Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Volonté Christ

Ton Feu Sacré a atteint la sixième chambre de l’épine dorsale du corps de la volonté.

De terribles pouvoirs cosmiques inondent ton être.

Observe, ô Bouddha, cette dame ineffable qui, derrière la grille, te contemple.

C’est la belle Hélène, pour qui se sont battus les héros de l’antique Troie.

Pour elle ont combattu les plus illustres guerriers de la vieille Hellade.

C’est la belle Hélène, pour laquelle s’est battu Achille, le célèbre guerrier, au pied des murs de Troie.

C’est ta Bouddhi, ton âme de diamant, compénétrée avec le Mental-Christ.

Entre dans le temple, mon frère, pour y célébrer la fête nuptiale avec la Belle Hélène.

Une marche nuptiale retentit dans les aires du temple. Te voilà à la sixième carte du Tarot : l’Amoureux.

Tu te maries à présent, ô Bouddha, avec la Belle Hélène.

La Belle Hélène est ta conscience superlative engendrée par ton Dieu saint dans les eaux ténébreuses de l’espace.

Le Maître interne est l’Atman-Bouddhi.

Maintenant, ô Bouddha, tu t’es élevé en Esprit et en Vérité jusqu’à la Belle Hélène.

Je dis à mes Arhats que l’Ego-Manas doit s’élever jusqu’à l’Atman-Bouddhi pour fusionner avec lui.

Je dis à mes Arhats que lorsque la volonté humaine fusionne avec le Maître interne, elle devient toute-puissante.

Je dis à mes Arhats que lorsque l’Ego-Manas fusionne avec l’Atman-Bouddhi, il se remplit de tous les pouvoirs ineffables de l’Intime et devient omnipotent.

Je dis à mes Arhats que la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs est la Première Initiation du Nirvana.

Je dis à mes Arhats que le cinquième serpent est le troisième serpent lorsque nous comptons en commençant par l’Atman et en terminant avec le Stula Sharira (le corps physique).

Je dis à mes Arhats que dans chaque Bouddha il y a sept Bouddhas.

Je dis à mes Arhats que notre divine Triade Éternelle est père, mère, enfants, épouse, frères, se cherchant elle-même et se réalisant elle-même.

Je dis à mes Arhats que tout Bouddha a son Boddhisattwa.

Je dis à mes Arhats que le Boddhisattwa est l’âme humaine avec les extraits animiques des quatre corps de péché.

Je dis à mes Arhats que du corps physique nous tirons le corps de la Libération.

Je dis à mes Arhats que du corps éthérique nous extrayons le corps d’or.

Je dis à mes Arhats que du corps astral nous extrayons l’Âme-Christ : le Christ interne est le Glorian, le resplendissant Dragon de Sagesse.

Je dis à mes Arhats que du corps mental nous tirons le Mental-Christ.

C’est ainsi que le Quaternaire inférieur vient renforcer la divine Triade Éternelle.

Au moyen de la relation sexuelle, nous nous marions avec la Belle Hélène.

Tout ce labeur est un travail d’Alchimie Sexuelle.

La Magie Sexuelle nous convertit en Dieux.

L’Intime est le Fils du Moi-Christ.

Le Moi-Christ est le Glorian de chaque homme.

Le Glorian est une étincelle détachée du Soleil Central.

Le Soleil Central est le Grand Souffle.

Le Grand Souffle est l’Armée de la Voix.

L’Armée de la Voix, ce sont les Êtres divins.

Les Êtres divins sont le Christ Cosmique, le Logos Solaire, la Parole.