La Récolte du Soleil

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

SuryaDeva
Surya, l’Intelligence Solaire: Christ

Nous sommes ici pour étudier. Vous pour m’écoutez et Moi pour vous parler…

En effet, savoir écouter est quelque chose de très difficile. Il est plus facile de savoir comment parler.

Habituellement, quand nous écoutons, il y a un traducteur à l’intérieur de nous: le «Moi», l’ego, le «moi-même» qui traduit tout selon ses propres concepts, idées, opinions, etc. Donc, savoir écouter ce n’est pas quelque chose de très facile.

Il est nécessaire de comprendre qu’à l’intérieur de nous il existe quelque chose qui n’est pas seulement le corps physique. Nous avons un corps de chair et d’os; c’est évident. Tout le monde peut accepter ce fait; cependant, seulement quelques-uns peuvent comprendre que nous avons une psychologie qu’il est possible de modifier.

Nous devons comprendre cette psychologie si nous voulons vraiment la transformation. Ceux qui acceptent l’existence de leur propre psychologie commencent évidemment à s’observer eux-mêmes. Quand quelqu’un s’auto-observe, c’est un signal qu’il essaie de réaliser une auto-transformation. Nous avons besoin de l’Auto-transformation.

La vie telle qu’elle est, en effet, n’est pas très attrayante. Naître, grandir, vieillir, mourir, c’est quelque chose de très ennuyeux. Travailler pour exister et exister d’une manière psychologiquement misérable ne vaut rien.

Non seulement ceux qui ont de l’argent vivent d’une manière psychologiquement misérable, mais aussi ceux qui n’en ont pas. C’est parce qu’il y a deux façons de se vautrer dans la boue: dans la boue de la misère et dans la boue de la richesse. Les deux voies sont psychologiquement dégradantes. Par conséquent, vivre dans l’une ou l’autre manière, exister sans raison, ne pas savoir pourquoi et pour quoi, c’est vivre sans but psychologique.

Que sommes-nous? Quelle est la raison de notre existence? Pour quoi vivons-nous? Tant de problèmes et à la fin, quoi?

Chacun de nous n’est qu’une machine qui transforme les énergies… Il se trouve que les énergies des planètes, les énergies planétaires de notre système solaire, ne peuvent pas passer directement dans notre planète. C’est parce que notre planète est différente; c’est un monde régi par 48 lois, un monde complètement différent des autres mondes de notre système solaire.

tree-cosmos-laws-sun-_fmt1
La Kabbale et les Lois de la Nature

En regardant les planètes de ce point de vue, il est évident que ce système solaire a besoin de canaux pour permettre le passage des énergies cosmiques ou universelles directement dans les couches de notre organisme planétaire. Il ne suffit pas de laisser passer les énergies. Les énergies doivent être transformées à travers de nombreux canaux. Ainsi, seule une énergie transformée et adaptée peut être utile à la planète Terre.

Prenons en compte que la Terre est un organisme vivant qui a besoin d’exister et qui a besoin d’énergies cosmiques pour le faire. Donc, comme nous avons besoin d’énergies pour exister, de la même manière la Terre a besoin d’énergie pour exister et vivre.

Mais, les énergies que la Terre reçoit pour son existence proviennent d’autres planètes de notre système solaire. Je répète: parce que notre planète est différente des autres planètes, l’énergie doit être transformée pour être utilisée pour nourrir notre planète Terre. Cette énergie ne peut pas être transformée si les canaux à travers lesquels faire passer cette énergie n’existent pas.

Heureusement, ces canaux existent. Ils ont été faits par le Soleil et ils sont la vie organique, qui en tant que fine peau, a été établie dans la couche terrestre par le Logos.

Par conséquent, la fine peau de la vie organique formée par les plantes, les animaux et les humains est nécessaire pour permettre à l’énergie d’être transformée et de passer dans les couches internes de la Terre. C’est seulement de cette manière que la Terre peut exister; autrement, elle ne peut pas exister en tant qu’organisme vivant.

kingdoms-of-nature
Royaumes Mécaniques de la Nature

Par conséquent, nous, humanoïdes, ne sommes que de simples machines à travers lesquelles l’énergie cosmique doit passer. Chacun d’entre nous reçoit certaines charges d’électricité et de magnétisme qui sont inconsciemment transformées et retransmises automatiquement dans les couches internes de la Terre. C’est la seule raison de notre existence.

Voyez combien il y a d’amertume pour seulement permettre à notre Terre, notre planète, de vivre et de tourner autour du Soleil. Nous nous sentons si bien, alors qu’en réalité nous ne sommes que de simples petites machines transformatrices d’énergie. Ainsi, la raison de notre existence n’est que celle-ci: permettre à cette planète d’exister. C’est la raison de nos petites vies… Des jours malheureux… Travailler pour manger, exister simplement à cause de la nécessité de la Nature.

Par conséquent, la nature ne se soucie pas de nos idées ni de nos croyances. Tout ce que la Nature veut, c’est recevoir la nourriture nécessaire, la nourriture énergétique, qui doit traverser nos corps. C’est tout.

Mais, voyez comment nous vivons! Crier à la maison ou dans la rue, souffrir sous le poids d’un tyran dans l’usine ou au bureau, payer nos impôts pour exister en tant que citoyens, payer le loyer, etc. Tout cela est juste pour que cette planète puisse exister, pour qu’elle puisse faire partie de la conjonction des mondes, pour qu’elle puisse être vivante.

Tant de mères qui souffrent, tant d’adolescentes qui n’ont pas assez d’argent pour vivre, tant de mères qui n’ont même pas de lait pour nourrir leurs bébés. Tant d’anciens avec leurs expériences de vie, tant d’enfants qui commencent à recevoir des railleries, tous existent pour que cette planète soit vivante.

Cette vérité est dure et cruelle, ou mieux si je dis sans pitié; mais, nous sommes cela, et rien d’autre. Si au moins nous étions des êtres humains, alors nous serions quelque chose; mais nous ne sommes même pas cela. Nous ne sommes que de pauvres animaux intellectuels, porteurs de la tristesse de notre existence. Oui, les animaux intellectuels sont ce que nous sommes. Cela peut sembler très pessimiste.

En expérimentant la célébration, nous pensons que la vie a ses moments heureux; mais c’est parce que nous ne savons pas ce qu’est vraiment le bonheur. Nous confondons les moments de plaisir avec un bonheur authentique et légitime. Évidemment, nous marchons sur un chemin erroné.

Qu’est-ce qui reste après le plaisir? Seulement des désillusions et de la tromperie! Combien de fois un homme et une femme qui pensent être amoureux se marient et réalisent plus tard qu’ils étaient simplement fascinés. Ce n’était pas l’amour. Ils pensaient que c’était de l’amour, mais ce n’était pas le cas. L’amour était confondu avec la passion. Ainsi, une fois que la passion animale est satisfaite, ce qui reste dans ce couple est la haine, la saturation, la tromperie. C’est tout. Après, tout devient une routine. Ils ne parlent que de comptes bancaires, de loyers, de vêtements à laver, de petit-déjeuner à l’heure pour aller travailler, etc. Parfois nous nous promenons pour échapper à l’ennui, ou nous allons à une fête et nous nous retrouvons dans un énorme état d’ivresse.

Ainsi, de cette manière la vie passe jusqu’au moment où nous devenons vieux. Une fois que nous sommes des anciens, nous nous sentons comme des vétérans. Nous apprécions les appels de nos petits-enfants; nous aimons être appelé «grand-père, grand-mère» et nous aimons raconter les histoires de nos expériences tristes (dont nous sommes très fiers). Notre vie est remplie de commentaires comme: «À mon époque, le président a fait ceci et cela, etc.» Nous racontons nos combats, les batailles auxquelles nous avons participé et nous montrons peut-être même nos blessures de guerre qui nous rendent fiers… Juste de la tristesse! Les conversations habituelles, «Notre frère est mort», «Notre cousin a perdu sa fortune», ou «Ces temps étaient meilleurs», etc. Ainsi, à la fin, la mort vient… Ainsi, le résultat de notre vie malheureuse est la mort. C’est ce que nous obtenons après avoir tant travaillé et souffert!

Heureusement, le Soleil [Christ] est compatissant. Quelque chose de secret existe dans sa création; c’est aussi la vérité. Ainsi, le Soleil a créé cette humanité comme de simples petites machines qui aident à sa création. C’est la Nature, mais il est également vrai que le Soleil veut créer autre chose.

Le But de la Vie

christ-sun
Christ en tant que le Soleil

Le Logos ne crée pas cette Nature, il ne crée pas de vie organique dans un monde qui se déplace autour du Soleil juste pour la diversion, sans but logique. Il ne serait pas logique d’avoir créé cette planète pour rien. Créer quelque chose sans but serait l’absurdité des absurdités. Je pense que même vous ne le feriez pas. Vous ne voudriez pas créer une invention et en souffrir, y consacrer une vie, et plus tard la détruire. Par conséquent, vous devez comprendre que cette création a un objectif.

L’intelligence solaire demande un prix pour la création de la fine peau de la vie organique sur la surface de la Terre. L’intelligence solaire veut en tirer quelque chose ; il y a un intérêt.

apollo-sun
Apollo en tant que le Soleil

Le but de l’intelligence solaire est d’obtenir une récolte d’êtres humains solaires. L’idée n’est pas mauvaise du tout; mais, c’est difficile. C’est, en effet, une expérience énorme et difficile dans le tube à essai de la nature. C’est ce que veut l’intelligence solaire: créer des êtres humains solaires.

Diogène et sa lampe me viennent à l’esprit en ce moment. Un jour, Diogène traversa les rues d’Athènes avec une lampe à la main, essayant de trouver un homme, mais il n’en trouva pas. Il regarda dans les maisons, les chambres, les couloirs et les cours des sages citoyens d’Athènes… «Que cherches-tu, Diogène?» Lui demandèrent-ils tous.

«Un homme..!» Répondit Diogène.

«Les rues et les forums publics sont pleins d’hommes!» ont-ils dit.

Il a répondu: «Ce ne sont pas des hommes, ce sont des bêtes, puisqu’ils mangent, dorment et vivent comme des bêtes!» À cette fin, il a visité les maisons de scientifiques, d’artistes et partout où il faisait la même chose. Il est évident qu’il se faisait de plus en plus d’ennemis alors qu’il visitait leurs maisons. Tout le monde a fini par se sentir très offensé par Diogène…

Diogenes_Jordaens-900
Diogène Cherchant un Homme, par Jacob Jordaens (1642)

Mais, il avait raison: il n’a pas trouvé un seul homme! Beaucoup ont voulu croire qu’il en a trouvé quelque part. Les partisans de Marat pensaient qu’il en avait trouvé un dans une caverne, et que c’était Marat. Absurde! La vérité est qu’il n’a trouvé aucun homme. Si Marat était un homme, bien pour lui, il est difficile de trouver un véritable homme (un être humain solaire).

Diogène vivait dans un tonneau, et là il mangeait et dormait; il n’avait même pas de maison. Il est dit qu’avant la mort de Diogène, il fut visité par Alexandre le Grand. Alexandre était celui qui a placé l’Europe et l’Asie sous son règne. Ainsi, un homme simple comme Diogène qui vivait dans un tonneau a même rejeté Alexandre le Grand.

Diogenes_and_Alexander
Diogène et Alexandre

Alexander a trouvé Diogène au Soleil à l’agonie. Quand Diogène vit tant de compagnie près de lui, il se leva un peu et s’offrit à regarder Alexandre. Quand Alexandre lui demanda gentiment s’il voulait quelque chose, Diogène dit: «Oui, je préférerais que tu ne sois pas entre moi et mon Soleil (c’est-à-dire entre lui et son Dieu intérieur).» Alexandre était si frappé de cette réponse qu’il n’avait pas d’autre choix que de s’en aller. Un homme humble comme Diogène rejeta Alexandre le Grand. C’est quelque chose que tout le monde ne peut pas faire; n’est-ce pas?

Les hommes authentiques, véritables êtres humains au sens le plus complet du terme, sont très difficiles à trouver.

Heureusement, le Soleil a déposé dans les glandes sexuelles la semence nécessaire pour créer l’humain authentique. Cette graine pourrait se développer si nous coopérions avec le Soleil. Alors, nous ne serions plus de simples machines parlantes comme nous le sommes actuellement, puisque nous nous transformerions en véritables humains, en rois et en reines de la création.

king-sun
L’Alchimie est la Transformation Solaire

Par conséquent, déclarer que cette humanité est faite par les humains est une exagération. Je comprends que l’être humain est le seigneur, le roi, la reine de la création. La Bible déclare que l’homme a été fait pour gouverner les espèces animales et végétales, pour gouverner l’océan, l’air et le feu. Donc, si l’on n’est pas un roi, si l’on n’est pas une reine de la création, alors on n’est pas un humain authentique.

Qui d’entre vous peut gouverner les éléments? Qui d’entre vous peut provoquer une tempête? Qui d’entre vous est capable d’apaiser un feu? Qui d’entre vous est capable d’activer les volcans de la Terre, ou de faire trembler la terre, de produire un tremblement de terre ou de le calmer? Si nous ne sommes pas des seigneurs de la création, alors nous ne sommes pas humains, parce que dans la Bible il est écrit que l’humain est le roi de la création. Par conséquent, sommes-nous rois ou non? Si nous sommes victimes de circonstances, si un tremblement de terre tue des milliers de personnes, comme c’est le cas dans le monde entier, qu’en pensez-vous? Sommes-nous victimes des circonstances? Où sont les êtres humains? Si les éléments peuvent nous détruire de la même manière que nous détruisons une fourmilière avec notre pied, alors, où sont les qualités du véritable humain que tout le monde dit avoir?

En effet, même si nous présumons que nous sommes des humains, nous ne sommes en réalité rien de plus que de simples animaux intellectuels condamnés à vivre la tristesse de la vie. Mais, la graine du véritable humain existe dans nos glandes. Oui, une telle graine peut nous transformer en humains solaires. Cette graine peut germer en nous si nous coopérons avec le Soleil et ses idées solaires. Le Soleil a créé cette race racine non seulement pour être utile à l’économie de la Nature, mais aussi avec l’intention claire d’atteindre une récolte d’humains solaires.

jesus-easter
Jésus en tant que Dieu Soleil

Au temps d’Abraham le prophète, le Soleil a acquis une belle récolte d’humains solaires. Pendant les huit premiers siècles du Christianisme, une autre petite récolte a été récoltée. Au Moyen Âge, un peu plus. Actuellement, le Soleil effectue le dernier effort; il a travaillé son dernier effort. Parce que l’humanité perverse de ce siècle actuel est devenue un ennemi des idées solaires, cette humanité est terriblement matérialiste, mécanique et lunaire à cent pour cent. C’est pourquoi le Soleil fait maintenant un dernier effort; il essaie d’obtenir une petite récolte d’humains solaires. Plus tard, une fois que la récolte sera prête, le Soleil détruira cette race racine parce qu’elle n’est plus utile pour son expérience.

A quoi sert cette race? Il n’y a déjà aucune raison pour l’existence de cette race. Elle n’est pas utile pour l’expérience solaire. Cette humanité est composée de gens qui n’ont aucun intérêt pour les idées solaires. Cette race racine ne pense qu’à leurs comptes bancaires, aux nouvelles voitures, aux acteurs et actrices d’Hollywood. Ce sont des gens qui ne veulent que des plaisirs passionnés, sexuels, des drogues, etc.

Évidemment, cette humanité n’est pas utile pour l’expérience solaire. Des gens comme ceux-ci doivent être détruits et c’est ce que le Soleil va faire. Le Soleil détruira ces gens et créera une nouvelle race racine dans les nouveaux continents qui émergeront du fond de l’océan.

Très bientôt, les continents actuels seront au fond des océans. Les palais des gouvernements, les maisons municipales, les demeures riches seront les repaires des phoques et des poissons. C’est la réalité! De nouvelles terres émergeront des océans dans lesquels, évidemment, il y aura de nouvelles personnes, une race spéciale et différente qui pourrait être utile à l’expérience solaire.

C’est la réalité. Je le dis en des temps angoissants, à une époque où les gens ne croient pas à la fin du monde, à une époque où les gens disent: «Mangeons et buvons, car demain nous mourrons», à une époque où les gens sont seulement préoccupés par leurs comptes bancaires, la mode, les potins, les drogues, ou la lubricité.

Par conséquent, je déclare tout cela dans l’intention de vous inviter à réfléchir…

La Graine de l’Être Humain

Est-il possible que la graine solaire germe? Oui, car le papillon naît à l’intérieur de la chrysalide; de même, la graine existe pour faire naître le véritable humain à l’intérieur de nous-mêmes. Mais, tout d’abord, il est nécessaire d’avoir la capacité d’être un humain. Si l’aptitude à être humain n’existe pas, l’humain ne peut naître en nous-mêmes.

La graine existe, mais elle peut être perdue, et c’est normal puisque cette graine est très difficile à germer. Nous devons développer cette graine. Nous pouvons le faire si nous coopérons avec le Soleil.

Le secretum secretorum de la réalisation intérieure de l’être réside dans le sexe. Cependant, nous ne devons pas nous scandaliser devant le «secretum secretorum». Habituellement, quand les gens pensent au sexe, ils ne se souviennent que de leurs vices, de leur lascivité, de leur sale fornication, de leurs abominables adultères…

Voyez les étamines et les pistils des fleurs, comment ces pôles positifs et négatifs sont reliés dans le calice de la fleur, afin que la création puisse se produire. Voyez les espèces qui vivent et se reproduisent sous les rayons du Soleil.

swans
Cygnes

Le cygne, par exemple, avec son beau plumage, nous parle d’amour. Le cygne est nourri d’amour; quand l’un des deux meurt, l’autre meurt de tristesse. Il y a deux «ordres du Cygne», l’un en Europe et l’autre aux États-Unis; cet ordre est dédié à l’étude de ce qu’on appelle «amour».

Évidemment, l’amour découle de la base même de la Conscience. C’est un fonctionnalisme de l’Être. C’est une énergie cosmique et transcendantale.

Pour que l’amour existe, il faut avoir une affinité de pensées, de sentiments et une même affinité d’intérêt mental.

Le baiser est la communion mystique de deux âmes, désireuses d’exprimer d’une manière sensible ce qu’elles vivent à l’intérieur. L’acte sexuel en soi est la consubstantiation de l’amour dans la réalité psycho-physiologique de notre nature.

kiss
Sonate Kreutzer, óleo sobre lienzo, par René François Xavier Prinet (1901)

Observez un anciens amoureux. Il rajeunit. Toutes ses glandes fonctionnent mieux puisque les énergies qui découlent de sa Conscience activent ces petits micro-laboratoires communément appelés «glandes endocrines». Ces glandes produisent alors plus d’influx, plus de puissance, une plus grande quantité d’hormones. Ces hormones inondent les canaux sanguins, d’où un processus de reconstruction cellulaire et de revitalisation.

Ainsi, il vaut la peine de réfléchir sur ce qu’on appelle «amour», sur ce qu’on appelle «sexe», parce que le sexe et l’amour sont intimement liés – parce que, encore une fois, l’acte sexuel est la consubstantiation de l’amour dans le réalisme psycho-physiologique de notre nature.

Voyez, comme l’amour est grand! Seules les grandes âmes peuvent et savent aimer!

Mais, en effet, nous ne devons pas confondre l’amour avec la passion, comme je l’ai déjà dit.

Grâce donc à l’amour, au sexe, à cette force extraordinaire qui coule dans tout ce qui est, tout ce qui a été, tout ce qui sera, les créatures peuvent sans cesse se reproduire, les fleurs et les fruits peuvent exister sur la surface de la terre, tous les êtres peuvent se multiplier.

Donc, regarder le sexe avec dégoût, le considérer comme un tabou ou un péché, une cause d’embarras ou de prétention, est un blasphème. C’est, franchement, équivalent à cracher dans le sanctuaire du Troisième Logos. Donc, il est utile de comprendre qu’il est nécessaire de travailler avec la merveilleuse puissance du sexe.

Si toute la nature existe au moyen de la force merveilleuse du Troisième Logos, si nous existons à cause de la force sexuelle, alors il est essentiel de comprendre ce qu’est cette force pour ne pas la profaner. Il faut savoir l’utiliser pour que nous soyons radicalement transformés.

Nous avons donné la clé de la transmutation sexuelle à de nombreuses reprises, à savoir la connexion du lingam-yoni sans l’éjaculation de l’ens seminis, parce que dans l’ens seminis se trouve tout l’ens virtutis du Fohat. C’est la clé, c’est le secretum-secretorum de la transmutation sexuelle.

Je n’utilise pas de mots grossiers pour expliquer la clé, parce que le sexe est sacré, donc sa clé doit être exposée avec droiture. Ainsi, que ceux qui écoutent comprennent et travaillent, puisque c’est ce qui est fondamental.

L’Ascension du Mercure

Quand on transforme le sperme sacré en énergie, on peut provoquer un changement total.

Les sages alchimistes médiévaux nous parlent du mercure de la philosophie secrète, et cela en soi n’est rien de plus que l’âme métallique du sperme sacré.

Quand le sperme, l’exiohehari, est transmuté, quand le crime de renverser la coupe d’Hermès Trismégiste – le trois fois grand Dieu Ibis de Thoth – n’est pas commis, alors évidemment, le mercure, le mercure du sage est produit, ce qui n’est rien d’autre que l’énergie créatrice qui monte au cerveau. Néanmoins, avant que le mercure puisse être utile, il doit passer par des étapes définies, et ceci est connu par les alchimistes.

Il est indispensable de savoir préparer le mercure. Au début, les eaux mercurielles sont noires comme du charbon, pourries, sales. Beaucoup d’alchimistes perdent leur temps parce qu’ils ne blanchissent jamais les eaux de la vie, et ils ne les blanchissent pas simplement parce qu’ils ne raffinent pas le sacrement de l’Église de Rome. Ce sacrement doit être compris; si nous lisons le mot Latin «romae» à l’envers, que lirions-nous? Nous lirons «amore», qui est l’amour, n’est-ce pas? Si les lettres Espagnoles de «roma» sont lues à l’envers, alors il est lu «amor», amour.

Le sacrement de l’Eglise de l’Amour est profané par de nombreux néophytes: ils travaillent grossièrement, brutalement, passionnément dans la «forge des Cyclopes», donc ils ne raffinent pas leur travail, et leurs eaux restent noires.

Quand on commence à raffiner le travail alchimique, ces eaux deviennent blanches, ineffables. Alors on a le droit de porter la robe blanche de יפתח Jephthé, de chasteté [lisez Juges 11].

jephtah
Jephthé, par John Everett Millais (1867)

Beaucoup plus tard, quand les eaux jaunissent, elles sont déjà utiles pour être fécondées par le Soufre. Le Soufre est le feu. C’est le feu enfermé dans nos organes créateurs, le feu qui, mélangé au mercure – c’est-à-dire avec l’énergie sexuelle – s’élève victorieusement par le canal médullaire jusqu’au cerveau.

L’ascension du feu sacré est extraordinaire.

Le premier centre qui ouvre l’Église de Philadelphie [de philos «amour» et adelphos «frère» – l’église de la fraternité de l’amour] est l’église du coccyx, dans l’os coccygien, qui nous donne le pouvoir sur l’élément terre.

Le deuxième centre qui s’ouvre est au niveau de la prostate [utérus], ce qui nous donne le pouvoir sur les eaux tumultueuses de l’océan.

La troisième pouvoir qui est ouverte est au niveau du nombril, ce qui nous donne le pouvoir sur l’élément feu. Nous pouvons alors mettre en action les volcans de la terre.

Le quatrième pouvoir qui est ouvert est au niveau du cœur, et nous donne le pouvoir d’entrer et de quitter le corps à volonté, ou de mettre le corps dans un état Djinn. Il nous accorde la domination sur l’élément air.

Le cinquième centre qui s’ouvre est au niveau du larynx créateur, ce qui nous permet de parler en synthèse et d’écouter les symphonies du cosmos.

Le sixième pouvoir est au niveau des sourcils, et nous accorde la clairvoyance divine, une faculté qui nous permet de voir les mondes supérieurs.

Et le septième centre qui est ouvert est dans la glande pinéale, ce qui nous donne le pouvoir de la polyvision, de voir dans toutes les régions de l’espace infini.

Glorian-Chakra-illustration-800
Le feu sacré monte le long de la colonne vertébrale. Obtenez une affiche de cette image.

Ainsi, le mercure mélangé au soufre ouvre tous ces centres. Quand le mercure est mélangé avec le soufre – je veux dire avec le feu – il devient rouge comme violet.

Malheureusement, je le répète, beaucoup sont ceux qui restent stagnants, parce qu’ils ne raffinent pas le sacrement de l’Église de Rome.

Le Corps Astral

Quand le surplus de tout ce Soufre, de tout ce Mercure et même du Sel sublimé qui se mêle au Soufre et au Mercure se cristallise dans nos cellules, dans notre système nerveux grand sympathique, il prend la forme extraordinaire et merveilleuse du Corps Astral. Ainsi, ce corps magnifique est un corps qui se fabrique dans notre organisme, à l’intérieur de notre laboratoire.

tree-of-life-twelve-bodies
Les Corps de l’Être sur l’Arbre de Vie

On sait qu’on a un Corps Astral quand on peut travailler avec, quand on peut l’utiliser, comme on utilise nos mains ou nos pieds. Nous pouvons visiter d’autres planètes de notre système solaire avec le Corps Astral. Avec le Corps Astral, nous pouvons entrer en contact avec les treize Aeons qui ont surgi à l’aube de la création. Avec le Corps Astral, nous pouvons entrer en contact avec tous ces «décans», archanges et trônes dans l’univers. À cette fin, avec le Corps Astral, nous pouvons voyager vers tous les mondes de la galaxie, y compris Sirius, qui est la capitale centrale, autour de laquelle tourne toute cette grande Voie Lactée.

En effet, il est interdit d’aller au-delà du Soleil central de Sirius. Je veux que tu saches que Sirius est le centre fondamental de notre galaxie. Toutes les constellations de la Voie Lactée, tous les systèmes solaires, et même notre système solaire dans lequel nous vivons et nous élevons, tournent autour de Sirius, qui est le centre gravitationnel de tous ces mondes, y compris le nôtre.

600px-236084main_MilkyWay-full-annotated

Par conséquent, l’initié qui a un Corps Astral ne peut aller que jusqu’à Sirius. Aller au-delà de Sirius est interdit, car au-delà de Sirius il y a d’autres galaxies avec des lois différentes que l’on ne comprend pas. Moi-même, avec mon véhicule sidéral Sirius Astral, avec l’eidolon comme on l’appelle aussi dans la Haute Magie, quand j’ai essayé d’aller au-delà de Sirius, on m’a ordonné de retourner à Sirius, car il nous est interdit d’aller au-delà du Soleil central Sirius. Je sais qu’au-delà il y a d’autres galaxies dont nous ne comprenons pas les lois.

Il y a aussi des anti-galaxies, de l’antimatière, des anti-mondes, des anti-soleils, des anti-étoiles, des anti-atomes. Par exemple, les galaxies en antimatière sont pour nous incompréhensibles (il ne nous serait pas possible de les comprendre). Même les sages comme Einstein deviendraient absolument ignorants de la physique ou de la mathématique s’ils étaient emmenés dans une galaxie d’antimatière où les charges électriques seraient inversées. Comment comprenons-nous l’antimatière? Une étoile avec des charges inversées, faite d’antimatière. Il n’est pas possible de la comprendre; cela n’existe pas dans nos textes de physique.

Voyons maintenant ce que cela signifierait d’aller au-delà de Sirius, de gérer des lois que nous ne pouvons pas comprendre, des lois que nous n’avons pas étudiées dans notre galaxie. Nous serions virtuellement sans défense, nous serions des bûches entraînées par l’océan tumultueux. Même possédant un Corps Astral, nous ne deviendrions plus que de simples bûches.

Ainsi, l’infini a beaucoup de galaxies.

Comment pourrions-nous comprendre les gens qui ont des corps d’antimatière, dont les charges sont inversées, dont les concepts appartiennent à des dimensions inconnues de nous? Impossible: on ne comprendrait pas, pas même un iota!

Il vaut donc la peine d’avoir un Corps Astral, utile pour connaître d’autres régions de l’espace, mais nous ne pourrions jamais dépasser Sirius avec un tel corps.

Le Corps Mental et la Pluralité du Mental

Une fois que nous nous sommes accordés le luxe de créer ce véhicule, il est également essentiel de créer le Corps Mental, si ce que nous voulons, c’est de devenir humains, êtres avec un mental individuel, parce que de nos jours nous n’avons pas un mental individuel, mais beaucoup de mentals.

Si nous considérons qu’à l’intérieur de nous nous portons l’ego entêté de la psychologie expérimentale, et qu’il existe en nous de manière pluralisée, alors sans aucun doute chacun de ces éléments égoïstes a son propre mental. Par conséquent, à l’intérieur de nous, il y a beaucoup de mentals. Chaque mental a ses propres idées. Chaque mental a son propre critère.

L’ego de la colère a ses idées, son critère, sa documentation. Il se justifie, il a sa propre logique pour discuter avec nous ou se défendre, ou se situer. Il peut très bien se défendre devant les tribunaux avec une intelligence surprenante et dire: «J’avais raison, j’ai tué cet homme parce qu’il avait commis tel ou tel crime.»

L’ego de la luxure a aussi sa logique. Il peut se présenter devant le meilleur des tribunaux et avec les textes de physiologie en main, pour se défendre. L’ego de la luxure peut faire beaucoup d’arguments. Il peut dire que «la luxure est une fonction naturelle de l’être humain», que «tout ce qui existe doit être développé sexuellement». Il peut dire: «Je n’ai pas de luxure», que «ce qui est arrivé, est que cette fonction érotique était développée à l’intérieur de moi», et que «il est naturel qu’Eros existe à l’intérieur de nous». Il peut faire une présentation de la physiologie sur le podium, il peut dessiner au tableau toute la physiologie d’Eros et le fonctionnalisme des ovaires et des testicules, et laisser tout le monde étonné.

Par conséquent, chacun de ces «egos» que nous portons à l’intérieur a sa logique, son mental, son raisonnement, son propre mental.

Ce qui intrigue, c’est que chacun de ces mentals que nous portons se disputent les uns les autres. Ainsi, chacun de ces différents mentals se heurtent les uns les autres. Alors quoi?

Nous avons beaucoup de mentals, cela ne peut être ignoré par personne.

Ainsi, nous devons créer le mental individuel, mais si nous ne transmutons pas le sperme sacré en énergie, il ne peut pas être créé.

Évidemment, ce qui s’appelle «mercure» est élaboré avec la transmutation. Ainsi, c’est avec le mercure des sages que nous pouvons cristalliser, former, organiser, créer, le mental individuel à l’intérieur de nous.

Quand on possède un Corps Mental individuel, on peut appréhender, capturer, assimiler toute la science de l’univers. On peut aussi utiliser ce véhicule mental pour voyager à travers l’espace sacré, de monde en monde. Avec le mental individuel, on peut entrer dans le Devachan, c’est-à-dire entrer dans la région mentale supérieure du cosmos et de la nature.

Le mental individuel est splendide, formidable, merveilleux, mais ce n’est pas tout.

Le Corps Causal

Les gens sont victimes de circonstances. Les gens sont touchés par les circonstances. Ils dépendent de la loi des accidents (cela peut être vu tous les jours). On ne peut vraiment apprendre à diriger les circonstances si l’on n’a pas créé le corps de la volonté consciente.

Quand on construit ce corps, évidemment on n’est plus esclave des circonstances. On peut intentionnellement diriger les circonstances. On devient un maître, leur régent.

Le corps de la volonté consciente est seulement fait avec le mercure des sages. C’est le résultat de la transformation ou de la transmutation de l’énergie créatrice.

Une fois que nous avons déjà les Corps Astral, Mental et Causal et que nous avons une splendide physicalité, le luxe de recevoir nos principes psychiques et spirituels nous est accordé. C’est ainsi que nous devenons de véritables humains, des humains réels.

Le Corps Causal est le dernier véhicule qui doit être créé.

Je dois vous dire que l’humain causal est le véritable être humain. Oui, le véritable humain, l’humain causal, se trouve dans le monde des causes naturelles. Il est agréable de voir les humains causaux dans la région des causes naturelles. Nous les voyons là travaillant pour l’humanité.

Les humains causaux sont de véritables Bodhisattvas au sens transcendantal du terme, des Bodhisattvas qui travaillent sous la direction de leur Père qui est dans le secret. Chacun d’eux obéit à son Père Intérieur, parce qu’il y a autant de Pères dans les Cieux, que de véritables humains sur la terre (chacun de nous a son Père qui est dans le secret). Quel que soit l’humain causal – qui est le véritable humain et qui vit dans le monde des causes naturelles – effectue est sous la direction de son Père.

Ainsi, l’humain causal, l’humain réel, l’être humain – dans le sens le plus élevé du terme – se trouve dans le monde des causes naturelles. C’est dans cette région que sont entendues les symphonies du cosmos. C’est dans cette région que l’on entend les mélodies de la vie universelle. C’est dans cette région que nous trouvons le karma, car c’est dans cette région que travaillent les seigneurs de la loi.

Les humains causaux peuvent absorber leurs véhicules astral et mental afin de vivre précisément dans cette région. De cette région, ils se projettent – maintenant dans les régions du mental cosmique et de ses profondeurs – maintenant vers les régions du monde astral, afin d’apparaître dans le monde physique.

Au nom de la vérité, je dois vous dire que pour être ici avec vous, pour pouvoir parler avec vous, j’ai personnellement besoin de me projeter depuis le monde causal, parce que j’ai mon centre de gravité dans le monde des causes naturelles. De là je me projette dans le mental et ensuite vers l’astral, et finalement, en faisant de grands efforts, je viens ici dans le plan physique pour parler avec vous. Ainsi, à travers la concentration, je vous parle, parce que mon centre de gravité est dans le monde causal. Je suis un homme du monde causal, et quoi que je dise, quoi que j’explique, c’est par le commandement. C’est parce qu’il m’a été commandé de vous délivrer ce message, et je le fais avec le plus grand plaisir, afin que vous puissiez marcher sur le chemin de la révolution de la Conscience, de la révolution en marche, de la révolution spirituelle, intégrale et divine.

Par conséquent, je veux que vous compreniez que devenir humain est ce qui compte, et ce qui intéresse le Soleil, c’est la création des humains. Le Soleil veut une récolte d’humains solaires, et à ces instants il travaille fiévreusement pour y parvenir.

Je veux que vous sachiez que lorsqu’une race perd tout intérêt pour les idées solaires, le Soleil perd également tout intérêt pour cette race et la détruit.

À ces instants, le Soleil veut détruire cette race, car il est déjà inutile pour l’expérience. Cependant, avant qu’il ne le détruise, le Soleil effectue un effort suprême. Avec un grand effort, le Soleil atteint une récolte, bien qu’une petite récolte d’humains solaires.

Si vous tenez compte de notre appel, si à l’intérieur de vous est créé le potentiel de devenir un être humain, le Soleil peut vous absorber en tant qu’humain solaire, mais il est nécessaire que vous coopériez avec le Soleil. C’est seulement ainsi que vous pouvez vous transformer en un humain solaire.

Comment Devenir un Humain Solaire

Il est urgent pour vous, avant tout, de savoir transmuter. L’humain solaire ne peut être créé qu’avec l’énergie solaire, et cette énergie est contenue précisément dans le mercure brut des sages, dans le minerai brut. Cet élément est l’exiohehari, qui signifie le sperme sacré.

Ceux qui commettent le crime de l’enlever de leurs corps avec des buts passionnés s’éloignent trop du Soleil Sacré Absolu et sombrent définitivement dans les mondes infernaux, jusqu’à leur désintégration finale.

Pour que les germes-graines du véritable être humain se développent dans l’organisme humain, il faut qu’ils soient touchés par les rayons ou les émanations provenant du Soleil Sacré Absolu, car sans ces émanations, les germes-graines restent infertiles et dégénérées. Ceux-ci involue terriblement à la «Deuxième Mort».

Pour que les émanations cosmiques provenant du Soleil Sacré Absolu touchent les germes-graines de l’être humain, on a besoin de ne pas s’éloigner du Soleil Sacré. On s’éloigne très loin de cette étoile quand on fornique et adultère. Ainsi, nous devons comprendre que ni les fornicateurs ni les adultères ne sont touchés par le Soleil Sacré Absolu. Par conséquent, ils échouent. Ainsi, le Soleil ne peut pas récolter une récolte de fornicateurs ni d’adultères. Donc, pour que le Soleil ait une récolte, il faut que nous marchons selon la loi.

Qu’est-ce qu’on entend par fornicateur? Celui qui répand la coupe d’Hermès Trismégiste.

Qu’est-ce qu’on entend par adultère? Celui qui entre en contact sexuel avec quelqu’un qui ne lui appartient pas. Par exemple, un homme qui prend une autre femme et abandonne celle qu’il a est un adultère. De plus, même s’il ne la prend que pour la transmutation, il est toujours adultère. Si nous chargeons notre colonne vertébrale avec un type d’énergie, celui de notre épouse, et ensuite entrons en contact avec un autre type d’énergie, un autre qui n’est pas de notre épouse, alors ces types d’énergie égale se détruisent mutuellement. C’est une loi physique. Lorsque deux types d’énergies égales en opposition entrent en collision, ils se détruisent mutuellement, un court-circuit se produit, un câble brûle. Lequel? C’est un certain fil qui existe dans la colonne vertébrale au moyen duquel le soufre s’élève, c’est à dire le feu. Par conséquent, quand il est brûlé, l’alchimiste perd des degrés, des pouvoirs et échoue dans le Grand Œuvre.

Le travail est très délicat. C’est pourquoi il est dit dans l’Apocalypse de Saint Jean que ni les fornicateurs ni les adultères ne pourront entrer dans la nouvelle Jérusalem. C’est évident.

Les fornicateurs et les adultères s’éloignent très loin du Soleil Sacré Absolu, ainsi les émanations du Soleil Sacré Absolu ne les atteignent pas, ils ne touchent pas leurs germes-graines sexuels. Leurs germes-graines se transforment alors en involution, et sont finalement perdus.

Étonnement et Remords

Celui qui veut coopérer avec le Soleil Sacré Absolu doit posséder des facultés extraordinaires. Ils ne doivent pas avoir perdu la capacité d’étonnement, ni avoir perdu la capacité de remords. Celui qui est déjà incapable de s’émerveiller de quelque chose ne peut pas approcher ce qui est nouveau. Celui qui n’est pas capable de ressentir du remords pour ses méfaits marche incontestablement sur le chemin de l’échec. Il y a des gens qui ne ressentent aucun remords pour quoi que ce soit.

Mais qu’est-ce que le remords? Quand notre Être intérieur, quand les parties supérieures de l’Être fait face au Soleil Sacré Absolu, elles voient la réalité, et si les parties inférieures marchent sur le mauvais chemin, le remords surgit dans l’Être, et ce remord de l’Être est transmis à notre personnalité. Par conséquent, quand quelqu’un ne peut ressentir aucun remords pour quelque chose, c’est un signe que cette personne s’est définitivement égarée de l’Être, parce que seul l’Être est capable de ressentir du remords. Ainsi, si l’on est déjà incapable de ressentir le remords, c’est parce qu’on est très loin de l’Être, de notre propre Être et des parties distinctes de l’Être, parce que l’Être a différentes parties autonomes et auto-conscientes.

Que peut-on attendre de celui qui ne ressent pas de remords? Celui-là est un candidat sûr pour l’abîme et pour la seconde mort.

Mais, si quelqu’un éprouve encore des remords, qui est capable de ressentir du remords en commettant de mauvaises actions, celui-là est digne d’admiration. En effet, j’admire celui qui ressent encore des remords.

J’en connais quelques-uns qui sont encore capables de pleurer pour des actes répréhensibles commis dans des vies antérieures. Évidemment, quand j’écoute des gens comme ça, je ne peux pas m’empêcher de ressentir… ressentir un certain réconfort dans le cœur. Je sais que de telles personnes peuvent réaliser la réalisation intérieure de l’Être.

Mais, quand je rencontre quelqu’un qui ne ressent aucun remords pour quelque chose, pas même pour avoir commis une mauvaise action, la douleur me remplit le cœur, car je sais que l’on est absolument désespéré. C’est la dure réalité.

J’ai toujours dans ma mémoire une scène quand j’étais adolescent. À cette époque, je devais rencontrer un grand intellectuel. Indubitablement, cet intellectuel aime le vin. Entre concept et concept, j’ai continué à le rejoindre pour un verre de vin. Cependant, le jour suivant, j’ai ressenti de grands remords. Je lui ai dit: «Je ressens du remords d’avoir bu ces verres de vin.

Sa réponse était: «Je ne ressens pas de remords, alors buvons plus.»

J’étais rempli d’horreur. Je pouvais voir comment cet homme buvait et buvait et buvait sans relâche; il a passé des heures et des heures à boire et a continué à boire.

Plus tard, je l’ai trouvé dans les rues, en train de boire. Il est devenu un désordre, l’ivrogne le plus horrifiant et le plus sale. Huit jours ont passé, et je l’ai vu boire encore.

Je me suis éloigné de lui. Je l’avais accompagné pour quelques verres, mais je ne l’ai plus jamais accompagné. Cet événement m’est arrivé quand j’étais encore adolescent. J’ai ressenti du remords pour ces quelques verres que j’ai pris avec lui.

Il doit évidemment être mort depuis longtemps. Il est possible que maintenant il pourrait être en train d’involuer dans les entrailles de la terre, et boire encore. Les remords ne l’ont jamais atteint.

Celui qui ne ressent pas de remords est un cas absolument désespéré, et échoue inévitablement.

Alors, mes chers amis, voilà comment nous terminons cette conférence. Cependant, nous donnons également l’occasion de conclure en répondant aux questions de chacun d’entre vous. Vous tous ici présents êtes libres de demander ce que vous voulez en relation avec le thème exposé, sans dévier du thème, pour des raisons d’ordre. Donc, si quelqu’un doit demander, demandez. Quiconque veut dire quelque chose, qu’il le dit. Quiconque n’est pas d’accord, qu’il révèle son désaccord, et explique pourquoi il n’est pas d’accord.

Il y a la liberté de parole. Je ne suis pas un dictateur de concepts. Je suis venu partager mes idées avec vous, car je pense qu’entre nous tous, travaillant ensemble, nous pouvons trouver beaucoup de choses utiles. Donc, il y a la liberté de dire ce que vous voulez dire et de réfuter tout ce que vous voulez réfuter.

Public: Maître, pourquoi vous vous référez généralement toujours aux hommes uniquement?

Samaël Aun Weor: Eh bien, quand je dis hommes, j’inclus aussi les femmes. Car il est écrit:

«Et Adam a dit, ceci est maintenant l’os de mes os, et la chair de ma chair: elle sera appelée la femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.» – Genèse 2: 23, 24

La femme est sortie d’une côte d’homme. Ainsi, chaque fois que je me réfère ou nomme l’homme, j’inclus évidemment la femme, parce que la femme doit être une seule chair avec l’homme, c’est évident; donc, je n’ai pas laissé les femmes à la maison.

Public: En voyage astral, comment pouvez-vous laisser…….. Pourrait-on voyager avec un corps humain?

Samaël Aun Weor: Avec un Corps Astral, on peut voyager vers n’importe quel monde de l’espace infini. Mais il est interdit par les cosmocréateurs pour les animaux intellectuels appelés à tort humains de quitter ce monde avec leurs corps physiques. Les voyages interplanétaires sont seulement pour les humains, et non pour les bêtes intellectuelles.

Néanmoins, il est arrivé que les bêtes intellectuelles ont construit la tour de Babel, et veulent s’échapper par de fausses portes. Pour cette raison, ils seront fulminés, ils seront punis. Les animaux doivent être dans leur jardin zoologique. Le jardin zoologique de l’animal intellectuel est la planète Terre. Là vivent les animaux, et là ils doivent rester. Essayer d’y échapper est un crime puni par la loi.

Ceux qui inventent actuellement des fusées pour voyager vers Mars ont complètement tort. Ils peuvent essayer quelques tentatives, et finalement ils tomberont, toutes les étoiles intellectuelles tomberont, elles seront fulminées par la loi.

Les voyages spatiaux, je le répète, ne sont pas pour les animaux, mais seulement pour les humains dans le plein sens du terme.

Nous pouvons aussi placer notre corps dans un état Djinn, c’est-à-dire placer le corps physique dans la quatrième verticale pour voyager, mais nous ne devons jamais essayer d’amener notre corps physique vers d’autres mondes parce que c’est un manque de respect pour la divinité. C’est tout. Une autre question?

Public: L’homme réel, ou le roi homme que la bible mentionne, il a réussi à faire ces voyages, et le mouvement des éléments?

Samaël Aun Weor: La Bible n’est pas du passé mais du présent. Ainsi la Genèse n’est pas du passé non plus. La Genèse correspond seulement au présent. Actuellement, nous devons vivre la Genèse à travers l’Alchimie, séparer les eaux inférieures des eaux supérieures, et les eaux supérieures doivent traverser de nombreuses transformations avant de devenir utiles; et les eaux inférieures doivent devenir cristallines…