L’Attraction des Opposés

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Lumière venant des Ténèbres

L’énergie sexuelle du Troisième Logos harmonise de façon splendide toutes les fonctions de l’organisme humain.

L’énergie sexuelle est non seulement parfaite en elle-même, mais elle recherche aussi la perfection de tous les êtres existants.

L’énergie sexuelle produit l’accord et la concordance entre toutes et chacune des fonctions spécifiques de l’organisme humain.

L’énergie sexuelle travaille dans le laboratoire merveilleux de l’organisme humain, dans le but de lui donner une haute potentialité et harmonie.

L’énergie créatrice du Troisième Logos essaie toujours de compléter de façon parfaite chacune des merveilleuses fonctions physiologiques, psychosomatiques et spirituelles de l’être humain.

L’énergie créatrice du Troisième Logos complète, corrige les déficiences, et réalise une œuvre achevée.

Si nous considérons l’homme en lui-même comme un demi-être et la femme comme l’autre moitié, nous arriverons alors par déduction logique à l’attraction amoureuse des opposés.

Les âmes vont assoiffées d’amour à la recherche de leur autre moitié, l’âme jumelle dont elles ont été séparées depuis l’aurore de la création.

Nous avons toujours besoin, dans le chemin de la vie, d’un autre être qui puisse nous combler, qui puisse remplacer avec une parfaite exactitude ce qui nous manque, non seulement au niveau physiologique, mais aussi au niveau psychosomatique et spirituel.

Chacune de nos fonctions physiques et psychiques nécessite un complément très humain, c’est une nécessité naturelle de tout être vivant.

La combinaison mutuelle d’éléments de la nature, les noces chimiques, la combinaison sexuelle d’éléments opposés pour obtenir un tout parfait, constituent le fondement vivant de tout ce qui est, de tout ce qui a été, et de tout ce qui sera.

Il est démontré que les éléments s’attirent et se combinent amoureusement en accord avec le nombre complémentaire d’électrons.

Tout homme des sciences chimiques sait très bien grâce à l’observation et à l’expérience que l’enveloppe parfaite étant constituée par un nombre d’électrons, le sodium, avec un électron de trop, s’unit sexuellement au chlore, à qui il manque un électron.

L’étonnant dans tout ceci, le merveilleux, c’est que le sodium, avec son électron de trop, ne pourrait jamais de la vie se combiner avec d’autres alcalis composés de façon analogue.

Au fond de toutes ces merveilles, de tous ces prodiges de l’amour, nous trouvons le mariage des éléments et la pierre fondamentale sur laquelle repose toute chimie.

Sans aucune exagération, nous pouvons affirmer que ce même principe de l’attraction sexuelle des opposés est toujours applicable, sans aucune exception, à l’attraction et au mariage des hommes et des femmes.

Chaque fonction organique et psychique veut toujours se compléter et le sentiment d’indifférence, d’attraction et de répulsion entre homme et femme est le résultat exact d’un calcul subtil extraordinairement rapide réalisé silencieusement.

Le sens sexuel, plus rapide que la pensée, fait des calculs qui étonnent, et il sait avec précision mathématique si la personne de sexe opposé que nous avons en face peut contenir tous les facteurs de réciprocité nécessaires pour nous compléter.

Dans l’organisme humain, les différentes glandes et leurs systèmes et fonctions dépendants agissent par paires, les uns contrôlant les aspects masculins, d’autres contrôlant les aspects féminins.

Il existe un merveilleux échange de substances chimiques entre les glandes masculines et féminines.

Le double aspect masculin et féminin de la glande pituitaire est quelque chose qui étonne.

Tout homme de science sait très bien que le lobule antérieur de la pituitaire est masculin et que le postérieur est féminin.

À l’intérieur de l’organisme humain, les glandes masculines et féminines coordonnent de façon harmonieuse toutes les fonctions biologiques.

Vénus et Mars contrôlent les glandes pituitaire et pinéale. Alors que Vénus, dans la pituitaire, veut dormir, Mars, dans la pinéale, veut continuer à lutter.

Dans le cou se répète la même lutte entre Vénus et Mars. Vénus contrôle la thyroïde et Mars la parathyroïde.

L’écorce et la moelle des surrénales représentent toujours des contreparties masculines et féminines qui conduisent à la lutte ou au vague.

Cette union d’éléments sexuels masculins et féminins dans chacune des glandes de l’organisme humain est sagement symbolisée dans les images du tantrisme tibétain, où chaque dieu apparaît accompagné d’une déesse ou Shakti féminine.

Les tragédies du monde sont terribles et chaque homme et chaque femme, depuis l’âge de quatorze ans, recherchent leur complément sexuel.

N’importe quel homme peut trouver chez une femme son complément pour une fonction déterminée spécifique, mais il peut se trouver le cas qu’il ne trouve qu’avec une autre femme son complément pour son centre de gravité fondamental.

La femme dans ceci n’est pas une exception et, maintenant, nous comprenons mieux la cause tragique sexuelle des fameux triangles qui se terminent toujours par le divorce ou des coups de feu.

Ce n’est qu’avec la vertu, ce n’est qu’en accomplissant le commandement chrétien de ne pas commettre d’adultère que cessent d’exister les triangles fatals.

L’idéal dans l’amour est de rencontrer l’autre moitié, l’autre moitié de l’orange, l’âme jumelle.

Seul le complément total et parfait peut nous donner le bonheur inépuisable ; malheureusement, c’est beaucoup demander, nous ne méritons pas tant, nous sommes tous pleins de karma.

L’idéal dans l’amour est de rencontrer l’autre moitié, l’autre moitié de l’orange, l’âme jumelle.

Sur le terrain de la vie conjugale, nous avons pu vérifier que parfois l’homme dirige et d’autres fois la femme.

Dans tous les foyers, il y en a un qui dirige et un autre qui est dirigé ; ne pas confondre ceci avec le fait de commander ou d’être commandé.

En parlant de façon astrologique, nous dirons que Vénus doit conduire à la Lune, Mercure à Vénus, Saturne à Mercure, Mars à Saturne, Jupiter à Mars et la Lune à Jupiter.

Il est clair que pour ceci, il est nécessaire de savoir quelle est l’étoile qui guide notre vie.

Ces sages combinaisons de type astrologique, telles que nous les donnons ici, signifient une attraction mutuelle et un parfait complément sexuel.

Tout autre type d’unions sexuelles en dehors de cet ordre est absurde et même illégitime, parce qu’il viole la nature sexuelle des intéressés, en leur laissant de profondes blessures psychiques, très difficiles à cicatriser.

L’homme mercurien qui adore la belle vénusienne par l’amour et la douceur qu’elle irradie, peut la faire sortir de sa romantique paresse et lui donner la légèreté mercurienne dont elle a besoin.

La femme jupitérienne follement amoureuse d’un homme martien, peut éteindre sa violence et mettre en cause son énergie de façon édifiante.

L’attraction des contraires a son origine dans un modèle cosmique divin, ineffable.

Le type lunaire doit toujours aller vers le vénusien, le type vénusien se déplace vers le mercurien, le type mercurien vers le saturnien, le type saturnien vers le martien, le type martien vers le jupitérien, et le type jupitérien vers le lunaire.

Sur cette base de combinaisons cosmiques merveilleuses peuvent se combiner les types humains pour établir sur la face de la Terre le mariage parfait.

Les couples gnostiques qui travaillent intensément dans la Forge allumée de Vulcain à l’intérieur de la neuvième sphère (le sexe), peuvent, au moyen du Maïthuna (magie sexuelle), obtenir ce que ne peut pas obtenir l’ennemi du sexe, même s’il se déclare végétarien et se torture toute la vie en menant une vie d’ermite.

Dans le sexe se trouve la force la plus grande qui puisse libérer ou asservir l’homme.