L’Hydrogène Sexuel SI-12

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Lumière venant des Ténèbres

Il est urgent de savoir que dans l’univers existent douze hydrogènes basiques fondamentaux.

Les douze hydrogènes basiques s’échelonnent en accord avec les douze catégories de matière.

Les douze catégories de matière existent dans tout le créé. Rappelons-nous les douze sels du zodiaque, les douze sphères de vibration cosmique, à l’intérieur desquelles doit se développer l’humanité solaire.

Des douze hydrogènes basiques dérivent tous les hydrogènes secondaires dont les différentes densités vont de 6 à 12 283.

Le terme hydrogène a, en gnosticisme, un sens très étendu. Tout élément simple est en réalité un hydrogène d’une certaine densité.

L’hydrogène 384 se trouve dans l’eau, le 192 dans l’air, le 96 est déposé sagement dans le magnétisme animal, les émanations du corps humain, les rayons X, les hormones, les vitamines, etc.

Les frères du mouvement gnostique sont très familiarisés avec les hydrogènes 48, 24, 12 et 6, car nous les avons déjà étudiés dans nos précédents messages de Noël. L’hydrogène 48 correspond au chlore Cl, de poids atomique 35,5 ; l’hydrogène 24 correspond au fluor F, de poids atomique 19 ; l’hydrogène 12 correspond à l’hydrogène de la chimie de poids atomique 1.

Le carbone, l’azote et l’oxygène ont les poids atomiques de 12, 14 et 16. L’hydrogène 96 correspond au brome Br, de poids atomique 80 ; l’hydrogène 192 correspond à l’iode, de poids atomique 127.

Ce sujet si intéressant des hydrogènes appartient au rayon de la chimie occulte ou chimie gnostique et, puisqu’il est très difficile, pour le bien de nos étudiants, nous préférons l’étudier peu à peu dans chacun de nos messages de Noël.

Passons maintenant à l’étude du fameux hydrogène sexuel SI-12, le merveilleux hydrogène créateur qui s’élabore sagement dans la fabrique de l’organisme humain.

La nourriture passive de l’assiette passe à l’intérieur de l’organisme humain par de nombreuses transformations, raffinements et subtilisations, qui se déroulent à l’intérieur de l’échelle musicale, do, ré, mi, fa sol, la, si.

La nourriture passive de l’assiette commence avec la note do, le chyme résultant de la première étape de transformation continue avec la note ré, l’aliment le plus raffiné qui passe par osmose dans la circulation sanguine continue avec la note mi, et ainsi de suite, les processus continuent jusqu’à ce que soit élaboré le meilleur de tout l’organisme, le merveilleux élixir, la liqueur séminale, avec son hydrogène dans la note si.

L’hydrogène sexuel SI-12 se trouve dans le Semen, c’est le pouvoir créateur du Troisième Logos.

La première octave musicale, do-ré-mi-fa-sol-la-si, correspond exactement à la fabrication d’hydrogène sexuel SI-12 à l’intérieur de l’organisme humain.

Un choc très spécial au moyen du Maïthuna (magie sexuelle) permet à l’hydrogène sexuel SI-12 de passer à une deuxième octave musicale, do-ré-mi-fa-sol-la-si, dont le résultat vient à être la cristallisation de l’hydrogène sexuel SI-12, sous la forme extraordinaire du corps astral.

Ceci est ce qui s’appelle transmuter le plomb en or.

Il est urgent de transmuter la chair et le sang en le corps astral.

Un second choc au moyen du Maïthuna (magie sexuelle) permet à l’hydrogène sexuel SI-12 de passer à une troisième octave musicale do-ré-mi-fa-sol-la-si, dont le résultat vient à être la cristallisation de l’hydrogène sexuel SI-12 sous la forme extraordinaire du corps mental (corps de paradis).

Un troisième choc au moyen du Maïthuna (magie sexuelle) permet à l’hydrogène SI-12 de passer à une quatrième octave musicale do-ré-mi-fa-sol-la-si, dont le résultat est la cristallisation de l’hydrogène sexuel SI-12 sous la forme magnifique du corps de la volonté consciente ou corps causal.

L’hydrogène sexuel SI-12 est similaire au fruit est le surprenant, c’est qu’il cristallise toujours dans des organismes de chair et d’os. Rappelons-nous que le corps physique est le résultat de l’hydrogène sexuel SI-12.

Le véritable corps mental est le produit du Maïthuna (la magie sexuelle) et de l’hydrogène sexuel SI-12. C’est le corps de paradis, un corps de perfection, un corps de chair et d’os, mais une chair qui ne vient pas d’Adam.

Le corps de la volonté consciente, également appelé corps causal, vient aussi à être le résultat de l’acte sexuel (Maïthuna) sans renverser le Semen.

Le corps de la volonté consciente ou corps causal résulte de la cristallisation de l’hydrogène sexuel SI-12.

L’authentique astral, le véritable mental, le légitime causal, sont les corps solaires, les corps existentiels supérieurs de l’Être.

Qui fabrique dans la neuvième sphère les corps existentiels supérieurs de l’Être, les corps solaires, peut et a parfaitement le droit d’incarner son Être réel, son esprit triun immortel, Atman, Bouddhi, Manas ou esprit divin, esprit de vie et esprit humain (intime, âme spirituelle, âme humaine).

Alors, en arrivant à ces hauteurs initiatiques, on dit qu’est né un nouvel homme, le fils de l’homme, un nouveau maître du jour, un maître du Mahamanvantara.

Le corps physique est soutenu par l’hydrogène 48, l’excédent de cet hydrogène se convertit en hydrogène 24, dont s’alimente le corps astral.

L’excédent de l’hydrogène 24 se convertit en hydrogène 12 (à ne pas confondre avec l’hydrogène sexuel SI-12). L’hydrogène 12 sert à alimenter le corps mental.

L’excédent de l’hydrogène 12 se convertit en hydrogène 6, dont s’alimente le corps de la volonté consciente ou corps causal authentique.

La création des corps solaires est une question de Maïthuna (magie sexuelle), sans renverser le Semen, et se réalise dans la forge allumée de Vulcain, dans la neuvième sphère, le sexe. C’est un travail plus amer que le fiel ; vingt ou trente ans de connexion sexuelle quotidienne avec une seule femme et sans renverser jamais une seule goutte de Semen, sans permettre que le Semen sorte de l’organisme.

Le deux-fois-né qui naît dans les mondes supérieurs, qui naît comme maître du Mahamanvantara, qui sort de la neuvième sphère pour avoir achevé son travail, ne peut jamais retourner à la neuvième sphère, parce que ceci serait un crime, ce serait similaire au fils qui, après être né, voudrait retourner de nouveau dans la matrice de sa mère.

Le deux-fois-né est fils de la mère Kundalini, et s’il veut progresser, il doit aimer sa mère divine, il ne doit jamais oublier sa mère.

Le deux-fois-né reste interdit d’acte sexuel pour toute l’éternité et doit arriver à la chasteté absolue dans tous les territoires du mental.