Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Au-delà de la Mort

QQu’est-ce que la mort physique ?

R. La cessation de toutes les fonctions organiques, le décès.

QQu’y a-t-il après la mort ?

R. La mort est profondément significative. En découvrant ce qu’elle est, nous connaîtrons le secret de la vie. Ce qui continue au-delà du sépulcre ne peut être connu que des gens à la conscience éveillée. Vous êtes endormis et, par conséquent, vous ignorez ce qu’il y a au-delà de la mort. Des théories, il y en a beaucoup, chacun peut se faire son opinion, mais l’important, c’est d’expérimenter de façon directe ce qui se rapporte aux mystères d’outre-tombe. Je puis vous assurer que dans l’ultra de cette grande nature vivent les âmes des défunts.

QPourquoi a-t-on peur de la mort ?

R. La peur de la mort est due à l’ignorance : on a toujours peur de ce que l’on ne connaît pas. Quand la conscience s’éveille, l’ignorance disparaît et alors la crainte de l’inconnu cesse d’exister.

QNous savons qu’après la mort, le corps physique se désintègre dans la tombe. Mais qu’advient-il de l’âme, où va-t-elle ?

R. L’âme des défunts continue dans les dimensions supérieures de la nature. Cela signifie, en fait, que les désincarnés peuvent voir le soleil, la lune, les étoiles, les rivières, les vallées, les montagnes, tout comme nous, mais de façon plus éclatante.

QEst-il vrai qu’après avoir mené une vie de méchanceté et de libertinage, si nous nous repentons au moment de la mort, l’âme peut se sauver ?

R. Pour l’indigne, toutes les portes sont fermées sauf une, celle du repentir. Il est clair que si nous nous repentons même au dernier instant, nous pourrons être aidés afin d’amender nos erreurs.

QPourquoi après être morts venons-nous comme fantômes dans ce monde ?

R. Il est bon de savoir que dans cette planète existe un univers parallèle, des régions d’une quatrième dimension où vivent les défunts ; ce monde apparemment invisible interfère avec le nôtre sans se confondre avec lui.

QOù va l’âme d’un être humain qui s’enlève lui-même la vie ?

R. Les suicidés souffrent beaucoup après la désincarnation ; ils vivent ici et maintenant dans la région des morts et devront retourner à une nouvelle matrice et renaître dans cette vallée de larmes et mourir contre leur volonté en arrivant à l’âge auquel ils s’étaient suicidés, cette fois dans les instants où ils espèrent le plus dans la vie.

QL’âme et l’Esprit sont-ils une même chose ?

R. Un esprit « on est », une âme « on a ». Ils sont donc différents.

QLes animaux et les plantes ont-ils une âme ?

R. Oui, ils en ont une. Les âmes végétales sont connues de toutes les légendes universelles sous le nom de fées, etc. Les âmes animales sont des créatures innocentes. Rappelons-nous le mot animal, si nous lui enlevons la dernière lettre « l », il restera écrit ainsi : anima.

QExiste-t-il un jugement supérieur après la mort et qui le rend ?

R. Après la mort, nous devons revoir la vie qui vient de se terminer ; nous la revivons de façon rétrospective, avec l’intelligence et le cœur. Cette rétrospection terminée, nous devons alors nous présenter devant le Tribunal de Dieu, les Anges de la Loi appelés chez les orientaux : Seigneurs du Karma ; ils nous jugeront selon nos actes et, de ce jugement, il peut résulter que nous retournions à une nouvelle matrice pour renaître dans ce monde immédiatement, ou que nous passions une période de vacances dans les mondes de la lumière et de la félicité et pour finir, que nous devions nous voir obligés d’entrer à l’intérieur de la terre où sont les mondes infernaux avec toutes leurs peines et tourments.

QQuand un enfant meurt en naissant, où va son âme ?

R. Il est écrit que les âmes des enfants entrent dans les Limbes, la région des morts, mais ensuite, ils retourneront pour entrer dans une nouvelle matrice et renaîtront en ce monde.

QÀ quoi est-ce dû qu’ils meurent en naissant ?

R. Cela est dû à la Loi du Destin, les parents qui devaient passer par cette dure leçon ; ceux qui dans des vies antérieures étaient cruels envers leurs enfants, et avec cette souffrance ils s’améliorent, ils apprennent à aimer.

QServent-elles d’aide pour l’âme, les messes que l’on fait après la mort ?

R. Tout rituel aide les âmes des défunts, il est clair que les prières des souffrants apportent une consolation aux âmes des décédés.

bd-2016

Ce chapitre est tiré de Au-delà de la Mort (1970) par Samaël Aun Weor.

Get the Book