L’Empereur

image

AUM. L’Arcane quatre du Tarot est le saint et mystérieux Tetragrammaton. Le nom sacré de l’Éternel a quatre lettres : IOD, HE, VAU, HE.

Iod est l’Homme, He, la Femme, Vau est le Phallus, He est l’Utérus. Nous disons aussi, d’une autre façon : Iod est l’homme ; He, la femme ; Vau, le feu, He, l’eau. L’étude approfondie des quatre lettres du nom de l’Éternel, nous mène inévitablement à la « Neuvième Sphère » (la Sexualité). Nous devons élever notre Serpent par le canal médullaire et le conduire jusqu’à son Sanctuaire du Cœur.

La Croix de l’Initiation est reçue dans le Temple-Cœur. Le Centre Magnétique du Père se trouve entre les sourcils. Le Sanctuaire de la Mère se trouve dans le Temple-Cœur. Les quatre branches de la Croix symbolisent : le Feu, l’Air, l’Eau et la Terre. L’Esprit, la Matière, le Mouvement et le Repos.

Rappelle-toi, bien-aimé disciple, que les quatre éléments de l’Alchimie sont : le Sel, le Mercure, le Soufre, l’Azote. Le Sel est la matière, le Mercure désigne l’Ens-Seminis. L’Azote est l’éclair mystérieux de Kundalini, c’est aussi « l’Azoth ».

Le Soufre doit féconder le Mercure de la Philosophie secrète pour que le Sel se régénère. C’est de cette façon seulement que nous pourrons « écrire le livre de l’Azoth ». Si tu veux l’Initiation, inscris-la sur une Verge. La clé de notre libération se trouve dans le Lingam-Yoni.

La Croix a quatre rayons : la Croix de l’Initiation est phallique ; l’insertion du Phallus vertical dans le Ctéis formel forme une croix. C’est la Croix de l’Initiation, que nous devons prendre sur nos épaules.

Les quatre animaux sacrés de l’Alchimie sont : le Lion, qui renferme l’énigme du Feu ; l’Homme, qui représente le Mercure de la Philosophie secrète ; l’Aigle, qui désigne l’Air ; le Taureau, qui symbolise la Terre.

Les Sphinx de l’Égypte et d’Ézéchiel ont le symbolisme sacré des quatre animaux de l’Alchimie.

L’eau contenue dans le lit des mers, des rivières et des océans, chauffée par le feu du soleil, se transforme en nuages qui s’élèvent vers le ciel et qui, après un certain temps de digestion, se convertissent en éclairs et en tonnerre. Ce même processus est reproduit dans le laboratoire sexuel de l’alchimiste.

Notre devise est Thelema, c’est-à-dire Volonté. L’entrée des vieux temples archaïques était communément une fosse cachée en quelque recoin mystérieux de l’épaisse forêt. Nous sommes sortis de l’Éden par la porte du sexe. C’est par cette porte seulement que nous pouvons retourner à l’Éden. L’Éden est la sexualité elle-même. Le sexe est la porte resserrée, étroite et difficile qui conduit à la Lumière.

Dans la solitude de ces mystérieux sanctuaires, les néophytes étaient soumis aux quatre épreuves initiatiques. Les épreuves du feu, de l’air, de l’eau et de la terre ont toujours constitué les diverses purifications des néophytes. Ces sanctuaires de Mystères étaient communément situés au pied de quelque volcan. Les disciples tombaient sans connaissance sur le sol. À ce moment-là, le Hiérophante faisait sortir les étudiants de leur corps physique et, en astral, les guidait jusqu’aux profondeurs du Sanctuaire. Il leur enseignait alors les mystères grandioses de la vie et de la mort. Les émanations volcaniques de la terre produisent cet état de mort apparente. Dans les Lumitiaux gnostiques, il arrive que certains disciples tombent dans cet état de mort apparente. La cérémonie du port de la Croix telle qu’elle se déroule d’habitude dans les Lumitiaux gnostiques sert à confirmer humblement cette Initiation ésotérique interne.

Chacun des sept corps de l’homme doit être crucifié et stigmatisé. Tout étudiant de la Kabbale doit se familiariser avec les Éléments du feu, de l’air, de l’eau et de la terre. L’homme n’est pas encore Roi de la Nature. Cependant, il est appelé à être Roi et Sacerdote selon l’Ordre de Melchisédech.

Il est nécessaire à l’étudiant de se familiariser avec toutes les créatures élémentales des quatre éléments. Dans le feu vivent les Salamandres. Dans l’eau vivent les Ondines et les Néréides. Dans l’air vivent les Sylphes. Dans la terre vivent les Gnomes.

L’Évangile de Marc est symbolisé par un Lion (feu). L’Évangile de Matthieu est représenté par un jeune homme (eau). L’Évangile de Jean est désigné par un Aigle (air). L’Évangile de Luc est représenté par un Taureau (terre). Les quatre Évangiles symbolisent les quatre éléments de la Nature et la réalisation du Grand-Œuvre (le Magnum Opus).

Tout Hiérophante de la Nature se convertit en Roi des Élémentaux. Si vous voulez être admis dans les Paradis élémentaux de la Nature, ne tuez pas, ne buvez pas de vin contenant de l’alcool, ne détruisez jamais une plante, ou une fleur. Respectez toute vie. Tu n’as besoin que de deux choses dans la vie : la Sagesse et l’Amour. Ainsi auras-tu la félicité, la paix et l’abondance. « Soyez parfaits comme votre Père est parfait. » L’Initié doit travailler avec les Élémentaux de la Cordillère Centrale. Cette Cordillère est la colonne vertébrale. La matière première (Materia Prima) du Grand-Œuvre du Père est l’Ens-Seminis. Tu le sais.

Vos organes créateurs sont le récipient sacré, le fourneau est le Chakra Muladhara. La cheminée est le canal médullaire. Le distillateur est le cerveau. Lorsque nous travaillons dans le laboratoire du Troisième Logos, il nous faut transmuter le plomb de la personnalité en l’Or de l’Esprit. Le Grand-Œuvre ne peut être réalisé sans la coopération des Élémentaux.

Les Gnomes ou Pygmées sont les grands alchimistes qui transmutent le plomb en or. Ils réduisent les métaux à leur semence pour les transmuter ensuite en l’Or pur de l’Esprit. Cet ouvrage serait impossible si les Ondines n’obéissaient pas, ou si les Salamandres du feu ne rendaient pas fécondes les voluptueuses Ondines. Sans le feu, les Ondines tentatrices ne peuvent que nous conduire au naufrage. Ulysse, l’astucieux guerrier destructeur de citadelles, se fit attacher à un mât du bateau pour éviter le danger de tomber dans la mer, séduit par la beauté sexuelle des Ondines. Les anciens gnostiques disaient : « Vous serez tous des Dieux si vous sortez d’Égypte et traversez la Mer Rouge » (l’Océan des tentations).

Les vapeurs de la matière première du Grand-Œuvre ne monteraient pas par la cheminée sans l’aide des Sylphes remuants. Les Gnomes doivent distiller l’Or dans le cerveau et cela n’est possible qu’avec l’aide des Sylphes aériens. Les Gnomes transmutent le plomb en Or. Le Magnum Opus serait impossible sans les élémentaux. Il nous faut nous familiariser avec les Élémentaux de la Nature.

Pratique avec le Feu :

Allumez un feu et vocalisez le mantra INRI. On vocalise ce mantra en deux syllabes séparées, et en étirant le son de chaque lettre : Iiiii Nnnnn Rrrrr Iiiii.

Concentrez-vous maintenant sur le feu que vous avez allumé (lampion, chandelle ou charbons incandescents). Méditez profondément sur le feu. Assoupissez-vous en méditant sur le feu. Invoquez l’ami qui a écrit ce traité et vous serez aidés dans cette pratique. Vocalisez le son « S » comme un sifflement très fin. Comme le bruissement d’un grelot.

Pratique avec les Sylphes de l’Air :

Assis dans un fauteuil confortable ou allongé sur le dos, le corps bien relaxé, vous méditez profondément sur la Prière suivante :

« Spiritus Dei ferebatur super Aquas et inspiravit in faciem hominis Spiraculum vitæ. Sit Michaël Dux meus, et Sabtabiel servus meus, in luce et per lucem. Fiat verbum halitus meus, et imperabo Spiritibus aeris hujus, et refrenabo equos solis voluntate cordis mei, et cogitatione mentis mei, et nutu oculti dextri. Exorciso igitur te, creatura aeris, per Pentagrammaton et in nomine Tetragrammaton, in quibus sunt voluntas firma et fides recta. Amen. Sela Fiat. Qu’il en soit ainsi. »

Soufflez en direction des quatre points cardinaux de la terre. Prononcez la lettre « H » plusieurs fois, comme un soupir très profond. Assoupissez-vous en méditant sur les Génies Michaël et Sabtabiel. Alors vous vous mettrez en contact avec les Sylphes.

Pratique avec les Ondines de l’Eau :

Devant une coupe remplie d’eau, assoupissez-vous en méditant sur l’exorcisme suivant :

« Fiat firmamentum in medio aquarum et separet aquas ab aquis, quae superius sicut quae inferius, et quae inferius sicut quae superius, ad perpetranda miracula rei unius. Sol ejus pater est, Luna mater, et Ventus hanc gestavit in utero suo, ascendit a terra ad coelum et rursus a coelo in terram descendit. Exorciso te, creatura aquae, ut sis mihi speculum Dei vivi in operibus ejus, et fons vitae et ablutio peccatorum. Amen. »

Ensommeillez-vous ensuite, en vocalisant la lettre « M » de cette façon : Mmmmm, les lèvres hermétiquement fermées.

Le son ainsi produit ressemble au mugissement du taureau, mais longuement soutenu, sans fluctuation ni interruption. La lettre « M » est le mantra des eaux. Ainsi vous mettrez-vous en contact avec les créatures des eaux. Invoquez ensuite le Génie des eaux. Ce génie se nomme Nicksa.

Pratique avec les Gnomes de la Terre :

Méditez profondément sur le Temple-Cœur du centre de la Terre. Méditez sur le Génie de la Terre, dont le nom est Chamgam. Priez-le de vous mettre en contact avec les Gnomes qui habitent dans les entrailles de la Terre. Appelez le Génie des Gnomes. Ce Génie se nomme Gob. Assoupissez-vous en vous concentrant sur ce Génie. Vocalisez le mantra I.A.O.

La méditation très profonde, intelligemment combinée avec le sommeil, vous permettra d’entrer aux Paradis élémentaux de la Nature.

Tout alchimiste doit travailler avec les élémentaux de la Nature.

Le hiéroglyphe de l’Arcane quatre du Tarot est l’Empereur. Le Souverain forme avec son corps un merveilleux triangle. Les jambes croisées de l’Empereur forment une croix. Cela est réellement l’image de l’Athanor des alchimistes. Le lien de la croix avec le triangle n’est possible qu’au moyen de l’Or Potable (Feu sacré) de l’Alchimie.

Avec l’Arcane quatre du Tarot, l’Être prend sur ses épaules la Croix de l’Initiation.

Nous terminerons cette leçon en disant que l’on commande aux Élémentaux du Feu avec le Trident de Fer, ou avec la baguette de fer. On ordonne aux Élémentaux de l’Air avec une plume d’aigle ou de quelqu’autre oiseau. On commande aux Élémentaux de l’Eau avec une coupe remplie d’eau. Et à ceux de la Terre avec une Épée ou avec un couteau neuf.

Le royaume spécial des Gnomes est situé au nord. Celui des Salamandres, au sud. Celui des Sylphes à l’est et celui des Ondines à l’ouest. Ces quatre hiérarchies élémentales forment une croix. Voici donc le saint et mystérieux Tetragrammaton.