La Nécessité de Cristalliser l’Âme

mary-magdalene-devils

«Quand Jésus se leva tôt le premier jour de la semaine, il apparut d’abord à Marie-Madeleine, de laquelle il avait expulsé sept démons. – Marc 16: 9

Tout d’abord mes chers frères et sœurs, il faut connaître le chemin qui nous conduit à l’Auto-Réalisation Intérieure de l’Être. Sans aucun doute, il est urgent de comprendre la nécessité de la cristallisation en nous de ce qu’on appelle âme. Jésus-Christ a dit:

«Dans votre patience, vous possédez vos âmes…» – Luc 21:19

… mais tout d’abord, il faut comprendre: qu’est-ce que l’âme? Certainement, je dois vous dire que l’âme est une conjonction de lois, de principes, de vertus, de pouvoirs, etc. Les gens ont l’Essence, le matériel psychique pour élaborer l’âme – ou mieux dit, pour cristalliser l’âme – puisqu’ils n’ont pas encore d’âme. De toute évidence, quiconque veut avoir ce que l’on appelle normalement âme devra désintégrer les agrégats psychiques indésirables que nous portons, à savoir: la colère, la cupidité, la luxure, l’envie, l’orgeuil, la paresse, la gourmandise, etc. Virgil, le poète de Mantoue, a dit:

«Non, même si j’avais cent bouches, cent langues et des gorges d’airain, inspiré avec des poumons de fer, je ne pourrais pas décrire la moitié de mes horribles crimes, ni la moitié des punitions que ces crimes ont rencontrés.» – L’Eneide

De toute évidence, ces crimes sont la représentation de nos défauts, qui au Tibet sont appelés agrégats psychiques. Ces agrégats sont les mêmes «élémentaires» qui sont mentionnés par différentes organisations occultistes. Ils représentent la représentation vivante de nos erreurs.

Il est écrit que Jésus de Nazareth a expulsé sept démons du corps de Marie-Madeleine; ces défauts représentent sept défauts capitaux et se multiplient constamment. Cette affirmation (de l’Évangile Christique) signifie que le Christ intérieur a expulsé les différents agrégats psychiques inhumains que Marie-Madeleine avait.

Chacun de ces agrégats est organisé d’une manière très semblable à la personnalité humaine. Chacun a trois cerveaux : intellectuel, émotionnel et moteur-instinctif-sexuel. En effet, chaque agrégat ressemble à une personne. Si nous disons que beaucoup de personnes vivent à l’intérieur de notre personne humaine, nous n’exagérons pas.

centers-male-2015

Tous ces agrégats se battent entre eux. Ils se battent pour la suprématie. Chacun d’entre eux veut être le propriétaire, le seigneur, celui qui va surmonter le reste, celui qui pourra contrôler les cinq cylindres de la machine organique dans un moment déterminé, celui qui croit qu’il est le seul; cependant, quelques instants plus tard, il est renversé par un autre qui prend sa place.

Donc, en effet, chaque personne n’est pas la même personne, même pas pendant une demi-heure; cela semble incroyable, mais c’est vrai! Même vous qui êtes ici maintenant assis dans cette salle, vous avez commencé à écouter cette conférence avec un agrégat qui s’est assis pour écouter. Aucun de vous n’est très conscient, mais si vous faites attention à ce qui s’est passé à l’intérieur de vous-même depuis ce moment précis, vous découvrirez que maintenant vous êtes différent, que vous n’êtes pas le même qui est venu ici et qui s’est assis. Pourquoi? Parce que l’agrégat psychique qui contrôle la machine organique et qui a commencé par prendre place a été déplacé par un autre qui m’écoute maintenant. Si j’ai dit que vous étes le même qui a commencé, j’abuserais de votre mental et du mien aussi. Par conséquent, sincèrement, les agrégats psychiques changent constamment. Tout à coup, l’un d’entre eux contrôle les centres capitaux ou les cerveaux, puis un autre, et un autre; ils ne sont jamais les mêmes.

À propos de l’Essence, c’est la plus digne et la plus décente de ce que nous avons à l’intérieur de nous, et c’est évidemment la Conscience. Elle est piégée à l’intérieur et parmi tous ces agrégats multiples, et est traitée selon son état.

Donc, chacun de vous est une légion. Souvenons-nous de ce que l’Évangile Christique dit à propos d’un homme avec un esprit impur qui avait son habitation parmi les tombeaux:

jesus-gadarene-demon-2

«Quand il vit Jésus de loin, il courut et l’adora, et cria d’une voix forte, et dit: Que dois-je faire avec toi, Jésus, Fils du Dieu le plus élevé? Je te conjure par Dieu, ne me torture pas. Car il lui dit: Sortez de l’homme, esprit impure. Et il lui demanda: Quel est ton nom? Et il répondit en disant: Mon nom est Legion: car nous sommes nombreux.» – Marc 5: 6-9

Alors, quel est le nom de ceux présents ici? Légion! Parce que vous n’avez pas une véritable individualité, vous ne l’avez pas atteint. La Conscience de chacun de vous est terriblement endormie. Pourquoi? Parce qu’elle est traitée selon son état. Votre Conscience est hypnotisée, et c’est quelque chose qui ne peut être nié.

A propos de l’âme, avez-vous atteint sa cristallisation? Si je disais que vous n’avez pas d’âme immortelle, je mentirais. De toute évidence, je suis conscient que chacun d’entre vous a une âme immortelle, néanmoins vous n’avez pas accès à cela… On pourrait avoir un beau diamant dans une boîte de sécurité. Peut-être, on pourrait penser que l’on a ce diamant, mais si ce bijou était volé, en effet, on ne pouvait pas y accéder; on sait que l’on a ce bijou, mais il ne faut pas ignorer que, en effet, on ne le possède pas. Souvent, quelqu’un reçoit un bon héritage et sait qu’il l’a, mais c’est une chose de l’avoir et une autre d’y accéder.

Où est votre âme? Votre âme parcourt la Voie Lactée [le macrocosmos], elle se déplace dans cette galaxie, néanmoins, vous ne la possédez pas. Vous savez que vous l’avez, mais c’est une chose de savoir que vous l’avez et une autre est d’y accéder.

tree-cosmos-laws-sun-_fmt1

Cependant, comment peut-on accéder à l’âme? On l’atteint en désintégrant les agrégats psychiques sous une forme définitive, parce que l’âme et les agrégats sont incompatibles, comme l’huile et l’eau: ils ne peuvent pas être mélangés. Par conséquent, si nous n’atteignons pas la désintégration des agrégats psychiques, la personnification vivante de nos défauts psychologiques, nous perdons l’âme.

Le Christ a dit:

«Que profite un homme, s’il gagne le monde entier et perd son âme? Ou que donnera un homme en échange de son âme?» – Matthieu 16: 26

Est-il possible de perdre notre âme? Oui c’est possible; celui qui entre dans les mondes infernaux perd l’âme, c’est évident (il est triste de perdre un tel trésor).

Y a-t-il une méthode pour éviter de perdre l’âme? Oui, il y en a: en cristallisant l’âme en soi-même, ici et maintenant.

Quand on désintègre l’agrégat psychique de la luxure – mieux dit, tous les agrégats de la luxure, parce qu’ils sont nombreux – alors, l’âme, cette vertu précieuse de l’âme connue sous le nom de chasteté, se cristallise dans l’Essence que nous portons à l’intérieur. Quand on atteint la destruction, l’annihilation, de l’agrégat psychique de la haine, alors la vertu précieuse de l’amour se cristallise en soi-même. Quand on réduit en poussière cosmique l’agrégat psychique de l’égoïsme, alors la vertu précieuse de l’altruisme ou du Christ-centrisme se cristallise en soi-même. Quand on annihile l’agrégat psychique de l’orgeuil, alors la vertu ineffable de l’humilité se cristallise en nous.

Dans cette partie de notre conférence, je dois vous dire que, malheureusement, beaucoup de livres ésotériques, etc., conduisent la personne à l’orgeuil mystique, et c’est grâve. Certains auteurs affirment que «nous sommes des Dieux», que «chacun de nous est un Dieu». De toute évidence, cette assertion renforce l’orgeuil mystique, et cela produit beaucoup de dégâts sur le chemin de l’Auto-Réalisation, parce qu’alors, vainement convaincu que l’on est un Dieu, on devient mégalomane. Sans aucun doute, il n’est pas possible de devenir vraiment illuminé quand on a l’orgeuil. Je ne pourrais jamais penser qu’un Dieu puisse être fornicateur, adultère, égoïste, envieux, jaloux, lubrique, etc. En fait, chacun d’entre nous est tout cela.

Je ressens de la douleur quand je vois dans les livres occultistes, etc. – Je ne mentionne aucune organisation en ce moment, certains d’entre eux très vénérables – affirment énormement que nous sommes des Dieux. Il vaut mieux être sérieux et voir la réalité des faits, voir ce que nous sommes et ne pas créer de fausses illusions. Nous mangeons, buvons, forniquons, adulterons, haïssons, critiquons, nous sommes jaloux, etc. Croyez-vous qu’un Dieu soit comme ça? Il vaut mieux dire que nous sommes de simples vers dans la boue de la Terre et être convaincu que nous sommes vraiment là. Si nous voulons nous convaincre, nous devons être honnêtes.

Si nous examinons honnêtement notre existence avec soin, nous découvrirons que, en effet, nous ne sommes pas l’une des sept merveilles du monde. Cet examen de nous-mêmes et de notre vie aura des conséquences extraordinaires, car cela nous amènera à savoir ce que nous sommes vraiment, nous amènera à comprendre que nous sommes des pécheurs misérables, que nous sommes simplement des vers dans la boue de la Terre. De cette façon, nous marchons sur le chemin avec simplicité et humilité.

Quand on désintègre cet agrégat psychique d’orgeuil, évidemment, l’humilité – qui est la vertu la plus précieuse – se cristallise en nous. Prenons en compte qu’il n’y a pas que l’orgeuil basé sur les positions sociales, le capital, la lignée familiale, etc., il y a une sorte d’orgeuil qui est pire et plus nuisible que tout ce que j’ai déjà décrit; c’est un orgeuil mystique: croire que nous sommes des saints, des sages, sentir que nous sommes des Dieux, croire ou penser qu’il n’y a personne de mieux que nous, que nous sommes de grands initiés, etc. C’est grâve, parce qu’en matière de fait, ce genre d’orgeuil ne nous conduira jamais à avoir une relation correcte avec les parties les plus élevées de notre Être. Quand on ne peut pas atteindre une relation correcte avec les parties les plus élevées de l’Être, on est incapable d’apprécier l’illumination; on peut se familiariser avec les livres, les conférences, mais n’aura jamais l’expérience mystique de la réalité. Par conséquent, la première chose à faire dans ces études est d’éliminer l’orgeuil mystique de nous-mêmes, car c’est le plus dangereux. Si nous atteignons cela, la vertu précieuse de l’humilité naîtra en nous.

Chaque fois que nous éliminons un agrégat psychique, une vertu, un pouvoir, une loi, une faculté, etc., se cristallise en nous. C’est la façon dont l’âme se cristallise peu à peu en nous, l’âme qui vit normalement là-bas, dans la Voie Lactée.

Cependant, nous devons affirmer ce qui suit: si l’eau ne bouillonne pas à 100 degrés, alors cette âme qui doit se cristalliser à l’intérieur de nous ne peut pas se cristalliser et cet ego qui doit être désintégré ne se désintègre pas. Quand je dis que l’eau doit bouillir à 100 degrés, je parle en parabole; ce que je veux dire, c’est que nous devons traverser une grande crise émotionnelle afin de désintégrer tout type de défaut psychologique.

Je connais le cas d’une sœur gnostique qui travaille de manière formidable sur elle-même, avec le risque même d’avoir une maladie cardiaque. Cette soeur, dans une énorme et immense repentir, pleure, gémit et souffre. Elle ne s’est jamais sentis plus que quiconque, mais elle est un bodhisattva tombé, le bodhisattva d’un ange! Je souhaite que beaucoup puissent imiter son exemple! Quiconque agira comme ça, avec un repentir suprême, travaillant sur un défaut psychologique spécifique, désintègre sans aucun doute les agrégats psychiques un par un, et dans leur remplacement se cristallisera ce qu’on appelle âme.

Quiconque atteindra la désintégration complète des éléments psychiques indésirables que nous portons à l’intérieur cristalliseront en eux-mêmes à 100% leur âme. Même le corps physique doit être transformé en âme; c’est seulement de cette manière qu’il est possible d’atteindre le but.

Je connais beaucoup de gens érudits avec des intéllects brillants qui ont bu de toutes les philosophies de l’Occident et de l’Orient; ils connaissent l’Hhébreu, le Sanskrit, le Grec, etc., mais ils souffrent terriblement parce qu’ils ne jouissent pas de l’illumination, parce qu’ils n’ont pas encore construit la Bodhichitta.

Le mot Bodhichitta peut vous paraître un peu étrange. Bodhichitta est un terme Asiatique. Au Japon, en Chine, en Inde, au Népal, où Gautama, le Bouddha Sakyamuni est né, l’âme cristallisée chez un homme ou une femme s’appelle Bodhichitta.

Du Glossaire: Bodhichitta

Bodhi signifie illumination ou sagesse. Chitta veut dire mental. La bodhichitta signifie en synthèse «mental illuminé» ou «mental de sagesse». Ce terme comporte de nombreux niveaux d’application.

1. Dans Sutrayana (forme introductive), la bodhichitta est utilisée pour décrire l’intention altruiste d’atteindre l’illumination pour le bénéfice des êtres souffrants.

2. Dans les enseignements de Mahayana, la bodhitchitta est un état de Conscience élevé (prajna) qui perçoit directement le Vide (l’Absolu).

3. Dans Tantrayana, bodhichitta se réfère aux fluides séminaux du corps. La version Tibétaine, byan-sems, peut être traduite soit comme «mental d’illumination» soit «semen». Il faut comprendre que le «semen» (littéralement «graine») se trouve chez les hommes et les femmes et peut créer la vie seulement quand combiné; la graine-essence (l’énergie) crée la Bodhichitta seulement dans des circonstances très spécifiques. Lisez Le Mariage Parfait.

4. Samael Aun Weor exprime souvent la synthèse, qui combine toutes ces significations.

Il est merveilleux de voir comment ces différents éléments – à savoir, les vertus et les pouvoirs – se cristallisent lentement dans l’Essence lorsqu’elle devient libérée. Pour cette raison, nous avons dit que l’Essence est le matériau nécessaire à la cristallisation de l’âme.

Le terme «construire» ne semble pas être le plus acceptable; nous trouvons vraiment cela très lourd, brutal. Néanmoins, de nombreux auteurs utilisent ce terme. Permettez-moi la liberté de dissentir avec eux au sujet de ce terme; au lieu de cela, je préfère dire «cristalliser», car l’âme n’est pas quelque chose à construire car elle existe déjà. Ainsi, ce qu’il faut faire, c’est de la cristalliser, et c’est différent. Par exemple, vous avez vu un morceau de glace; c’est la cristallisation de l’élément eau. Sans doute, une fois que cet élément est vraiment froid, il prend la forme de glace. Il est étonnant de voir la cristallisation de l’eau; elle se fait selon des principes géométriques extraordinaires. Il en va de même de l’élément âme: elle se cristallise selon des lignes mathématiques, des lignes géo-techniques et précises.

Même le corps que nous avons doit être transformé en âme, et il est possible de le faire quand, en réalité, nous nous engageons à le faire.

Nous avons un corps de chair et d’os. Ce corps physique est formé par des organes, les organes par des cellules, les cellules par des molécules, etc. Il ne fait aucun doute qu’il y a eu un principe de direction intelligent qui a favorisé l’ordre dans les cellules vivantes sous forme d’organes. L’idée de «cellules inconscientes» s’ordonnant inconsciemment, tout comme cela, et formant des organes, me fait rire. Comme c’est absurde ce concept! Des cellules dormantes, inconscientes, aveugles, comme le disait Haeckel, s’organisant sous forme d’organes. Ce non-sens n’entreraient pas dans le mental de personne. Certains auteurs affirment que ces cellules s’organisent sous la forme d’organes; ce non-sens révèle l’inconscience de certains auteurs qui, en voyant les miracles de ce monde, ne savent pas au sujet de ce qu’ils peuvent les attribuer. Un monde dans lequel tout supposément fonctionne de manière mécanique, comme ils le croient, sans principe directeur intelligent, alors à la place ils citent une inconscience? Non! Les cellules ont été organisées de manière consciente. Grâce au principe intelligent de la Mère Nature, il est possible que les cellules de l’organisme soient organisées sous forme d’organes.

De plus, si nous déconstruisons un atome quelconque, qu’il s’agisse du foie, des reins ou du pancréas, nous libérons de l’énergie, c’est évident. Par conséquent, dans sa dernière synthèse, le corps physique est constitué par différents types et sous-types d’énergie. C’est indubitable.

Karl Marx a déclaré: «Quelle est la première, la matière ou la psyché, la psyché ou la matière?» Il a conclu en disant que la matière est la première. Un tel non-sens est complètement absurdes, car les postulats d’Einstein affirment que la matière n’est que de l’énergie condensée. Rappelons-nous du postulat qui indique ce qui suit:

«L’énergie est égale à la masse multipliée par le carré de la vitesse de la lumière. La masse se transforme en énergie, l’énergie se transforme en masse.»

Alors, qui est le premier à exister? Tout d’abord, c’est l’énergie qui se cristallise en masse. Par conséquent, la psyché, qui est l’énergie dans le sens le plus complet du mot, est la première. Ensuite, la masse se cristallise.

Voyons les planètes autour du Soleil: ce sont des masses énormes, chacune avec un poids défini, un volume exact. Néanmoins, elles tournent autour du Soleil, déplacées par l’énergie solaire. Sans l’énergie solaire, les planètes seraient dispersées dans l’espace, elles tourneraient éternellement jusqu’à ce qu’elles se heurtent à une comète ou à d’autres mondes. Ce serait l’anarchie, le désordre, le conflit. Mais, les mondes fonctionnent de manière organisée. Qui les maintient autour du Soleil avec exactitude? L’énergie! Évidemment, c’est l’énergie centripète qui les attire et l’énergie centrifuge qui les garde à distance. C’est l’énergie qui les fait tourner autour du Soleil.

Alors, qu’est-ce qui est première, l’énergie ou la matière? Évidemment, c’est l’énergie, car sinon, la matière n’existerait pas. Pour que la matière existe, il faut que l’énergie universelle se condense, puisque la matière est de l’énergie condensée.

En ce qui concerne l’organisme humain, l’énergie est la première à exister; cela permet aux atomes de tourner autour de leurs centres nucléaires dans la molécule, permettant ainsi à toutes les fonctions organiques, pas seulement les simples fonctions chimiques, reproductives, mais aussi les fonctions liées aux calories, aux perceptions, etc., et de plus, les fonctions qui sont liées à l’imagination et à la volonté. Il ne serait pas possible de concevoir un corps organique privé d’énergie. Comment les phénomènes catalytiques se produiraient-ils si l’énergie n’existait pas?

Oui, l’énergie est la première et la matière est la seconde. Si nous appelons cette énergie Esprit ou Conscience ou quoi que ce soit, cela n’a pas d’importance! Le nom n’est pas important; la réalité est que l’énergie vient avant la matière.

Il y a un corps de vie organique (le corps vital), cela a été démontré. Les Russes ont un instrument qui peut photographier le corps vital, et ils l’étudient. Non seulement ils l’étudient par rapport à l’organisme physique, mais ils l’étudient également indépendamment de l’organisme physique. Ils l’appellent le «corps bioplastique». Alors, quel a été le résultat d’une telle découverte? Le résultat est que le Matérialisme Dialectique de la Russie Soviétique a été remplacé et oublié; ils étudient actuellement la parapsychologie de manière intensive, et travaillent avec l’Hypnologie, etc.

Selon les statistiques, le pourcentage le plus élevé de matériel didactique parapsychologique provient de la Russie. Cela a dérangé les dirigeants Chinois, qui qualifient désormais les Marxistes Russes de «révisionnistes», mais les Russes sont déjà passés où les Chinois vont maintenant; donc, c’est ce qui se passe…

Sequentiellement, nous dirons que le corps vital est celui qui soutient tous les processus de la vie organique, que nous l’appelons Lingam-Sarira ou corps bioplastique, cela n’a pas d’importance!

tree-of-life-twelve-bodies-s

Au fur et à mesure que nous désintégrons les agrégats psychiques inhumains, au fur et à mesure que nous cristallisons l’âme, la partie la plus élevée du corps vital se détachera de la partie inférieure et s’intègrera complètement à l’Essence et aux vertus cristallisées dans l’Essence.

Le corps vital possède quatre types d’éthers. Le premier est l’éther chimique, au moyen duquel sont réalisés tous les processus organiques d’assimilation et d’élimination, ainsi que les phénomènes catalytiques et autres. Le second est l’éther de vie, au moyen duquel la reproduction des êtres vivants est possible. Ce sont les deux éthers inférieurs.

Les deux éthers supérieurs sont les éthers lumineux et réflécteur. L’éther lumineux est le véhicule des forces liées aux calories et aux perceptions sensorielles. L’éther réflécteur est lié à l’imagination et à la volonté. Ce sont les deux éthers supérieurs qui se détachent des deux éthers inférieurs pour rejoindre l’Essence, à l’intérieur de laquelle brillent toutes les vertus de l’âme. C’est ainsi que naît l’humain éthérique, l’humain Christique, l’âme-humain ou l’Esprit-humain: la Bodhichitta, qui entre et quitte le corps physique à volonté.

Beaucoup a été écrit au sujet des chakras dans les pieds, dans les mains, au sujet de la perforation du côté du Seigneur, au sujet de la couronne des épines, etc. Ce sont les stigmates. Bouddha Gautama apparaît avec ces stigmates sur les mains et les pieds. Ce sont des vortex de forces magnétiques expansives dans le corps vital. Ils se développent complètement lorsque les deux éthers supérieurs se séparent des deux inférieurs. Ensuite, les deux éthers supérieurs s’organisent sous la forme de l’humain céleste uni à l’Essence, enrichi des vertus de l’âme. C’est ainsi que se forme l’humain éthérique, l’humain Christifié de la cinquième ronde (puisque, évidemment, nous sommes à la quatrième ronde). La première rounde était dans le monde du mental, la seconde était dans le monde astral, la troisième dans le monde éthérique (vital), la quatrième dans le monde physique. Ainsi, la cinquième sera encore une fois dans le monde éthérique. Alors la vie se développera dans le monde éthérique, et à cette époque, il y aura des êtres Christifiés, tout comme il y en a quelques uns maintenant. Ces humains Christifiés seront comme je les ai décrits; ils auront des corps éthériques (vitaux) Christifiés. Les corps physiques seront remplacés par les corps Christifiés, qui seront des véhicules d’une Essence qui a été enrichie des vertus de l’âme.

epochs-and-planes

Cet Esprit-humain de la cinquième ronde sera le Christ-humain. Si vous comprenez cela, vous comprendrez également la nécessité de la cristallisation de l’âme. C’est seulement de cette façon que vous pourrez vous rendre indépendant du corps physique; en effet, ce corps de chair et d’os est très dense, car il est fait d’un matériau très dense.

Quand on atteint la création de To Soma Psychikon, c’est-à-dire le corps éthérique Christifié, cela sert de véhicule à l’Essence enrichie par les attributs de l’âme. C’est ainsi que l’Esprit-humain naît en nous. L’Esprit-humain ne sera plus emprisonné dans le corps dense; une telle personne deviendra un adepte glorieux capable d’entrer et de quitter le corps dense à volonté.

Dans la vie, il y en a eu peu qui ont réussi à faire cela. Il n’est pas irrelevant de citer saint François d’Assise et Anthony de Padoue, des mystiques Chrétiens qui sont devenus des exemples et qui deviendront des exemples pour les gens de demain.

francis2
Saint Francis Volant

En effet, l’humain céleste n’est plus un prisonnier dans la prison de la matière physique. L’humain céleste peut quitter le corps dense quand il veut le faire, afin de parcourir l’infini inaltérable. Il peut monter avec ce véhicule dans les mondes supérieurs, ou se submerger au fond de la mer, ou visiter les dynasties solaires dans l’étoile roi, le Soleil.

Mais comment cela serait-il réalisé si nous n’éliminions pas les agrégats psychiques? Évidemment, ce serait impossible. Si nous voulons être transformés en véritables humains Chrétiens, nous avons alors besoin d’éradiquer tous les éléments psychiques indésirables que nous portons à l’intérieur.

Ainsi, la Bodhichitta dont parlent les Asiatiques est l’humain éthérique, l’humain qui a cristallisé l’âme à l’intérieur, celui qui possède l’âme, le vrai seigneur.

Celui qui possède la Bodhichitta à l’intérieur sera capable de s’immerger dans la profondeur des océans sans subir de préjudice, et ainsi visiter les temples du serpent.

En Orient, il y a une plante appelée «Salutana» qui guérit toute blessure aussi grave qu’elle soit: de même avec les plaies de l’âme; seul la Bodhichitta peut guérir de telles plaies.

En Orient, il y a une plante appelée «bonne mémoire», et celui qui en boit peut se souvenir de tous les événements de cette vie actuelle et de ses vies précédentes. De même, la Bodhichitta, qui, d’une manière similaire, à quiconque la possède peut se souvenir de toutes ses vies antérieures. Et s’il visite le ciel ineffable, en revenant au monde physique, en entrant dans son corps, il n’oubliera aucun détail.

En Orient, il y a une plante avec laquelle il est possible de contrer les sorts magiques méchants des Ténébreux. De même, quiconque possède la Bodhichitta ne souffrira pas des ténébreux.

En Orient, il y a une plante avec laquelle il est possible de vous rendre invisible. Celui qui possède la Bodhichitta pourra se rendre invisible en cas de nécessité ou devant ses pires ennemis.

Ainsi, comme certains plongeurs qui peuvent s’immerger au fond de la mer au milieu des requins et se défendre sans subir de dommage; de même avec la Bodhichitta. Celui qui la possède, de même, pourra entrer au fond des océans, au milieu des bêtes les plus féroces, sans subir de dommage.

On dit que le lotus, la fleur du logos soutient la vie universelle; de même, la Bodhichitta, celui qui la possède, peut garder son corps physique pendant des millions d’années.

Beaucoup sont ceux qui m’écrivent en se plaignant à moi qu’ils ne savent pas comment partir dans le Corps Astral, ils ne se souviennent de rien de qui se passe en dehors de leur corps physique, qu’ils n’ont pas d’illumination, etc. Mais, comment pourraient-ils avoir de l’illumination s’ils ne possèdent pas la Bodhichitta? Seuls ceux qui ont la Bodhichitta possèdent l’illumination. Celui qui ne possède pas la Bodhichitta ne jouira pas de la bénédiction de l’illumination. L’illumination n’est pas quelque chose qui nous sera accordée en cadeau – non, mes chers amis, l’illumination est très coûteuse, cela coûte cher et très cher.

L’illumination est seulement éxpliquée à travers le Dharmadhatu. Et, qu’est-ce que Dharmatdhatu? Bon Dharma, une récompense pour les mérites acquis. Ainsi, seul celui qui possède la Bodhichitta, c’est-à-dire, seul celui qui a cristallisé l’âme, pourra profiter de l’illumination, puisque celui-ci aura des mérites pour l’acquérir.

L’illumination est expliquée avec le Dharmadhatu, c’est-à-dire avec le dharma universel, la récompense pour nos bonnes actions. Personne ne pourrait jouir de l’illumination si celui-ci ne possède pas la Bodhichitta. Et personne ne pourrait avoir la Bodhichitta si celui-ci n’a pas travaillé dur sur soi-même, si celui-ci n’a pas désintégré les agrégats psychiques.

Par conséquent, mes chers amis, nous devons travailler sur nous-mêmes si nous voulons la Christification, si nous voulons posséder ce qu’on appelle l’âme. Alors:

«Dans votre patience, vous possédez vos âmes.»

C’est ainsi que c’est écrit dans l’Évangile du Seigneur.

De toute évidence, il y a un besoin d’une didactique, une méthode, pour pouvoir annihiler les agrégats psychiques. Sans aucun doute, nous devons commencer par l’auto-observation psychologique. Quand on admet que l’on a, nous dirrions, sa propre psychologie particulière, individuelle, alors on doit se proposer de s’observer à la maison, au travail, à l’extérieur, etc., partout où nos défauts psychologiques cachés peuvent émerger. Ainsi, si nous nous observons en permanence, nous pourrons les voir.

Un défaut découvert doit être ouvert avec le scalpel de l’autocritique afin de voir quel genre de vérité il cache.

Au lieu de critiquer la vie d’autrui, nous devons critiquer la notre. Lorsque nous avons trouvé un défaut à l’intérieur de nous-mêmes, nous devons l’analyser avec attention, l’ouvrir – je le répète – avec le scalpel de l’autocritique. Ceci est possible avec «l’auto-réflexion évidente de l’Être», avec la Méditation en profondeur comme sa base.

Une fois que nous avons totalement compris le défaut en question, nous devons ensuite le désintégrer atomiquement. Le mental par lui-même ne peut modifier radicalement un défaut. Il peut le passer d’un niveau de compréhension à l’autre, le cacher à lui-même ou aux autres, le justifier ou le condamner, chercher des évasions, etc., mais le mental ne peut jamais altérer radicalement les défauts. Ainsi, un pouvoir supérieur au mental est nécessaire.

Heureusement, ce pouvoir existe. On le trouve latent dans les profondeurs de notre Être. Je veux maintenant aborder de façon approfondie le serpent igné de nos pouvoirs magiques, à savoir Isis, Adonia, Rhea, Cybele, Tonantzin, la chaste Diane ou Marah – son nom n’a pas d’importance, mais le fait est qu’elle existe. Elle n’existe pas à l’extérieur, mais à l’intérieur de nous. Évidemment, elle est un pouvoir flamboyant, une variante de notre propre Être, mais une partie séparée, une partie dérivée. Par conséquent, si dans la Méditation on appelle l’aide de Devi Kundalini Shakti, le serpent mystique des grands mystères, nous serons aidés. Elle peut pulvériser tout agrégat psychique s’il a déjà été compris dans tous les niveaux du mental. Ainsi, une fois qu’il a été annihilé, un remplaçant émerge: une vertu de l’âme, une nouvelle caractéristique, une loi, un cadeau spécial, une certaine qualité; ainsi, à travers ce chemin évident, on réussit à casser précisément n’importe quel agrégat quelconque.

Indubitablement, si nous atteignons la destruction absolue des divers éléments psychiques indésirables, la totalité de l’âme devra se cristalliser à l’intérieur de chacun de nous. Cela permettrait à l’Essence, enrichie de tous les attributs ineffables, de s’habiller avec To Soma Psychikon, qui est le véhicule, le vêtement de noce de l’âme. Ainsi, en effet, c’est ainsi que l’humain céleste naît vraiment à l’intérieur de nous, qui ne serons plus prisonnier du corps dense.

Rappelons-nous ces mots écrits de saint Paul qui a dit ce qui suit:

«Je connaissais un homme en Christ, il y a plus de quatorze ans, (que ce soit dans le corps, je ne peux pas le dire, ou que ce soit hors du corps, je ne peux pas le dire: Dieu le sait); un tel a été pris au troisième ciel. Et je connaissais un tel homme (que ce soit dans le corps ou hors du corps, je ne peux pas dire: Dieu le sait); comment il a été pris au paradis, et a entendu des mots indescriptibles, ce qui n’est pas licite à prononcer pour un homme.» – 2 Corinthiens 12: 2-4

Paul of Tarse a été porté dans son Soma Psychikon en tant qu’un Esprit-humain, en tant qu’un humain éthérique. Et, en fait, il connaissait les merveilles de l’univers.

Donc, mes chers amis, je vous ai cordialement invité à cristalliser en chacun de vous ce qu’on appelle l’âme. C’est la conclusion de mes paroles, de cette conférence. Néanmoins, je donne l’occasion à ceux qui veulent demander quelque chose en relation avec le thème de le faire. Ne posez pas de questions hors sujet…

Public: Maître, en ce qui concerne «la mort d’un instant à l’autre», seriez-vous très gentil de le préciser? Au moment où quelqu’un se promène dans la rue et a besoin de demander la mort d’un «Moi», doit-il se mettre en Méditation dans la rue, ou quel est le système?

Samael Aun Weor: Eh bien, la rue n’est pas l’une des sept merveilles du monde, pour inspirer quelqu’un à entrer en Méditation profonde. Ce que vous pouvez faire, c’est prendre en compte le défaut psychologique qui vous a harcelé dans la rue. Puis, une fois que l’on est à la maison, la nuit, ou au moment où on se couche pour dormir, on peut entrer dans une méditation profonde. Relaxer le corps physique dans son lit suffirait. Ainsi, en se couchant sur le dos, respirant rythmiquement, imitant la respiration des nouveau-nés et s’immergeant dans une concentration parfaite, on entre dans la Méditation profonde. Là on doit reconstruire la scène où ce défaut s’est produit. Examinez soigneusement ce défaut, honnêtement, sans échappatoires, sans aucune justification. Puis, une fois que nous l’avons compris, nous devons nous livrer à la prière. N’oubliez pas cette phrase Latine qui énonce ce qui suit: «Bene orasse, bene est laborasse,» ce qui signifie «Celui qui prie bien effectue un bon travail.» Prier c’est travailler… Ainsi, plongé dans une profonde prière, nous demanderons à Devi Kundalini Shakti, la Mère Divine particulière, individuelle – parce que chacun a sa propre mère – la désintégration de cet ensemble que l’on a déjà compris dans l’un des niveaux du mental. De même, il faut poursuivre avec une série de travaux successifs jusqu’à ce que l’agrégat psychique en question disparaît. Ceci est la façon évidente à suivre…

Une autre question?

Public: Maître, par exemple, un ego peut se manifester à travers nous de différentes façons, à savoir par le biais de nos différents centres, doit-on alors demander à la Mère Divine de détruire cet ego, comme un ego, ou plusieurs subdivisions du même ego? Parce que l’ego se manifeste toujours à travers le mental d’une manière, et à travers le centre émotionnel d’une autre, etc…

Samaël Aun Weor: Tout agrégat psychique indésirable a trois formes fondamentales de comportement: à travers le centre intellectuel l’ego s’exprime d’une manière, tandis qu’à travers le centre émotionnel d’une autre, d’une manière émotionnelle, mais, à travers le centre moteur instinctif-sexuel d’une autre manière, mais c’est le même ego. Quoi qu’il en soit, je ne suis pas en train d’affirmer que tout défaut est personnifié seulement comme un seul agrégat. De toute évidence, chaque défaut est personnifié par plusieurs agrégats. Donc, si le défaut continue d’exister d’une autre manière l’on doit revenir en arrière et l’étudier à nouveau, et revenir à nouveau pour implorer Devi kundaliniShakti pour son élimination; procédez de même jusqu’à sa désintégration finale. Souvent, un défaut a une douzaine ou plusieurs éléments psychiques indésirables, qui prennent de multiples caractéristiques, mais si nous sommes patients dans notre travail psychologique, si nous n’abandonnons pas la lutte, si nous maintenons la continuité de l’objectif, nous désintégrons progressivement tous les éléments qui personnifient ce défaut.

Une autre question?

Public: Maître, quel centre doit-on utiliser pour découvrir les 49 régions du mental?

Samaël Aun Weor: Eh bien, vous placez sur le sol une question très difficile à répondre. Par conséquent, je veux que vous et tout le monde ici présent me répondez aux questions suivantes: Lequel d’entre vous est prêt à compter les 49 régions et les étudier avec soin? S’il y en a, je voudrais le rencontrer… Voyons, lequel de vous est-ce? Honnêtement, un de vous est-il capable de connaître les 49 régions du mental et de parler d’eux à fond? Y a-t-il quelqu’un? Non, il n’y en a pas!

Écoutez, au fur et à mesure que l’on progresse dans son travail psychologique, on découvrira les 49 régions. Essayer de le faire d’avancer est comme «un cow-boy voulant seller un cheval sans en avoir un,» ou «un fermier voulant traire une vache sans en avoir acheté une.»

D’autres questions, frères et sœurs?

Public: Maître, quand on involue, l’âme immortelle est perdue…?

Samaël Aun Weor: Jésus-Christ a dit dans l’Évangile de Matthieu 16:26:

«Queprofite un homme, s’il gagne le monde entier, et perd son âme? Ou que donnera un homme en échange de son âme?»

Et dans Matthieu 18: 6, il dit:

«Il vaudrait mieux pour lui qu’une meule de moulin soit pendu à son cou, et qu’on le jetât au fond de la mer…»

Ce sont les paroles du Nazaréen. Cela signifie que ceux qui ne travaillent pas sur eux-mêmes perdent leur âme, car ils sont plongés dans les mondes infernaux jusqu’à la Seconde Mort. Ils sont des cas perdus… Je ne souhaite pas de pareil cas pour vous, car c’est le plus grand malheur qui puisse arriver à quelqu’un. Il est préférable de posséder l’âme! Et on peut seulement posséder l’âme quand on la cristallise en soi-même.

Une autre question?…

Public: Maître, dans la plupart des cas ou la plupart du temps, nos défauts nous dominent et c’est due à nos émotions négatives. Pourriez-vous nous dire un moyen d’équilibrer le centre émotionnel, par rapport au centre intellectuel ou au centre moteur?

Samaël Aun Weor: Eh bien, sans aucun doute, les émotions négatives sont très nuisibles. Ceux qui sont victimes d’émotions négatives deviennent des menteurs, des criminels, calomniateurs et pervers.

Supposons qu’un homme dit à un autre homme que sa femme a des relations amoureuses avec un autre homme. Puis, l’homme, emporté par son émotion négative, va et tue la femme et l’autre homme. Supposons que les nouvelles étaient fausses, et que la malheureuse garda seulement une amitié avec le monsieur. Elle aurait pu lui parler, mais jamais pensé avoir une affaire ou être infidèle à son mari. Dans ce cas, le mari, en plus d’être un meurtrier, est aussi calomnieux et pervers. Par conséquent, les émotions négatives nous transformer en méchants.

Comment contrôler les émotions négatives? Eh bien, nous n’avons pas d’autre remède que de cultiver les émotions supérieures du centre intellectuel! Le centre intellectuel supérieur a ses parties émotionnelles supérieures et ses parties motrices supérieures et l’intelligence de l’intelligence. Cultivons l’émotion supérieure du centre intellectuel supérieur: une musique harmonieuse, une belle musique, une musique heureuse, même la peinture, l’art, la beauté, l’enseignement supérieur, le mysticisme ineffable, l’ésotérisme, la gnose; c’est donc ainsi que nous allons contrôler progressivement les émotions inférieures.

Mais ce n’est pas tout! Nous devons finallement éliminer les agrégats psychiques du centre émotionnel inférieur. Nous devons les découvrir: savoir comment ils fonctionnent, comment ils se manifestent, comment les fausses nouvelles nous remplit d’émotions négatives, et nous créons des scandales et échouons. Tous ces agrégats doivent être progressivement éliminés.

J’ai un ami au Mexique – un bon ami, qui est un avocat, en passant. Malheureusement, quelqu’un lui a apporté des nouvelles assez désagréables: on lui a dit que sa sœur avait été victime d’une fraude. Mon ami croyait littéralement les nouvelles, donc il se remplit d’une grande colère. En conséquence ou corollaire, il est maintenant dans le coma: il avait un accident vasculaire cérébral. Il était un homme très habile, très intelligent, voire même un gnostique. Malheureusement, il n’a pas supprimé les agrégats psychiques de son centre émotionnel. De plus, les nouvelles étaient fausses; il a été victime de fausses nouvelles. A-t-il calomnié d’autres? Oui, il l’a fait… et découragé sa sœur, puisque le criminel supposé était un honnête homme. Le point de rupture est qu’il a aussi causé un préjudice à lui-même; il a pratiquement commis un suicide. Voyez où les émotions négatives nous conduisent?

Voilà pourquoi nous devons éliminer les agrégats psychiques liés aux émotions négatives. Les agrégats psychiques tels que la peur, les agrégats psychiques tels que la colère, les agrégats psychiques comme ceux de la haine… tous ces agrégats liés aux émotions négatives.

Donc, si l’on parvient à les enlever, on ne sera plus victime d’émotions inférieures. Je vous ai dit, donc, ce que je dois vous dire au sujet des émotions négatives.

Y a-t-il d’autres questions?…

Public: Maître, à l’intérieur de nous, qui nous aide vraiment à s’observer, les egos Gnostiques que nous avons formés, ou le sens de l’auto-observation car il se développe progressivement en nous?

Samaël Aun Weor: Eh bien, c’est l’Essence même qui observe à travers ses processus; c’est comme ça.

Public: Maître, la Bodhitchitta peut-elle exister à l’intérieur de nous alors que nous avons encore quelques agrégats psychiques à l’intérieur?

Samaël Aun Weor: Ce n’est pas possible!

Public: Pas même un seul?

Samaël Aun Weor: Pour que la Bodhitchitta existe pleinement à l’intérieur de nous, l’élimination totale de tous les éléments psychiques que nous portons à l’intérieur est nécessaire. Cependant, ceux qui les réduisent commencent à former la Bodhitchitta à l’intérieur. La Bodhitchitta ne peut sortir d’un soir au matin. La Bodhitchitta est accumulée peu à peu à l’intérieur de nous au fur et à mesure que nous éliminons progressivement les éléments psychiques indésirables. Ainsi, la Bodhicitta ne peut exister pleinement et totalement que quand ont été annihilé tous les éléments indésirables de la psyché. Voilà pourquoi il est dit dans le Bouddhisme orthodoxe rigoureux que «nous devons passer par l’annihilation Bouddhiste,» une expression qui effraie de nombreux pseudo-ésotéristes et pseudo-occultistes.

Une autre question?

Public: On nous a dit que l’on crée les egos quand on ne sait pas comment digérer les impressions sensorielles. Pourriez-vous nous expliquer comment nous pourrions digérer ces impressions sensorielles d’une manière positive?

Samaël Aun Weor: Il est évident que toute impression sensorielle non digérés devient un ego. Par exemple, si quelqu’un vient et vous dit que votre frère a été trompé, que quelqu’un a volé son argent, rempli d’une grande colère, vous dites: «Je vais aller à la recherche de ce mauvais… » Mais si vous digérez cette impression sensorielle, alors vous ne formez pas consciemment un agrégat à l’intérieur de vous, et vous n’allez pas à la recherche de personne. Maintenant, pour digérer cette impression sinistre qu’ils vous ont apporté, vous ne devez pas oublier votre Être. Parce que si vous oubliez votre Être et vous identifiez avec ce qu’ils vous disent, vous ne pouvez pas digérer cette impression. Mais si vous ne vous identifiez pas avec ce qu’ils vous disent, en raison du fait que vous n’avez pas oublié votre Être, alors vous pouvez digérer ce qu’ils vous disent, et digérez les nouvelles et ne formerez pas de nouveaux agrégats à l’intérieur de vous. Mais un grand agrégat de la colère peut se former en vous, si vous ne digérez pas ces terribles nouvelles. Comprenez vous?

Une autre question?

Public: Maître, nous savons que lorsque nous étudions un défaut, il a des agrégats; alors quand nous allons le détruire, nous savons déjà quels agrégats se rapportent à lui, cependant, quand nous allons exécuter l’annihilation de ce défaut en soi, que devons -nous détruir en premier, le défaut ou les agrégats?

Samaël Aun Weor: Eh bien, l’agrégat est le même défaut, et le défaut est le même agrégat. Nous appelons «agrégats» les démons rouges de Seth, qui est la façon dont nos défauts ont été appelés dans l’Egypte antique des Pharaons. Ainsi, chaque démon est un défaut, et chaque défaut est un démon…

Public: Je voulais dire, les agrégats associés aux egos qui émergent de l’intérieur, les agrégats qui leur sont associés?

Samaël Aun Weor: Eh bien, les egos qui émergent de l’intérieur ont beaucoup d’ «associés,» c’est naturel, n’est-ce pas? Un défaut est associé à un autre, ce qui, à son tour, est associé à un autre. Voyons une scène de jalousie: un homme a une petite amie, que, un jour, il trouve de façon inattendue dans la rue, avoir une liaison avec un autre homme, etc. Quelle est la première chose qu’il sent? Une terrible jalousie mortelle. Ensuite, une rage terrible qui pourrait tuer les deux d’entre eux, n’est-ce pas? En troisième lieu, son orgueil est blessé…

Quelque chose de semblable est arrivé quelque temps ici à Mexico; il arriva que le fils d’un ami a trouvé sa petite amie avec un autre homme, donc il a pris son pistolet et a tiré sur tous les deux et ils en sont morts. Il est maintenant dans le pénitencier pour payer son crime, quarante ans de prison. Bien sûr, la mère du jeune homme souffre horriblement, de même pour le père, il ne pourrait pas moins se préoccuper de lui…

Ainsi, plusieurs éléments ont été combinés: l’ego de la colère, ou la grande colère, qui a commis le meurtre, l’ego de la jalousie, le «Moi» lié à l’orgueil blessé; ces trois défauts étaient la cause de la tragédie. Ces trois sont associés…

Si ce jeune homme veut désintégrer les acteurs de cette scène, il aurait à les désintégrer un par un, jusqu’à enlever les trois d’entre eux. Donc, par conséquent, un défaut est associé à un autre, cela est évident.

Une autre question?… Eh bien, je pense que c’est ainsi, il n’y a pas d’autres questions…