Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Rites Sacrés de Rajeunissement

Il est nécessaire de savoir que dans notre corps humain, dans notre organisme cellulaire, nous avons des chakras que nous pouvons qualifier de spécifiques, spéciaux pour notre vitalité organique. Ils sont comme des vortex à travers lesquels Prana, la vie, entre dans notre organisme. Ils sont, à savoir:

  • Premièrement, l’occipital
  • Deuxièmement, le frontal
  • Troisièmement, le laryngien situé à la gorge
  • Quatrièmement, l’hépatique
  • Cinquièmement, le prostatique ou l’utérin
  • Sixième et septième sont les deux chakras liés situés aux genoux

Donc, ce sont les sept chakras de base [liés à la vitalité organique; il y a des chakras supplémentaires dans l’organisme]; encore une fois, ceux-ci sont importants pour la vitalité de notre organisme physique puisque, à travers ces chakras, la vie, Prana, pénètre dans notre corps Vital, qui est le siège de toute activité organique.

Par exemple, le chakra laryngé maintient une relation étroite avec la prostate; c’est pourquoi ce que nous disons, nos mots, doivent être soigneusement pesés. De même, nous devons éviter soigneusement de faire des sons très bas ou criards quand nous parlons; c’est-à-dire, si nous observons attentivement les personnes âgées décrépites, nous pouvons facilement vérifier que quand elles parlent, elles émettent des sons que nous pourrions parfaitement appeler des cris perçants; ces sons corrompent leur puissance sexuelle, ou indiquent avec précision l’impuissance. La même chose se produit avec des sons trop profonds ou caverneux; ceux-ci corrompent aussi la puissance sexuelle. Par conséquent, la voix du mâle doit rester dans sa gamme normale; de même, la voix de la femme ne doit pas être trop basse ou crier, car cela corrompt sa puissance sexuelle en raison de la relation intime entre le larynx et le centre sexuel.

La déclaration précédente pourrait être contestée puisque la femme n’a pas de prostate; vrai, elle n’a pas de prostate, mais elle a un chakra lié à son utérus, et cela joue un rôle très important dans son corps, aussi important que le chakra prostatique chez l’homme. Chez la femme, nous pourrions appeler ce chakra le chakra utérin, et nous connaissons déjà l’importance de l’utérus chez la femme.

Après ce bref préambule, et à titre d’information, pour le bénéfice de nos frères et sœurs Gnostiques, nous allons raconter quelque chose d’une grande signification.

Il se trouve qu’il y a quelque temps, en Inde, vivait un colonel Anglais d’environ soixante-dix ans. Il a été retiré du service militaire actif et a eu un jeune ami.

Le colonel a entendu parler d’un monastère de lamas qui existait au Tibet où les personnes âgées deviennent jeunes, en d’autres termes, où beaucoup de ceux qui sont arrivés vieux sont repartis jeunes. La méthode pour y parvenir est quelque chose que je retranscris plus tard d’une manière précise pour vous tous. En ce moment, je veux seulement expliquer comment ces six rites permettent de ramener la jeunesse, ce qui était la préoccupation du colonel Anglais.

Tout d’abord, nous devons toujours chercher à être en bonne santé, car un corps sain est bon pour tout, résiste à tout et répond à tout moment pour que nous puissions exiger de lui notre travail matériel et spirituel.

Ainsi, comme je l’ai déjà dit, la première chose à faire est de guérir le corps et de maintenir sa résistance tout au long de sa vie. Par conséquent, nous devons le maintenir en bon état, car que peut-on faire avec un corps malade? Il est évident qu’un ésotériste, un initié, ne doit jamais être malade; les maladies et les problèmes de tourments sont pour les gens qui ne sont pas sur le vrai chemin, n’est-ce pas? En effet, ceux qui sont sur le chemin ne doivent être ni décrépits ni malades, c’est clair.

Par conséquent, c’est pourquoi il y a une série d’exercices ésotériques très importants; c’est ce qui a été dit dans l’ésotérisme, dans le Kundalini Yoga, à propos de la Viparita Karani Mudra, ainsi que des derviches dansants ou des derviches tourneurs. Au Pakistan, en Inde, etc., les derviches savent exécuter certaines danses merveilleuses afin d’éveiller certaines facultés, pouvoirs ou chakras. Ainsi, il est urgent de savoir tout cela si nous voulons avoir un corps jeune et développer les chakras. Par conséquent, étudions cette série d’exercices.

Les jeunes n’apprécient pas la valeur de la jeunesse parce qu’ils sont jeunes, mais les personnes âgées apprécient le trésor de la jeunesse. Ainsi, avec les pratiques des six rites que nous allons démontrer, une personne âgée peut rajeunir; en d’autres termes, si la personne est âgée, elle peut retrouver sa jeunesse. Il est clair que si la personne est jeune, elle peut rester jeune grâce à ces rites.

Toute personne peut guérir ses douleurs avec ces exercices; parmi eux, nous montrerons ici le Mayurasana; la position à genoux; la posture de la table qui est montrée dans certaines ruines sacrées, etc .; ce sont une synthèse d’exercices ésotériques, documentés en Inde, en Perse, au Pakistan, en Turquie, au Yucatan, au Mexique, etc.

J’ai lu certaines publications là-bas; malheureusement, ils n’enseignent pas la formule complètement équilibrée comme cela devrait nécessairement être. Par conséquent, ce que je vais enseigner à vous tous est très important et il doit être très bien enseigné en Amérique du Sud et à tous les frères et sœurs du Mouvement Gnostique, afin que les personnes âgées puissent redevenir jeunes; les Gnostiques de soixante-dix ans peuvent, par exemple, devenir comme s’ils avaient trente-cinq ou quarante ans.

Certains se demanderont pourquoi je ne semble pas plus jeune. Je leur répondrai que c’est simplement parce que je ne m’intéressais pas à la préservation de ce corps physique, mais maintenant, comme j’ai été informé que je pouvais conserver ce corps pour une durée indéterminée afin d’initier l’Age du Verseau, il est évident que pour cette raison, je dois pratiquer ces exercices.

Il y a quelque temps, j’ai lu une publication qui comportait ces rites; cela m’a été envoyé du Costa Rica. Néanmoins, ces rites ne sont pas le patrimoine exclusif de quiconque. Il y a quelques monastères dans l’Himalaya et dans d’autres lieux où ces rites sont pratiqués, principalement dans un monastère appelé « La fontaine de jouvence »; cependant, même si de nombreux exercices y sont pratiqués, je n’ai pas trouvé la documentation complète de ces exercices dans la publication mentionnée ci-dessus.

J’ai obtenu des données du monastère mentionné, que je connais très bien, et d’autres données d’autres écoles en Inde que je connais aussi très bien.

Quand on prend la peine de voyager un peu à travers la Turquie, la Perse, le Pakistan, etc., on peut apprendre quelque chose sur les derviches dansants ou tourneurs, etc. Nous devons réfléchir un peu à ce que symbolise le fait d’être à genoux. l’un est un enfant, l’autre pratique inconsciemment certains exercices.

Maintenant, je vais continuer la narration très intrigante que j’ai lue dans cette publication, qui est l’histoire très intéressante de ce colonel Anglais que je vais écrire en détail pour que chacun d’entre vous puisse avoir une idée exacte et complète des avantages qui sont acquis avec les exercices que j’enseigne ici.

Dans le magazine mentionné ci-dessus, ils ont écrit sur le cas de ce colonel Anglais de soixante-dix ans, qui a appris en Inde l’existence d’un monastère au Tibet où les gens pouvaient se ressourcer. Il a invité un ami à venir avec lui. Cependant, comme son ami était jeune, évidemment, il n’écoutait pas; le jeune homme aurait pensé pourquoi devrait-il aller à la recherche d’un endroit pour rajeunir puisqu’il était déjà jeune.

Le jour du départ du misérable vieillard, son jeune ami, comme on peut s’y attendre, riait beaucoup en voyant le misérable homme de soixante-dix ans avec sa canne, sa tête chauve, quelques voix blanches, très vieilles, se diriger vers l’Himalaya à la recherche de la jeunesse. Dans le mental de son jeune ami, les pensées suivantes se sont levées: «Comme ce vieil homme est drôle: il a déjà vécu sa vie et veut la vivre à nouveau.» Ainsi, il vit le vieil homme partir et la seule chose qu’il lui causa fut rire.

Fait intéressant, après environ quatre mois, le jeune ami du colonel reçut une lettre du vieil homme dans laquelle il était informé que le colonel était déjà sur la piste du monastère appelé « La fontaine de jouvence ». Ceci, bien sûr, ne provoqua que des rires au jeune homme; donc ce sujet a persisté.

Puis, en effet, quatre ans plus tard, quelque chose s’est passé qui n’était plus une question de rire. Quelqu’un s’est présenté à la maison du jeune homme et a frappé à la porte. Ainsi, le jeune homme ouvrit la porte et dit: « A votre service; que puis-je faire pour vous? »

Le visiteur, qui paraissait être un homme âgé de trente-cinq à quarante ans, répondit: «Je suis colonel untel.

– Ah …, dit le jeune homme, êtes-vous le fils du colonel parti pour l’Himalaya?

Le visiteur a répondu: « Non! Je suis le colonel lui-même.

Le jeune homme a répondu: « Ce n’est pas possible; Je connais le colonel; Il est mon ami. C’est un vieil homme et tu n’es pas vieux. »

Le visiteur répondit: «Je répète: je suis le colonel qui vous a écrit une lettre quatre mois après mon départ. Je t’ai informé que j’avais trouvé le chemin du monastère.

Ensuite, le visiteur a montré sa documentation à son jeune ami; en effet, son jeune ami était étonné.

Ce qui est intrigant à ce sujet est que pendant son temps dans l’Himalaya dans ce monastère appelé « La fontaine de jouvence », le colonel a vu beaucoup de jeunes avec qui il a établi des amitiés. Il n’y avait pas un seul vieil homme dans ce monastère; tout le monde était jeune. Il était la seule personne âgée; tous les autres étaient des gens âgés de trente-cinq à quarante ans. Cependant, après un moment, quand il était devenu de très bons amis avec beaucoup d’entre eux, il a découvert que tous avaient plus de cent ans. En d’autres termes, ils ont tous dépassé son âge, mais aucun d’eux n’est apparu comme un vieil homme. De toute évidence, le colonel était stupéfait, et il s’est donc consacré à la discipline de ce monastère et a réussi à reconquérir sa jeunesse.

Eh bien, j’ai lu toute l’histoire dans cette publication qu’ils m’ont envoyée. Néanmoins, je connais personnellement ce monastère: j’ai été là; c’est un très grand bâtiment avec d’immenses cours. Les hommes travaillent dans une cour et les femmes dans une autre. Les femmes initiées dans ce monastère ne sont pas seulement des femmes Tibétaines, mais des Anglaise, des Française, des Allemandes et des femmes d’autres pays Européens.

Je connais depuis l’antiquité tous les exercices qui sont enseignés dans ce monastère. C’est à dire:

J’ai connu depuis longtemps les mouvements tourbillonnants des Mahométans; ces danses font partie de l’aspect ésotérique du Mahométisme et sont pratiquées – comme je l’ai déjà dit – par les derviches tourneurs.

En ce qui concerne la position agenouillée, cela appartient aux mouvements techniques spéciaux du mysticisme ésotérique.

Quant à la posture de la table, elle se trouve au Yucatan.

Quant à la position que certains appellent la posture du lézard – qui est un exercice destiné à réduire l’abdomen – elle est documentée en Hindoustan, dans le Kundalini Yoga, et s’appelle simplement Mayurasana.

La position de pose avec les jambes perpendiculaires (pieds vers le haut) a une documentation abondante. Cela a toujours été connu comme le Viparita Karani Mudra; nous le trouvons dans de nombreux textes sacrés.

De même, le célèbre Vajroli Mudra, qui est utile pour la transmutation sexuelle pour les célibataires; Vajroli Mudra aide également beaucoup ceux qui travaillent avec le Sahaja Maithuna.

De nombreuses publications ont été imprimées concernant cette série d’exercices, mais elles ne sont la propriété exclusive d’aucune personne et, comme je l’ai dit, rares sont ceux qui en connaissent la partie ésotérique. Je connais la partie ésotérique, non seulement à cause de ce qui pourrait être dit dans la publication du Costa Rica, ou des nombreuses autres publications que nous avons lues et qui ont publié ces exercices, mais parce que je les connais depuis très longtemps, il y a longtemps.

En effet, j’ai connu ces rites pratiquement depuis la Lémurie. Par exemple, j’ai pratiqué la Viparita Karani Mudra intensément quand je me suis réincarné sur le continent Mu ou Lemurie, donc je sais pratiquement comment c’est très important.

Guérir par l’Intervention du Saint-Esprit

Entrons maintenant dans l’aspect pratique de cette affaire; enseignons aux frères et sœurs du Gnosticisme international tout ce que je délivre du Siège Patriarcal du Mouvement Gnostique dans la capitale du Mexique. Cela me ferait beaucoup plaisir si vous appreniez tous ces six rites que je vais enseigner.

En effet, je vais vous enseigner six rites; comprenez que ce ne sont pas de simples exercices physiques, non! Ce sont des RITES pratiqués par les lamas qui travaillent dans ce monastère appelé « La fontaine de jouvence ». Ils utilisent un tapis de prière, qui est un petit tapis sur lequel ils exécutent ces rites-exercices; dessus ils se couchent, ils s’agenouillent, ils s’assoient, etc.

La méditation et la prière correspondent à chaque posture ou sadhana; en d’autres termes, quand ils changent une posture de rite, ils intensifient leur méditation et leur prière sur n’importe lequel des aspects mystiques, conformément à ce qu’ils implorent.

La Mère Divine Kundalini est le point focal central de chaque sadhana. Ainsi, lorsque nous effectuons ces exercices, nous devons être en parfaite concentration et en prière; nous implorons, supplions la Mère Divine pour notre nécessité la plus urgente. A travers elle, nous pouvons demander au Logos. Elle intercède pour nous devant le Logos. Elle plaide avec nous. Elle supplie pour nous. Elle a un grand pouvoir, donc nous supplions à elle, la Mère Divine, d’intercéder pour nous devant le Troisième Logos, afin qu’elle puisse implorer le Logos pour la guérison, pour l’éveil de notre Conscience, l’éveil de tout chakra, etc.

Chaque position est différente et chacune implique une intensification de notre prière, de notre pétition, de notre plaidoirie, de notre supplication.

Dans ces exercices de méditation, de concentration et de plaidoirie, nous pouvons très bien demander à notre Mère Divine d’invoquer, par Sa propre volonté, Son mari divin, le Troisième Logos, le Saint-Esprit très sacré. Nous savons déjà très bien que le mari de la Mère Divine est le Saint-Esprit.

Il est nécessaire de supplier et d’implorer intensément notre Mère Divine afin qu’elle puisse, à son tour, supplier et implorer Son divin époux pour nous guérir, et pour nous soulager de toute maladie ou souffrance qui nous afflige; de cette façon, elle se concentrera dans le Logos, Son mari, l’Archi-hiérophante ou Arch-Mages (comme Il est nommé) afin qu’Il vienne et guérisse tel ou tel organe malade qui entrave la réalisation de notre travail.

Dans ces moments, nous devons nous identifier comme étant un avec le Logos, avec le Saint-Esprit et, d’une manière formidable et impérative, nous commandons à l’organe malade en disant:

Soit guéri! Soit guéri! Soit guéri!
Travail! Travail! Travail!

Nous devons parler à l’organe avec la vraie foi, avec énergie, avec courage, car il doit inévitablement être guéri.

Nous devons absolument nous concentrer sur chaque cellule de l’organe malade, sur chaque atome, sur chaque molécule, sur chaque électron de l’organe malade et lui ordonner de travailler, d’être soulagé, d’être guéri, tout en étant profondément concentré sur le Logos, complètement identifié comme étant un avec le Saint-Esprit, qui dans ces moments est en train d’effectuer la guérison, la guérison de l’organe malade. Ainsi, de cette façon, l’organe devra être guéri, il devra être guéri; c’est évident.

Par conséquent, il est louable pour chaque personne d’apprendre à se guérir. Ainsi, grâce à la force du Saint-Esprit, nous sommes capables de nous guérir nous-mêmes; nous sommes capables de guérir toute maladie. Ce problème d’aller malade est très déprimant, très douloureux, et ceux qui marchent sur le chemin, comme je l’ai déjà dit, ne devraient pas avoir la base pour être malade. Ainsi, ces exercices développent les chakras et, d’autre part, ils guérissent notre organisme.

Il y a des chakras très importants, c’est-à-dire celui sur l’occipital, qui est une porte à travers laquelle beaucoup de forces entrent dans notre organisme; le frontal est une autre porte à travers laquelle les forces vitales pénètrent dans l’organisme, quand leurs chakras se développent. Le larynx, comme je l’ai déjà dit, a une relation intime avec le chakra prostatique, qui est celui lié aux deux sexes, le masculin et le feminin; ainsi, la prostate / utérin ainsi que le larynx sont très importants pour la santé de notre organisme. Un autre est le chakra du foie: comme vous le savez, le foie est un véritable laboratoire; nous devons développer le chakra hépatique pour que le foie fonctionne correctement, car lorsque le foie fonctionne bien, l’organisme fonctionne aussi bien de manière séquentielle.

Il y a aussi des chakras des genoux; il y en a deux, un sur chaque genou, et ceux-ci sont vitaux pour le corps humain. Ces vortex de force doivent tourner intensément pour que la vie – le Prana, la santé – entre dans le corps humain.

Premier Rite

Debout sur leurs pieds, les étudiants étendent leurs bras d’un côté à l’autre, formant la forme d’une croix. Ensuite, ils commencent à se retourner, à faire tourner leur corps de gauche à droite dans le sens des aiguilles d’une montre.

Rites-1.1

Il est clair que les chakras vont aussi tourner avec une certaine intensité en effectuant cet exercice de rite, et après un certain temps de pratique.

Imaginons que nous nous trouvions au centre d’une grande horloge; ainsi, nous tournons dans le sens des aiguilles d’une montre, c’est-à-dire dans la même direction que les aiguilles de l’horloge, jusqu’à la fin de douze tours; il est clair que certains commenceront avec peu de tours, mais le jour arrivera quand ils accompliront complètement les douze tours.

Nous devons tourner autour les yeux ouverts, mais quand nous finissons nos rotations, nous devons fermer les yeux pour ne pas tomber, car nous serons un peu étourdis en fonction du nombre de tours que nous pourrons accomplir. Ainsi, un jour, nous serons en mesure d’effectuer l’exercice complet de douze tours. Les étudiants garderont les yeux fermés jusqu’à ce que le vertige ait disparu.

Pendant ce temps, ils continueront leur prière, leur supplication et leur imploration à leur Mère Divine, afin qu’Elle puisse supplier et implorer Son divin mari de nous accorder la guérison d’un organe malade particulier. L’étudiant doit être totalement identifié comme étant un avec le Logos tout en demandant intensément la Mère Divine pour Son intervention en faveur de l’étudiant devant le Logos.

Nous devons tourner dans le sens des aiguilles d’une montre de gauche à droite, car parmi les médiums (channeleurs) du spiritualisme, leurs chakras tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, dans le sens négatif, qui est inutile. Nous, les Gnostiques, ne sommes pas des médiums ou quoi que ce soit de ce genre. Ainsi, nous devons développer nos chakras de manière positive.

Par conséquent, le système que je vous enseigne à tous est merveilleux, car il permet le développement des chakras et la guérison des maladies. Tous les exercices de rite suivants se complètent.

Nous devons commencer à effectuer l’exercice de manière pratique tout en nous concentrant sur notre Mère Divine Kundalini ; nos pieds doivent être ensemble dans le style militaire, fermes, les bras étendus d’un côté à l’autre.

Ensuite, nous commençons à tourner de gauche à droite, tout en demandant intensément ce dont nous avons le plus besoin, surtout pour la guérison de l’organe qui peut être malade. Ainsi, ensuite, nous pouvons demander que nos chakras tournent. Il est clair que si nous tournons dans le sens des aiguilles d’une montre, de gauche à droite, de la même manière que les aiguilles d’une horloge qui est vue, pas sur vous, mais devant votre vue, les chakras tourneront positivement. Par conséquent, tournez autour et selon le rythme que vous considérez commode. Douze tours est ce qui est obligatoire; Cependant, si après avoir terminé douze, vous voulez continuer jusqu’à mille, eh bien, c’est à vous de décider.

Pendant les tours que nous accomplissons, nous devons être concentrés sur notre Mère Divine Kundalini, Lui demandant d’appeler le Saint-Esprit, l’implorant ainsi de nous guérir, priant le Logos de nous guérir. De plus, nous devons ouvrir l’organe malade en le prononçant:

Sésame ouvre-toi!
Sésame ouvre-toi!
Sésame ouvre-toi!

L’antique mantra apparaît dans le livre Mille et une nuits. Les gens pensent qu’un tel livre contient, après tout, de très beaux contes. Ils ne font pas attention à ce mantra. Néanmoins, « Sesame ouvre-toi » est un mantra authentique. Donc, ordonnez à l’organe de s’ouvrir pour que l’énergie vitale de guérison entre en vous à travers lui; ainsi, c’est ainsi que la force du Saint-Esprit pénètre dans l’organe malade. Il est clair que l’organe est guéri avec la force du Troisième Logos. Néanmoins, nous devons effectuer tout cela avec beaucoup de foi, beaucoup de foi et beaucoup de foi.

Maintenant, après votre exercice de rotation, ouvrez les yeux. Allongez-vous sur le sol sur votre dos, en d’autres termes, face vers le haut – jambes tendues avec vos talons ensemble -, vos bras aussi tendus mais horizontalement, étendus de gauche à droite de sorte que vous faites la forme de la croix avec votre corps, regardant vers le haut vers le plafond de la maison.

Rites-1.2

Ici, vous intensifiez votre concentration; vous intensifiez votre Méditation sur la Mère Divine Kundalini, la suppliant, l’implorant, de guérir l’organe malade que vous voulez guérir. De même, à ce moment, ceux qui ne demandent pas la guérison peuvent demander une autre nécessité, telle que l’élimination d’un «Moi», d’un défaut psychologique ou le développement d’un pouvoir psychique, etc. Nous avons le droit de demander, puisque c’est le but de ces exercices.

Ainsi, allongés sur le dos sur le sol, nous supplions et intensifions notre prière, notre requête, en nous identifiant complètement comme étant un avec le Troisième Logos. Par conséquent, la deuxième position est de s’allonger sur le sol en forme de croix. Nous savons maintenant comment implorer et demander dans cette position [voir figure 2].

Deuxième Rite

Vous avez fait vos pétitions en vous allongeant en forme de croix; maintenant, élevez vos jambes perpendiculairement jusqu’à ce qu’elles soient en position verticale. Ici, il n’est plus nécessaire de garder vos bras étendus et de former la ligne horizontale de la croix. Alors déplacez-les de façon à ce que vos mains vous aident à maintenir vos jambes en les tenant à l’arrière de vos genoux, en vous assurant que vos jambes sont aussi verticales que possible sans soulever vos fesses du sol, ou plus clairement doit être très bien placé sur le sol, reposant sur le sol.

Rites-1.3

C’est ce que l’on appelle en Orient le Viparita Karani Mudra. Dans cette position, tout le sang flue vers la tête. Il est précipité vers le crâne afin que des zones déterminées du cerveau puissent être mises au travail, de même pour fortifier les sens, pour fortifier notre vue, puisqu’il est nécessaire d’avoir une bonne vue, un bon sens de l’odorat, du toucher, de l’ouïe et goût, etc.

Nous devons rester dans cette position pendant quelque temps, tout en intensifiant notre requête à notre Mère Divine Kundalini, la suppliant, l’implorant de nous aider à atteindre, avec l’aide de Son époux divin, le bénéfice, la guérison, la faculté, la désintégration d’un défaut, etc., dont nous avons besoin.

Eh bien, après un certain temps avec cette posture, après avoir supplié la Mère Divine de vous apporter le Troisième Logos et après vous être totalement identifié comme étant un avec Lui pour qu’il puisse vous guérir ou éveiller une faculté particulière, etc., vous terminer l’exercice.

Comprenez qu’avant toute chose, nous devons aller à l’aspect pratique, puisque ces exercices sont aussi efficaces pour l’éveil de nos chakras et comme je l’ai déjà dit, à travers eux l’Arhat Gnostique peut entrer dans le chemin de l’éveil de la Conscience. Vous connaissez déjà la danse des derviches, la Viparita Karani Mudra, et la posture de la croix; souvenez-vous qu’avec notre imagination nous devons ouvrir l’organe malade en le commandant impérativement:

Sésame ouvre-toi! Sésame ouvre-toi! Sésame ouvre-toi!

Comprenez que dans chaque exercice de rite, nous devons implorer notre Mère Divine Kundalini afin qu’elle puisse plaider à l’Esprit Saint dans sa langue sacrée. Il peut nous assister et nous guérir de telle ou telle maladie, selon les nécessités que nous avons, etc. Ainsi, certains demanderont la guérison, d’autres pour l’éveil de tel ou tel pouvoir, d’autres pour l’annihilation de tel ou tel défaut, etc…

Encore une fois, ces rites ne sont pas seulement de l’aérobic physique, mais six méthodes de prière. C’est un système distinct de guérison et de rajeunissement par la prière.

Les lamas pratiquent ces six rites sur un tapis de prière; ce peut être une natte ou un tapis ou tout ce que nous voulons l’appeler. Il y a tellement de mots et chaque pays a de nombreux noms pour nommer des objets ou des choses, et il est clair que l’on est obligé d’utiliser des termes différents pour que les gens puissent comprendre.

Naturellement, avec beaucoup de patience, lentement, nous devons nous habituer à ces exercices. Ainsi le jour arrivera où nous les effectuerons facilement. Ceux-ci ne sont pas faits pour être faits tout à la fois, non! Nous devons conditionner notre organisme lentement, petit à petit, afin de mieux effectuer ces exercices jusqu’à ce qu’ils soient correctement effectués. En ce qui concerne le conditionnement du corps, certains peuvent prendre des jours, d’autres des semaines, d’autres des mois, d’autres des années.

Ces rites-exercices ne sont pas non plus pour les citoyens d’un pays particulier. Ils sont pour tous les citoyens Gnostiques du monde. Je ne comprends pas pourquoi les gens sont embouteillés dans ce qu’on appelle le «patriotisme». Ils ne comprennent pas que «mon pays» et «votre pays» sont le même pays. Les gens ont divisé la terre en parcelles et plus de parcelles et ont placé un drapeau sur chaque parcelle, et ciselé quelques statues pour leurs héros; ils ont rempli les frontières de hordes sauvages qui sont armées jusqu’aux dents, etc. Malheureusement, c’est ce qu’ils appellent «mon pays». Il est très triste que la terre soit divisée en plusieurs parcelles. Le jour où la Terre devra changer arrivera; malheureusement, un tel changement sur cette planète est très difficile; ainsi, seulement après le grand cataclysme, cette planète sera convertie en un grand pays… Néanmoins, maintenant, limitons-nous aux exercices que je vous enseigne.

Troisième Rite

Rites-pranayamaMaintenant, agenouillez-vous sur le sol vers l’Est, c’est-à-dire placez-vous à genoux, là où le soleil se lève et inclinez un peu la tête: seulement un peu, pas trop… après, vous devez effectuer trois pranayamas comme suit:

Pranayama

Fermez votre narine gauche en plaçant l’index de votre main droite dessus, puis inspirez l’air par la narine droite; après l’inhalation, fermez les deux narines avec l’index et le pouce; retenez votre respiration pendant quelques secondes, puis découvrez seulement votre narine gauche et expirez tout l’air à travers elle. Maintenant, fermez la narine droite avec votre pouce tout en inspirant l’air à travers la narine gauche ouverte, puis appuyez à nouveau sur les deux narines avec le pouce et l’index. Répétez cet exercice deux fois de plus jusqu’à ce que vous ayez complété trois inhalations et trois exhalaisons à travers chaque narine; comprenez que ces trois inhalations et exhalaisons sont équivalentes à trois Pranayamas complets.

N’oubliez pas d’utiliser uniquement l’index et le pouce exclusivement de la main droite, et c’est tout. Vous fermez une narine avec un doigt tout en inspirant par la narine opposée, puis vous fermez les deux, et découvrez la narine opposée, etc. C’est un genre de jeu d’aller-retour que vous effectuez d’une narine à l’autre, c’est-à-dire vous en fermez une, vous découvrez l’autre et vice versa.

Une fois que vous avez terminé vos Pranayamas, abaissez à nouveau votre tête et entrez en prière à la Mère Divine Kundalini Shakti, en demandant à votre Devi Kundalini ce dont vous avez besoin, etc.

Rites-lean-backMaintenant, en position agenouillée, inclinez vers l’arrière votre corps, en faisant un angle aigu avec elle tout en gardant la position agenouillée. Vos bras doivent être maintenus droits touchant le corps dans le sens de la longueur. Inclinez votre corps vers l’arrière aussi loin que vous le pouvez et gardez cette position pendant quelques secondes, tout en suppliant, implorant, implorant la bienheureuse Mère Kundalini, d’intercéder pour nous devant le Saint-Esprit le plus sacré afin que l’organe soit guéri ou tout autre but, peut nous être accordé.

Cet exercice est effectué dans un temps très court car il est fort ou difficile à exécuter, mais il est très bon pour rendre le corps plus agile et brûler certaines toxines. Ce qui est important, c’est de le faire du mieux que nous pouvons.

Souvenez-vous bien que dans chaque exercice, il est nécessaire d’implorer, de supplier intensément, même de pleurer si nécessaire, pour que notre Mère Divine fasse appel au Troisième Logos afin de guérir un organe quelconque malade pour nous.

Rappelez-vous qu’Elle est la médiatrice, celle qui peut invoquer le Logos qui est Son divin époux, le Saint-Esprit le plus sacré, Shiva, comme on l’appelle en Orient, l’Archi-hiérophante, l’Archi-mage, le Premier-né de la Création, le cygne au plumage vivant, la colombe blanche, l’immortel Hiram Abiff, le maître secret, à qui nous avons tous commis l’erreur de tuer dans le passé; oui, nous l’avons assassiné quand nous avons commis le péché originel. C’est pourquoi nous avons besoin de le ressusciter d’entre les morts et de nous exclamer de toutes les forces de notre cœur: le roi est mort; longue vie au roi!

Quatrième Rite

Maintenant, placez-vous sur le sol, placez vos mains en arrière sur le sol et étirez vos jambes de façon à ce que le tronc de votre corps incliné vers l’arrière repose sur vos mains, vos talons ensemble, mais le bout de votre les pieds s’ouvrant comme un éventail, et la tête et les yeux regardant vers l’avant. Ici, nous faisons à nouveau notre pétition, notre supplication, avec beaucoup de foi et de dévotion envers notre Mère Divine.

Rites-sit-lean-back

Maintenant, afin d’exécuter l’exercice suivant, plions nos jambes jusqu’à ce que la plante de nos pieds soit posée sur le sol. Alors nous devons élever nos fesses et notre ventre ou abdomen, de sorte que notre corps soit dans la position d’une table; nos genoux, notre abdomen et notre visage doivent former une ligne droite et horizontale.

Rites-table

Notre visage doit rester regardant vers le haut vers le plafond de la maison. Le corps doit être soutenu par les mains et les pieds, formant ainsi, comme je l’ai déjà dit, une table humaine [voir figure 7]. Dans cette position, nous devons intensifier notre imploration et notre supplication à notre bienheureuse Mère Devi Kundalini, en lui demandant d’invoquer son mari divin, le Saint-Esprit le plus sacré, afin qu’il puisse venir et effectuer le traitement dont nous avons besoin. Cela vous a été expliqué plusieurs fois, mais il est bon d’insister pour que vous n’oubliez pas que ces rites ne sont pas seulement physiques; ils sont quelque chose de différent. Ainsi, chaque exercice a besoin d’imploration et de supplication pour être complet. Comprenez que l’exercice et la supplication doivent être équilibrés.

Répétez le Pranayama

Avant d’étudier le rite-exercice appelé Mayurasana, répétons maintenant l’exercice n° 4, mais ici ce sera le numéro 8. Il est donc nécessaire d’effectuer à nouveau trois Pranayamas. Je le répète, ceux-ci sont déjà expliqués dans l’exercice n° 4.

Puis, après avoir effectué les trois Pranayamas (qui à ce moment-là seront l’exercice n° 8), nous plaçons notre corps dans la position d’un lézard; c’est pourquoi Mayurasana est aussi appelée la posture du lézard.

Cinquième Rite

Beaucoup de gens pratiquaient la posture du lézard, précisément pour éliminer leur abdomen bombé, en d’autres termes, ce que nous appelons le ventre, ou cet abdomen horriblement gonflé et malsain rempli de graisse.

Le neuvième exercice est effectué en exécutant un mouvement entre deux positions:

Rites-five1-for-web

Première position: tenez le corps comme un lézard comme suit: tenez votre corps avec les bras droits en plaçant les paumes de vos mains sur le sol; étirez vos jambes en arrière et tout droit, et maintenez le reste de votre corps sur vos pieds, sur la pointe des pieds, avec votre visage vers l’avant. Le dos, le cou, les fesses, les jambes et les talons doivent maintenir une ligne droite, tout comme un lézard.

Rites-five2-for-web

Deuxième position: tout en gardant les bras et les jambes droits, baissez la tête, glissez-la le plus possible sur votre poitrine et abaissez les genoux, les jambes et l’abdomen. Ensuite, répétez ce mouvement: vers le bas, vers le haut, vers le bas, vers le haut, etc.

Ici, nous implorons à notre Mère Divine d’activer tous nos chakras.

En abaissant la tête et en la glissant le plus possible sous la poitrine, nous devons également abaisser les genoux, les jambes et l’abdomen ensemble, sans bouger les mains et les pieds de leur position initiale, puis nous nous élevons à la position du neuvième exercice, puis nous descendons à la position du dixième exercice, de haut en bas, de haut en bas, etc …

De la dixième position du Lézard, où nous avons la tête bien cachée sous notre poitrine, sans bouger nos mains et en gardant nos bras en position droite et en gardant notre tête bien cachée sous notre poitrine autant que possible, avec des jambes droites, nous faisons quelques pas en avant, jusqu’à ce que notre corps devienne un arc humain.

Rites-five3-for-web

Reposant sur nos mains et nos pieds et avec la tête bien cachée sous notre poitrine, formant un arc humain parfait, nous devons entrer dans la prière, demander, supplier, implorer, comme je vous l’ai déjà enseigné, à notre Mère Divine pour ce dont nous avons le plus besoin ; sous votre corps, les voitures et les chariots peuvent passer, car il forme un arc humain.

Maintenant, après avoir prié pendant un moment dans la position de l’arc, nous plions un peu les genoux pour abaisser notre corps, puis nous levons nos mains du sol; nous nous levons, en d’autres termes. Nous nous tenons debout sur nos pieds, terminant ainsi l’exercice.

Rappelez-vous qu’avec cette position de l’arc humain, comme nous l’avons montré, nous faisons courir le sang vers la tête et la lymphe pour nettoyer et irriguer toutes les zones crâniennes.

Ce sont des exercices très spéciaux qui aident à terminer avec le ventre ou la bedaine; je ne sais pas pourquoi les gens aiment maintenir leurs estomacs gonflés remplis de graisse: ironiquement ils l’appellent «la courbe du bonheur». Nous ne devons jamais avoir notre estomac rempli de graisse. Comprenez qu’avec cet exercice, nous disons au revoir à notre bedaine.

Viparita Karani Mudra

Maintenant, apprenons la Viparita Karani Mudra d’une manière spéciale afin de rajeunir le corps. La Viparita Karani Mudra en douzième exercice est la suivante: Allongez-vous sur le dos avec vos fesses et vos jambes contre un mur, c’est-à-dire levez vos jambes et placez-les verticalement contre un mur. Pour cette posture, placez vos fesses et vos jambes très près du mur tandis que votre dos inférieur et supérieur repose sur le sol; les mains et les bras reposent sur le sol parallèlement au corps.

Rites-viparita

Cet exercice est spécial afin d’accomplir un grand travail qui ne peut être effectué que par le Saint-Esprit le plus sacré, au sein de notre organisme.

Dans notre cerveau, nous avons une lune qui fait de nous les êtres les plus lunaires de ce monde; ainsi, pour la raison que la lune est dans notre cerveau, nos actions sont négatives et lunaires. D’autre part, nous avons un merveilleux soleil dans la région ombilicale (plexus solaire). Ainsi, à partir du moment où nous sommes sortis du paradis, le soleil lumineux qui était dans le cerveau a été transféré à la région ombilicale (plexus solaire) et la lune froide est remontée au cerveau.

Par conséquent, en comprenant que nous avons cette altération dans notre organisme, pendant que nous nous allongeons dans cette position, nous supplions le Saint-Esprit le plus sacré d’effectuer une transplantation à l’intérieur de nous: transférer la lune de notre cerveau et l’installer dans notre région ombilicale, et de transférer simultanément le soleil lumineux de notre région ombilicale (plexus solaire) et de le mettre dans notre cerveau.

Il est clair qu’il est essentiel de pratiquer incessamment, constamment, de façon permanente, la Viparita Karani Mudra, comme nous le montrons, et de supplier, implorer, supplier le Saint-Esprit de nous accorder la grâce de faire cette mutation, c’est-à-dire placez la lune que nous avons dans notre cerveau dans notre région ombilicale et transférez le soleil que nous avons dans notre région ombilicale à notre cerveau.

C’est un travail que seul le Troisième Logos peut accomplir, et la Viparita Karani Mudra est la posture précise et nécessaire pour cela. Nous devons implorer et supplier profondément, tout en nous concentrant sur le Troisième Logos, afin qu’il puisse venir effectuer la transplantation de la lune dans la région ombilicale et le soleil au cerveau.

Cette Viparita Karani Mudra est un rite vraiment merveilleux pour atteindre le rajeunissement du corps physique. Reconquérir la jeunesse éternelle est urgent et nécessaire, car le corps doit rester jeune et vigoureux chez tout initié qui marche sur le chemin en fil du rasoir.

Quiconque accomplit la performance de la Viparita Karani Mudra pendant trois heures vaincra la mort et reconquérira la jeunesse éternelle. Néanmoins, nous devons commencer par ne pas faire plus de cinq minutes à la fois, et ensuite nous augmentons le temps progressivement, lentement, patiemment; par exemple, augmentez-le d’une minute par jour.

Pour ceux qui aspirent au rajeunissement de leur corps et à la guérison de toute maladie, nous leur donnons cette merveilleuse formule: la Viparita Karani Mudra. Compris?

Ainsi, dans la Viparita Karani Mudra, nous demandons au Troisième Logos de rajeunir notre organisme physique ou de nous guérir de toute maladie, de remplacer les anciennes cellules par de nouvelles cellules, etc. Commencez par cinq minutes et ajoutez progressivement une minute chaque jour jusqu’à atteindre le maximum de trois heures. Il est évident que pour atteindre ces trois heures, il faut beaucoup de temps, peut-être plusieurs années de pratique constante, mais ces années de pratique constante équivalent à vaincre la mort au moyen de la fameuse Viparita Karani Mudra.

« La Viparita Karani ésotérique enseigne scientifiquement comment le yogi Hindou, au lieu d’éjaculer son semen, l’élève lentement à travers la concentration de telle manière qu’un homme et une femme puissent éliminer l’ego animal tout en étant unis sexuellement. La Viparita Karani ésotérique enseigne comment, à travers la concentration, le «yogi élève lentement le semen, de telle manière que l’homme et la femme peuvent atteindre Vajroli. Comme indiqué dans la Viparita Karani: « Cette pratique est la plus excellente, la cause de la libération pour le yogi; cette pratique apporte la santé à un yogi et lui accorde la perfection. » – Samaël Aun Weor, Le Mystère de la Floraison d’Or

Sixième Rite

Vajroli Mudra: Transmutation pour les Célibataire

Nous entrons maintenant dans l’étude du sixième rite qui est précisément le Vajroli Mudra, qui est le rite lié à la transmutation de l’énergie sexuelle, qui est le type d’énergie le plus fin qui soit généré par l’organisme physique; c’est, mieux dit, la plus subtile force avec laquelle le corps humain travaille.

Le véhicule humain a certains canaux très fins à travers lesquels circule l’énergie sexuelle; cette énergie ne peut pas circuler à travers d’autres canaux, car lorsque l’énergie sexuelle éclate dans d’autres canaux, il est clair qu’une catastrophe a lieu. L’énergie sexuelle est une force merveilleuse et explosive que nous devons apprendre à diriger avec sagesse, si nous voulons vraiment la réalisation intérieure de l’Être.

Indubitablement, le Vajroli Mudra est un rite très spécial pour les célibataires, même s’il peut aussi aider les personnes mariées. Plus précisément, nous pouvons dire qu’avec le Vajroli Mudra, les célibataires et les célibataires ont un système fondamental pour se maintenir dans le Brahmacharya, c’est-à-dire dans la chasteté.

Les hommes et les femmes qui n’ont pas de conjoint(e) doivent se maintenir dans le Brahmacharya-bien sûr, jusqu’au jour où le célibataire acquiert sa prêtresse et la celibataire son mari.

Beaucoup de célibataires aimeraient remplir leurs fonctions sexuelles ici, là et partout avec des partenaires différents – c’est-à-dire forniquer – ce qui est interdit aux aspirants à l’Adeptat. Les célibataires qui aspirent vraiment à atteindre l’Adeptat ne peuvent pas se mélanger sexuellement avec des partenaires différents, parce que, ce faisant, ils violent la Loi, c’est-à-dire qu’ils violent le Sixième Commandement de la Loi de Dieu.

Les célibataires doivent se maintenir fermement dans le Brahmacharya jusqu’à ce que leur conjoint(e) arrive à eux, et il n’est pas possible pour eux de maintenir leur Brahmacharya s’ils ne savent pas comment transmuter leur énergie sexuelle.

Celui qui veut apprendre à transmuter l’énergie sexuelle doit connaître en profondeur le Vajroli Mudra, car s’ils ne le savent pas, ils ne le savent pas, parce qu’ils n’ont pas la science pour la transmutation sexuelle.

Vajroli Mudra a, entre autres choses, un avantage surtout pour les célibataires, bien qu’ils ne soient pas mariés, pour préserver leur puissance sexuelle, c’est-à-dire pour ne pas perdre leur virilité. Normalement, un organe qui n’est pas utilisé s’atrophie; si l’on cesse d’utiliser une main, cette main s’atrophie; si on cesse d’utiliser un pied, alors ce pied ne fonctionne plus. De même, si l’on cesse d’utiliser ses organes de création, alors ils deviennent simplement atrophiés et l’homme devient impuissant; alors, un tel homme marche déjà avec une déficience.

Heureusement, avec le Vajroli Mudra, les célibataires peuvent préserver leur puissance sexuelle toute leur vie. Cependant, je ne dis pas, et je clarifie cela, qu’un individu peut créer les corps existentiels supérieurs de l’Être avec le Vajroli Mudra; non! Je ne fais pas ce genre d’affirmations. Je ne dis pas non plus qu’avec le Vajroli Mudra, on peut atteindre la réalisation intérieure de l’Être. Quiconque veut atteindre la réalisation intérieure doit travailler dans la Forge des Cyclopes – c’est clair.

Il arrive que, avec le Vajroli Mudra, on ne travaille qu’avec une seule force; dans le cas de l’homme, il travaille avec la force masculine, et dans le cas de la femme, avec la force féminine, et rien d’autre. Pour créer les corps existentiels supérieurs de l’Être, il faut quelque chose de plus; il est nécessaire de travailler avec les trois forces de la nature et du cosmos: la force masculine (dans l’homme), la force féminine (dans la femme) et la force neutre (celle dans l’acte sexuel concilie la masculine et la féminine). Comme je l’ai déjà dit, la force masculine est la Sainte Affirmation, la force féminine est la Sainte Négation et la force neutre est la Sainte Conciliation. Il est clair que pour que la création ait lieu, les trois forces sont nécessaires; c’est pourquoi le Sahaja Maithuna est indispensable pour créer les corps existentiels supérieurs de l’Être.

Les gens communs et ordinaires n’ont pas les corps astral, mental et causal parce que de tels corps doivent être créés, et ils peuvent seulement être créés au moyen du Sahaja Maithuna ou de la Magie Sexuelle . Néanmoins, je le répète, le Vajroli Mudra sert les célibataires puisqu’ils n’ont pas de conjoint(e)s, et cela aide aussi les couples qui travaillent avec le Sahaja Maithuna, car cela les aide à sublimer et à transmuter leur énergie sexuelle. Par conséquent, le Vajroli Mudra est très utile pour les célibataires et pour les couples mariés. Eh bien, maintenant après cette explication, je vais enseigner la technique du Vajroli Mudra.

Debout dans une position stable, regardant vers l’avant, placez vos mains sur votre taille avec vos pouces vers le bas du dos – faisant ainsi avec vos bras la forme des poignées d’un pot – puis inspirez l’air jusqu’à remplir totalement les poumons. Ensuite, mettez les paumes de vos mains sur le haut de vos cuisses et inclinez votre corps vers l’avant – pas vers les côtés ni vers l’arrière, mais vers l’avant comme lorsque vous êtes en position inclinée ou prostration profonde – continuez donc à abaisser les paumes de vos mains. mains peu à peu jusqu’à atteindre vos genoux. À mesure que vous vous penchez, vous devez simultanément expirer l’air, de sorte que lorsque vous touchez déjà vos genoux, vos poumons sont complètement vides d’air.

Une fois dans la position d’inclinaison, nous sommes prêts à continuer la séquence de l’exercice. Ici encore, nous n’avons pas inhalé l’air: nos poumons sont complètement vides. Maintenant, nous continuons l’exercice en levant les mains en direction des organes créatifs – mais, nous ne devons pas remplir les poumons d’air – maintenant nous effectuons un massage sur la zone de la prostate / utérus [c-à-d. le bas de l’abdomen], de sorte que la vibration touche la prostate et que la transmutation de l’énergie sexuelle soit effectuée; nous devons effectuer un massage non seulement sur la prostate / l’utérus, mais nous devons également effectuer un massage avec fermeté sur les organes sexuels. Ensuite, dès que nous effectuons le massage sur les organes créatifs, nous devons lentement lever le corps à une position verticale; ainsi, nous redressons le corps pendant que nos pieds restent unis et fermes sur le sol. Maintenant, avec le corps droit, nous plaçons les mains sur la taille, ainsi avec les bras faisant à nouveau la forme des poignées d’un pot.

nervous-sytems-glands-prostate

Une fois que nous avons effectué le massage et placé les mains sur la taille, nous inspirons jusqu’à remplir nos poumons d’air, et sublimons l’énergie sexuelle au cerveau à travers les canaux Ida et Pingala. Ensuite, nous expirons lentement et répétons la même procédure trois fois.

En ce qui concerne les massages sur la région de la prostate / de l’utérus et les organes sexuels, il y a trois types:

  • a) Massage doux sur la prostate [bas de l’abdomen] et les organes créatifs.
  • b) Massage modéré sur la prostate / l’utérus et les organes créatifs.
  • c) Massage fort sur la prostate [bas de l’abdomen] et les organes créatifs.

Il est évident que pour les hommes, un fort massage de la prostate et des organes sexuels produit l’érection du phallus, c’est clair, c’est comme ça; c’est pourquoi le troisième type de massage est conseillé pour les célibataires. Ainsi, lorsque le phallus est érigé, la transmutation du semen en énergie est produite, que l’on élève au cerveau.

En ce qui concerne les hommes mariés, le premier ou le deuxième type de massage leur convient, rien d’autre; plutôt, le premier type est plus que suffisant puisqu’ils ont une épouse et bien sûr ils amènent le phallus à une érection complète au moyen du Sahaja Maithuna.

Donc, je vous ai appris ce qui s’appelle Vajroli Mudra en Orient.

Dans le cas des femmes, le Vajroli Mudra est le même, à la différence près que les femmes doivent effectuer les massages sur leurs ovaires gauche et droit et sur leurs organes féminins – pour être plus précis, sur le vagin ou la yoni. C’est ainsi que la transmutation de l’énergie sexuelle a lieu chez les femmes.

La même chose s’applique à la femme mariée, bien qu’elle n’ait pas besoin d’un massage fort, seulement un doux; les célibataires ont besoin d’un massage un peu plus fort pour produire la transmutation de leur énergie sexuelle; il est nécessaire que cette énergie monte au cerveau.

Par conséquent, il est nécessaire d’avoir une grande force de volonté pendant le Vajroli Mudra; aucune pensée lubrique ne doit traverser le mental de l’étudiant. Il est nécessaire de contrôler les sens; il est nécessaire de subjuguer le mental.

Quand on pratique le Vajroli Mudra, il faut se concentrer sur la Mère Divine Kundalini , ou sur le Troisième Logos. Si l’on se concentre exclusivement sur les organes sexuels et oublie la Mère Divine et le Troisième Logos, alors on ne sublime pas l’énergie sexuelle, et on va à l’encontre de la Loi Cosmique.

En outre, prenez en compte que si l’être humain n’a pas assez de pureté dans ses pensées, il peut se dégénérer et devenir un masturbateur. Car les impurs et les masturbateurs seront dans l’abîme et la Seconde Mort, où l’on n’entend que des pleurs et des grincements de dents.

Par conséquent, le Vajroli Mudra est pour les hommes et les femmes complètement chastes qui sont vraiment disposés à suivre le chemin de la chasteté absolue.

Le fort-très fort-Vajroli Mudra ne peut être pratiqué qu’une fois par jour, et pour cela il faut que l’individu soit très sérieux et respectueux de son propre corps; ceci pour les célibataires, puisque un homme marié n’a pas besoin de pratiquer un Vajroli fort, parce qu’il atteint l’érection avec sa femme prêtresse. De même, une femme qui a un mari n’a pas besoin de pratiquer Vajroli fort, car elle transmute ses énergies avec son mari. Par conséquent, les couples mariés doivent effectuer des massages extrêmement doux pendant les pratiques de Vajroli; ce que l’on vise est d’élever cette énergie créatrice subtile et délicate au cerveau.

Dans le cas d’un homme marié, il suffit, comme je l’ai déjà dit, d’un léger massage de la prostate et des organes sexuels; de même pour la femme mariée, un léger massage sur les ovaires et l’utérus. Un massage très subtil et lisse ne fait aucun mal, il est donc possible de pratiquer un léger massage chaque fois que nous travaillons avec les six rites enseignés dans ce livre, sans le moindre dommage. Ainsi, c’est ainsi que l’énergie sexuelle est constamment, sans cesse sublimée, et utilisée pour notre régénération.

Je parle donc d’une manière très claire afin que vous puissiez me comprendre. Ce système que je vous ai enseigné ici est le système Tibétain. Je répète qu’il est nécessaire de l’effectuer avec pureté et sans luxure, ni mauvaises pensées passionnelles; sinon, si les étudiants abusent de ces enseignements, alors le fil de l’épée se retourne contre eux et ils peuvent tomber dans l’abîme.

Donc, je crois que les frères et sœurs Gnostiques ont compris le but du Vajroli Mudra. Encore une fois, je ne suis pas fatigué de répéter que c’est le système le plus pratique et le plus précis de transmutation sexuelle pour les célibataires.

Après avoir enseigné la pratique de Vajroli Mudra, je dois dire ce qui suit: L’antithèse fatale du Vajroli Mudra est le vice horrifiant, impur et abominable de la masturbation. Ceux qui pratiquent la masturbation s’enfoncent dans l’abîme pour subir la Seconde Mort, à cause du crime d’avoir profané leur propre corps, parce qu’ils ont, avec leurs actes perverti, insulté et profané l’Esprit Saint, le Troisième Logos.

Par conséquent, soyez très prudent, frères et sœurs qui pratiquent le Vajroli Mudra, de ne pas tomber dans le vice abominable et répugnant de la masturbation. Le Vajroli Mudra est quelque chose de très saint, très sacré; une chasteté énorme, une grande sainteté, un amour énorme pour le Saint-Esprit très sacré et la Mère Divine Kundalini sont nécessaires pour le pratiquer.

Je dois aussi préciser que je ne dis pas ici qu’avec le Vajroli Mudra on va éveiller la Kundalini, ou que l’on peut créer les corps existentiels supérieurs de l’Être; non! Le Vajroli Mudra ne fait que transformer le Semen en énergie, et c’est tout.

Il est déjà clair que pour éveiller la Kundalini, il est nécessaire d’avoir la coopération des trois forces de la nature et du cosmos, comme nous l’avons déjà dit, mais il vaut la peine de s’en souvenir encore une fois pour l’enregistrer très bien dans votre mental. La première force est la Sainte Affirmation, la seconde force est la Sainte Négation, et la troisième force est la Sainte Conciliation; celui-ci unit et concilie les deux autres. Par conséquent, la Kundalini ne peut être développée qu’au moyen de la Magie Sexuelle ou Sahaja Maithuna – autrement dit, avec la coopération des trois forces. L’homme a la force positive, la femme a la force négative, et le Saint-Esprit concilie les deux; ainsi, la Divine Princesse Kundalini s’éveille avec la fusion des trois forces.

Les corps existentiels supérieurs de l’Être ne peuvent être créés avec une force solitaire. L’homme a une force: c’est la Sainte Affirmation. La femme n’a que la force négative: c’est la Sainte Négation. Il est seulement possible d’accomplir la création avec l’union des trois forces: la positive ou la masculine, la négative ou la féminine, et la neutre qui coordonne et mélange les deux.

La transmutation est toujours indispensable, car c’est une nécessité organique et fondamentale.

Eh bien, il était nécessaire d’avoir parlé clairement sur cet aspect, puisque le Vajroli Mudra – qui est un merveilleux système de transmutation pour les célibataires – est pratiqué, par exemple, en Inde, au Tibet et dans ce monastère de la « Jeunesse éternelle ».

Ainsi, l’objectif de ce système est d’élever l’énergie créatrice au cerveau. En d’autres termes, c’est ainsi que nous nourrissons le cerveau de manière séminale et c’est ainsi que nous nourrissons cérébralement le Semen.

Épilogue de l’éditeur: Vajroli Mudra

Le terme Vajroli Mudra vient du Sanskrit vajra, «foudre, éclair, diamant, adamantin» et mudra, «sceau mystique». Dans diverses traditions Asiatiques, le terme se réfère aux pratiques dans les yogas Hindous et Tibétains, mais avec une quantité incroyable de variation et même des usages opposés. Certaines techniques de vajroli (comme celle enseignée par Samaël Aun Weor) sont positives et précieuses, mais la plupart de celles connues du public sont dégénérées, allant d’inutiles à dangereuses. Les lecteurs peuvent également être surpris de découvrir que la technique de Vajroli Mudra enseignée par Samaël Aun Weor ne correspond pas aux versions connues par les aficionados du mysticisme oriental. Il est dans l’intérêt de l’étudiant de méditer sur la disparité, et de considérer comme fiable et sincère une source de connaissance du grand public (ou même des soi-disant experts en Tantra), en particulier ceux qui vivent de leur «expertise». Une de ces techniques populaires, largement enseignées dans de nombreuses écoles de Tantra, est brièvement décrite par Samaël Aun Weor:

«Cela nous fait une grande horreur de savoir que les magiciens noirs ténébreux du clan Drukpa (ceux qui se consacrent au Tantra noir, horrible et fatal) éjaculent la liqueur séminale pendant leurs pratiques de magie noire. Ces magiciens noirs ont une technique fatale qui leur permet de réabsorber le semen déversé. Une telle technique est connue sous le nom de vajroli noir. Cette pratique est complètement négative. Par conséquent, nous ne voulons même pas expliquer la procédure. Nous savons qu’il y a de nombreuses personnes aux mentalités très faibles, qui pourraient facilement être amenées à pratiquer un horrible Tantra noir. Le karma tomberait alors fatalement sur nous. Le semen déversé est mélangé avec du « verya » féminin (semen féminin) et ensuite il est réabsorbé. Ainsi, il est horriblement rechargé avec des atomes de l’ennemi secret. Ce sont des atomes sataniques qui sont collectés à partir des enfers atomiques de l’être humain. Le résultat inévitable de ce Tantra noir est la descente du serpent vers l’abîme atomique de la Nature. C’est ainsi que finit la personnalité humaine. Il est définitivement déconnecté de son esprit divin. L’être humain est alors transformé en démon.

« L’Arcane AZF (Oordhvarata) était pratiqué dans les ashrams de l’Inde antique. À cette époque, les yogis étaient préparés à la Magie Sexuelle avec le vajroli blanc. Malheureusement, les frères et sœurs du temple ont commis des actes scandaleux, qui ont discrédité la Magie Sexuelle. Les Gurujis ont alors fermé les rideaux de l’ésotérisme, et l’Arcane AZF a été interdit. » – Samaël Aun Weor, Le Livre Jaune

Évidemment, la technique de Vajroli Mudra enseignée dans ce livre appartient au Tantra de la chasteté et s’oppose directement au Vajrolis enseigné dans les écoles tantriques de fornication, que ce soit en Orient ou en Occident, très populaires et répandues en ces temps sombres.

 sacred-rites-for-rejuvenation

Ce chapitre est tiré de Rites Sacrés de Rajeunissement par Samael Aun Weor.

Aidez les enseignements à se répandre: Obtenez le livre

Obtenez une affiche pour une référence facile tout en pratiquant:

Poster rites