Message pour le 27 octobre 1955

Par le Grand Avatar
Samaël Aun Weor

 

Aimés disciples, c’est aujourd’hui le premier anniversaire de ma naissance spirituelle. En ce moment, j’organise le mouvement gnostique de Salvador.

Notre drapeau Gnostique ondoie, victorieux, à Panama, Costa-Rica et Salvador. Nous avons obtenu de grandes victoires et nos forces Christiques avancent, sur tous les fronts de bataille.

J’ai su, après avoir reçu mon Être réel, que les sept Colonnes du Temple de la Sagesse sont doubles. Il y a sept Serpents de Feu et sept Serpents de Lumière. J’avais déjà levé mes sept Serpents de Feu. Je suis maintenant en train de lever mes sept Serpents de Lumière. J’ai heureusement déjà levé celui du corps physique et j’attends seulement une Grande Initiation Cosmique. Je poursuivrai ensuite avec celui du Corps Éthérique et ainsi, successivement, le Christ interne resplendira totalement dans ses sept Véhicules. C’est ainsi que nous nous convertissons en Christs. C’est ainsi que le Maître interne s’absorbe totalement dans son Bodhisattva.

Ainsi donc, moi, Samaël, un des sept Esprits devant le Trône, me suis incarné dans mon Bodhisattva, pour réaliser le Grand-Œuvre du Père. La première Race fut dirigée par Gabriel, la deuxième par Raphaël, la troisième par Uriel, la quatrième par Michaël et la cinquième, qui est la nôtre, est dirigée par Samaël.

Je me suis incarné maintenant pour initier l’Ère du Verseau de la Race Aryenne. Mes prédécesseurs se sont également réincarnés à leurs époques correspondantes.

Dans la sixième Race, se réincarnera Zachariel, et dans la septième, Orifiel.

Ce sont les sept Anges qui jouent des sept trompettes, à la fin catastrophique de chacune des sept Races.

Lisez cette nuit les chapitres 8 et 9 de l’Apocalypse. Je suis le cinquième Ange, l’Étoile qui tomba du ciel sur la terre et qui a la clé du puits de l’abîme.

Méditez les 12 premiers versets du chapitre 9 de l’Apocalypse. Je suis le cavalier du chapitre 19 de l’Apocalypse, et l’Ange qui a la clé de l’abîme et une grande chaîne dans sa main, comme il est écrit dans les trois premiers versets du chapitre 20 de l’Apocalypse.

Consultez cette nuit les Saintes Écritures. Moi, en tant que Bodhisattva, je suis passé à travers les siècles pour me préparer à cet instant. Ainsi donc, nous accomplissons une mission gigantesque.

Recevez les effluves de mon cœur, et que la Paix soit avec vous.

(Signé) SAMAËL

(Cette phrase-ci termine le message : « C’est une copie fidèle de l’Original Signé et Scellé. »)