Retour et Réincarnation

Ici, dans le Parral, devant le sépulcre de Pancho Villa, j’appelle à haute voix, j’invoque, je clame & les chandelles qu’agite la brise nocturne palpitent comme des ailes d’oiseaux en fugue, et l’air à fleur d’onde griffe légèrement la soie bleue, tramée de brins de laine de cristal.

Quelqu’un répond, terrible, de la profondeur noire du sépulcre, c’est le fantôme du noble général. Il m’invective avec des mots durs & son ex-personnalité se lève, elle me reconnaît, moi aussi, j’étais dans la division du nord, je militais dans ses rangs avec les miens. « Maintenant, retourne à ton sépulcre ! » m’exclamai-je. Cette ombre retourna à la fosse sépulcrale &

Je visitai plus tard d’autres cimetières, j’invoquai mes vieux compagnons de bataille et ils accoururent à mon appel, dissipant les races et bousculant les siècles & Les lois du temps, stupéfaites, les ceinturaient ; l’âme des tombes criait dans un hurlement funèbre : « Je suis là ! Et oh Mon Dieu ! ». De chaque sépulcre jaillissait comme par enchantement l’un de mes compagnons mort sur les champs de bataille. Tous me reconnurent. Je parlai avec tous, chacun retourna ensuite à sa fosse sépulcrale.

Et, après tout cela, je restai, méditant. Que savent de ceci les pseudo-ésotéristes ? Qu’ont dit les pseudo-occultistes sur ce thème ?

Ostensiblement, trois choses vont au sépulcre : le corps, le fond vital, et la personnalité qui se dissout lentement. Il est indiscutable que tout ne va pas au tombeau ; quelque chose continue au-delà, je me réfère à Seth, l’Ego, le Moi-Même. Nous n’exagérons en aucune façon en affirmant l’idée correcte que ce qui survit est une montagne de diables (mois). Ces mois-diables peuvent accourir aux centres spirites, ils se mêlent alors aux corps des médiums et s’identifient à eux.

Le monde ne gagne rien avec ces expériences ténébreuses ; le Karma de ces sujets médiumniques est l’épilepsie dans leurs vies suivantes.

Seth, le moi pluralisé ne se réincarne pas, il revient, retourne, se réincorpore à de nouveaux organismes, c’est tout.

Le mot Réincarnation est très exigeant, la doctrine de Krishna enseigne que seuls les Dieux, Devas, roi divins, demi-dieux, etc., se réincarnent ; malheureusement on a beaucoup abusé de ce terme dans le monde occidental… Dans les temps antiques du Tibet, les réincarnations furent célébrées dans de grandes fêtes.

Le moi pluralisé exclut toute Individualité. Il ne peut en aucun cas y avoir d’individualité là où coexistent de multiples entités (Mois) qui se disputent et engendrent en nous des contradictions psychologiques variées. La réincarnation est pour les individus sacrés, uniquement.

Quand Seth meurt intégralement, il ne reste en nous que l’Etre, ce qui nous donne l’authentique Individualité. Quand Seth se désintègre totalement, la conscience, l’âme, se libère, s’éveille radicalement et vient alors l’illumination intérieure & Mais il est ostensible que plus tard nous devons atteindre la Sur-Individualité, s’il est vrai que nous aspirons réellement à la libération finale. A mesure que nous nous élevons dans la merveilleuse échelle du plein développement révolutionnaire, nous nous rendons compte exactement que, dans les étapes où nous avons travaillé, nous avons presque toujours commis l’erreur de confondre les ombres avec les réalités.

Quand nous aurons atteint la libération finale après nombre de morts et de renonciations chaque fois plus terribles, tout le voile mayavique aura cessé d’exister pour nous.