Les Trois Aspects de l’Intérieur de la Terre

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : L’Enfer, le Diable, et le Karma

QMaitre, à partir de ce que vous nous avez exposé précédemment devons-nous comprendre que sous les couches intérieures de la Terre n’existent que des infradimensions étant donné que les supradimensions qui correspondent aux Cieux se rencontrent seulement au-dessus de la couche terrestre ?

R. Cher monsieur, votre question me semble certainement très intéressante et je m’empresse d’y répondre.

Il est bon que vous tous compreniez que cet organisme planétaire dans lequel nous vivons a, à l’intérieur de lui, trois aspects clairement définis :

  1. Région minérale purement physique.
  2. Zone supradimensionnelle.
  3. Zone infradimensionnelle.

QSi on accepte qu’à l’intérieur de la Terre existent ces trois aspects dont vous nous parlez et dans mon cas je l’accepte hypothétiquement, nous devrions arriver à la conclusion que les neuf Sphères célestes vivent conjointement avec les Enfers qui correspondent aux infradimensions. Est-il donc congru que les Cieux se situent au même endroit que les Enfers ?

R. Estimable monsieur, il est urgent de comprendre de manière intégrale que tout, dans la nature et dans le Cosmos, se résume à des sommes et des restes de dimensions qui se pénètrent et se compénètrent mutuellement sans se confondre.

Il existe un postulat hermétique qui dit : « Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut. » Appliquez ce postulat au sujet en question.

Il est ostensible que les neuf Cieux ont, à l’intérieur de notre organisme planétaire, leurs corrélations en accord avec la Loi des Correspondances et Analogies.

Les neuf Cieux, à l’intérieur de l’organisme planétaire où nous vivons, sont en intelligente corrélation avec les neuf zones profondes de la planète Terre.

Néanmoins, je n’ai pas encore expliqué la question à fond ; ce qui se passe réellement est que ces neuf Cieux ont un centre de gravité atomique situé exactement au centre de la planète Terre.

En d’autres termes, je veux vous dire, à vous particulièrement et à vous tous, mesdames et messieurs, que les neuf Cieux gravitent dans l’atome central de la planète Terre, s’étendant bien au-delà de tout le système solaire. Ce même processus se répète avec chacune des planètes du système solaire d’Ors.

QCet exposé, Vénérable Maitre, me semble très beau et cadre parfaitement avec les lacunes de mon entendement, mais je dois déclarer que, selon les préceptes de la logique, il n’est pas possible de démontrer avec clarté l’explication que vous nous avez donnée ; par conséquent, comment pouvons-nous arriver à vérifier votre affirmation en ce sens ?

R. Estimable monsieur, votre question est inquiétante. Indiscutablement la logique formelle nous conduit à l’erreur ; ce n’est pas au moyen d’une telle logique que nous pouvons arriver à l’expérience du réel : nous avons besoin d’une logique supérieure, qui existe, heureusement ; Ouspensky a écrit Tertium Organum, le troisième canon de la pensée. Il est ostensible que le sens de l’unité existe dans l’expérience mystique de nombreux sujets transcendés. De tels hommes, moyennant le développement de certaines facultés cognitives, ont pu vérifier par eux-mêmes et de manière directe la réalité des Mondes infernaux à l’intérieur de cette planète où nous vivons.

Ce qui est intéressant, dans tout ceci, est que les données énoncées par l’un ou l’autre des Adeptes sont similaires, bien que de tels hommes vivent en différents endroits de la Terre.

QVous voulez nous dire alors, Maitre, qu’il est seulement possible à certains et à un très petit nombre d’Adeptes, qui ont eu la chance d’avoir ces pouvoirs cognitifs, de vérifier les infradimensions et les supradimensions des planètes et du Cosmos ainsi que celles de l’homme lui-même ?

R. Il existe, sur le plan de l’expérience directe, dans le domaine de la métaphysique pratique, une diversité de sujets aux facultés psychiques plus ou moins développées.

Il est évident qu’il y a des disciples et des Maitres ; les premiers peuvent nous donner des informations plus ou moins de base, les seconds, les Adeptes ou Maitres, disposent de facultés immensément supérieures qui les rendent capables d’investigations de fond, ce qui leur permet alors de parler de manière plus claire, plus précise, plus détaillée.

QSi vous, Maitre, nous avez enseigné à corroborer par expérience propre ce qu’affirment les Adeptes et illuminés, peut-on alors penser que nous avons la possibilité, nous profanes, de vérifier par notre propre vécu la réalité des Mondes infernaux, en dehors des expériences d’un simple cauchemar causé par une indigestion stomacale ?

R. Estimable monsieur, il est évident que l’expérimentation directe dans le domaine de la métaphysique est accessible aux seuls sujets qui ont développé les facultés latentes chez l’homme. Néanmoins, je veux vous dire très clairement que toute personne peut expérimenter sommairement le cru réalisme de tels Enfers atomiques quand il tombe dans ces cauchemars dégoutants.

Je ne veux pas dire avec ceci, indubitablement, que lesdits cauchemars permettent la vérification complète du cru réalisme des infradimensions de la Nature.

Celui qui voudrait vivre ce qui est au-dessous du monde tridimensionnel d’Euclide doit développer certaines facultés et certains pouvoirs psychiques très spéciaux.

QEst-il possible que nous tous puissions développer ces facultés ?

R. Cher monsieur, je veux vous informer que le Mouvement gnostique international possède des méthodes et des systèmes par lesquels tout être humain peut développer de manière consciente et positive ses pouvoirs psychiques.

QMaitre, pourriez-vous nous dire ce que nous devons comprendre, à propos du fait que le Démon habite dans des Enfers remplis de flammes et dans une terrible odeur de soufre où sont châtiés tous les êtres qui se sont mal conduits dans cette vie ?

R. Je vais répondre à la question de ce monsieur…

Indiscutablement dans les régions submergées du règne minéral, sous l’épiderme même de la planète Terre, existent diverses zones : rappelons-nous, un instant, la zone ignée ; cela est ostensiblement démontré par l’éruption des volcans. Citons la zone aqueuse : personne ne pourrait nier qu’à l’intérieur de cet organisme planétaire, il y a de l’eau ; pensons une minute à l’élément air : bien que cela paraisse incroyable, à l’intérieur notre planète Terre, il existe aussi des courants d’air, des zones spéciales. On a même dit très clairement qu’à l’intérieur de ce monde, existe une certaine vaste région complètement creuse, aérienne dirions-nous. Nous ne pouvons nier d’aucune manière le réalisme des pierres. des sables, des roches, des métaux, etc.

Si nous pensons au concept du démon ou des démons, réfléchissons aussi aux âmes perdues, et ceci est vraiment très intéressant.

Beaucoup d’habitants des Mondes infernaux demeurent dans la région du feu, mais d’autres vivent dans les régions aériennes, et d’autres, enfin, habitent les régions aquatiques et les zones minérales.

Il est évident que les habitants de l’intérieur terrestre se trouvent bien en lien avec le soufre, étant donné que ceci fait partie intégrante des volcans ; cependant, il n’est pas moins évident que, d’une manière spécifique, seuls les habitants du feu pourraient se trouver aussi étroitement en lien avec le soufre. Je veux donc, cher monsieur, honorable public, respectables dames et messieurs, que vous compreniez l’Enfer ou Infernus d’une façon crument naturelle et sans artifice d’aucune espèce.

QMaitre, pourriez-vous me dire pourquoi la région du bas-ventre étant celle des Mondes infernaux se trouve située dans la région du Cordon d’Argent ; ceci signifie-t-il que ledit cordon communique constamment avec nos Mondes infernaux ?

R. Honorable monsieur, je veux répondre très clairement. On a beaucoup parlé de ce Cordon d’Argent ; il est certain que toute âme est connectée avec le corps physique au moyen de ce fil magnétique. On nous a dit qu’une partie de ce cordon, ou Fil de la Vie, se trouve en lien avec le cœur, et l’autre avec le cerveau.

Divers auteurs insistent sur l’idée que sept de ces branches dérivées du Cordon d’Argent se trouvent connectées avec sept centres spécifiques de l’organisme humain.

En tout cas, ce Fil de la Vie, ce cordon dont vous parlez, la base de votre question, n’est en aucune façon connecté aux sept chakras du bas-ventre. Il est intéressant de savoir que pendant les heures de sommeil, l’Essence, l’Âme, s’échappe du corps physique pour voyager à divers endroits de la Terre ou du Cosmos ; alors, le fil magnétique de notre existence se relâche, s’allonge infiniment, nous attirant ensuite vers le corps physique pour que nous nous réveillions dans le lit.

QMaitre, pourriez-vous me donner des précisions sur ce que vous venez de dire, quant au fait que les sept chakras se trouvent dans le bas-ventre, puisque vous nous avez dit dans d’autres conférences, et jusque dans vos propres livres, que les sept chakras se trouvent répartis dans différentes parties de notre organisme ?

R. Honorable monsieur, j’ai écouté votre question et je m’empresse d’y répondre avec le plus grand plaisir.

Je vois, monsieur, que vous avez confondu les sept chakras du bas-ventre, avec les sept églises de l’Apocalypse de Saint-Jean situées dans l’épine dorsale.

Cela ne fait aucun doute, dans aucune partie de notre entretien qui se déroule ce soir, dans la ville de Mexico D.F., je n’ai fait quelque allusion à de tels centres magnétiques ou tourbillons de force, situés dans le bâton de Brahma ou moelle épinière.

Nous n’avons fait que citer, mentionner, les sept Portes infernales dont parle la religion de Mahomet, les sept centres ou chakras, situés dans le bas-ventre et reliés avec les Mondes infernaux ; c’est tout, d’accord ?

QD’après tout ce qui a été exposé précédemment, Vénérable Maitre, pouvons-nous déduire que l’aspect physique du centre de la Terre appartient au monde tridimensionnel, et que les aspects supradimensionnels et infradimensionnels sont situés dans ces régions souterraines de la planète où n’arrive pas la perception intellectuelle et sensorielle tridimensionnelle de l’animal rationnel ?

R. Cher monsieur je veux vous signaler, ainsi qu’à tout l’auditoire qui m’écoute que nos cinq sens perçoivent seulement les aspects tridimensionnels de l’existence, mais ils sont incapables de percevoir les aspects supra ou infradimensionnels de la Terre et du Cosmos.

Il est évident que les régions souterraines de notre monde revêtent trois aspects fondamentaux ; pourtant, les sens ordinaires ne perçoivent le physique, le tridimensionnel, que d’une manière superficielle.

Si nous voulons connaitre les dimensions supérieures et inférieures de l’intérieur de la Terre, nous devons développer d’autres facultés de perception qui se trouvent latentes dans la race humaine.

QCher Maitre, devons-nous comprendre que tant dans les supradimensions que dans les infradimensions habitent des êtres vivants ?

R. Indiscutablement, mes amis, les trois zones de l’intérieur de notre monde sont habitées. Si les âmes perdues vivent dans les infradimensions, dans les supradimensions de l’intérieur planétaire demeurent beaucoup de Deva, d’Élémentaux d’ordre supérieur, de Dieux, de Maitres, etc., qui travaillent intensément avec les forces intelligentes de cette grande nature. Nous pourrions parler très longuement des populations des zones centrale, supradimensionnelle ou infradimensionnelle de l’intérieur de notre monde ; nous laisserons cependant ceci pour de prochaines conversations ; pour l’heure, je prends congé de vous, en vous souhaitant une très bonne nuit.