Un Nouveau Ciel et Une Nouvelle Terre

body-creation

«Et j’ai vu un nouveau ciel et une nouvelle terre…» – Apocalypse 21

Nous sommes réunis pour cette conférence aujourd’hui le Samedi 13, qui est un jour spécial pour les étudiants de la tradition Gnostique, car il a une signification symbolique et pratique importante.

Le mot Samedi provient du mot Saturne («Jour de Saturne»), qui est le nom d’un Dieu connu des Grecs comme Κρόνος, Kronos, Cronus. Saturne / Cronus est le Dieu du temps, le Dieu des finitions, le Dieu de la mort. Nous pensons que c’est très négatif, mais en fait, Saturne représente quelque chose dont nous avons beaucoup besoin.

Saturnus_cronus
Kronos / Saturne

«Kronos, puisqu’il était l’aîné des Titans, est devenu roi et a amené tous les hommes qui étaient ses sujets à passer d’une manière de vivre grossière à une manière de vivre civilisée et, pour cette raison, il a reçu une grande approbation et a visité de nombreuses régions de la terre inhabitées. Parmi tout ce qu’il a rencontré, il a introduit la justice et la sincérité de l’âme, et c’est pourquoi la tradition est venue à des générations ultérieures que les hommes de l’époque de Kronos étaient de bon cœur, tout à fait innocent et heureux avec félicité. Son royaume était le plus fort dans les régions Occidentales, où il jouissait en effet de son plus grand honneur ; par conséquent, jusqu’à des temps comparativement récents, parmi les Romains [appelés par eux Saturnus] et les Carthaginois [ailleurs, l’auteur mentionne ailleurs que les Carthaginois ont sacrifié des enfants au Dieu], tandis que leur ville se tenait encore, et d’autres peuples voisins, des fêtes et des sacrifices remarquables furent célébrés en l’honneur de ce Dieu et beaucoup d’endroits portaient son nom. Et à cause de l’obéissance exceptionnelle aux lois aucune injustice n’était commise par personne à aucun moment et tous les sujets de la régance de Kronos vivaient une vie de bénédiction, dans la jouissance sans entrave de tout plaisir. À cela, le poète Hesiod témoigne également: «Et ceux qui étaient le jour de Kronos, à quelle heure il régnait dans le ciel, vivaient comme des Dieux, sans soins dans le cœur, éloignés et exempts de maladies et de labeurs sévères, de maladies et de soucis graves; la vieillesse n’atteignaient pas leurs membres, mais ils, égaux en force de jambe et de bras, jouissaient d’un plaisir de festin sans fin loin des maux, et quand la mort venait, ils s’enfonçaient dans le sommeil. Et beaucoup d’autres choses étaient à eux; une terre qui donne du grain, décortiqués, leur a porté abondamment et sans besogne assignée; et content du cœur, ils ont habité sur leur labourage dans toute la terre, au milieu de la variété de la bénédiction, riches en leurs troupeaux, aimés par les Dieux bénis. C’est alors ce que les mythes ont dit à propos de Kronos.» – Diodorus Siculus, Bibliothèque de l’Histoire (1er siècle av. J-C)

Dans la structure des études ésotériques et stellaires de l’Astronomie ou de l’Astrologie, Saturne est la septième des sept planètes primaires qui représentent les sept forces qui organisent les choses manifestées. La Lune est la première des sept, et commence, conçoit et se crée; Saturne ferme, finit et prépare au nouveau départ.

new-year-1895-father-time-accompanies-the-new-year

C’est pourquoi nous avons cette tradition qui est presque oubliée de nos jours, qui était rappelée au nouvel an, du vieillard du temps représentant l’annee, représenté comme un vieillard à la barbe accompagné d’un jeune bébé qui est apporté dans la nouvelle annee. Ces symboles proviennent de la tradition ésotérique et représentent la Lune et Saturne.

seven-planets-angels

La Lune, la première des sept, initie, commence. C’est la conception, la nouveauté, l’arrivée d’un nouvel âge.

Le vieil homme Saturne représente la mort de ce qui était.

Le Samedi est le jour de Saturne, le jour où nous nous rappelons et réfléchissons de la semaine, au temps qui vient juste de passer, afin d’extraire la sagesse de l’expérience. C’est pourquoi Saturne est «un vieillard sage», celui qui apprend de l’expérience.

En Hébreu, le Samedi s’appelle שבת Shabbat (Sabbath), qui est évidemment lié au nom Hébreu de Saturne, שבתאי. Littéralement, שבת Shabbat (Sabbath) signifie «cessation», et c’est Saturne qui apporte la «cessation» ou la fin des choses.

Samedi 13 dans la Tradition Gnostique, Mem et Melchisedec

De plus, aujourd’hui est le Samedi treize, et treize a également une signification particulière parce que dans l’alphabet Hébreu, treize est la lettre מ Mem.

La lettre Hébreu מ Mem représente les eaux, mais elle représente aussi le changement, la mort, une grande transformation, et c’est pourquoi nous trouvons la lettre מ Mem dans des mots très importants dans toute la tradition de la Kabbale, tels que Malkuth, Mavet, Maadim, Moïse, et Melchisedec.

Au Samedi treize, les étudiants de la Gnose effectuent un exercice spécial en reconnaissance de ces symboles, dans lequel, à la treizième heure (מ), soit une heure, l’étudiant Gnostique entre dans une pratique de Méditation, couché dans la forme d’une étoile pentagonale, un pentagramme, les bras et les jambes s’ouvrent comme une étoile pour prier, invoquer et supplier pour l’aide de Melchisedec.

Ce mot מלכי-צדק Melchisedec a une importance centrale dans les traditions Juives et Chrétiennes, et devrait avoir de l’importance pour tous ceux qui sont sur cette planète. Le mot Melchisedec apparaît dans les écritures Juives et Chrétiennes, mais est un symbole et une personne très mal compris.

Comme nous l’avons expliqué dans de nombreuses conférences et dans tous les livres du Samael Aun Weor, les prophètes et les apôtres sont à la fois des personnes réelles et des symboles de facteurs, d’éléments ou d’archétypes à l’intérieur de nous; Melchisedec ne fait pas exception. Melchisedec est particulièrement important en raison de sa véritable identité, qui a été controversée en religion depuis des milliers d’années et n’est toujours pas résolue parce que les traditions aujourd’hui ont perdu le cœur ésotérique. Ils ne connaissent plus les racines de leur propre tradition. Ces racines se trouvent dans Melchisedec.

En ce qui concerne Abraham et Aaron

Si vous étudiez le Christianisme, si vous venez d’un milieu Chrétien, vous avez probablement l’hypothèse que l’Onction – l’Eucharistie, le sacrement du pain et du vin [Eucaristie: la Force Spirituelle à travers les Aliments et Boissons bénies] – était créée par Jésus-Christ, mais ce n’est pas exact. Si vous étudiez la Bible, vous trouverez que celui qui a montré à l’humanité l’utilisation du pain et du vin était Melchisedec, tout au long du livre de la Genèse.

melchizedec

«Et Melchisédek, roi de Salem, a apporté du pain et du vin; et il était le prêtre du Dieu le plus élevé. Et il le bénit et dit: Béni soit Abram du Dieu le plus élevé, possesseur du ciel et de la terre…» – Genèse 14

Melchisedec était un grand prêtre, qui a béni Abram.

Le Christianisme, le Judaïsme et l’Islam considèrent tous Abram / Abraham comme leur grand Patriarche, d’être le père de ces religions, et pourtant il s’incline devant Melchisedec. Il a demandé les bénédictions de Melchisedec. Alors Abram / Abraham était au-dessous de Melchisedec. C’est très important. Cela nous montre que beaucoup de ce que nous avons hérité n’est pas précis, ce sont les termes de nos théories, croyances et idées sur nos religions.

Parmi la tradition Juive, il y a eu des inquiétudes pendant des milliers d’années, car il est indiqué dans cette tradition que la prêtrise, le Cohen, a été originé avec Aaron et qu’il était le père ou l’auteur de la prêtrise parmi la tradition Juive, Alors qu’Aaron vient après Melchisedec. Melchisedec est apparu loin avant Aaron, et Melchisedec est décrit comme un grand prêtre. Beaucoup de Rabbins ont lutté pour expliquer comment Aaron est censé être l’auteur de la prêtrise, alors qu’en fait, Melchisedec était là depuis longtemps. Ce que cela nous dit, c’est que ce que les autorités religieuses traditionnelles théorisent sur l’origine de leurs religions est faux. Ce que nous trouvons en vérité, même dans les Écritures elles-mêmes, est que toutes les religions sont beaucoup plus anciennes que nous le pensons et elles proviennent d’un endroit que nous avons oublié.

Les religions ont une racine primordiale beaucoup plus ancienne que notre mémoire. La racine primordiale de toutes nos religions est beaucoup plus ancienne que l’une de nos écritures, elle est beaucoup plus ancienne que l’une de nos théories, elle est beaucoup plus ancienne que n’importe quel artefact sur cette planète. Trouver la racine de ces religions n’est pas une tâche simple. Mais nous avons une excellente idée, un excellent indice, et c’est dans la Bible: Melchisedec.

Melchisedec était déjà un grand prêtre avant de bénir Abram, qui a plus tard généré les grandes traditions du Christianisme, du Judaïsme et de l’Islam.

Nous avons expliqué au sujet de Melchisedec dans le cours «Les Sacrements de l’Église Gnostique», dans lequel vous pouvez étudier au sujet de Melchisedec et de l’Onction qu’il a originé.

Ce qui est important à comprendre pour nous maintenant, ce n’est pas la personne, l’homme, le maître Melchisedec, mais le symbole qu’il représente, et ce en quoi il est lié.

Melchisedec en tant qu’Archétype

Melchisedec représente un archétype, tout comme Moïse, Jésus, Abraham, Mohammad. Ce sont des archétypes de valeurs psychologiques et spirituelles à l’intérieur de nous que nous devons développer.

Le nom Melchisedec est un titre, tout comme Yeshua Christos et Buddha Shakyamuni sont des titres. Ce ne sont pas des noms personnels. Ce sont des termes honorifiques qui décrivent une qualité ou un niveau de réalisation.

Le nom Melchisedec est de l’Hébreu : מלכי-צדק. La première partie est מלכי Meleck ou Malkhi qui signifie «roi, régent». La deuxième partie est צדק tzedek, «droit, honnête, juste». Nous avons donné des conférences au sujet des tzadiks, «les justes». Ainsi, le nom Melchisedec signifie «Roi de Droiture, Roi de Justice, Roi de la Loi». Il est intéressant de noter que צדק tzedek est aussi le nom Hébreu de la planète Jupiter, la planète régente ou royale.

Melchisedec représente un grand archétype, un archétype spirituel et psychologique, lié à la justice, à la droiture, à la loi, non comme une forme de punition, mais comme un principe élevé, une forme qui reflète la beauté de la loi qui reflète la pureté du Christ.

Ce qui est intéressant au sujet de lui en tant que symbole, c’est que même dans le Nouveau Testament, Jésus est devenu un grand prêtre selon l’ordre de Melchisedec.

«… Jésus, a été fait grand prêtre pour toujours selon l’ordre de Melchisedec.» – Hébreux 6

En d’autres termes, Jésus – que nous savons est un grand Sauveur, Avatar et Maître – a atteint cela sous la direction, le leadership et l’autorité de Melchisedec. C’est une chose très choquante que les Chrétiens modernes trouvent scandaleux, et essayent d’expliquer avec beaucoup de théories, disant que Melchisedec et Jésus sont les mêmes, etc. mais le fait est que Melchisedec est à la fois un grand maître lié à cette planète, et représente également un archétype, un principe lié au Christ, lié aux aspects supérieurs de la nature, à la loi elle-même que nous pouvons appeler Karma, cause et effet. Le principe basic fondamental sur lequel dépend l’existence est la cause et l’effet. Melchisedec la représente, et est aussi celui qui l’a perfectionné, qui vit, agit et respire en harmonie avec la loi.

Vie et Mort

a13Le nom מלכי-צדק Melchisedec commence par la lettre Hébraïque מ Mem, qui est la treizième lettre de l’alphabet Hébreu. Mem מ se rapporte à l’eau et à la mort; si vous avez étudié les Arcanes du Tarot, vous savez que le treizième Arcane est l’Immortalité, ou la Mort. Un grand changement est représenté dans cette image. Le treizième Arcane dépeint un moissonneur debout sur la Terre avec son outil de battage, sa faux, afin de couper le blé, et de ce processus de mort des plantes, de leur mort émerge une nouvelle vie, de nouvelles fleurs. Et c’est le grand axe fondamental de la nature: la vie et la mort, qui sont les forces de la Lune et de Saturne.

Ce que nous pouvons voir alors, même dans la forme même de la lettre מ Mem, est un grand cycle. Vie et mort. Le nombre treize représente cela.

La vie et la mort sont la fonction normale de la nature. Cette planète est soutenue sur ce principe de vie et de mort. C’est une loi incontournable; c’est la loi dans tous les niveaux de la nature: tout ce qui naît doit également mourir. Nous ne comprenons pas cela, nous n’avons pas conscience de ce fait, car nous persévérons dans la notion selon laquelle, en quelque sorte, nous pouvons tricher la mort, d’une certaine manière, nous pouvons l’échapper. Nous croyons ignorament que d’une manière ou d’une autre nous pouvons réussi à satisfaire nos désirs et à éviter la mort. Nous sommes très persistants dans l’évitement de la mort et le sujet de la mort, du moins en ce qui concerne nos intérêts et nous-mêmes.

Néanmoins, l’Arcane Treize, la lettre מ Mem, représente ce principe fondamental dans la nature, et c’est pourquoi c’est la première lettre du nom Melchisedec en tant que Roi de Droiture, Roi de Justice: il est un Seigneur de la Mort, lié à Saturne. Cela a une importance particulière pour nous, et c’est pourquoi, le Samedi («Jour de-Saturne») treize, les Gnostiques effectuent une pratique de Méditation : méditer et prier Melchisedec pour obtenir de l’aide, et il y a une raison spécifique pour laquelle nous faisons cela.

Trafic Céleste

Melchisedec est un grand Maître, quelqu’un qui est très mystérieux, mais pas tellement caché à nous, car, comme nous l’avons décrit dans d’autres conférences, tout maître très élevé atteint un niveau où ils deviennent un Logos ou un Cosmocréateur, longtemps après Ils transcendent le niveau de l’animal intellectuel, et de l’être humain régulier, et deviennent des Surhommes ou Logos. Ce que cela signifie, c’est que le maître est devenu un Cosmocreator, transcendant les limites d’un simple corps humanoïde, et est désormais capable de générer de nouveaux niveaux de corps physiques. Chaque étoile, chaque planète, chaque système solaire, est le corps d’un maître. Lorsque nous regardons le ciel, nous voyons le trafic céleste, nous voyons les corps d’êtres très élevés et conscients qui, dans leur organisme, soutiennent la vie de milliards d’autres, et c’est ainsi qu’ils manifestent la loi du Christ, qui est le sacrifice. Ils se donnent eux-mêmes afin d’aider les autres à s’élever aussi. Nous en sommes de petites réflexions; des milliards de monades dépendent de nous, vivent à l’intérieur de nous, mais nous les ignorons, nous les détruisons même avec nos mauvaises habitudes.

Toutes les planètes, tous les soleils, tous les systèmes solaires et les galaxies sont les corps ou les créations d’êtres conscients. Nous savons déjà par la simple physique terrestre que la lumière a la Conscience, que la lumière fait des choix. Cette lumière n’est qu’une expression d’un soleil, d’une étoile. C’est la lumière du Christ qui s’exprime hors du corps de ce maître.

Notre Soleil Ors, le centre de notre système solaire, est un corps de Michael, un grand ange, et dans cette lumière qui donne vie à notre système solaire, vous voyez sa nature resplendissante. La lumière solaire émerge de lui, de son cœur, et de même avec chaque planète dans notre système. Mars est le corps de Samael, le Logos. Jupiter et Saturne, Mercure, Vénus, toutes ces planètes sont les corps des Anges, les corps des maîtres.

La Terre ne fait pas exception. Ce corps de la Terre n’est pas une matière inerte. Ce n’est pas seulement une accumulation de roches, c’est un organisme vivant et respirant: elle est vivante. Nous avons seulement la vie parce que la Terre vit. Si la Terre meurt, nous mourrons.

Un squelette dans le Ciel

Regardons la Lune. Nous avons cette idée erronée selon laquelle la Lune est plus jeune que la Terre, mais les tests ont montré que les échantillons provenant de la Lune sont beaucoup plus anciens que la Terre. Les scientifiques ont lutté pendant des années pour comprendre pourquoi et ont inventé des centaines de théories. Tout le temps, les natifs, les indigènes, les cultures traditionnelles, ont su la vérité. Ils appellent la Lune «la Mère de la Terre». Ils appellent la Lune notre «Grand-mère». C’est une déclaration très importante.

Visualisez notre planète Terre et sur elle tous les milliards d’humanoïdes et flottant dans l’espace se trouve la Lune. Si la Lune est notre Grand-mère, la Mère de la Terre, Melchisedec est notre «Mère», qui nourrit la naissance de nouvelles Terres, qui sont nous. C’est pourquoi, dans toutes les traditions anciennes, il y a toujours cette discussion de la Terre philosophique appelée ארץ eret en Hébreu. Qu’est-ce que c’est? C’est toi, c’est moi. L’antique axiome occulte déclare:

«Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas.»

Ce que nous savons comme étant la Terre physique est le Macrocosme, ce qui est en-haut, de laquelle nous venons. Nous en sortons. Nous sommes le Microcosme, la petite Terre, et c’est pourquoi, dans la Kabbale, Malkuth, qui est la Sephirah la plus bas sur l’Arbre, représente la Terre, la physicalité.

kabbalah-the-tree-of-life

Malkuth signifie «royaume», et représente non seulement la Terre physique et tous nos royaumes sur la planète, mais notre propre Terre, notre «royaume», notre corps non seulement physique, mais psychologique et spirituel. C’est notre Adam, notre Terre.

La Lune était une fois un monde comme notre Terre. La Lune s’appelait Selene. Il s’agissait autrefois d’un lieu de vie, d’une humanité passée, d’un autre âge vivant, dans une ronde cosmique passée. Mais cette humanité, malheureusement, a dégénéré. Ils ont été victimes du désir. Ils n’ont pas eu la capacité de se transformer et de s’élever, de sorte que leur planète est morte, et c’est ce que nous voyons maintenant dans notre ciel: un monde mort. Sans vie, un cadavre, un os. Avez-vous déjà vu un os? Il est pâle, il est sec, il est mort; c’est l’état de la Lune. C’est un squelette dans le ciel.

moon

Lorsque ce monde est mort, son essence, ses principaux attributs, a donné naissance à un monde nouveau: notre planète Terre. Cela s’est produit pendant d’innombrables eons, un intervalle de temps qui nous serait inconcevable.

Cette nouvelle Terre, notre planète, a travers de nombreux âges, de nombreuses races, de nombreuses temps de développement, de nombreuses civilisations. Nous ne sommes pas le seul. Nous sommes un dans une longue chaîne, mais malheureusement, nous sommes aussi dégénérés, comme l’ont fait les sélénites. Nous ne vainquons pas le désir, nous ne sommes pas capable de nous sacrifier et de nous lever, mais nous tombons dans la boue. La preuve est abondante partout. Que voyons-nous sur notre planète en rapport avec la vertu, en rapport aux qualités d’esprit? Nous ne voyons pas une civilisation qui s’améliore, qui s’élève vers la lumière. Nous voyons une civilisation qui tremble, qui frémit de douleur.

Nous devons observer la relation intime entre les créatures humanoïdes à la surface du monde et le monde qu’elles habitent. Le macrocosme et le microcosme sont intimement liés. La nature est en nous, autant que nous sommes dans la nature. Nous n’aimons pas cela. D’une manière inexplicable, nous sommes maintenant arrivés à une étape dans notre civilisation où nous voulons être séparés de la nature. Nous ne touchons plus la nature. Nous marchons sur des surfaces artificielles. Nous revêtons et couvrons nos corps avec des revêtements artificiels. Nous touchons à peine la saleté, le sol, l’herbe. Nous voyons à peine le ciel. Nous sommes séparés de notre Mère. D’une manière ou d’une autre, nous pensons que nous sommes séparés de la nature, d’une manière ou d’une autre nous sommes des maîtres, des Rois et des Reines de la nature, lorsque les éléments de preuve sont clairement opposés. Nous ne sommes que des victimes de circonstances. Nous n’avons aucun contrôle non seulement de nous-mêmes, mais de la nature qui nous entoure. Nous sommes très faibles. Même si nous croyons que nous sommes la civilisation la plus élevée de tous les temps, la preuve est le contraire.

Vulnérabilité Mondiale

Observons cette civilisation. Qu’a-t-elle à offrir? La guerre perpétuelle, la pauvreté croissante et l’esclavage, un déclin rapide de la disponibilité de l’eau pure et de la nourriture réelle. De nos jours, vous ne pouvez pas aller sur un marché et acheter des aliments purs, propres et non modifiés. Par exemple, essayez de trouver une tomate réelle. C’est très difficile de trouver une tomate qui goûte comme une tomate et qui est remplit d’essence vitale d’une tomate pure. Dans tous les marchés, les fruits et les légumes ont été fortement modifiés, y compris les modifications apportées aux hormones et aux gènes des animaux. Donc, ce «fruit» que vous mangez n’est pas un fruit, ce n’est pas un légume, c’est un hybride, une abomination.

Qu’en est-il du reste de notre alimentation? Le monde dépend de plusieurs cultures primaires: blé, maïs, soja, riz. Aucun de ces aliments ne sont les mêmes que nos grands-parents ont mangés. Chacun d’entre eux a été breveté par une société.

Maintenant, dans de nombreux pays, un agriculteur ne peut pas cultiver la culture qu’ils choisissent, ils doivent obtenir la permission d’une société, et ils doivent payer des frais à la société propriétaire du brevet. Vous pourriez penser que je l’invente, mais je ne l’invente pas. C’est un fait qui se produit non seulement en Amérique du Nord, mais qu’il se répand dans le monde entier. Les entreprises contrôlent désormais l’approvisionnement alimentaire mondial: pour le profit et le pouvoir.

Toute culture majeure n’est plus une diversité de graines, une diversité de fruits ou de légumes ou de grains. La plupart des cultures mondiales de blé, de maïs, de soja et de riz proviennent chacune d’une même graine modifiée, qui a été modifiée par des scientifiques. Cela signifie qu’une récolte mondiale pourrait être anéantie par une seule maladie. Dans le passé, nous avions une grande variété de variétés de blé, de variétés de maïs, de variétés de soja, et une maladie pourrait venir et peut-être efface quelques cultures dans quelques régions et il y aurait une famine mineure, mais ce n’est plus le cas.

À l’heure actuelle, il y a une rouille de blé qui s’étend de l’Afrique au Moyen-Orient, que les scientifiques ne sont pas capables de contrôler, et en quelques années, cela produira probablement une famine. Elle pourrait se propager partout dans le monde, et il n’y a pas d’antidote. C’est en train de tuer la culture qu’ils ont conçue. (Voyez: Rust Never Sleeps)

Ce danger n’est pas seulement dans une culture, c’est dans chacune de ces cultures; toutes. Tous nos fruits, tous nos légumes sont en danger de ce type de situation. C’est pourquoi les Écritures prédisent des famines, la propagation de la famine.

Qu’en est-il de notre eau? Nous ne pouvons pas aller à n’importe quelle rivière et boire de l’eau. Nous ne pouvons pas trouver un flux que nous pouvons boire, presque partout dans le monde, même à la campagne, même dans les montagnes. Les eaux sont impures sur toute la planète. Nous avons maintenant le pire approvisionnement en eau de notre histoire.

Qu’en est-il de notre air? C’est impur partout dans le monde. L’air n’est pas isolé dans un seul endroit, il se déplace autour de la planète et porte avec lui toutes sortes d’impuretés et de polluants et de matières radioactives partout sur la planète.

Qu’en est-il de l’intérieur de la Terre? Qu’en est-il de la Terre elle-même? Les sols partout sont épuisés. Maintenant, pour cultiver des cultures dans la plupart des endroits du monde, vous devez pomper le sol avec des produits chimiques, sinon la Terre ne peut pas soutenir la croissance, ils ont été épuisés, ils ont été empoisonnés. Ainsi, les entreprises doivent pomper énormément de produits chimiques et d’engrais afin de cultiver tout. Et bien sûr, ce qui est cultivé là aussi absorbe et transporte tous les produits chimiques dans notre corps.

Nos océans sont en train de mourir. Les forêts sont en train de mourir. La terre tremble. Nous savons tous que ces derniers jours il y a une poussée de tremblements de terre et beaucoup de gens ont peur. Beaucoup de gens meurent. Si vous étudiez les enregistrements enregistrés par les scientifiques, vous voyez un tremblement de terre tous les quelques jours, avec une fréquence croissante. Nous voyons que, dans les années 1990, nous avons réalisé en moyenne entre cinquante à soixante tremblements de terre majeurs par an, et en 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, nous sommes plus à 1000 par an.

Prophétie de Melchisedec

Pourquoi est-ce?

Permettez-moi de vous poser une question: si vous deviez voir une personne atteinte de maladie, malade, agonisant, tremblant de convolutions, qu’est-ce que vous pensez qu’il lui arriverait? Que penseriez-vous que cela se produirait? Vous supposez qu’il va mourir. C’est ce qui arrive à notre planète, notre planète est en train de mourir, personne ne veut l’admettre, mais la preuve est abondante.

Melchisedec lui-même a dit quelque chose au sujet de son corps, cette planète Terre. Melchisedec a donné cette prophétie au Tibet.

«Les hommes (ou mieux dit, les mammifères rationnels) vont progressivement oublier leur âme pour ne s’occuper que de leur corps. La plus grande corruption va régner sur terre.

«Les hommes ressembleront à des bêtes féroces, assoiffés du sang de leurs frères.

«La demi-lune s’obscurcit et ses adeptes tombent en perpétuelle guerre. Les plus grands malheurs vont tomber sur eux et ils se battront.

«Les couronnes des rois, grandes et petites, vont tomber; Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit. Une terrible guerre entre tous les peuples éclatera.

«Les océans rugiront. La terre et les fonds des mers seront couverts d’os.

«Les Royaumes disparaîtront, des populations entières mourront… Famine, maladie, crimes non couverts par les lois, jamais vus, ni rêvé par les hommes…

«Alors, les ennemis de Dieu et de l’Esprit Divin qui se trouvent dans l’homme lui-même viendront. Ceux qui se lèveront leurs mains contre d’autres périront aussi.

«Les oubliés et les persécutés se lèveront plus tard; Ils seront le centre de l’attention du monde entier.

«Il y aura une obscurité épaisse, des orages horribles. Les montagnes, jusqu’alors arides, seront couvertes de forêts.

«La terre sera ébranlée. Des millions d’hommes échangeront les chaînes de l’esclavage et les humiliations pour la faim, la peste et la mort.

«Les routes seront remplies de gens, marchant de façon aléatoire d’un endroit à l’autre.

«Les plus grandes, les plus belles villes, disparaîtront en feu… Un, deux, trois. Sur dix mille hommes, un survivra, et il sera nu, privé de raison et manquant de force pour construire un abri ou trouver de la nourriture. Et ces hommes survivants aboyeront comme des loups fous, ils dévoreront les cadavres et mordront leur propre chair, et ils vont défier Dieu pour combattre.

«La terre sera déserte, et même Dieu partira… Seul la mort et la nuit seront sur la Terre vide.

«Ensuite, j’enverrai un groupe de personnes (l’Armée du Salut Mondial), jusqu’alors inconnue, qui, avec les mains fortes, enlèvera les mauvaises herbes du champ cultivateur du vice, et conduira les quelques fidèles à l’Esprit de l’homme dans la Lutte contre le mal.

«Ils trouveront une nouvelle vie sur terre, purifiée par la mort des nations». [Cité par Samael Aun Weor dans La Kabbale des Mystères Mayas]

L’Ego et le Divin ne Peuvent Jamais se Mélanger

Ce sont des nouvelles très sombres, mais pas nouvelles. Nous avons reçu des avertissements pendant des milliers d’années au sujet d’un changement à venir, d’une grande transformation de la nature. Toute religion a des prophéties sur une mort et une nouvelle naissance. La Bible est remplie de références à un cataclysme à venir provoqué par le feu.

«Mais les craintifs, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les fornicateurs, les sorciers et les idolâtres, et tous les menteurs, auront leur part dans le lac qui brûle avec le feu et le soufre, qui est la seconde mort.

«Et il vint à moi un des sept anges qui avaient les sept flacons remplis des sept derniers fléaux, et parlaient avec moi en disant: Viens ici, je te montrerai la mariée, la femme de l’Agneau.

«Et il m’a emmené dans l’esprit à une grande et haute montagne, et m’a montré cette grande ville, la sainte Jérusalem, descendant du ciel venant de Dieu…» – Apocalypse 21

Chaque religion a déclaré que cette transformation est nécessaire pour une nouvelle Terre, un nouveau paradis à naître. Et c’est pourquoi nous lisons dans le livre de Pierre,

«Mais le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit; dans lequel les cieux disparaîtront avec un grand bruit, et les éléments se fondront avec une chaleur fervente, la terre aussi et les œuvres qui s’y trouvent seront brûlées.

«[Voyant] alors [que] toutes ces choses seront dissoutes, de quelle manière [de personnes] devriez-vous être dans [toute] conversation sacrée et piété,

«Cherchez-vous et attendez-vous jusqu’à l’avènement du jour de Dieu, où les cieux qui sont en feu seront dissous, et les éléments se fondront-ils avec une chaleur fervente? Néanmoins, selon sa promesse, nous avons besoin de nouveaux cieux et d’une nouvelle terre, où habite la justice [צדק tzedek].

«Par conséquent, bien-aimé, vu que vous cherchez de telles choses, soyez diligent pour que vous puissiez être trouvé par lui en paix, sans tache et sans reproche.» – 2 Pierre 3

Nous avons besoin de comprendre que cela s’applique également au macrocosme et au microcosme. Notre Terre, notre planète, est une entité vivante comme toute autre: elle est née, elle va mourir. Personne ne connaît l’heure, personne ne connaît le jour. Il y a de nombreuses prophéties et beaucoup de symboles, mais personne ne connaît le moment final.

«Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas.

«Mais de ce jour-là et de l’heure, personne ne connaît, pas les anges du ciel, mais mon Père seulement.» – Jésus, dans Matthieu 24

Néanmoins, il est indéniable que notre planète passe par une grande transformation et qu’elle s’accélère. Nous pouvons le voir partout. Une grande partie de ce que j’ai lu dans cette prophétie est déjà en train de se produire. Nous pouvons le voir, nous le savons, nous pouvons le ressentir, mais cette description de la fin, la mort, mais cela ne concerne pas seulement la planète physique terrestre, elle se réfère à notre corps physique, à notre propre Terre.

Nous sommes une Terre en microcosme, nous sommes l’utérus d’un grand esprit, un Bouddha, un ange qui n’a pas encore été développé. Notre devoir est de développer cela, d’atteindre la libération, d’éveiller notre Conscience, et cela n’est possible que par une grande transformation, par une grande mort.

Chaque fois, n’importe où dans la nature qu’un être veut monter à un niveau supérieur, tout de l’ancien niveau doit mourir. Quand vous êtes devenu adulte, tout en vous d’un enfant devait mourir. Si vous voulez devenir un ange, un maître, tout en vous qui est impur, qui n’appartient pas au ciel, doit mourir. Il n’y a pas d’exception à cela.

Vous ne pouvez pas emener votre orgeuil, votre luxure, votre envie, votre peur au ciel. Ils ne peuvent pas y aller, c’est impossible. L’ego et le divin ne peuvent jamais se mélanger.

Pour atteindre un nouveau niveau, il doit y avoir une mort.

«Pour passer à un Niveau d’Être supérieur, il est nécessaire de cesser d’être ce que l’on est. Nous devons ne pas être ce que nous sommes.

«Si nous continuons à être ce que nous sommes, nous ne pourrons jamais passer à un Niveau d’Être supérieur.» – Samaël Aun Weor, Traité de Psychologie Révolutionnaire

Nous voyons cela dans la nature. En simple évolution, la sélection naturelle, lorsque l’on observe le processus de croissance de n’importe quelle espèce, pour que cette espèce puisse s’améliorer, pour devenir plus résistantes, pour devenir plus forte, les vieilles parties meurent et de nouvelles naîssent, et à chaque naissance il y a un changement.

Avec chaque nouvelle génération, il y a une transformation, il y a un changement, une transformation, mais cette transformation dépend de la mort, de la naissance, de la mort, de la naissance, de la mort, de la naissance.

Nous voulons parvenir à la naissance spirituelle, la seconde naissance, naître dans le ciel, avoir l’immortalité. Ceci est une loi de la nature, il existe: il y a des immortels. Il y a toujours eu des immortels et il y en aura toujours, mais ils ne sont pas comme nous, ils ne sont pas des animaux. Nous sommes des animaux, nous sommes des animaux avec intéllect, mais nous ne sommes pas des êtres humains.

Un être humain a détruit l’animal en lui-même, et devient vraiment humain, et que cet aspect animal doit mourir, et nous voyons cela partout dans la nature. Lorsque la plante donne des graines, les graines émergent et l’ancienne plante meurt et les nouvelles plantes s’élèvent, avec les changements, et ce changement est à nouveau propagés. La plante meurt pour que le nouveau puisse se croitre. La graine meurt toujours.

Nous sommes une graine. Nous sommes un embryon. En Sanskrit, nous sommes Tathagatagarbha, la nature du Bouddha, l’embryon d’un Bouddha, Buddhadatu. Nous sommes un embryon. Pour que nous puissions monter à un nouveau niveau, tout de notre ancien doit mourir; tout. Les seules choses qui sont retenues sont ce qui appartiennent au-dessus. Seul ce qui appartient au-dessus peut y aller, et cela a à voir avec de nombreuses lois dans la nature.

Notre Cosmos

Notre corps physique est un ordre très sophistiqué, et en Grec le mot ordre est Kosmos.

  • κόσμος (kosmos): un système ordonné

Notre corps est un système ordonné, un monde en miniature. Il est un système très sophistiqué ou une séquence qui est soutenue par le sacrifice et la transformation.

Chaque jour, nous devons transformer ce corps afin de le maintenir en vie. Cette transformation, ce sacrifice, se produit sur trois niveaux.

Au niveau le plus bas nous avons besoin de nourriture et d’eau; sans nourriture et eau, nous allons mourir. On peut durer quelques jours, plus ou moins sans elles.

Le second niveau est air. Nous ne pouvons pas vivre sans air, même pendant quelques secondes, ou peut-être quelques minutes.

Le troisième niveau concerne les impressions. Quelles sont les impressions? L’information, la perception, c’est le fonctionnement de la conscience. Nous ne pouvons pas vivre sans recevoir des impressions.

Ces trois aspects nous maintiennent en vie. Ces trois niveaux sont comme les étages d’une usine. Cette usine est nous, physiquement, psychologiquement, spirituellement. Nous sommes soutenus, nous sommes tenus en mouvement, à travers un processus continu de transformation dans ces trois niveaux de notre usine intérieure. Nous devons sans cesse manger et boire. Nous devons sans cesse respirer et nous devons prendre continuellement des informations.

Nous reconnaissons tous que nous avons le désir, la faim de la nourriture et la soif de l’eau. Malheureusement, cette faim, cette soif, est devenue corrompu. Nous ne sollicitons plus les éléments purs qui nous soutiendront naturellement dans la façon la plus saine possible, maintenant, nous voulons la malbouffe. Nous voulons manger des ordures. Beaucoup de gens sur cette planète maintenant ne mangent de la nourriture à moins qu’il est sorti d’une boîte; ils ne mangeront pas des aliments naturels; beaucoup ne mangeront pas un légume, surtout si elle est crue (comme une carotte ou une salade). La même chose se passe avec l’eau: beaucoup de gens ne vont même pas boire de l’eau, ils boivent seulement du soda ou de l’alcool, qui sont du poison. Il n’y a pas de subsistance en eux, il n’y a rien de nourrissant dans le soda ou l’alcool, mais ce sont les liquides les plus couramment consommés. Il n’y a pas de nourriture en eux, mais seulement des produits chimiques, du poison, qui tuent le corps et l’esprit, c’est prouvé.

Nous ne pouvons pas vivre sans respirer; nous prenons naturellement dans le souffle. Mais beaucoup d’entre nous sont maintenant accro à l’ajout de poisons à la respiration à travers le tabagisme. Beaucoup sont accros aux vapeurs de la pollution; ils veulent seulement être dans la ville, et si vous les emener dans la campagne, ils deviennent très mal à l’aise et veulent revenir à leur air pollué.

Notre corps transforme naturellement ces éléments de la nourriture, de l’eau et de l’air. Ces éléments sont amenés en nous et ils sont détruits. Ils meurent; l’animal meurt, et nous nourrit. La plante meurt, et nous nourrit. Le grain meurt, les minéraux meurent, l’eau meurt, l’air meurt. Tous ces processus qui se produisent dans le corps sont des transformations du feu. Le feu du corps prend ces éléments, les transforme, les réduit, les bouilli en bas, les oblitère, prend ce qui est nécessaire, et jette le reste. Voilà pourquoi le corps excrète des déchets, les poumons excrètent des gaz résiduaires, à travers notre exhalation.

Mais le troisième niveau de notre temple, de notre propre terre, les impressions sont différentes. Nous ne nous rendons pas compte que les impressions sont en fait notre plus grande faim, notre plus grand besoin. N’avez-vous pas remarqué la façon dont vous devenez très faim de lire, vous devenez très faim de regarder la télévision, de regarder des photos, d’écouter la conversation, voir un ami, voir la nature, voir la pornographie? C’est une faim, c’est d’ordre psychologique et spirituel, mais malheureusement la même chose que nos autres formes de notre nourriture; notre faim pour les impressions est également devenue corrompu.

Certains d’entre nous espèrent ont encore le désir d’être nourri par les impressions du divin, et c’est pourquoi nous étudions la spiritualité. Notre Conscience, notre Buddhadatu, a encore la faim de se nourrir de Dieu. De se nourrir de la nourriture pure, ce qui dans la Bible est appelé לחם Lechem, «pain du ciel» ou Manna [מן homme] qui est d’ailleurs cette Eucharistie que Melchisédek nous a donné.

«Et Melchisédek, roi de la paix, présenta לחם [pain] lechem et du vin: il [était] le prêtre du plus haut אל El.» – Genèse 14

Certains d’entre nous ont encore ce désir de la nourriture du divin, mais la plupart des gens ne l’ont pas. Ce que la plupart des gens sur cette planète veulent pour leur nourriture, impressions, pour nourrir leur âme et psyché, est la violence. Ils veulent regarder les derniers films de Hollywood, ils veulent regarder tous les spectacles du crime et voir tous les cadavres et le sang et les façons de tuer. Ils veulent jouer à des jeux vidéo violents, ils veulent regarder des sports violents, ils veulent pratiquer des sports violents, ils veulent la pornographie, ils veulent la luxure, la cupidité, l’envie, la gourmandise, la peur. La plupart de ce que nous prenons, à travers les impressions, est négative et nous avons faim de cela. Nous allons sur Internet pour étudier les théories du complot, pour nous remplir de peur, parce que nous aimons le sentiment. Nous aimons les sensations qui sont négatives, d’avoir peur, de se sentir orgeuilleux, de se sentir vengeur, de se sentir en colère, de se sentir plein de ressentiment,de sentir la luxure, notre mental est devenu ainsi corrompu.

Malheureusement, il n’y a pas de processus automatique instinctif pour transformer toutes ces informations qui entrent à travers les impressions, et donc nous avons la constipation physiologique. Voilà pourquoi quand nous essayons de méditer, essayons de voir dans notre mental, c’est un désastre complet.

Transformation des Impressions

Nous ne pouvons pas rester assis, nous ne pouvons pas se détendre, nous ne pouvons pas avoir un moment sans pensées, parce que notre mental est surchargé d’ordures.

Quel âge avez-vous maintenant? Imaginez si, dans votre maison, vous n’avez jamais fait sortir la poubelle, depuis toujours: à quoi ressemble votre maison? Vous ne seriez pas capable de se déplacer. Votre mental est comme cela. Quand vous regardez dans votre mental, vous ne pouvez pas bouger. Il n’y a pas de liberté, pas de paix, il n’y a que de la puanteur des attachements, la puanteur des désirs, de saisir des choses qui ne sont pas réelles, saisir des désirs. C’est ce que nos mentals sont devenus: empoisonnés avec tous ces éléments que nous avons cherché dans le désir, et accumulé dans nos mentals et gardons comme s’ils sont précieux, alors qu’en réalité, ils sont des ordures.

Notre mental est un gâchis parce que nous n’avons jamais fait sortir notre poubelle psychologique. Au lieu de cela, tout ce que nous ayons jamais perçu est bourré dans le mental, non transformée, non digérées, corrompus et pourris.

Ce qui devrait se produire est que nous devons maintenir une vigilance constante à ce que nous percevons, et transformer cette perception d’instant en instant. Notre conscience doit être activé, éveillé, consciente, observatrice. Dans cet état d’éveil, nous prenons des impressions, nous les détruisons, nous en extrayons ce qui est nécessaire pour la la croissance de la Conscience, et nous jetons le reste. On appelle cela la pleine conscience, l’auto-observation, le rappel de soi: être éveillé. Samaël Aun Weor a appelé cela la «transformation des impressions.» Grâce à ce processus, le mental se vide naturellement, pas par la force, c’est naturel. Les impressions viennent ensuite sortir; ils ne laissent pas une trace, que de la sagesse, de la compréhension, seulement de la compréhension. Le mental devient alors ce qu’il devrait être, son état naturel, qui est parfaitement serein, heureux, joyeux et capable de refléter l’univers entier.

Tel est l’enseignement de Saturne / Cronus: la mort / transformation apporte la sagesse, si nous apprenons d’elle. La sagesse arrive seulement à travers la compréhension de notre expérience. Si nous ne réfléchissons pas sur ce qui nous est arrivé, nous n’apprenons rien. La sagesse ne sort pas automatiquement.

La Terre est le Corps, le Ciel est le Mental

Nous sommes dans la nature, et la nature est en nous. Notre état détermine l’état de la nature.

Le mental que nous avons, en termes Grec ou Hébreu, est appelé «ciel».

«Au commencement Dieu créaשמים shamayim [le ciel] et le ארץ erets [la terre].» – Genèse 1: 1

«Terre» est le corps, «Ciel» est le mental. Mais notre «Ciel» est devenu un Enfer. Voilà pourquoi la Bible dit:

«Le ciel et la terre passeront…» – Jésus, dans Matthieu 24

Je ne pense pas que les Chrétiens fondamentalistes se rendent compte que la Bible dit que les cieux passeront, mais ils pensent qu’ils vont tous là. Du point de vue de leurs croyances, cela n’a pas de sens, mais c’est logique quand vous comprenez ce que la racine du mot ciel signifie; en Hébreu, c’est Shamayim. La première ligne de la Genèse dit:

«Au commencement Dieu créa שמים shamayim [le ciel] et ארץ Erets [la terre].» – Genèse 1: 1

De notre point de vue, Dieu créa la Terre, le corps, et les cieux, le mental.

Ce mot Shamayim en Grec est Ouranos, ou plus communément maintenant, Uranus, qui signifie «ciel» et quand vous étudiez la cosmogonie ou Théogonie Grecque, la genèse des Grecs. Vous trouvez que c’est en fait la même que la Judéo-Chrétienne, quelle qu’en soit la version que vous lisez que ce soir celle de Hésiode ou d’Aristophane, que fondamentalement le même processus se produit.

«Et Gaia a porté d’abord Ouranos (le ciel) étoilé, égale à elle-même, elle couvre tous les côtés, et est une place toujours très sûr pour les Dieux bénis…» – Hésiode, Théogonie 126

Du vide, du ciel, de la nuit, de l’obscurité émerge la Terre, Gaia. De même, Gaia produit Ouranos, et ils étaient mari et femme, Adam et Eve, deux aspects de nous-mêmes. Nous avons expliqué dans de nombreuses conférences que l’un des symboles d’Adam et Eve se rapporte à notre microcosme; dans ce cas, Adam représente le cerveau, et Eve représente notre sexualité, le corps. Ceci est identique à Ouranos (cerveau) et Gaia (corps).

adam-and-eve-currents

Ce qui est déclaré dans toutes les cosmogonies que nous pouvons étudier, est que de l’intérieur de notre terre, le ciel est créé, autrement dit, notre Buddhadatu, notre Bouddha Intérieur émerge de nous. Sur un autre plan, le Christ est né dans la crèche, le sauveur, la crèche est notre mental. Donc, vous voyez ces niveaux, comment la pureté passe de l’impureté, le lotus s’élève dans les eaux impures. En d’autres termes, l’espoir n’est pas perdu.

La Révélation

Lorsque cette Terre meurt, une nouvelle Terre viendra. C’est expliqué dans le livre de l’Apocalypse, ce qui se passera. Maintenant, nous rappelons que nous ne parlons pas seulement de la Terre physique, nous parlons de notre Terre. Ceci est la fin du Livre de la Révélation, l’Apocalypse:

new-jerusalem-tapestry

«Et je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre: car le premier ciel et la première terre avaient disparu; et il n’y avait plus de mer.

«Et Moi Jean vis la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, descendant de Dieu du ciel, préparée comme une épouse parée pour son époux.

«Et j’ai entendu une grande voix venant du ciel qui disait: Voici le tabernacle de Dieu [est] avec les hommes, et il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux, [et est] leur Dieu.

«Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux; et il n’y aura plus ni mort, ni deuil, ni cri, et il n’y aura plus de douleur, car les premières choses sont passées.

«Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il me dit: Écris: car ces paroles sont vraies et fidèles.

«Et il me dit: C’est fait. Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin. Je donnerai à celui qui a soif de la fontaine d’eau de vie.

«Celui qui vaincra héritera ces choses; et je serai son Dieu, et il sera mon fils.

«Mais les peureux, et les non-croyants, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, qui est la seconde mort.» – Apocalypse 21

Lorsque vous avez étudié la Kabbale, ce passage est explicitement clair, mais sans cette connaissance, il sonne comme un avertissement morbide à l’avenir. Mais si l’on peut monter au ciel en fait, ce sont les instructions pour chacun d’entre nous pour créer une nouvelle terre. Ce qui est expliqué ici est que ce qui est pur monte et ce qui est impurs sombre. Bien entendu, cela s’applique à notre planète physique et notre humanité sur elle. Mais plus important encore, cela s’applique à nous-mêmes individuellement, notre Terre intérieure. En d’autres termes, dans notre mental, nous avons ce que nous appelons l’ego, ou plus exactement, des egos, cette multiplicité de désirs discursifs, de craintes, de colère; tous les éléments qui luttent et qui cherchent à nous contrôler et se nourrir à travers nous. C’est tout à l’intérieur de notre mental, en essayant d’utiliser notre terre pour se nourrir,et c’est «les peureux, les non-croyants, les meurtriers, les fornicateurs, les sorciers, les idolâtres, et les menteurs.» Ce ne sont pas en dehors de nous, ils sont à l’intérieur.

Si vous vous observez, sincèrement, vous verrez vos impudiques à l’intérieur, vous verrez vos menteurs, vos assassins; ils sont vos egos, vos désirs, ressentiments, tous ces éléments que Jésus appelait «Légion».

Ces multiples éléments ou défauts existent dans notre psyché, et se nourrissent des impressions que nous prenons. Ces pulsions, ces désirs que nous ressentons de manger et boire de mauvaises choses, de fumer et donc de respirer les mauvaises choses, et de prendre des impressions négatives, sont parce que les egos nous contrôlent.

Nous devons être conscients et contrôler notre propre royaume. Nous ne sommes pas des rois et des reines de notre propre nature, nous sommes victimes de circonstances. Nous devons devenir comme Melchisédek: un roi, une reine. En d’autres termes, nous devons devenir Malechim, Rois de la Terre, pas la Terre en dehors, mais notre Terre, notre corps, notre mental, et de cette façon nous recevrons l’aide de notre INTIME.

Psaume de David

Il est dit dans la Bible (j’ai beaucoup de citations aujourd’hui), dans le Psaume de David 110:

«Le SEIGNEUR dit à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied.»

Sur ce passage, nous devrions faire une pause et réfléchir. «Le Seigneur a dit à mon Seigneur…» Ceci est une phrase très énigmatique. Les Juifs et les Chrétiens disent toujours qu’il y a un seul Dieu, mais ce passage dit autrement, «le Seigneur a dit à mon Seigneur.» En Hébreu, il dit:

«Iod-Havah יהוה dit à אדני Adonaï, Assieds-toi à ma main droite…»

Iod-Havah est un mot très profond et significatif en Hébreu. C’est le nom de quatre lettres de Dieu (le Tetragrammaton), que la plupart des gens traduisent par Yahweh, Yahvé ou Jehovah. Il a beaucoup de significations et utilisations. En premier lieu, il se rapporte à la trinité supérieure de l’Arbre de Vie.

Adonaï signifie «Seigneur» et est un autre nom de Dieu. Adonaï est le nom de Dieu en rapport avec la sephirah Malkuth.

«… assieds-toi à ma main droite…»

kabbalah-the-tree-of-lifeÀ la droite de l’Arbre de Vie se trouve la colonne de droite, la colonne de miséricorde, de Tob ou de la bonté, et le centre de gravité de cette colonne est en Chesed, l’axe de notre Monade, notre Esprit intérieur, notre Père divin personnel, notre Esprit intérieur, qui est une extension de son Être Iod-Havah. En d’autres termes, au-dessus se trouve Osiris-Ra, la trinité au sommet de l’Arbre de Vie (dans Atziluth). Pour créer, ils forment l’union d’Osiris et d’Isis, le Père-Mère. Leur fils est Horus, qui en Hébreu est Chesed. Cela forme une seconde Trinité (dans Briah), c’est donc comment nous voyons le Père Universel dire au Père individuel, «Assieds-toi à ma main droite», qui est Chesed, et il fera les ennemis son marchepied.

Qui sont les ennemis de Dieu? Nos egos, les non-croyants, les païens à l’intérieur de nous, sont les ennemis de notre Dieu intérieur.

Qu’est-ce que le marchepied? Malkuth. Si vous étendez l’Arbre de Vie sur votre corps, Malkuth se rapporte à vos pieds.

Donc, cette phrase cache une grande transformation de la façon dont le Divin en nous aidera notre Esprit, pour purifier son corps, qui est nous.

Et il continue:

«Yod-Havah יהוה envoie la verge de ta force [la colonne vertébrale] hors de Sion: Domine au milieu de tes ennemis.»

En d’autres termes, notre Père intérieur, notre Esprit intérieur, notre Atman, doit se prononcer contre ses ennemis, qui est l’ego. En ce moment, il ne travaille pas. Qui est responsable de notre maison, notre temple, notre royaume? Dieu ne l’est pas. Dieu n’est pas celui qui nous permet de livrer à nos désirs, et d’être affligé par la luxure, la peur, la gourmandise, et la paresse. Ce n’est pas Dieu, c’est Satan, notre ego.

Et il continue:

«Ton peuple [Israël sera] prêt au jour de ta puissance, dans les beautés de la sainteté [sainteté, Chasteté, charité] de l’utérus [de la Mère Divine] du matin [quand le Christ, le Soleil, naît] : tu as la rosée de ta jeunesse [innocence restaurée d’Adam].

«Yod-Havah יהוה a juré, et ne se repentira pas, tu [est] un prêtre à jamais selon l’ordre de Melchisédek.

«Adonaï à ta droite, brisera les מלך Melek [rois] au jour de sa colère.

«Il jugera parmi les nations, il remplira [les lieux] avec les cadavres; il brisera la tête sur de nombreux pays [psychologique].

«Il boira du torrent dans le chemin: donc il relèvera la tête.»

Ce psaume est pur Kabbale, et nous ne pourrions pas l’expliquer en une seule conférence, il y a tellement de choses cachées là, mais ce psaume dit essentiellement que si nous nous rappelons de Dieu, si nous nous associons à notre Esprit divin intérieur, il nous aidera. Non seulement cela, mais son Être Intérieur nous aidera. Notre Père intérieur, notre Chesed «Atman» s’assiera sur ce trône, qui est lié avec notre glande pinéale. Avec notre auto-rappel, conscience, auto-conscience, en écoutant notre Conscience, il nous parle. Grâce à cela il reçoit aussi l’aide de Jehovah, le plus divin, pour que notre Intime puisse prendre le commandement du royaume, mettre sa verge de force, qui est notre colonne vertébrale, et effacer les païens.

«Adonaï à ta droite se brisera les מלכים Malachim [rois] au jour de sa colère.»

Ces «rois» ne sont pas en dehors de nous. Malachim מלכים est pluriel, de l’Hébreu מלך, «roi», donc מלכים signifie rois ou reines, et fait référence à la sephirah Tiphereth dans le monde de Yetzirah, le monde des Anges. Melchisédek est un roi divin. Mais, le démon Moloch [également orthographié מלך] est aussi un roi, mais en enfer.

Les rois droits sont en relation avec Tiphereth, liés à notre âme humaine, dans le centre de l’Arbre de Vie, lié à notre coeur. Il est lié au cinquième degré d’Initiation des Mystères Majeurs. Ce que ce passage cache est des volumes et des volumes de connaissances initiatiques dans cette ligne.

«Le jour de sa colère», raconte le jour du jugement, qui est Shabbat, le jour de la «cessation» de l’ego. Ce jour du jugement devrait être tous les jours en nous. Chaque jour, dans notre temple intérieur, nous devons présenter les non-croyants, les impudiques, les menteurs, les meurtriés, nos egos que nous avons pris dans notre auto-observation et méditation, et les avons placé dans le jugement en présence de notre Dieu intérieur, en disant : «Dieu, j’ai pris cela en moi-même. Aidez-moi à tuer, aidez-moi à mourir en cela,» et il nous aidera.

Et il est dit ici:

«Il jugera parmi les nations, il remplira [les lieux] avec les cadavres; il brisera la tête sur de nombreux pays [psychologique].»

Notre corps physique est un microcosme de la Terre macrocosmique. Nos Egos sont un microcosme de nous-mêmes. Vous voyez comment la nature est belle? La nature se reflète dans des niveaux. Nous créons à travers l’utilisation de nos énergies, créons à notre propre image, comme les Elohim nous ont créé. Quelle est notre image? Qu’est-ce que nous créons dans nos mentals? Avons-nous créer de la beauté? Est-ce que nous créons de la vertu? Faisons-nous une meilleure terre? Une meilleure planète? Un monde meilleur? Qu’avons-nous créé dans notre mentals? Regardez dans votre mental et voyez. Ce que vous verrez, il a été créé à votre image. L’image de votre Conscience au moment où vous étiez identifié, est ce qui est fait. Lorsque vous devenez identifié avec votre colère, votre ressentiment, cette énergie qui est en train de traiter à travers votre corps, à travers vos poumons, dans votre mental, crée un ego,crée le karma. Cet élément a trois cerveaux, juste comme vous. Cet élément est une terre miniature, créé à votre image. Votre colère, votre orgeuil, votre désir, sont faits à votre image, l’image de votre identification au désir. Tous ces éléments doivent mourir; c’est l’apocalypse, l’apocalypse personnelle en nous.

L’Apocalypse

Que se passera est le suivant: notre planète est en train de mourir, tremblant, incapable de supporter le poids du karma de cette humanité. La mort est inévitable. Donc nous mourrons aussi. Nous sommes déjà en train de mourir, non seulement physiquement, mais spirituellement aussi, parce que l’ego emprisonne la conscience (l’âme) à l’intérieur de celui-ci. Puisque nous ne sommes pas en train de détruire l’ego, Dieu le fera pour nous.

Bien entendu, nous allons tous mourir physiquement de toute façon, mais nous n’avons aucune conscience de ce qui est évident parce que nous déployons tous les jours nos désirs et perdons beaucoup de temps sur la folie. Nous perdons la plupart de nos vies dans la folie, parce que nous sommes endormis. Mais si nous devenons conscients du fait que nous allons mourir, que nous ferons face à notre propre apocalypse. En d’autres termes, il y aura un point où après ces différentes naissances que nous avons prises, des corps différents que nous avons pris, que le karma sera trop et que nous ne serons plus capable de soutenir des manifestations dans des corps physiques, le karma nous tirera vers le bas.

Ce processus de transformation que je viens de décrire au sujet de la nourriture, de l’eau, de l’air et des impressions, se trouve également dans la terre. Cette transformation se produit sur la surface de la planète, à travers les processus de la nature, mais il arrive aussi sous la planète dans les processus de l’enfer. L’enfer existe. Nous portons l’enfer dans nos mentals, et quand une certaine masse critique est atteinte, liée à l’entropie, il y a une porte par laquelle nous passons; nous entrons dans l’involution pour être purgé par la nature. Cela fait partie de la nature; c’est naturel.

Quand un corps devient malade, le corps combat la maladie. Le corps devient fébrile, et envoie tous ses éléments pour tuer l’infection. Nous sommes l’infection sur cette planète. La planète tente de tuer l’infection. La planète tremble parce que l’infection est en train de la tuer. C’est ainsi que Melchisédek a fait sa prophétie; il est l’intelligence de la planète.

Nous avons un choix à faire. Nous pouvons continuer comme nous sommes, recevoir mécaniquement les impressions, la nourriture, l’air, l’eau, et les transformer mécaniquement selon nos désirs, et créant ainsi plus de cause à effet, des conséquences plus néfastes pour nous-mêmes et la nature. En fin de compte, la nature nous abattra et nous purifiera de tout cela. Ceci est appelé la seconde mort. Ceci est un processus par lequel ces éléments sont pris hors du domaine physique et mis dans les mondes inférieurs, ce qui dans la Kabbale sont appelés Klipoth, Shéol, ou Gehenom.

Les mondes infernaux (enfer) existent pour que la Conscience puisse être purifier – en d’autres termes, «être brûlé.» L’enfer travail de la même manière que notre estomac brûle la nourriture et envoie les impuretés dans le côlon et le côlon à travers une grande pression et chaleur et forces, purifie tout. Vous voyez la Terre a un colon aussi, et c’est l’enfer du corps.

Nous entrons dans son enfer en tant qu’humanité, parce que nous sommes tellement sales et corrompus. La nature ne peut plus obtenir quelque chose de bon de nous. Nous ne faisons pas le sacrifice de s’élever à un nouveau niveau. Nous sommes en train de créer des ordures. Non seulement avec les ordures, nous nous remplissons psychologiquement et physiquement, nous remplissons la planète avec les ordures, les choses que la nature ne peut pas digérer, comme le plastique, la radioactivité, la pollution. Donc, la nature va se purifier, et la seule façon dont elle peut détruire tous nos déchets, à la fois physiquement et psychologiquement, est:

«… dont les cieux passeront avec un grand bruit, et les éléments doivent fondre, et la terre et les oeuvres qui y sont seront consumées.»

Si nous profitons de cette connaissance, nous pouvons éviter la seconde mort en l’effectuant en nous-mêmes tous les jours. Alors ce «jour de la colère» du Seigneur est quelque chose que nous devrions effectuer tous les jours dans notre méditation : pour purifier nos mentals, nous regarder toute la journée et toute la nuit, et quand nous trouvons les impuretés, les asseoir sur la chaise de l’accusé et les comprendre, afin que nous ne répéterons pas les erreurs. Ce processus est appelé la mort psychologique ou mystique, et est représenté par Jean-Baptiste, par Jésus, par Moïse, par tous les initiés.

Nous n’entrons pas dans le ciel au-dessus en croyant à quelque chose, nous entrons dans le ciel en étant purgée de ce qui ne peut entrer dans le ciel au-dessus. Mais il y a une différence: quand la nature se purifie à travers la seconde mort, la Conscience émerge de ce processus, purifiée, mais n’a pas cultivé ou appris quelque chose. La Conscience, l’âme ne gagne rien de cela, sauf la douleur. Elle se termine là où elle a commencé, avec rien changé, juste quelques milliers d’années d’expérience, mais aucune compréhension, aucune assimilation, aucune sagesse. D’autre part, si nous réalisons ce nettoyage consciemment, nous acquérons la sagesse de toutes les erreurs que nous avons faites, nous comprenons, nous apprenons ce qui est juste, ce qui est approprié, ce qui est faux, ce qui est inapproprié. Nous comprenons la compassion, l’amour, et nous comprenons ce qu’est vraiment la colère, et ses effets dévastateurs. Nous comprenons pourquoi la luxure est mauvaise et dangereuse. Nous comprenons pourquoi l’envie détruit. À partir de cela nous devenons, naturellement, spontanément, de bonnes personnes. En d’autres termes, nous devenons un Maître, un Roi, un Bouddha, un Ange. C’est ce qu’est un Ange. Un Ange est un Être Humain qui est devenu propre, et il y a beaucoup de niveaux d’Anges, à travers tous les niveaux de l’Arbre de Vie. Ce sont des Hiérarchies d’Êtres. Quand vous regardez dans le ciel, vous voyez leur corps, pas leurs âmes, et non pas leur Conscience. Ils peuvent prendre des corps comme nous; tous ces soleils, toutes ces galaxies, tous ces systèmes solaires, tous ces mondes, sont tous ceux qui ont fait ce que nous n’avons pas fait. L’univers n’est pas vide de vie, il est la vie. Nous ne sommes pas le summum de la civilisation. Nous sommes un monde de marigot, rempli de vice.

Mais, si l’on se révolte contre notre corruption intérieure, nous pouvons devenir rayonnant, resplendissant, reflets droits de la lumière de la divinité.

Comment Prier à Melchisedec

La pratique consistant à demander de l’aide à Melchisédek est assez simple. Elle est réalisée un Samedi treize, à la treizième heure (une heure). Vous pouvez effectuer cette prière à l’intérieur ou à l’extérieur; évidemment en la faisant à l’extérieur, vous serez plus en contact avec la Terre. Couchez-vous face vers le bas (sur le ventre). Vous prierez et méditerez pendant une heure, alors adoptez une posture qui vous permettra d’être complètement détendu durant ce moment-là. Vous pouvez utiliser un oreiller ou un coussin au besoin. Vous pouvez reposer votre tête sur vos mains ou bras. Certains étudiants préfèrent adopter la forme d’une étoile avec les bras et les jambes. Comme Samaël Aun Weor a souligné, la principale caractéristique de notre posture est que nous devrions être profondément détendu, capable de tout oublier du corps physique. Si vous êtes distrait par votre posture, vous ne serez pas en mesure de se concentrer efficacement.

Fermez vos yeux et priez pour votre Être intérieur, lui demandant de se rendre au temple de Melchisédek pour de l’aide. Visualisez ce qui se passe. Le temple est au centre de la Terre. Détendez-vous, priez, concentrez-vous et visualisez ce processus. Imaginez-vous en train de lui parler. En général, les étudiants soutiennent cette prière pendant toute l’heure, méditant tout au long de ce temps.

Faites appel à l’aide de Melchisédek apprendre davantage sur vous-même. N’appelez pas Melchisédek et lui demander de vous aider à obtenir une nouvelle voiture, ou d’obtenir une nouvelle maison, parce que des gens font sans, et ce n’est pas le point de la pratique. Le point de la pratique est d’obtenir l’aide de Melchisédek pour apprendre davantage sur votre propre terre (votre soi) et apprendre davantage sur votre relation avec sa Terre, cette planète, et changer. Ma recommandation est de demander de l’aide pour votre ego et votre karma, car ils sont la racine de la souffrance.

Plus important encore, il faut avoir la foi et l’aspiration sincère de changement intérieur.

Questions et Réponses

Étudiant: Donc, vous avez mentionné que nous sommes dans la nature et la nature est en nous, maintenant, nous sommes dans la ville, de sorte que la ville est en nous, pouvez-vous parler plus à ce sujet?

Instructeur: Tout ce qui est en dehors de nous est le reflet de ce que nous sommes à l’intérieur. Dans le livre Psychologie Révolutionnaire Samael a déclaré:

«Toutes les choses, toutes les circonstances qui se produisent en dehors de nous, sur la scène de ce monde, sont exclusivement le reflet de ce que nous portons à l’intérieur.

«Avec une bonne raison alors, nous pouvons déclarer solennellement que «l’extérieur est le reflet de l’intérieur».

Nous faisons l’erreur de penser: «Si je peux changer ma vie extérieure, je serai heureux», mais nous ne nous rendons pas compte que tout ce qui se passe autour de nous est à cause de ce que nous sommes à l’intérieur. La ville autour de nous a été faite par nous. Dieu n’a pas fait cela. Si nous regardons dans nos villes, elles ne sont pas des endroits idéaux pour vivre, en fait, elles sont assez corrompues. Elles sont comme des plaies ou des blessures sur la Terre. Si vous regardez la Terre en tant que scientifique à distance, et voyez comment elle est rayonnante et belle, mais si vous allez à proximité et regardez une ville, elle est horrible. elle est comme un furoncle ou une blessure sanglante sur la Terre à partir de laquelle suinte la pollution et les déchets; rien de bon sort de celle-ci.

Permettez-moi de vous dire aussi un petit secret: d’autres planètes n’ont pas de villes. Nous en avons. Laissez-moi vous expliquer un peu à ce sujet, car c’est quelque chose que je n’ai pas touché aujourd’hui comme c’est un grand sujet, qui est plus au sujet de l’entropie. C’est bien difficile de mettre en mots, mais si vous comprenez ce que j’ai dit à propos de la transformation, de s’élever, pour nous de soutenir le corps et rester en bonne santé, nous devons manger de la bonne nourriture. Si c’est une mauvaise nourriture, elle nous tue, nous le savons. Si vous mangez du carton, vous allez mourir. Mais si vous mangez des fruits et des légumes qui sont bons pour vous, votre corps va se développer, grandir et avoir une bonne santé, en particulier comme un enfant. Si vous mangez tous les déchets comme un gosse, vous allez être toute votre vie malade et faible. Si vous mangez vraiment de bonne nourriture, votre corps va se développer d’une manière très saine. La même chose est vraie spirituellement. Et la même chose est vraie sur la planète.

Entropie signifie que la nature tend vers l’homogénéité si des forces supérieures n’agissent pas, et élève ce système. Cela signifie que si vous prenez un récipient d’eau bouillante et un récipient d’eau froide et que vous les combinez, il suffit de les mélanger, ils vont s’égaliser les uns les autres, ils s’équilibre dans la tiédeur. Ils deviendront égalisé, le même: homogénéisé. Pas de diversité, pas de croissance, et donc, aucune possibilité de changement.

La même chose est vrai si vous prenez le sel et la farine et les mélanger, ils se combineront, et ne peuvent pas se séparer. C’est ce qui se passe avec un désert, c’est ce qui est arrivé avec la Lune. Toutes les forces physiques, psychologiques et spirituels ont été mélangés, mais sans forces supérieures (intelligence, Binah) appliquée. Donc, tout est devenu égalisé, homogénéisée: tout est mort.

Dans l’exemple du sel et de la farine, si vous les mélangez consciemment, avec intelligence, vous pouvez faire du pain, si vous appliquez la chaleur, si vous ajoutez de l’eau. Si vous ajoutez des éléments et produisez une transformation, vous pouvez faire quelque chose de bien. Mais si vous ne le faites pas intelligemment, vous ne faites rien, juste un désordre, quelque chose non comestible. La même chose est vraie dans la nature, dans son ensemble.

Regardez notre monde: partout où nous regardons, nous voyons que toutes les villes deviennent peu à peu les mêmes, avec les mêmes centres commerciaux, les même bâtiments et architectures, les mêmes magasins et boutiques, les mêmes aliments, les mêmes produits, musiques, arts, la même culture, la même psychologie. Les distinctions et la diversité que nous avions autre fois est mélangée sans orientation intelligente, consciente, mais seulement au hasard, chaotiquement, entraînant fadeur, une homogénéisation de la culture. C’est un signe de la fin.

L’humanité dans son ensemble ne vit pas intelligemment. L’humanité vit sans conscience. Nous sommes complètement endormis, gouvernés par des désirs qui ne veulent que se nourrir eux-mêmes – en d’autres termes, il n’y a pas de sacrifice supérieur fait. Il n’y a pas de vertus cultivées. Nous ne sommes pas en train de manger de bonnes choses, nous ne pensons pas de bonnes choses, nous n’agissons pas de bonne façon. Notre intérêt principal est la satisfaction de nos désirs insatiables. Le déclin de notre planète, les ressources et la culture est le coût. Ainsi, en conséquence, la société tout entière est en déclin. Les villes sont en déclin. L’infrastructure est affaibli. Les pays sont en déclin; les économies se fragilisent, se polarisent. Les structures sociales sont fracturées, chaotiques, désorganisés. Quel est le résultat final d’un tel processus d’homogénéisation? Un désert, un endroit où tout a été réduit à zéro, sans ordre conscient.

L’Ordre est créé consciemment, à travers le sacrifice d’éléments supérieurs, pour nourrir une bonne croissance.

D’où va venir l’Âge d’Or sur cette planète? Qui sur cette planète vit avec humilité, Chasteté, compassion, paix? Nous ne le sommes pas, ni à titre individuel ni en tant que pays.

Vous ne pouvez pas créer la paix avec des bombes nucléaires. Si une bombe est présente, tout le monde devient anxieux. C’est seulement en l’absence d’armes qu’on peut avoir la paix. La présence d’armes implique leur utilisation potentielle, ce qui stimule la peur. Il n’y a pas de paix en présence de la peur.

Vous ne pouvez pas créer la paix en faisant la guerre.

Vous ne pouvez pas créer de la richesse durable à travers le vol, en mentant aux gens, et les induisant en erreur, comme le font les entreprises et les gouvernements.

Vous ne pouvez pas créer de l’équanimité et de la santé à travers la propagation des ordures.

Soyons sincères, et investigons non seulement notre société, mais notre mental. C’est là que tout vient: nous.

Cette société existe en raison de la façon dont nous sommes en tant que mental, en tant qu’individus. Si nous, en tant qu’individus nous permettons de gaspiller tant de temps et d’énergie sur les déchets, pour acheter des choses que nous n’avons pas besoin, de faire des choses que nous n’avons pas besoin, de passer notre temps sur des choses qui sont nuisibles pour nous-mêmes et pour les autres, comment pouvons-nous attendre que la société soit différente?

Nous allons tous en même temps que le flux de la société, qui est de se livrer à la négativité. Nous nous moquons de la vertu. Nous voyons l’honnêteté et l’humilité comme des signes de faiblesse. Nous voyons la violence et l’intimidation comme des signes de force. Ne croyez-vous pas? Ensuite, observez ce que nous aimons voir dans les films et la télévision. Nous ne voulons pas regarder des gens humbles, doux, aimables. Nous aimons la violence, sarcastique, les gens cruels. Nous les adorons. Nous les élevons dans la société. Plus une personne est rusée et moqueur, plus nous les respectons.

Quand quelqu’un est humble ou honnête, nous les regardons de haut. Quand quelqu’un est sincère, quand quelqu’un fait une bonne chose, nous pourrions applaudir poliment, mais à l’intérieur nous rions et les regardons de haut. Quand quelqu’un est sarcastique et cruel, nous l’aimons. Si vous ne me croyez pas, regardez la télévision, regardez vos collègues, regardez le comportement de chacun. Vous verrez: juste au-dessous de la surface. nous nous complaisons dans la négativité. Quand quelque chose de positif se passe nous resentons de la culpabilité, et nous ne voulons pas en être associés, parce que nos amis célèbrent toute négativité, et nous voulons être acceptés. Nous voulons être une partie de notre communauté. Le résultat final est l’entropie, la désintégration de l’ordre.

Les villes dans lesquelles nous vivons ne sont pas plus facile à vivre, elles se compliquent, année après année. C’est parce que l’ordre qui soutient la santé et la paix est en déclin. C’est l’ordre qui produit une civilisation, pas le désordre.

Il est plus difficile de voyager, il est plus difficile de vivre, plus difficile de gagner sa vie, plus difficile de manger, et ce n’est pas seulement à un endroit, c’est sur la planète entière. Vous ne pouvez pas y échapper et cela empire.

Alors jetons tous ces mensonges insensés, utopiques d’un «Âge d’Or» qui viendra «de nulle part.» L’Âge d’Or ne viendra pas de l’orgueil et de la colère que nous protégeons en nous-mêmes.

L’Âge d’Or doit être créé, mais il va venir à travers la mort. Tout d’abord, il viendra à travers notre propre mort psychologique.

Melchisédek a souligné quelque chose que l’Apocalypse et toutes les Écritures indiquent: il y aura une nouvelle terre, il y aura une nouvelle ère, une nouvelle race, un Âge d’Or, mais elle ne sortira pas de cette humanité sale. Vous ne pouvez pas emener votre luxure là-bas. Vous ne pouvez pas emener votre ordinateur, votre voiture, vous ne pouvez pas emener l’Internet. Je suis désolé. Je sais que vous l’aimez, mais il n’y aura pas d’Internet dans l’Âge d’Or. Ce sera une civilisation totalement différente à un niveau totalement différent, et la seule façon de gagner l’entrée ce sera d’avoir votre ego mort.

«Pour passer à un Niveau d’Être supérieur, il faut cesser d’être ce que l’on est.»

Au cours des prochaines centaines d’années, la Terre passera par une révolution énorme. Samaël Aun Weor a donné de nombreuses conférences et a écrit de nombreux livres expliquant sur tous les aspects de cela, et c’est très compliqué. C’est la planète, c’est la nature, c’est très compliqué. Il y a beaucoup de choses qui arrivent et qui se passent et elles ne sont pas agréables. Néanmoins, le Divin est très sage et compatissant, et ceux qui le méritent, qui le gagnent, seront soutenus. Nous pouvons gagner cette place, nous pouvons gagner le droit d’aller en avant, pour aider l’humanité, pour aider à réduire la souffrance, et pour contribuer à un meilleur âge pour l’humanité, mais nous devons gagner cela. Ce n’est pas donné gratuitement. C’est donné quand vous le méritez. Lorsque vous vous purifier, et quand Dieu, en vous, dit: «Oui, mon enfant tu est en train de le faire.» Ensuite, vous pouvez gagner cela.

Public: Comment pouvons-nous engager sérieusement les enseignements Gnostiques et obtenir de l’aide de notre Être et de garder cet engagement?

Instructeur: La meilleure façon d’obtenir de l’aide est de travailler sur vous-même, tous les jours – c’est cela, et ce travail n’est pas extérieur, c’est intérieur. Il est d’ordre psychologique; il est spirituel. C’est tout simple, apprendre les trois facteurs qui produisent la révolution.

Le premier facteur que nous devons avoir en action dans notre vie quotidienne est la mort psychologique. Ceci est réalisé par:

  • La collecte d’informations sur les éléments psychologiques à l’intérieur de nous qui sont les causes de la souffrance
  • Comprendre l’élément à son noyau
  • L’éliminer

Pour ce faire, vous devez apprendre à regarder constamment votre mental, vos actions, pour en apprendre au sujet de vos trois cerveaux, pour apprendre au sujet de votre psychologie, en détail. Ce n’est pas accompli en lisant des livres ou en écoutant des opinions, mais en vous regardant vous-même. C’est une observation constante de ce que vous pensez, de ce que vous ressentez, de ce que vous voyez. La minute où vous pensez, «Maintenant je comprends,» vous êtes en train de penser, vous n’observez pas. Ne faites pas cette erreur. Le Soi est un volume très riche, profond, il est profond; chaque fois que vous pensez que vous voyez quelque chose, vous voyez seulement une pièce, et le mental a beaucoup de niveaux. Voilà pourquoi nous devons méditer; vous ne pouvez pas voir tout cela avec vos yeux physiques. Vous devez méditer.

Le deuxième facteur que nous devons avoir en action dans notre vie quotidienne est la naissance, c’est de savoir comment créer l’âme, comment nourrir la conscience. Ceci est un processus pour ingérer les plus hauts éléments de qualité que nous pouvons acquérir afin que notre âme puisse naître. Naturellement, la plupart se trouve caché dans nos organes sexuels, donc nous devons apprendre à conserver et à transformer ces énergies. Mais la naissance est également tirée par la transformation dans les trois niveaux de notre usine intérieure. Elle est à prendre dans tous les bons éléments, utiles et nourrissants que nous pouvons pour soutenir notre âme. Pour cela, nous devons cesser de manger des ordures, non seulement physiquement, mais psychologiquement. Nous savons qu’il y a des choses que nous faisons que nous ne devrions pas faire, alors arrêtez. Nous devons adopter des mesures bénéfiques, et abandonner les nuisibles.

Il n’y a plus de temps. Nous n’avons plus des durées de vie. L’humanité se déplace en des vagues, comme toutes les autres créatures dans la nature. Cette vague de l’humanité est en crête. Nous avons une fenêtre d’opportunité limitée pour tous ces éléments conscients d’entrer dans des corps physiques et atteindre leur objectif, et s’ils ne le font pas, leur vague est absorbée dans l’océan, et notre vague est absorbée.

Nous sommes hors temps. Ne présumez pas que vous allez avoir un autre corps; vous n’en aurez probablement pas. Je sais que dans mon cas, je ne l’aurai pas. Voilà pourquoi je suis si zélé. Je sais de ma propre expérience personnelle, de mon corps, que c’est ainsi; si je ne le fais pas maintenant, je vais dans la seconde mort. Il n’y a plus aucun moyen pour moi de négocier cela. Donc, je peux vous dire de ma propre expérience, cela est tout à fait vrai et je le sais. Certaines personnes me demandent: «Pourquoi êtes-vous si zélé, comme un prédicateur?» Voilà pourquoi: parce que je sais que notre temps est écoulé.

Ne présumez pas que vous avez le temps pour faire le travail spirituel plus tard ; vous ne l’avez pas. Vous ne savez même pas combien de temps vous avez dans ce corps. Est-ce que quelqu’un sait ici quand ils vont mourir? Je ne le sais pas. Donc, faites le meilleur usage de tous les jours. Mourez psychologiquement en vous-même, travaillez sur votre ego, naîssez en vous-même. Cultivez les bons comportements, cultivez votre esprit intérieur. Nourrissez votre conscience avec de bonnes choses, étudiez les Ecritures, étudiez-vous vous-même. Étudiez la nature; la nature est une grande enseignante.

Le troisième facteur est le sacrifice: renoncez à vos désirs, et au contraire, aidez les autres. Ne vivez pas votre vie simplement pour nourrir vos désirs. Tous les grands maîtres ne font rien pour eux-mêmes, ils font tout pour les autres. C’est ce que nous devons apprendre, c’est ce qui crée un Âge d’Or. Quand nous servons sincèrement et honnêtement, pour donner aux autres, c’est la plus grande joie. Ce n’est pas seulement un slogan Hallmark, comme «Donner est mieux que recevoir.» C’est un fait. Donner est mieux. Nous nous concentrons sur la réception, nous voulons toujours obtenir et obtenir et obtenir, tout ce que nous faisons, nous pensons que nous allons en sortir. Apprenez à prendre conscience. Demandez-vous toujours: «Que puis-je donner? Que puis-je faire? Comment puis-je contribuer?» C’est ce que l’Esprit en nous veut.

Ces Trois Facteurs sont ce qui nous met en mesure de recevoir de l’aide, non seulement de notre Dieu intérieur, mais d’autres Maîtres, Anges, des Êtres qui sont là pour nous aider. Nous ne sommes pas seuls ici. Je sais que les nouvelles et cette conférence et les prophéties sont très douloureux à entendre; Je sens cette douleur. Quand je lis au sujet des cataclysmes à venir et je regarde les nouvelles et vois des tremblements de terre et des tsunamis, et je vois la famine et la pauvreté et toutes les souffrances sur cette planète, ça fait mal. Mais rappelez-vous: nous ne sommes pas seuls. Rappelez-vous votre Mère Divine. Rappelez-vous votre Être Intérieur, sans cesse. Ils vous aideront.

Vous pouvez obtenir de l’aide de l’Église Gnostique, qui n’est pas dans un lieu physique, elle est aussi à l’intérieur. Faire appel à l’aide de l’Église Gnostique ne vous oblige pas appartenir à une école ou une autre, ou à suivre un enseignant ou un autre, vous obtenez cette aide en vous-même, spirituellement et psychologiquement. Vous pouvez être complètement seul, dans la forêt ou dans le désert, et entrer dans l’Eglise Gnostique. Vous n’avez pas besoin de venir ici, ou aller à n’importe quel autre lieu, la vraie église n’a rien à voir avec quoi que ce soit de physique, elle est d’ordre psychologique.

L’Eglise Gnostique n’est pas seulement «Chrétienne». L’Eglise Gnostique est l’union de tous les Êtres éveillés, que nous les appelons Bouddhistes, Musulmans, Juifs, ou quoi, ils sont partout dans le monde, essayant de nous aider. De plus – et ce qui est le plus surprenant pour nous tous – est qu’il y a beaucoup de gens d’autres planètes qui essaient de nous aider, mais nous ne voulons pas leur aide; nous tirons des missiles sur eux. Ils essaient de nous aider, et ils vous aident si vous demandez leur aide.

Donc, la chose la plus importante est le travail sérieux quotidien dans ces trois facteurs: la Mort, la Naissance et le Sacrifice.

Ne laissez pas passer un jour sans eux. Chaque jour est un miroir de votre vie. Chaque jour reflète l’ensemble de votre vie. Si vous passez votre journée entière dans la folie, vous dépensez toute votre vie de cette façon. Faites ce que vous pouvez pour passer un peu de temps de travail quotidien sur vous-même, et travaillez à augmenter graduellement, et vous obtiendrez beaucoup d’avantages.

Étudiant: Où lisez-vous au sujet de la pratique pour le Samedi treize?

Autre instructeur: Nous allons le faire.

Instructeur: Pour autant que je sache ce n’est pas écrit. Les élèves ici vont faire cette pratique aujourd’hui.

Étudiant: Je suppose que, la façon dont je travaille dans mon mental est que cela va être une apocalypse et comment vous l’expliquez est que si nous réussissons avec tout ce travail alors l’apocalypse arrivera psychologiquement et si nous ne parvenons pas, alors elle va se passer physiquement? Est-ce que ça va arriver de toute façon? Ou elle va juste arriver dans notre Terre, quand nous tuons nos egos?… et si nous ne parvenons pas…

Instucteur: Il y a différents niveaux; rappelez-vous le macrocosme et le microcosme.

Cette planète Terre passera par une apocalypse, quoi qu’il en soit, c’est inévitable; en fait, c’est nécessaire. Cela a déjà été décidé: elle va se passer, et la raison est que Dieu ne laissera pas l’humanité s’aggraver. Dieu ne va pas laisser l’humanité propager cette infection partout ailleurs dans l’univers, c’est ce que nous essayons de faire, nous essayons de construire des fusées pour emener notre infection à d’autres planètes, pour faire comme nous l’avons fait avec Colomb, Cortès et tout de ces autres personnes qui sont allés à d’autres pays et étendirent leurs infections et tuèrent des millions de personnes. Nous voulons faire la même chose maintenant avec d’autres planètes. Nous voulons amener Coca-Cola, McDonalds, la pornographie et les armes nucléaires vers Mars et Vénus. Cela ne se produira pas. Cela ne sera pas autorisé.

L’Armageddon, la fin de cette planète, va se passer. Personne ne sait quand, mais nous nous en approchons.

Ce qui est encore non-décidé est notre apocalypse personnelle. Allons-nous mécaniquement avec l’humanité et passer par cette Armageddon avec eux et être seulement une victime des circonstances et être recyclés par la nature? Oui, nous le serons, si nous ne travaillons pas sur nous-mêmes. Mais nous pouvons échapper à cette Armageddon externe si nous travaillons sérieusement pour produire l’Armageddon spirituel en nous-mêmes psychologiquement, autrement dit, si les éléments impurs en nous meurent. Ensuite, nous allons nous extraire de l’apocalypse physique. Il y aura un groupe qui sera retiré. Tous les êtres humains sur cette planète qui ont gagné le droit seront retirés. C’est ce qui est arrivé avec l’Arche de Noé.

L’Arche de Noé est l’histoire de l’Atlantide. L’Atlantide est passé à travers un Armageddon comme nous le sommes. Les Sélénites, sur la Lune, sont passé à travers un Armageddon, tout comme nous le sommes. Dans tous les cas, ceux qui ont obtenu le droit d’être enlevés sont prises. L’Arche de Noé représente cela. Noé prit ses fils – ses fils spirituels, ses disciples et ils entrèrent dans l’Arche (l’Arcane, les enseignements secrets) et ils ont été retirés. À cette époque, dans l’Atlantide c’étaient des navires cosmiques, pas des bateaux. Les Atlantes avaient une civilisation beaucoup plus développée que nous. Nous sommes beaucoup plus dégénérée qu’ils ne l’étaient. Ainsi, de la même manière, il y aura un groupe enlevé de la planète quand vient le temps. Je doute que ce ne sera pas avec notre technologie parce que nous ne sommes même pas près d’avoir ce que les Atlantes avaient développé. Noé (qui est en fait Manu Vaivasvata) a volé des navires Atlantes pour emener son peuple. Je ne pense pas que nous serons en mesure de le faire ici. Je ne pense pas que les Terriens développeront des navires capables d’échapper à cette planète à temps. Je peux me tromper, je ne sais vraiment pas. Il se peut que d’autres humanités prendront les quelques séléctionnés dehors; nous verrons.

Néanmoins, nous devons comprendre l’Armageddon. L’apocalypse physique sur la planète va se passer. Que nous la traversons, cela dépend de nous. Vous pouvez apprendre plus sur ce processus, l’apocalypse et la sélection des âmes dans «Le Message du Verseau» et «La Race Aryenne Condamnée» par Samaël Aun Weor, ainsi que dans des conférences «La Grande Sélection des Âmes» et «La Fin du Kali Yuga.»

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : A New Heaven and Earth