Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Logos, Mantras, Théurgie

Le Saint-Huit

Nous avons déjà dit dans le livre « Les Mystères Majeurs », que l’homme sort de l’Éden par la porte du sexe. Et que ce n’est que par cette porte qu’il peut pénétrer de nouveau dans l’Éden. L’Éden est le sexe même !

Max Heindel dit qu’au cœur de la Terre se trouve le signe de l’Infini, le Saint-Huit. Le Grand Maître illuminé Hilarius IX affirme ceci même.

Expliquons-nous : le signe de l’Infini est une clé de pouvoirs. En elle se trouvent symboliquement le Cerveau, le Cœur et le Sexe du Génie planétaire.

Maintenant, si nous représentons graphiquement ce Saint-Huit, les deux cercles qui le forment sont respectivement le Sexe et le Cerveau. Et le centre de ce Huit où s’unissent les deux cercles symbolise le Cœur. La lutte qui s’entame dans le destin de l’homme est terrible : Cerveau contre Sexe ! Et Sexe contre Cerveau ! Et ce qui est le plus terrible, le plus douloureux : Cœur contre Cœur ! Cela est compris par ceux qui ont beaucoup aimé.

Le Saint-Huit et le caducée de Mercure

Le Saint-Huit représente d’autre part les deux cordons ganglionnaires déjà cités et appelés en Orient Ida et Pingala, qui, en s’enroulant autour de la moelle épinière forment le Caducée de Mercure.

Par l’un de ces cordons, nous l’avons déjà dit, monte le Feu ; par l’autre monte l’Eau : le Feu du Phlégéton et l’Eau de l’Achéron qui s’entrecroisent dans la Neuvième sphère et forment le Signe de l’Infini.

Le Saint-Huit et le Chakra frontal

Le Grand Maître Hilarius IX, Chevalier du Saint-Graal, Prince de Jérusalem et Gardien du Temple a dit qu’en transportant le Signe de l’Infini fixé dans le chakra Frontal et en méditant sur l’Ordre Sacré du Tibet, l’étudiant ésotérique se dédouble. Il se projette en Astral et, à n’importe quel moment il se rend présent au Temple où, après avoir été soumis à de nombreuses épreuves, on lui dévoile de bouche à oreille le magnifique Arcane A.Z.F., F. + A. = C. En effet, Feu plus Eau égale Conscience. Donc, le Feu et l’Eau de la Neuvième sphère, du Sexe comme instrument de Sanctification ont le pouvoir d’éveiller la Conscience de l’étudiant dans les Mondes internes (F. + A. = C.).

Nous nous expliquons ainsi pourquoi les Deux Témoins de l’Apocalypse ont le pouvoir de prophétiser.

La Forge de Vulcain

Dans la Neuvième sphère se situe la Forge ardente de Vulcain. Cette forge est le Sexe ! Là descendent Mars pour retremper son épée et conquérir le cœur de Vénus (l’initiation Vénuste) ; Hermès, pour nettoyer les Écuries d’Augias (les écuries de l’Âme) avec le Feu sacré ; et Persée, pour couper la tête de Méduse (Satan, le Moi psychologique), avec l’Épée flamboyante. Et cette tête, parsemée de serpents, l’étudiant ésotérique doit la remettre à Minerve, la Déesse de la Sagesse.

Ce n’est que dans la Forge ardente de Vulcain que l’on peut obtenir l’Initiation Vénuste ! Ce n’est que dans la Forge ardente de Vulcain que s’obtient la purification absolue ! Ce n’est que dans la Forge ardente de Vulcain que l’on peut décapiter le Moi, le Moi-même, le Satan de la Sainte Bible !

Celui qui veut entrer dans la Cité sacrée aux neuf portes mentionnée dans la Bhagavad-Gita doit se résoudre à descendre dans la Forge ardente de Vulcain.

Étroite est la porte

Les étudiants ésotéristes abondent qui affirment faussement qu’il y a de nombreux chemins pour arriver à Dieu. Mais le Divin Grand Maître Jésus a dit : « Étroite est la porte et étroit est le chemin qui conduit à la Lumière et très peu sont ceux qui le trouvent ».

Si l’étudiant ésotériste étudiait patiemment ce que sont les Quatre Évangiles, il pourrait vérifier par lui-même que Jésus n’a jamais dit qu’il y avait de nombreux chemins. L’adorable Sauveur du Monde parle seulement d’une seule porte étroite et d’un seul chemin, étroit et difficile ! Cette porte est le Sexe ! Et ce chemin est le Sexe ! Il n’y a pas d’autre chemin pour arriver à Dieu. On n’en a jamais connu ! Jamais, dans toute l’Éternité aucun prophète n’a connu une autre porte hormis le Sexe !

Magie sexuelle, non célibat

Dans la Forge ardente de Vulcain, on parvient à transmuter le plomb en Or. En elle naît l’Enfant d’Or de l’Alchimie. Cet Enfant merveilleux est le Fils de l’Homme, le Roi-Soleil, l’Homme-Soleil.

Quelques étudiants ésotéristes trompés, confus et dans l’erreur rejettent ces enseignements et affirment que Pythagore, Zoroastre, Jésus et d’autres Initiés étaient célibataires et ils n’ont soi-disant jamais eu de femmes !

Dans tous les Temples de Mystères ont existé des vestales sacrées. Les matérialistes, les irrespectueux, les mal intentionnés ont arbitrairement prétendu les appeler des prostituées sacrées. Cependant, ces Vestales étaient vraiment des Vierges Initiées. Des Vierges ésotériques, bien que leurs corps ne fussent plus physiologiquement vierges.

Les anciens Initiés et l’arcane A.Z.F.

Les Initiés du Temple, les Pythagore, les Zoroastre, les Jésus-Christ et tous ces Initiés antiques, sans exception, ont réellement pratiqué l’Arcane A.Z.F. avec les Vestales du Temple. Ils durent descendre dans la Forge ardente de Vulcain pour couper la tête de méduse avec l’Épée flamboyante de Persée ! Ils durent descendre dans cette Forge ardente pour nettoyer les écuries de l’Âme et obtenir l’incarnation du Verbe dans la Crèche sacrée de la Conscience.

Ce n’est que dans la Forge ardente que ces Grands Initiés purent retremper leurs armes et conquérir le Cœur de Vénus !

La grande œuvre du soleil

Ceux qui supposent l’existence de multiples chemins pour monter vers Dieu ignorent totalement que dans la Grande Œuvre du Soleil il faut l’Eau et l’Huile : moitié Eau, moitié Huile ! L’Huile d’Or pur qui s’écoule des deux oliviers du Temple, est l’Énergie créatrice transmutée.

Et les deux fils de l’huile naissent dans le Lac sacré, dans le Lac de Gennésareth. Ce Lac sacré, ce sont les vésicules séminales où se trouve l’Eau pure de Vie. Celui qui boira de cette Eau pure de Vie n’aura jamais soif ! Sans doute, étroite est la porte et étroit est le chemin qui conduit à la Lumière !

Pour cela, je dis : combattez, frères de mon âme et entrez par la porte étroite, étroite et difficile ; parce qu’en vérité, je vous le dis : beaucoup voudront entrer et ne le pourront pas !

Malheur aux résidents de la Terre !

Malheur à ceux qui ne descendent pas dans la Forge ardente de Vulcain !

Malheur à ceux qui méprisent la Neuvième sphère !

Malheur à ceux qui ont peur de la Neuvième porte !

Malheur à ceux qui rejettent l’Eau pure de la Vie et l’Huile sacrée du Temple !

Il aurait mieux valu qu’ils ne soient pas nés ou qu’ils dussent s’attacher une meule de moulin au cou et se jeter au fond de la mer !

Ceux-ci sont perdus : les échoués de la Cinquième race !

Les Vestales du Temple eurent une préparation sacerdotale merveilleuse. Par elles, le Verbe est toujours Fils d’immaculées conceptions. Le Verbe est toujours le Fils de Vierges divines !

L’épreuve maximale

La descente dans la Neuvième sphère était dans les Mystères antiques l’Épreuve maximale pour l’acquisition de la Suprême dignité de Hiérophante.

Bouddha, Hermès, Rama, Zoroastre, Krishna, Jésus, Moïse ont dû descendre dans la Neuvième sphère pour travailler avec le Feu et l’Eau, origine des mondes, des bêtes, des Hommes, des Dieux.

Toute Initiation Blanche authentique commence par là. La Neuvième sphère est le Sexe. L’être humain à l’état fœtal reste neuf mois dans le giron maternel. L’humanité a également eu Neuf âges dans le ventre maternel de Rhéa, Cibèle, Isis (la Nature).

Maintenant, nous nous expliquons pourquoi nous appelons le Sexe la Région de la Neuvième sphère ; la Forge ardente de Vulcain se trouve être dans le fond la Neuvième sphère !