Le Corps de Libération

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : La Rose Ignée

1 Il y a deux sortes de chair, une qui vient d’Adam et une autre qui ne vient pas d’Adam. La chair qui vient d’Adam est grossière et corruptible, et la chair qui ne vient pas d’Adam est éternelle et incorruptible.

2 Lorsque le serpent igné du corps mental parvient à un certain « canon » de notre colonne spinale, alors le Maître meurt et naît à la vie.

3 Le divin Rabbi de Galilée, monté sur un âne, entre dans la Jérusalem Céleste avec le nouveau libéré.

4 Et le nouveau libéré, monté aussi sur un âne, entre dans la Cité triomphante et victorieuse, où on le reçoit avec des palmes et des louanges.

5 Le Maître contemple son corps d’argile tombé en morceaux, et le divin Rabbi de Galilée dit au nouveau libéré : « Tu n’en as plus besoin ».

6 A partir de ce moment, le Maître s’est libéré de la roue des naissances et des morts.

7 Avec les meilleurs atomes du corps physique s’est formé un nouveau corps physique, ultrasensible, plein de beauté et de sublime perfection ; il a l’aspect majestueux du Christ Cosmique, et il est éternel et incorruptible.

8 Ce véhicule qui vient remplacer le corps physique d’argile s’est formé dans le fond vital de notre corps d’argile, de la même façon que le poussin se forme dans l’oeuf.

9 Lorsque Franz Hartmann visita le temple de Bohême, il rencontra Paracelse, Jeanne d’Arc et beaucoup d’autres Adeptes qui vivaient en chair et en os dans ce monastère sacré.

10 Il mangea avec les Frères Majeurs dans le réfectoire des Frères, puis Paracelse l’instruisit à l’intérieur de son laboratoire et il transmuta en sa présence du plomb en or.

11 Le livre intitulé Une Aventure dans la demeure des Adeptes Rose-Croix, de Franz Hartmann, nous raconte toutes ces choses.

12 Lorsque Jeanne d’Arc s’est désincarnée sur le bûcher où elle fut brûlée vive, elle se retrouva entourée de Maîtres qui l’emmenèrent au temple de Bohême.

13 Depuis lors elle vit dans ce temple avec son corps physique ultrasensible, en présence de tous les autres Frères Majeurs.

14 Ce nouveau corps a le pouvoir de se rendre visible et tangible en n’importe quel endroit, et il se nourrit de fruits et d’eau pure. Le miel d’abeilles est l’aliment des Maîtres de la Fraternité Blanche Universelle.

15 Hors du corps d’argile, « Nous », les membres du Collège Sacré des Initiés, fonctionnons avec ce corps de la Libération, fait du musc le plus pur.

16 Cependant, lorsque nous sommes incarnés afin d’accomplir une mission en faveur de l’humanité souffrante, nous passons partout inaperçus, comme n’importe quel passant sur la rue, vêtus à la manière du travailleur, vivant et travaillant pour gagner le pain de chaque jour, comme n’importe quel autre citoyen.

17 Le corps de la libération nous convertit en citoyens de l’Eden.

18 C’est ainsi que le Christ nous introduit par les portes de la cité triomphante et victorieuse.