« La vérité est que avant que l’individu acquiert de nouveaux pouvoirs qu’il ne connaît même pas à distance ou possèdent, il doit acquérir des pouvoirs qu’il croit à tort qu’il a, mais que réellement il n’a pas. » – Samaël Aun Weor

Avant tout, mes chers frères, il est nécessaire de connaître le Chemin qui nous mène à l’Auto-réalisation Intime de l’Être.

Indubitablement, il est urgent de comprendre la nécessité de CRISTALLISER en nous ce qu’on appelle « l’ÂME ». Jésus-Christ a dit :

« En patience, vous posséderez votre Âme. »

Mais, avant tout, il convient de comprendre quelle est cette chose qu’on appelle « Âme »…

Je dois vous dire, avec certitude, que l’Âme est un ensemble de Lois, de Principes, de Vertus, de Pouvoirs, etc. Les gens possèdent l’ESSENCE, le Matériel Psychique pour fabriquer une Âme ou, en d’autres termes, pour cristalliser une Âme, mais ils ne possèdent pas encore d’Âme.

Il est évident que celui qui voudrait posséder ce qu’on appelle normalement « Âme » devra désintégrer les éléments psychiques indésirables qu’il porte à l’intérieur de lui : la colère, la convoitise, la luxure, l’envie, l’orgueil, la paresse, la gourmandise, etc. Virgile, le poète de Mantoue, a dit :

« Même si vous aviez mille langues pour parler et un palais d’acier, vous ne parviendriez pas à énumérer exactement tous vos défauts ». Virgil,  L’Enéide, livre six

Evidemment, au Tibet, ces derniers portent le nom « d’agrégats psychiques » ; de tels agrégats ressemblent beaucoup aux « ÉLÉMENTAIRES » dont parlent les diverses organisations de type occultiste ; ils sont la vive personnification de nos erreurs…

mary-magdalene-demons

On dit que Jésus de Nazareth chassa Sept Démons du corps de Marie Madeleine.

… Et les douze étaient avec lui, et certaines femmes, qui ont été guéries d’esprits malins et d’infirmités, Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons … – Luc 8

Indubitablement, ceux-ci représentent les SEPT PÉCHÉS CAPITAUX qui se multiplient sans cesse ; une telle affirmation de l’Evangile Christique veut dire que le CHRIST INTIME chassa de Marie Madeleine les divers agrégats psychiques inhumains qu’elle possédait.

Chacun de ces agrégats est organisé d’une manière très semblable à celle de la Personnalité Humaine ; il est doté de Trois Cerveaux : l’INTELLECTUEL, l’ÉMOTIONNEL et le MOTEUR-INSTINCTIF-SEXUEL ; chaque agrégat ressemble réellement à une personne. Si nous disons qu’à l’intérieur de notre personne humaine il y a beaucoup de « personnes » vivantes, nous n’exagérons pas ; il en est ainsi…

Tous ces agrégats se combattent mutuellement entre eux ; ils luttent pour la suprématie ; chacun d’eux veut être le maître, le seigneur, et celui qui parvient à s’imposer, celui qui parvient à contrôler les CINQ CYLINDRES de la machine organique, à un moment donné, se croit le seul ; quelques instants plus tard, cependant, il est renversé par un autre qui occupe sa place.

Ainsi, en réalité, il est vrai qu’aucune personne n’est la même ne serait-ce que durant une demi-heure. Cela semble incroyable, mais c’est ainsi !

Vous-mêmes, qui êtes assis ici, dans cette Seconde Chambre, en train de m’écouter, vous avez commencé avec un agrégat ; vous vous êtes assis pour écouter et celui-ci était très attentif. Mais, si vous prêtez attention à ce qui s’est produit à l’intérieur de vous jusqu’à cet instant précis, vous découvrirez qu’à présent vous êtes différents, que vous n’êtes pas les mêmes que lorsque vous êtes arrivés ici et que vous vous êtes assis. Pourquoi ? Parce que l’agrégat psychique qui contrôlait la machine organique et qui a commencé à s’asseoir, a été remplacé par un autre qui est maintenant en train d’écouter.

Si je vous disais que vous êtes les mêmes qu’au début, je tromperais votre Mental et même le mien.

Ainsi, en réalité, il est vrai que les agrégats psychiques changent : tantôt c’est l’un qui contrôle les Principaux Centres du cerveau, tantôt c’est l’autre ; ce ne sont jamais les mêmes…

Quant à l’Essence, qui est la chose la plus digne, la plus décente que nous ayons à l’intérieur de nous (la Conscience elle-même), il est indiscutable qu’elle se trouve embouteillée parmi tous ces multiples agrégats, agissant en vertu de son propre conditionnement…

Chacun de vous est « LÉGION » ; rappelons-nous ce que le Maître Jésus demanda au possédé de l’Évangile Biblique : « Quel est ton nom ? »

Et le possédé répondit : « Mon nom est Légion ! »

Quel est le nom de chacun de vous, ici présents ? Légion !

Vous n’avez pas de véritable Individualité ; vous ne l’avez pas obtenue ; la Conscience de chacun de vous est terriblement endormie. Pourquoi ? Parce qu’elle agit en vertu de son propre embouteillement ; alors, elle se trouve en état d’hypnose et cela est indéniable.

Quant à l’Âme en elle-même, avez-vous réussi, par hasard, à la cristalliser ? Si je disais que vous n’avez pas d’ÂME IMMORTELLE, je mentirais aussi ; je suis conscient, en effet, que vous en avez une ; il est évident que chacun de vous a une Âme Immortelle, MAIS VOUS NE LA POSSÉDEZ PAS…

Quelqu’un pourrait avoir un beau diamant rangé dans un coffre-fort ; probablement qu’il jouirait en pensant qu’il a ce joyau, mais s’il était « mis en gage », il ne le posséderait pas ; il saurait qu’il a ce joyau, mais il n’ignorerait pas, non plus, qu’en vérité il ne le possède pas.

Il arrive souvent que quelqu’un reçoive un bel héritage ; il sait qu’il l’a. Mais, l’avoir est une chose et le posséder en est une autre… Votre Âme, où est-elle ? Elle voyage dans la Voie Lactée ; elle se meut dans toute cette Galaxie ; mais vous, qui êtes assis ici, vous ne la possédez pas ; vous savez que vous l’avez, mais savoir que vous l’avez est une chose et la posséder en est une autre ; ainsi, il vaut la peine de la posséder.

Mais, comment parvient-on à posséder son Âme ? Eh bien, en désintégrant définitivement les agrégats psychiques, parce que l’Âme et les agrégats sont incompatibles ; ils sont comme l’huile et l’eau : ils ne peuvent pas se mélanger.

Si nous ne parvenons pas à désintégrer les agrégats psychiques, vive personnification de nos défauts de type psychologique, nous perdons notre Âme. « À quoi servirait-il à un homme – dit Jésus Christ – d’acquérir tous les trésors du monde s’il perd son Âme ? » Cela ne sert à rien…

Est-il possible de perdre son Âme ? Oui c’est possible ; celui qui rentre dans les Mondes Infernaux perd son Âme, c’est évident (c’est triste de perdre ce trésor). Y aurait-il un moyen de ne pas la perdre ? Oui, je le répète : EN LA CRISTALLISANT en soi-même, ici et maintenant…

Quand on brise complètement et qu’on désintègre l’agrégat psychique de la luxure (ou les agrégats, car ils sont nombreux), cette précieuse vertu de l’Âme connue sous le nom de « CHASTETÉ » se cristallise dans l’Essence que l’on porte à l’intérieur de soi. Lorsqu’on parvient à détruire, à annihiler l’agrégat psychique de la haine, se cristallise alors, en soi, la précieuse vertu de l’AMOUR ; quand on parvient à réduire en poussière cosmique l’agrégat psychique de l’égoïsme, se cristallise alors, en soi, la précieuse vertu de l’ALTRUISME ou le CHRISTO-CENTRISME ; quand on réussit à annihiler l’agrégat psychique de l’orgueil, se cristallise alors en soi l’ineffable vertu de l’HUMILITÉ…

En arrivant à cette partie de notre conférence, je dois dire, malheureusement, que de nombreux textes de type occultiste, ésotérique, etc., nous conduisent à l’ORGUEIL MYSTIQUE et c’est grave…

De remarquables auteurs, très vénérables, affirment que « nous sommes des Dieux », que « chacun de nous est un Dieu ». Il est évident que cette déclaration vient renforcer en nous l’Orgueil Mystique (qui fait beaucoup de tort sur le Sentier de l’Auto-réalisation) ; parce que quelqu’un qui est rempli d’orgueil et qui est convaincu d’être un Dieu peut se transformer en MYTHOMANE…

Indiscutablement, il n’est pas possible de se convertir en un véritable Illuminé quand on a de l’orgueil. Je ne pourrais jamais concevoir un Dieu qui soit ivrogne, fornicateur, adultère, bagarreur, égoïste, envieux, jaloux, luxurieux, etc. (en réalité, chacun de nous est tout cela).

Ça m’a fait beaucoup de peine de toujours rencontrer dans les textes occultistes, etc. (sans nommer, à cet instant, des organisations dont certaines sont très vénérables), cette terrible affirmation préjudiciable selon laquelle « nous sommes des Dieux ».

Il vaut mieux être sérieux et nous borner à la réalité des faits ; regarder ce que nous sommes et ne pas nous faire d’illusions. Nous mangeons, nous buvons, nous forniquons, nous commettons l’adultère, nous haïssons, nous critiquons, nous sommes jaloux, etc. Croyez-vous, par hasard, en un Dieu de cette sorte ? Il vaut mieux dire : « Nous sommes de vils vers de la boue de la terre » et être convaincus que nous le sommes (si nous voulons nous en convaincre, il suffirait que nous soyons sincères envers nous-mêmes).

Si nous examinons soigneusement notre existence, nous découvrirons vraiment que ce n’est pas l’une des sept merveilles du monde. Cet examen que nous ferons sur nous-mêmes et sur notre propre vie aura de merveilleuses conséquences, car il nous permettra de savoir ce que nous sommes, de comprendre que nous ne sommes rien de plus qu’un pauvre pécheur, que nous sommes de vils vers de la boue de la terre… Ainsi, de cette façon, nous marcherons sur le CHEMIN DE LA SIMPLICITÉ ET DE L’HUMILITÉ.

Quand on désintègre vraiment et réellement cet agrégat psychique de l’orgueil, il est évident que se cristallise en nous l’humilité, qui est la vertu la plus précieuse. N’oubliez pas qu’il existe non seulement l’orgueil basé sur la position sociale, sur le capital, sur le haut lignage de la famille, etc., mais qu’il existe un orgueil bien pire et plus préjudiciable que toutes ces formes que je viens de citer, et c’est l’Orgueil Mystique, le fait de nous croire des saints, très sages, le fait de nous sentir des Dieux, de croire ou de supposer que personne n’est plus grand que nous, que nous sommes de Grands Initiés, etc.

C’est grave, car, en réalité, l’orgueil ne nous permettra jamais d’avoir une relation correcte avec les parties les plus élevées de l’Être. Quand on ne peut pas avoir de relations correctes avec les parties les plus élevées de l’Être, on ne peut pas non plus jouir de l’Illumination ; on devra vivre en s’en tenant à des livres, en lisant, en écoutant les conférenciers, on ne vivra jamais l’Expérience Mystique du Réel.

Ainsi, avant tout, il est urgent de pouvoir, dans ces études, parvenir à éliminer de nous-mêmes l’Orgueil Mystique qui est le plus dangereux ; si nous y parvenons, la précieuse vertu de l’humilité surgira en nous.

Chaque fois que nous éliminons un agrégat psychique, se cristallise une vertu, un pouvoir, une loi, une faculté, un don, etc. C’est ainsi que, peu à peu, nous allons cristalliser l’Âme en nous ; cette Âme qui vit normalement dans la Voie Lactée, en voyageant, se cristallisera lentement en nous. Néanmoins, nous devons également affirmer que « si l’eau ne bout pas à cent degrés », ce qui doit se cristalliser en nous ne se cristallise pas et ce qui doit se désintégrer ne se désintègre pas.

Quand je dis que « l’eau doit bouillir à cent degrés », je suis en train de parler sous forme de parabole : je veux dire qu’il nous faut passer par de GRANDES CRISES ÉMOTIONNELLES pour désintégrer chaque défaut de type psychologique.

Je connais le cas d’une soeur gnostique qui est en train de travailler de façon terrible sur elle-même, au risque d’avoir une maladie cardiaque. Cette soeur a un AUTO-REPENTIR terrible et suprême et, tous les jours, elle pleure, elle gémit, elle souffre ; elle ne s’est jamais crue supérieure à quiconque et, cependant, c’est un Bodhisattva tombé, le Bodhisattva d’un Ange (pourvu que beaucoup imitent son exemple !).

Ceux qui agissent ainsi, avec un suprême repentir, en travaillant sur tel ou tel défaut de type psychologique, vont incontestablement désintégrer un à un leurs agrégats psychiques et, à la place, se cristallisera en eux ce qui s’appelle « l’Âme ».

Et celui qui parvient à la désintégration complète de tous les éléments psychiques indésirables qui se trouvent à l’intérieur de lui, cristallisera en lui-même son Âme à 100% (qui est, je le répète, un ensemble de précieuses Vertus ou Gemmes ineffables, d’Attributs et de Lois, de Dons et de Qualités de Perfection). Même le corps physique doit se transformer en Âme ; c’est seulement ainsi qu’on arrive là où l’on doit arriver…

Je connais de nombreux érudits, à l’Intellect brillant, qui se sont abreuvés à toutes les Philosophies du monde, tant celles de l’Occident que celles de l’Orient, qui connaissent l’hébreu, le sanscrit, le grec, etc., mais ils souffrent l’indicible ; ils ne jouissent pas de l’Illumination parce qu’ils n’ont pas encore fabriqué la « BODHICITTA »…

Ce mot pourra « sonner » pour vous de façon un peu étrange ; il s’agit d’un terme oriental. Au Japon, en Chine, en Inde, au Népal (où naquit jadis Gautama, le Bouddha Shakyamuni), on appelait « Bodhicitta » l’Âme cristallisée d’un homme ou d’une femme, bien sûr.

C’est merveilleux de voir comment tous ces divers Éléments Spirituels (Vertus et Pouvoirs) se cristallisent lentement dans l’Essence à mesure qu’elle se libère ; c’est pourquoi nous avons dit que l’Essence est le « matériau » pour cristalliser l’Âme…

Le terme « fabriquer » ne nous semble pas très correct ; en vérité, nous le trouvons très lourd, grotesque ; néanmoins, de nombreux auteurs utilisent ce terme. Accordez-moi la liberté d’être en désaccord ; je préfère dire « cristalliser » étant donné que l’Âme n’est pas quelque chose que l’on doit fabriquer ; elle existe et ce qu’on doit faire, c’est la cristalliser, et c’est différent…

Vous avez vu, par exemple, un morceau de glace ; c’est la cristallisation de l’Élément Eau. Indiscutablement, quand il est très froid, cet élément prend forme et se convertit en glace. Il est étonnant de voir la cristallisation de l’eau ; elle se réalise selon certains principes géométriques extraordinaires.

Cela se passe de façon similaire avec « l’Élément Âme » : il se cristallise selon certains tracés mathématiques et géotechniques précis, indiscutables ; c’est jusqu’au corps lui-même, celui que nous possédons en chair et en os, qui doit se transformer en Âme, et il est possible de le transformer en Âme si nous nous le proposons vraiment réellement.

Nous avons un corps de chair et d’os ; ce corps physique est formé d’organes, les organes de cellules, les cellules de molécules, etc., et nul doute qu’il y a eu un PRINCIPE DIRECTEUR, INTELLIGENT, qui a présidé à l’organisation des cellules vivantes sous forme d’organes.

L’idée de « cellules inconscientes », endormies, s’ordonnant entre elles sous forme d’organes, me fait, personnellement, franchement rire. Comme c’est absurde : « des cellules endormies, inconscientes, aveugles », comme dit Haeckel, « s’organisant sous forme d’organes ». Cela ne viendrait à l’idée de personne !

Dire que « de telles cellules s’organisent sous forme d’organes » dénonce « l’inconscience » de quelques auteurs qui ne savent que faire en voyant les merveilles de ce monde et qui croient que « tout marche de façon mécanique », sans Principe Directeur, et alors ils parlent d’un « inconscient », n’est-ce pas ? Les cellules se sont organisées de manière consciente ; c’est grâce au Principe Intelligent de la Mère Nature que les cellules peuvent s’organiser sous forme d’organes.

Mais, si nous décomposons n’importe quel atome, que ce soit celui du foie, des reins ou du pancréas, nous libérons une énergie, c’est évident. De sorte que, en ultime synthèse, le corps physique se réduit à différents types et sous types d’énergie, c’est indéniable…

Karl Marx dit : « Qu’est-ce qui vient en premier, la Matière ou la Psyché ; la Psyché ou la Matière ? » Il finit par dire que le premier est la Matière. C’est complètement absurde ! Puisque même les postulats d’Einstein disent que la « Matière n’est rien d’autre que de l’énergie condensée ». Rappelons-nous ce postulat qui affirme ce qui suit :

« l’énergie est égale à la masse multipliée par la vitesse de la lumière au carré ; la masse se transforme en énergie, l’énergie se transforme en masse ».

Qu’est-ce qui existe en premier ? L’énergie qui se cristallise ensuite en masse. Alors la Psyché, qui est une énergie au sens le plus complet du terme, vient en premier, puis vient la masse…

Observons les mondes autour du soleil ; ce sont d’énormes masses, chacune avec un poids défini, un volume exact ; cependant, ils tournent autour du soleil, mus par l’énergie solaire. Sans l’énergie solaire, ces mondes seraient dispersés dans l’espace, ils erreraient éternellement jusqu’à ce qu’ils heurtent une comète ou un autre monde ; ce serait l’anarchie, le désordre, le conflit ; mais les mondes se déplacent de façon organisée. Qui les maintient autour du soleil avec exactitude ? L’énergie !

Il est évident que c’est l’énergie centripète qui les attire ; c’est l’énergie centrifuge qui les éloigne ; c’est l’énergie qui les fait tourner, l’énergie qui les fait tourner autour de l’Astre-Roi… Alors, qui vient en premier : l’énergie ou la matière ? L’énergie, évidemment, parce que la matière elle-même n’existerait pas sans l’existence de l’énergie. Pour que la matière existe, il faut condenser l’Energie Universelle et alors la matière se met à exister, parce que la matière est de l’énergie condensée…

Concernant l’organisme humain, ce qui existe en premier est l’énergie ; elle permet aux atomes de tourner autour de leurs centres nucléaires dans la molécule ; elle permet que s’effectuent toutes les fonctions organiques, non seulement les fonctions purement reproductives ou chimiques, mais aussi les fonctions reliées aux calories, aux perceptions, etc., et, de plus, les fonctions en relation avec l’Imagination et la Volonté…

On ne pourrait concevoir un corps organique dépourvu d’énergie. Comment se réaliseraient les phénomènes catalytiques si l’énergie n’existait pas ? Le fait est que l’énergie vient en premier et la matière vient en second.

Qu’on appelle cette énergie « ESPRIT » ou « CONSCIENCE », ou comme on voudra, peu importe, mais, elle vient en premier (le nom n’a rien à y voir) ; la réalité, c’est que l’Énergie est antérieure à la Matière…

Il existe des Corps Vitaux Organiques et ceci est prouvé. Les Russes, avec un appareil, ont pu photographier le Corps Vital ; ils sont en train de l’étudier ; ils ne l’étudient pas seulement par rapport à l’organisme physique, mais bien plus : ils sont en train de l’étudier indépendamment de l’organisme physique.

Ils lui ont donné un nom ; ils l’appellent « CORPS BIOPLASTIQUE »… Résultat ? Le Matérialisme Dialectique de la Russie Soviétique a été mis de côté, dans un coin ; on y étudie à présent la Parapsychologie de manière intensive, on travaille avec l’hypnose, etc. Selon les statistiques, le plus grand pourcentage de matériel didactique parapsychologique provient de l’Union Soviétique ; cela a beaucoup dérangé les Chinois qui qualifient à présent les Russes de « révisionnistes » ; mais en fait, les Russes sont déjà passés par où passent les Chinois actuellement ; c’est ce qui est arrivé…

Pour continuer avec ces questions, nous dirons que c’est le Corps Vital qui soutient tous les processus de la vie organique et qu’on appelle « LINGA SARIRA » ou « Corps Bioplastique », peu importe…

À mesure que nous allons désintégrer les agrégats psychiques inhumains, à mesure que nous allons cristalliser l’Âme, la partie la plus élevée du Corps Vital se détachera de la partie inférieure de celui-ci, et elle s’intégrera complètement dans l’Essence et les Vertus qui se sont cristallisées dans l’Essence…

Le Corps Vital a quatre sortes d’ÉTHERS : le premier est L’ÉTHER CHIMIQUE grâce auquel se réalisent tous les processus d’assimilation et d’élimination organique, ainsi que les phénomènes catalytiques et autres…

Le second est L’ÉTHER DE VIE grâce auquel la reproduction et la gestation des êtres vivants sont possibles. Ces deux Éthers sont INFÉRIEURS, mais il y en a DEUX SUPÉRIEURS : l’Éther Lumineux et l’Éther Réflecteur.

L’ÉTHER LUMINEUX est celui qui sert de milieu aux Forces reliées avec les calories, avec les perceptions, etc.

Et L’ÉTHER RÉFLECTEUR est en relation avec l’Imagination et la Volonté. Ces deux Éthers supérieurs se détachent des deux Éthers inférieurs pour fusionner avec l’Essence, dans laquelle resplendissent alors toutes les Vertus de l’Âme ; ainsi naît alors l’HOMME ÉTHÉRIQUE, l’HOMME-CHRIST, l’HOMME-ÂME, l’HOMME-ESPRIT, qui peut entrer et sortir du corps physique à volonté…

On a dit beaucoup de choses sur les CHAKRAS des mains, des pieds ; sur la lance de Longin dans le flanc du Seigneur ; sur la couronne d’épines, etc. Ce sont les STIGMATES.

Chez Gautama, le Bouddha, ces stigmates apparaissent sur ses mains et sur ses pieds ; ce sont des VORTEX DE FORCES MAGNÉTIQUES situés dans le Corps Vital ; ils se développent totalement quand les deux Éthers supérieurs se détachent des deux Éthers inférieurs et ces deux Éthers, organisés sous la forme de l’HOMME CÉLESTE, intégrés dans l’Essence enrichie des Vertus de l’Âme, forment l’Homme Éthérique, l’HOMME CHRISTIFIÉ de la CINQUIÈME RONDE…

epochs-and-planes

Il est évident que nous nous trouvons dans la QUATRIÈME RONDE ; la PREMIÈRE était dans le Monde du Mental, la SECONDE était dans le Monde Astral, la TROISIÈME dans le Monde Éthérique, la QUATRIÈME dans le Monde Physique, la CINQUIÈME reviendra dans le Monde Éthérique ; la vie se développera alors dans le Monde Ethérique et, à cette époque, il y aura des Hommes Christifiés, comme il en existe aujourd’hui…

Et l’Homme Christifié sera tel que je vais vous le dépeindre : il aura un Corps Éthérique Christifié ; ce corps remplacera le corps physique ; ce corps sera le véhicule d’une Essence enrichie des Vertus de l’Âme ; cet Homme-Esprit de la Cinquième Ronde sera l’Homme-Christ…

Si vous comprenez cela, vous comprendrez aussi la nécessité de cristalliser votre Âme ; c’est seulement ainsi que vous pourrez vous rendre indépendants du corps physique.

En vérité, le corps de chair et d’os est très dense, très matériel, très lourd… Quand on parviendra à fabriquer le SOMA PUCHICON, c’est-à-dire le CORPS ÉTHÉRIQUE CHRISTIFIÉ qui sert de véhicule à l’Essence enrichie des Attributs de l’Âme, l’Homme-Esprit naîtra en nous ; cet Homme-Esprit ne sera plus prisonnier de son corps dense ; il pourra entrer et sortir du corps à volonté ; ce sera l’Adepte Glorieux…

Dans la vie, il y a eu quelques hommes qui y sont parvenus ; il n’est pas superflu de citer François d’Assise ; rappelons-nous aussi d’Antoine de Padoue : ce sont des mystiques chrétiens qui ont servi d’exemple et qui serviront d’exemple au monde de demain.

L’Homme Céleste n’est réellement plus prisonnier de ce cachot de la Matière Physique ; il est libre de sortir de ce corps quand il veut, pour voyager, avec ce corps, à travers l’inaltérable infini ; pour s’immerger, avec ce véhicule, dans les Monde Supérieurs ; pour descendre au fond des mers ou visiter les Dynasties Solaires dans l’Astre-Roi…

Mais, comment obtiendrait-on cela si on n’éliminait pas, au préalable, les agrégats psychiques ? Evidemment, ce serait impossible. Si nous voulons nous convertir en véritables « Hommes Chrétiens », nous devons éradiquer tous ces éléments psychiques indésirables que nous portons à l’intérieur de nous.

Ainsi, la Bodhicitta dont nous parlent les Orientaux est l’Homme Éthérique, l’homme qui a cristallisé son Âme en lui-même, qui la possède, le Véritable Seigneur…

Celui qui possède la Bodhicitta à l’intérieur de lui-même pourra se submerger au fond des océans sans subir aucun dommage et visiter les Temples du Serpent.

En Orient, il y a une plante qu’on appelle « SALUTANA » qui soigne n’importe quelle blessure, aussi grave soit-elle ; il en est de même pour les blessures de l’Âme : seule la Bodhicitta peut soigner de telles blessures.

En Orient, il y a une plante qu’on appelle « BONNE MÉMOIRE » ; celui qui la prend peut se rappeler tous les événements de sa vie actuelle et de ses vies précédentes ; telle est aussi la Bodhicitta : de façon similaire, celui qui la possède pourra se rappeler toutes ses vies antérieures et, s’il visite les Cieux Ineffables, en revenant au monde physique, en pénétrant à nouveau dans son corps, il n’oubliera aucun détail.

En Orient, il y a une plante avec laquelle il est possible de contrecarrer les sortilèges magiques, malins, des ténébreux. De façon similaire, celui qui possède la Bodhicitta ne pourra subir aucun dommage des ténébreux.

En Orient, il y a une plante avec laquelle il est possible de se rendre invisible ; celui qui possède la Bodhicitta pourra se rendre invisible, en cas de besoin, face à ses pires ennemis…

Comme un pêcheur habile qui peut se lancer au fond des mers parmi les requins et se défendre sans subir aucun dommage, ainsi en est-il de la Bodhicitta : celui qui la possède pourra de manière similaire pénétrer au fond des océans, parmi les bêtes les plus féroces, sans qu’aucun mal ne lui soit fait…

On dit que la FLEUR DE LOTUS (du Logos) soutient la Vie Universelle. Ainsi en est-il de la Bodhicitta : celui qui la possède peut conserver son corps physique vivant durant des millions d’années…

Beaucoup de gens, parmi ceux qui m’écrivent, se plaignent de ne pas savoir « sortir en Corps Astral », de ne pas « se rappeler ce qui leur est arrivé hors du corps physique », de ne pas « avoir d’Illumination », etc. Mais, comment celui qui ne possède pas la Bodhicitta peut-il avoir l’Illumination ? C’est seulement en ayant la Bodhicitta qu’on obtient l’Illumination ; celui qui ne possède pas la Bodhicitta ne jouira jamais de la joie de l’Illumination. L’Illumination n’est pas quelque chose qu’on nous donne « en cadeau » ; non, mes chers amis : elle est coûteuse et très chère !

L’Illumination s’explique seulement au moyen du Dharma-dhatu. Qu’est-ce que le DHARMA-DHATU ? Le BON DHARMA, la récompense pour les mérites acquis… Seul celui qui possède donc la Bodhicitta, c’est-à-dire seul celui qui a cristallisé l’Âme, pourra jouir de l’Illumination ; il l’aura méritée.

L’Illumination s’explique avec le Dharma-dhatu, c’est-à-dire avec le Dharma Universel, avec la récompense pour nos bonnes actions. Personne ne pourra jouir de l’Illumination s’il ne possède pas la Bodhicitta, et personne ne pourra avoir la Bodhicitta s’il n’a pas travaillé dur sur lui-même, s’il n’a pas désintégré ses agrégats psychiques…

Ainsi donc, mes chers amis, il faut travailler sur nous-mêmes si nous voulons la Christifïcation, si nous voulons posséder ce qui s’appelle « l’Âme »… « En patience, vous posséderez votre Âme » ; ainsi est-il écrit dans l’Évangile du Seigneur…

Évidemment, une DIDACTIQUE est nécessaire pour pouvoir annihiler les agrégats psychiques ; indiscutablement, nous devons commencer par l’AUTO-OBSERVATION PSYCHOLOGIQUE. Quand on admet qu’on a une psychologie individuelle, particulière, propre dirons-nous, il est clair qu’on se propose de s’auto-observer.

C’est en relation avec nos amitiés, dans la rue, au Temple, ou à la maison, ou au travail, ou à la campagne, etc., que nos défauts psychologiques qui sont cachés affleurent ; si nous nous auto-observons continuellement, nous pourrons les voir. Un défaut découvert doit être percé avec le BISTOURI DE L’AUTOCRITIQUE pour voir ce qu’il contient vraiment ; au lieu d’être là à critiquer la vie des autres, nous devons nous auto-critiquer…

Quand nous avons trouvé quelque défaut en nous-mêmes, nous devons l’analyser minutieusement, le percer, je le répète, avec le bistouri de l’Auto-critique ; c’est possible en s’appuyant sur l’AUTO-RÉFLEXION ÉVIDENTE DE L’ÊTRE, en profonde MÉDITATION. Et une fois le défaut en question compris intégralement, nous devons alors LE DÉSINTÉGRER ATOMIQUEMENT.

Le mental, à lui seul, ne peut altérer radicalement aucun défaut. Il peut le faire passer d’un niveau à un autre de l’entendement, le cacher à lui-même ou aux autres ; le justifier ou le condamner, chercher des échappatoires, etc., mais jamais l’altérer radicalement.

Il faut un pouvoir qui soit supérieur au mental ; heureusement, ce pouvoir existe, il se trouve latent dans les profondeurs de notre Être : je veux me référer maintenant de manière emphatique au SERPENT IGNÉ DE NOS POUVOIRS MAGIQUES (Isis, Adonia, Rhéa, Cybèle, Tonantzin, la chaste Diane, ou Marah, peu importe son nom). En effet, il existe ; pas à l’extérieur de nous, non ! À l’intérieur. Évidemment, un tel Pouvoir Flammigère est une variante de notre propre Être, mais dérivée.

Si, dans la méditation profonde, nous demandons de l’aide à Devi Kundalini Shakti, le Serpent Mystique des Grands Mystères, nous obtiendrons son assistance ; elle peut pulvériser n’importe quel agrégat psychique préalablement compris dans tous les niveaux du Mental. Et, une fois annihilé, à sa place surgira une Vertu de l’Âme, une nouvelle caractéristique, une Loi, un Don spécial, une Qualité ; c’est en suivant cette voie qu’on parvient à mettre en pièces, précisément, n’importe quel agrégat.

Indubitablement, si nous parvenons à la destruction absolue des divers éléments psychiques indésirables, la totalité de notre Âme sera cristallisée en chacun de nous ; cela indiquera que l’Essence, enrichie de tous les Attributs animiques, pourra à son tour se revêtir du Soma Puchicon, qui est le véhicule de l’Âme, l’HABIT DE NOCES. C’est ainsi que naît réellement en nous l’Homme Céleste ; celui-ci ne sera alors plus prisonnier du corps, je le répète…

Rappelons-nous ces paroles de Saint Paul, quand il nous a dit : « J’ai connu un homme qui a été transporté au Troisième Ciel, où il a vu et entendu des paroles, des choses indicibles, qu’il n’est pas donné aux hommes de comprendre »… Paul a été emmené avec son Soma Puchicon en tant qu’Homme-Esprit, Homme Éthérique, et, en fait, il a connu les merveilles de l’Univers…

Ainsi donc, mes chers amis, ce soir je vous ai invité cordialement à cristalliser en chacun de vous ce qu’on appelle l’« Âme ».