Les Neuf Degrés de la Maîtrise

Il est urgent, inajournable, de saisir, apprendre et capter de façon complète et unitotale la profonde signification des neuf Maîtres qui partirent à la recherche d’Hiram et de ses assassins.

Incontestablement, aucun des neuf Maîtres n’alla vers le Nord, mais, intelligemment répartis en trois groupes de trois, ils se dispersèrent respectivement vers l’Orient, le Midi et l’Occident. Ce fut ostensiblement ce dernier groupe qui parvint à découvrir la tombe et les meurtriers.

Ce pèlerinage symbolique et ésotérique des neuf Maîtres se réfère spécifiquement au pèlerinage individuel que tout Initié doit accomplir dans la Deuxième Montagne, en passant par neuf étapes ou degrés successifs correspondant aux Neuf Sphères : la Lune, Mercure, Vénus, le Soleil, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune.

Nous pouvons et devons énoncer ce qui suit : c’est seulement par ces pèlerinages intimes de sphères en sphères que nous serons à même de vivifier et de faire resurgir en chacun de nous le Maître Secret Hiram, Shiva, l’époux de notre Divine Mère Kundalini, L’Archihiérophante et l’Archimage, la Monade particulière, individuelle, notre Être Réel.

Être un maître est une chose, mais atteindre la Perfection dans la Maîtrise en est une autre très différente.

Un ésotériste, en fabriquant dans la Forge des Cyclopes le To Soma Heliakon, la robe des noces de l’âme, acquiert le stade d’Homme et de Maître par la suite, mais ce n’est pas encore la perfection dans la maîtrise.

Le chiffre neuf, en ce qui concerne la rhétorique, nous met en intime relation mystique avec les neuf Muses éternelles.

Il n’est pas inutile de citer dans ce chapitre chacune de ces déesses ineffables du classicisme antique : Clio, Erato, Melpomène, Calliope, Euterpe, Thalie, Uranie, Polymnie, Terpsichore.

Le vécu est une chose très importante afin que nos aimables lecteurs puissent mieux comprendre la doctrine.

Écoutez-moi : une nuit, qu’importe maintenant la date, le jour ou l’heure, magnifiquement paré de la robe des noces de l’âme, je sortis volontairement du corps physique.

Ressentant dans toute la présence de mon Être cosmique une sorte d’exquise volupté spirituelle, je flottais avec douceur dans l’Aura de l’Univers.

Dans ce suprême bonheur, tel un oiseau céleste, je me posais sur le limon de la terre sous le vert feuillage d’un arbre silencieux.

Alors, d’une voix forte, j’invoquais les Adeptes de la Fraternité Occulte.

Incontestablement, je fus entendu.

Les Frères me conduisirent aimablement jusqu’au merveilleux Temple aux Murs transparents.

Le Mahatma demeurait assis devant son bureau comme s’il attendait de nombreux visiteurs.

« J’aimerais savoir, dis-je, ce qui me manque ! ».

Le Vénérable sortit d’entre les rayonnages d’un meuble un certain livre secret, il en consulta les pages et répondit ensuite : « Il vous manque 58 minutes ».

« Vous devez présenter ici 36 Bolivars de 23 kilos chacun et les 8 Initiations reçues doivent être qualifiées ».

« Merci, Vénérable Maître ». Je sortis ensuite du Temple avec grande humilité et vénération.

Analyse kabbalistique de ce problème :

58 minutes : 5 plus 8 égale 13. Cet arcane signifie la mort de tous les éléments subjectifs qui composent le moi.

36 Bolivars : 3 plus 6 égale 9. Rompre les chaînes et les fers dans les mondes submergés des neuf planètes citées dans ce chapitre, travail intense dans la Forge Ardente de Vulcain.

23 kilos : 2 plus 3 égale 5. Les travaux de libération devront être parfaits sous les splendeurs de l’étoile flamboyante à cinq pointes (Rappelons-nous le Rishi Baha Deva et ses 23 prophètes).

Qualification : avant la résurrection authentique, chacune des huit Initiations doit être qualifiée. Cela s’accomplit en huit ans durant lesquels nous devons faire l’expérience du livre du patriarche Job dans toute sa crue réalité.

J’affirme solennellement l’énoncé suivant : jamais les huit Initiations ne pourraient être qualifiées qu’en un temps précédemment indiqué d’au moins huit ans.

Évidemment, à chacune des initiations correspond un an ; avec pour corollaire qu’il faut huit ans pour les huit Initiations.

En clair : cette période de huit ans correspond exclusivement à l’épilogue de toute une série mystique de profonds travaux ésotériques réalisés dans toutes et chacune des neuf planètes citées plus haut.

Indubitablement, de tels travaux s’accomplissent en un temps variable et, en vérité, ils sont souvent très délicats.

Il est ostensible que celui qui parvient à la Deuxième Montagne ne reçoit de ce fait ni degré ni Initiation.

La perfection dans la maîtrise advient seulement lors de la Résurrection ésotérique transcendantale.

La pleine manifestation de la Monade dans l’Intime du Maître ressuscité lui confère d’extraordinaires pouvoirs magiques.