Shamballah

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Les Mystères Majeurs

Le Shamballah est un pays secret du Tibet ; c’est là que Jésus le Christ vit, actuellement, avec son propre corps physique ressuscité ; il y possède aussi son temple de Mystères ; ce pays se trouve en état de djinn ; c’est là que se trouvent les principaux monastères de la Loge Blanche. De nombreux Maîtres y vivent, dont les corps, datant des époques les plus reculées, sont en état de djinn (ou Jinas).

Lorsque Jésus marcha sur les eaux, son corps se trouvait en état de djinn. N’importe quel disciple peut se déplacer de la même façon.

Le disciple doit s’assoupir légèrement, puis, rempli de foi, il se lèvera de son lit en conservant le sommeil, comme un somnambule, après quoi il fera un petit saut avec l’intention de s’immerger dans les mondes suprasensibles. En sautant, il flottera dans l’air ambiant : c’est ce qu’on appelle l’état de Jinas ; dans cet état, on flotte dans l’espace et on marche sur les eaux. Certains réussissent immédiatement, d’autres mettent des mois et même des années avant de réussir.

Dans tous les coins du monde, il y a des monastères de la Loge Blanche en état de djinn. Nos disciples peuvent visiter le Shamballah et parler avec le Christ, en corps astral ou en djinn ; il y a un chemin qui part du nord-est de la ville de Gandhara et qui va jusqu’aux fleuves Sita et Bhastani ; au-delà de ces deux fleuves, on rencontre les deux colonnes sacrées, puis il y a un lac où un vieil Initié guide le pèlerin jusqu’au pays secret, le Shamballah. Les profanes ne trouveront jamais ce pays, car il est en djinn.

Jésus le Christ reviendra au zénith de l’ère du Verseau, avec le même corps avec lequel il est ressuscité et qu’il a conservé, depuis lors, en état de djinn.

Plus tard, le Maître reviendra sur le continent antarctique pour illuminer la sixième race, la race Koradhi.

Beaucoup plus tard, il reviendra pour instruire la septième race. Il est le Sauveur du monde et, réellement, le seul qui puisse nous sauver ; il est le resplendissant et lumineux Je suis. Jésus le Christ apporta la doctrine du Je suis, c’est pourquoi Il est le sauveur. Les prêtres de l’Eglise de Rome ont ravi la doctrine secrète du Seigneur. Tout mystique en extase peut voir, à l’intérieur des écoles spiritualistes, religions ou sectes, le Christ attaché à la colonne où on le flagella cruellement. Toutes ces écoles et religions fouettent le Seigneur tous les jours.

Les théosophes croient qu’au-dessus de Jésus le Christ il y a des êtres plus élevés que lui. Ces pauvres égarés sont dans l’erreur, car Jésus le Christ est un Paramartasatya qui a renoncé à l’Absolu pour venir dans cette vallée de larmes.

Jésus le Christ est le chef de toutes les âmes, un habitant de l’Absolu.

Les sectateurs de l’Ordre du Verseau ont commis l’erreur de s’affilier à un pervers ingénieur français qui se fait passer pour Jésus-Christ ; cette larve horrible est déjà séparée de l’Intime, c’est un pervers démon de l’abîme. Ce monstrueux imposteur recevra son châtiment. « Dehors les chiens, les sorciers, les impurs, les assassins, les idolâtres et tous ceux qui aiment faire le mal » (Apocalypse XXII, 15).

A la guerre, on fusille les traîtres. Quel châtiment méritent donc ceux qui trahissent le chef des âmes ?, ceux qui échangent le Christ contre un imposteur ?.

« Mon Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font ». Nous tous, nous disons ceci : celui qui devient le disciple d’un démon ira à l’abîme, tenir compagnie à son adorable guru démon.