Le Chakra Coronal

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : La Rose Ignée

1 Tu es arrivé à la chambre trente-trois, ô Arhat !. Les trois chambres hautes de ta tête sont maintenant unies au moyen du Feu.

2 Une cloche métallique fait trembler toutes les régions de la terre, et le centre coronal de ta glande pinéale resplendit au milieu des flammes brûlantes du Mental Cosmique.

3 Ta tunique blanche brille terriblement au sein du crépitement ardent des flammes universelles.

4 Des orchestres ineffables font vibrer tout le temple, au milieu des grands rythmes du Feu.

5 Cette rose ignée de ta couronne mentale fait resplendir ton visage et tes tempes augustes, parmi les ondulantes flammes du monde mental.

6 C’est le lotus aux mille pétales, c’est la couronne des Saints, c’est l’oeil de la Polyvoyance, c’est l’oeil de diamant.

7 Tu devras maintenant, ô Arhat, connecter la glande pinéale avec ta glande pituitaire, au moyen du Feu.

8 Persévère et ne te décourage pas, jette ta couronne, mon fils, aux pieds de l’Agneau.

9 Tu as reçu la couronne de la vie, ô Arhat !.

10 Ce labeur, tu l’avais déjà réalisé avec la couleuvre ignée du corps physique, avec la couleuvre ignée du corps éthérique et avec la couleuvre ignée du corps astral.

11 Maintenant, mon frère, tu as réalisé ce labeur avec la couleuvre du corps mental. C’est le quatrième degré de pouvoir du Feu.

12 Tu devras plus tard accomplir un ouvrage identique avec la cinquième, la sixième et la septième couleuvre.

13 Elles sont constituées de deux groupes de trois, avec le couronnement sublime de la septième couleuvre qui nous unit avec l’Un, avec la Loi et avec le Père.

14 Nous devons passer sept fois par nos trente-trois chambres.

15 Les sept degrés du pouvoir du Feu sont échelonnés de façon spirale.

16 Ezéchiel décrit ainsi les sept degrés du pouvoir du Feu et les trente-trois chambres de notre temple :

17 « Et les chambres étaient chambre sur chambre, au nombre de trente-trois ; et des modillons s’enfonçaient dans le mur du bâtiment, tout autour, sur lesquels les chambres reposaient, ainsi elles n’avaient pas prise dans la demeure. Et la largeur et le tour des chambres augmentait, d’un étage à l’autre ; et l’escalier tournant du temple montait très haut tout autour, par l’intérieur du temple : c’est là qu’est la seconde chambre haute de la tête, et c’est pourquoi la maison avait plus de largeur vers le haut ; et de la chambre basse on montait à la chambre haute par celle du milieu. Et je regardai l’élévation tout autour du temple ; les fondations des chambres étaient d’une canne entière de six coudées de hauteur » (Ezéchiel, XLI, 6-8).

18 « Et il me dit : les chambres du nord et celles du midi qui sont devant le parvis sont les chambres saintes où les prêtres qui s’approchent de Jéhovah mangeront les saintes offrandes : c’est là qu’ils déposeront les offrandes saintes, l’oblation, l’expiatoire et le sacrifice pour le péché, car ce lieu est saint. Quand les prêtres viendront, ils ne sortiront pas du lieu saint vers le parvis extérieur, mais ils laisseront là les vêtements avec lesquels ils officient, car ces vêtements sont saints ; et ils revêtiront d’autres vêtements et ainsi ils s’approcheront de l’endroit destiné au peuple » (Ezéchiel, XLII, 13-14).

19 Chacune des trente-trois vertèbres de notre colonne vertébrale possède un Dieu d’une beauté immaculée.

20 Les trente-trois Dieux atomiques resplendissent tous, maintenant, de manière éclatante dans le mental de l’Arhat.

21 Les sept roses ignées de la moelle épinière étincellent ardemment avec le feu éclatant de ton canal médullaire ô Arhat !