Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Traité Ésotérique d’Astrologie Hermétique

Le grand Hiérophante Jésus-Christ a dit à Nicodème,

«En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.»

Il faut naître d’eau et d’esprit pour pouvoir entrer dans le royaume de l’ésotérisme, le magis regnum.

Il est urgent de renaître afin d’avoir pleinement le droit d’entrer dans le royaume. Il est urgent de devenir Deux-fois nés.

Cette question de la Seconde Naissance n’a pas été comprise par Nicodème ni n’a été comprise par toutes les sectes Bibliques. Il faut avoir étudié les religions comparées et avoir la clé de l’Arcane A.Z.F. si l’on veut vraiment comprendre les paroles de Jésus à Nicodème.

Les différentes sectes Bibliques sont pleinement convaincues qu’elles comprennent vraiment ce que signifie naître de nouveau, et elles l’interprètent de la manière la plus variée, mais certainement, même si elles possèdent beaucoup d’érudition Biblique et documentent un verset avec un autre, et tentent d’expliquer un verset avec un autre, ou d’autres versets, la réalité est qu’ils ne le comprennent pas s’ils ne possèdent pas la clé secrète: l’Arcane A.Z.F.

Nicodème était sage, il connaissait profondément les Saintes Écritures et pourtant, il ne comprenait pas et disait:

«Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il entrer une seconde fois dans le sein de sa mère et naître?»

Jésus, le grand Kabir a alors donné à Nicodème une réponse de type Maya,

«En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.»

Il est clair que celui qui n’a pas d’autre information que celle de la lettre morte, celui qui ne comprend pas la double signification des versets Bibliques, celui qui n’a jamais connu l’Arcane A.Z.F., interprète ces paroles du grand Kabir à sa manière, avec seulement l’information qu’il possède et croit qu’avec le baptême de sa secte ou quelque chose de semblable, le problème de la Seconde Naissance est déjà résolu.

Pour les Mayas, l’Esprit est un feu vivant et ils disent,

«Nous devons unir ce qui est en haut avec ce qui est en bas, au moyen de l’eau et du feu.»

Les Brahmanes Hindous symbolisent la Seconde Naissance sexuellement. Dans leur liturgie, une grande vache dorée est construite et le candidat à la Seconde Naissance doit traverser le corps creux de la vache trois fois, en se traînant, en sortant par la vulve, et ainsi il devient consacré comme un vrai Brahman-Dvija. ou Deux-fois nés: une fois de sa mère et deuxièmement par la vache.

C’est de cette manière que les Brahmanes expliquent symboliquement la Seconde Naissance enseignée par Jésus à Nicodème.

Nous avons déjà dit dans les chapitres précédents que la vache représente la Mère Divine, mais ce qui est intéressant, c’est que les Brahmanes s’appellent Deux-fois nés et que leur Seconde Naissance est sexuelle, née de la vache et sortie de l’utérus par la vulve.

Cette affaire est très épineuse et la race lunaire la déteste mortellement; ils préfèrent tuer la vache et ensuite insulter tous ceux qui parlent des mystères du sexe et de l’Arcane A.Z.F.

Les Brahmanes ne sont pas nés deux fois, mais symboliquement ils le sont. Le Maître Maçon n’est pas vraiment un Maître, mais symboliquement il l’est.

La chose intéressante est d’atteindre la Seconde Naissance, et ce problème est sexuel à cent pour cent.

Quiconque veut entrer dans le pays de la quatrième dimension, dans les vallées, les montagnes et les temples Jinn, dans ce royaume des Deux-fois nés, doit travailler avec la pierre brute, la ciseler, la façonner, comme on dirait en langue Maçonnique.

Nous avons respectueusement besoin de soulever cette merveilleuse pierre qui nous sépare du pays des Mille et Une Nuits, du pays des merveilles où les Deux-fois nés vivent heureux.

Il est impossible de rouler la pierre, de la soulever, si nous ne lui avons d’abord pas donné une forme cubique avec le ciseau et le marteau.

Pierre, le disciple de Jésus-Christ, est Aladdin, le merveilleux interprète, autorisé à soulever la pierre qui ferme le sanctuaire des grands mystères.

Le nom original de Pierre est PATAR avec ses trois consonnes PTR, qui sont radicales.

  • P: nous rappelle le Père qui est dans le secret, des Paters des Dieux, de nos Pères ou Phitaras.
  • T: le Tau, l’Hermaphrodite Divin, l’homme et la femme unis sexuellement pendant l’acte.
  • R: cette lettre est vitale dans l’INRI; c’est le feu sacré et terriblement divin, le RA égyptien.

Pierre, PATAR, l’Illuminateur, est le Maître de la Magie Sexuelle, le Maître généreux qui nous attend toujours à l’entrée du formidable chemin.

La vache religieuse, le célèbre minotaure crétois, est la première chose que l’on trouve dans le tunnel souterrain mystique qui mène à la Terre des Deux-fois nés.

La Pierre Philosophale des anciens alchimistes médiévaux est le sexe et la Seconde Naissance est sexuelle.

Le chapitre VIII des Lois de Manu déclare,

«Un royaume habité surtout par des Sudras, plein d’hommes impies et privés de Deux-fois nés, périra rapidement, attaqué par la faim et la maladie.»

Sans la doctrine de Pierre, la Seconde Naissance est impossible. Nous les Gnostiques étudions la doctrine de Pierre.

Les infrasexuels, personnes dégénérées, haïssent mortellement la doctrine de Pierre.

Beaucoup sont ceux qui se trompent sincèrement et qui croient qu’ils peuvent atteindre l’Auto-réalisation en excluant le sexe.

Beaucoup sont ceux qui parlent contre le sexe, qui insultent le sexe, qui crachent tout leur bave diffamatoire dans le sanctuaire sacré du Troisième Logos.

Ceux qui détestent le sexe, ceux qui disent que le sexe est grossier, non mondain, animal, bestial, sont des insulteurs, ceux qui blasphèment contre le Saint-Esprit.

Quiconque se prononce contre la Magie Sexuelle, quiconque crache son infamie dans le sanctuaire du Troisième Logos, ne pourra jamais atteindre la Seconde Naissance.

Le nom de la Magie Sexuelle en Sanskrit est Maithuna. La doctrine de Pierre est le Maithuna et Jésus a dit,

«Tu es Pierre (rocher), et sur cette pierre je bâtirai mon église; et les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle.»

La clé du Maithuna est le lingam noir inséré dans la yoni, attributs du Dieu Shiva, du Troisième Logos, du Saint-Esprit.

Dans le Maithuna, le phallus doit entrer dans le vagin, mais le semen ne doit jamais être éjaculé ou répandu.

Le couple doit se retirer de l’acte sexuel avant d’atteindre le spasme, afin d’éviter le renversement du liquide séminal.

Le désir retenu transmutera le liquide séminal en énergie créatrice.

L’énergie sexuelle monte jusqu’au cerveau. C’est ainsi que le cerveau est séminisé; c’est ainsi que le semen devient cérébral.

Le Maithuna est l’exercice qui nous permet d’éveiller et de développer la Kundalini, le serpent igné de nos pouvoirs magiques.

Quand la Kundalini s’éveille, elle monte le long du canal médullaire de la colonne vertébrale.

La Kundalini ouvre les sept églises de l’Apocalypse de Saint Jean. Les sept églises sont situées sur la colonne vertébrale.

La première église est Ephèse et correspond aux organes sexuels. Le serpent sacré lové trois fois et demie dort dans l’église d’Ephèse.

La deuxième église est Smyrne, située au niveau de la prostate; elle nous confère le pouvoir sur les eaux.

La troisième église est Pergame, située au niveau du nombril; elle nous confère le pouvoir sur le feu.

La quatrième église, Thyatire, est située au niveau du cœur et nous confère le pouvoir sur l’air et de nombreux autres pouvoirs, tels que le dédoublement volontaire, le pouvoir des Jinns, etc.

La cinquième église est Sardes, située au niveau du larynx créatif; elle nous confère le pouvoir de l’ouie magique, qui nous permet d’écouter les voix des mondes supérieurs et la musique des sphères.

La sixième église, Philadelphie, est située au point entre les sourcils et nous confère le pouvoir de voir les Mondes Internes et les créatures qui les habitent.

La septième église est Laodicée. Cette merveilleuse église est le lotus de mille pétales situés dans la glande pinéale, dans la partie supérieure du cerveau.

Laodicée nous confère les pouvoirs de polyvision, avec lesquels nous pouvons étudier tous les mystères du Grand Jour et de la Grande Nuit.

Le feu sacré de la Kundalini ouvre successivement les sept églises, en remontant lentement le long du canal rachidien.

Le serpent igné de nos pouvoirs magiques monte très lentement selon les mérites du cœur.

Lorsque les forces solaires et lunaires de l’énergie sexuelle entrent en contact dans le Triveni, près du coccyx à la base de la colonne vertébrale, elles ont le pouvoir d’éveiller le serpent sacré pour qu’il monte le long du canal rachidien.

Le feu sacré, montant le long de la colonne vertébrale, a la forme d’un serpent.

Le feu sacré a sept degrés de pouvoir. Il est urgent de travailler avec les sept degrés du pouvoir du feu.

Le sexe, en soi, est la Neuvième Sphère. La descente vers la Neuvième Sphère était, dans les anciens mystères, l’épreuve suprême de la dignité suprême du Hiérophante.

Bouddha, Jésus le grand Kabir, Hermès, Zoroastre, Mahomet, Dante, etc. ont dû passer par cette épreuve maximale.

Nombreux sont les étudiants pseudo-ésotériques et pseudo-occultistes qui, en lisant une littérature occulte ou pseudo-occulte, voudraient entrer immédiatement dans la terre des merveilles de Jinn, dans la félicité de l’extase continue, etc.

Ces étudiants ne veulent pas comprendre que pour pouvoir monter, il faut d’abord descendre.

Il faut d’abord descendre dans la Neuvième Sphère; c’est seulement de cette manière que nous pouvons monter.

Le magistère du feu est très long et formidable. Si l’étudiant commet l’erreur de renverser la coupe d’Hermès, il perd son travail antérieur, et le serpent igné de nos pouvoirs magiques descend.

Toutes les écoles ésotériques mentionnent cinq Initiations des Mystères Majeurs. Ces initiations sont très intimement liées au magistère du feu.

Le feu sacré a le pouvoir de féconder la Prakriti sacré de l’Initié.

Nous l’avons déjà dit et nous le répéterons encore: la Prakriti est la vache sacrée symbolique à cinq pattes.

Lorsque la Prakriti est rendue fertile à l’intérieur de l’Initié, les Corps Solaires sont gestés à l’intérieur de son utérus par l’action et la grâce du Troisième Logos.

La race solaire, les Deux-fois nés, ont des Corps Solaires. Mais, les gens ordinaires, l’humanité en général, appartiennent à une race lunaire et n’ont que des corps lunaires (corps de type lunaire).

Les écoles pseudo-ésotériques et pseudo-occultes mentionnent le septénaire Théosophique, les corps internes, mais ils ignorent que ces véhicules sont vraiment des corps lunaires protoplasmiques.

Les lois de l’évolution et de l’involution sont contenues dans ces corps protoplasmiques et lunaires des animaux intellectuels.

Les corps lunaires protoplasmiques sont certainement la propriété commune de toutes les bêtes de la nature.

Les corps lunaires protoplasmiques sont issus d’un passé minéral lointain et ils reviennent au passé minéral car tout revient à son point de départ originel.

Les corps protoplasmiques et lunaires évoluent jusqu’à un certain point, parfaitement défini par la nature, pour amorcer leur retour vers le point de départ.

Dans le passé minéral, les étincelles virginales, les ondes Monadiques, ont provoqué l’apparition de corps protoplasmiques, avec lesquels les éléments élémentaux minéraux, les gnomes ou les pygmées, se sont revêtus.

L’entrée des élémentaux minéraux dans l’évolution des plantes a produit un changement dans les corps protoplasmiques.

L’entrée des élémentaux végétaux dans l’évolution des animaux irrationnels a provoqué, comme il est naturel, de nouveaux changements dans les corps lunaires protoplasmiques.

Le protoplasme est toujours soumis à de nombreux changements, et l’entrée des élémentaux animaux dans les utérus de l’espèce animale intellectuelle a donné à ces corps lunaires l’aspect qu’ils ont maintenant.

La nature a besoin de l’animal intellectuel appelé à tort un humain, comme il est, dans l’état où il vit maintenant.

Toute l’évolution du protoplasme a comme objectif la création de ces machines intellectuelles.

Les machines intellectuelles ont le pouvoir de capter les énergies cosmiques de l’espace infini, de les transformer inconsciemment, puis de les transmettre automatiquement aux couches intérieures de la Terre.

L’humanité dans son ensemble est un organe de la Nature, un organe indispensable pour l’organisme planétaire de la Terre. Quand une cellule de cet organe vital (humanité) est trop perverse ou complète complètement son temps de cent huit vies sans avoir produit de fruits, elle cesse de naître pour précipiter son involution dans les Mondes Infernaux. Si quelqu’un veut échapper à cette loi tragique de l’involution protoplasmique, il doit créer les Corps Solaires pour lui-même grâce à d’énormes super-efforts.

Dans tous les éléments de la nature, dans chaque substance chimique, dans chaque fruit, existe son type correspondant d’hydrogène, et l’hydrogène du sexe est Si-12.

Le feu, le Fohat, féconde l’utérus de la vache sacrée à cinq pattes, mais c’est seulement avec l’Hydrogène Sexuel Si-12 que se forment les Corps Solaires, qui se cristallisent.

À l’intérieur des sept notes de l’échelle musicale, tous les processus biologiques et physiologiques sont réalisés, et le résultat final est ce merveilleux élixir appelé semen [énergie sexuelle, sans distinction de sexe].

Le processus est initié avec la note Do à partir du moment où la nourriture entre dans la bouche, et continue avec les notes Re-Mi-Fa-Sol-La, et quand le Si musical retentit, l’élixir extraordinaire appelé semen est déjà préparé.

L’Hydrogène Sexuel est déposé dans le semen et nous pouvons le déplacer sur une deuxième octave supérieure Do-Re-Mi-Fa-Sol-La-Ti, par un choc spécial.

Ce choc spécial est la contrainte sexuelle du Maithuna. La deuxième octave musicale fait cristalliser l’Hydrogène sexuel Si-12 sous la forme extraordinaire et merveilleuse du Corps Astral Solaire.

Un second choc du Maithuna fait que l’Hydrogène sexuel Si-12 passe à une troisième octave supérieure Do-Re-Mi-Fa-Sol-La-Ti.

La troisième octave musicale sera à l’origine de la cristallisation de l’Hydrogène sexuel Si-12 dans la magnifique forme solaire du Corps Mental légitime.

Un troisième choc déplacera l’Hydrogène Sexuel Si-12 à une quatrième octave musicale Do-Re-Mi-Fa-Sol-La-Si.

La quatrième octave musicale sera à l’origine de la cristallisation de l’Hydrogène Sexuel sous la forme du Corps de la Volonté Consciente, ou Corps Causal.

Celui qui possède déjà les quatre Corps Solaires (connus sous le nom de Corps Physique, Astral, Mental et Causal) a le luxe d’incarner l’Être pour devenir un Véritable Être Humain, un Humain Solaire.

Normalement, l’Être ne naît pas, ne meurt pas et ne se réincarne pas, mais quand nous avons déjà les Corps Solaires, nous pouvons incarner l’Être; ainsi, c’est ainsi que nous sommes en mesure d’Être.

Quiconque sait, la parole donne le pouvoir ; personne ne l’a prononcé, personne ne la prononcera, sauf celui qui a incarné l’Être.

Beaucoup d’étudiants Gnostiques se demanderont pourquoi nous ne mentionnons pas le Corps Vital et pourquoi nous ne comptons que quatre corps, à l’exclusion du Vital; la réponse à cette question est que le Corps Vital n’est que l’aspect supérieur du corps physique.

Dans la Troisième Initiation du Feu, le Corps Astral Solaire naît. Dans la Quatrième Initiation du Feu, le Corps Mental Solaire naît. Dans la Cinquième Initiation du Feu, le Corps Causal, ou Corps de la Volonté Consciente, naît.

Le seul objectif des cinq Initiations des Mystères Majeurs est la fabrication des Corps Solaires.

Dans le Gnosticisme et l’ésotérisme, on comprend que la fabrication des Corps Solaires et l’incarnation de l’Être sont connues comme la Seconde Naissance.

Les Corps Solaires geste dans l’utérus de la Prakriti. L’Être est conçu par l’acte et la grâce du Troisième Logos, dans l’utérus de la Prakriti.

Elle est vierge avant l’accouchement, à l’accouchement et après l’accouchement. Chaque Maître de la Loge Blanche est l’enfant d’une vierge immaculée.

Celui qui atteint la Seconde Naissance sort de la Neuvième Sphère (sexe).

Quiconque accomplit la Seconde Naissance reste totalement interdit d’avoir à nouveau des contacts sexuels, et cette interdiction est pour toute l’éternité.

Quiconque atteint la Seconde Naissance rejoint un temple secret, le temple des Deux-fois nés.

L’animal intellectuel ordinaire croit qu’il est un être humain, mais en réalité il se trompe, parce que seuls les Deux-fois nés sont de véritables êtres humains.

Nous connaissions une Dame Adepte de la Loge Blanche qui a fabriqué ses Corps Solaires en seulement dix ans de travail intense dans la Neuvième Sphère. Cette Dame vit avec les anges, les Archanges, les Seraphim, etc.

En travaillant très intensément dans la Neuvième Sphère sans se laisser tomber, on peut faire le travail de fabriquer les Corps Solaires en dix ou vingt ans, plus ou moins.

La race lunaire déteste mortellement cette science de la vache sacrée et, au lieu de l’accepter, préfère trouver des voies d’évasion et des justifications avec des phrases tape-à-l’œil et hypocrites.

Les Bons aux coiffe rouges et les Drukpas, les magiciens noirs, pratiquent le Tantra Noir [Note de l’éditeur: l’auteur a clarifié plus tard cette déclaration. Lisez Drukpa dans le Glossaire]. Ils éjaculent le semen pendant le Maithuna ; c’est de cette manière qu’ils éveillent et développent l’abominable organe Kundabuffer.

Il est urgent de savoir que l’organe Kundabuffer est le serpent tentateur de l’Eden, le feu sacré projeté vers le bas, la queue de Satan, dont la racine est dans le coccyx. L’abominable organe Kundabuffer fortifie les corps lunaires et l’ego.

Ceux qui vivent en retardant la Seconde Naissance pour les vies futures finissent par perdre cette opportunité, et une fois que les cent huit vies expirent, entrent dans les Mondes Infernaux, où seulement des pleurs et des grincements de dents sont entendus.

Diogène chercha un homme avec sa lanterne dans toute Athènes et ne le trouva pas. Nous devons chercher les Deux-fois nés, les véritable humains, avec la lanterne de Diogène. Ils sont très rares à trouver.

Beaucoup d’étudiants pseudo-occultes et pseudo-ésotériques qui disent vouloir atteindre l’Auto-réalisation abondent, mais comme ils sont lunaires, lorsqu’ils apprennent à connaître cette science de la Neuvième Sphère, ils s’indignent. Ils nous maudissent, ils lancent contre nous tout leur bave diffamatoire et, si nous étions au temps d’Esdras, ils immoleraient la vache sacrée en disant: «Que son sang soit sur nous et sur nos enfants.»

La route qui mène à l’abîme est pavée de bonnes intentions. Ce n’est pas seulement le pervers qui entre dans l’abîme; souvenons-nous de la parabole du figuier stérile. L’arbre qui ne produit pas de fruits est coupé et jeté dans le feu.

De magnifiques étudiants de pseudo-occultisme et de pseudo-ésotérisme vivent également dans les Mondes Infernaux.

Scorpion est un signe très intéressant. Le poison du Scorpion blesse mortellement les ennemis du Maithuna, les insulteurs puritains qui détestent le sexe, ceux qui blasphèment contre le Troisième Logos, les fornicateurs pervers, les dégénérés de l’Infrasexualité, les homosexuels, les masturbateurs, etc.

Le Scorpion gouverne les organes sexuels. Scorpion est la maison de Mars, la planète de la guerre, et dans le sexe se trouve la racine de la grande bataille entre les magiciens blancs et noirs, entre les forces solaires et lunaires.

La race lunaire déteste mortellement tout ce qui a la saveur de Maithuna (Magie Sexuelle), du Tantra Blanc, de la vache sacrée, etc.

Les natifs du Scorpion peuvent tomber dans la fornication la plus effrayante, ou se régénérer totalement.

En pratique, nous avons pu vérifier que les natifs du Scorpion souffrent beaucoup dans la première moitié de leur vie et ont même un amour qui leur cause une grande amertume, mais dans la seconde moitié de leur vie, tout change; leur chance s’améliore sensiblement.

Les natifs du Scorpion ont une certaine tendance à la colère et à la vengeance; ils pardonnent à quelqu’un avec beaucoup de difficulté.

Les femmes du Scorpion sont toujours en danger de rester veuves et de traverser de nombreux besoins financiers pendant la première partie de leur vie.

Les hommes du Scorpion souffrent beaucoup de misère pendant la première moitié de la vie, mais, grâce à l’expérience, ils améliorent la seconde moitié de leur existence.

Les Scorpions sont ambitieux, réservés, francs et énergiques.

Les natifs du Scorpion sont de vrais amis, sincères, fidèles, capables de se sacrifier pour l’amitié; mais comme ennemis, ils sont très craintifs, vengeurs et dangereux.

Le minéral du Scorpion est l’aimant. Sa pierre est la topaze.

L’exercice du Scorpion est le Maithuna, et n’est pas seulement pratiqué pendant le Scorpion, mais tout le temps, continuellement, jusqu’à la Seconde Naissance.

Cependant, nous devons avertir qu’il ne faut jamais pratiquer le Maithuna deux fois consécutives dans la même nuit. Il est seulement permis de pratiquer une fois par jour.

Il est également urgent de savoir que l’on ne doit jamais forcer son épouse à pratiquer le Maïthuna quand elle est malade, ou quand elle a ses règles, ou en état de grossesse, parce que c’est un crime.

La femme qui a donné naissance à un enfant doit attendre quarante jours (après l’accouchement) avant de pouvoir pratiquer à nouveau le Maithuna.

Le Maithuna n’empêche pas la reproduction de l’espèce, parce que la graine passe toujours à l’utérus sans avoir besoin de répandre le semen. Les multiples combinaisons de la substance infinie sont merveilleuses.

Beaucoup sont les étudiants de l’occultisme qui se plaignent parce qu’ils échouent, parce qu’ils souffrent de décharges séminales, parce qu’ils n’arrivent pas à éviter l’éjaculation séminale. Nous conseillons à ces étudiants de faire un petit exercice de cinq minutes tous les vendredis (si le cas est très sérieux) ou un petit exercice de cinq minutes par jour (si le cas n’est pas si grave). Après un an avec ces petits exercices (de cinq minutes) de Maithuna, on peut les allonger de cinq minutes de plus pour l’année suivante, et la troisième année on peut s’entraîner quinze minutes par jour. De cette manière, peu à peu chaque année, on peut allonger le temps de l’exercice du Maithuna jusqu’à devenir capable de pratiquer une heure par jour.

pa-2016

Ce chapitre est extrait du Traité Ésotérique d’Astrologie Hermétique (1967) de Samaël Aun Weor. Il est inclus dans les éditions imprimées et ebook de Astrologie Pratique par Glorian Publishing (une organisation à but non lucratif), qui sont illustrés pour faciliter votre compréhension, et comprennent des fonctionnalités comme un glossaire et un index. Achetez le livre, et vous bénéficiez vous-même et les autres.