Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Le Parsifal Dévoilé

La Magie authentique, la Métaphysique Pratique de Bacon, est la science mystérieuse qui nous permet de contrôler les forces subtiles de la nature.

La Magie pratique, selon Novalis, est l’art prodigieux qui nous permet d’influer consciemment sur les aspects intérieurs de l’homme et de la nature.

L’amour est, sans aucun doute, l’ingrédient intime de la magie. Il est ostensible que la substance merveilleuse de l’Amour œuvre magiquement.

Goethe le grand initié allemand en personne, se déclarait en faveur de l’existence magique de l’être créateur, pour une magie animique qui agit sur les corps.

La Loi fondamentale de tout influx Magique se base sur la polarité.

« Nous tous les êtres humains, sans exception aucune, avons quelques forces électriques et Magnétiques en nous, et exerçons comme un aimant, une force d’attraction, l’autre de répulsion… Cette force magnétique, entre hommes et femmes qui s’adorent, est spécialement puissante et il est indiscutable que son action va très loin ».

« Le mot Magie dérive de la racine aryenne Mab (de là, en Perse Maga, en sanscrit Mahas, en latin Magis, en allemand Mehr, c’est-à-dire Plus) ayant la signification, au sens propre, d’un savoir et d’une connaissance au-delà de la moyenne ».

Au nom de la vérité nous devons dire ce qui suit : ce dont l’humanité a besoin pour vivre, ce ne sont pas les hormones ou les vitamines mais une pleine connaissance du Toi et Moi, et en conséquence, l’échange intelligent des facultés affectives les plus sélectes entre l’homme et la femme.

La Magie Sexuelle, le Maïthuna, se fonde sur les propriétés polaires de l’homme et de la femme, qui ont indubitablement leur élément potentiel dans le Phallus et l’Utérus.

Le fonctionnalisme sexuel dépourvu de toute spiritualité et de tout amour, est uniquement un pôle de la vie.

Soif sexuelle et aspiration spirituelle en pleine fusion mystique constituent en elles-mêmes les deux pôles radicaux de tout érotisme sain et créateur.

Pour nous les Gnostiques, le corps physique est quelque chose comme une âme matérialisée, condensée, et non un élément impur, pécamineux, comme pour les auteurs de traités de l’ascèse absolue de type médiéval.

En opposition à l’ascèse absolue avec son caractère négateur de la vie, surgit comme par enchantement, l’ascèse révolutionnaire de la nouvelle ère du Verseau : mélange intelligent du sexuel et du spirituel.

Il ressort très clairement que la Magie Sexuelle, le Sexo-Yoga, conduit intelligemment à l’unité mystique de l’âme et de la sensualité, soit la sexualité vivifiée : le sexuel cesse alors d’être un motif de honte, de dissimulation ou de tabou, et devint quelque chose de profondément religieux.

De la pleine et intégrale fusion de l’enthousiasme spirituel avec la soif sexuelle, surgit la Conscience Magique.

Il est urgent, impératif, indispensable, de nous émanciper du cercle vicieux de l’accouplement vulgaire, et de pénétrer consciemment dans la glorieuse sphère de l’équilibre magnétique.

Nous devons nous redécouvrir dans l’être aimé, trouver en lui le sentier du fil du rasoir.

La Magie Sexuelle prépare, ordonne, enlace, attache et défait à nouveau, en rythmes harmonieux, ces milliers de millions de dispositifs physiques et psychiques, qui constituent notre propre univers particulier intérieur.

Nous reconnaissons les difficultés : le double problème que présentent les courants nerveux et les subtiles influences qui agissent sur notre état d’âme de manière consciente ou inconsciente est indiscutable.

Gouverner sagement de si délicats mécanismes, courants et influences pendant la transe sexuelle, n’est possible qu’à travers l’expérience personnelle de chacun.

Ce type spécifique de connaissance s’avère intransmissible ; il est le résultat de l’expérimentation individuelle ; ce n’est pas quelque chose que l’on peut montrer comme ce qui s’apprend et ce qui est visible.