Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Message du Verseau

Apocalypse 17:1-18 « Et l un des sept anges qui avait les sept coupes vint et me parla en disant : Viens ici, je te donnerai la sentence de la grande Prostituée (l humanité) qui est assise sur plusieurs eaux (v.1), avec laquelle les rois de la terre ont commis la fornication ; et ceux qui habitent sur la terre ont été enivrés du vin de sa fornication (v.2).

Et il m emporta en esprit dans un désert, et je vis une femme assise sur une bête écarlate (la grande bête dont le numéro est 666), pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes » v.3.

Les sept têtes de la bête sont les sept péchés capitaux, et les dix cornes signifient que la bête monte de l abîme et roulera à l abîme.

La Prakriti confirme que la Grande Prostituée sera détruite.

« Et la femme (la Grande Prostituée) était vêtue de pourpre et d écarlate (c est ainsi qu on la symbolise dans les mondes internes), parée d or, de pierres précieuses et de perles, ayant dans sa main une coupe d or pleine d abominations et des impuretés de sa fornication (v.4).

Et il y avait sur son front un nom écrit : Mystère, Babylone la Grande, la mère des fornications et des abominations de la terre (v.5).

La race lunaire a crucifié le Christ.

Et je vis la femme enivrée du sang des saints, et du sang des martyrs de Jésus ; et en la voyant, je fus saisi d un grand étonnement (v.6).

Et l Ange me dit : Pourquoi es-tu étonné ? Je te dirai moi, le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes (v.7).

La bête que tu as vue était et n est pas, et va monter de l abîme et aller à la perdition ; et ceux qui habitent sur la terre dont les noms ne sont pas écrits dès la fondation du monde au livre de la vie s étonneront en voyant la bête, qu elle était et qu elle n est pas bien qu elle soit.

Ici est l entendement qui a de la sagesse : les sept têtes sont sept montagnes où la femme est assise » v.8-9.

Les sept péchés capitaux : colère, convoitise, luxure, envie, orgueil, paresse et gourmandise, sont en relation avec les sept sous-plans, ou régions ténébreuses de l abîme ; ce sont les sept collines sur lesquelles s assoit la grande Prostituée.

« Et ils sont aussi sept rois (les sept rois de l Eden), cinq sont tombés, l un est, l autre n est pas encore venu, et quand il sera venu, il faut qu il demeure peu de temps » v.10.

Les cinq principes inférieurs sont tombés : Âme, Mental, Corps Astral, Corps Ethérique et Physique. L homme est tombé.

Le sixième principe (Âme-conscience) ou Bouddhi ne tombe jamais et gouvernera la sixième race.

Quand le règne du septième principe viendra, il durera peu de temps. Il y aura alors une race divine : la septième. Le septième principe est l INTIME.

« Et la bête qui était et qui n est pas, est elle aussi, un huitième. Elle est du nombre des sept et s en va à la perdition » v.11.

La bête qui était et qui n est pas est aussi le huitième, c est l ombre des Sept Sephiroth, c est l Abîme.

« Et les dix cornes que tu as vues sont dix rois qui n ont pas encore reçu de royaume, mais reçoivent pouvoir comme rois, une heure avec la bête » v.12.

Les dix cornes de la roue tragique monteront et descendront, tourneront avec la roue de la compensation, monteront de l abîme, s imposeront et commanderont, tels les dix rois pour rouler à l abîme, quand la roue de la Némésis complètera son tour fatal.

« Celles-ci, les dix cornes ont une seule et même pensée, et elles donnent leur puissance et leur pouvoir à la bête (v.13).

Celles-ci, combattront contre l Agneau et l Agneau les vaincra car il est Seigneur des Seigneurs et Roi des rois, avec ceux qui sont avec lui, appelés, élus et fidèles (v.14).

Et il me dit : les eaux que tu as vues où la prostituée est assise, sont des peuples, des foules, des nations et des langues (v.15).

Et les dix cornes que tu as vues et la bête, haïront la prostituée et la rendront déserte et nue, et mangeront sa chair et la brûleront au feu » v.16.

Quand la roue tragique de la compensation donnera son tour fatal, la prostituée se retrouvera désolée et nue, et les dix cornes tragiques mangeront leurs chairs et la brûleront du feu de la fornication dans les ténèbres de l abîme.

« Car Dieu a mis dans leur cSur d exécuter sa pensée et d exécuter une seule et même pensée, et de donner leur royaume à la bête jusqu à ce que les paroles de Dieu soient accomplies (v.17).

Et la femme que tu as vue est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre » v.18.

La grande Cité tragique est Babylone la Grande, la mère de toutes les fornications et abominations de la terre, la perverse civilisation moderne.

Pauvres de ceux qui n ‘écoutent pas la parole écrite dans ce livre !

Pauvres des habitants de la terre ! Pauvres, pauvres de ceux qui trahissent l’Oeuvre de mon Père !