La Glande Pancréatique

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Sexologie, Les Bases de l’Endocrinologie et de la Criminologie

Le pancréas ne s’avère que partiellement une glande endocrine à sécrétion interne sans conduit. Le pancréas est en effet un organe double composé de cellules qui sécrètent des sucs digestifs et, parmi elles, de nids cellulaires, les îlots de Langerhans qui n’ont aucune fonction digestive et dont la sécrétion passe directement dans le courant sanguin. Les cellules digestives pour leur part sont reliées à un système de petits conduits qui déversent dans le duodénum les enzymes pancréatiques en même temps que tous les sucs digestifs de l’organisme par l’intermédiaire du fameux conduit de Wirsung.

Le grand Sage et médecin allemand qu’est le docteur Arnold Krumm-Heller disait dans son Cours zodiacal que la constellation de la Vierge influe sur le ventre et spécialement sur les îlots de Langerhans.

L’insuline est extrêmement importante car elle commande tout le métabolisme des hydrates de carbone. L’insuline est sécrétée par ces îlots du pancréas.

Lorsque les îlots de Langerhans ne travaillent pas correctement alors survient le diabète. Car la tâche principale du pancréas, c’est la transformation des sucres : quand les îlots ne sécrètent pas assez d’insuline, l’organisme ne peut plus utiliser les sucres et ceux-ci passent directement dans le sang et sont excrétés dans l’urine : c’est le diabète.

Les traitements à base d’insuline permettent à la science médicale de contrôler le diabète. Cependant, ce traitement ne guérit pas le diabète. Nous avons toutefois connu plusieurs diabétiques qui ont réussi à guérir grâce au fameux thé antidiabétique.

Voici la recette de cette tisane :

Feuilles d’avocatier, 30 gr.

Feuilles d’eucalyptus, 30 gr.

Feuilles de noyer, 30 gr.

Faire bouillir le tout pendant quelques minutes dans un litre d’eau. Prendre trois verres par jour, un avant chaque repas, pour une durée de six mois consécutifs. Le traitement avec de l’insuline ne s’oppose pas à cette tisane inoffensive.

Les Hindous disent qu’en haut du nombril se trouve le Lotus aux dix pétales. Ce chakra situé dans la région du nombril contrôle le foie, l’estomac, le pancréas, etc. Les yogis affirment que la couleur de ce chakra est comme celle des nuages chargés d’éclairs étincelants et de feu vif.

Les yogis de l’Inde qui ont réussi à développer ce chakra de l’ombilic peuvent rester dans le feu sans être brûlés. Les Sages de l’Inde disent que dans ce chakra du nombril scintille l’éclatant tattva Tejas (l’Ether igné).

Les biologistes occidentaux certifient que c’est impossible. Les savants occidentaux devraient voyager en Inde pour investiguer sur cela. Nombre d’occidentaux sceptiques qui ont voyagé en Inde furent stupéfaits de voir ces yogis demeurer dans le feu sans être brûlés.

Les yogis hindous développent ce chakra du nombril par la concentration et la méditation. Ils se concentrent pendant des heures sur la région du nombril. Lorsque les hypnotiseurs occidentaux voyagent à travers les terres de l’Inde, du Pakistan, de la Grande Tartarie, de la Mongolie, de la Chine, du Tibet, et qu’ils voient tous ces ascètes orientaux concentrés mentalement sur leur nombril, ils supposent que c’est pour s’auto-hypnotiser. La réalité est différente : la réalité c’est que tous ces mystiques se concentrent et méditent des heures entières sur le chakra de la région du nombril afin de le développer.