce que l’ego, les éléments inhumains, créent en eux-mêmes ce « quelque chose de fatal » qui caractérise les hasnamussen. Il n’y a pas d’autre moyen pour ce genre de personnes que le travail sur elles-mêmes, et par le travail conscient et la souffrance volontaire, elles doivent éliminer ce qu’elles ont d’hasnamussen. Sinon, il n’y aura pas d’autre chemin que l’involution submergée dans les mondes infernaux: descendre à travers les états animal, végétal et minéral, pour enfin atteindre la Seconde Mort. Après cela, l’Essence sera libérée, à la surface de la planète, pour relancer une nouvelle évolution qui devra partir du règne minéral. Eh bien, c’est malheureusement le cas du troisième type d’hasnamuss.

Il y a un quatrième cas: les hasnamussen qui non seulement étaient devenus des êtres Humains, mais des gens qui avaient atteint l’état d’anges, d’archanges, de dieux, mais qui sont tombés. L’ego formé dans leurs véhicules, ce « quelque chose de fatal », et – s’ils ne prennent pas la décision d’éliminer ce quelque chose d’hasnamussen, la Loi les punira aussi: ils seront précipités dans l’involution submergée des mondes infernaux, pour atteindre enfin la Seconde Mort. Alors la conscience, la fraction d’âme, l’Essence, dirions-nous, reviendra pour évoluer du minéral, en passant par l’état végétal, animal, pour reconquérir l’état humain qu’ils avaient perdu; c’est le cas du quatrième type d’hasnamuss.

Donc, l’un ou l’autre: soit on élimine les éléments inhumains que l’on a en soi, soit on devient hasnamussen. Non seulement nous avons besoin de créer les corps existentiels supérieurs de l’Être; nous devons éliminer ce que nous avons d’inhumain. » – Samael Aun Weor

Donc, ce qu’il est important de retenir, c’est que nous devons mourir psychologiquement, et, pour être débarrassés de cette bête, de cet ego, de cette coquille ou klipha- קליפה (une forme extérieure sans substance) qui couvre notre psyché, nous devons apprendre à le faire. Pourquoi? Parce que si nous ne désintégrons pas l’ego, cette couverture psychologique bestiale, alors nous entrerons dans les neuf couches de l’enfer, car c’est dans Klipoth (קליפות), l’enfer, les dimensions inférieures de la nature, que notre ego appartient.

Tous les grands avatars, maîtres ou messagers – comme le Grec Hermès ou le Latin Mercure – des mondes supérieurs sont venus dans les mondes infernaux pour nous apprendre à annihiler l’ego, ce qui nous fait devenir hasnamussen, afin que comme eux nous puissions entrer dans les mondes supérieurs, les sephiroth, les dimensions supérieures de la nature. Les dimensions supérieures de la nature et du cosmos sont ce que Maître Jésus appelle dans la Bible, le royaume des cieux.

Comme vous le voyez dans l’Arbre de Vie, dans la Kabbale, la dixième Sephirah Malkuth est appelée le royaume. Ce monde physique tridimensionnel dans lequel nous vivons est le royaume de Malkuth, le monde d’Assiah. La plupart des royaumes de la Terre, Malkuth ou Assiah, sont liés à ce que nous appelons les asuras, les démons, nos egos. Maître Jésus, et d’autres grands maîtres, sont venus sur cette planète afin de nous apprendre comment ne pas tomber dans les neuf couches intérieures de ce royaume de la Terre, Malkuth ou Assiah, qui est en dessous du monde tridimensionnel, et à la place, comment entrer dans le royaume des cieux. Le royaume des cieux se rapporte aux supradimensions de la nature. Il englobe la quatrième, cinquième dimension, sixième et septième dimensions. C’est ce que nous appelons les cieux. Maître Jésus, l’incarnation vivante d’Apollon, le Logos Solaire, a dit:

« En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau (fluides sexuels) et du (Saint) Esprit (Minerve – Mercure), il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. » – Jean 3: 3

Par conséquent, pour entrer dans le royaume de Dieu, nous devons naître de nouveau. Vous entendez que les nombreuses sectes du Christianisme répètent les paroles de Maître Jésus: «Vous devez entrer dans le royaume des cieux », « Vous devez naître de nouveau. » Tout type de naissance est toujours lié au sexe. Il est écrit:

« Sexologie? Bénis mon âme, ô Dieu, et salue Marie! Ce thème horrifie les puritains…

Il est écrit dans les écritures sacrées avec des paroles de feu que le sexe est une pierre d’achoppement et un rocher d’offense…

Les preuves ressortent; nous ne sommes le fruit d’aucune théorie, école ou secte.

Dans la racine crue de notre existence, nous ne trouvons que le coït d’un homme et d’une femme…

Nous sommes nés nus; quelqu’un a coupé notre cordon ombilical; nous avons pleuré, puis nous avons cherché le sein maternel…

Vêtements? Écoles? Théories? Érudition? Argent, etc.? Tous ces éléments sont venus plus tard, en complément.

Des croyances de tous types existent partout. Cependant, l’unique force qui peut nous transformer de manière intégrale et unitotale est la force qui nous a placés sur le tapis de l’existence. Je fais référence à l’énergie créatrice du premier instant, à la puissance sexuelle.

L’amour délicieux, la jouissance érotique, est par suite logique la plus grande joie…

Savoir comment copuler sagement est indispensable lorsqu’un changement psychologique définitif est sincèrement souhaité. » – Samael Aun Weor

Quoi qu’il en soit, les laïcs pensent que naître de nouveau est simplement lié à la croyance: croire en Jésus ou en la Bible, ou comme on dit: « Je suis lié à cette secte du Christianisme et donc je suis prêt à entrer dans le royaume des cieux. »

Écoutez, entrer dans le royaume des cieux est l’effort le plus difficile que vous puissiez entreprendre, le devoir le plus difficile à accomplir, car le royaume des cieux n’est pas pour les Asuras, les démons, mais pour les Suras, anges, trônes, archanges, séraphins, chérubins, etc. Si vous lisez la Bible, ou n’importe quel livre sacré, vous verrez que les démons sont en bas, en enfer, sous la surface de la Terre. Si vous étudiez une religion, vous découvrirez que les démons sont liés à la colère, l’orgueil, la vanité, la cupidité, la luxure et tous les péchés que nous portons à l’intérieur. Il n’y a pas un seul ange dans le ciel qui possède des défauts et des vices. Par conséquent, soit nous sommes des anges dans le ciel, soit des démons, des hasnamussen en enfer; et, puisque nous avons des défauts et des vices, évidemment, nous sommes des Asuras, démons, hasnamussen et non des Suras, anges.

Jésus et d’autres grands maîtres sont venus nous apprendre comment cesser d’être des hasnamussen et comment devenir des anges dans le royaume des cieux. Cependant, pour réaliser ce grand changement, ce changement révolutionnaire intérieur, nous devons travailler avec les trois facteurs.

Le premier facteur est de créer à travers l’Alchimie les véhicules solaires nécessaires pour entrer dans le royaume des cieux; c’est-à-dire créer un corps astral solaire, un corps mental solaire et un corps causal solaire. Sur quelle base est-ce que je vous dis cela? Je vous dis cela à la suite de ma propre expérience alchimique, parce que j’ai ces corps. Ce n’est donc pas une chose imaginaire que j’assume. J’ai créé mes corps mercuriels dans les temps anciens. Donc, je suis né avec ces corps et je les utilise.

Le deuxième facteur est de mourir psychologiquement dans l’ego, d’annihiler l’ego. Maintenant, en me servant encore d’exemple: j’ai l’ego parce que j’ai commis une erreur, je suis tombé au début de cette race racine. Ainsi, en conséquence de cela, je suis redevenu hasnamuss, et j’ai maintenant l’ego vivant, je suis piégé dans Klipoth; ainsi, je ne peux pas entrer dans le royaume des cieux si je n’annihile pas d’abord mon ego, même si j’ai déjà créé mes véhicules solaires. C’est le deuxième facteur.

Quelqu’un qui possède les corps solaires internes, mais qui a aussi son ego vivant est appelé un hasnamuss, un centaure; c’est quelqu’un qui est à la fois humain et bête. Ainsi, tout initié qui crée les corps internes et tombe devient un centaure, un hasnamuss à nouveau.

Le troisième facteur est de tuer, d’annihiler, de détruire tout le karma que nous avons créé dans toutes nos vies, à cause de l’ego. Qu’est-ce que le karma? Le karma est la loi de cause à effet, d’action et de conséquence. Nous avons fait beaucoup de mauvaises choses dans le passé à cause de notre ego, et maintenant nous avons beaucoup de dettes à payer. Ainsi, nous devons faire beaucoup de bien pour payer ce que nous devons. C’est le troisième facteur, ce que nous appelons le sacrifice pour l’humanité: faire beaucoup de bien aux âmes de cette humanité, en faveur de l’esprit. En effet, il est important de faire la différence entre les très nombreuses bonnes choses que nous pouvons faire, mais qui n’aident pas les âmes de cette humanité à aspirer à la spiritualité, et les actions que nous entreprenons qui aident les âmes à trouver le chemin. Alors, comprenez ce que signifie le sacrifice pour l’humanité: c’est faire tout ce qui est bon pour l’âme, tout ce qui est bon pour l’esprit. Ce sont les trois facteurs. Comme il est écrit:

« Fais confiance en Jehovah יהוה (dans Yesod), et fais du bien à (tes trois cerveaux dans) ta voisine terre (c’est-à-dire ta physicalité, Malkuth) et (ton prochain comme toi-même; avec) la mauvaise foi (les fornicateurs de Klipoth, qui vivent dans les limbes, le côté inférieur gauche de l’Arbre de Vie). – Psaume 37: 3

« Heureux est la partie de celui (Chesed חסד) qui (par la chasteté) fait le bien (צדקה tzedaka) en utilisant ce qui est à lui, car il (Jehovah יהוה) suscite le bien (צדקה tzedaka dans Yesod), vers la congrégation (les archétypes solaires) d’Israël (12 signes du zodiaque). Et dans quoi sont-ils excités?

À juste titre (par le biais du premier facteur). Dans la justice (chasteté), puisque lorsque la justice (la Shekinah) s’éveille, c’est bien (צדקה tzedaka), puis s’éveille vers la congrégation (archétypes solaires) d’Israël, et sur elle est écrit:

« Les trésors de la méchanceté (l’orgasme) ne profitent à rien: mais la justice (la chasteté) nous délivre de (la seconde) mort. » – Proverbes 10: 2

Quel est le point (du deuxième facteur)? Parce que la Justice (la Shekinah) est l’Arbre de Vie, qui (dans l’acte sexuel) elle est excitée contre l’Arbre de la Mort (Klipoth) et prend ceux (archétypes solaires) qui s’y accrochent et les sauve de la mort (l’ego animal). Qui a poussé l’Arbre de Vie (la Shekinah) à faire cela?

Jehovah יהוה dit, la même justice qu’il (צדק Tzedek, Chesed חסד) fait (dans Yesod), comme il (Jehovah יהוה) l’a fait au-dessus (dans Binah), comme il est écrit:

« Heureux ceux (les Chashmalyim- חשמליים) qui gardent le jugement (צדקה tzedaka – dans Yesod), et celui (צדק Tzedek, Chesed חסד) qui fait la justice à tout moment. » – Psaume 106: 3. Nous avons déjà expliqué cela. » – Zohar

Ainsi, nous allons parler des quatre voies de libération pour toutes les âmes qui sont en esclavage dans le royaume, Malkuth, qui est également appelé Assiah (עשייה), et qui dans le livre de l’Exode est appelé le royaume d’Égypte. Nous, toutes les âmes, sommes ici en esclavage des lois de Malkuth, cette planète Terre. Nous devons être sauvés de la Seconde Mort. Il est écrit:

Chashmalyim (חשמליים), illuminez-moi avec les splendeurs d’Elohim et de Shekinah!

« Mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas; car le jour où tu en mangeras, tu mourras sûrement. » – Genèse 2:17

« Celui qui a une oreille, qu’il écoute ce que l’Esprit (d’Hermès – Mercure) dit aux églises; Celui qui vaincra (la fornication) ne sera pas blessé par la Seconde Mort. » – Apocalypse 2: 11

Quelle est la Seconde Mort? Pour parler de la Seconde Mort, il faut d’abord expliquer ce qu’est la « première mort ». La première mort est quelque chose qui, en un cycle sur la roue du Samsara, se produit 108 fois. C’est le type de mort que nous connaissons tous, quand nous pensons au concept de mort: la mort du corps physique. Cependant, la Seconde Mort n’est pas la mort du corps physique, mais la mort de la bête, l’ego.

En tant qu’âmes, nous descendons dans l’existence, descendons sur cette Terre parce que nous ne possédons pas de corps astral, mental et causal solaires. Au lieu de cela, nous avons l’ego, la bête ou le mental animal, l’émotion animale et la volonté animale; trois démons à l’intérieur. Au lieu du corps astral solaire, nous avons le démon du désir; au lieu du corps mental solaire, nous avons le démon du mental; et, au lieu du corps causal, nous avons le démon de la mauvaise volonté. Par conséquent, la conscience ou l’âme est pris au piège, dans l’esclavage de ce qui est le démon du désir, le démon du mental et le démon de la mauvaise volonté. C’est à partir de ces trois démons que nous avons à l’intérieur que les sept péchés capitaux poussent et opèrent. C’est de la matière protoplasmique qui évolue et involue constamment. Notre mental animal ou cette partie de notre nature animale augmente en ces temps de la fin afin de détruire la nature. Quand l’ego augmente, se développe, se renforce pour faire le mal, c’est un danger pour tout le monde, même pour la nature; il devient la cause d’un déclin progressif dans le désordre, une mauvaise conséquence pour une planète où l’entropie règne en maître.

Si nous observons la partie animale de tout être humain en ces temps de la fin, nous verrons que c’est un danger pour la vie du règne minéral. Voici: les eaux sont polluées, le sol est pollué à cause de l’ignorance de l’ego animal. Observons le règne végétal: les plantes sont également détruites, frelatées. Les forêts sont détruites pour que quelques individus deviennent riches. Oui, nous détruisons la planète et vous le savez.

Le règne animal est détruit par les chasseurs. De plus, nous nous détruisons. Il y a trop de dégénérescence. La luxure est un monstre formidable: aujourd’hui, l’homosexualité, le lesbianisme, etc., est très répandu. Nous sommes dégénérés parce que notre mental animal est anormal. Lorsque l’humanité porte le signe de la bête dans ses mains et son mental, alors la seule issue à cette méchanceté, cette dégénérescence, cette souffrance, est la Seconde Mort, l’annihilation de l’ego en enfer, afin de libérer l’âme de ces ténèbres, parce que l’âme est sainte.

L’âme est le seul bon élément que nous ayons à l’intérieur. L’âme est la conscience ; elle fait partie de l’esprit, une partie de la Monade, qui à son tour fait partie du Glorian, qui est le Christ au ciel. Quand Jésus a dit que nous devrions prier comme ceci: « Notre Père qui es aux cieux… » c’est parce que Notre Père est dans les dimensions supérieures. La Monade existe dans la sixième dimension, ce que nous appelons cieux ou paradis. Ainsi, nous, en tant qu’âmes ou conscience, faisons partie de cette Monade à l’intérieur, qui est au ciel. Malheureusement, cette conscience souffre parce qu’elle est piégée dans la colère, la luxure, l’avidité, l’orgueil, l’envie, la gourmandise, la paresse, etc.

L’âme, en esclavage, retourne 108 fois dans ce monde physique en tant qu’animal intellectuel. Comprenez, ce cycle de 108 vies est pour les âmes qui ne possèdent pas encore les corps astral, mental et causal solaires. La loi du retour pour ces personnes qui n’ont pas de corps solaire est de naître 108 fois et de mourir 108 fois, dans ce monde physique. Alors, l’âme revient, revient, revient… et à chaque fois l’ego, avec tous ses défauts, revient avec lui, plus gros, plus fort, plus laid, car dans chaque vie nous continuons à nourrir nos ego, au lieu de les détruire. Ainsi, il se trouve qu’à l’heure actuelle, la plupart des gens vivent leur 106e, 107e ou 108e vie. La plupart des gens en sont à leur 108e vie. Il est très facile de voir la quantité d’ego que nous portons à l’intérieur, donc psychologiquement, nous sommes très gros et dangereux.

Heureusement, la nature a une fin, la solution de notre mal: quand les âmes de toute humanité sont à la fin de leur 108e vie, l’abîme ouvre sa bouche. Ensuite, les portes, la bouche du puits sans fond leur est ouverte. À ce stade, l’âme commence son entrée dans les neuf couches de la terre; ceci, pour que la bête se désintègre. C’est la voie commune et générale de libération: c’est la voie de l’échec. Actuellement, la plupart des âmes de la planète Terre sont des échecs.

« Entrez par la porte étroite: car large est la porte, et spacieux est le chemin qui mène à la destruction, et il y en a beaucoup qui y entrent: parce que étroite est la porte, et étroit resserré est le chemin qui mène à la vie, et rares sont ceux qui la trouvent. » – Matthieu 7: 13, 14

Les âmes qui entrent par la large porte de l’abîme suivent le spacieux chemin qui les conduit à la destruction; l’ego de ces âmes doit être détruit, annihilé, brûlé dans le feu atomique de la nature, selon le karma de cette âme particulière. Dans d’autres conférences, nous vous avons dit que la voie de l’échec est ce que nous appelons la voie lunaire, qui est mécanique. Vous n’avez rien à faire pour tomber dans l’abîme: c’est la destination inévitable de chacun qui ne se résout pas à marcher sur le chemin étroit. Le karma, la douleur et la souffrance que l’âme expérimente dans la voie large de l’échec sont extrêmement douloureuses en comparaison avec le karma, la douleur et la souffrance que nous éprouvons ici. Oui, le karma ici est quelque chose de doux, quelque chose de merveilleux, quelque chose dont nous pouvons jouir par rapport à la douleur et à la souffrance que les âmes doivent endurer dans les neuf coquilles ou couches de l’enfer, quand elles échouent. Pour mieux comprendre cela, c’est une très bonne idée de lire la Divine Comédie du Maître Dante Alighieri.

Ces infradimensions de la nature dont nous parlons sont ce que nous vivons lorsque nous faisons des cauchemars. Parfois, quand on mange quelque chose de lourd, on entre dans les infradimensions et on fait des cauchemars. Un cauchemar est une expérience subconsciente ou inconsciente de ce que nous appelons les infradimensions ou les enfers. Le mot « Enfer » vient du Latin Infernus, signifiant, inférieur, infradimensions ou dimensions inférieures. Comme vous vous en souvenez, nous avons déjà déclaré que les hasnamussen communs et ordinaires sont ceux qui ont le syndrome de Down; ils se désintègrent en mille ans environ. La Seconde Mort dure dans le temps selon la méchanceté du hasnamuss.

La Seconde Mort se produit dans la neuvième sphère, qui est exactement au centre de la planète. Les Maîtres de la Grande Loge Blanche, les anges qui sont en charge de ce processus de la Seconde Mort, examinent l’âme, jusqu’à ce qu’ils se lassent d’examiner cette âme, jusqu’à ce qu’ils deviennent sûrs qu’une telle âme n’a plus aucun ego et est très propre comme un diamant.

Ainsi, après leur descente à travers toutes les sphères de l’enfer – après mille, deux mille, dix mille ans ou plus – toutes les âmes expérimentent enfin leur Seconde Mort dans la neuvième sphère, et sont ensuite méticuleusement examinées. Après leur Seconde Mort, lorsque ces âmes sont très propres, les maîtres leur ouvrent alors les portes de l’Éden et entrent dans le paradis du Seigneur Jehovah.

« Le Seigneur Jehovah est un Guru-Deva. Il est le chef de toute évolution Angélique ou Dévique. Ce n’est que de cette manière que nous pouvons expliquer la création de toutes choses, comme le dit le livre de la Genèse. Les Anges ou Devas gouvernent tous les élémentaux de toute la création. Le commandant suprême de l’évolution Angélique ou Dévique gouverne tous les Devas, avec tous les élémentaux de toute la création. Ce commandant est le Seigneur Jehovah. » – Samael Aun Weor

Éden est la quatrième dimension; c’est là que toutes les âmes ou élémentaux de la roue du Samsara évoluent à travers le règne minéral, le règne végétal et le règne animal. Puis, plus tard, lorsqu’ils rentrent dans le règne humanoïde, le règne animal intellectuel, où, à cause de la fornication, ils quittent l’Éden et pénètrent peu à peu dans les limbes.

« Le mental humain dans son état actuel d’évolution est l’animal (Caïn) que nous portons à l’intérieur. » – Samael Aun Weor

Cependant, en ces temps de la fin, Caïn, le mental animal, est dans le processus d’involution.

« Au moment où Caïn (le mental animal intellectuel involutif) tua Abel (la conscience ou l’embryon élémental de l’âme), il ne savait pas comment séparer ou dissocier le (mental du) corps et l’âme, mais (à travers l’orgasme) mordit Abel (la conscience ou l’embryon élémental de l’âme) comme le serpent (tentateur). À partir de ce moment, Caïn (le mental animal intellectuel involutif) devint maudit et (comme toute bête fornicatrice) erra dans le monde, un paria évité et abhorré, jusqu’à se ce qu’en se repentant pour la dernière fois de son péché (de fornication), il s’est réconcilié avec Jehovah et a trouvé une habitation dans (les limbes) la terre inférieure ou le monde.

« Ce n’est pas (seulement) dans les (limbes) inférieurs, mais (aussi dans Malkuth) sur notre terre (tridimensionnelle) actuelle que Caïn après son repentir a été admis (à travers 108 retours) dans la société humaine (mieux dit, règne humanoïde), comme il est écrit: « Et Jehovah mit la marque (de la bête 666) sur Caïn » »(Genèse 4: 15).

« De ces mots, nous déduisons que c’est de (Éden) cette terre qui est (dans la quatrième dimension et) appelée Adamah (société humaine) que Caïn (le mental animal intellectuel involutif) a été conduit, et qu’il était dans la terre appelée Arqa (ou limbes) qu’il est ensuite devenu (après 108 retours) un habitant, comme il est écrit: « Et Caïn (mental animal intellectuel) a dit que tu m’as chassé aujourd’hui de la face d’Adamah » (société humaine). Après son repentir, cependant, il lui fut accordé de vivre sur une terre inférieure (arqa ou limbes) dont des habitants il est écrit:

« Ainsi vous leur direz: Les Elohim (mieux dit, les Esprits ou Monades) qui n’ont pas fait les cieux et la terre, même eux (leurs âmes) périront (à travers la seconde mort) de la terre, et (ils en tant que Monades) sous ces cieux. » – Jérémie 10: 11. C’est ici (dans les limbes) que Caïn vit et habite comme le déclare l’Écriture:

« Et Caïn (le mental animal intellectuel) sortit de la présence de Jehovah (יהוה), et habita dans (les limbes) le pays de Nod, à l’Orient de l’Éden. » – Genèse 4:16 ZOHAR

Une fois qu’une âme reconquiert l’état de l’humanoïde, l’animal intellectuel, elle connaîtra à nouveau le cycle des 108 retours, 108 naissances et morts physiques; en d’autres termes, cela représente 108 opportunités pour leur salut. Si ces âmes n’effectuent pas le travail pour entrer dans le royaume des cieux, alors après leur 108e vie, elles meurent physiquement et rentrent à nouveau dans l’abîme, et endureront à nouveau mille, deux mille, trois mille ans, ou quelle que soit la quantité de karma qu’ils doivent, selon la malignité de cette âme. Ensuite, ils seront à nouveau désintégrés. Après des aéons de temps, les maîtres regardent pour voir si cette âme est à nouveau propre, et ils ouvrent les portes de la quatrième dimension (Éden) à cette âme, pour que l’âme entre à nouveau dans le processus d’évolution à travers les règnes de la nature, jusqu’à atteindre le règne animal intellectuel. Si, en atteignant cet état d’humanoïde, cette âme n’entre pas dans le chemin, alors elle retombera dans l’abîme. Ce processus d’évolution à travers les royaumes de la nature, les 108 vies du règne animal intellectuel, puis, s’il ne parvient pas à atteindre le développement spirituel, entrant dans l’abîme et la Seconde Mort, est un cycle de la roue du Samsara. Maintenant, nous devons nous demander: « Combien de fois la roue du Samsara tourne-t-elle? Combien de rotations sur cette roue une âme obtient-elle? Elle tourne trois mille fois. Ce sont les 3000 cycles assignés à chaque Monade du cosmos. Ainsi, l’âme ne peut tourner que 3000 fois dans la roue, et à chaque cycle, l’âme expérimente 108 vies et morts physiques dans le règne humanoïde.

Il y a beaucoup d’âmes qui tournent 3000 fois et ne se repentent jamais; elles tombent dans les Abîmes 3000 fois. Ainsi, elles redeviennent des démons, des démons et des démons à nouveau, 3000 fois. C’est la voie de l’échec; une voie lunaire mécanique. Après avoir terminé le 3000ème cycle, l’âme est unie à la Monade céleste, et la Monade revient dans le sein du Père qui est aux cieux, le Père Éternel Commun, comme un échec. Après le 3000ème cycle, il n’y a plus d’opportunités pour ces âmes, ces Monades d’atteindre la réalisation de leur Soi. Les portes, les opportunités leur sont fermées. Ce type de Monade, en comparaison avec d’autres Monades qui se sont vaincues elles-mêmes et la nature, celles qui ne sont pas des échecs, c’est comme comparer une fourmi à un être humain. Donc, c’est la voie de l’échec. Je le répète, sur cette planète Terre, la majorité des Monades marchent sur la voie de l’échec.

Actuellement, la plupart des âmes entrent dans l’abîme, car la plupart des âmes de nombreuses Monades deviennent homosexuelles, lesbiennes, prostituées, assassins et tous les différents types d’âmes dégénérées que nous avons sur notre planète. Hélas, qui sait dans quel avenir ces âmes – après avoir vécu en enfer pendant de nombreux aéons, et se sont désintégrées dans les Abîmes à travers la Seconde Mort – auront à nouveau une autre opportunité dans le règne humanoïde, 108 autres vies, puisque l’involution se produit selon la malignité de leur mal.

Parlons maintenant de la voie intermédiaire de libération, qui est la voie de ceux qui ne veulent pas devenir des adeptes, mais qui veulent néanmoins entrer dans le royaume des cieux. Il y a beaucoup de Monades ici sur cette planète qui ne veulent pas devenir des adeptes. Par exemple, en Égypte, il y avait beaucoup d’initiés qui savaient que s’ils ne désintégraient pas leur ego, ils finiraient par retourner dans les entrailles de la Terre et subir la Seconde Mort, mais que s’ils veulent quitter cette mécanicité, ils doivent détruire leur ego. Ces Monades ne veulent pas être des adeptes, elles veulent juste être libérées de la mécanicité de la nature. La deuxième manière est ce qu’on appelle la voie intermédiaire, qui est la manière par laquelle les âmes de cette planète commencent à éliminer leur ego, avec des techniques que nous connaissons ici.

À travers la méditation dans l’annihilation de l’ego, l’essence, la conscience ou l’âme, est libérée par la volonté de l’initié. La méditation est une manière de comprendre et de détruire l’ego. À travers la méditation, l’âme parvient à l’union (yoga) ou à la religion (Latin: religare, « se réunir ») avec l’Être. Si nous étudions l’étymologie du mot religion, nous comprenons qu’il vient du mot Latin religare qui signifie « s’unir à nouveau » ou être réuni. C’est ce que signifie religion. En d’autres termes, quelqu’un peut être une personne religieuse, au vrai sens du terme, sans appartenir à une secte particulière.

À travers la méditation, nous, en tant qu’âmes, nous nous unissons peu à peu à notre esprit, à notre Monade; de cette manière, nous entrons dans le ciel petit à petit, mais sans les corps astral, mental et causal solaires, tout comme un simple élémental de la nature. Pour y parvenir, nous devons être stricts, sérieux. Afin de recevoir l’aide des maîtres intérieurs, nous devons méditer quotidiennement. Nous devons contrôler les principaux défauts qui, en ces temps, sont très forts: la luxure, la colère et la cupidité. Le reste est toujours fort; la fierté est toujours avec la colère. Nous devons recevoir la technique, nous devons recevoir l’aide des Maîtres.

Cette voie est pour ceux qui veulent détruire leur ego petit à petit. Il y a un cas, par exemple, de cet initié appelé Yogananda. Je ne sais pas si vous avez entendu parler de Yogananda; il était le fondateur d’une école à Los Angeles. Il est venu de l’Inde en Amérique pour enseigner le Kriya Yoga; la manière d’éveiller la conscience, d’ouvrir les sens intérieurs et de se libérer de la Seconde Mort est la voie du Kriya Yoga. Il croyait, au début, qu’il était un Maître parce qu’il pensait qu’il pouvait créer les corps solaires sans être marié. Quand il est mort physiquement à Los Angeles, il était éveillé et il avait annihilé beaucoup d’ego. Il a éveillé de nombreux sens et pouvoirs.

Dans les plans intérieurs, il se croyait un maître. Quand les Maîtres lui ont dit: « Tu n’es pas un maître. Tu n’es pas auto-réalisé. Parce que pour être auto-réalisé, tu as besoin des corps solaires », alors, il comprit. Il doit se réincarner à nouveau, se marier et créer les corps solaires, car il veut être un Maître. Il travaillait sur la deuxième voie de libération: annihiler l’ego avec le Kriya Yoga. Kriya signifie « action » et yoga, « union », c’est donc l’action d’être uni à votre Monade en annihilant votre ego, mais étant célibataire, sans créer les corps solaires, sans maîtrise. C’est le chemin du yogini ou du yogi qui n’accepte pas le mariage avec un homme ou une femme, respectivement. De tels individus travaillent simplement avec leur propre énergie, leur propre force sexuelle du Saint-Esprit, qui est Hermès, l’énergie sexuelle mercurielle, afin de se développer spirituellement.

Comme Yogananda, il y a beaucoup d’initiés qui préfèrent faire cela, travailler spirituellement sans être mariés. Pour suivre cette voie, je le répète: il faut avoir beaucoup de courage. Après avoir annihilé beaucoup d’ego, vous mourez physiquement. Ensuite, dans les plans internes, les Maîtres vous aident à annihiler le reste de votre ego, afin que vous soyez libéré en tant qu’âme et que vous soyez uni à votre esprit ou Monade jusqu’à ce que vous soyez totalement libéré de l’ego. Après la mort, les Maîtres placent l’initié dans la Cinquième Dimension et l’âme voit qu’une grande tempête arrive; ils voient la lumière, le tonnerre et la pluie. L’âme doit être là, tranquille, sans aucune crainte, même s’il y a des coups de foudre près de lui. Tout est dans l’obscurité à cause de la grande tempête. L’initié entend le hurlement du loup du karma… l’âme vit ces épreuves dans cette obscurité, dans cette forêt. Souvent, l’initié court vers une grotte; ces grottes sont le ventre d’une femme dans le plan physique. Alors, il entre en essayant de trouver refuge contre la tempête, les hurlements, le tonnerre puis, neuf mois plus tard, il pleure comme un bébé. L’initié s’échappe de cette grotte, qui est un ventre et naît de nouveau dans ce monde physique.

S’il réussit cette épreuve, alors, il doit passer une autre épreuve. Il doit entrer dans un endroit où il doit voir différents couples accomplir l’acte sexuel de plusieurs manières. Les couples qu’il voit autour ne sont pas des couples imaginaires. En fait, ce sont des couples qui accomplissent l’acte sexuel dans le plan physique, dans de nombreux endroits de la Terre. S’il s’identifie avec la luxure à l’un de ces couples, ils deviendront ses futurs parents. Et il entrera dans le plan physique. C’est la deuxième voie de libération. S’ils réussissent l’épreuve, ils recevront l’aide des Maîtres de la Gloire. L’âme sera félicitée et aidée à annihiler le reste de l’ego, afin de s’unir à son esprit, sa Monade.

Vous voyez que, pour passer cette épreuve, ils doivent annihiler beaucoup d’ego ici; de même, tôt ou tard, si l’un de nous veut passer une épreuve, il faut mourir psychologiquement. Seuls quelques-uns, ceux qui ont une très forte détermination, passent ces épreuves dans les mondes intérieurs. Je le répète: dans l’Égypte antique, il y avait de nombreux initiés qui étaient libérés de cette manière et qui apprécient maintenant de vivre au ciel avec les Bouddhas, avec les Grands Maîtres, comme de simples élémentaux. Et, s’ils veulent retourner sur Terre, ils peuvent revenir à l’Âge d’Or, où tout le monde sera beau. S’ils veulent rester dans ces dimensions, où seul le bonheur règne, ils pourraient y rester pour toujours.

Parlons maintenant de cette autre voie de libération, qui s’appelle la voie de la spirale. La voie spirale de libération est réservée aux Monades ou aux esprits qui ont atteint la maîtrise, les Bouddhas Pratieka. Lorsque ces Monades ou esprits, qui en Hébreu reçoivent le nom d’Elohim de Yetzirah, entrent – après avoir passé le règne animal – dans le règne humain ou le règne de l’animal intellectuel, ils doivent accomplir ce que la Bible dit dans la Genèse:

« Faisons Adam à notre image, à notre ressemblance: et qu’ils dominent sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tout ce qui rampe sur La terre. Alors Elohim créa Adam à son image, à l’image de Elohim il le créa; homme et femme, il les a créés. » – Genèse 1: 26, 27

Cette Monade particulière doit alors créer Adam, le véritable être humain. Homme en Sanskrit est Manu, il dérive de Manas, quelqu’un qui a le mental solaire. Cet homme est Chesed dans le deuxième triangle de l’Arbre de Vie; cet homme est composé de l’Esprit, de l’Âme Divine, de l’Âme Humaine (corps causal solaire), du mental humain solaire (pas du mental animal, pas l’ego), du corps astral solaire, des corps vital et physique. Afin de créer cet homme, nous devons connaître le mystère de l’Alchimie, le mystère de Daath, la Gnose, la connaissance que nous enseignons ici. Nous devons créer les corps astral, mental et causal pour entrer dans le royaume des cieux.

Comme je l’ai déjà dit, en effet, j’ai ces corps. N’importe qui, à travers l’Alchimie, peut créer ces corps, mais il faut avoir la volonté, il faut être sérieux. Il y avait une femme qui se sacrifiait beaucoup pour l’humanité, en tant que célibataire. Cette femme était Mme Blavastky. Je ne sais pas si vous en avez entendu parler. Après de nombreuses années à être yogini, les Maîtres lui ont dit: « Si tu veux la maîtrise, l’auto-réalisation, tu as besoin des corps astral, mental et causal. » Alors, elle a épousé le colonel Olcott et elle a commencé à travailler avec le Maithuna, et a créé les corps solaires en une seule vie. Maintenant, elle est un maître. Mais, avant même de créer les corps solaires, elle était clairvoyante et avait beaucoup de pouvoirs au début, parce qu’elle était sérieuse. C’est ce dont nous avons besoin si nous voulons entrer dans le royaume des cieux: créer les corps internes.

Nous devons être sérieux. Nous devons travailler avec les trois facteurs que nous avons déjà expliqués, à savoir: l’Alchimie, l’annihilation de l’ego et le sacrifice pour l’humanité, chaque jour de notre vie. Pourquoi tous les jours? Parce qu’en ces temps-ci, la durée courante et ordinaire pendant laquelle nous allons vivre est de 50 ans. Quelqu’un qui vit plus de 50 ans a de la chance; 60 ou 70. Mais pendant ces années, nous devons travailler parce que, maintenant, nous sommes au temps de la fin. C’est la dernière opportunité que nous offre la Loge Blanche, si nous voulons entrer dans le royaume des cieux. C’est pourquoi cette connaissance est très claire.

Auparavant, pour recevoir ces connaissances, il fallait passer au moins sept ans de tests afin de recevoir, de bouche à oreille, le secret que nous enseignons ici dans des conférences, au public. Le temps est court, mais il nous reste encore du temps pour créer les corps internes.

Après avoir créé les corps astral, mental et causal, deux chemins s’ouvrent devant nous: le Chemin Direct et le Chemin Spiral. La voie spirale est celle dont je parle maintenant, la troisième voie. Il n’est possible d’entrer dans ce Chemin Spiral qu’après être devenu un véritable homme ou une véritable femme. Je vous ai dit que si nous avons le corps physique d’un homme, nous devenons un véritable homme, un mot qui vient de Manas; c’est quelqu’un qui a un mental solaire. Et, si nous avons un corps féminin, nous devenons une véritable femme, car en Sanskrit « Wo » signifie « non », donc, c’est un non-mental, ou en d’autres termes, un mental négatif, c’est quelqu’un dont le mental, même s’il est solaire, il est négatif. Ce n’est pas négatif au sens de ce que nous entendons par le mot, mais négatif en tant que pôle opposé du positif, comme dans le magnétisme. L’initié dont le corps physique est féminin, est aussi un Homme (Manas, Adam), mais pas un homme positif (homme), un homme négatif, un Wo-Man (Pa-Homme). C’est pourquoi, il est écrit dans la Bible que la femme a été enlevée à l’homme, mais les deux sont Manas. Quand on dit femme ou homme, il faut comprendre qu’on parle d’un véritable être humain. Une véritable femme est un véritable être humain; un véritable homme est un véritable être humain. La femme est polarisée négativement et l’homme positivement. Mais, de toute façon, la véritable femme et le véritable homme possèdent les corps astral, mental et causal solaires. Avant cela, nous ne sommes que des animaux intellectuels, mâles et femelles. Lorsque nous atteignons ce niveau, si la Monade choisit de suivre le Chemin Spiral, nous entrons dans la voie de la réincarnation; à ces individus, le ciel, le paradis, ce que nous appelons Nirvana est ouvert. Et ils entrent dans le Nirvana. Là, nous, en tant qu’âmes, sommes unis à notre Être, notre Monade; là, nous expérimentons le bonheur. Nous allons au ciel et descendons sur Terre. Ainsi, nous n’avons pas besoin de mourir physiquement pour entrer au ciel. Souvenez-vous de ce que Jésus a dit: « En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. » Si nous naissons de nouveau, nous entrons dans le royaume des cieux. Là, nous parlons avec des anges, avec de grands êtres lorsque le corps physique dort. Quand nous suivons la spirale, nous annihilons le reste de notre ego petit à petit, petit à petit au fil de nombreuses réincarnations. La voie de la spirale est le chemin de la réincarnation des millions et des millions de fois, afin qu’ils redescendent encore et encore dans ce monde physique, jusqu’à ce que l’intégralité de leur ego soit éliminée.

Ce que nous devons comprendre, c’est que, dans le Nirvana, il y a des périodes d’activité et des périodes de repos. Par exemple, depuis le 19 Février 1919, le Nirvana est entré en activité et de nombreux Bouddhas de la spirale se réincarnent et aident l’humanité. Il est important de se rappeler que ces Bouddhas du Chemin Spiral ne sont pas obligés d’aider l’humanité; s’ils le veulent, c’est bien, mais s’ils ne le font pas, c’est ok. Ils détruisent l’ego, petit à petit, lors de leurs réincarnations, puis rentrent à nouveau dans le Nirvana pour des périodes de temps, vivant au ciel, au paradis. Plus tard, ils se remettent en activité, se réincarnant dans un corps physique. Peut-être sur cette planète, peut-être sur une autre planète… Qui sait! Et comme ça, de réincarnation en réincarnation, au fil des siècles, ils atteignent finalement l’Absolu. Le problème avec cette troisième voie de libération est que, parfois, lorsque ces Nirvanis se réincarnent, ils sont sexuellement tentés et tombent. Ainsi, ils retournent à nouveau dans les vices, les défauts, etc. Leur ego renaît à nouveau, et très fort. Puis ils recommencent à vivre comme des animaux intellectuels. Ensuite, Hermès doit à nouveau monter dans la colonne vertébrale et Minerve annihile leur ego encore une fois, pour reconquérir le paradis, le Nirvana. La voie de la spirale est appelée dans le Bouddhisme, la voie des Bouddhas Pratieka, les Bouddhas égoïstes. On l’appelle ainsi parce que dans le Chemin Spiral, vous oubliez l’humanité pour toujours. Lorsque vous entrez dans la voie en spirale, vous entrez dans le Nirvana, en vous détachant des problèmes de la Terre, où il reste beaucoup d’âmes qui souffrent parce qu’elles veulent la connaissance. Néanmoins, parce que la voie du Nirvana oublie l’humanité pour toujours, elle est appelée la voie du Bouddha égoïste, car alors que les Nirvanis vivent dans le bonheur, dans la félicité au paradis, des millions d’âmes vont entrer dans l’Abîme parce qu’elles ne savent pas comment faire le travail. Quoi qu’il en soit, il y a des millions, des milliards, des billions de Bouddhas dans le Nirvana qui suivent la spirale et qui montent de cette façon.

Parlons maintenant du Christ et du chemin le plus exalté de libération; le livre de l’Apocalypse déclare:

« Et je vis le ciel ouvert, et voici un cheval blanc; et celui qui était assis sur lui était appelé Fidèle et Véritable, et dans la justice il juge et fait la guerre. Ses yeux étaient comme une flamme de feu, et sur sa tête il y avait de nombreuses couronnes; et il avait un nom écrit, que personne ne savait, sauf lui-même. Et il était vêtu d’un vêtement trempé de sang: et son nom est La Parole de Dieu. Et les armées qui étaient dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, vêtues de fin lin, blanc et pur. Et de sa bouche sort une épée tranchante, afin de frapper les nations avec elle; et il les gouvernera avec une verge de fer; et il foulera le pressoir de l’ardeur et de la colère du Dieu Tout-Puissant (El Shaddai). Et il a sur son vêtement et sur sa cuisse (Yesod) un nom écrit: Roi des rois et Seigneur des seigneurs. » – Apocalypse 19: 11-16

Le Chemin Droit de la libération est le chemin le plus exalté et le plus difficile. Dans ce chemin, la Monade qui a créé les corps astral, mental et causal renonce au Nirvana. Lorsque la Monade renonce au Nirvana, lorsque la Monade rejette le bonheur parce qu’elle veut aider ses semblables, cette Monade a le droit, l’opportunité d’incarner le Christ. L’union avec le Christ est la voie du salut. Seules les âmes ou Monades qui entrent dans le Chemin Direct sont autorisées à incarner le Christ. Le Christ ne s’incarne pas dans les Monades de la voie spirale, ni de la voie intermédiaire, ni de la voie de l’échec. Le Christ s’incarne seulement à l’intérieur de ceux qui suivent le Chemin Droit. C’est parce que la Loi du Christ est sacrifice pour les autres, pour ceux qui sont en enfer. En Sanskrit, ceux qui suivent la voie du Christ sont appelés Dieux Infernaux, Anges de l’Abîme, Bodhisattvas. Bodhi signifie sagesse, Sattva signifie essence ou âme. Ainsi, un Bodhisattva est l’incarnation de l’Âme-sagesse; en d’autres termes, c’est l’âme qui est unie à la sagesse. Vous souvenez-vous que le mot sagesse, en Hébreu, est Chokmah, qui est Christ. Les initiés qui suivent le Chemin Droit doivent vivre physiquement, psychologiquement et spirituellement avec ces âmes qui sont en esclavage, et doivent expérimenter tout ce qui est écrit dans les Évangiles, du début à la fin. Ils doivent vivre le chemin de croix. Ils doivent prêcher la connaissance et marcher sur le Chemin Direct. Ces initiés entrent dans l’Absolu Solaire en une seule vie.

Néanmoins, le Chemin Direct est extrêmement douloureux; certains des corps physiques des initiés qui suivent le Chemin Direct meurent, mais ils renaissent immédiatement. Tel était le cas, par exemple, de Tuthankamon. Le Roi Tuthankamon mourut à l’âge de 18 ans, mais il s’est auto-réalisé; il était auparavant incarné, mais il est mort dans cette vie antérieure avant de terminer le travail. Ainsi, il a dû revenir ou se réincarner à nouveau, afin de terminer le travail.

Il y a aussi le cas de Saint François d’Assise. Lui aussi est un Bodhisattva ou un adepte du Chemin Direct. Lorsqu’il est né de nouveau sur cette planète Terre, il avait les corps astral, mental et causal d’autres vies et il est venu pour terminer le travail qu’il ne pouvait pas terminer dans d’autres vies. Cependant, certains des initiés qui suivent le Chemin Direct accomplissent tout le travail en une seule vie. C’est pourquoi c’est très douloureux. C’est parce que la destruction de tout le mal, les défauts que nous avons à l’intérieur n’est pas facile, mais, avec l’aide du Christ, c’est possible. Le Christ prend en charge les défauts de l’initié dans les plans internes. Pendant qu’il enseigne dans le plan physique, le Christ travaille à l’intérieur, détruisant les causes du mal. Le Christ, qui s’incarne dans l’initié, doit enseigner et aider les autres à travers l’initié. C’est pourquoi cet initié est obligé de se sacrifier pour l’humanité, parce que c’est la voie de son propre Être et sa propre voie en tant qu’âme aussi, parce qu’il vit cela et qu’il vibre avec. Par exemple, Jeanne d’Arc est l’une des femmes initiées qui ont suivi le Chemin Direct. Le cadeau pour ceux qui suivent le Chemin Direct est la résurrection. Ainsi, la résurrection n’est pas pour ceux de la voie spirale, ni pour la voie intermédiaire, ni pour les échecs; la résurrection est seulement pour ceux qui suivent le Chemin Direct, la quatrième voie de libération. Ces initiés du Chemin Direct qui accomplissent l’œuvre ressuscitent avec un corps physique immortel. Ces Bodhisattvas restent avec l’humanité jusqu’à ce que la dernière âme soit libérée de la bouche de l’Abîme.

Dans une autre conférence, je vous disais qu’au début, Maître Samael Aun Weor pensait que les Bons du Tibet étaient des magiciens noirs, mais il avait tort parce que ce sont des magiciens blancs. Il pensait cela parce qu’ils sont si stricts. Au Tibet, il y a les temples Bons spécialement pour ceux qui veulent suivre le Chemin Direct. Tout initié qui frappe à la porte de ces temples doit suivre le Chemin Direct. S’ils ne suivent pas le Chemin Direct et échouent à toute épreuve ou test, ils tuent l’initié physiquement. Les Bons ont cette liberté parce qu’ils sont au-dessus des lois du bien et du mal. Quiconque frappe à la porte de ces temples sait qu’il doit mourir physiquement ou psychologiquement. Les moines Bons donnent toujours au néophyte l’occasion de réfléchir à ce qu’il va faire.

S’il frappe à la porte de ces temples, un moine – imitant Kali, la déesse de la mort – avec son cou plein de crânes apparaît devant le néophyte, avec un poignard avec du sang. C’est terrifiant, bien sûr. « Qu’est-ce que tu veux? » « Je veux devenir disciple de ce temple. » Et puis le Maître dit: « Penses-y. Parce que si tu entres par ces portes, tu mourras. Et puis il ferme les portes. Après un certain temps, le moine rouvre si le disciple frappe à nouveau et dit: « Bienvenue! » Et puis: « Qu’est-ce que tu veux? » « Je veux devenir un maître. Et je connais la doctrine et je veux suivre le Chemin Direct. » Et puis le Maître commence à enseigner à ce néophyte tous les secrets de l’Alchimie, tous les secrets de l’ego qu’il doit détruire. « Es-tu prêt? Je veux te donner des mantras, des pouvoirs pour te défendre. Viens! » Et le Maître emmène le néophyte à la montagne et le met dans une cabane, cabane de solitude. Dans ce lieu, avec les pouvoirs qu’ils ont, ils matérialisent la lxure, la colère, la cupidité, la haine du disciple, tous les animaux qu’il a à l’intérieur, dans le plan physique. Ce néophyte doit se battre avec les armes, les mantras et les pouvoirs que les Maîtres lui ont donnés pour se vaincre. Ainsi, ils laissent le disciple là pour une nuit. Le lendemain, quand ils rentreront dans cette maison, s’ils trouvent le disciple vivant, ils lui apprendront le reste. Sinon, ses propres défauts et vices le rongeront, l’avaleront vivant. L’ego ne veut pas mourir, il préfère donc manger son propriétaire avant de mourir. Le néophyte doit donc être courageux et se défendre. Si après cela le disciple est vainqueur et toujours vivant, ils le prennent et lui présentent une prêtresse. Cette prêtresse l’aide alors à jamais dans la transmutation et la chasteté. Si le disciple est une femme, elle reçoit un prêtre pour l’aider dans la création des corps astral, mental et causal. Si le disciple est un homme, un seul échec dans la pratique de l’Alchimie suffit pour être tué par eux, comme acte de sacrilège. C’est la manière Bons de s’auto-réaliser en une seule vie.

Bien sûr, il y a beaucoup d’initiés qui ne vont pas au Tibet, pour entrer dans les temples des Bons. Nous n’avons pas besoin d’aller dans un temple Bon même si nous voulons entrer dans le Chemin Droit, seulement si nous sommes sûrs que nous pouvons faire le travail en une seule vie. C’est pourquoi de nombreux initiés ont mal jugé les Bons. Ils pensaient qu’ils étaient noirs parce qu’ils sont si violents. Mais vous êtes libre d’entrer. Personne ne vous pousse. Si vous y entrez, vous allez mourir psychologiquement; si vous ne mourez pas psychologiquement, vous mourrez physiquement. Quoi qu’il en soit, vous quitterez ce temple mort. Je pense que beaucoup de ces initiés qui échouent aux épreuves des temples des Bons renaissent maintenant dans ce monde physique, essayant de faire le travail… Quoi qu’il en soit, lorsque vous entrez dans le Chemin Direct, votre Monade intérieure devient un Cosmocréateur. Dans le Chemin Direct, la Monade devient créatrice de mondes, un créateur de planètes; ce n’est que pour ces Monades que les portes de la création des planètes, des lunes, des soleils, des étoiles, etc. sont ouvertes. Toutes ces Monades qui donnent vie à ces unités cosmiques sont des maîtres du Chemin Direct. C’est la quatrième manière d’entrer dans l’Absolu. Les cosmocréateurs vont de firmament, en firmament, en firmament, aidant les humanités et donnant la vie à de nombreuses unités cosmiques.

Public: Dans le cadre de la diffusion des connaissances, il existe de nombreuses façons différentes de diffuser les connaissances. Ces conférences, livres, etc. ou en soutenant ce site Web?

Instructeur: Au début, personne ne commence en tant que conférencier ou grand orateur. N’est-ce pas? Car, en réalité, celui qui enseigne, celui qui a la connaissance et la sagesse est toujours la Monade. Ainsi, quand quelqu’un est muet, le Christ lui apprend à parler; quand quelqu’un est, têtu et stupide, le Christ lui fait entendre. Celui qui ne peut pas très bien marcher, le Christ le fait marcher; celui qui est aveugle, qui ne peut pas voir le royaume des cieux, le Christ lui donne la vue. Ainsi, ceux qui ne peuvent pas voir, entendre, parler et marcher, le Christ les fait toujours voir, entendre, parler et marcher.

Public: Vous avez dit qu’une fois que les opportunités pour l’âme de se développer spirituellement sont conclues, elles descendent dans l’abîme afin d’être purifiées dans la Seconde Mort, est-il possible de perdre son âme dans cette vie et de revenir plus d’une fois, cela arrive-t-il jamais?

Instructeur: L’âme est embouteillée, piégée ici dans l’ego. Lorsque l’ego descend dans l’abîme, c’est parce que vous, en tant qu’âme, êtes perdu, échoué. Cette âme ne meurt jamais. Cette âme va être nettoyée dans l’abîme, mais comme un échec de la nature. Dans les trois autres voies de libération, c’est vous, l’âme qui se nettoie de sa colère, de son orgueil, de sa vanité, etc… De quoi essayons-nous de nous libérer? De la Seconde Mort. Si nous restons embouteillés, piégés dans ces défauts, nous, en tant qu’âmes, restons dans la souffrance et la douleur. Si quelqu’un blesse notre estime de soi, alors nous réagissons pleins de rage, et ainsi nous souffrons à l’intérieur, dans notre cœur. Dans ces situations, nous répondons avec colère, qui est un désir frustré. Une âme conditionnée souffre toujours. Ainsi, la seule façon d’être libre et heureux c’est d’annihiler tous nos ego. Sinon, nous reviendrons encore et encore à travers ces 3000 cycles.

Public: Être autour de l’homosexualité, même si on ne pratique pas cela soi-même. Est-ce mauvais?

Instructeur: Que vous le sachiez ou non, cela devient faire partie de votre vie, car cela augmente de plus en plus en ces temps; vous pouvez très souvent côtoyer des personnes homosexuelles, sans le savoir. Mais, qui est un ange ici? Nous sommes tous des démons. Je suis un démon parce que j’ai l’ego. Vous êtes des démons parce que vous avez l’ego, mais nous voulons être des anges. C’est pourquoi nous transmettons ces connaissances. Nous voulons changer. Nous voulons annihiler l’ego. Ceux qui sont heureux d’être des démons sont des échecs. Si vous êtes inquiet parce que vous êtes proche de nombreuses personnes dégénérées. Eh bien, à cause de notre karma, nous revenons toujours aux mêmes personnes. La personne qui est très lubrique dans sa vie passée, abusant trop de son énergie sexuelle, revient dans la vie suivante comme homosexuelle ou lesbienne. Les phénomènes et les expériences qui surviennent dans nos vies le font à cause des actions que nous avons prises dans les vies précédentes; ainsi, si nous voulons améliorer notre situation, nous devons améliorer notre conduite éthique, nous devons comprendre nos erreurs et vivre conformément aux enseignements. La récurrence pousse toujours les mêmes êtres près de nous. Si nous sommes éveillés, nous n’allons pas tomber dans les mêmes erreurs. Dans mon cas, quand j’étais adolescent, j’avais beaucoup d’amis et ils fumaient. Je me souviens qu’un jour j’ai commencé à fumer. J’ai pris une cigarette et immédiatement après, je me sentais étourdi, à ce moment-là j’ai pensé. « Pourquoi est-ce que je fais cette stupidité? Juste parce qu’ils fument, je dois fumer. Non. » Et je n’ai plus jamais fumé. Après cela, j’étais de nouveau avec eux et ils fumaient de la marijuana, mais je ne l’ai pas fumée. Et j’en connais beaucoup qui boivent, mais c’est leur affaire. Mais juste parce que mes amis boivent et fument, je dois faire la même chose? Non, je me soucie de mon âme ; s’ils ne se soucient pas de leur âme, c’est leur affaire. S’ils veulent tomber, qu’ils tombent. Je veux être libre, leur voie n’était pas ma voie, ma voie est de suivre mon Être. Alors, quelle est la manière dont vous voulez choisir? Si vous voulez choisir la voie de l’échec, eh bien, c’est facile…. soyez comme les Marquis de Sade. Il a suivi le chemin de l’échec, se dégénérant de plus en plus, car il voulait se détruire plus vite. C’est la voie des fous. Vous devez trouver un groupe de personnes qui vous aident énergétiquement, spirituellement, qui vous tirent vers le haut. Parce que si vous ne faites pas cela, vous allez suivre la voie de l’échec, car c’est très facile. Vous ne devez pas vous identifier. C’est très difficile, surtout de nos jours; vous voulez détruire votre ego et le trouver partout. La dégénérescence est endémique. C’est ainsi que notre volonté est mise à l’épreuve. Le chemin de l’échec est également lié à de nombreuses sectes: les Témoins de Jehovah, les Mormons, les Adventistes, etc. Ils vous apprennent à profiter de votre vie sans détruire l’ego. Vous trouvez dans les limbes, par exemple, ou dans les couches extérieures de l’enfer, de nombreuses personnes avec la Bible en main. Ils vous approchent pour essayer de vous convaincre de croire en ce que dit la Bible. Pendant ce temps, ils sont tellement endormis qu’ils sont en enfer et ne le savent même pas. Ils sont déjà là. Ce sont déjà des échecs. Ce ne sont pas seulement les Chrétiens que vous y trouvez; vous trouvez des Bouddhistes, des Juifs et bien d’autres. Le seul moyen d’échapper à ce destin est d’annihiler l’ego. Le simple plaisir de lire la Bible, de lire le Bouddhisme ou tout autre type de religion, sans annihiler l’ego, est la voie de l’échec. Ils ont des centaines, des millions de prosélytes. Écoutez: vous pouvez vous suicider physiquement, mais malheureusement, l’ego ne peut pas se suicider. Vous ne pouvez pas tuer votre ego de cette manière. Vous pouvez tuer, d’une balle dans la tête, votre corps physique, mais votre colère, votre orgueil, votre vanité, votre paresse resteront dans votre psyché. La seule façon d’annihiler l’ego est ici. Comme nous l’avons dit, il faut au moins mille ans pour que l’ego soit détruit en enfer. Mais, si en détruisant le corps physique on pouvait tuer l’ego? Je me fusillerais cent fois. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Le corps physique est le mulet dont vous devez vous occuper. Et vous devez prendre toute son énergie, car le corps physique est un mélange et, dans le corps physique, nous avons toutes les énergies d’en haut, à l’intérieur. Une fois que les énergies pénètrent dans le corps physique, quelque chose doit naître de nouveau en vous.

Public: Si on pèche, que peut-il y avoir à partir de là?

Instructeur: Tout d’abord, quels sont ces péchés en vous? Votre ego. Donc, pour ne plus pécher, vous devez annihiler l’ego, car si vous avez l’ego vivant, vous le referez. Vous n’avez pas à vous en soucier, ce que vous devez faire pour les annihiler. Par exemple, lorsque nous trouvons ce type de connaissance, nous sommes bouleversés, nous rappelant toutes les mauvaises choses que nous avons faites dans le passé. Mais, le remords, bien que bon, il ne vous change pas à lui seul. Si vous êtes bouleversé ou pleurez, cela ne va pas annihiler votre ego. Souvent, nos remords, lorsqu’ils ne sont pas conscients, deviennent malins, se transforment en apitoiement sur soi et à leur tour font grossir l’ego. Alors, ne vous inquiétez pas ou ne vous identifiez pas. Méditez, comprenez, annihilez. Vous devez savoir comment le faire. Ici, vous recevez les connaissances dans ces conférences. Vous devez savoir comment méditer pour annihiler votre ego et comment vous libérer de vous-même. Ensuite, vous appréciez la voie de la méditation. Et vous ressentirez de la joie dans de nombreuses expériences. Vous avez besoin de courage pour aller de l’avant. Chaque fois que vous avancez, c’est de pire en pire parce que l’ego ne veut pas mourir. L’ego veut être vivant et se bat à l’intérieur de vous pour rester en vie. Pourquoi? Parce que vous êtes l’ego. La fierté est l’un de ces ego qui veulent être en vie et qui n’est pas fier? Laissez-moi vous dire une chose: le seul être qui peut vous aider avec l’annihilation de l’ego est votre Mère Divine, qui est à l’intérieur. N’oubliez pas votre Mère Divine spirituelle à l’intérieur. Elle est la seule à pouvoir annihiler l’ego.

Public: Je voulais vous interroger sur la différence entre les troisième et quatrième types d’hasnamussen, la deuxième citation de Maître Samael. Si le troisième type possède également les corps solaires, ne sont-ils pas des anges tombés?

Instructeur: Les hasnamussen du troisième type sont les Bouddhas pratyeka tombés, les hasnamussen du quatrième type sont les Bodhisattvas tombés. Voilà la différence.

Public: Maître Samael semble indiquer que ce qui constitue un hasnamuss est de posséder « quelque chose de fatal » à l’intérieur. Qu’est-ce que c’est « quelque chose de fatal? »

Instructeur: Ce quelque chose de fatal est l’organe kundabuffer. Dans les hasnamussen du premier type, parce qu’ils ne sont pas du tout développés spirituellement, le kundabuffer n’a reçu aucune force, et donc avec la mort du corps physique, il périt aussi. Cependant, les hasnamussen des autres types, les Bodhisattvas tombés, les âmes des Bouddhas pratyeka tombés, etc., qui entrent dans la magie noire renforcent instamment ce kundabuffer, et ainsi il persiste à travers la mort, les faisant devenir vrais hasnamussen avec un double centre de gravité.

« Si la réalisation profonde du Soi est ce que nous voulons vraiment, alors il est nécessaire de comprendre la nécessité de travailler avec les trois facteurs de la révolution de la Conscience.

Si l’un des trois facteurs de la révolution de la Conscience est exclu, alors le résultat de cette procédure est un échec.

Voici les trois facteurs de la révolution de la Conscience : naître, mourir et se sacrifier pour l’humanité.

Magie sexuelle, dissolution du « Moi », charité: c’est le triple chemin de la vie juste.

Certains étudiants Gnostiques nous ont écrit, demandant une didactique afin de dissoudre le « Moi ».

La meilleure didactique pour la dissolution du « Moi » se trouve dans la vie pratique intensément vécue.

La convivialité est un merveilleux miroir pleine longueur où le « Moi » peut être contemplé dans son intégralité.

Les défauts qui se cachent au fond de notre subconscience émergent spontanément lorsque nous sommes en relation avec notre prochain. Les défauts jaillissent de nous parce que notre inconscience nous trahit, et si nous sommes en état d’alerte perception, alors nous les voyons, tout comme ils sont en eux-mêmes.

La plus grande joie pour le Gnostique est de célébrer la découverte de certains de ses défauts.

Un défaut découvert devient un défaut mort. Lorsque nous découvrons un défaut, nous devons le voir en action, comme quand on voit un film, sans le juger ni le condamner.

Comprendre intellectuellement le défaut découvert ne suffit pas. Il est nécessaire de se plonger dans une profonde méditation intérieure, afin de comprendre le défaut dans d’autres niveaux de notre mental.

Le mental a plusieurs niveaux et profondeurs. Si nous n’avons pas compris un défaut dans tous les niveaux du mental, alors nous n’avons rien fait, car le défaut continue d’exister comme un démon tentateur au fond de notre propre subconscience.

Lorsqu’un défaut est intégralement compris dans tous les niveaux du mental, alors il est désintégré avec le petit « Moi » qui le caractérise. Ainsi, le défaut se réduit en poussière cosmique dans les mondes suprasensibles.

C’est ainsi que nous mourons d’instant en instant. C’est ainsi que nous établissons un Centre Permanent de Conscience, un Centre Permanent de Gravité en nous-mêmes.

La Bouddhata, le principe Bouddhiste intérieur, la matière psychique ou la matière première pour construire ce qu’on appelle âme, existe à l’intérieur de tout être humain qui n’est pas dans un état extrême de dégénérescence.

Le « Moi » pluralisé gaspille bêtement ce matériel psychique dans des explosions atomiques absurdes d’envie, d’avidité, de haine, de fornication, d’attachement, de vanité, etc.

Ce matériel psychique s’accumule en nous-mêmes en fonction de la mort du « Moi » pluralisé, d’instant en instant. Ainsi, nous atteignons un Centre Permanent de Conscience.

C’est ainsi que nous nous individualisons petit à petit. Lorsque nous nous débarrassons de l’ego, alors la toile d’araignée devient individualisé.

Cependant, nous clarifions que l’individualité n’est pas tout, car nous devons passer dans la supra-individualité lors de l’expérience de l’événement de Bethléem.

Le travail de dissolution du « Moi » est quelque chose de très sérieux. Nous devons nous étudier profondément à tous les niveaux du mental, car le « Moi » est un livre de nombreux volumes.

Nous devons étudier nos pensées, nos émotions et nos actions d’instant en instant, sans les justifier ni les condamner. Nous devons comprendre intégralement tous et chacun de nos défauts dans toutes les profondeurs du mental.

Le « Moi » pluralisé est la subconscience. Lorsque nous dissolvons le « Moi », la subconscience se transforme en conscience.

Nous devons convertir la subconscience en conscience et cela n’est possible qu’en réalisant l’annihilation du « Moi ».

La conscience éveillée continue est acquise lorsque notre conscience occupe la place de la subconscience.

Quiconque jouit de la Conscience Continue vit conscient à chaque instant, non seulement dans le monde physique, mais aussi dans les mondes supérieurs.

Cette humanité présente est quatre-vingt-dix-sept pour cent dans la subconscience. Par conséquent, cette humanité dort profondément, non seulement dans ce monde physique, mais aussi dans les mondes supra-sensibles pendant le sommeil du corps physique, ainsi qu’après la mort.

Nous avons besoin de la mort de notre « Moi ». Nous devons mourir d’instant en instant, ici et maintenant, non seulement dans ce monde physique, mais aussi dans tous les plans du Mental Cosmique.

Nous devons être impitoyables contre nous-mêmes afin de disséquer le « Moi » avec l’énorme scalpel de l’autocritique. » – Samael Aun Weor

COMMENCEZ AVEC L’ÉTUDE DE LA GNOSE

Vous n’avez pour le moment aucun projet dans votre portfolio. Vous pouvez créer des projets dans votre tableau de bord.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Four Ways to Liberation

Exode Alchimique
Deux Humanités
Catégories : Commencer Ici et Maintenant