Iod, Le Fleuve de l’Eden

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Kabbale de la Genèse

Ancient_of_Days

«Et (Iod) un fleuve est sortie de l’Eden pour arroser le jardin (notre physicalité); et de là il s’est séparé et est devenu en quatre têtes.» – Genèse 2: 10

Dans cette conférence, nous poursuivons nos discussions sur le livre de la Genèse et la nécessité de l’étudier pour découvrir comment l’écrivain Moïse, un grand Kabbaliste, cache beaucoup de sagesse liée à l’Arbre de Vie et à l’Arbre de la Connaissance. Cette sagesse est très claire, mais seulement pour ceux qui étudient et pratiquent l’Alchimie et la Kabbale.

De nos jours, les gens connaissent ces livres qui, en Hébreu, s’appellent la Torah. Ils sont appelés la Torah parce qu’ils dérivent de ce que nous appelons le Tarot. Les œuvres originales du Tarot et de la Torah ont les mêmes racines. Maître Samaël Aun Weor a déclaré dans un de ses livres:

Enoch

Enoch

«Le septième, parmi les dix sublimes Patriarches ante-deluviens, est sans aucune supposition, complètement différent des six qui l’ont précédé au cours des siècles… (Adam, Seth, Énos, Caïnan, Mahalaleel, Jared), ainsi bien comme les trois qui lui ont succédé (Methuselah, Lamech, Noah).

«Néanmoins, il est clair que, parmi tout cela, ce qui est le plus étonnant pour nous, c’est le nom sacré d’Enoch, qui, traduit, signifie «initié, dévot, consacré ; Maître.

«La Genèse Hébraïque (5:24) affirme solennellement qu’Enoch n’est pas vraiment mort physiquement, mais plutôt «Enoch marchait avec Dieu et ne l’était pas, car Dieu l’a pris.»

«Des traditions ésotériques très anciennes, qui sont perdues dans la nuit des siècles, disent clairement qu’Enoch était sur le sommet majestueux du Mont Moria, il avait un Samadhi clairvoyant dans lequel sa Conscience Objective illuminée fut prise et transportée dans les neuf cieux (qui sont cités par Dante dans sa Divine Comédie.) Dans le dernier de ces cieux (dans le ciel de Neptune), le Patriarche a trouvé la Parole Perdue (son propre Verbe, sa Monade Individuelle particulière).» – Les Trois Montagnes par Samaël Aun Weor

«L’auteur du Tarot était l’Ange Metatron. Il est le Seigneur de la Sagesse du Serpent. La Bible se réfère à lui comme le prophète Enoch. L’Ange Metatron, ou Enoch, a livré le Tarot dans lequel l’intégralité de la sagesse divine est enfermée. Le Tarot reste écrit dans la pierre.

«Il nous a également laissé les vingt-deux lettres de l’alphabet Hébreu. Ce grand Maître vit dans les Mondes Supérieurs dans le monde d’Atziluth, qui est un monde de bonheur indescriptible. Selon la Kabbale, ce monde est la région de Kether, une très haute Sephirah.

«Tous les Kabbalistes se basent sur le Tarot et il est nécessaire pour eux de comprendre le Tarot et de l’étudier en profondeur. L’univers a été fait avec la loi des nombres, des mesures et du poids. Les mathématiques forment l’univers et les nombres deviennent des entités vivantes.» – Tarot et Kabbale par Samaël Aun Weor

C’est pourquoi nous insistons toujours dans l’étude des 22 lettres données par l’ange Metatron, qui, lorsqu’il était vivant, était le prophète Enoch.

Si vous examinez les cinq livres de la Torah, avec le reste des livres de l’Ancien Testament, vous verrez que les livres originaux (qu’ils soient écrits en Araméen ou en Hébreu) utilisent les 22 lettres de l’alphabet Hébreu – les Arcanes du Tarot de la Kabbale – que l’ange Metatron-Enoch a apporté à la Terre pour l’amélioration de toutes les âmes. C’est pourquoi nous insistons toujours sur le fait que si nous ne connaissons pas, par coeur, les 22 lettres – qui se rapportent au 22 Arcanes du Tarot – et leur signification, nous ne saisirons pas ce qui est écrit dans la Bible; en particulier le livre de la Genèse.

Dans le premier graphique que nous voyons ici, nous trouvons la lettre Iod, liée au titre de la conférence qui est: Iod, Le Fleuve de l’Eden.

Dans le graphique en haut, nous avons écrit le mot Iod avec des lettres Latines à côté de la lettre Hébraïque Iod, qui est liée à ce qu’Enoch, l’ange Metatron, dit être le fleuve de l’Eden. Cependant, quand nous voyons la forme de la lettre Iod, nous pourrions dire, «Comment se fait-il que cette lettre représente un fleuve?» C’est précisément le sujet de notre conférence.

Nous allons parler des différents patriarches qui sont dans le livre de la Genèse: Abraham, Isaac, Jacob et Joseph. Quatre patriarches; trois en-haut dans le deuxième triangle de l’Arbre de Vie, et un en bas dans Yesod, qui forment ensemble les quatre fleuves de l’Eden. Tout au long de ce cours, nous avons discuté de ces patriarches sous différents aspects, mais maintenant nous allons creuser plus profondément afin que nous puissions comprendre ce qu’est ce Iod, ce qu’est ce fleuve.

jacob

Jacob

Pourquoi mettons-nous toujours l’accent sur le fleuve de l’Eden? Eden signifie volupté, bonheur. Ici, dans le premier graphique, nous avons Jacob qui se penche humblement vers Esaü, son frère, après son retour du pays de לבן Laban, le frère de sa mère. Laban לבן, qui signifie blanc et a une valeur numérique de 10 (Iod), est un nom lié à la lumière; cela signifie qu’il était un enfant, une âme, venant du Iod des mondes supérieurs d’Atziluth descendant à Tiphereth, le cœur de la Terre. Ainsi, Jacob descendit de ce Pays dans Tiphereth avec ses quatre femmes et enfants, qui sont en d’autres termes les archétypes d’Atziluth que nous connaissons comme étant les enfants d’Israël. Ces enfants sont les archétypes psychiques ou psychologiques avec lesquels nous devons travailler et développer à l’intérieur. Nous allons en parler en relation avec les femmes de Jacob.

Pour cela, nous devons comprendre ce que Maître Huiracocha a déclaré:

«Prana en tant que principe positif et Akash en tant que principe négatif forment le premier aspect substantiel de la forme existante la plus subtile. Prana représente la force de modélisation de l’univers, c’est l’énergie absolue. Prana est mouvement, vibration, lourdeur, lumière, chaleur, électricité, magnétisme, etc., tout dans leur forme primordiale. Prana est la vie de l’éther. Le mot Prana, du Sanskrit, devrait être traduit comme énergie absolue. Il ne pourrait exister aucun type de vie dans la nature sans Prana. L’aspect positif et son aspect négatif est Akash, Prana et Akash se rapportent l’un à l’autre comme les acides se rapportent aux bases: la cause même de toutes choses est quelque chose d’infini (ceci nous ne pouvons pas comprendre puisque nous appartenons à une sphère finie). En se modifiant lui-même, Prana travaille alors comme Akash, et en se modifiant, Akash travaille alors comme Ether (qui à l’origine, était un mot désigné pour signifier une substance censée occuper l’espace au-delà de la sphère de la lune), et en se modifiant, l’Ether se désintègre et donne origine à une série de tattvas (vibrations de l’Ether).»

Ainsi, dans l’univers, il y a deux énergies ou forces principales que nous appelons Prana et Akash. Prana est l’aspect positif et actif et Akash est l’aspect négatif, passif, en relation avec les polarités. Akash est la matière primordiale ou la substance subtile qui imprègne l’espace. Akasha modifié en éther, est la source du tattva Apas, qui vibre dans cet élément liquide que nous nommons l’eau dans ce monde tridimensionnel; Akash est cet élément subtil qui contient le Prana qui imprègne l’espace. C’est le point principal de cette conférence, car la lettre Iod explique comment le Prana et l’Akash se développent ensemble. C’est en sachant cela que nous divulguons et comprenons ce que la Bible nous dit au sujet de ce fleuve mystérieux que nous avons déjà abordée sous différents aspects.

Donc, Akash est féminin et Prana est masculin, mais ils forment ensemble cette goutte d’eau primordiale que nous appelons Iod. Iod est la première lettre avec laquelle nous écrivons le saint nom de Dieu : Iod-Hei-Vav-Hei. Selon la valeur des nombres des lettres Hébraïques, la lettre Iod est le nombre dix. Mais, si nous ajoutons les nombres un et zéro, ils égalent un (1 + 0 = 1). C’est pourquoi quand nous nous référons à Kether, la première Sephirah, nous disons qu’il se rapporte à la lettre Iod et Aleph. Aleph est un et Iod est dix, mais dix est un en synthèse. La forme de la lettre Aleph contient deux Iods. En étudiant ces deux lettres, nous comprenons le mystère de l’eau en combinaison avec le feu.

Rappelez-vous que Maître Samaël Aun Weor déclare que nous devons d’abord être baptisés par l’eau, puis par le feu. Maintenant, en relation avec ce baptême d’eau et de feu, nous trouvons la fameuse échelle ou l’octave; l’échelle des sept notes que nous affirmons toujours se rapporte aux sept initiations que nous devons traverser, psychologiquement parlant. Ces sept initiations sont liées aux sept jours de la Genèse, les sept Sephiroth inférieurs dans l’Arbre de Vie qui sont: Chesed, Geburah, Tiphereth, Netzach, Hod, Yesod et Malkuth.

En étudiant le nombre sept, nous comprenons le mystère de Jacob dans la Bible. Rappelez-vous qu’après le problème que Jacob a eu avec son frère Esaü, qu’il a piégé, Jacob prend l’héritage et la bénédiction d’Esaü venant d’Isaac, leur père. Jacob s’échappe et s’en va dans le pays de sa mère et de son père. Ce pays est dans la sephirah Daath, dans le monde de Briah, le monde de la création. Il s’en va à ce pays, mais avant de partir il fait un rêve mystérieux où il s’endort en mettant sa tête sur le rocher (le rocher mystérieux de Yesod) et là il voit l’échelle qui monte au ciel. Maître Samaël Aun Weor déclare que cette échelle a sept échelons. C’est précisément sur le deuxième échelon que Jacob a cette expérience. Il voit l’échelle sur laquelle les Malachim (qui signifie rois ou anges, qui est le saint nom de Tiphereth dans Yetzirah) montent et descendent. Haut et bas.

L’échelle de sept échelon est précisément très importante; quand Jacob monte au pays de ses parents, qui est dans Daath dans le monde de Briah, il y va psychologiquement. C’est précisément ce que nous devons comprendre. Dans la Bible, il est écrit qu’il va physiquement, parce que ces patriarches étaient physiquement incarnés dans le monde; ils avaient des corps physiques mais, à travers leur vie, chacun d’eux est représenté comme un archétype. Ainsi, quand nous lisons l’histoire de Jacob, nous devons nous rappeler qu’elle n’est pas liée au plan physique mais à la psyché; Jacob représente ce que nous appelons en Sanskrit le Chit ou le Chitta, la psyché avec laquelle nous devons travailler, que nous devons développer et qui est située dans Yesod. Bodhichitta est l’union du Chit (la psyché) avec Geburah (l’âme spirituelle, la Buddhi). C’est dans Geburah que nous trouvons Isaac, parce que Jacob (Tiphereth, l’âme humaine) est le fils d’Isaac (Geburah, Buddhi, l’âme spirituelle); c’est ainsi que nous voyons que l’âme humaine, Jacob, est la projection d’Isaac, l’âme spirituelle. En nous, Jacob est un embryon d’âme que nous devons développer, et la manière dont nous faisons cela est écrite dans l’histoire de Jacob: Jacob monte et ramène tous les archétypes en travaillant avec les forces des quatre fleuves de l’Eden. Ceci est écrit comme des clés kabbalistiques dans la Bible.

Le voyage de Jacob est un voyage psychologique et spirituel que nous devons imiter; cependant, c’est seulement en sachant lire et étudier l’histoire de sa vie que nous pouvons accomplir cela. Jacob est Tiphereth, et tout le travail qu’il fait, il le réalise dans Yesod. Mais, Jacob apprend tout cela dans Daath, qui contient précisément toute la connaissance du travail qui doit être fait ici-bas. Oui, afin de travailler en nous-mêmes comme nous sommes en ce moment, nous devons savoir écouter notre Dieu intérieur, comme Ishmael, le premier fils d’Abraham, a écouté.

Ishmael

Ishmael

Ishmael est un autre nom que nous avons déclaré se rapporte à Malkuth, le corps physique, ou mieux dit, comme nous le montrons ici, le corps physique du dévot; étant donné que tout le monde ici dans ce monde physique a un corps physique, mais tout le monde n’est pas un adepte de la doctrine de la Kabbale.

Ishmael ישמעאל signifie; celui qui écoute Dieu. Évidemment, dans ces conférences, ou dans n’importe quelle religion, tout dévot qui écoute la doctrine – que ce soit la doctrine Hébraïque ou d’une autre religion – est ce qui en Hébreu est appelé ישמעאל Ishmael; celui qui écoute la parole de Dieu. Petit à petit, Ishmael se rend compte qu’il doit travailler en lui-même; c’est précisément ce que cache la Bible.

Dans la religion orthodoxe Hébraïque, ils ont une tradition qu’ils appellent Bar Mitzvah. C’est l’initiation pour les garçons qui entrent dans la treizième année de leur vie. C’est la transition de l’enfance à l’âge adulte, qui est précisément l’âge où Ishmael a été circoncis, conformément à la Genèse dans la Bible, avec Abraham. Après la circoncision, Sarai, ou Sarah, est tombée enceinte d’Abraham, et Isaac est né. Cela nous dit très clairement que si nous voulons qu’Isaac naisse en nous dans l’initiation des Mystères Majeurs, nous devons d’abord écouter la parole de Dieu et être circoncis. Cette circoncision est bien sûr aussi symbolique; cela signifie devenir un initié à part entière de la Loge Blanche.

Nous savons que les croyants Juifs, les Musulmans et les adeptes de nombreuses autres religions pratiquent la circoncision, mais ici nous parlons de son symbolisme. Couper le prépuce ou la peau qui recouvre la tête du pénis d’Ishmael ישמעאל comme un garçon de treize ans, est un symbole, cela signifie que le dévot entre dans les mystères du sexe et coupe donc la chair de son animalité pour renoncer au spasme, à l’orgasme des bêtes, tel est le sens de la circoncision.

«Et Abraham avait quatre-vingt-dix-neuf ans, lorsqu’il fut circoncis dans la chair de son prépuce. Et Ishmael, son fils, avait treize ans, lorsqu’il fut circoncis dans la chair de son prépuce.» – Genèse 17: 24, 25

Nous reconnaissons qu’il y a des laïcs qui pratiquent la circoncision comme une tradition mais qui ne transmutent pas leur énergie sexuelle; ils continuent à forniquer comme des animaux malgré leur circoncision physique. La Bible nous enseigne que des deux côtés – physique et psychologique – nous sommes toujours la graine de Chesed- Abraham.

Selon Hagar, les lois karmiques de la nature mécanique, le corps physique est la graine de Chesed-Abraham; cependant, selon l’initiation, selon le travail Alchimique que nous allons subir, nous sommes aussi la graine de Chesed-Abraham mais avec Sarah (notre Mère Divine), au moyen du pacte d’Elohim venant d’Abraham à Isaac et non à Ishmael.

«Et pour Ishmael je t’ai entendu: voici, je le bénirai, je le rendrai fécond, et je le multiplierai beaucoup; il engendrera douze princes, et je le ferai un grand גוי Goi. Mais j’établirai mon alliance avec Isaac, que Sarah portera pour toi (dans son ventre, la moelle épinière d’Ishmael), à cette heure-ci, l’année prochaine.» – Genèse 17: 20, 21

Ainsi, Ishmael est nécessaire parce que les douze princes qu’il engendre physiquement se rapportent aux douze signes du zodiaque des âmes qui naissent dans le monde physique; Ishmael ישמעאל représente le corps physique de l’âme qui écoute la parole de Dieu et la pratique.

Les Patriarches

Ainsi, à travers les sept églises d’Assiah (les chakras de la moelle épinière) de notre Ishmael (Malkuth), finalement, Dieu entendra nos supplications et Geburah nous apportera le rire (Isaac יצחק), à travers la première initiation. De cette façon, Isaac apportera יעקב Jacob de Geburah à Yesod, les talons de Malkuth et de Yesod, les talons d’Esaü, Jacob se lèvera dans Tiphereth à travers la deuxième initiation afin d’apporter tous les 12 archétypes, parmi lesquels יוסף Joseph, qui accroîtra la lumière astrale dans Malkuth à travers Hod, dans la troisième initiation. Ainsi, toutes les histoires que nous lisons dans la Genèse seront psychologiquement développées à l’intérieur de notre Ishmael ישמעאל, le dévot de אברהם Abraham, l’Intime. Observez qu’Abraham est le seul patriarche dont le nom commence par Aleph, puisque les autres noms commencent par Iod. Et c’est parce que אברהם Abraham est Abba, notre Intime exalté qui plane sur la surface des deux Iods, les eaux d’Aleph.

Joseph יוסף a existé physiquement, tout comme les autres patriarches ont existé physiquement; chacun d’entre eux a incarné la doctrine de cet archétype particulier. Le problème est que les laïques sont toujours identifiées aux physicalités de ces Maîtres et deviennent confus. Les Chrétiens par exemple, ils ne savent pas qu’outre le Maître Aberamentho physiquement a existé, il représente aussi notre propre archétype particulier interne lié au Christ. Jésus (Maître Aberamentho) a apporté la doctrine du Christ, le sauveur. Si nous ne travaillons pas avec cet archétype particulier que nous appelons Christ à l’intérieur, peu importe que nous croyons ou non en Jésus. Les gens pensent que si nous croyons en lui, c’est tout ce dont nous avons besoin, en plus de croire aux autres symboles des autres patriarches qui ont apporté la doctrine et représenté ces archétypes particuliers. Ils pensent que tout est physique; l’ignorance a créé une division ici parmi les gens qui sont les disciples d’Isaac et les autres d’Ishmael, en ignorant que les deux archétypes se rapportent l’un à l’autre. Donc, c’est très important pour nous de comprendre.

hebrew alphabet

Rappelez-vous qu’Ishmael est précisément la physicalité du dévot et à l’intérieur de lui, Kether, dont l’archétype est Metatron, Enoch, celui qui a apporté toute cette sagesse à Malkuth, la planète Terre. Dans ce graphique, vous trouverez toutes ses vingt-deux lettres plus les cinq dernières lettres que Metatron a apportées. Les cinq dernières lettres se rapportent à la façon dont vous les écrivez à la fin de n’importe quel mot et avec leurs valeurs. Les valeurs sont importantes pour que vous puissiez comprendre ce que vous lisez. C’est pourquoi chaque Kabbaliste connaît les lettres et les valeurs de celles-ci. C’est pourquoi il est toujours bon d’avoir toujours un tableau des lettres, que nous avons toujours ici dans cette école. Comme vous pouvez le voir, nous les avons ici dans cette association.

YinYodYang

Les Mains de Dieu

Donc, puisque nous mettons en exergue la lettre Iod, nous mettons ici deux mains – parce que sauf si nous avons eu un accident et perdu une ou deux mains, nous avons tous deux mains. En Hébreu, Iod symbolise une main fermée qui donne. La main droite donne. Si vous donnez quelque chose, vous étendez votre main et pour recevoir quelque chose, vous étendez aussi votre main. La main qui reçoit, qui retient ce qui est donné s’appelle כף Kaph. C’est pourquoi nous avons deux mains, le Yad et le Kaph. Une main étendue ou ouverte est Kaph. Il est beau d’étudier anagrammatiquement les versets Hébraïques de la Bible afin de voir alchimiquement comment la lettre Iod cache des secrets kabbalistiques concernant les mains ידיים אלהים mains d’Elohim.

«Ma main (יד), ma narine (אף) dans Yesod (יסד), la terre (הארץ – ha’aretz notre physicalité), et (Vav ו, la colonne vertébrale, à travers) mon sexe (מיני) a étendu les cieux, J’appelle (אליהם) Elohim, ceux qui se tiennent ensemble.» – Isaïe 48: 13

«Voici, sur la paume de mes mains je t’ai gravé, ta chaleur est devant moi continuellement.» – Isaïe 49: 16

La gauche, le כף Kaph, reçoit et est féminine; cela en contient beaucoup. C’est pourquoi la femme est celle qui crée dans son utérus, mais celle qui donne la graine qui est déposée dans l’œuf – qui est la graine de la femme – est la main droite de l’homme et elle s’appelle Yad. Est-ce que vous voyez? Pour planter, pour semer, vous avez besoin de vos deux mains. Votre main gauche tient les graines et votre main droite la prend et la met dans le sol. C’est la parabole du semeur que vous lisez dans les Évangiles. Ici vous voyez comment les deux mains sont liées comme le déclare le Zohar :

«L’union des deux natures dans Adam est également mentionnée dans les mots, «Os de mes os (Chesed) et chair de ma chair (Geburah)» (Genèse 2: 23). Nous lisons aussi qu’Elohim a planté Adam, qui est, Israël, dans le jardin sacré de l’Eden, comme il est écrit «Et Jehovah-Elohim a pris Adam et l’a mis dans le jardin» (Genèse 2: 15). Jehovah-Elohim, c’est-à-dire, le père et la mère célestes ; «jardin», la Schekinah inférieure, «dans Eden», la mère céleste, «Adam», la colonne du milieu de l’arbre sephirotique, d’où a été formé sa femme, et qui étant son plaisir ne devrait jamais être séparé de lui. C’était alors que le Saint a planté (les archétypes d’) Israël, qui sont les branches saintes du monde (d’Assiah), ou, en d’autres termes, une race (chaste) plus pure et meilleure que celles qui avaient autrefois existé; comme il est écrit: «La branche de ma plantation, l’œuvre de mes mains, afin que je sois glorifié» (Esaïe 60: 21)» – Zohar.

En ce qui concerne la Schekinah, il est écrit:

«Elle est plus précieuse que les rubis, et toutes les choses que vous désirez ne doivent pas lui être comparées. La durée des jours est dans sa main droite; et dans sa main gauche la richesse et l’honneur. Ses voies sont des voies de plaisance, et tous ses chemins sont la paix. Elle est un Arbre de Vie pour ceux qui la saisissent: et tous ceux qui la retiennent sont heureux.» – Proverbes 3: 15-18

Les laïcs qui lisent les versets précédents pensent littéralement qu’il y a un Dieu physique avec deux mains qui les fait avec de l’argile comme nous l’avons expliqué dans la conférence précédente, ils ne devraient pas penser comme ça. Les deux mains sont des forces. L’une est féminine et l’autre est une force masculine. Ainsi, c’est avec les deux polarités que Dieu travaille dans la création et c’est ainsi que nous devons le comprendre pour le comprendre profondément.

Les mystères de la Kabbale et de l’Alchimie sont cachés dans des légendes allégoriques, qui sont comme des cercueils enfouis qui cachent des trésors spirituels, écrits par des Initiés et redécouverts par des Initiés. Cependant, les ignorants interprètent généralement ces mystères littéralement.

Allégorie signifie: La représentation d’idées abstraites, de principes ou d’archétypes, de personnages, de figures ou d’événements sous une forme narrative, dramatique ou picturale. Des synonymes d’allégories sont symbole, histoires, contes, mythes, symbolisme, emblèmes, fables, paraboles ou apologue. Donc, vous devez prendre en compte tout cela lorsque vous lisez la Bible.

blake-seven

«Et Dieu a béni le septième jour.»

Maintenant, nous étudions seulement la lettre Iod, afin que nous puissions comprendre l’allégorie ou le mythe, ou le symbole qui s’y rapporte. Ici vous trouverez ce graphique merveilleux de William Blake lié au septième jour qui est la lettre Iod comme une goutte d’eau.

Le septième jour est dans le deuxième chapitre du livre de la Genèse et c’est là que nous trouvons le mystère du Iod, le fleuve qui est devenu les quatre fleuves de l’Eden et toute cette merveilleuse narration dans laquelle nous trouvons le jardin de l’Eden; Adam et Eve et tous ces beaux mythes écrits de manière Alchimique et Kabbalistique.

«Et (Iod) un fleuve est sortie de l’Eden (volupté) pour arroser le jardin (les physicalités d’Adam et Eve); et de là (de Yesod, le sexe) il a été séparé, et est devenu en quatre têtes.» – Genèse 2: 10

En Hébreu, nous écrivons «main» de deux façons: Yad, qui est la lettre Iod et la lettre Daleth (יד – Yad) ou, Kaph, dont la lettre Kaph et la lettre Peh (כף Kaph).

Yad (main) épelé יד a une valeur numérique de 5; la valeur de la lettre Iod est 10 et la valeur de la lettre Daleth est 4. Pour les réduire à un nombre inférieur, nous faisons l’addition 10 + 4 = 14. Maintenant, 1 + 4 = 5; Vous voyez? Pour voir cela, nous pouvons regarder nos mains, et voir les quatre doigts et le pouce.

Yad יד signifie bras ou main, poignée, partage, lancer, jeter. Enoch dit que le fleuve de l’Eden ressemble à la lettre Iod, ainsi, quand nous lisons que Yad est épelé avec Iod et Daleth nous trouvons que la valeur de la main «Yad» est cinq. Ceci, dans la chiromancie ou la chirologie, signifie que la volonté de Kether, le Iod de מקום Maqom, l’espace qui est au-dessus de la tête, est jeté dans la glande pinéale et de là dans Chokmah, l’hémisphère droit du cerveau, le raisonnement objectif de Iod-Hei-Vav-Hei, de là il descend à travers le bras (יד – Yad) et est reçu par le pouce et ensuite il continue à descendre dans la main (יד – Yad), et devient partagé, divisé en quatre ruisseaux ou doigts.

Maintenant, si vous déclarez que la lettre Iod est épelé יוד Iod-Vav-Daleth, nous voyons que la valeur de ces lettres ne nous donne pas le nombre 5, mais qu’elles nous donnent une autre valeur; le 10 de Iod + le 6 de Vav, est 16, plus le 4 de Daleth est 20. Vingt est la valeur de la lettre Kaph qui signifie aussi main en Hébreu. Kaph, épelé כף, a une valeur numérique de 10; la valeur de כ est 20 et la valeur de ף Peh est 800. Maintenant 800 + 20 = 820, 8 + 2 + 0 = 10, qui est la valeur de la lettre Iod, le fleuve de l’Eden.

Donc, que l’on épelle Iod avec deux lettres ou trois, on obtient toujours la valeur de dix, qui sont synthétisées dans les dix doigts des deux mains. Une masculine et l’autre féminine, peu importe comment nous le faisons. C’est précisément la beauté de l’alphabet Hébreu, la Kabbale. Ceci, pour voir comment tout est caché dans les nombres mais seulement pour ceux qui l’étudient. Sinon les fainéants qui ne le comprennent pas, ils ne font que suivre des choses traditionnelles qui n’ont aucun sens.

Ainsi que ce soit Iod ou Kaph nous donne toujours la même valeur. Les nombres sont des entités vivantes en relation avec les lettres de la Kabbale, n’est-ce pas beau? Vous avez toujours l’interaction des deux forces. C’est pourquoi le livre de Zohar déclare:

Tree_of_Life

Le Troisième Livre d’Enoch

«Dans l’antique [troisième] livre d’Enoch [3 Enoch 48: 1-4], le cours du Fleuve Céleste de la vie est décrit comme ressemblant à la lettre Iod.» – Zohar

Quand nous savons déjà ce que nous venons d’expliquer, alors nous disons: «En effet, évidemment le fleuve ressemble à la lettre Iod».

«Et un fleuve sortit de l’Eden pour arroser le jardin; et de là il s’est séparé et est devenu en quatre têtes.» – Genèse 2: 10

Le fleuve qui est sortie de l’Eden est un et les quatre têtes forment les cinq courants ou doigts d’une main, qui en Hébreu s’écrit יד Yad. C’est facile à comprendre, mais nous trouvons ici une autre citation du troisième livre d’Enoch qui malheureusement n’est pas dans la Bible; Il est écrit comme suit:

«Metatron montre Rabbi ישמעאל Ishmael la [יד ימין – Yad Yamin] Main Droite du Très-Haut, maintenant inactive derrière Lui, mais dans le futur destiné à œuvrer à la délivrance d’Israël.»

Quand nous lisons la citation précédente «la Main Droite du Très-Haut, maintenant inactive derrière Lui, mais dans le futur destinée à œuvrer à la délivrance d’Israël», nous pourrions nous demander ce que cela veut dire: Écoutez, le dévot ישמעאל Ishmael qui, comme nous avons expliqué, est le dévot qui étudie la Kabbale, mais ne la pratique pas parce qu’il ne la comprend pas encore, quand il commence à la pratiquer, il commence à mettre en activité les fleuves de la main droite du Très-Haut qui sont inactifs derrière lui. Ce n’est pas comme regarder le dos du Très-Haut pour voir ce qui se cache derrière lui: non, «inactif derrière Lui», signifie inactif dans la colonne vertébrale, en d’autres termes, les archétypes d’Israël inactifs dans le Vav, la moelle épinière, l’utérus du dévot.

Le dévot étudie la Kabbale, mais la [יד ימין – Yad Yamin] Main Droite du Très-Haut n’est pas active en lui parce qu’il fornique. C’est ce que tout le monde fait dans le monde physique mais quand nous apprenons la signification de la circoncision et que nous la suivons peut-être alors nous commençons à travailler avec יד ימין – Yad Yamin dans notre colonne vertébrale.

«Rabbi ישמעאל Ishmael a dit: מטטרון Metatron m’a dit:»

Voici, Metatron est l’ange du Très-Haut. Maître Samaël Aun Weor a écrit dans son livre Tarot et Kabbale :

«L’Ancien des Jours demeure dans le monde de Kether. Le chef de ce monde est l’Ange Metatron. Cet ange était le prophète Enoch. Avec l’aide de cet ange, nous pouvons entrer dans le monde de Kether. Le disciple qui veut pénétrer dans Kether priera l’Ange Metatron pendant ses états de Méditation profonde et il sera aidé.» – Samaël Aun Weor

Donc, Rabbi ישמעאל Ishmael médite évidemment. Le dévot peut méditer et entrer dans l’enlèvement, samadhi et ainsi, sortir de sa physicalité et parler avec Dieu. Si je vous dis cela, ce n’est pas parce que je l’ai lu. Plusieurs fois, je médite, et je sors de mon corps et je parle avec mon propre Kether individuel, parce que chacun d’entre vous a son Kether particulier, et pour parler avec cette partie haute de vous-même, vous devez sortir de votre physicalité. Beaucoup de dévots le font et leur Dieu dira: «Oui, je suis la partie supérieure de vous mais vous ne travaillez toujours pas.» Je me souviens de la première expérience que j’ai vécue avec Kether dans cette vie. J’ai parlé avec mon propre Kether et il m’a dit: «Qu’est-ce que tu veux savoir?», «Je veux savoir comment je fais là-bas dans le monde physique» et alors il a répondu directement, il a dit: «Non, tu ne fais rien et tu continue à ne rien faire.»

Eh bien, j’ai dit que c’est une réponse très franche. Puisque, alchimiquement parlant, Dieu fait tout, nous ne faisons rien. Puis je suis retourné à mon corps et j’ai dit que je devais travailler plus fort.

Mais écoutez ici comment Metatron – qui est cette partie d’Enoch ou cet archétype qui représente Kether qui parle avec Ishmael l’archétype qui représente le dévot – explique ce dont nous parlons ici mais de manière Kabbalistique et Alchimique.

«Rabbi ישמעאל Ishmael a dit: מטטרון Metatron m’a dit: Viens, et je te montrerai la Main Droite [יד ימין – Yad Imin] de Maqom מקום – espace, placée derrière (Lui) à cause de la destruction du Temple Saint; à partir duquel brillent toutes sortes de splendeur et de lumière et par lequel les 955 [9 + 5 + 5 = 19 = 10 – Iod ] cieux [10 Sephiroth] ont été créés; et que même les Seraphim et les Ophannim ne sont pas autorisés à voir, jusqu’à ce que le jour du salut arrive.»

Maqom מקום signifie espace, cela signifie aussi sceau, et il a beaucoup d’autres significations. Vous voyez l’espace de l’univers et les étoiles célestes dans Maqom מקום, l’espace. C’est ce que nous appelons aussi l’espace absolu astral. Quand nous avons une expérience dans l’espace absolu, une main peut venir de cet espace et vous donner un livre à étudier. Cette main est la lettre Iod, qui vous la donne et pour le recevoir, vous devez tendre la main. De nombreuses peintures montrent ce symbole. C’est le symbole de מקום Maqom.

Nous avons écrit ici יד ימין – Yad Imin, c’est ainsi que vous écrivez l’expression «main droite» en Hébreu ou en Araméen. Nous savons déjà que יד Yad est main. Yamin ימין signifie parfois juste la main droite, mais, la chose intéressante concernant ces mots est pourquoi les mots יד ימין Yad Yamin signifie la main droite? C’est parce que la lettre Iod est au début des deux mots. Si la lettre Iod par elle-même est au début cela signifie main. En יד ימין Yad Yamin, Yad יד signifie main et Yamin ימין signifie droite. Maintenant, si nous séparons la première lettre Iod de ימין Yamin et l’ajoutons à יד Yad, alors nous restons avec ידי מין Idi Mayin, qui signifie «par mon sexe». En Hébreu Mayin מין, Minah מינה signifie sexe, genre ou sorte, et est dérivé de, תיניות Minoth sexualité. Alors évidemment la main droite de Dieu, de Maqom, est «par Yesod, mon sexe», ce qui signifie, mon fleuve de force sexuelle, ma force sexuelle créative, ce dicton Kabbalistique est caché, mais, alchimiquement est très clair.

«Placée derrière (Lui)», parce que, comme le dévot a placé son travail Alchimique sexuel derrière lui, il a également placé la destruction du temple saint d’où toutes sortes de splendeur et de lumière brillent dans sa colonne vertébrale derrière lui. Comment détruisez-vous votre saint temple? En forniquant, c’est-à-dire en répandant le Iod, votre énergie sexuelle à travers l’orgasme des bêtes. Le Iod d’où brille toute sorte de splendeur et de lumière et par lequel les neuf cent cinquante-cinq cieux ont été créés.

Maintenant, quand nous faisons les additions de ces nombres 9 + 5 + 5, nous obtenons Arcane 19; Alliance. Et, 1 + 9 = 10. La dixième lettre est Iod, 10 cieux, 10 Sephiroth. Tout est synthétisé dans la lettre Iod. Les dix Sephiroth qui sont faites par les splendeurs de la lettre Iod, la force sexuelle.

«Et que même les Seraphim et les Ophanim ne sont pas autorisés à voir, jusqu’à ce que le jour du salut arrive.»

En effet, à l’intérieur de nous, nous ne sommes pas dignes de le voir tant que nous n’avons pas commencé à travailler avec notre propre Yeshuah, notre propre force particulière. Parce qu’en Hébreu, le salut est Yeshuah, c’est ce que nous appelons Jésus en Latin, qui est un archétype à l’intérieur; quand nous commençons à travailler avec, nous commençons à voir ces choses merveilleuses.

La Main Droite de Dieu

Right_Hand_of_Moses

«Alors Moïse a levé sa main droite et a frappé le rocher deux fois avec son bâton. L’eau a jailli, et la communauté et leur bétail ont bu.» – Nombres 20: 11

Séquentiellement, dans cette belle peinture de William Blake, nous pouvons voir le symbole de la main droite de Maqom מקום.

«Et je suis allé à ses côtés et il m’a pris par sa main (יד Yad) et m’a montré (la Main Droite de Maqom מקום) avec toutes sortes de louanges, de réjouissances et de chants: et aucune bouche ne peut dire sa louange, et aucun œil ne peut le voir, à cause de sa grandeur, de sa dignité, de sa majesté, de sa gloire et de sa beauté. Et non seulement cela, mais toutes les âmes des justes (qui signifie ceux qui pratiquent l’Alchimie sexuelle, ceux qui sont dans la chasteté) qui sont dignes de contempler la joie de Jérusalem, ils se tiennent là, louant et priant devant lui trois fois par jour, en disant:»

«Éveille-toi, éveille-toi, revêts-toi de force (עז), O (יד Yad) bras de יהוה (Chokmah)» – Isaïe 51: 9

Quand nous lisons ceci pour nous, il est très clair qu’il parle du bras (יד Yad) de Chokmah (hémisphère droit du cerveau) le fleuve, du Iod ou du bras de יהוה, du pouce qui va dans Geburah, volonté, qui est la force mais aussi appelée (Oz עז).

Mais, quand il dit «Éveille-toi, éveille-toi, revêts-toi de force O (יד Yad) bras de יהוה Iod-Havah» qui est la force de Chokmah. Comment Chokmah se revêt de force? Comment il se réveille, s’éveille? Comment s’éveille le bras (יד Yad) ou la main de יהוה? Cette force du bras ou de la main (יד Yad) est le pouce de Geburah qui s’éveille dans Daath, puisque de là le bras (יד Yad) s’étend en ouvrant le poing; c’est ainsi que le bras ou la main (יד Yad) se sépare et se transforme en quatre têtes ou quatre doigts.

Quand nous étudions l’Arbre de Vie, nous savons très bien que la force du cœur, la force de Geburah, descend à Yesod dans Malkuth pour que les hommes aient la force sexuelle; en d’autres termes, pour que les hommes aient physiquement l’érection, ils ont besoin d’éveiller les forces puissantes du cœur (le royaume de Chokmah) pour que le sang circule dans leurs organes génitaux. Donc, quand nous lisons «éveille-toi, éveille-toi, bras de Iod Havah», cela signifie faire quelque chose dans votre cour, dans votre cœur, avec votre femme prêtresse et avoir une érection parce que (Oz עז) la puissance de Geburah est le premier des quatre fleuves appelés Pishon, qui donne la force au hommes dans l’acte sexuel dans Malkuth, sa femme prêtresse, dans sa Yoni, le fleuve Euphrate. Selon comme il est écrit:

«Il a fait en sorte que son bras glorieux (זרוע תפארת Zeroah Tiphereth) aille à (Netzach – Victoire) la main droite (יד ימין Yad Yamin) de Moïse.» – Isaïe 63:12

Tiphereth, comme nous l’avons expliqué, est au milieu, dans le cœur et est lié à Moïse (volonté). Ainsi, la force, la systole-diastole de Geburah, remplit le cœur, qui pompe le sang vers le mental qui est Netzach, la main droite de Moïse. C’est ce que fait Moïse dans toutes ses merveilles alchimiques; il sépare les eaux ou la mer rouge. Il l’a fait parce qu’il recevait la force de Geburah à travers Tiphereth dans sa main droite parce que c’est Moïse qui contrôle Netzach, le mental, le pharaon en d’autres termes.

Jehovah יהוה (Chokmah) dit: «Laissez aller mon peuple!» Qui sont ces gens? Ce sont les archétypes. Mais pour accomplir cela, le mental(le pharaon) doit être contrôlé avec la main droite de Moïse.

Moïse est Tiphereth qui reçoit la force de Geburah à travers l’Alchimie sexuelle. En d’autres termes, pour ce faire, nous devons pratiquer l’Alchimie sexuelle. Moïse, en tant qu’archétype, symbolise la volonté, qui s’éveille comme un feu sexuel dans le pilier central; Moïse doit être éveillé.

«Éveille-toi, éveille-toi!» Enoch ne parle pas de votre psyché lascive et pécheresse. Mais à propos de Moïse, la volonté, que nous devons éveiller par rapport à l’Alchimie sexuelle. Cela se rapporte aussi aux fleuves parce que Tiphereth est Hiddekel. Et dans la main droite se trouve Chesed, qui est l’autre fleuve, qui s’appelle Gihon. Pishon est Geburah, Gihon est Chesed, etתפארת זרוע Zeroah Tiphereth est Hiddekel, vous voyez? Il se réfère à trois fleuves sans en écrire le nom. תרוע תפארת Zeroah Tiphereth est un, Geburah est la force (עז), et Chesed est la main droite (יד ימין Yad Yamin) de Moïse, qui est au-dessus de Netzach – Victoire. Donc trois fleuves; le quatrième est la force sexuelle de Malkuth, la femme.

«À ce moment, la (יד ימין – Yad Imin) Main Droite de Maqom מקום (qui signifie le sceau מקום de Chasteté) pleurait.»

«Et il sortit de ses cinq doigts, cinq fleuves de larmes et tombèrent dans la grande mer et secouère le monde entier, selon qu’il est écrit (Ésaïe 24.19,20): «La terre est complètement brisée, la terre est propre dissous, la terre est bouleversée, la terre chancelle comme un homme ivre et sera déplacée comme une hutte», cinq fois correspondant aux doigts de sa (גדולה יד ימינית) Grande Main Droite.» – 3 Enoch 48 : 1-4

La Main Droite de Maqom מקום se rapporte aux forces d’Akash et de Prana, que les initiés hommes et femmes travaillent dans Daath, l’acte sexuel même – s’ils ne pratiquent pas l’acte sexuel comme des animaux mais le font avec transmutation. Et c’est tout ce qui est écrit dans le livre d’Enoch, kabbalistiquement et alchimiquement. C’est ce qu’indique le Zohar quand Enoch déclare que le fleuve de l’Eden a la forme de la lettre Iod. Ou la lettre Iod qui cache les deux mains, la positive et la négative, dont nous parlons ici. Vous le comprenez bien? Suivez-vous cela? C’est précisément le fleuve de l’Eden que nous abordons ici.

brightness

Ha’Naher הנהר Le Fleuve et נהרה Nahera Luminosité

C’est pourquoi le livre de la Genèse dit: (ושם הנהר השני גיחון) «Et le nom du deuxième fleuve (הנהר Ha’Naher, נהרה Nahera, signification, fleuve ou luminosité) est Gihon.» – Genèse 2: 13. Nous arrêterons ici et expliquons.

Comment écrit-on le fleuve en Hébreu? Avec quatre lettres: Hei-Nun-Hei-Resh : Ha’Naher הנהר. Mais si on change la lettre Hei et la met à la fin alors on lit נהרה Nahera, qui est traduit dans «Ezra 5: 6» comme fleuve, mais, cela signifie aussi lumière, luminosité. Vous lirez de cette façon avec cette anagramme. Et le nom, la luminosité est partie (de בריאה Briah, l’aspect supérieur) de l’Eden à l’eau, avec la lumière, le pays de Cush, le jardin (le système nerveux central de Malkuth-Egypte-Assiah). En d’autres termes, la lumière de l’eau est נהרה Nahera; l’eau est l’habitat de la lumière l’habitat du feu. De nos jours, il est facile de comprendre cela. Grâce à la force de l’eau nous avons de la lumière, de l’électricité. Avec l’électricité, nous pouvons brûler beaucoup de choses.

Donc, quand nous disons qu’une luminosité ou un fleuve est sortie de l’Eden, c’est la même chose car un fleuve transporte l’eau et l’eau transporte la lumière.

«Et (ו Vav) un fleuve (le pouce) sortit de (Daath, le supérieur) Eden pour arroser le jardin; Et le nom (ומשם, Va’M’Shem – יהוה) était séparé (mieux dit, inversé comme והיה Va’Heieh) et (c’est ainsi) est devenu en quatre têtes.» – Genèse 2: 10.

Nom « שם Shem» est écrit comme ומשם, Va’M’Shem, le fleuve est cachée comme la lettre Vav, la colonne vertébrale, les eaux sont symbolisées comme la lettre Mem. Qu’est-ce que שם Shem? שם Shem est השם Ha-Shem יהוה. Lorsque le י Iod de יהוה s’écarte de Chokmah, il s’allonge comme ו Vav. Ainsi la lumière d’Atziluth, le י Iod, qui est dans המים Ha-Mayim, les eaux vivantes de l’Eden, est le fleuve, le ו Vav, le pouce, qui à travers le יד Yad devient quatre doigts, quatre Vavs, quatre noms, à savoir:

Le nom du premier (ו Vav) est Pishon שם האחד פישון, qui est Isaac.

Le nom du deuxième (ו Vav) fleuve est Gihon ושם-הנהר השני גיחון, qui est Abraham.

Le nom du troisième fleuve (ו Vav) est Hiddekel ושם הנהר השלישי חדקל, qui est Jacob

Et le quatrième (ו Vav) fleuve est Phrath (Euphrate) בן פרת יוסף בן פרת, qui est Joseph

Ici bas dans Malkuth, Joseph est appelé – בן פרת יוסף בן פרת fils fécond Joseph, fils de Phrath (Genèse 49: 22). Le vrai nom du quatrième fleuve est תרת Phrat, quand nous lisons הוא פרת – Eua Phrat cela signifie «c’est Phrath», qui est Yesod.

«Car le commandement est une lampe; et la (תורה Torah) loi est lumière (אור Aur) et un mode de vie (חיים Chayim) réprimande d’instruction.» – Proverbes 6: 23

tarot-22

En d’autres termes, le commandement est une lampe et la Torah est la lumière. La Torah, qui est le même Tarot, est la loi sous la lumière des vingt-deux arcanes. C’est ainsi qu’il est écrit dans Proverbes 6: 23; c’est ainsi que la lumière des vingt-deux lettres ou commandements devient quatre fleuves, comme il est écrit dans le livre de la Genèse. Maître Samaël a déclaré:

«Il est impossible d’atteindre une réalisation profonde sans l’Alchimie des forces solaires féminines [la lumière d’Atziluth].» Le Christ, dans Sa dignité de Christ Cosmique a dit: «Je suis (Daleth) la porte et par moi si quelqu’un entre il sera sauvé, il entrera et sortira, et il trouvera des pâturages.» – Jean 10: 9

«La substance Christonique (le Iod) de (Chokmah) (Yeshuah) le Sauveur du monde est placée dans (Phrat) notre semen Christonique. C’est pourquoi (le Iod et Daleth) la porte qui entre dans l’Eden est dans (Yesod) nos organes sexuels.» – Samaël Aun Weor

Samaël Aun Weor a toujours écrit en synthèse; quand nous lisons la Bible, nous voyons que la substance Christonique du Sauveur du monde est placée dans (Phrat) comme force sexuelle dans notre physicalité, ce qui s’appelle le Jardin de l’Eden. Nous prenons toujours ces deux Sephiroth – Yesod et Malkuth – comme un, parce que nous sommes un. Yesod est la quatrième dimension, le corps vital. Le corps tridimensionnel est le corps physique, Malkuth. Les deux sont corrélés à un seul corps. Le corps vital est l’aspect supérieur de Malkuth. C’est pourquoi Maître Samaël dit que si nous investiguons sur Malkuth, nous découvrons qu’il est également sorti de Yesod.

En étudiant le saint nom de Dieu, Iod-Hei-Vav-Hei, nous découvrons ce fleuve de l’Eden, parce que le Fleuve Céleste de la vie est décrit comme ressemblant à la lettre Iod, n’est-ce pas? Ainsi, nous découvrons que Yad (main) est écrit avec Iod et Daleth qui, lorsqu’ils sont additionnés, sont cinq. Donc, le mot יד Yad – mains donne la valeur cinq selon les valeurs de ses deux lettres; et cinq est la valeur de ה Hei, la cinquième lettre, qui est écrite deux fois (comme deux mains) dans יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, le saint nom de Dieu. Cela signifie que י Iod est caché dans ה Hei. Quand nous disons cela, c’est parce que nous reconnaissons que י Iod est en bas à gauche de la forme de la lettre ה Hei, et son côté supérieur droit forme un ד Daleth. Bien que Hei soit orthographié Hei-Aleph, mais la forme d’Aleph a deux Iods, les forces sexuelles masculine et féminine, c’est pourquoi Hei est féminin. La force sexuelle génitale féminine qui contient deux Iods, deux testicules ou deux ovaires.

C’est pourquoi Iod Hei orthographie יה «Jah» – Hallelu-Jah. «Jah» יה, les deux forces de l’Eden à l’intérieur de nous. Le nombre dix de la lettre Iod plus le nombre cinq de la lettre Hei est égal à six. Six est la valeur de la lettre Vav. Cela signifie que le Iod (le potentiel shakti) de Hei (nos organes génitaux) s’exprime en tant que feu à travers Vav (notre moelle épinière) qui est la sixième lettre. Cela nous montre que le mystère de יה «Jah», le saint nom de Dieu qui est Iod Hei יה «Jah», est caché en nous à l’intérieur du six, Vav (notre moelle épinière). C’est pourquoi nous trouvons la lettre Iod en bas à gauche de la lettre Hei et en haut de la lettre Vav ; Iod (le potentiel shakti) est contenu dans les deux. C’est pourquoi le mystère de Iod-Hei-Vav, la trinité, s’exprime à travers le second Hei de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, ici dans la gorge et le haut du Vav, la colonne vertébrale, dans notre physicalité. C’est ainsi que Va’Ha’ner Itza M’Eden והנר יצא מעדן Et une bougie (ונהר anagramme de Va’Naher – et un fleuve) est sortie de l’Eden pour arroser le jardin; et de là il s’est séparé et est devenu en quatre têtes.» (Genèse 2: 10) L’addition Kabbalistique des quatre têtes est: 1 + 2 + 3 + 4 = 10. Dix est Iod, le fleuve Akashique du Prana qui flue à travers les dix sephiroth de l’Arbre de Vie ; le flux de la vie qui à travers les Quatre Mondes de la Kabbale suit la séquence de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, le saint nom de Dieu.

Abraham_and_the_Angels

Le Iod à l’intérieur de la Mystérieuse Lettre Hei

En ce qui concerne la trinité s’exprimant à travers le deuxième Hei de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, dans le graphique suivant, nous voyons אברם Abram agenouillé devant trois anges, qui apparaissent avant la naissance d’Isaac. Nous voyons Sarai écouter ce que les anges disent à Abram, dont le nom, avec Sarai, était attaché à la lettre Hei de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei.

La lettre Hei ne se trouve pas dans le nom de אברהם Abraham qu’après sa circoncision, quand son nom a été changé de אברם Abram en אברהם Abraham. C’est alors que la Schekinah s’attacha et demeura avec lui, et c’est pourquoi il est écrit:

«Et Elohim dit à (Chesed) Abraham, Quant à Saraï ta femme, tu n’appelleras pas son nom Saraï, mais son nom sera Sarah (en joignant la lettre Hei à son nom). Et je la bénirai, et je te donnerai aussi un fils: oui, je la bénirai, et elle sera la mère de (עמים Omim) nations; les rois des Goims (לגוים מלכי L’Goim Malaki) seront d’elle.

«Alors (Chesed) Abraham tomba sur son visage, et rit, et dit dans son cœur, un enfant naîtra-t-il à celui qui a cent ans? Et Sarah, qui a quatre-vingt-dix ans, doit-elle porter?

«Et (Chesed) Abraham a dit à Elohim, O que (le Iod d’) Ishmael (dans Malkuth) puisse vivre devant toi!

«Et Elohim dit: Sarah (la Schekinah), ta femme te donnera vraiment un fils; et tu appelleras son nom Isaac; et j’établirai mon alliance avec (le Iod de) lui pour une alliance éternelle, et avec sa graine après lui.

«Et quant à (le Iod d’) Ishmael (Malkuth), je t’ai entendu: Voici, je l’ai béni, et je le rendrai (physiquement) fécond, et je le multiplierai extrêmement; douze princes (douze tribus) il engendrera (de son Iod), et je le ferai un grand גוי Goi. Mais j’établis mon alliance avec (le Iod d’) Isaac, que (dans la première initiation des Mystères Majeurs) Sarah (la Schekinah) te portera (dans la colonne vertébrale d’Ishmael-Malkuth) à cette heure l’année prochaine. Et il cessa de parler avec lui, et Elohim monta (au premier triangle de l’Arbre de Vie) de (Chesed) Abraham.» – Genèse 17: 15-22

Ainsi, l’alliance sera établie avec (le Iod d’) Isaac (Geburah) et non avec (le Iod d’) Ishmael (Malkuth); cependant, en suivant les commandements d’Elohim, c’est-à-dire en travaillant avec l’Alchimie sexuelle, Ishmael sera béni en développant le Iod d’Isaac à l’intérieur. Ainsi, comme vous le voyez, Isaac est développé dans notre physicalité, il est le fils de Sarah et Abraham dans la moelle épinière d’Ishmael qui est Mitsrayim, puisque Ishmael (qui symbolise l’embryon d’âme נשמה Neshamah est piégé dans l’ego animal) est le fils d’Abram et d’Hagar la מצרית Mitzraith (Égyptienne), qui l’a développé dans son utérus féminin. Ainsi, tous ces archétypes, à savoir Abraham, Sarah et Isaac, sont à l’intérieur d’Ishmael. Comme nous l’avons déjà dit, Ishmael ישמעאל représente le corps physique de l’embryon d’âme, le dévot, qui écoute la parole de Dieu et la pratique.

Abraham se réfère à ces trois anges comme Mon Seigneur d’une seule manière, mais pourquoi parle-t-il d’une seule manière devant trois anges? Parce que Iod-Hei-Vav sont un dans le Hei de son nom!

«Shema שמע Écoute, ישראל Israël יהוה Iod-Hei-Vav-Hei notre Elohim est un יהוה.» – Deutéronome 6: 4

En d’autres termes: Le Iod d’Ishmael ישמעאל, c’est-à-dire le Iod de celui qui (שמע Shema) écoute אל Dieu (Chesed-Abraham), devient le Iod d’Israël ישראל, qui est le même Iod de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, qui est le Iod en bas à gauche du Hei supérieur et inférieur, et le Iod au sommet du Vav. Le Iod d’Isaac יצחק, le Iod de יעקב Jacob, le Iod de יוסף Joseph et le Iod de la tribu de יהודה Judah, tous sont un seul Iod. Le Iod, le fleuve qui est sortie de l’Eden pour arroser le jardin.

Ces Iods apparaissent comme trois dans יהו Iod-Hei-Vav, et deviennent un dans notre ה Hei inférieur, notre physicalité. Nous avons trois cerveaux, à savoir, la tête, le cœur et le cerveau sexuel-instinctif-moteur; trois systèmes de cerveaux mais nous sommes un corps, un individu, de la même manière là-haut. C’est trois, mais c’est une force, symbolisée par trois anges, afin que nous puissions comprendre et saisir le sens profond du Hei de אברהם Abraham. La Genèse déclare: «Et l’esprit de Elohim», que nous affirmons toujours être אברהם Abraham, «planait sur la surface de (המים Ha-Mayim) les eaux [de עדן Eden], parce que c’est sur nos eaux mercurielles bénies qui fluent à partir du fleuve qui sort à partir du plaisir (עדן Eden) sexuel, sur lequel notre propre esprit particulier, אברהם Abraham, doit planer.

Blake_Adam

Adam אדם symbolise l’eau: les deux lettres י Iod dans la forme de la lettre א Aleph de אדם Adam symbolise les eaux au-dessus et en-dessous du firmament ou lettre ו Vav; le י Iod au-dessus, la partie masculine; le י Iod en-dessous, la féminine; le י Iod au-dessus a l’image de אל-הים Elohim (le Dieu de la Mer) dans le premier Hei de יהוה; le י Iod en-dessous a la ressemblance de אלה-ים Elohim (la Déesse de la Mer) dans le deuxième Hei de יהוה. Le firmament est symbolisé par Azoth les eaux de la lettre Vav, le Jourdain, qui est entre les eaux au-dessus et les eaux en-dessous. La lettre ד Daleth d’Adam symbolise la porte vers les quatre fleuves, les deux polarités de l’âme du mercure joint dans Adam et Ève qui montent à travers leurs deux fleuves, Ida et Pingala, la ressemblance féminine et l’image masculine respectivement. La lettre Mem d’Adam, symbolise מים Mayim, le Iod entre deux eaux. Les lettres d’Adam אדם, Aleph א, Daleth ד, Mem ם, donnent la valeur de 1 + 4 + 40 = 9 Yesod, les eaux sexuelles.

«Et j’entendis le nombre de ceux qui étaient scellés: et il y avait cent quarante-quatre mille (144000 = 9) scellés de toutes les tribus des (archétypes) enfants d’Israël.» – Apocalypse 7: 4

Enlevez de votre mental l’idée que l’esprit plane sur les eaux des océans Atlantique ou Pacifique; c’est en nous, pendant l’Alchimie sexuelle. Ce qui est important pour l’esprit de planer, c’est-à-dire, au-dessus de nos propres eaux Akashiques qui contiennent les forces sexuelles Praniques, que nous désignons ici, comme Iod, le fleuve de l’Eden. C’est pourquoi nous avons écrit le nom d’Elohim (Iod-Hei-Vav-Hei) pour comprendre. Dans une autre conférence, nous vous avons dit que Iod est dans la tête, Hei est dans la gorge, Vav est la moelle épinière, et le Hei est notre force sexuelle. C’est ainsi que nous voyons les quatre lettres du nom de Dieu dans notre physicalité.

Maintenant, sur le graphique, nous trouvons également le mot – Shiphchah שפחה, lisez-le de la façon dont nous devons le lire. Parce que beaucoup de gens liront ceci comme Shiph-chah mais en Hébreu ça ne sonne pas comme ça puisque dans cette langue le son ‘CH’ comme dans chemise n’existe pas. ‘CH’ se rapporte à la lettre Chet. «Shiphchah» qui est écrit là en rouge. Cela signifie serviteur ou servante. Ceci est très important à comprendre parce que chaque épouse des patriarches, que ce soit Abraham, Isaac ou Jacob, leurs femmes avaient des שפחת shiphchoth (servantes). Si vous comprenez le symbolisme, vous comprendrez que les quatre épouses des patriarches, à savoir, Sarah, Rebecca, Leah et Rachel avaient des שפחת Shiphchoth.

«Et Saraï, femme d’Abram, ne lui a pas porté, et elle avait une Shiphchah, servante, Égyptienne, et elle s’appelait Agar.» – Genèse 16: 1 Ainsi, Agar, la Shiphchah שפחה de Saraï enfanta un fils, et l’a appelé Ishmael.»

Les autres, Bilhah et Zilpa, étaient les Shiphchoth servantes des deux sœurs qui ont épousé Jacob. Donc, ces שפחת shiphchoth représentent les aspects inférieurs du Hei. Nous savons toujours que les matriarches représentent les aspects supérieurs du Hei dans Daath et les servantes le Hei inférieur dans Yesod. Le livre du Zohar déclare, tous les Kabbalistes savent que la quatrième lettre Hei, qui a été écrite deux fois dans le nom de Dieu, est la fille ou la servante de la première lettre Hei. C’est ainsi que la Kabbale interprète le double Hei. Ce n’est pas comme ce que les laïcs pensent que Jacob avait, en tant qu’épouses, deux sœurs et avait aussi des rapports sexuels avec leurs servantes; littéralement, il est écrit de cette façon, mais à la lumière de l’Alchimie sexuelle, cela ne veut pas dire cela.

Écoutez, Hei, la quatrième lettre de Iod-Hei-Vav-Hei, est la Shiphchah servante de Iod-Hei-Vav. Ce Hei représente le quatrième monde de la Kabbale nommé Assiah עשה; et Assiah est Malkuth מלכות la dixième sephirah de l’Arbre de Vie. Parmi les sept sephiroth inférieurs de l’Arbre de Vie, Malkuth מלכות représente le septième corps d’Adam, qui est une sephirah féminine, représentée par Eve, qui est représentée par Zayinןין la septième lettre de את Ath, l’alphabet Hébreu.

AZOTH

«Et les cieux et la terre furent achevés, et toute leur armée. Et sur (Zayin ז, la septième lettre, la femme) le septième jour Elohim a terminé l’œuvre (de אשר Asher, le troisième Logos), qu’il avait fait (dans עשה Assiah); et il s’est reposé sur (Malkuth מלכות, Zayin ז, la septième lettre, la femme) le septième jour de toute son œuvre qu’il (אשר Asher, le troisième Logos) avait fait (dans עשה Assiah). Et Elohim bénit (Assiah, Malkuth, Zayin ז, la septième lettre, la femme) le septième jour, et le sanctifia: parce qu’en lui (dans la férocité Azoth עזות ) il s’était reposé de toute son œuvre que (אשר Asher, le troisième Logos) Elohim a créé et fait (avec עשות Asoth).» – Genèse 2: 1-3

«Et Adam a dit, Ceci (זאת zoth… dans la férocité תות Azoth) est maintenant l’os de mes os, et la chair de ma chair: ceci (זאת zoth) sera appelé (אישה) Ishah, parce que (זאת zoth) était pris hors d’Ish (feu איש).» – Genèse 2: 23

Asoth עשות est le pluriel de עשה Assiah – Malkuth, parce qu’il représente les deux physicalités homme-femme, leur septième corps, leurs organes génitaux, la septième lettre זין Zain. La (férocité) Azoth עזות est cachée dans le ש Shin (feu) d’Asoth עשות, les deux mots (עזות Azoth et Asoth עשות) se rapportent à l’Âme du Mercure, le Mercure de la philosophie secrète chez l’homme et la femme.

Maintenant, la septième lettre selon את Ath, l’alphabet Hébreu, est Zayin זין. Zayin זין est toujours associé aux organes sexuels ou à Malkuth מלכות, l’aspect féminin de la lettre ו Vav ; la sixième lettre qui représente Adam, qui a été fait au sixième jour. Zayin ז est à gauche de la lettre ח Chet et ו Vav à sa droite, ils sont joints par une lettre י Iod. Ces trois lettres ויז forment ensemble la forme de la lettre ח Chet. C’est pourquoi il est écrit dans la Genèse:

«Et Adam (représenté par la lettre ו Vav) appela sa femme (représentée par la lettre ז Zayin) Eve, parce que (grâce à la lettre י Iod) elle était la mère de toute vie (חי Chai).» – Genèse 3 20

Voici comment Zayin ז, la septième lettre, est extraite de l’intérieur d’Ath, le Logos, afin de rendre le mot זאת-zoth «ceci», qui est le quatrième monde Kabbalistique, nommé עשה Assiah, qui est Malkuth, le septième corps, notre physicalité, représentée dans la quatrième lettre Hei de Iod-Hei-Vav-Hei. À la fin de Genèse 2: 3, il est dit: עשות Asoth. Nous savons qu’Azoth est le mercure de la philosophie. Évidemment la lettre שין Shin (feu) est écrite dans le mot עשות Asoth au lieu de Zayin comme dans Azoth עזות (férocité). Asoth עשות (faire) ou Azoth עזות (férocité) montre ce que nous appelons en Latin «mercurius extractus» de עשה Assiah. Asoth עשות est un mot pluriel pour עשה Assiah parce qu’il se réalise entre mari et femme comme l’âme du mercure, une substance qui est extraite d’Assiah, notre physicalité, à travers le processus de distillation pendant l’Alchimie sexuelle ; le «mercurius extractus» des eaux sexuelles féroces de notre physicalité.

C’est pourquoi dans l’Alchimie nous nous référons toujours à Azoth, mais Moïse l’a écrit avec des lettres Hébraïques, en ce qui concerne ce dont il parle au septième jour. Cela signifie que dans l’acte sexuel, nous devons extraire l’Azoth עזות (férocité) de nos eaux sexuelles afin de faire tout ce qui est écrit dans la Genèse qu’Elohim (עשות Asoth) a fait. Ceci est une déclaration Alchimique. Parce qu’il est très clair au septième jour de la Genèse qu’Elohim s’est reposé dans עשות Asoth pour faire tout le travail qu’il a fait dans עשה Assiah.

Ce (עשות Asoth) qu’Elohim a fait au septième jour non seulement symbolise Zayin ז la femme mais symbolise aussi le «mercurius extractus» de עשה Assiah, notre corps physique, Malkuth, qu’il soit homme ou femme. Le corps physique construit le Iod, la graine sexuelle, le semen, dans Yesod, qu’il s’agisse des organes génitaux masculins ou féminins. En Alchimie, nous appelons semen les sécrétions des organes sexuels, qu’elles soient féminines ou masculines. Ainsi, pendant l’Alchimie sexuelle, nous libérons et sublimons l’Azoth עזות (férocité) de notre graine, semen, cela arrive quand nous le transmutons, mais cela n’arrive pas quand nous éjaculons le semen, quand l’éjaculation se produit alors ש Shin (le feu) sort de עשות Asoth, nos physicalités; quand cela arrive, nos (עשות Asoth) physicalités avec notre Conscience deviennent (תות Uth) perverties.

«Considérez l’acte (מעשה M’Assiah) de (את Ath, le Logos) Elohim: pour qui (מי Mi, le Saint-Esprit) peut réparer ce que (את Ath, le Logos) il (אשר Asher) a (עות) déformé.» – Ecclésiaste 7:13 Observez les mots, à savoir, Mi מי et Asher אשר, les deux signifient «Qui». Iod י est dans Mi מי et Shin ש feu dans אשר Asher.

Lorsque nous éjaculons notre semen comme le font les animaux, nous nous déformons alors, nous multiplions alors comme des animaux, même si nous le faisons de manière très édifiante et digne. Forniquer est facile, n’importe qui peut le faire, que ce soit un Kabbaliste ou non, que l’on soit quelqu’un de très religieux ou non. Quand un religieux ou un non-religieux, Kabbaliste ou non, atteint l’orgasme des bêtes, ils multiplient leur bestialité. Mais, à travers l’Alchimie sexuelle, nous expérimentons un autre type de multiplication qui est spirituelle; nous nous multiplions spirituellement à l’intérieur, pas à l’extérieur. Une telle multiplication spirituelle est (עשה Assiah עשויה) faite par עשות Asoth qui est le résultat de la transmutation sexuelle, parce que ce que nous mangeons, pensons, et toutes les impressions que nous recevons sont synthétisés dans notre semen, dans notre graine, dans notre י Iod, le fleuve.

Shiva-Ganga

Prana, Akash, Ether et les Cinq Tattvas

Le Iod, le Prana de l’Akash (l’eau subtile qui imprègne l’espace) est transformé en éther et l’éther en cinq tattvas, qui vibrent dans Yesod, notre corps vital, ou corps éthérique qui, à travers notre métabolisme physique, se transforme en graine qui navigue dans nos eaux sexuelles.

Voici les cinq tattvas: Akash, Tejas, Vayu, Apas, Prithvi. Ces cinq vibrent dans la partie vitale supérieure de notre physicalité. Nous, les dévots masculins ou féminins, les recevons dans notre Semen, ainsi, si Abraham, notre Intime, transmute le Iod d’Ishmael à partir de nos eaux sexuelles, alors l’Azoth est libéré et crée Isaac, Jacob et Joseph, etc… C’est très intéressant… le livre du Zohar, lorsqu’il aborde la fête de la circoncision ou de l’Alchimie sexuelle, énonce ce qui suit:

«Quand le Iod est uni à Hei, ils forment un fleuve céleste, comme il est écrit «Et un fleuve sortait de l’Eden pour arroser le jardin». Génèse 2:10 Que personne ne peut néanmoins objecter et dire, «quand ils sont unis? comme si c’était quelque chose d’impossible et d’absurde, car ils le deviennent très certainement.» – Zohar

Si nous unissons la lettre י Iod (יד Yad – main) avec la lettre Hei (dont la forme est faite par un ד Daleth à son côté droit et un י Iod à son côté inférieur gauche, les deux lettres qui orthographient יד Yad-main) nous formons les deux mains d’Elohim, l’une masculine et l’autre féminine; Iod-Hei = Phallus-Utérus.

Si nous unissons la lettre Iod avec les dents, qu’avons-nous? Ce que je voulais dire, si nous unissons la lettre Iod aux lettres Shin et Nun qui épellent שין Shin-Dent ou Dents, alors qu’avons nous? Nous avons le Iod, le fleuve de l’Eden qui devient les quatre matriarches. L’avez-vous compris?

Si vous dites שין Shin est Dent et שינים Shinim est Dents, eh bien, souvenez-vous que נ Nun est poisson en Araméen et ים Yam signifie eau.

La lettre Shin ש par elle-même représente le feu mais Shin שין signifie Dent ou Dents. Combien de Iods a la lettre Shin? La lettre Shin a trois Iods, n’est-ce pas?

Trois Iods reliés à trois bras, trois Vavs. Dans la forme de la lettre Shin nous trouvons la tête et la colonne vertébrale et les bras et les mains de Dieu ; les trois piliers de l’Arbre de Vie. Le mot Shin – orthographié שין Shin – contient cinq Iods, le cinquième est au sommet de la Nun finale, qui est le poisson contenant le Iod ou potentiel shakti. Notre spermatozoïde ou ovule est le poisson auquel tous le Shin (feu) va, mais שין Shin signifie dents et ceci est très important car il ne s’agit pas seulement de transmuter l’énergie sexuelle, nous devons également prononcer des mantras ou des mots de feu: «Au commencement était la parole, la parole était avec Dieu et la parole était Dieu.»

Le Iod de Yesod qui s’élève à travers le Vav est le fleuve de l’Eden qui se déverse dans notre שין Shin, nos 32 dents de notre bouche afin de prononcer les paroles de pouvoir, n’est-ce pas?

«Et (c’est ainsi que) toute la terre (notre physicalité) a une langue et les paroles (דברים debarim) sont unifiées. Et comme ces paroles (דברים debarim vont de (מקדם meqedem) l’Est (Kether, qui est le Iod ou Premier Logos du monde) que ces (paroles) ont trouvé (Daath) une plaine ou vallée dans le pays (physicalité) de שן ער Shin-ar (attaché aux trente-deux dents), וישבו שם et a établi un nom (dans les trente-deux chemins de la sagesse); et ils habitaient là.» – Genèse 11: 1, 2

La citation précédente est non seulement curieuse mais évidemment très évidente, puisque trente-deux en lui-même est cinq, kabbalistiquement. Il y a cinq lettres Hébraïques qui commencent à être prononcées avec vos dents, à savoir, Shin שין, comme vous le voyez est le premier. Vous devez mettre vos dents supérieures et inférieures ensemble.

La lettre suivante s’appelle צדיק Tzaddik ou צדי Tzaddi; avec la lettre צ Tzaddi nous écrivons le mot צדיק Tzaddik, qui signifie chaste, juste. C’est pourquoi l’orthographe de la lettre צדי Tzaddi a le Iod à la fin qui est utilisé pour écrire Isaac יצחק.

La lettre suivante qui est prononcée avec les dents est ראש Resh. Nous mettons nos dents ensemble et roulons notre langue contre nos dents. Resh est la lettre ר ‘R’ que nous utilisons pour épeler le mot ראש Rosh, qui signifie tête. La suivante que nous avons déjà nommé, est la septième lettre Zayin זין. La dernière est סמך Samech. En elles nous avons ce que Zohar dit: Si nous unissons Iod à Hei, c’est comme si nous unissions Iod à Daleth, nous avons יד Yad, main, qui sont les lettres dans la forme du ה Hei dans la gorge, où nous avons les sons des cinq fleuves de l’Eden, parce que la sephirah Daath commence avec Daleth, qui est le Delta Grec, l’Eden supérieur dans la gorge.

Anagrammes Bibliques

«Le mot יצר Ietzer (forme) de « יצר יהוה אלהים Ietzer Iod-He-Vav-Hei Elohim» Et le Seigneur Dieu forma (Genèse 2: 19) est analogue au mot « יצא Ietza» (est sorti), qui est écrit dans: «Et un fleuve «יצא  » est sortit de l’Eden pour arroser le jardin…» (Genèse 2:10), Quelle est la signification de: «Pour arroser le jardin?» C’est pour arroser Malkuth et le maintenir et surveiller tous ses besoins. Le mot «Elohim» est le Elohim vivant la signification de «Au commencement Elohim créa» ne tient que par ce fleuve.» – Zohar

Shin שין (feu), Tzaddi צדי (Chasteté), Resh ראש (tête), Zayin זין (organes génitaux), Samech סמך (le serpent ouroboros).

C’est par nos dents que nous commençons à prononcer ces cinq lettres. N’est-ce pas beau? Moïse faisait vraiment des puzzles et des anagrammes pour que seuls ceux qui étudient la Kabbale et l’Alchimie puisse découvrir.

Ce sont les cinq fleuves de l’Eden qui se rapportent à la parole parce qu’Elohim crée avec la parole. Quand Elohim a dit que la lumière soit et la lumière fut, Elohim a dit Shin שין, parce que la lumière est dans le feu et si nous suivons la séquence du feu, nous découvrons beaucoup de choses (דברים Debarim) mystérieuses et la signification de la Genèse qui est un livre d’Alchimie. Nous les découvrons à travers ces mystérieux fleuves de l’Eden.

La femme d’Abraham était שרי Sarai. Sarai שרי est écrit Shin-Resh-Iod. Comme une anagramme de ces lettres nous écrivons tête-ריש Resh, en Araméen parce qu’en Hébreu Rosh ראש est écrit avec א Aleph, cela signifie que la puissance de שרי Sarai – ou Sarah שרה, si vous voulez, puisque la lettre Iod est cachée dans le Hei comme nous l’avons expliqué – est dans le ר, Resh, la tête. Ainsi, que nous disions Sarai ou Sarah, le Iod est là. Elle représente la tête! Les forces de ש Shin et י Iod dans la tête qui descend pour créer Isaac יצחק, son fils. La femme d’Isaac יצחק est רבקה ‘Rebekah’ dont nous parlons dans la conférence précédente. La première lettre de son nom est ר Resh (tête) où nous trouvons d’énormes forces de l’Eden.

Maintenant, les noms des femmes de Jacob sont רחל Rachel (brebis, bélier femelle qui gouverne la tête) et לאה Leah qui à l’envers est אלה Eleh signifiant «ces», ou Elah «Déesse». «Ces» (אלה Eleh) sont les archétypes venant d’en haut qui descendent à travers לאה Leah, la Déesse אלה Elah, l’une des quatre matriarches des fleuves de l’Eden.

«Ceux (אלה Eleh) sont (les archétypes ou) les générations (de לאה Leah – la Déesse אלה Elah des) cieux et (רחל Rachel les Déesses) de la terre (Be-hibaram בהבראם – par Abraham) quand ils ont été créés, au [septième] jour où (יהוה) Jehovah avec les (quatre) אלהים Déesses a fait [עשות Asoth] sur la terre et dans les cieux.» – Genèse 2: 1-4

[Behibaram בהבראם] est une anagramme de ב’אברהם Be Abraham (par Abraham – Chesed, la quatrième sephirah, c’est Abraham, le corps spirituel de Zeir Anpin). Behibaram, «par Abraham» est par Chesed le premier corps de Zeir Anpin dans le Ciel et le septième corps est Malkuth, la Terre, notre physicalité.

«Explication de la formation des noms אלהים Elohim et אברהם Abraham: (יהוה) «Le Saint» prit Mi מי (qui), à partir de המים Ha-Mayim (les eaux) et le joignit à (אלה – Elah-Déesse, où Eleh-ces archétypes demeurent) et cela forma אלהים Elohim (un pluriel pour Dieux ou Déesses). Il prit aussi מה Mah (quoi, à partir de המים Ha-Mayim, les eaux), et le joignant à אבר Abr, et forma Abraham (dans Chesed)» – Zohar

C’est ce qui est écrit dans le Zohar à propos d’une anagramme mais dans le livre de la Genèse il y a beaucoup d’anagrammes que nous devons découvrir pour entrer dans ces Mystères.

«Rabbi Isaac a dit: Il a été dit que בראשית -Barashyth ou Genèse synthétise l’univers et tout ce qu’il contient, et comme tel est mentionné dans l’Ecriture: «C’était l’apparition de la ressemblance de la gloire de יהוה.» – Ézéchiel I: 28

Voyez l’image de l’Ancien des Jours et des quatre créatures (יהוה) décrites par Ézéchiel. Le Zohar dit:

«C’était la ressemblance dans laquelle était contenue celle des six autres. Le mot Genèse ou בראשית-Barashyth peut donc être interprété et rendu comme ברא שית – Bra-shyth (créa six), c’est-à-dire, selon la forme de Barashyth Bera Elohim; םראשית ברא אלהים Elohim (El-Ha-Yam אל- הים, le Dieu de la mer en haut et Elah-Yam אלה-ים la Déesse de la mer en-bas) créa six (bara ברא shishi ששי) autres mondes, sephiroth ou sphères d’existence (au moyen de ת Tav, la croix ou le croisement de שרי Sarai avec אבר Abra, Abram – Chesed).» – Zohar

Ils, Abram et Sarai (בראשית- Barashyth ברא Bara) ont créé les six sphères, à savoir, Geburah, Tiphereth, Netzach, Hod, Yesod et Malkuth.

Si vous visualisez l’anagramme בראשית Barashyth vous trouverez le mot שרי Sarai et le mot אבר Abra et le ת Tav ou croix en lui.

Les six lettres de בראשית Barashyth pointent vers ת Tav, la croix, la base de בראשי B’Roshi, la tête ou ראש Rosh de ces deux polarités (אבר Abra, Abram et שרי Sarai) qui au moyen de ת Tav, la croix, leur base, créèrent le reste des sephiroth: Geburah, Tiphereth, Netzach, Hod, Yesod et Malkuth. Tout cela, grâce aux forces élémentales de יהוה אלהים Jehovah-Elohim, qu’Ézéchiel représentait comme les quatre créatures vivantes.

Seraphim1

«Quant à la ressemblance de leurs visages, ils avaient les quatre le visage d’Adam et le visage d’un lion, sur le côté droit; et ils avaient tous les quatre le visage d’un bœuf sur le côté gauche; ils avaient aussi tous les quatre le visage d’un aigle.» – Ézéchiel 1: 10

En ce qui concerne ces créatures vivantes, Isaïe dit:

«Et ils crièrent l’un à l’autre, et dirent: (Kadosh, Kadosh, Kadosh Jehovah Tzabaoth) Saint, saint, saint Seigneur de Tzabaoth: toute la terre est pleine de sa gloire.» – Isaïe 6: 3

Ce sont des (Chaioth Ha’Kadosh) Créatures Vivantes Saintes – Criez, parlez, rugissez, mugissez. Les trois forces primaires sont Kadosh Kadosh Kadosh en créant l’être humain en-bas.

«Après que Rabbi Isaac a dit cela alors Rabbi Joseph a parlé et a dit (dans Yesod), il est écrit: «Les fleurs apparaissent sur la terre, le temps du chant des oiseaux est venu, et la tourterelle (l’Esprit Saint) est entendue dans notre pays» – Cantique des Cantiques 2: 12

«La signification occulte du mot fleurs, se réfère aux six sphères supérieures et inférieures (douze archétypes d’Israël);

«Apparaissent sur la terre», se réfère à leurs archétypes, à savoir, Abraham-Chesed, Isaac-Geburah, Jacob-Tiphereth, Jachin, Boaz et Joseph-Yesod. Jachin est Netzach et Boaz est Hod.

«Le temps du chant des oiseaux», désigne le culte et la gloire rendus par l’homme à l’Être Divin après avoir atteint (Daath ou) la connaissance de ces sphères, comme l’Ecriture dit:

«Afin que ma gloire puisse vous faire des chants de louanges et ne pas se taire. O יהוה אלהים, Je te louerai pour toujours.» – Psaume 30: 12

«Par conséquent, est-ce que le Psaume contenant ces paroles, est appelé mizmor (un chant), ce terme est appliqué uniquement aux psaumes que David a composés sous l’inspiration directe de la Divine Schekinah.» – Zohar

La Schekinah est représentée au-dessus de la tête de l’Ancien des Jours, conformément à la première image. Les quatre créatures d’Ézéchiel sont montrées, la lettre Iod est au-dessus de Kether et entre la tête; la lettre Iod est le potentiel Shakti ou Schekinah, comme on l’appelle en Hébreu. Nous devons éveiller en nous la Shekinah qui est la Shakti, la femme de Shiva, à l’intérieur de la lettre Iod. C’est pourquoi si nous nous demandons qui a fait tous ces beaux arbres, nous répondons, c’est Kether, parce qu’il est le Dieu qui représente la lettre Iod et la lettre Iod est la graine. Lorsque nous ouvrons un fruit, nous trouvons le Iod, la graine qui est le potentiel Shakti de la Divine Mère Nature. C’est pourquoi nous insistons, si nous voulons manger un fruit qui a le pouvoir de mère nature, il doit avoir le Iod, qui est la graine. De nos jours, les ignorants créent des fruits sans graines, ce qui signifie sans le potentiel Shakti. Le fruit avec beaucoup de graines comme la grenade est féminin, mais rappelez-vous que c’est la main gauche qui reçoit. Si le fruit a la graine, c’est bien. Il a un potentiel pour votre âme, votre mental et votre esprit. Sinon, ce n’est que de la foutaise. Il peut être beau ou plus grand mais si vous mangez des ordures, des fruits qui ont été adultérés par des ignorants de nos jours, vous nourrissez simplement votre physicalité, pas votre âme, pas votre mental, pas vos émotions, pas votre esprit.

C’est le sens de revenir en arrière pour voir, pour évoquer ce qui sort de la graine, le Iod sur la tête, le ‘Resh’ de Kether, le père de toutes les lumières.

Éther Lumineux et Éther Réfléchissant

Nous arrivons ici au sujet principal de notre conférence. Ainsi, pour que nous puissions comprendre ce que nous allons expliquer, nous devons faire attention. Donc, même si nous sommes pauvres, nous devons faire attention.

Voyez, le pauvre est Malkuth, même si c’est dans Malkuth que le fleuve Pishon se déverse, celui qui traverse tout le pays de Havila, où nous avons de l’or pour être riche. Si nous sommes pauvres et ne faisons pas attention, comment allons-nous récolter cet or? Mais maintenant je suppose que nous allons le recueillir parce que nous vous donnons tous ces trésors.

Ici nous trouvons Leah et Rachel. C’est une peinture basée sur ce que Dante Alighieri a écrit. La Bible déclare.

«Isaac avait béni Jacob, et l’avait envoyé à פדן ארם Padan-aram, pour lui prendre une femme de là; et comme il le bénissait, il lui donna des ordres, disant: Tu ne prendras pas une femme parmi les filles de Canaan; Et Jacob obéit à son père et sa mère, et (il s’est levé à la paire, c’est-à-dire) était allé à פדן ארם Padan-aram.» – Genèse 28: 6, 7

«Et (pour aller là-bas) Jacob alluma dans un certain lieu, et y resta toute la nuit, car le soleil était couché; et il prit des pierres de ce lieu, et les mit pour ses oreillers, et se coucha à cet endroit pour dormir. Et (pendant la Méditation) il rêva, et voici une échelle dressée sur la terre, et le sommet de celle-ci (la glande pinéale, le chakra Sahasrara) atteignit le ciel: et voici, les anges d’Elohim montaient et descendaient sur elle. Et voici, יהוה se tenait au-dessus d’elle et dit: Je suis יהוה l’Elohim d’Abraham ton père, et l’Elohim d’Isaac: le pays (la glande pinéale) sur lequel tu es couché, à toi je le donnerai, et à ta graine (comme un siège).» – Genèse 28: 11-13

Alors Jacob devint conscient et s’éleva jusqu’à פדן ארם Padan-aram, la terre de ses parents et trouva Laban לבן (un enfant, une âme venant du Iod de Kether dans Atziluth descendant jusqu’à Tiphereth, le cœur), son oncle le frère de Rebecca. Et là, alchimiquement parlant, dans פדן ארם Padan-aram, les glandes pinéale et pituitaire, Jacob trouva la paire, les deux sœurs Leah et Rebecca.

«Et (le Iod, le Prana du Tattva Akasha comme) un fleuve est sortie de (יה Jah) Eden pour arroser le jardin (Malkuth, notre physicalité); et de là (de Yesod, le corps vital) il a été séparé, et est devenu en quatre têtes (quatre tattvas).» – Genèse 2: 10

Iod est lié aux forces supérieures de l’Akash et du Prana qui descendent à travers la tête dans le corps vital et se transforment en quatre tattvas, à savoir; Vayu, Tejas, Apas et Prittvi. Si vous vous renseignez et lisez la Divine Comédie de Dante Alighieri, vous comprendrez mieux de quoi nous parlons. Dante Alighieri, après être sorti de l’enfer, est allé au purgatoire qui a sept étapes. Coïncidence, non! Dante est un grand Maître.

Au septième échelon de cette échelle ou purgatoire, Dante s’endort et il fait un rêve. Dans ce rêve, il a vu Leah et Rebecca, les deux femmes de Jacob.

C’est le même rêve qu’avait Jacob. Jacob posa sa tête sur le rocher (de Yesod) et il vit l’échelle. Ensuite, il s’est réveillé de son rêve signifiant qu’il ne dormait plus, psychologiquement parlant. Les gens pensent qu’il s’est réveillé physiquement, non c’est un réveil psychologique. Ainsi, conscient, il monta vers פדן ארם Padan-aram, le pays de ses parents – parce que, si vous voulez aller au pays de vos parents, Abraham et Sarah, Isaac et Rebecca à l’intérieur de vous, vous devez être avec conscience. Si vous pensez que c’était un éveil physique, alors vous ne trouverez nulle part ce pays; פדן ארם Padan-aram se rapporte aux glandes pinéale et pituitaire de votre tête, mais le pays est à l’intérieur, dans les dimensions supérieures.

«La glande pinéale est le siège de l’âme, la fenêtre de Brahma. L’âme entre et quitte le corps à travers cette fenêtre.

«Maître H.P. Blavatsky a déclaré que la glande pituitaire est la page et le porteur de lumière de la glande pinéale.» – Samaël Aun Weor

Ainsi, c’est à travers un ravissement que nous allons trouver le pays de nos parents au ciel. Comme Dante enseigne dans sa Divine Comédie.

Donc, dans son ravissement Dante a trouvé Leah, la première femme de Jacob, collectant des fleurs pour se parer de ces fleurs. Alors Leah dit à Dante Alighieri: «Si tu veux savoir qui je suis, laisse-moi te le dire, car je suis Leah et je collectionne ces fleurs pour me parer. Si tu te demandes où est ma sœur Rachel, elle se contemple dans le miroir ou dans les eaux pour voir à quel point elle est belle». Nous trouvons cette narration dans la Divine Domédie de Dante Alighieri. Mais lisons ce que la Bible dit à propos de Leah et Rachel:

«Et Laban avait deux filles: le nom de l’aînée était Leah, et le nom de la cadette était Rachel. Leah était tendre; mais Rachel était belle et bien favorisée. Et Jacob aimait Rachel; et dit: Je te servirai sept ans pour Rachel, ta fille cadette. Et Laban dit: Il vaut mieux que je te la donne, que de la donner à un autre homme: demeure avec moi.

«Et Jacob servit sept ans pour Rachel; et ils ne lui semblèrent que quelques jours, pour l’amour qu’il avait pour elle. Et Jacob dit à Laban: Donne-moi ma femme, car mes jours sont accomplis, et j’irai vers elle. Et Laban rassembla tous les hommes du lieu et fit un festin. Le soir, il prit Leah, sa fille, et la lui amena; et il est entré chez elle. Et Laban donna à sa fille Leah Zilpa, sa servante, pour être sa servante.

«Et il arriva qu’au matin, voici, c’était Leah; et il dit à Laban: Qu’est-ce que tu m’as fait? N’ai-je pas servi avec toi pour Rachel? Pourquoi m’as-tu donc trompé? Et Laban a dit: Cela ne doit pas être fait ainsi dans notre pays, de donner la cadette (l’âme) avant l’ainée (l’âme). Accomplis sa semaine, et nous te donnerons ceci aussi pour le service que tu serviras avec moi encore sept autres années. Et Jacob fit ainsi, et accomplit sa semaine, et il lui donna aussi Rachel, sa fille, pour femme. Et Laban donna à Rachel sa fille Bilha, sa servante, pour être sa servante. Et il entra aussi chez Rachel, et il aima aussi Rachel plus que Leah, et il servit encore avec lui sept autres années.» – Genèse 29: 16-30

Qui sont ces deux sœurs? Ce sont deux aspects de l’âme, de la psyché, que Jacob, qui est Tiphereth, l’âme humaine, doit épouser. Ainsi, les mariages de Jacob ne sont pas physiques mais Pneumatique. Pour épouser ces deux sœurs, vous devez sortir de votre corps à travers votre glande pinéale et travailler très dur pour annihiler votre ego. Nous devons marcher sept étapes sacrées pour que Jacob arrive à פדן ארם Padan-aram, le pays de nos parents. Laban a deux filles, les sœurs Leah et Rachel. Jacob tombe amoureux de Rachel qui est la cadette. Cela nous enseigne quelque chose qui est psychologiquement assez évident.

Quand nous commençons à marcher sur ce chemin, nous sommes identifiés avec le monde physique, donc, au début de ce travail Alchimique psychologique, nous ne sommes pas très conscients de Leah, qui dans la glande pinéale se rapporte à une force supérieure là-bas dans פדן ארם Padan- aram, le pays de Laban, qui est blanc comme la lumière. Jacob doit servir Laban sept ans pour chaque fille de la lumière:

Sept plus sept est quatorze, n’est-ce pas? 1 + 4 = 5, la lettre Hei de Iod-Hei-Vav-Hei. Cependant si nous faisons la multiplication de 7 x 7 alors nous obtenons les quarante-neuf niveaux du mental.

Cela nous montre très clairement l’échelle de sept, d’abord dans le rêve, l’échelle de sept échelons, symbolisant sept corps de Zeir Anpin, puis sept ans pour chaque femme. Sept par sept est quarante-neuf niveaux que nous devons travailler pour développer la Bodhichitta dans Yesod parce que Jacob est la Bodhichitta dans Yesod.

«Yesod, le Corps Vital est constitué de quatre éthers: A) L’éther lumineux B) L’éther réfléchissant C) L’éther chimique D) L’éther de vie

«Le premier de ces éthers se trouve intimement lié aux diverses fonctions de la volonté et de l’imagination. Le deuxième éther est associé secrètement à toutes les perceptions sensorielles et extra-sensorielles. Le troisième est le fondement de tous les processus biochimiques et organiques. Le quatrième sert de moyen pour les forces qui travaillent avec les processus de reproduction des races.» – Samael Aun Weor

Leah_and_Rachel

Leah et Rachel se rapportent aux deux éthers supérieurs des quatre éthers de notre corps vital. Nous devons apprendre à libérer les deux éthers supérieurs pour voyager avec eux, avec conscience, loin du corps physique dans la Terre Promise. Les deux éthers inférieurs, à savoir, l’éther chimique et l’éther de vie se rapportent à Zilpa et Bilha les deux servantes, représentant le Hei inférieur de ces deux sœurs, parce que les sœurs représentent l’éther lumineux et l’éther réfléchissant. L’éther lumineux est Leah et l’éther réfléchissant est Rachel. Nous devons utiliser ces deux éthers; en nous, l’éther lumineux représente Leah, parce que quand Leah recueille des fleurs, cela signifie que nous recueillons des vertus. Leah s’orne de vertus c’est le travail psychologique que nous devons faire dans les quarante-neuf niveaux du mental. Nous devons développer ces vertus lumineuses à l’intérieur. Ces vertus sont les archétypes d’Israël, les enfants des deux sœurs.

Et tandis que nous travaillons avec ces archétypes à travers la volonté et l’imagination, évidemment Rachel – qui est associée à toutes les perceptions sensorielles et extra-sensorielles, l’éther réfléchissant – reflète la lumière de Leah, puisque la glande pituitaire est la page et le porteur de lumière de la glande pinéale. C’est ce que nous, comme Rachel qui se contemple toujours avec clairvoyance, contemplons notre psyché à travers le miroir de notre imagination. C’est ce que nous faisons quand nous travaillons, c’est-à-dire lorsque nous nous observons psychologiquement, nous voyons la réflexion ou nous-mêmes et nous voyons que notre psyché est trop stérile, nous disons alors: «Que fais-je? Je dois être attentif afin de recueillir les archétypes/vertus de mon Être intérieur. Parce qu’ils doivent descendre en moi comme une Bodhichitta. Ainsi, nous devons nous observer, c’est-à-dire, voir, comme Rachel, notre reflet dans le miroir de notre imagination. Rachel est celle que nous aimons le plus parce que lorsque nous la voyons, nous remarquons que nous développons des vertus, des pouvoirs spirituels en nous; c’est ainsi que nous aimons beaucoup Rachel. Leah, la volonté et l’imagination là-haut dans la glande pinéale, fait son travail, elle sent qu’elle n’est pas aimée autant que Rachel.

«La lumière, la chaleur, la couleur et le son s’identifient aux Éthers Lumineux et Réfléchissant. L’Âme Sapient s’exprime dans ces deux éthers. Elle est la Servante bien-aimée de nos Souvenirs. Lorsqu’elle est vue avec clairvoyance, cette jeune fille ressemble à une belle dame dans le corps éthérique.

«Il est nécessaire que le disciple apprenne comment emmener la Servante bien-aimée de nos Souvenirs dans ses voyages astraux afin d’apporter la mémoire de tout ce qu’il voit et entend dans les mondes internes.» – Médecine Ésotérique et Magie Pratique par Samaël Aun Weor.

Ce sont deux aspects de notre psyché l’un en-haut et l’autre en-bas, physiquement liés à nos glandes pinéale et pituitaire. Rappelez-vous que ces deux glandes aident au développement de nos organes génitaux.

Ainsi, à travers les éthers inférieurs du corps vital qui se rapportent au métabolisme et au sexe, nous travaillons aussi physiquement, n’est-ce pas? Ce sont les servantes de chacune de ces deux sœurs qui se rapportent à la physicalité que nous avons. Rachel et sa servante Bilhah ont seulement quatre enfants. Rappelez-vous que le nombre quatre est Daleth. Ainsi, les quatre enfants se rapportent à Rachel et à Bilha puisque les autres enfants se rapportent à Leah et à Zilpa. Ainsi, il est très significatif que Rachel en elle-même a seulement deux enfants, puisque Leah et les servantes en ont dix. Rachel avait Joseph et Benjamin, le cadet. La création du Corps Astral est caché précisément dans l’histoire de Joseph et Benjamin qui vont en Égypte, c’est pourquoi les deux enfants de Rachel vont en Égypte. Dans le livre Les Sept Paroles, le Maître Samaël Aun Weor a dévoilé cette belle histoire cachée dans la Genèse.

Par conséquent, nous ne devons pas interpréter physiquement une telle narration biblique parce qu’ils se rapportent aux vertus de l’âme.

Dante Alighieri dit: «Une jeune et jolie femme est venue vers moi dans un rêve en marchant dans une prairie, cueillant des fleurs et chantant pendant qu’elle disait: «Quiconque me demande mon nom, fais-lui savoir que je suis Leah, et je fais mes belles mains en cercle pour faire des guirlandes pour moi-même. «Pour un aperçu de plaisir au miroir, je me pars ici, mais ma sœur Rachel ne quitte jamais son miroir, et reste toute la journée. Son désir est de voir ses yeux brillants, Comme le mien est avec mes mains pour me parer: Elle se contente de regarder et moi de travailler.»

Une âme se contemple heureusement et l’autre travaille dur. Les deux sont liés à notre psyché.

«Les fleurs apparaissent sur la terre, le temps du chant des oiseaux est venu, et la tourterelle (l’Esprit Saint) est entendue dans notre pays» – Cantique des Cantiques 2: 12

Voyez comment la Divine Comédie, la Bible et Enoch nous donnent la sagesse du travail que nous devons accomplir en nous-mêmes. Jacob représente seulement la deuxième étape de l’échelle. C’est pourquoi, lorsque Jacob accomplit cette seconde étape, il descend avec toute sa famille pour rencontrer Esaü, mais il a déjà ces vertus développées en lui. C’est pourquoi avant de rencontrer Esaü, il se bat avec un ange qui protège Esaü. Cet ange est Elohim, celui qui donne la force sexuelle à notre physicalité. Esaü, dans ce cas, représente les deux éthers inférieurs, mais Jacob a déjà conquis ces deux éthers en lui-même. Afin de prouver cela avant de rencontrer Esaü, il se bat avec l’ange de Geburah, qui est celui qui donne la force sexuelle à Esaü. L’ange de Geburah est Elohim-Gibor.

«Et Jacob a été laissé seul; et là lutta un homme avec lui jusqu’au levé du jour. Et quand il vit qu’il ne l’emporta pas contre lui, il toucha le creux de sa cuisse; et le creux de la cuisse de Jacob s’était démit, comme il luttait avec lui. Et il a dit: Laisse-moi partir, car le jour se lève. Et il a dit: Je ne te laisserai pas partir, à moins que tu ne me bénisses. Et il lui dit: Quel est ton nom? Et il a dit, Jacob. Et il dit: Ton nom ne sera plus appelé Jacob, mais Israël; car comme un prince tu (rassemble toutes les forces de tous ces archétypes à l’intérieur de toi, et) a pouvoir avec Elohim et avec les hommes, et tu l’as emporté. Et Jacob l’interrogea, et dit: Dis-moi, je te prie, ton nom. Et il dit: Pourquoi demandes-tu mon nom? Et il l’a béni là. Et Jacob a appelé le nom de l’endroit Peniel (Pinéal):car j’ai vu Elohim face à face, et ma vie est préservée.

«Et comme il passait sur Penuel (la glande Pinéale) le soleil se leva sur lui, et il s’arrêta sur sa cuisse (sexe). Donc les enfants (initiés) d’Israël (n’atteignent pas l’orgasme, c’est-à-dire, ils) ne mangent pas du tendon qui a rétréci, qui est (le canal racine de l’arbre du bien et du mal) sur (Yesod) le creux du cuisse, jusqu’à ce jour: parce qu’il a touché le creux de la cuisse de Jacob (qui est les organes génitaux) le tendon qui a rétréci (le canal racine du sexe animal).» – Genèse 24-30

Multiplier signifie rassembler tous ces archétypes psychologiques dans l’âme humaine; c’est ce que veut dire Israël. Le combat contre l’ange Elohim-Gibor est dans l’acte sexuel. Puisque, si dans l’acte sexuel nous sommes vaincus par Esaü, notre animalité, alors nous multiplions simplement comme les animaux font.

Certaines personnes nous appellent et nous demandent si nous pouvons leur dire le nom de leur Être Intérieur. Nous disons: «Pourquoi voulez-vous connaître le nom de votre Être Intérieur si votre Être Intérieur ne veut pas vous dire son nom? Pourquoi allons-nous vous dire le nom?» Travaillez les sept jours de la Genèse et les sept années de Jacob, étudiez cela et gagnez la bataille et si vous vainquez ces forces à l’intérieur de vous, alors vous recevrez votre nom parce qu’Israël signifie l’union de toutes ces forces à l’intérieur de vous.

Le nom intérieur de Jacob était Israël, le nom sacré de ce patriarche. En nous, le nom sera différent. Israël est la conjonction de tous ces archétypes et vertus mais à la fin, l’Ange vous dira que votre nom est ceci, et un tel nom se rapporte à cette force, etc. L’Ange, avant de le relâcher, touche sa cuisse. La cuisse de Jacob représente la force sexuelle, après celon Jacob boitait parce qu’il était triomphant, victorieux sur le tendon ou le canal racine qui conduit les énergies sexuelles d’Esaü, son animalité. Après cela, il a rencontré Esau. Si Jacob n’avait pas transmuté sa puissance sexuelle alors il n’aurait pas volé le droit d’aînesse d’Esaü, n’est-ce pas? «Et Esaü dit: j’en ai assez, mon frère; garde ce que tu as pour toi», c’est-à-dire que nous n’avons plus d’inimitié entre nous, tu es le bienvenu dans ta physicalité; ta physicalité est maintenant illuminée, tu es une Bodhichitta dans ta physicalité puisque tu contrôle les deux éthers inférieurs dans Malkuth, et je reconnais que tu es vraiment très avancé internement. Ainsi, Esaü était en paix à l’intérieur de Jacob.

Les Enfants de Jacob avec les Servantes

«Et Elohim dit: Que les eaux (de la lettre Iod) produisent abondamment l’âme vivante rampante, et les oiseaux qui volent au-dessus de la terre dans le firmament du ciel.» – Genèse 1: 20

Cela est lié à Tiphereth. Produire abondamment l’âme vivante et les oiseaux qui volent au-dessus des cieux est quelque chose d’Alchimique; quelque chose que nous devons effectuer alchimiquement. Réaliser cela, c’est travailler comme Jacob avec ces deux éthers supérieurs et avec les deux éthers inférieurs qui sont ses femmes et ses servantes pour construire: Rueben (Poissons) qui est perception, Siméon (Capricorne) qui est Connaissance, Lévi (Gémeaux) qui est Association, Judah (Lion) Foi, Dan (Balance) qui est Jugement, Nepthali (Verseau) qui est Altruisme, Gad (Scorpion) qui est Mémoire, Asher (Vierge) qui est Volonté, Issachar (Taureau) qui est Amour, Zabulon (Cancer) qui est Fécondité, et Dinah qui est Malkuth, Dispute.

Les premiers sont les enfants des servantes et Leah. Dinah ou Dina est la seule fille que Jacob avait. Donc, si nous comptons tous ces enfants d’Israël, il n’y en a pas douze mais treize. Douze hommes et une femme, Dinah qui signifie justice ou dispute. Dans la Bible, vous trouverez ce qui s’est passé avec Dinah, elle est liée à Malkuth notre physicalité. Nous avons écrit la citation suivante du livre de la Genèse qui se rapporte alchimiquement à Joseph et Benjamin, qui sont les deux seuls enfants de Rachel.

«Elohim dit: «Que les eaux qui sont sous les cieux se rassemblent en un seul endroit, et que la terre sèche apparaisse», et il en fut ainsi.» – Genèse 1: 9

Joseph (Sagittaire) système nerveux Grand Sympathique, cerveau postérieur, Sympathie; Benjamin (Bélier) Pouvoir de Pénitence.

Christ_on_the_Cross-_Blake

JOSEPH

Genèse 1: 9 se rapporte à la troisième initiation des Mystères Majeurs et qui est faite par Rachel parce que le premier fils de Rachel est Joseph. Il est celui qui est allé en Égypte, vendu par ses frères. Il est le seul archétype qui est envoyé dans notre physicalité pour que nous puissions travailler avec lui et construire le Corps Astral. Joseph est bien sûr associé au sephiroth Yesod mais dans la Kabbale nous savons que la lune régit Yesod et Hod. C’est en construisant Joseph à l’intérieur que nous construisons le Corps Astral, c’est pourquoi Joseph était habile dans les rêves.

Maître Samaël Aun Weor, quand il parle de Joseph, que le pharaon d’Égypte nomme Zaphnath-Paaneah, qui signifie révélateur des secrets – c’est pourquoi nous plaçons Joseph dans Hod parce que Hod et Yesod sont gouvernés par la lune par Joseph (dans la troisième initiation des Mystères Majeurs nous développons le Corps Astral Solaire) – explique que nous avons un double Corps Astral. L’autre partie du Corps Astral s’appelle Benjamin, qui est l’aspect supérieur, qui est lié au Christ. C’est pourquoi, lorsque nous expérimentons la troisième initiation des Mystères Majeurs, nous expérimentons cette initiation avec tout le drame du Christ qui est écrit dans les Évangiles, quand nous expérimentons ce qui est appelé Benjamin, dans notre Corps Astral. Vous devez comprendre que Joseph et Benjamin vont ensemble, bien que je n’ai pas à vous dire l’histoire de celui-ci car il est déjà écrit par Maître Samaël Aun Weor dans son livre, Les Sept Paroles; dans ce livre, il explique en détail la création de Joseph et Benjamin à l’intérieur de nous.

C’est assez parce que vous pouvez le lire dans ce livre, donc, je ne veux pas aller plus loin parce que c’est déjà fait.

Le Maître Samaël dit dans Les Sept Paroles:

«Le nom occulte du Corps Astral est Zaphnath-Paaneah. Le nom du Corps Astral est constitué de noms composés. Le premier est Zaphnath; ce mantra correspond à notre Astral inférieur; et le second mot, Paaneah, est le Fils, notre Chrestos Cosmique, qui relie notre personnalité physique à l’immanence suprême du Père Solaire……….. Joseph représente le Corps Astral de l’être humain et Benjamin représente l’Astral Supérieur, le Chrestos Divin, qui est contenu dans le Corps Astral de l’être humain (comme la coupe d’argent est contenue dans la sac de Benjamin). Correctement indiqué, le sac est le Corps Astral et le Divin Astral ou Benjamin est notre Chrestos, qui est Benjamin lui-même, l’Astral Supérieur……….

Mais qui d’entre eux a déjà parlé du troisième serpent igné et de l’ultrabiologie et de l’ultraphysiologie de l’Astral Supérieur? Qui a su que dans le Corps Astral un autre Corps Astral Supérieur est formé? Qui connaît la manière dont notre troisième serpent monte à travers la moelle épinière très subtile de notre Benjamin ou Astral Supérieur?

J’affirme carrément que tous les livres qui ont été écrits dans le monde sur le Théosophisme, le Rosicrucianisme, le Spiritualisme, etc., sont complètement archaïques pour la nouvelle Ère du Verseau et qu’ils doivent donc être révisés pour en extraire seulement ce qui est essentiel.

Ici, Moi, Samaël Aun Weor, transmets à l’humanité le message authentique que la Loge Blanche envoie à l’humanité pour la nouvelle Ère du Verseau.» – Les Sept Paroles

Il est très important que vous étudiez Les Sept Paroles à la suite de cette conférence. Nous avons expliqué tout le livre de la Genèse et dans ce livre nous lisons comment Joseph et Benjamin vont en Égypte et ensuite Moïse est né; nous avons déjà parlé de Moïse dans l’Exode, et de tous les autres livres écrits, kabbalistiquement et alchimiquement.

Lisons donc ce que Jacob a dit à Joseph en le bénissant. Comme nous l’avons expliqué, Phrat est le quatrième fleuve de l’Eden dans Yesod, et quand nous transmutons notre énergie sexuelle à partir de Phrat, Rachel donne naissance à Benjamin, le Corps Astral Solaire:

«Fils de Phrat [la vache] Joseph [יו-סף IO-Soph] fils de [יו – IO] Phrat [la vache] au-dessus d’une fontaine; les filles [génisses de vache] montent [de Hod vers] le taureau [le שור “shuwr” dans Geburah].» – Genèse 49: 22

Ces filles sont les fils et le taureau est la force sexuelle. Mais bien sûr, dans la Bible, je ne sais pas pourquoi ils n’écrivent pas ou ne traduisent pas comme il est écrit:

בן פרת יוסף בן פרת עלי עין בנות צעדה עלי שור

Phrat פרת est Yesod, le quatrième fleuve de l’Eden, notre force sexuelle. Il est très clair que notre propre Joseph particulier est le fils de notre force sexuelle ou chasteté, parce que Joseph est celui qui est testé en Égypte. La femme d’un eunuque veut le séduire sexuellement. Un eunuque est quelqu’un qui n’a pas de testicules. Comment se fait-il que l’eunuque qui n’a pas de testicules ait une femme? Si vous comprenez l’Alchimie et la Kabbale, vous comprenez qu’un eunuque est celui qui transmute l’énergie sexuelle et ne se multiplie pas comme un animal. Il y a plusieurs types d’eunuques, quand nous transmutons notre énergie sexuelle, nous devenons comme Joseph, un eunuque pour l’amour du Royaume des cieux. Comme Jésus a dit:

«Car il y a des eunuques qui sont nés ainsi du sein de leur mère; et il y a des eunuques qui ont été faits eunuques par des hommes; et il y a des eunuques qui se sont fait eunuques pour l’amour du royaume des cieux. Celui qui est capable de le recevoir, qu’il le reçoive.» – Matthieu 19: 12

«Séquentiellement, «Les archers l’ont affligé, ils ont tiré sur lui, et ils l’ont haï: Mais son arc a demeuré en force, et les bras de ses mains ont été rendus forts par les mains du puissant Dieu de Jacob; (de là est le berger, la pierre d’Israël. Même par אל le Dieu de ton père, qui t’aidera; et par שדי le Tout-Puissant, qui te bénira avec des bénédictions du ciel en-haut, des bénédictions de l’abîme qui est en-bas, des bénédictions de שדים les poitrines, et de la matrice:

«Les bénédictions de ton père ont prévalu sur les bénédictions de mes ancêtres jusqu’au bout des collines éternelles: elles seront sur la tête de Joseph et sur la couronne de la tête de celui qui était séparé de ses frères.

«Benjamin déchirera comme un loup: le matin, il dévorera la proie, et la nuit il partagera le butin.» – Genèse 49: 22-27

Y a-t-il des questions? Demandez et il vous sera répondu, frappez et il vous sera ouvert.

Question: Alors, sur une diapositive, vous citez le Cantique des Cantiques en parlant des fleurs et des oiseaux dont vous avez parlé précédemment… Vous avez mentionné Leah et vous disiez que les fleurs représentent les vertus. Dans la Cantique des Cantiques, vous avez dit que ces fleurs et ces oiseaux représentent l’ouverture des chakras.

Instructeur: De toute évidence, les fleurs ou les vertus que nous devons développer vont de pair avec les chakras. Rappelez-vous que nous avons sept chakras principaux sur la moelle épinière. Nous avons sept corps multipliés par sept chakras ou sept églises; quarante-neuf. C’est exactement ce que Jacob fait avec les quarante-neuf feux avec Leah et Rachel. Ces fleurs sont également liées aux chakras; au fur et à mesure que vous développez des vertus, les chakras l’accompagnent. Les gens veulent développer des chakras comme le Maître Samaël Aun Weor dit dans une de ses conférences, ils veulent voir les choses et effectuer la projection astrale… tout cela est beau, mais s’ils ne travaillent pas sur l’échelle de Jacob qui est l’échelle de l’eau, comment peuvent-ils?

Yesod est l’eau et il travaille avec les 4 éthers du corps vital qui sont des eaux et dans cette eau se trouve le feu. Une fois que vous atteignez la septième étape, le baptême du feu vient, qui est expliqué dans Les Sept Paroles avec l’avènement de Joseph et Benjamin qui est tout symbolique; c’est beaucoup d’étapes parce que Moïse a écrit ces étapes symboliquement mais il y a beaucoup d’octaves dans chaque histoire et le développement des chakras est le principal. Nous devons nous préparer parce que si vous lisez le Livre de l’Apocalypse, les sept églises vous trouvez que pour développer chaque église, de nombreuses vertus sont requises pour ce développement. Il y en a sept, comme le dit le Maître Samaël: sept sceaux, sept trompettes, sept coupes. N’est-ce pas? Le nombre sept est très important. Une autre question?

Question: Est-ce que תרת Phrat a une définition?

Instructeur: Phrat lorsque vous regardez dans le dictionnaire, cela signifie vache, bovin femelle adulte. Dans l’Alchimie תרת Phrat se réfère à Yesod. Quand vous lisez Genèse, le mot avant פרת Phrat est הוא Eua qui se traduit par ‘il est’ Phrat. Ainsi, de ces deux mots הוא-פרת Eua-Phrat, nous trouvons le mot Euphrate, n’est-ce pas? Ce qui est communément appelé le fleuve Euphrate; mais dans la Genèse, le quatrième fleuve est תרת Phrat. Et le fils de תרת Phrat est Joseph l’interprète des rêves et il est étonnant de voir que lorsque vous lisez la Bible, Joseph devient célèbre parce qu’il interprète le rêve du Pharaon qui se rapporte aux sept vaches maigres et sept vaches grasses. Joseph explique la signification du rêve de Pharaon: sept vaches grasses signifient sept années d’abondance et sept vaches maigres signifient sept années de famine. Donc, Joseph explique cela au Pharaon parce que les vaches gras représentent sept années d’abondance à venir. Il a dit au Pharaon que vous devez épargner toute l’abondance dans de grands entrepôts et quand les sept années de famine ou les vaches maigres viennent, alors l’Égypte aura l’abondance des grains.

Ésotériquement, le grain est la graine dans Yesod, le sexe. Jésus a dit: Ayez la foi aussi petite qu’une graine de moutarde et vous pourrez déplacer des montagnes. La graine est dans Yesod, le sexe. Rassemblez les graines, transmutez vos énergies sexuelles, collectez le Iod à l’intérieur de vous et ensuite vous effectuerez tout ce qui est écrit dans le livre de la Genèse qui est la Génération céleste. En d’autres termes, la génération d’Abraham et de Saraï, les forces masculine et féminine. Abraham, Chesed, l’esprit d’Elohim qui plane au-dessus de la tête, le Rosh, Sarai, dans tout le système nerveux central peut faire tous ces miracles au commencement.

En ce qui concerne les quatre fleuves de l’Eden. Maître Samaël a dit que Hiddekel, qui est le cœur, est l’aspect féminin, la femme. Et à propos du dernier fleuve qui est Phrat il a dit, il se rapporte à la force féminine sexuelle dans les organes génitaux et c’est pourquoi Phrat signifie la vache adulte. Donc, quand nous parlons des forces féminines, nous parlons du mercure de la femme et c’est Phrat. Bien sûr, la vache est le symbole de ce mercure, qui est le résultat de la transmutation, et c’est pourquoi Joseph s’appelle le fils de Phrat. Ce qui signifie le fils de la vache; le fils du mercure des sages qui sont les forces féminines qui s’élèvent de Yesod, Phrat, la vache et vont à gauche, au taureau, qui est Geburah.

C’est ce qui est écrit là comme vous pouvez le lire dans le livre de la Genèse. Phrat-Joseph – fils de Phrat, fils de la vache, en d’autres termes – et le père de Joseph est bien sûr la force masculine, qui s’appelle le taureau. C’est pourquoi Joseph s’appelle aussi le taureau. Vous voyez là le taureau de Geburah (la force masculine de Samael), et la vache (Phrat) qui est dans la Bible communément appelée Euphrate, mais c’est en Égypte, Mitzrayim, qui est la force féminine, Malkuth, qui donne naissance au Corps Astral qui est Joseph.

Sarai est le mantra du feu. C’est ce que cache le nom שרי Sarai. Ecoutez! La première lettre pour le nom שרי Sarai est la lettre ש Shin. La lettre ש Shin de Sarai שרי se prononce Ssssssssssss, qui est le son, le mantra du feu. Quand nous prononçons le nom, le mot, Sarai en tant que mantra, nous devons prononcer l’épellation de la lettre Shin, qui s’épelle ןין S-I-N. Comme ceci Sssssssss Iiiiiiiiiiiiiii Nnnnnnnnn. Ensuite, vous prononcez les deux autres lettres Resh et Iod רי. Nous roulons le «R» qui ressemble à ceci ensemble RrrrrrrrrrIiiiiiiiiii. C’est donc le mantra qui transmute le feu de Phrat à la tête. Le Iod vibre dans la glande pinéale et le Ssss transmute le feu de Yesod jusqu’à la glande pinéale et la lettre «N» soutient le feu dans la glande pinéale, la couronne, Kether. La lettre «R» vibre dans la couronne Kether, le «R» est Rosh, la tête et encore une fois nous prononçons la lettre Iod le son «iii» de Iod afin de mettre plus d’emphase dans le feu de la tête. Souvenez-vous de Yesod jusqu’à Kether comme ceci. SSSSSSSS IIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNN RRRRRRRRRIIIIIIIIIIIIIII

C’est le mantra de Saraï, la femme d’Abraham (l’Intime), mais vous le prononcez afin d’élever la force sexuelle de Phrat jusqu’à Kether, la couronne.

Question: Vous avez parlé d’Azoth dans la conférence et je vois que vous l’avez mis sur votre nouveau pentagramme, comment sont-ils liés?

Instructeur: C’est écrit avec des lettres Grecques mais réellement si vous l’observez, il y a des lettres Latines et des lettres Grecques. Azoth, écrit ainsi, selon Eliphas Lévi, signifie toutes les forces des mystères; les mystères Latins, les mystères Grecs et les mystères Hébreux – tous ensemble sont Azoth/Asoth. C’est pourquoi lorsque Jésus-Christ a apporté tout cela, la synthèse d’Azoth. Pilate a dit d’écrire sur la croix de la personne à crucifier, Jésus de Nazareth, Roi des Juifs et parce qu’il y avait beaucoup de gens Grecs et Latins, il a dit d’écrire cela en trois langues, ce qui symbolisait à cette époque l’amalgamation de toutes les forces. Malkuth est le mélange de toutes les forces dont nous devons profiter et c’est précisément le symbole d’Azoth. C’est pourquoi dans le livre de la Genèse, dans le deuxième chapitre, il est dit que Dieu a tout fait avec עשות Asoth ou עזות Azoth, qui est la même chose.

C’est ce que Moïse a écrit et c’est significatif; vous avez là un pentagramme que nous avons fait et que nous avons écrit Aleph Tav, uni à azoth, qu’Eliphas Levi, et le Maître ont déclaré dans leurs livres que c’est ainsi que vous faites un pentagramme. Prononcez, kabbalistiquement, le mot Aleph et Tav qui sont le commencement et la fin de l’alphabet Hébreu unis par le mystérieux mot Azoth, qui est le même que עשות Asoth que nous trouvons ici au deuxième jour de la Genèse, car Azoth synthétise Pishon, Hiddekel, Gihon et Phrat; les quatre éthers avec lesquels Jacob a travaillé dans le tantrisme, la Magie Sexuelle blanche, la chasteté et le développement de toutes ces vertus.

Question: Vous mentionnez le baptême par l’eau, il y a un autre baptême par le feu, et un autre baptême de lumière dans les initiations. À quoi exactement fait référence le baptême d’eau ici?

Instructeur: Eh bien, le baptême d’eau symbolise tout le travail que nous faisons dans Yesod et tous les fleuves que vous voyez dans le graphique; Gihon est Chesed ; Pishon est Geburah ; Tiphereth est Hiddekel et Phrat est Yesod. Ces fleuves sont Abraham, Isaac, Jacob et Joseph, les quatre patriarches dont nous avons besoin pour travailler. C’est le baptême d’eau que nous recevons dans la deuxième initiation et la troisième initiation parce que la lune régit Yesod et Hod. Une fois que nous développons le baptême d’eau, les évangiles parlent ensuite de la façon dont vous êtes capable d’aller au baptême du feu. Mais, c’est très élevé; ce n’est pas comme les gens de notre époque pensent, qu’ils sont baptisés dans la piscine ou l’eau ou le lac et que vous êtes baptisés dans l’eau comme il est écrit dans l’évangile et c’est fait. C’est symbolique, comme le Mikveh dans la tradition Juive.

C’est un symbole ; il est permis de le faire en tant que symbole, car toutes les religions sont symboliques, mais ce baptême est lié au septième sephiroth. Le baptême d’eau va à Malkuth, Yesod, Hod, Netzach, Tiphereth, Geburah et Chesed ; c’est le baptême d’eau. Lorsque vous atteignez Chesed, le sommet des quarante-neuf niveaux (7 x 7 = 49), alors vous êtes prêt à recevoir le baptême du feu qui était caché dans l’eau. Lorsque vous recevez le baptême du feu, Maître Samaël Aun Weor déclare très clairement dans l’une des conférences, appelées Les Sept Mentals et Les Sept Vérités, il dit que vous recevez l’illumination.

C’est un travail Alchimique que vous devez faire. Ce n’est pas comme les gens pensent; que vous vous faites baptiser dans une piscine ou dans un endroit que l’église suit, et ensuite vous recevez le feu de la Pentecôte, et ils commencent à parler en langues… c’est un non-sens; c’est quelque chose que tous doivent accomplir.

C’est un très long travail. Maître Samaël Aun Weor a déclaré que c’est environ trente ans, travaillant très dur à l’intérieur de vous-même, pour atteindre ce niveau; si vous travaillez tous les jours, parce que beaucoup d’autres initiations prennent des vies pour y parvenir. Vous devez comprendre le sens de la Bible pour suivre alchimiquement et kabbalistiquement et non la lettre morte comme beaucoup de gens le font aujourd’hui.

Ainsi, toutes les personnes qui pensent, malheureusement naïvement, qu’elles sont sauvées parce qu’elles ont été baptisées symboliquement, dans un lac ou une piscine dans une église, et qu’elles ont reçu le feu de la Pentecôte, le baptême du feu, elles se trompent. Ils ne lisent pas dans la Bible que la Pentecôte vient après les quatre évangiles. C’est dans le livre des Actes où la Bible parle de l’avènement du feu de la Pentecôte. Ce livre des Actes est après les quatre évangiles. Les quatre évangiles se rapportent aux quatre fleuves dont nous parlons ici; pas avant, après, mais nous devons étudier la Kabbale et l’Alchimie pour le comprendre.

Question: Vous mentionnez dans la conférence que Jacob lutte avec Elohim?

Instructeur: La lutte de Jacob avec Elohim symbolise le combat que vous devez avoir dans l’acte sexuel même en battant la luxure de votre âme animale, qui est Nephesh. L’âme humaine doit lutter contre les forces animales qui donnent l’impulsion sexuelle qui descend de Geburah dans Malkuth, qui dans le règne animal sont dirigées par cet Ange. Ainsi, lorsque vous transmutez votre force animale en force humaine, vous battez cet Ange dans l’acte sexuel même, c’est-à-dire que vous vainquez les forces liées à cet ange qui se rapportent au règne animal. Si dans l’acte sexuel vous atteignez l’orgasme et le spasme des bêtes, cela signifie que vous avez été vaincu par les forces qui sont commandées par cet Ange.

Question: Est-ce que les Dieux qui combattent avec les humains symbolisent aussi le combat contre les Nirvanis?

Instructeur: Non; le combat des humains contre les Dieux représente la lutte contre la force bestiale de leur propre humanité, parce qu’une telle force bestiale n’est pas seulement dans leurs corps physiques. L’humanité est liée à tous les sept plans; l’échelle de Jacob est à l’intérieur de vous. Ce n’est pas comme nous nous disons, «Ok, j’ai vaincu la bestialité dans ma propre physicalité, donc, je suis chaste»; oui, vous l’êtes mais seulement physiquement, puisque lorsque les initiés sont testés sexuellement dans le plan astral par rapport à d’autres niveaux de leur Conscience, ils finissent habituellement par forniquer et adultérer. Cela signifie que peut-être dans le monde physique, ils ont acquis la chasteté mais ils ne sont pas encore chastes dans les autres niveaux de leur mental. Il y a 7 x 7 niveaux qui font quarante-neuf niveaux. C’est la signification de vaincre cet ange physiquement et intérieurement. C’est le bon travail. Quand vous devenez chaste, c’est les quarante-neuf niveaux de votre mental, alors vous atteignez réellement l’illumination et vous êtes complètement éveillé. Avant cela, nous ne sommes qu’une blague, un Golem גולם, comme nous l’avons dit dans une autre conférence. C’est la vérité.

Question: Pourquoi, dans la Genèse, עשה Assiah est pluralisé comme עשות Asoth; pourquoi est-ce que le ה Hei est enlevé et remplacé par « ות oth », un Vav et Tav? Pourquoi n’est-ce pas Hei-Tav à la fin?

Instructeur: Parce qu’à travers l’Alchimie, la lettre Vav (la moelle épinière) du mari et de la femme (le Vav-Vav qui ensemble s’épelle Vav) relie la férocité (תות Azoth) d’Assiah עשה des deux, grâce au Tav ou à la croix. Une telle férocité (תות Azoth) est contenue dans le Nun (poisson ou sperme des deux). La Nun est à gauche de la forme de la lettre Tav ; la Nun est le produit des Daleth (les quatre fleuves qui sont jointes dans l’acte sexuel même), Daleth est à la droite de la forme de la lettre Tav. La forme de la lettre Tav est faite par un Daleth et un Nun 4 + 50 = 9. Neuf est Yesod, sexe, où les quatre fleuves convergent. Observez que le Iod du Hei est transformé en Nun de Tav.

Prana, en tant qu’énergie absolue, donne forme à la lettre Iod, qui, comme une goutte d’eau est contenue dans la lettre Hei, dont Daleth est une porte qui recueille les quatre éléments essentiels connus dans la Kabbale comme Iod-Hei-Vav-Hei, qui est la férocité (תות Azoth) de l’Alchimie.

L’énergie pranique, תות l’Azoth (feu) de l’Alchimie, à travers Iod-Hei «Jah», forme le fleuve de l’Eden en nous, qui circule dans la lettre Vav, le système nerveux central comme mouvement, lourdeur, fluide nerveux, magnétisme, électricité, pensée et, en général, tout Iod ou force qui pénètre Daleth, la porte de notre Hei, notre physicalité.

Nous pouvons considérer les pensées intuitives comme le plus haut Iod, les manifestations praniques de la férocité (תות Azoth) à l’intérieur de notre Vav, le système nerveux central à l’intérieur de nous, le Hei inférieur.

Akash est Hei, une modification du Prana, notre Iod. Par conséquent, Iod en tant qu’énergie pénétrant tout ce qui a la forme de Daleth (quatre éléments) est Hei, qui, en principe, peut être considéré comme un Iod ou une force pénétrante ; ainsi, Iod, en principe, doit son devenir (processus de changement) à Akash, le Hei. Chaque être vivant, les corps solaires ainsi que les corps lunaires, doivent leur existence au créateur féminin, Akash, le Hei. Par l’influence pranique du Iod, Akash, le Hei devient la Main Droite de Maqom מקום, le עזות Azoth (férocité) de l’Alchimie.

Imaginez l’Univers comme Iod-Hei «Jah», un océan immense de Prana et Akash, qui sont «Jah» dans le sens de la matière et de l’énergie dans son état primordial; Akash densifié. Et imaginez, en outre, le mouvement (vibration) du Iod, l’énergie pranique au sein de cette Akash, alors nous aurons l’explication de Iod, le fleuve, qui, en tant que Vav, circule à travers les différents états de la matière, le quatrième Hei. Le mouvement (vibration) du Iod comme un fleuve d’énergie pranique au sein du Hei, l’Akash, alchimiquement traité, provoque l’existence de la férocité (תות Azoth), le Iod allongé comme la lettre Vav. L’expansion de l’Azoth תות (feu), le Iod en tant que Vav, un fleuve, à travers le Daleth sous la forme de la lettre Hei, nous permettra de comprendre facilement les quatre têtes du fleuve de l’Eden.

Les modalités les plus subtiles de Iod-Hei en tant que Vav, la férocité עזות Azoth, un fleuve dans le quatrième Hei, ne sont généralement pas sensibles; c’est-à-dire que nous ne pouvons pas les percevoir avec nos cinq sens. Mais, au moyen d’un sixième sens, à savoir, au moyen de la lettre Vav, la moelle épinière, où se développent la clairvoyance, la clairaudience, l’intuition, la télépathie, etc., nous pouvons apprendre à ressentir ces choses.

Dans notre culture, notre façon moderne de voir les choses, nous ne savons rien des sens de notre système nerveux central; l’humanité est donc privée du plus grand bien, parce que ces sens sont les moyens de percevoir les mondes de lumière. Vav, comme un fleuve venant de Iod-Hei, est la seule capable de marcher sur le chemin de l’illumination, pour illuminer les ténèbres de nos eaux sales dans lesquelles nous nous trouvons submergés. Les fornicateurs sont habituellement opprimés et déprimés d’une manière systématique involutive et donc aveuglés et forcés à tâtonner. C’est pourquoi il est facile d’expliquer pourquoi seul le monde d’Assiah, le monde de la matière et de l’action, représenté par le dernier Hei de Iod-Hei-Vav-Hei est tangible pour nous, c’est-à-dire que nous ne pouvons percevoir qu’avec notre Yad physique, main, (cinq sens) les manifestations les plus grossières de Iod dans le Daleth, le quatrième Hei de Iod-Hei-Vav-Hei.

Question: Ainsi, עשות Asoth, le pluriel de עשה Assiah est ostensiblement l’union de deux Assiahs, deux Malkuths, dans l’Alchimie sexuelle – c’est l’union de deux Vavs sur la Croix (Tav). Je comprends maintenant. Et la transformation du Iod de Hei en Nun de Tav est exactement le processus de cristallisation de la force sexuelle, n’est-ce pas? Il commence par le souffle, à l’intérieur duquel le Iod est caché, et finalement est synthétisé en tant que Nun, qui est le semen ou le mercure brut, n’est-ce pas? Ou en d’autres termes, le processus de distillation de Shen en Jing.

Instructeur: En effet, d’accord… Merci beaucoup!

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Iod, The River of Eden