Conclusion

Nous sommes heureux aujourd’hui d’offrir cette œuvre à nos frères qui aspirent à se libérer de la douleur, de l’ignorance et de l’esclavage psychologique, et qui cherchent avec ferveur et sincérité la voie de la Révolution de la Conscience, le chemin de l’Autoréalisation intégrale de l’Être.

L’important, c’est d’être sincère avec soi-même et avec l’enseignement gnostique, et de mettre en pratique cet enseignement, de le vivre à chaque instant de notre vie.

Je voudrais apporter une dernière précision que je considère capitale, spécialement pour les gens qui n’appartiennent pas au Mouvement Gnostique et qui pourraient nous taxer d’adorateurs de la personnalité, comme l’a fait une fois un pauvre animal intellectuel, de qui nous déplorons la pauvreté spirituelle et l’ignorance intellectuelle.

Nous ne rendons pas un culte et nous n’adorons pas la personnalité du Maître, mais le Maître lui-même, ce qui est très différent. L’animal intellectuel commun et ordinaire a une lourde personnalité à laquelle rendent hommage les autres animaux intellectuels. Mais dans le cas d’un Maître sans Ego, sans la vieille personnalité, « bien mort » psychologiquement, il n’y a plus personne à adorer matériellement, il y a seulement le Dieu Interne pleinement incarné.

C’est ce Dieu Interne que nous adorons, ce Dieu vivant appelé Samaël Aun Weor, ce Grand Maître incarné ici-bas, sur Terre, mais nous n’adorons pas la personnalité comme le fait l’humanoïde rationnel qui ne connaît rien de toutes ces choses, lesquelles relèvent de la Sagesse de l’Esprit divin et non des connaissances de l’intellect.

Dans le cas du Maître Samaël, la personnalité n’existe plus ; l’Ego, la légion de diables, a été désintégrée. Le corps physique n’est que le véhicule qu’utilise le Dieu Interne pour fonctionner dans le monde tridimensionnel ; ce que nous aimons et adorons, ce ne peut donc être que le Dieu vivant qu’est le Grand Maître Samaël Aun Weor.

La confusion et l’erreur de la personne qui nous a critiqué vient de ce qu’elle jugeait à partir de ses critères d’humanoïde enfermé dans la prison de la personnalité égoïque. Cette précision nous a paru importante pour éviter toute mauvaise interprétation.

Avec ce livre, nous croyons avoir apporté à l’humanité quelque chose d’utile, qui ne soit pas de la théorie ni une simple critique du bon et du mauvais de notre monde, car tout cela c’est un disque rayé ! Nous apportons quelque chose de neuf, de vraiment constructif et révolutionnaire, en accord avec la Loi Cosmique.

Vous tous qui cherchez un soulagement à vos tourments physiques et spirituels, étudiez ce livre, pratiquez les enseignements de la Gnose et accomplissez-vous. Ne suivez pas des hommes mais votre Dieu intérieur qui est au plus profond de votre cœur, il est votre Guide, votre Maître, votre Guru, votre Père divin, il vous guidera sur le droit chemin si vous obéissez à ses commandements et accomplissez sa Volonté, c’est-à-dire, si vous travaillez sérieusement dans les trois facteurs de la Révolution de la Conscience : la Mort, la Naissance et le Sacrifice.

Nous n’aspirons pas aux honneurs de ce monde, nous n’attendons pas des éloges et ne nous soucions pas des blâmes. Tout ce que nous espérons, c’est que notre livre soit agréable à Dieu et que les Vénérables Maîtres de la Loge Blanche, pour laquelle nous travaillons, daignent approuver notre labeur.