Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Les Mystères Majeurs

Le puissant Mouvement gnostique révolutionnaire universel progresse victorieusement sur tous les fronts de bataille, et rien ni personne ne pourra nous arrêter dans notre marche lumineuse et triomphale. Notre chef est notre Seigneur le Christ Jésus, qui demeure dans le Shamballah, au Tibet, avec le même corps qu’il a ressuscité d’entre les morts ; avec lui demeurent beaucoup d’autres Maîtres dont les corps sont des fils de la résurrection.

Nous sommes les initiateurs de la nouvelle ère du Verseau.

Dans la nouvelle ère, nous établirons sur la terre des gouvernements gnostiques, et alors disparaîtront les frontières, les douanes, les guerres, la haine, etc.

Le siège central du Mouvement gnostique en occident est le Summum Supremum Sanctuarium Gnosticum de la Sierra Nevada de Santa Marta, en Amérique du Sud.

Notre temple souterrain se trouve dans les montagnes de la Sierra Nevada ; tous les temples de la Loge Blanche sont souterrains et sont cachés dans les forêts et montagnes du monde entier.

Le siège suprême de notre Mouvement gnostique est le Shamballah, au Tibet.

La bannière gnostique est composée de deux bandes horizontales d’égale dimension ; la bande supérieure est rouge, la bande inférieure est blanche et il y a au milieu une grande croix dorée dont le bras horizontal empiète également sur les deux bandes ; la hampe est surmontée d’une croix en fer. Nous suivons le Je suis. Je suis l’authentique Avatar du Verseau.

Qu’il nous soit permis d’affirmer que le Mouvement gnostique n’est pas une école, mais un mouvement révolutionnaire international, universel. Qu’il me soit permis à moi, pauvre serviteur du Seigneur, misérable pécheur, d’affirmer la majesté de mon lumineux Je suis, devant qui je me prosterne, me sentant maigre dans la vertu et gras dans le péché.

Je suis l’Avatar du Verseau. « Je suis le pain vivant descendu du ciel ; si quelqu’un mange de ce pain, il vivra à jamais ; et le pain que je donnerai, c’est ma chair pour la vie du monde » (Jean VI, 51). Je suis la force qui palpite en chaque atome et en chaque soleil. « Je suis la Lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie » (Jean VIII, 12). Je suis la force forte de toute force, et en moi toute force se reflète. Je suis qui Je suis. La force la plus grande du monde entier, c’est la force de l’Amour ; agenouillez-vous humblement devant le resplendissant et lumineux Je suis.

Lui, Lui, Lui, est votre seul et unique Sauveur.