Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Traîté Ésotérique de Théurgie

La Théurgie est une science qui nous permet d’invoquer les Etres Ineffables des Mondes Supérieurs pour recevoir d’eux de sublimes enseignements.

Nous devons distinguer la Théurgie de la Goétie et du Spiritisme.

La Goétie nous enseigne à invoquer les Entités purement ténébreuses. Les invocateurs deviennent alors esclaves des puissances du mal.

Le Spiritisme, au moyen de certains sujets passifs, permet de communiquer avec l’Au-delà. Cependant, aux centres spirites n’accourent en réalité que les ombres des défunts. Il est bon de savoir que ces ombres des décédés constituent le Moi Psychologique. Ainsi donc il est très rare que ce soit l’Ame ou l’Esprit d’un mort qui entre dans le corps d’un médium. Seul pénètre dans le corps des médiums le Moi psychologique des désincarnés, l’ombre des êtres chers qui se sont désincarnés, et c’est tout.

Les ombres des morts, en se manifestant par l’intermédiaire des corps astral, mental et physique des médiums, vont même jusqu’à produire la dislocation des véhicules mental et astral. Les conséquences peuvent être la folie, la paralysie, etc.

Après ce petit préambule, nous allons entrer dans le vif de notre cours supérieur de Théurgie.

Le Théurge doit savoir se mouvoir consciemment en corps astral. Les invocations théurgiques se réalisent dans le plan astral. On peut également effectuer des invocations de Haute-Théurgie dans les mondes les plus élevés de la Conscience Cosmique.

Le Théurge doit être adroit dans le monde astral. Le Théurge doit sortir consciemment en corps astral. Ainsi donc, avant d’entrer dans le domaine des invocations théurgiques, nous devons d’abord apprendre à « entrer » et « sortir » à volonté du corps physique. Le corps astral est réellement le vêtement de l’Ame. Dans le corps astral nous avons le Mental, la Volonté, la Conscience et l’Esprit.

Il y a un moment où nous pouvons abandonner à volonté notre corps physique. Et cet instant est celui où nous sommes sur le point de nous endormir. Dans ces moments de transition entre la veille et le sommeil, tout être humain, revêtu de son corps astral peut s’échapper consciemment du corps physique pour travailler dans les mondes supérieurs. Le Divin Maître Jésus-Christ, se servait de cette clé lorsqu’il étudiait dans la Pyramide de Képhren. Le Grand Maître s’étendait dans son lit, sur le dos, la plante des pieds posée sur le lit et les genoux pliés et relevés. Ensuite, le Maître levait les bras au-dessus de sa tête jusqu’à ce que les paumes des mains se touchent, puis il les abaissait en les étendant à droite et à gauche ; enfin il les croisait sur sa poitrine, formant ainsi l’Etoile du Microcosmos. Ensuite le Maître s’assoupissait en vocalisant le puissant mantra « Pharaon ». Ce mantra se prononce en trois syllabes, de cette façon : Faaaa Raaaa Ooooo Nnnnn.

Le Maître récitait ce mantra un grand nombre de fois, jusqu’au moment de s’endormir.

Alors, dans les mondes internes nous éveillons la conscience. Nous nous sentons subtils, nous flottons délicieusement. Ce procédé, simple et facile, est la clé merveilleuse qui nous permet d’éveiller la conscience dans les mondes supérieurs.

Lorsque nous nous sommes rendus conscients dans les mondes internes, alors nous pouvons nous consacrer pleinement aux travaux de la Haute-Théurgie. Le docteur Krumm suggérait aussi que pour les pratiques de sortie en astral, il était tout à fait approprié de parfumer la pièce ou la chambre avec un bon encens ou de l’essence de rose, etc.