Les Écoles de Yoga

Ces temps-ci la littérature sur le yoga abonde vraiment et des groupes de Hatha yoga se forment partout. Il devient nécessaire pour le bien de tous les aspirants à la Lumière que nous éclaircissions un peu cette question.

Il existe en Hindoustan sept grandes écoles de yoga et elles sont toutes utiles, très utiles, car elles servent de jardin d’enfant à l’humanité.

Il y a dans les écoles de yoga beaucoup d’utile et beaucoup d’inutile. Il devient nécessaire de faire la distinction entre ce qui est utile et ce qui est inutile, de même qu’entre ce qui est le plus utile et ce qui est le moins inutile.

Les étudiants sérieux qui ont parcouru l’Hindoustan savent très bien que ce qu’il y a de meilleur dans toutes ces écoles, ce qu’il y a de plus transcendantal se trouve dans le yoga du Sexe, dans le Tantrisme Blanc.

Le Hatha yoga s’avère un jardin d’enfants quand il ne s’en tient qu’aux nécessités physiques et aux pratiques de gymnastique. Mais le Hatha yoga tantrique n’est plus un jardin d’enfants ; c’est de fait et de droit propre une école de régénération, puisqu’il est en relation avec le Maïthuna (Magie Sexuelle), et avec toutes les sadanas tantriques ou sages postures magico-sexuelles.

Le Raja yoga est un jardin d’enfants quand il est en seule relation avec les chakras, disques ou roues magnétiques de l’homme, mais quand il se combine avec le Kundalini yoga et la Magie Sexuelle, il cesse d’être un jardin d’enfants et il se convertit de fait en école de régénération.

Le Gnana yoga est un jardin d’enfants quand il se préoccupe uniquement du mental et des pouvoirs ; mais quand il se combine avec le Tantrisme Blanc, il n’est plus de fait un jardin d’enfants et se transforme en école de régénération.

Le Bhakti yoga ou sentier dévotionnel est un jardin d’enfants quand il se met en seule relation avec les pratiques dévotionnelles, mais quand il se combine avec le Maïthuna, il n’est plus un jardin d’enfants, il se convertit en école de régénération.

Le Karma yoga est un jardin d’enfants quand il étudie seulement le sentier de l’action droite de manière théorique, quand le dévot n’est pas encore capable de modifier les circonstances de la vie, quand il ne possède pas encore l’Être. Rappelons-nous que seul l’Être, c’est-à-dire l’Intime, l’Ange Interne, peut faire. L’animal intellectuel a l’illusion qu’il fait quand en réalité il ne fait rien, tout se passe à travers lui.

Seul l’Être peut modifier les circonstances de la vie, et pour posséder l’Être, il faut pratiquer la Magie Sexuelle, dissoudre le Moi et nous sacrifier pour l’humanité.

Le Laya yoga est un jardin d’enfants quand il ne s’en tient qu’à ce qui est en relation avec la respiration et la méditation. Il cesse d’être un jardin d’enfants quand il se combine avec le Maïthuna (Magie Sexuelle).

Le Samadhi yoga est un jardin d’enfants quand il ne se combine pas avec le Maïthuna car la forme d’extase la plus élevée s’obtient avec le Maïthuna (Magie Sexuelle).

Ceux qui ont voyagé en Inde, au Tibet, en Chine, au Japon, en Grande Tartarie, etc., savent très bien que ce que le Yoga a de plus sérieux se trouve dans le Tantrisme. Réellement, sans le Tantrisme (Magie Sexuelle), il est absolument impossible de parvenir à l’Adeptat.

L’exotérisme ou cercle public de toute école de yoga est un jardin d’enfants. L’ésotérisme ou cercle secret de toute école de yoga n’est plus un jardin d’enfants, c’est une école de régénération…

Dans les temps antiques, on enseignait publiquement dans tous les Ashrams de l’Hindoustan le Maïthuna, mais alors les petits frères et les petites sœurs yogis abusèrent et firent scandale. Les Gourous de ces Ashrams durent tirer les rideaux de l’ésotérisme et aujourd’hui on enseigne le Maïthuna dans quelques Ashrams, trop secrètement. Cette mesure draconienne des Gourous de ces Ashrams transforme leurs Ashrams en jardins d’enfants pour débutants.

Cependant, ces Gourous pratiquent le Maïthuna et l’enseignent à ceux qui sont les plus préparés, ils évitent ainsi des scandales.

Dans le monde occidental, on n’a pas compris le Yoga correctement, et c’est logique, bien des groupes infrasexuels qui haïssent mortellement le sexe se sont formés.

Réellement, le yoga sans le sexe, sans le Maïthuna (Magie Sexuelle), est comme un jardin sans eau.

Le yoga sans le sexe est un jardin d’enfants, mais ce n’est pas une école de régénération. Le yoga sans le Maïthuna ne peut autoréaliser personne.

Souvenons-nous de l’école de Yogananda. Nous connaissons très bien la Kriya de Yogananda ; nous l’avons étudiée à fond… Elle est incomplète, il lui manque les Tantras, il lui manque le Tantrisme du Tibet. Yogananda n’a pas reçu la Kriya complète, donc cette Kriya ne peut réaliser personne.

Nous ne voulons pas dire par là que cette Kriya ne sert à rien, il est évident qu’elle sert de jardin d’enfants, c’est tout. Il est absurde d’adultérer la Gnose, d’adultérer la connaissance en mettant cette Kriya dans le mouvement gnostique. L’adultère est absolument interdit dans l’Évangile chrétien.

Réellement, la Kriya de Yogananda n’est rien qu’une branche du Laya Kriya Sadana Tantrique du Tibet. Sans les Tantras, cette Kriya est incomplète et, en conséquence, personne ne peut s’autoréaliser avec la Kriya en question. Pas même Yogananda lui-même ne parvint à l’Autoréalisation. Yogananda a besoin de se réincarner pour se marier et travailler avec le Maïthuna. Il ne parviendra à l’Autoréalisation Intime de l’Être que par ce moyen.

Ce qui est grave chez les fanatiques de l’infrasexe est qu’ils sont pleinement convaincus de pouvoir s’autoréaliser en renonçant au sexe, ou en forniquant.

La Théosophie et les écoles pseudo Rose-Croix ont fait croire à tous les étudiants pseudo-occultistes que l’être humain possède déjà les sept corps. Cette idée est fausse. Ce qui se passe est que par manque d’initiation cosmique, les clairvoyants de cette société ont donné une information déficiente en confondant le corps de désirs avec le corps astral, et la légion du Moi avec le mental, et l’Essence ou Bouddhata avec le corps Causal, etc.

Dans ces conditions et avec de telles suppositions dans le mental, il est clair que les fanatiques du yoga, du pseudo-ésotérisme, du pseudo-occultisme, etc., n’ont pas compris la nécessité de créer les corps internes ; ils croient les posséder, ils sont mal informés.

S’ils comprenaient à fond cette question des corps internes et se basaient sur la loi des Analogies Philosophiques, ils travailleraient avec le Maïthuna (Magie Sexuelle), car ils comprendraient que ce qui est en haut est comme ce qui est en bas et que, de même qu’avec l’acte sexuel nous engendrons des enfants, par Loi d’Analogie avec ce même acte nous engendrons également nos corps internes.

Nos frères pseudo-occultistes et pseudo-ésotéristes sont malheureusement extrêmement mal informés. L’ignorance est la mère de toutes les erreurs.