Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : La Rose Ignée

1 Nous avons déjà expliqué, dans un chapitre précédent, ce qu’est la divine clairvoyance.

2 Parmi les clairvoyants, il y a des degrés et des degrés, car l’Illumination s’accomplit par degrés successifs, peu à peu.

3 Il faut faire une différenciation entre la clairvoyance des disciples et la clairvoyance des Maîtres.

4 Lorsque le Maître a fait monter son premier serpent jusqu’à l’espace entre les sourcils, son corps bouddhique reçoit la clairvoyance bouddhique, et alors, sur cet espace entre les sourcils de son corps bouddhique, resplendit une étoile à cinq pointes qui irradie une lumière blanche éclatante et immaculée.

5 Quand le Maître a conduit son second serpent jusqu’à l’entre-sourcils, le chakra frontal du corps éthérique s’ouvre et le Maître acquiert alors la vue éthérique.

6 Quand le Maître a fait arriver son troisième serpent au chakra frontal du corps astral, il devient alors clairvoyant dans le monde astral.

7 Lorsque le Maître a fait parvenir son quatrième serpent au chakra frontal du corps mental, il devient clairvoyant dans le monde mental, et ainsi de suite avec les sept degrés de pouvoir du Feu.

8 Cependant, les disciples peuvent faire tourner leurs chakras et devenir ainsi clairvoyants.

9 C’est ainsi que les disciples se préparent pour l’avènement du Feu.

10 Mais, si puissante que soit la clairvoyance d’un disciple, si on la compare avec la splendeur du chakra frontal d’un Maître des Mystères Majeurs, elle ressemble à une misérable bougie à côté de la lumière resplendissante du soleil.

11 Le Feu Sacré de ton corps mental s’est ouvert un passage jusqu’au chakra frontal de ton mental, ô Arhat !.

12 Tu as vaincu les ténèbres, tu as vaincu les ténébreux, et la porte de ton chakra frontal s’ouvre.

13 Par là sort maintenant la blanche colombe de l’Esprit-Saint parmi les flammes embrasantes du Feu qui flamboie.

14 Reçois maintenant une petite pierre de couleur marron, reçois-la, mon frère, tu es à présent un clairvoyant de Mahat.

15 Pénètre dans le temple, mon frère, pour recevoir la fête.

16 Il est maintenant nécessaire, mon fils, d’unir au moyen du Feu le mental et le coeur.

17 Le coeur et la tête doivent marcher en parfait équilibre. Le coeur et la tête doivent marcher équilibrés. Le coeur et la tête doivent marcher en parfaite harmonie et ceci n’est possible qu’en unissant le coeur et la tête par le moyen du Feu.

18 De l’entre-sourcils au coeur, il y a une avenue, il y a un chemin, et certaines chambres secrètes par où le Feu doit passer.

19 Sans le pouvoir du Feu, le coeur et le mental ne peuvent absolument pas s’harmoniser et s’équilibrer.

20 Les spiritualistes de toutes les écoles parlent de l’équilibre entre le mental et le coeur, mais il est impossible que l’esprit et le coeur arrivent à s’équilibrer sans le pouvoir du Feu.

21 La tête et le coeur ne peuvent s’unir qu’au moyen de la Kundalini.

22 Le Feu connecte le mental avec la divine Triade qui réside dans le coeur.

23 Le mental nous donne le pain de la Sagesse, quand il se connecte avec le coeur au moyen du Feu.

24 L’homme mental réside dans la tête et l’homme céleste réside dans le coeur.

25 Il faut, à l’aide du Feu, unir l’homme mental et l’homme céleste.

26 La Kundalini unit le mental et le coeur.

27 Les intellectuels sont des êtres dépravés moralement, car ils n’agissent que sous la direction du Gardien du Seuil du corps mental, sans écouter la voix de l’homme céleste qui réside dans le coeur.

28 Le mental doit se transformer en un instrument du coeur.

29 Nous devons apprendre à penser avec le coeur.

30 Le mental doit couler délicieusement, avec l’exquis sentiment du coeur.

31 Le mental doit devenir affectueux et simple.

32 La sagesse du coeur illumine le mental.

33 La sagesse du coeur se dépose dans le calice du mental, comme un sang rédempteur.

34 Le mental de l’Arhat est symbolisé par le Saint-Graal.

35 L’Amour du coeur est le summum de la Sagesse.