La Colline de Chapultepec

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Les Mystères Majeurs

Sur une page d’un Codex mexicain indigène est représentée la colline de Chapultepec. Sur cette colline, nous voyons un grillon.

Dans la Rome auguste des Césars, on vendait les grillons dans des petites cages en or, et au prix fort.

Dans la colline de Chapultepec se trouve un temple aztèque en état de djinn (ou Jinas). Nous comprenons maintenant pourquoi cette colline était considérée comme sacrée par les Aztèques. Les indiens du Mexique effectuaient de longs pèlerinages mystiques à Chapultepec. En observant attentivement le fragment du Codex mexicain, nous remarquons deux êtres humains flottant dans les airs devant la colline. Ces deux personnages sont en corps astral. Une tête humaine, à droite, prononce une note qui sort de sa bouche telle deux ondes de lumière. Cette note est le son aigu, sibilant, du grillon. Ce son est la note clé du Logos. Le Logos vibre.

La nature tout entière est l’incarnation du Verbe et le Verbe est la note clé du grillon. Cette note est un choeur, et dans ce choeur ineffable, il y a notre note clé. Si un musicien jouant d’un instrument émettait notre note clé, nous tomberions raide morts. Il n’y a rien dans la nature qui n’ait sa note clé.

Celui qui veut sortir à volonté en corps astral, doit s’assoupir en prononçant mentalement la syllabe La, puis, toujours mentalement, la syllabe Ra. On prononcera ces deux syllabes alternativement et en les séparant. L’étudiant doit essayer d’entendre le son aigu produit par le grillon. Ce son émerge des cellules cérébrales. Pour l’entendre, il faut un mental serein et être presque endormi, mais en prêtant bien attention à ce que nous sommes en train de faire. Si l’exercice est bien exécuté, aussitôt que l’étudiant entrera dans cet état de transition qui existe entre la veille et le sommeil, il percevra dans son cerveau le son aigu du grillon. L’étudiant doit alors s’assoupir un peu plus et amplifier la résonance de ce son au moyen de la volonté ; puis il se lèvera de son lit et sortira de sa chambre pour se diriger vers le temple de Chapultepec ou l’Eglise Gnostique, ou tout autre endroit de son choix. Quand nous disons que le disciple « doit se lever de son lit », cela doit être traduit dans les faits : l’étudiant doit réellement se lever de son lit. Ce n’est pas une pratique mentale. En vérité, il ne s’agit pas de se lever mentalement, d’imaginer qu’on se lève ; le disciple doit se lever de façon concrète, effective, son intention doit passer à l’acte. La nature se chargera de séparer les corps physique et astral, pour que l’astral se libère et que le physique reste dans le lit. Tout ce que l’étudiant doit faire, c’est se lever de son lit. Grâce à cette clé, nos disciples gnostiques pourront se rendre en corps astral aux Temples de Mystères de la Loge Blanche.

Ce serait très bien que les disciples aient dans leur chambre le petit animal dont nous venons de parler. Ils pourraient ainsi mieux se concentrer. Si nous sommes bien concentrés sur ce son, il résonnera bientôt dans notre cerveau. On peut garder des grillons dans des petites cages. A l’aide de cette clé, nous pourrons nous rendre dans les grands temples de la Loge Blanche.

Celui qui veut connaître la Science Occulte doit apprendre à sortir en corps astral, car la Science Occulte s’étudie dans les mondes internes. Ce n’est qu’en parlant personnellement avec les Maîtres que l’on peut connaître la Science Occulte. Les théories intellectuelles du monde physique ne servent qu’à endommager le mental et le cerveau.

Le recteur du temple de Chapultepec est le Maître Rasmussen.

Deux gardiens à l’épée flamboyante gardent l’entrée du temple, dans lequel on étudie la Sagesse antique. Les grands Maîtres de la Loge Blanche se réunissent dans ce temple.