La Psychogenèse

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : La Révolution de la Dialectique

Notre civilisation, en apparence si brillante de par la conquête de l’espace et la pénétration dans la matière, est rongée par la lèpre d’une éthique décadente d’homosexualité, de lesbianisme et de toxicomanie.

Cette civilisation est entrée dans l’étape d’involution pour se liquider, comme il est arrivé à d’autres civilisations. Le témoignage historique de Rome, orgueilleuse et impériale, nous le montre, où les signes de l’involution surgirent quand, à la grandeur d’une nation austère et morale succédèrent des changements radicaux qui l’enfoncèrent dans le vice après avoir été une communauté conquérante du monde antique.

Sur quoi me bases-je ?, sur des faits clairs et accablants !. Une grande culture, comme la culture anglaise, exporte aujourd’hui seulement une lèpre psychologique qui contamine mentalement les générations de cette époque. Le groupe anglais Sex Pistols, qui est capable de faire tout le contraire de ce qui est établi, mais négativement, pour apparaître comme des figures transcendantes, sont les créateurs du Punk Rock et forgeurs de chansons remplies de mauvaises paroles, de sujets qu’ils emploient pour attaquer directement, non seulement les institutions mais aussi le public même qui les écoute avec sa conscience endormie.

La crasse est la bannière des Sex Pistols, message subjectif qu’ils donnent à la pauvre humanité qui est pourrie jusqu’à la moelle.

Les Sex Pistols, c’est un groupe agressif qui abuse de tout, jusqu’à donner le jour à la religion du Punk Rock. Des chansons contre l’amour, pleines de cynisme, contre la répression et l’agression, créées par quatre jeunes de la classe ouvrière anglaise qui sont contre l’élitisme. Il est absurde que ces animaux intellectuels puissent créer une religion en oubliant que le mot religion vient du grec : religare, qui signifie union avec la Divinité. Mais quelle sorte de divinité ont ces gens dégénérés et que les jeunes adorent, dans leur hypnose, comme s’ils étaient une grande chose ?.

Ce courant musical divulgué par les Sex Pistols crée l’ambiance très infernale de l’existence actuelle, ceci est confirmé par des centaines de jeunes plongés dans la plus profonde ignorance spirituelle et psychologique qui participent à ces auditions du One Hundred Club de Londres.

La vague Punk avance, malgré l’opposition et, dans d’innombrables revues internationales, apparaît déjà la mode subjective. Des vêtements en lambeaux, des restes de n’importe quel matériel sont employés comme ornement, des cheveux courts et teints de couleurs variées, des chemises et vestes avec des slogans contre tout. Ceci est une démonstration claire des symptômes de la lèpre psychologique qu’a l’humanité et qui la rend si pourrie.

Dans beaucoup de leurs « rencontres », l’agressivité physique, colère, est à la mode. Avec une énorme facilité, ils se lancent des insultes et se donnent même des coups de bouteille qui viennent du spectacle même des Sex Pistols, qui souvent se termine par une bagarre, et de là, à la prison ou l’hôpital. Avec tout ce verbiage insultant et ces projectiles lancés, apparaissent des centaines de jeunes Anglais, qui crient qu’ils aiment les Sex Pistols parce qu’ils sont les plus grands, comme ce fut le cas lors de quelques auditions au Paradise Club de la Brewer St.

Curieusement, le groupe des Sex Pistols est dirigé par Johnny Rotten, Jeannot le Pourri, le leader qui n’a jamais chanté auparavant ; Sid Vicious, Sid le Vicieux, Paul Cook, Paul le Coq, et Steve Jones. En Angleterre, ils ne respectent personne et ils pourraient difficilement venir dans notre pays.

Je considère que la vie ne s’expliquerait pas sans des évolutions et des involutions périodiques, comme celle de la vague Punk, qui se remarquent chez les plantes, les animaux, les êtres humains, dans les étoiles et dans les constellations.

Les cycles historiques ont également une évolution et puis l’involution, qui fatalement se présente, use les roches, pulvérise les soleils, fait devenir vieux ce qui fut jeune, convertit en charbon ce qui fut arbre et enfonce dans la profondeur des océans les continents, ou les fait émerger.

Nos postulats présentés dans cette oeuvre cherchent à fonder les bases d’une nouvelle civilisation, qui n’ait pas la lèpre et se fonde sur la Psychogenèse, c’est-à-dire, premièrement, sur la création de l’homme, pour passer ensuite au Surhomme au moyen de la Sur-dynamique mentale et sexuelle sur laquelle nous avons insisté dans ce livre.

Dans nos Institutions Gnostiques qui diffusent nos enseignements peuvent entrer tous ceux qui le veulent, quand ils aspirent à se surpasser et à réaliser en eux-mêmes la Psychogenèse, ici et maintenant.

L’homme qui n’a pas réalisé la Psychogenèse en lui-même utilise seulement une partie infiniment petite de ses capacités et potentialités, c’est pour cela que j’invite nos lecteurs à pratiquer les enseignements psychologiques que je donne dans ces chapitres pour qu’ils apprennent à obtenir le maximum de rendement de leur psyché.

Dans chaque être humain existent d’infinies possibilités pour une connaissance également illimitée. Tous, nous possédons à l’état embryonnaire de grandes facultés psychologiques qui surgiront au moment même où nous commencerons le travail qui consiste à créer une Psychogenèse en nous-mêmes, sans attendre un instant de plus. L’être humain doit se rendre capable de connaître tout ce qui touche à son existence, c’est un fait aussi naturel que le libre-arbitre.

Pourquoi sommes-nous ici ?, d’où sommes-nous venus ?, où allons-nous ?, tout ceci doit être connu ici et rester libre de dogmatisme et de théories.

Au moyen des disciplines psychologiques que je suis venu montrer, nous pourrons nous améliorer psychiquement, c’est-à-dire faire la Psychogenèse en nous, pour nous mettre en contact avec les différentes dimensions de la nature.

En travaillant à notre Psychogenèse, nous verrons notre dépassement individuel, ayant ainsi accès aux profondes connaissances ésotériques qui ont été là, au cours des innombrables siècles, à la disposition de tout être humain qui aspirât sincèrement à trouver une réponse à une quantité de vides et d’interrogations, et qui, sans le savoir, attendent l’immortelle suggestion du Grand Maître : cherchez et vous trouverez.

Pour résumer, nous dirons que la Psychogenèse se fonde sur la phrase inscrite dans l’antique Temple de Delphes : « Je t’avertis, qui que tu sois, O ! Toi qui désires sonder les arcanes de la nature !. Que si tu ne trouves pas en toi-même ce que tu cherches, tu ne pourras pas non plus le trouver au-dehors. Si tu ignores l’excellence de ta propre maison, comment prétends-tu rencontrer d’autres excellences ?. En toi se trouve caché le trésor des trésors. O, Homme !, connais-toi toi-même et tu connaîtras l’Univers et les Dieux ».