La Neuvième Sphère

La Terre est un organisme merveilleux plein d’intense vitalité cosmique. À la surface de la Terre existent des roches formidables où habitent heureux les Gnomes, la terre et le sable.

L’intérieur de l’organisme planétaire est inconnu de la science officielle, ce que les scientifiques savent réellement sur l’intérieur de notre monde est très peu.

On dit que la température va en augmentant progressivement en accord avec la profondeur, en proportion de 1°C.

Les ondes produites par les tremblements de terre à l’intérieur de l’organisme planétaire se comportent comme si elles pénétraient dans l’élément liquide, mais comme si elles traversaient un solide, quand elles se propagent plus près de la surface.

La couche de surface semble être une croûte de cinquante à soixante kilomètres de profondeur. Sur cette croûte merveilleuse se trouvent les minéraux, les sols, le sable et l’eau.

Sous cette croûte formidable sur laquelle s’est déroulée toute l’histoire de l’humanité, existe une autre couche de 3 500 mètres d’épaisseur, composée de magnésium, d’oxygène et de silice combinés dans une autre forme de roche solide.

Pour l’instant, les scientifiques ne peuvent rien savoir sur le noyau de la Terre, ils pensent seulement que sa densité et sa température sont très élevées et qu’elle mesure approximativement 6 500 kilomètres de diamètre.

Du point de vue ésotérique, la Terre a neuf strates et, dans la neuvième, se trouve le symbole de l’infini.

Il est nécessaire de savoir que le symbole sacré de l’infini se trouve au cœur de la Terre, dans son noyau vivant, et il a la forme d’un huit placé horizontalement.

Dans le Saint-Huit, dans le symbole de l’infini, se trouvent placé symboliquement le cerveau, le cœur et le sexe du génie de la Terre.

Les deux cercles opposés du Saint-Huit représentent le cerveau et le sexe. Le centre du Saint-Huit est le siège symbolique du cœur.

La lutte est terrible, cerveau contre sexe, sexe contre cerveau et, ce qui est le plus terrible, ce qui est le plus amer, c’est celle cœur contre cœur.

Tous les êtres organisés qui vivent à la surface de la Terre sont structurés en accord avec ce symbole.

Au centre du Saint-Huit existe un atome central dans lequel gravitent les douze sphères de vibration cosmique parmi lesquelles doit se développer une Humanité Solaire.

Neuf mois demeure le fœtus dans le ventre maternel et neuf âges sont nécessaires pour que naisse l’humanité planétaire.

La neuvième sphère est le sexe. Dans la neuvième sphère se rencontrent le feu et l’eau, origine des mondes, des bêtes, des hommes et des dieux. Toute authentique Initiation blanche commence par là.

Dans la neuvième sphère se trouve la forge allumée de Vulcain, là descend Mars pour retremper son épée et conquérir le cœur de Vénus, Hermès pour nettoyer les écuries d’Augias et Persée pour couper la tête de Méduse avec son épée flamboyante.

Depuis les temps antiques, la descente à la neuvième sphère fut l’épreuve maximale pour la suprême dignité du Hiérophante, Bouddha, Hermès, Jésus, Krishna, Dante, Zoroastre, Quetzalcóatl, Mahomet, Moïse, etc.

Le symbole de l’infini est un symbole ésotérique que l’on peut seulement connaître à travers l’ésotérisme.

Les grands initiés disent que ce symbole est élaboré en or pur et qu’il se trouve exactement au centre de la Terre, dans la Neuvième Sphère.

En réalité, à l’intérieur de la Terre vivante existent les plus grandes splendeurs et les ténèbres les plus épaisses.

Nous devons comprendre les trois aspects de l’intérieur de la Terre.

Premier aspect : Les minéraux, l’eau, le feu, etc.

Deuxième aspect : la zone ésotérique ultraviolette.

Troisième aspect : la zone infrarouge ténébreuse.

Les couches souterraines de la Terre représentent le règne des minéraux (la Lithosphère) et le règne des métaux (la Barysphère) qui enveloppent un cœur d’une incroyable densité et inertie.

Dans les dimensions de l’espace supérieur, à l’intérieur de l’organisme planétaire, existent neuf sphères concentriques supérieures sous forme de sublimes régions ineffables peuplées par des créatures élémentales, les Maîtres, des Deva, etc.

Dans les dimensions de l’espace inférieur submergé infrarouge existent sous forme de sphères concentriques les mondes enfers, de densité croissante, qui conduisent selon Dante :

« Vers le milieu, le point où s’unissent toutes les substances pesantes. Ce point, vers lequel de toute part est entraînée toute substance pesante. »

Ceci est le centre du cœur de la Terre où se trouve le maximum de densité et de gravité, le siège fondamental de Satan, l’Enfer.

Là où la lumière brille plus clairement, là aussi les ténèbres sont plus épaisses, c’est la loi des analogies des contraires.

Au centre du cœur de la Terre se trouvent le siège de Satan et le temple du génie de la Terre, le symbole de l’infini et les anges et les démons en éternelle bataille.

Le noyau de la Terre a en lui-même trois aspects : premièrement physique, deuxièmement les régions de l’ultraviolet, troisièmement les régions de l’infrarouge.

La Neuvième Sphère (le sexe), au centre de la Terre et dans l’homme, est le champ de bataille entre les pouvoirs de la lumière et les pouvoirs des ténèbres.

La clé secrète qui nous permet d’entrer dans la neuvième sphère est l’arcane A.Z.F., le Sahaja Maïthuna.

Rappelons que les symboles de Shiva, le Troisième Logos, sont toujours le Lingam noir embouti dans la Yoni.

L’important est de ne pas éjaculer l’Ens-Seminis durant la transe sexuelle, parce que dans l’Ens-Seminis se trouve tout l’Ens-Virtutis du feu.

L’arcane A.Z.F. est la clé qui nous permet d’ouvrir la neuvième porte.