La Loi de récurrence

Mes amis, l’exposé d’aujourd’hui portera sur la Loi de récurrence.

Quand l’Ego revient, se réincorpore, tout revient, comme ça s’est passé, avec en plus les bonnes ou mauvaises conséquences.

Il existe indubitablement différentes formes de la grande Loi de récurrence ; nous nous proposerons, dans cette conférence, d’étudier ces diverses formes.

Les diverses scènes de nos vies antérieures se répètent soit en spirale plus élevée, soit en spirales plus basses.

La spirale est la courbe de la vie et elle est toujours symbolisée par l’escargot. Nous sommes de mauvais escargots au sein du Père.

Nous nous développons, évoluons et involuons évidemment dans la ligne spiroïdale de l’existence.

Nous pouvons mettre en évidence une autre forme de la Loi de récurrence dans l’histoire de la Terre et de ses Races.

La première sous-race de notre actuelle Race aryenne s’est développée sur le plateau central de l’Asie et eut une puissante civilisation ésotérique. La deuxième sous-race fleurit dans le sud de l’Asie, à l’époque prévédique et on connut alors la sagesse des Rishis de l’Inde et les splendeurs de l’ancien Empire chinois, etc. La troisième sous-race se développa merveilleusement en Égypte, en Perse, en Chaldée, etc. La quatrième sous-race resplendit avec la civilisation de la Grèce et de Rome. La cinquième fut parfaitement manifestée en Allemagne, en Angleterre, et autres pays. La sixième résulta du mélange des Espagnols avec les races autochtones d’Amérique. La septième est parfaitement manifestée comme le résultat de tous les divers mélanges de races, comme nous pouvons le mettre en évidence sur le territoire des États-Unis.

Les sept rameaux du tronc aryen, ostensiblement, existent déjà pleinement et ceci est totalement démontré.

Les études que nous avons réalisées dans le Monde causal nous ont permis de vérifier correctement des faits concrets, étonnants pour notre humanité actuelle.

Comme chacune des grandes Races qui ont existé dans le monde a terminé par un cataclysme, nous pouvons déduire logiquement que notre Race aryenne doit s’achever très bientôt, également dans un autre terrible cataclysme.

Nous parlons en ce moment de la Loi de récurrence d’une manière supérieure et nous poursuivrons en concrétisant pour une meilleure compréhension.

Après la grande catastrophe qui s’approche, la terre sera à nouveau habitée par des gens choisis.

Je dois vous dire instamment, en arrivant à cette partie de notre exposé, que la future Race qui devra peupler la face de la Terre est en train d’être créée intentionnellement par les frères de la fraternité occulte.

Le modus operandi de cette nouvelle création est très spécial.

Je veux que vous sachiez que des voyageurs cosmiques provenant d’autres mondes nous visitent constamment et qu’ils emportent déjà la semence sélectionnée des humanoïdes.

Il y a quelque temps, quelques journaux du Brésil donnèrent une information très intéressante : un paysan brésilien qui travaillait fébrilement à labourer sa terre fut soudain surpris par des extraterrestres qui le conduisirent à l’intérieur d’un vaisseau cosmique posé à un endroit proche, dans la forêt.

Des scientifiques extraordinaires, frères de l’espace, l’examinèrent attentivement, lui extrayant même un peu de sang afin de l’analyser. Ils mirent ensuite le paysan dans une antichambre spéciale du vaisseau. Le laboureur perplexe, confondu, couché sur le lit, attendait il ne savait quoi.

Un évènement insolite arriva ensuite : une étrange femme aux cheveux dorés et à la peau jaune, comme celle des Chinois, dépourvue de sourcils, se coucha avec le travailleur et le séduisit sexuellement ; l’acte consommé, le paysan fut mis hors du navire, et ce dernier s’éloigna à travers l’espace infini.

Il y a eu dans différents endroits du monde beaucoup d’autres cas similaires.

On parle en outre constamment de disparitions mystérieuses, d’équipages aériens ou maritimes qui se sont perdus pour toujours et sans aucune explication.

Tout ceci nous invite à la réflexion ; tout ceci nous fait comprendre que les frères ainés de l’humanité emportent la semence pour la croiser avec des gens d’autres mondes.

C’est ainsi que les dieux saints sont en train de créer la future grande Race, la sixième Race-Racine qui devra peupler la Terre, après la grande catastrophe qui s’approche.

Ce sera un type de gens nouveau, mélange de terriens et d’extraterrestres, une humanité resplendissante. Voici donc, mes chers frères, le personnel avec lequel devra se former la future Jérusalem dont parle l’Apocalypse de Saint-Jean.

Il est indiscutable qu’alors ressusciteront les glorieuses civilisations ésotériques de l’antiquité.

Dans la première sous-race de la future grande Race-Racine, par la Loi de récurrence surgiront du chaos les puissantes cultures de la première sous-race aryenne, mais dans une spirale de type supérieur. Dans la deuxième future sous-race ressuscitera la civilisation qui fleurit dans l’Inde millénaire, avant les Védas et la très antique Chine. Dans la troisième sous-race, il y aura une nouvelle Égypte, de nouvelles pyramides, un nouveau Nil, et la civilisation égyptienne ressuscitera ; se réincarneront alors les pharaons antiques, et des milliers d’âmes provenant de cette glorieuse civilisation reviendront de l’Amenti dans le but de revivre les mystères hiératiques du pays ensoleillé de Kem. En cet Âge reviendront resplendir également les mystères de Chaldée, d’Assyrie, d’Égypte, de Babylone, de Perse, mais dans une spirale supérieure, à l’intérieur de la grande ligne spiroïdale de la vie.

Dans la quatrième sous-race de la Terre de demain ressusciteront les mystères de la Grèce et de Rome, avec l’avantage de la spirale supérieure de l’existence. Dans la cinquième sous-race réapparaitra une certaine mécanicité dangereuse ; les civilisations des Anglais, des Allemands, etc., ressusciteront, avec l’avantage qu’elles seront plus spirituelles, par le fait concret d’être placées sur une spirale supérieure. Dans l’avant-dernière sous-race de cette grande Race-Racine de demain, on pourra voir quelque chose de semblable au monde latin, mais dans un aspect plus élevé, plus digne, plus spirituel. La sous-race finale de cette future Race racine, bien que d’une très grande technicité n’aura pas le grossier matérialisme de cet Âge noir du Kali-Yuga. C’est ainsi, mes amis, que travaille la Loi de récurrence en se mouvant dans la spirale de l’existence.

Pensons maintenant à la Loi de récurrence dans les mondes, dans les espaces étoilés, dans l’inaltérable infini.

Tout ce qui arriva à la vieille Lune, à ce satellite qui illumine la face de la Terre pendant les heures nocturnes, se répète maintenant même sur notre planète Terre.

En d’autres mots, j’affirmerais ce qui suit : toute l’histoire de la Terre et de ses Races, depuis l’aube de la vie, est une répétition de l’histoire des Sélénites qui autrefois habitèrent ce satellite, quand il était vivant et avait de la vie en abondance.

Voyez donc, messieurs et mesdames, comment travaille la Loi de récurrence dans tous les recoins de l’espace infini.

Étudions maintenant le modus operandi de cette Grande Loi chez l’animal intellectuel improprement appelé homme.

Nous répétons, en revenant, en retournant, tous les évènements de notre existence ou de nos existences passées, en détail.

Il y a des sujets aux répétitions rigoureuses, des cas concrets d’Ego qui, pendant de nombreux siècles, retournent au sein d’une même famille, d’une même ville et d’une même nation.

Ce sont ceux-là mêmes qui, à force de répéter sans cesse la même chose, peuvent prédire avec une clarté absolue ce qui les attend dans le futur. Ce sont eux qui peuvent dire, par exemple : je me marierai à 30 ans, j’aurai une femme de telle couleur, de telle stature, tant d’enfants ; mon père mourra à tel âge, ma mère à tel autre, mon affaire fructifiera ou échouera, etc., et il est clair que tout ceci advient ensuite avec une étonnante exactitude.

Ce sont ces personnes qui connaissent leur rôle, à force de tant le répéter, qui ne l’ignorent pas, c’est tout.

Entrent également dans ce cadre des enfants prodiges qui étonnent tellement les gens de leur époque ; il s’agit en général d’Ego qui connaissent déjà leur office par cœur et qui, en revenant, le font à merveille, et ce dès les premières années de l’enfance.

La Loi de récurrence est étonnante. Les personnes normales, communes, répètent toujours leurs premiers drames ; les comiques, d’une vie à l’autre, répètent une fois ou l’autre, les mêmes clowneries. Les pervers se réincorporent continuellement pour répéter sans cesse les mêmes tragédies.

Tous ces évènements propres à l’existence, répétés, sont toujours accompagnés des bonnes ou mauvaises conséquences, selon la Loi de Cause à Effet.

L’assassin reviendra se retrouver dans la même horripilante occasion d’assassiner, mais c’est lui qui sera assassiné ; le voleur se retrouvera dans la même situation de voler, mais il sera mis en prison ; le bandit sentira le même désir de courir, d’utiliser ses jambes pour le délit, mais il n’aura pas de jambes, il naitra invalide où les perdra lors d’une quelconque tragédie.

L’aveugle de naissance voudra voir les choses de la vie, celles-là mêmes qui le conduisirent probablement à la cruauté, etc., mais il ne pourra pas voir ; la femme aimera le même mari que dans sa vie antérieure, elle qui sans doute l’abandonna sur son lit de malade, pour s’en aller avec un quelconque sujet ; mais cette fois, le drame se répètera en sens inverse et le sujet de ses amours partira avec une autre femme, la laissant abandonnée. Le brigand de grand chemin sentira à nouveau le désir de courir, de fuir, criera certainement en état de délire mental, revêtu d’un nouveau corps de nature probablement féminine, il aura d’étranges délires, ne pourra se fuir lui-même, deviendra fou, sera malade mental, etc. Ainsi, mes amis, la Loi de récurrence travaille incessamment.

QMaitre, doit-on à la Loi de récurrence, que ce pays ait été si longtemps affecté par la violence ?

R. La violence des multitudes dans ce pays fut évidemment la répétition de violences similaires dans un passé chaotique ; pensez aux guerres civiles, survenues à des époques antérieures à la susdite violence ; guerre de partis politiques de droite et de gauche qui se répètent dans le présent, comme résultat du passé ; c’est là la Loi de récurrence.

QMaitre, si une personne a été correcte, si elle s’est comportée comme un bon citoyen dans l’accomplissement de ses devoirs, comment à son prochain retour opèrera la Loi de récurrence ?

R. Mon ami, mes amis, ne me dites pas que ce quidam a été un modèle de vertu, un puits de sainteté. Aussi magnifique citoyen qu’il ait été, nombreuses ont été ses erreurs humaines, ses scènes, ses drames, etc. ; il est clair qu’en tout cela, il y aura répétition dans sa nouvelle existence, plus les conséquences, c’est ainsi qu’opère la Loi de récurrence.

QVénérable Maitre, il y a une certaine confusion quant à la relation de la Loi du Karma et de la Loi de récurrence ; j’ai l’idée qu’avec l’achèvement du karma se terminera la Loi de récurrence ; pourriez-vous m’expliquer ce point précis ?

R. Mes amis, il ne saurait exister en aucune manière une confusion entre la Loi de récurrence et la Loi du Karma, étant donné que les deux sont la même, sous des noms différents. Le karma travaille sans aucun doute sur des bases solides ; ce n’est qu’un effet de la cause que nous-mêmes semons ; le fait, pour autant, doit se répéter en lui-même, plus les résultats bons ou mauvais.

QMaitre, il y a des personnes qui apparemment n’ont fait de mal à personne, mais qui souffrent de carences économiques. Ceci a-t-il quelque chose à voir avec la Loi de récurrence ?

R. Chers amis, messieurs et mesdames, le Père qui est en secret peut être près ou loin de nous. Quand le fils va mal, le Père s’éloigne et alors le fils tombe en disgrâce ; on souffre par manque d’argent, on passe par de terribles nécessités, on ne s’explique pas soi-même la raison de sa misère ; les gens, visiblement, ne croient pas avoir fait de mal à quelqu’un ; s’ils se rappelaient leurs vies antérieures, ils pourraient mettre en évidence par eux-mêmes ce fait concret d’avoir marché à pas perdus, de s’être probablement livrés à l’alcool, à la luxure, à l’adultère, etc.

Le Père qui est en secret, notre propre Esprit divin, peut nous donner ou nous retirer. Il sait bien ce que nous méritons et si nous ne pouvons pas avoir d’argent actuellement, c’est parce que Lui ne veut pas nous en donner ; Il nous châtie pour notre bien.

« Bienheureux l’homme que Dieu châtie. » Le Père qui aime son fils le châtie toujours pour son bien.

Dans le cas concret de cette question, la victime des souffrances répètera les scènes du passé, plus les conséquences ; pauvreté, douleur, etc.

QMaitre, la Loi de récurrence se termine-t-elle avec les 108 vies ?

R. Mes amis, le cycle d’existences humaines assigné à chaque âme achevé, conclut également la Loi de récurrence dans les Abimes infernaux, y répétant les scènes humanoïdes, les états animaloïdes, végétaloïdes et minéraloïdes.

Avant d’atteindre l’état humanoïde, nous passons par les règnes minéral, végétal et animal, mais en entrant dans l’Abime, le cycle des existences humaines terminé, les états animaloïdes, végétaloïdes et minéraloïdes se répètent à nouveau. Ainsi travaille la Loi de récurrence.

QMaitre, celui qui parvient à se libérer de la roue du Samsara ne répète-t-il plus la Loi de récurrence ?

R. Je vais répondre avec le plus grand plaisir à cette Dame qui a posé la question. Je veux, messieurs et mesdames, que vous sachiez que la Loi de récurrence, dans sa forme supérieure, correspond à la Loi de la Katance, le karma supérieur.

Les dieux saints doivent répéter les scènes cosmiques d’antiques Mahamanvantaras, chaque nouveau grand jour qui se lève, plus les conséquences.

Rappelez-vous que les dieux se trompent aussi. Ces individus sacrés qui, dans la présente période terrestre, ont donné l’abominable organe Kundartigateur à l’humanité, en répétant de semblables drames, paieront leurs erreurs dans le futur Mahamanvantara.

Notre Terre actuelle, avec l’humanité qui la peuple, est le résultat du karma cosmique, et répète sans cesse les périodes historiques de l’antique Lune, avec ses résultats cosmiques.

N’importe quel grand Initié pourra vérifier par lui-même le fait concret, clair et définitif selon lequel les antiques habitants de Sélène furent certes cruels et impitoyables.

Les résultats, nous les avons sous les yeux, dans les pages noires de la noire histoire de notre monde terrestre affligé.

QMaitre, qui est libre vis-à-vis de la Loi de récurrence ?

R. Regardez la Loi de récurrence dans ses aspects supérieurs et inférieurs de la grande vie. Nous pouvons assurer solennellement que seuls sont libres de la Loi de récurrence, ceux qui parviennent à cristalliser dans leur nature intime les trois forces primaires de l’univers.

Le Soleil sacré absolu veut cristalliser en chacun de nous ces trois forces primaires, collaborons avec lui et avec ses saints desseins, et nous serons libres pour toujours de la Loi de récurrence.