Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : La Révolution de la Dialectique

Nous devons être sincères avec nous-mêmes et faire la dissection du Moi avec le terrible bistouri de l’autocritique. Il est absurde de critiquer les erreurs des autres ; ce qui est fondamental, c’est de découvrir nos erreurs et ensuite de les désintégrer par l’analyse et une profonde compréhension.

Il est seulement possible d’agir collectivement quand chaque individu est capable d’agir individuellement avec une conscience pleine et absolue de ce qu’il fait.

Les systèmes de la Révolution de la Dialectique paraîtront très longs aux gens impatients. Il n’existe cependant pas d’autre chemin ; ceux qui veulent des changements rapides et immédiats dans l’ordre psychologique et social, créent des normes rigides, des dictatures du mental, ils n’aspirent pas à savoir comment penser, mais dictent ce qu’il faut penser.

Tout changement brusque trahit son propre objectif et l’homme devient victime de ce contre quoi il luttait. En nous-mêmes se trouvent toutes les causes de l’échec de n’importe quelle organisation.