Sagittaire

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Traité Ésotérique d’Astrologie Hermétique

De Geber à l’énigmatique et puissant Comte Cagliostro (qui transmutait le plomb en or et en diamants de la meilleure qualité), il existait une longue série d’alchimistes et d’investigateurs de la Pierre Philosophale (sexe).

De toute évidence, il est clair que seuls les sages qui ont dissous l’ego lunaire et méprisé les vanités de ce monde ont eu un vrai succès dans leurs enquêtes.

Parmi tous ces alchimistes victorieux et adeptes qui ont travaillé dans le laboratoire de l’Alchimie Sexuelle, Basile Valentin, Ripley, Roger Bacon, etc. se démarquent.

Nicholas Flamel est encore très débattu; certains supposent qu’il n’a pas atteint le but difficile pendant sa vie puisqu’il a refusé de révéler son secret au Roi et il a fini ses jours enfermés dans la terrible Bastille. Franchement, nous sommes convaincus que Nicholas Flamel, le grand alchimiste, a réussi à transformer tout le plomb de sa personnalité en l’or merveilleux de l’Esprit.

Trevisan, le fameux Trevisan, dépensa toute sa fortune à chercher la Pierre Philosophale et parvint à découvrir le secret à l’âge de soixante-quinze ans, déjà trop tard. La Pierre Philosophale est le sexe et le secret est le Maithuna, la Magie Sexuelle, mais le pauvre Trevisan, malgré qu’il possède une intelligence formidable, a seulement réussi à découvrir le secret dans sa vieillesse.

Paracelse, le disciple de Trithème, grand alchimiste et médecin, connaissait le secret de la Pierre Philosophale, transmutait le plomb en or et réalisait des guérisons surprenantes. Beaucoup supposent que Paracelse soit mort d’une mort violente, par assassinat ou par suicide, pour avoir révélé une partie des mystères, mais la réalité est que Paracelse a disparu sans qu’on sache comment ni pourquoi. Nous savons tous que Paracelse a acquis ce qu’on appelle l’élixir de longue vie et avec ce merveilleux élixir il se maintient toujours; il vit avec le même corps physique qu’il avait au Moyen Age.

Schroepfer et Lavater ont pratiqué certains rites magiques très dangereux, ce qui les ont fait mourir violemment sans atteindre l’Auto-réalisation en profondeur.

Le célèbre docteur J. Dee a cherché la Pierre Philosophique et ne l’a jamais trouvée, mais il a été réduit à la misère la plus effrayante. Dans les dernières années de sa vie, le pauvre docteur (horriblement dégénéré avec la médiumnité) est devenu un jouet des entités inférieures qui vivent dans le Monde Moléculaire.

Seton a été emprisonné pour avoir refusé de révéler le secret de la Pierre Philosophale. Le Dr. Prize, de la Royal Society of London, réussit à transformer le plomb physique en or matériel, mais en voulant répéter l’expérience devant ses collègues, il échoua et, alors, honteux et désespéré, il se suicida.

Delisle, le grand Delisle, pour les mêmes raisons, a été emprisonné, et en essayant d’échapper à l’horrible cachot où il a été emprisonné, a été tué par les gardes.

Tous ces échecs et des centaines d’autres révèlent que le véritable occultisme pratique et ses formidables pouvoirs magiques exigent la sainteté la plus effrayante, sans laquelle il est impossible de faire face aux dangers de l’Alchimie et de la magie.

Parler de sainteté en ces temps est quelque chose de très difficile, parce que le monde est plein de gens stupidement moralisateurs qui prétendent être des saints.

Le grand Maître de la force nommé Morya a conversé avec nous dans le Tibet Oriental; il nous a dit: «S’unir à l’Intime est très difficile. Sur deux qui tentent de s’unir à l’Intime, un seul l’atteindra, car comme le disait le poète Guillermo Valencia, parmi les rythmes des vers, le crime est aussi caché.»

Le crime s’habille comme un saint, un martyr, un apôtre. Des millions de personnes qui aiment la littérature occultiste présument la sainteté; ils ne mangent ni viande, ni fumée, ni boisson, mais à la maison, ils se battent avec leur épouse, ils battent leurs enfants, forniquent, commettent l’adultère, ne paient pas leurs dettes, font des promesses qu’ils ne remplissent pas, etc.

Dans le monde physique, beaucoup de gens ont atteint la Chasteté absolue, mais quand ils sont soumis à l’épreuve dans les mondes internes, ils finissent par forniquer.

Beaucoup sont les dévots du chemin qui, dans le monde physique, ne boiraient jamais une coupe de vin, mais dans les mondes internes, ils sont des ivrognes perdus lorsqu’ils sont soumis à l’épreuve.

Beaucoup sont les dévots du chemin qui dans le monde physique sont d’humbles moutons, mais soumis à l’épreuve dans les mondes internes, ils se traduisent par être des tigres.

Beaucoup sont les dévots du chemin qui ne convoitent pas l’argent, mais ils convoitent les pouvoirs psychiques.

Il y a beaucoup de dévots du chemin dans le monde dont l’humilité étonne les autres; ils peuvent dormir calmement sur le plancher à la porte d’un homme riche, et se contentent des miettes qui tombent de la table du maître, mais ils sont fiers de posséder beaucoup de vertus ou se vanter de leur humilité.

Beaucoup de gens ont aspiré à la sainteté quand ils ont découvert que des cas authentiques de vrais saints existent. Beaucoup sont ceux qui envient la sainteté des autres et à cause de cela veulent aussi être des saints.

Beaucoup d’individus ne travaillent pas à la dissolution de l’ego lunaire à cause de la paresse mentale pure.

Les innombrables aspirants de la Lumière mangent trois banquets par jour; ils sont terriblement gloutons.

Beaucoup ne murmurent pas avec leurs lèvres, mais ils murmurent avec leur mental, et pourtant ils croient qu’ils ne murmurent jamais.

Rares sont les aspirants qui savent obéir au Père qui est dans le secret.

Voulant dire la vérité, presque tous les étudiants de l’occultisme mentent; ils ont une langue trompeuse. Ils affirment ce qu’ils n’ont pas vécu et c’est un mensonge.

De nos jours, il est très fréquent de porter un faux témoignage et de nombreux étudiants de l’occultisme le font sans savoir qu’ils commettent un crime.

La vanité s’habille aussi en haillons et beaucoup sont des aspirants qui s’habillent mal et marchent dans les rues dans un désordre total, mais la vanité peut également être vu à travers les trous de leurs vêtements.

D’innombrables aspirants n’ont pas pu abandonner l’estime de soi; ils s’aiment trop et ils souffrent de l’indicible quand quelqu’un les snobe.

Une multitude d’aspirants sont pleins de mauvaises pensées. Ils n’ont pas été capables de contrôler leur mental, et pourtant ils croient qu’ils vont très bien.

D’innombrables pseudo-ésotéristes et pseudo-occultistes, s’ils ne sont pas avares d’argent, sont alors avares des enseignements. Ils n’ont pas été capables de transcender l’avarice.

Des milliers d’aspirants portent la mondanité en eux-mêmes, même lorsqu’ils n’assistent jamais à une danse ou à une fête.

Beaucoup de dévots du chemin n’ont pas pu abandonner le vol. Ils volent des livres, ils vont dans des écoles ésotériques pour voler quelque chose, même quand ce sont des théories, des secrets; ils feignent la loyauté pendant qu’ils accomplissent leur travail de voler et ensuite ils ne reviennent pas.

D’innombrables dévots disent de mauvaise paroles. Certains les prononcent seulement mentalement, même quand leurs lèvres parlent de douceur.

Beaucoup de gens vertueux sont cruels avec les autres. Nous connaissons un cas où un homme vertueux a blessé une personne misérable avec des phrases méchantes. La personne avait composé un verset pour lui. Le malheureux avait faim et puisqu’il était poète, il a composé un vers pour l’homme vertueux dans le but d’obtenir une pièce de monnaie. La réponse fut sérieuse: présumant de la modestie et de l’humilité, l’homme vertueux insulta l’homme affamé.

Une multitude d’aspirants à la Lumière sont offensés et cruellement humiliés par les précepteurs de certaines écoles.

Beaucoup sont les personnes qui seraient capables de tout dans la vie sauf de tuer quelqu’un, mais elles tuent avec leur ironie, avec leurs mauvaises actions, avec des rires blessants, avec un mot dur.

Beaucoup sont les maris qui ont tué leurs femmes avec leurs mauvaises actions, avec leur mauvaise conduite, avec leurs horribles jalousies, leur ingratitude, etc.

Beaucoup sont les femmes qui ont tué leurs maris avec leur mauvais caractère, avec des jalousies stupides, avec leurs demandes inconsidérées, etc.

Nous ne devrions pas oublier que chaque maladie a des causes psychiques. Les insultes, l’ironie, les rires tonnants et offensants, les paroles diaboliques servent à causer du mal, des maladies, des assassinats, etc. Beaucoup de parents auraient vécu un peu plus longtemps si leurs enfants les avaient autorisés à le faire.

Presque tous les êtres humains ont des matricides, des parricides, des fratricides, des uxoricides, etc.

La pitié manque chez les étudiants de l’occultisme; ils sont incapables de se sacrifier pour leurs semblables qui souffrent et pleurent.

Il n’y a pas de vraie charité parmi les milliers d’aspirants; ils présument qu’ils sont charitables, mais quand nous les appelons à lutter pour un nouvel ordre social, ils fuient terrifiés ou se justifient, disant que la loi du Karma et l’évolution résoudront tout.

Cruels, impitoyables, sont les aspirants à la Lumière; ils disent qu’ils aiment mais ils ne le font pas. Ils prêchent la charité, mais ne la pratiquent pas.

Le signe du Sagittaire nous invite à réfléchir à tout cela. Le Sagittaire est symbolisé par un centaure (demi-homme, demi-cheval) qui tient une flèche dans une main.

Le cheval représente l’ego animal, l’ego pluralisé, garni de ses corps lunaires.

Le «Moi» n’est pas quelque chose d’individuel; le «Moi» n’a aucune individualité. Le «Moi» est pluriel. L’ego lunaire est constitué par une somme de petits «Moi». Chaque défaut psychologique est personnifié par un petit «Moi». L’ensemble de tous nos défauts est représenté par le «Moi» pluralisé.

Le problème le plus sérieux que tous ceux qui atteignent la Seconde Naissance doit résoudre est celui de la dissolution de l’ego lunaire.

Le Maître nouvellement né est vêtu de ses Corps Solaires, mais son ego est habillé avec les corps lunaires.

Deux chemins s’ouvrent devant le Maître nouvellement né, celui de la droite et celui de la gauche.

Sur le chemin de la droite foulent ces Maîtres qui travaillent à la dissolution de l’ego lunaire. Sur le chemin de la gauche foulent ceux qui ne se préoccupent pas de la dissolution de l’ego lunaire.

Les Maîtres qui ne dissolvent pas l’ego lunaire deviennent des Hasnamussen. Un Hasnamuss est un sujet avec un double centre de gravité.

Le Maître garni de ses Corps Solaires, et l’ego lunaire habillé de ses véhicules lunaires, constituent une double personnalité, un Hasnamuss.

Le Hasnamuss est un demi-ange et une moitié de bête, comme le centaure du Sagittaire.

Le Hasnamuss a deux personnalités intérieures, l’une d’un ange et l’autre d’un démon.

Le Hasnamuss est un avorton de la Mère Cosmique, un échec. Si l’étudiant Gnostique dissout l’ego lunaire avant la Seconde Naissance, il est complètement guéri. Il résout son problème à l’avance et sécurise son succès.

Quiconque invoque Andrameleck dans les mondes intérieurs aura la plus grande surprise, parce que soit le démon Andrameleck ou Andrameleck, le Maître de la Loge Blanche, peut y assister. Cette personne est un Hasnamuss avec un double centre de gravité.

La dissolution de l’ego lunaire est fondamentale dans le Grand Œuvre. Ceux qui atteignent la Seconde Naissance ressentent la nécessité d’éliminer les corps lunaires, mais cela n’est pas possible sans avoir d’abord dissous l’ego lunaire.

Les Deux-fois nés stagnent dans leur progrès intérieur quand ils manquent d’amour.

Celui qui oublie sa Mère Divine stagne dans ses progrès. Un manque d’amour existe quand nous commettons l’erreur d’oublier notre Mère Divine.

Il est impossible d’éliminer tous ces petits «Moi» qui constituent l’ego lunaire sans l’aide de la Mère Divine.

La compréhension d’un défaut est fondamentale, indispensable, quand on veut éliminer le petit «Moi» qui le personnifie, mais le travail d’élimination en soi est impossible sans l’aide de la vache sacrée à cinq pattes.

La Mère Divine élimine les bouteilles cassées. Chaque petit «Moi» est une bouteille à l’intérieur de laquelle une fraction de l’Essence est absorbée.

Cela signifie que l’Essence, la Buddhata, l’Âme ou la fraction de l’Âme Humaine que possède chaque animal intellectuel est devenue des milliers de fragments qui sont embouteillés.

Par exemple: la colère est représentée par des centaines ou des milliers de «Moi». Chacun est une bouteille dans laquelle l’Essence est absorbée. Pour chaque bouteille correspond une fraction de l’Essence. Toutes ces bouteilles de colère, tous ces «Moi» vivent dans chacun des quarante-neuf départements ou régions du subconscient. La compréhension de la colère dans n’importe quel département subconscient brise la bouteille; alors, le fragment correspondant de l’Essence devient libre. Quand cela arrive, la Mère Divine intervient en éliminant la bouteille brisée, le cadavre d’un petit «Moi» brisé. Chaque cadavre n’a plus la fraction de l’Âme qu’il avait précédemment emprisonnée, et ce cadavre se désintègre petit à petit dans les Mondes Infernaux.

Il est nécessaire de savoir que la Mère Divine n’intervient que lorsque la bouteille est brisée, lorsque l’Essence enfermée en elle a été libérée. Si la Mère Divine devait éliminer la bouteille avec le petit génie à l’intérieur, le pauvre petit génie, en d’autres termes, la fraction de l’Âme, devrait aussi entrer dans les Mondes Infernaux.

Quand toutes les bouteilles ont été brisées, l’Essence dans sa totalité a été libérée et la Mère Divine se consacre à l’élimination des cadavres.

La compréhension de la colère dans vingt ou trente régions subconscientes ne signifie pas qu’on l’a comprise dans tous les quarante-neuf niveaux.

La compréhension de la colère au niveau trois ou quatre signifie la rupture, le bris d’une bouteille au niveau trois ou quatre. Néanmoins, beaucoup de «Moi» de colère, de nombreuses bouteilles, peuvent continuer dans tous les autres niveaux subconscients.

Chaque défaut se traite dans chacune des quarante-neuf régions du subconscient et a de nombreuses racines.

La colère, la convoitise, la luxure, l’envie, la fierté, la paresse, la gourmandise, ont des milliers de bouteilles, des milliers de petits «Moi» dans lesquels l’Essence est embouteillée.

Quand l’ego pluralisé est tué et éliminé, l’Essence s’unit à l’Être, à l’Intime, et les corps lunaires sont éliminés pendant une transe mystique qui dure trois jours. Après les trois jours, le Maître, revêtu de ses Corps Solaires, revient, revient à son corps physique. C’est la Résurrection Initiatique.

Chaque Maître ressuscité a des Corps Solaires mais n’a pas de corps lunaire. Les Maîtres Ressuscités ont des pouvoirs sur le feu, l’air, l’eau et la terre.

Les Maîtres Ressuscités peuvent transformer le plomb physique en or physique.

Les Maîtres Ressuscités gouvernent la vie et la mort. Ils peuvent conserver le corps physique pendant des millions d’années. Ils connaissent la quadrature du cercle et le mouvement perpétuel. Ils ont la médecine universelle et parlent la langue très pure de la langue divine qui coule délicieusement comme une rivière d’or à travers une jungle épaisse sous le soleil.

Quiconque meurt d’instant en instant est soumis à des milliers de tests ésotériques dans chacun des quarante-neuf niveaux subconscients de Yaldabaoth. Après être sortis victorieux de quelques niveaux ou régions du subconscient, de nombreux Initiés échouent à quelques niveaux, dans certains tests liés à un défaut psychologique particulier.

La Mère Divine nous aide toujours à comprendre quand nous l’invoquons, quand nous invoquons la flamme du serpent.

La Mère Divine prie la Loge Blanche pour nous, et élimine les «Moi» qui sont déjà morts un par un.

La Mère Divine, la vache sacrée à cinq pattes, est la Mère Espace, la Mère de la Monade spirituelle qui se réfugie dans la plénitude du néant éternel du Père ineffable, dans le Silence Absolu et l’Obscurité Absolue.

La raison pour laquelle nous avons notre rayon maternel particulier, notre Mère Divine individuelle, est précisément parce qu’Elle, en Elle-même, se trouve la Mère de l’Être Intérieur, cachée dans la Monade, une avec la Monade.

Si Artemis Loquia ou Neiter était la Lune dans le ciel pour les Grecs, la chaste Diane sur Terre était la Mère Divine présidant à la naissance et à la vie de l’enfant, et pour les Égyptiens, Hekate dans les Enfer, la Déesse de la Mort régna sur les sorts et la magie sacrée.

Hekate-Diane-Luna est la Mère Divine, triune en même temps qu’Une, à la manière des Trimurti Hindous: Brahma, Vishnu et Shiva.

La Mère Divine est Isis, elle est Cérès des mystères d’Eleusis, la Vénus céleste: elle qui, au commencement du monde, a engendré l’attraction des sexes opposés et, au sein des générations humaines, a semé la fécondité éternelle.

Elle est Proserpine des hurlements nocturnes, celle qui, dans sa triple apparence céleste, terrestre et infernale, opprime les terribles démons de l’Averne, en fermant les portes des prisons souterraines et en parcourant triomphalement les forêts sacrées.

Souveraine de la demeure stygienne, elle brille au centre des ténèbres d’Achéron, de même que sur Terre et dans les Champs Élysées.

En raison d’une certaine erreur de quelques individus sacrés dans les temps archaïques, le pauvre animal intellectuel a reçu l’abominable organe Kundabuffer. Cet organe est la queue de Satan, le feu sexuel se dirigeant vers le bas, vers les enfers atomiques de l’ego lunaire.

Lorsque l’animal intellectuel a perdu l’organe Kundabuffer, les conséquences néfastes sont restées à l’intérieur de chaque sujet. Ces conséquences néfastes sont constituées par l’ego pluralisé, l’ego lunaire.

Sur la base de la compréhension en profondeur et de la Méditation intérieure profonde, nous pouvons et devons éliminer de nous-mêmes (avec l’aide de la Mère Divine) les mauvaises conséquences de l’abominable organe Kundabuffer.

En d’autres temps, l’être humain ne voulait pas vivre dans ce monde. Il avait réalisé sa situation tragique. Certains individus sacrés ont donné à l’espèce humaine l’abominable organe Kundabuffer pour qu’il soit captivé par les beautés de ce monde. Le résultat est que l’être humain est devenu ravi du monde.

Quand ces individus sacrés ont enlevé l’organe Kundabuffer de l’humanité, les mauvaises conséquences sont restées dans chaque personne.

Avec l’aide de la Mère Divine, nous pouvons éliminer les conséquences néfastes de l’abominable organe Kundabuffer.

Le signe du Sagittaire avec son célèbre centaure, moitié homme, moitié bête, est quelque chose qui ne devrait jamais être oublié.

Le Sagittaire est dans la maison de Jupiter. Le métal du Sagittaire est l’étain. La pierre est le saphir bleu.

En pratique, nous avons pu vérifier que les natifs du Sagittaire forniquent beaucoup et sont très passionnés.

Les natifs du Sagittaire aiment les voyages, les explorations, les aventures et les sports.

Les natifs du Sagittaire se mettent facilement en colère, puis pardonnent.

Les natifs du Sagittaire sont très compréhensifs. Ils aiment la belle musique et possèdent une intelligence merveilleuse.

Les Sagittaires sont tenaces ; au moment où ils semblent avoir définitivement échoué, ils semblent ressusciter de leurs propres cendres comme l’oiseau Phoenix de la mythologie, étonnant tous leurs amis et ennemis.

Les natifs du Sagittaire sont capables de se lancer dans de grandes entreprises, même lorsqu’ils sont entourés d’immenses dangers.

La vie financière des Sagittaires est parfois très bonne, mais les Sagittaires traversent aussi une grande amertume et des difficultés financières.

La luxure est ce qui fait le plus mal aux Sagittaires.

Exercice

Accroupissez-vous à la manière des Guacas Péruviens et placez vos mains sur vos jambes, les index pointés vers le ciel, afin d’attirer les rayons de la planète Jupiter, afin de magnétiser intensément les jambes, les cuisses. Le mantra ISIS est le mantra de cet exercice. Isis est la Mère Divine.

Ce mantra se prononce en prolongeant le son de chacune des quatre lettres qui le composent Iiiiiiiiiiissssssssss Iiiiiiiiiiiissssss, divisé en deux syllabes, IS-IS.

Avec cet exercice, on éveille la clairvoyance et le pouvoir de la polyvision, qui permet à chacun d’entre nous d’étudier les registres Akashiques de la nature, afin de connaître l’histoire de la Terre et de ses races.

Il est nécessaire de pratiquer intensément, quotidiennement, pour magnétiser le sang dans les artères fémorales. C’est ainsi que l’on acquiert le pouvoir d’étudier dans la mémoire de la nature.

Le centaure avec ses deux visages, l’un tourné vers l’avant et l’autre vers l’arrière, nous indique cette précieuse faculté de clairvoyance.

pa-2016

Ce chapitre est extrait du Traité Ésotérique d’Astrologie Hermétique (1967) de Samaël Aun Weor. Il est inclus dans les éditions imprimées et ebook de Astrologie Pratique par Glorian Publishing (une organisation à but non lucratif), qui sont illustrés pour faciliter votre compréhension, et comprennent des fonctionnalités comme un glossaire et un index. Achetez le livre, et vous bénéficiez vous-même et les autres.