Suprême Message de Noël du 24 décembre 1955

Par le Grand Avatar du Verseau
Samaël Aun Weor

 

Mes Frères,

Il y a aujourd’hui 1955 ans, que naquit l’enfant DIEU de Bethléem, dans cette étable du Monde. Cela avait été écrit par le prophète.

« Et toi, Bethléem, de la terre de Juda, tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, car de toi sortira un guide qui fera paître mon peuple Israël, mon peuple. » (Matthieu 2:6)

Mes petits enfants : vous savez, frères de mon âme, qu’à l’intérieur de vous, au fond de votre conscience, demeure l’INTIME. Vous le savez déjà : je vous l’avais enseigné moi-même.

Je veux maintenant que vous sachiez que l’INTIME, dans toute sa grandeur et dans toute sa majesté, n’est rien que le Fils Aîné du Christ. Le Christ est la Couronne de la vie. Il est notre resplendissant Dragon de Sagesse, il est notre Être Divin. Il est le JE SUIS, d’où émane l’INTIME même.

« C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde. » (Jean 6:50-51)

« Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. » (Jean 6:54-56)

Notre Christ est notre ÊTRE Réel, notre Couronne Séphirotique, la Couronne de la vie, d’où émana l’Intime.

« Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de la vie. » (Apocalypse 2:10)

L’Âme qui lève ses sept Serpents sur la Verge, reçoit la Couronne de la Vie.

L’Âme qui se revêt des sept langues de Feu de Pentecôte, reçoit la Couronne de la Vie.

« Un grand signe apparut dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. » (Apocalypse 12:1)

Cette femme est toute Âme qui a reçu l’Esprit-Saint.

Cette femme est toute Âme qui a levé les sept Serpents sur la Verge, comme l’a fait Moïse dans le désert.

Celui qui allume tous ses Feux Sexuels coiffe ses tempes de la Couronne à douze étoiles. Il ouvre ses douze sens totalement, et il se transforme en ange.

« Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement. » (Apocalypse 12:2)

« Elle enfanta un fils qui doit régir toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône. » (Apocalypse 12:5)

L’Âme qui allume tous ses Feux Sexuels, accouche d’un enfant mâle, son Christ, lequel est UN avec le PÈRE.

L’Âme qui allume ses Feux, reçoit la Couronne de la Vie. C’est là le Noël du Cœur.

Le CHRIST, s’il ne naissait également dans notre Cœur, serait inutilement né à Bethléem.

Le Soleil qui nous illumine n’est qu’une étincelle détachée du SOLEIL CENTRAL SPIRITUEL. Le Soleil Central est le Grand Souffle émané de l’Absolu, l’Armée de la Voix, le CHRIST COSMIQUE, les Troupes de l’Aurore de la Création, LE VERBE.

Notre Christ est le Verbe. Celui qui parvient à incarner le Christ se convertit en un CHRIST.

La clé de tout pouvoir est enfermée dans l’union du Phallus et de l’Utérus. C’est ainsi que le Verbe se fait chair en nous.

« Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. » (Jean 1:9)

« Jean lui a rendu témoignage, et s’est écrié : C’est celui dont j’ai dit : Celui qui vient après moi m’a précédé, car il était avant moi. » (Jean 1:15)

L’homme et la femme, quand ils apprennent à se retirer de l’acte sexuel sans éjaculer la liqueur séminale, reçoivent le Feu Sacré de Pentecôte et se préparent à incarner le Verbe.

« Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point comprise. » (Jean 1:1-5)

QUE LA PAIX SOIT AVEC L’HUMANITÉ DOLENTE.

Samaël Aun Weor