Les Deux Plus Grands Commandements

011-jesus-nazareth

Les Évangiles de Jésus-Christ sont basées sur la science de l’Alchimie, qui est l’Arbre de la Connaissance, et la Kabbale, qui est l’Arbre de Vie.

Le glyphe de l’Arbre de Vie a trois piliers, où les dix sephiroth sont répartis comme suit:

Trois sephiroth de forme sont le pilier de gauche (Binah, Geburah et Hod).

Trois Sephiroth d’énergie sont le pilier de droite (Chokmah, Chesed et Netzach).

Tree-of-Life-2.0-plain

Entre ces deux piliers se trouve le pilier central, le pilier de l’équilibre, où se trouvent tous les niveaux distincts de la Conscience (Malkuth, Yesod, Tiphereth et Kether). Dans le pilier central entre Kether et Tiphereth, se trouve la sephirah cachée Daath, l’Arbre de la Connaissance, dont les racines se trouvent dans la fondation de יסוד Yesod, où se trouve שדי Shaddai.

«Daath, la Sephirah du mystère Hébreu, est produit par la conjonction ésotérique de (Adam-Chavah) Shiva-Shakti, Osiris-Isis, perpétuellement unis par (le pouvoir shakti du י Iod de יסוד) Yesod, la Fondation, la Neuvième Sephirah, la Neuvième Sphère, le sexe, mais caché par les mystères de Daath qui a la connaissance Tantrique, qui est traitée avec le Sahaja Maithuna, ou Magie Sexuelle, qui, lorsqu’elle est correctement utilisée, permet la l’autoréalisation intime de l’Être.» – Samael Aun Weor

Comme exemple de ces deux arbres, lisons l’Evangile de Marc:

«Et l’un des scribes (חכם, un Chakam) est venu, et les ayant entendus en argumentant ensemble, et en apercevant que Jésus leur avait bien répondu, lui a demandé: Quel est le premier de tous les commandement?

Et Jésus lui répondit: Le premier de tous les commandements commence ainsi:

«Écoutez, Israël; יהוה Iod-Chavah notre Elohim est un יהוה Iod-Chavah.»

Le mot écouter est שמע shema en Hébreu, et est associé à la capacité de comprendre (השם HaShem) le nom יהוה Iod-Hei-Vav-Hei de Elohim. En ce qui concerne cette compréhension, le livre de l’Apocalypse déclare:

«Quiconque a des oreilles, qu’ilécoute ce que l’Esprit dit aux églises.»

L’esprit mentionné ici est Mi מי, l’énergie créatrice de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei (le Saint-Esprit, la Sephirah Binah) qui circule dans le système endocrinien. Le prophète Osée a déclaré:

«Qui, חכם Chokmah et lui (Tiphereth-Israel) comprendront cela. Le sage les connaîtra. car les voies de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei sont vrais, et (les ישרים Ishrim) les droits marcheront en elles; mais les transgresseurs y tomberont.» – Osée 14: 9

En ce qui concerne שמע shema, l’audition interne ou la compréhension et l’assimilation de השם HaShem, le nom יהוה Iod-Hei-Vav-Hei de Elohim, par Israël ישראל les droits de Dieu ou les ישרים Ishrim les droits de Mi מי, le Saint-Esprit, il est écrit:

«Toutes les multiples parties autoconcientes et indépendantes (les ישרים Ishrim) de notre Être individuel constituent le peuple d’ ישראל Israël.» – La Bible Gnostique: La Pistis Sophie Dévoilée par Samael Aun Weor

Le son «EH» développe le chakra Vishuddha et les pouvoirs du mental. Ce son fait vibrer la glande thyroïde et nous accorde le pouvoir de שמע Shema, l’audition interne, la compréhension et l’assimilation de השם HaShem, «le nom».

Vishuddha2

«Le chakra du larynx est la porte qui nous permet d’entrer dans la grande cathédrale de Sardes. Le développement du chakra du larynx (église de Sardes) nous accorde le synthetisme conceptuel. Les grands maîtres du Nirvana ne rationalisent pas. Le synthetisme conceptuel et l’intuition remplacent le raisonnement.

«En effet, Satan שטן est celui qui rationalise. Le désir et le raisonnement appartiennent à l’ego, le «moi».

«Nous comprenons l’ésotérisme des livres sacrés avec le développement du chakra du larynx.

«Le Tattva Akash est le Tattva du chakra laryngien. Nous prenons conscience du passé, du présent et du futur, de tout ce qui existe dans l’univers, avec le développement du chakra du larynx. De même, avec le développement du chakra du larynx, nous éveillons l’oreille sacrée, et alors on peut entendre (et comprendre) les paroles du paradis et les symphonies ineffables des temples.

«Le pouvoir de la compréhension nous est accordé lorsque nous développons ce chakra. La compréhension et l’intuition vont remplacer le raisonnement.» – Le Message du Verseau par Samael Aun Weor

Maintenant, à propos de יהוה Jehovah, notre Elohim est un יהוה Jehovah. Ehad אחד en Hébreu signifie «un», et la valeur de la somme des lettres de Ehad est 1 + 8 + 4 = 13 = 4, le Tetragrammaton. Ainsi, Ehad אחד est יהוה Jehovah. Le Zohar déclare:

«Et la femme a dit au serpent: Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin; mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: vous n’en mangerez pas, ni ne le toucherez, sinon vous mourrez. (Genèse 3: 2, 3) «Le fruit de l’arbre» désigne la femme. Tu ne le mangeras pas, parce que comme l’Écriture déclare: «Ses pieds descendent vers la mort et ses pas mènent vers Hadès» (Proverbes 5: 5). Il y a des fruits salutaires lorsqu’ils sont rassemblés d’un arbre (de vie) et mortels lorsqu’ils sont arrachés à un autre arbre (de la connaissance). Ce dernier était le fruit auquel (חוה Chavah) Eve se référait.» – Zohar

Lorsque nous lisons cette explication de Genèse 3: 2,3, les laïcs pensent immédiatement que le Zohar se réfère aux femmes, et donc, en ce qui concerne l’alimentation du fruit défendu, nous, les hommes, sommes innocents. Cependant, ici, nous discutons de la connaissance ésotérique de l’Arbre de la Connaissance, ce qui est la science de l’Alchimie ; il s’agit de connaissance cachée liée aux deux polarités sexuelles créatrices que la Genèse appelle Adam et Eve, Bien et Mal.

Polarités Sexuelles

«L’Arbre de la Connaissance que nous avons discuté était nourri par la lumière sublime par laquelle il est devenu grand, merveilleux et beau à la lumière. Il est écrit aussi: «Et un fleuve est sortit d’Eden pour arroser le jardin». Le jardin ici mentionné dénote la femme (Malkutha-Eve), que le fleuve a rendue fructueuse. Alors (par l’acte sexuel), l’homme et la femme sont devenus de nouveau un, dans le sens où il est dit: «Jehovah est un et son nom est un». Après avoir désobéi au commandement divin, une détérioration de leur état céleste a eu lieu et ils (ces deux polarités) se sont séparés de la vie supérieure et divine comme intimé par les mots, et de là (le fleuve) était séparé et est devenu en quatre têtes» (c’est-à-dire deux polarités dans Adam et deux polarités dans Eve) – Genèse 2: 10. – Zohar

Adam est le cerveau, la tête, et est représenté par la lettre י Iod de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei. Eve représente les deux polarités sexuelles créatrices enracinées dans la lettre י Iod de יסוד Yesod (sexe), les organes génitaux des deux sexes, et est représentée par les lettres הוה Hei-Vav-Hei du Tetragrammaton.

Eve
EVE
Chava
CHAVAH

 

 

 

C’est pourquoi, alternativement, le mot הוה Eve en Hébreu est également écrit avec Chet comme חוה Chavah; la première lettre Hei est changée en la lettre Chet parce que la forme de la lettre Chet renferme le mystère des deux polarités de l’Alchimie unies par le pouvoir shakti de la lettre י Iod que nous étudions ici. En Hébreu, la lettre Chet est écrite חית, et cela signifie «vie» et aussi «bêtes».

Le «ch» de la lettre Chet se prononce dans un son léger et raclant comme lorsque vous détendez la gorge, comme le «ch» de Bach. C’est la huitième lettre de l’alphabet Hébreu.

letters2Il y a trois ѕ iods, une trinité, sous la forme de la lettre Chet, à savoir י iod du milieu qui unit deux י Iods ou les têtes des lettres Zayin et Vav, les septième et sixième lettres respectivement de l’alphabet Hébreu. En Alchimie, Zayin est la polarité sexuelle féminine et Vav la polarité sexuelle masculine qui s’exprime dans les corps masculin et féminin, qui sont représentés dans les lettres Vav et Hei du nom חוה Chavah (Eve). Dans le Brahmanisme, ces deux polarités sexuelles créatrices sont connues comme Ida et Pingala, et dans le Taoïsme comme Yin et Yang.

Observez que les lettres Zayin et Vav qui font la forme de la lettre Chet dans le nom חוה Chavah (Eve) ont des formes légèrement similaires. La lettre ו Vav qui est sur le côté droit de la lettre a la ligne verticale sur le côté droit de י iod, tandis que la lettre ז Zayin qui se trouve sur le côté gauche de la lettre, a la ligne verticale au centre de la lettre י Iod. De nouveau, Zayin et Vav montrent les deux polarités sexuelles créatrices des physicalités masculine et féminine, qui sont représentées dans les lettres Vav et Hei du nom חוה Chavah (Eve).

La valeur numérique des lettres du nom חוה Chavah est 8 + 6 + 5 = 19. 1 + 9 = 10 sephiroth. La valeur de la lettre י Iod, 1 + 0 = 1; c’est pourquoi il est écrit: « יהוה Iod-Chavah, notre Elohim est un יהוה Iod-Chavah». En d’autres termes, le י Iod de יהוה Iod-Chavah notre Elohim dans la tête est le même י Iod qui unit Zayin et Vav comme une lettre Chet de חוה Chavah, nos organes génitaux.

Au temps de l’Eden, quand Adam était encore androgyne, ces deux polarités sexuelles créatrices n’étaient pas encore séparées ; ainsi, elles se manifestaient comme un gynandromorphe, ou un pouvoir sexuel créateur unifié, trouvé dans la physicalité hermaphroditique d’Adam. La physiopathologie hermaphroditique d’Adam contenait les deux polarités sexuelles créatrices actives, de sorte que l’hermaphrodite Adam était capable de se multiplier physiquement sans la nécessité de l’acte sexuel. Cet Adam physique hermaphroditique est abordé dans la Genèse comme suit:

CaduceusChakras

Les Deux Témoins Od et Ob

«Et Elohim a créé Adam à son propre image, à l’image d’Elohim, il créa Adam; (אב Ob) homme et (אד Od) femme il les (l’humanité Edénique Hermaphrodite) a créé.»

Ainsi, à partir des testicules du corps physique du père-mère de l’hermaphrodite, un spermatozoïde échappé, qui finit par féconder l’ovule détaché des ovaires du même corps physique du père-mère hermaphrodite; c’est ainsi que ces hermaphrodites se sont imprégnées physiquement. Lorsque le nouveau bébé physiquement hermaphrodite est né, le bébé était nourri du lait des seins de l’hermaphrodite. Ces physicalités hermaphroditiques n’ont pas la forme des corps physiques masculin ou féminin contemporains de cet époque; leur structure physique était différente.

Mais, dans le temps, comme l’indique le livre de la Genèse, le gynandromorphisme, le pouvoir sexuel créateur unifié de Jehovah Elohim dans le corps hermaphrodite, a été divisé en quatre flux d’énergie au moyen du fractionnement de ce gynandromorphisme en deux moitiés. Ainsi, au fil du temps, les corps physiques sont nés avec les organes sexuels féminins plus développés ou les corps physiques avec les organes sexuels masculins plus développés. C’est ainsi que le gynandromorphisme ou le pouvoir créateur unifié de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei (le fleuve qui sortait de l’Eden pour arroser le jardin ou la physicité de l’hermaphrodite) s’est transformé en quatre flux à cause de la division des sexes; ces quatre flux sont représentés dans les deux polarités de la lettre Chet plus les deux polarités représentées dans la lettre Vav et Hei du nom חוה Chavah. En d’autres termes, les deux polarités du feu créateur (אש Esh) de la vie représenté dans la lettre Chet se manifestaient à travers Vav, comme איש Aish, l’homme, ou à travers Hei comme אשה Ashah, la femme.

Quand nous nous référons à חוה Chavah alchimiquement, nous nous nous référons aux deux polarités sexuelles masculine et féminine de la vie représentées dans la lettre Chet, que ce soit dans les corps masculins ou féminins. C’est pourquoi «Adam appela le nom de sa femme Eve, mieux dit, חוה Chavah; parce qu’elle est la mère de tout חי Chai (vivant).» – Genèse 3: 20. Observez que le mot Hébreu חי Chai contient quatre iods, le Tetragrammaton, au-dessus de Zayin et Vav.

Le vivant חי Chai développe les sept chakras dans la moelle épinière. Les cinq sens physiques plus les sept chakras sont les douze sens que le vivant (חי Chai), le peuple d’ ישראל Israël (c’est-à-dire toutes les parties multiples auto-conscientes et indépendantes, les ישרים Ishrim de notre propre Être individuel ou יהוה Iod-Hei-Vav-Hei) utilise pour percevoir la vie qui se manifeste à travers les sephiroth de l’Arbre de Vie.

La division des sexes que le livre de la Genèse décrit de la manière alchimique s’est passée à travers l’évolution, et pas d’un jour à l’autre, car elle est symboliquement décrite. La création d’Adam et Eve par l’intelligence de Jehovah-Elohim est accomplie à travers l’involution de l’Esprit dans la Matière; ainsi, les corps masculin et féminin qui sont apparus à travers le temps progressivement ont eu la même structure hermaphroditique, c’est à dire les deux polarités masculine-féminine. En d’autres termes, les deux polarités masculine-féminine dans les corps masculins étaient enracinées dans les testicules, et les deux polarités masculine-féminine dans les corps feminins étaient enracinées dans les ovaires. Il est déclaré:

«Les scientifiques savent très bien que les ovaires produisent non seulement des ovules, mais ils génèrent également une substance endocrine merveilleuse [oestrogène], un élixir très riche qui vitalise la femme et la rend féminine.

«En tant que sécrétion externe, les testicules ont l’ens seminis (le Mercure de la philosophie secrète) qui porte les spermatozoïdes recueillis par la prostate. L’incrétion hormonale intime du cortex des testicules est la force merveilleuse qui donne de l’énergie à l’homme et qui le rend essentiellement masculin dans le sens le plus complet du mot [testostérone].»

«Il y a des caractéristiques sexuelles primaires, et il y a des caractéristiques sexuelles secondaires. Les primaires sont liés aux fonctions sexuelles des organes créateurs, et les secondaires à la distribution des graisses, à la formation des muscles, des cheveux, de la parole, de la forme du corps, etc. De toute évidence, le corps d’une femme est différent de celui d’n homme et vice versa.

«Il est également très vrai que tout dommage aux organes sexuels modifie l’organisme humain. Les caractéristiques sexuelles secondaires d’un eunuque sont celles d’un dégénéré. Les caractéristiques sexuelles secondaires d’un individu de sexe intermédiaire, ou de sodomite, révèlent quelqu’un qui est inversé, une personne Infrasexuelle. Que pouvons-nous déduire d’un homme efféminé ou d’une femme viril? Quelles caractéristiques primaires correspondraient aux personnes ayant des caractéristiques sexuelles secondaires opposées à celles de leur propre sexe? Il ne fait aucun doute que l’Infrasexualité existe dans de telles personnes.» – Samael Aun Weor

Les caractéristiques sexuelles primaires et secondaires normales masculines ou féminines chez les hommes et les femmes apparaissent naturellement à travers l’évolution des races, tout au long des siècles. Néanmoins, lorsque la Genèse déclare que Jehovah-Elohim a pris Eve depuis Adam, les laïcs ont développé une idée erronée selon laquelle l’Adam de la Genèse était un individu masculin présentant les caractéristiques sexuelles primaires et secondaires normales, tel qu’il se trouve chez l’homme de cet époque, et ils pensent qu’Eve a été retirée de la masculinité d’un homme; cette idée est fausse. Comprenez qu’Adam-Kadmon, l’homme original, avait des caractéristiques hermaphrodites physiquement et psychologiquement normales qui ne se manifestent plus dans l’humanité de cet époque.

Les deux moitiés sexuelles qui ont été prises de l’hermaphrodite Edénique Lemurien sont ce que le livre alchimique de la Genèse nomme חוה Chavah, qui ne se réfère pas à une femme en soi, mais aux organes sexuels masculins ou féminins, parce que c’est ce que signifie le mot alchimique חוה Chavah. Chet représente la vie sexuelle animale qui se manifeste à travers Vav (le phallus) et Hei (l’utérus). Ainsi, la côte que Jehovah-Elohim a prise d’Adam, l’hermaphrodite Edénique Lemurien, était la force de vie sexuelle animale de Geburah, qui dans Malkuth s’est divisée dans les deux moitiés actuellement connues, l’homme et la femme. Actuellement, alchimiquement, Adam représente le cerveau et Eve représente les organes sexuels dans les sexes masculin ou féminin. C’est ainsi que nous devons visualiser Adam et Eve afin de comprendre pourquoi le Zohar dit que le fruit de l’arbre désigne la femme, c’est-à-dire l’organe sexuel.

Encore une fois, les deux polarités homme-femme de l’Alchimie sont appellées Yin Yang dans le Taoïsme; dans l’Hindouisme Ida et Pingala; et dans la Genèse Od et Ob ou l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Ces deux polarités sexuelles créatrices sont appelées la femme dans les deux sexes, car ces polarités représentent les deux forces sexuelles créatrices de la nature dans Malkuth, notre physicalité, qui est réceptive, féminine.

Les Trois Piliers

Dans l’Arbre de Vie, les dix sephiroth sont liés à différents points de référence dans l’organisme humain. Les dix sphères ou sephiroth sont divisés en trois colonnes ou piliers, à savoir la colonne de droite, la colonne de gauche et le colonne du centre, où nous trouvons la sephirah Daath, l’Arbre de la Connaissance. Par conséquent, le pilier de droite s’appelle l’homme, la force positive, qui kabbalistiquement parlant est connécté aux deux hémisphères du cerveau dans les deux sexes, et la pilier de gauche est la femme, la force passive qui est relié aux deux gonades des organes sexuels dans les deux sexes. Ainsi, lorsque kabbalistiquement ou Alchimie nous nous référons au pilier de droite, nous disons, c’est l’homme qui est connecté au cerveau; et quand nous nous nous référons au pilier de gauche, nous disons, c’est la femme connectée aux organes génitaux. La force du pilier de droite s’écoule de Chokmah en Chesed, Netzach et se termine alors dans Yesod (sexe); elle ne coule pas plus loin. Ainsi, lorsque le Zohar déclare que le fruit de l’arbre désigne la femme, il ne se réfère pas au corps féminin en soi, mais à la force du pilier de gauche de l’Arbre de Vie qui coule de Binah à Geburah, Hod, Yesod, Malkuth, et même vers le bas dans Klipoth (notre subconscience, infraconscience et inconscience). C’est pourquoi au sujet des piliers du centre, de la droite et de la gauche, il est écrit:

«Mon fils (Tiphereth, pilier central), assiste à (Chokmah) ma sagesse (pilier de droite) et incline ton oreille à (Binah) ma compréhension (pilier de gauche): afin que tu puisse considérer la discrétion et que tes lèvres puissent garder (Daath) la connaissance (dans le pilier central). Car les lèvres d’une femme étrange (la physicalité au fond du pilier de la gauche) tombent comme un nid d’abeille, et sa bouche est plus lisse que l’huile: mais sa fin (les organes génitaux) est amère comme l’absinthe, pointu comme l’épée à deux tranchants. Ses pieds tombent vers la mort; ses pas embrassent (Klipoth) l’enfer.» – Proverbes 5: 1-5

Le feu de אשה Ashah (la femme) se rapporte au pilier de gauche de l’Arbre de Vie, et c’est le אש Esh (feu) qui descend au Sheol שאול (enfer). Ainsi, אשה Ashah (la femme) se réfère aux organes sexuels et au feu créateur du pilier de gauche de l’Arbre de Vie dans les deux sexes.

Comprenez cela mieux; ces deux arbres, à savoir l’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance, sont tous deux enracinés dans Yesod (sexe).

Il y a un fruit salutaire à Tiphereth, l’Âme Humaine; c’est le fruit qui naît lorsque nous rassemblons la lumière solaire à partir des racines de l’Arbre de Vie au moyen de l’Alchimie sexuelle. Mais, il y a aussi un fruit qui est mortel, qui est engendré lorsque nous arrachons la lumière solaire des racines de l’Arbre de la Connaissance à travers l’orgasme de חית Chet, Chaioth, les bêtes. Ce dernier était le fruit auquel (חוה Chavah) Eve a mentionné, et c’est parce que les piliers central, droit et gauche de l’Arbre de Vie sont enracinés dans Yesod (sexe).

Par conséquent, le fruit de la femme est le fruit de l’Arbre de la Connaissance, c’est-à-dire le fruit des organes sexuels. Chez l’homme, la graine de ce fruit est le spermatozoïde et chez la femme c’est l’ovule.

Si, pendant l’acte sexuel, l’homme et la femme atteignent l’orgasme de חית Chet, Chaioth (les bêtes), ils perdent leur graines, ainsi ils rassemblent la mort; c’est-à-dire les fruits de l’enfer. C’est ce qui se passe dans l’acte sexuel commun et ordinaire. Lorsque la graine du fruit de l’Arbre de la Connaissance est éliminée du corps pendant l’acte sexuel, le résultat est une grossesse dans Malkuth, le monde physique. C’est ce qui est normal dans le règne animal, mais c’est en effet anormal dans le règne humain.

Ainsi, tout le livre de la Genèse enseigne comment tirer parti de l’Arbre de la Connaissance à travers l’Alchimie sexuelle afin que l’âme puisse quitter l’animalité et entrer dans l’humanité. C’est ainsi que les animaux intellectuels deviennent humains: quand ils apprennent à transformer leur énergie sexuelle, c’est-à-dire l’énergie de leur חוה Chavah, leurs organes sexuels. C’est pourquoi il est écrit:

«Et le serpent était plus subtil que toutes les bêtes du champ (חית Chet, Chaioth), que Jehovah-Elohim avait fait. Et il dit à la femme: Oui, qu’Elohim a dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin?» – Genèse 3: 1

Le serpent est le feu sexuel créateur qui descend de Geburah, le pilier gauche de l’Arbre de Vie, dans les organes sexuels de Malkuth, notre physicalité. Le serpent ne parlait pas à Adam, le cerveau, mais à הוה Chavah, Eve, les organes sexuels. Donc, c’est dans Yesod (Eden, les organes sexuels), où שדי Shaddai, le diable, nous tente. Ainsi, si nous mangeons le fruit défendu, c’est-à-dire si nous atteignons l’orgasme de חית Chet, Chaioth, les bêtes dans le champ Yesod, l’effet atteint Adam, le cerveau, comme il est écrit:

«Et quand la femme a vu que l’arbre était bon pour la nourriture, et que c’était agréable aux yeux (sept chakras), et un arbre à désirer pour rendre sage, elle a pris son fruit et a mangé, et a donné à son mari; it il a mangé avec elle.» (Genèse 3: 6)

Comment Adam, le cerveau, a-t-il mangé le fruit? Il l’a fait en absorbant les effets de l’orgasme de חוה Chavah, l’organe sexuel, à travers Pingala, le ganglion droit, le pilier droit qui se connecte au cerveau. C’est ainsi qu’Adam et Eve ont connus le mal; c’est ainsi que cette humanité est entrée dans le royaume de Klipoth, le royaume des démons. Ainsi, afin de quitter le royaume des démons, nous devons apprendre à transformer l’énergie sexuelle de חוה Chavah, les organes sexuels, par l’Alchimie sexuelle.

«Les ténébreux (les démons) affirment que l’Alchimie sexuelle ne doit pas être enseignée à l’humanité, alléguant que l’humanité n’est pas encore préparée pour elle; ainsi, de cette façon, ils ferment les portes de l’Eden à cette humanité malheureuse et souffrante. C’est ainsi que les Ténébreux (les démons) ferment les portes de l’Eden aux âmes qui désirent la Lumière. Alors, après avoir déclaré aux aspirants naïfs que l’Alchimie sexuelle est «dangereuse», les ténébreux (les démons) les enferment dans leurs systèmes de respiration compliqués. Donc, c’est comme cela qu’ils ferment les portes de l’Eden aux souffrants, et puis ils les asservissent dans leurs systèmes intellectuels. Les ténébreux (les démons) s’efforcent à tout prix, quoi qu’il arrive, à éviter le problème sexuel, parce que les ténébreux (les démons) détestent (l’Alchimie sexuelle) les portes du sexe.» – Les Mystères Majeurs par Samael Aun Weor

Voilà pourquoi Moïse a enseigné les mystères de l’Alchimie sexuelle au septième jour de la Genèse, parce que la femme est créée, ou mieux dit, la scission de la force sexuelle de Binah en deux moitiés, se produit au septième jour. La femme se rapporte aux organes sexuels ainsi que Zayin la septième lettre de l’alphabet Hébreu; la femme-Eve (חוה Chavah), est également appelée Adamah, Malkuthah et Mitzrayimah et est liée à la partie gauche de l’Arbre de Vie. En synthèse, la force créatrice féminine, la femme, est à l’intérieur des sexes masculin et féminin. C’est ainsi que la Genèse doit être compris de manière alchimique, sinon, sa signification alchimique est perdue lorsqu’elle est interprétée erronément. Voilà pourquoi les ignorants intéllectuels pratique le célibat, ils rejettent la femme, c’est-à-dire, ils rejettent l’activité des organes sexuels, ils abhorrent l’Alchimie sexuelle.

En tant qu’âmes, nous devons vaincre nos propres physicalités particulières individuelles, et cela se fait en vainquant notre propre femme individuelle particulière ou la force sexuelle féminine créatrice qui a trait à la procréation, que nous avons un corps masculin ou féminin.

Naître à Nouveau

Après que la gynandromorphe sexuelle d’Adam ait été divisée en sexes masculin et feminin, le corps physique féminin, Eve (חוה Chavah), a assumé la responsabilité de la procréation ou le développement de la graine masculin-feminin au sein de sa sexualité. Ainsi, il est écrit:

YinYang

«Ce sont les générations des cieux et de la terre quand ils ont été créés (בהבראם BeHeiAbraham, par le Hei – énergie sexuelle – d’Abraham), le jour où Jehovah Elohim fit la terre et les cieux, et toutes les plantes du champ avant qu’elle ne soit sur la terre, et toutes les herbes des champs avant qu’elle crût: car Jehovah Elohim n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, car il n’y avait pas אדם Adam (genre masculin) encore האדמה HaAdamah (pour cultiver le genre féminin à travers l’acte sexuel)» – Genèse 2: 4-5

Cela signifie que tout est en potentialité à l’intérieur de notre physicalité avant son développement au moyens de l’Alchimie sexuelle, puisque c’est à travers l’acte sexuel que les polarités Yin-femme et Yang-homme provoquent la pluie de tomber sur leur corps; c’est la façon dont ils cultivent leur terre, ils la rendent fertile. En effet, pour qu’Adam puisse se former à l’intérieur de nous, nous devons transmuter l’énergie sexuelle. Nous cultivons notre sol et le rendons fertile au moyen de l’Alchimie sexuelle ; tout germe à partir de l’énergie sexuelle, que nous le cultivons de la manière animale ou dans la manière spirituelle.

«Et une brume [אד Od] est passée des (glandes sexuelles du gynandromorphique de la) terre, et arrosa toute la surface de האדמה HaAdamah (la physicalité hermaphrodite). – Genèse 2: 6

Notez que le mot האדמה Ha-Adamah contient les deux Hei de Iod-Hei-Vav-Hei, et au milieu de celui-ci se trouve le nom Adam. Qu’est-ce que ces deux Hei de Ha-Adamah nous montre? Ils nous montrent que le mystère de la création d’Adam est caché dans les deux polarités masculine-feminine physique. Dans la Kabbale, Malkuth (le corps physique), que ce soit masculin ou féminin, est symbolisé par la lettre Hei. La lettre Hei est réceptive. Physiquement, nous sommes réceptifs, féminins, parce que nous recevons physiquement les forces masculines d’en haut, de Geburah ; c’est ce qu’on appelle Kabbale. Afin de délivrer la connaissance d’en haut, nous devons être réceptifs. Il est évident que la physicalité des femmes est plus réceptive que celle des hommes.

Dans les Évangiles, la polarité féminine est nommée Miriam ou Marie. Quand nous forniquons c’est Marie-Madeleine, mais quand nous pratiquons l’Alchimie sexuelle, elle est Marie, la Mère de Jésus. Donc, si nous nous comportons vertueusement, l’Enfant-Dieu à l’intérieur de notre physicalité. Ainsi, voilà comment tout devient fertile à l’intérieur de notre âme et esprit. C’est ce que les Évangiles de Jésus-Christ nous enseignent quand nous les lisons à partir du point de vue alchimique.

Le mot brouillard (אד Od) est très important, car une brume (אד Od) monte de la terre, qui symbolise notre physicalité. Le brouillard (אד Od) monte quand on apprend à sublimer la rosée solaire de notre Eve (חוה Chavah, notre appareil génital); voilà comment nous nourrissons notre âme et esprit à partir de notre physicalité. C’est ce que cela signifie d’être appelé Naître à Nouveau, voilà comment nous atteignons la Seconde Naissance, notre naissance spirituelle. Cette brume (אד Od) monte lorsque nous pratiquons le pranayama ou l’Alchimie sexuelle, donc, voilà comment nous arrosons toute la surface de notre physicalité.

«Et (voilà comment) Jehovah-Elohim forma האדם HaAdam de la poussière de האדמה HaAdamah, et souffla dans ses narines un souffle de vie; et האדם HaAdam devint une âme vivante.» – Genèse 2: 7

Adam n’est pas une personne physique, mais une entité psychologique vivante qui naît à l’intérieur de nous, pas à l’extérieur; cela, si nous savons comment effectuer le travail alchimique que nous enseignons ici.

Daath, Connaissance

«Et (la force sexuelle créatrice de) Jehovah Elohim planta un jardin (Malkuth, la femme) vers l’Est dans l’Eden; et il y mit האדם HaAdam qu’il avait formé. Et de האדמה HaAdamah (le jardin) Jehovah Elohim fit croître chaque arbre (organisme humain) qui est agréable à la vue; et bon pour la nourriture, l’Arbre de Vie au milieu du jardin et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal.» – Genèse 2: 8-9

L’Arbre de Vie est la moelle épinière, l’Arbre de la Connaissance est la force sexuelle, et les deux polarités de l’énergie sexuelle sont Adam et Eve, l’homme et la femme, le soleil et la lune, la plus grande luminaire et la plus petite luminaire.

Dans l’Arbre de Vie, le pilier gauche est la femme et le pilier droit est l’homme, et le pilier central est le trône de Shaddai El Chai שדי אל חי qui rééquilibre la gauche avec la droite. Shaddai El Chai שדי אל חי est Yesod, la racine de l’Arbre de Vie, et la racine de l’Arbre de la Connaissance. Chai חי est «vie» et Hayim חיים est «vies».

«Et Adam (le cerveau) a appelé le nom de son épouse Eve חוה Chavah; parce qu’elle est (l’appareil génital) la mère de toutes חי Chai (vie).»

La canopé de l’Arbre de la Connaissance est dans la gorge, où la Parole est en gestation. Il est situé sous la tête, sous le premier triangle de l’Arbre de Vie. Cette canopé est représentée par la sephirah mystérieuse Daath. Le mot Daath en Grec, est Gnose. Le roi Salomon a écrit:

«Comme le pommier entre les arbres du bois, tel est mon bien-aimé parmi les fils (Homme). Je me suis assise sous son ombre avec grand plaisir, et son fruit est doux à mon goût.

«Il m’a amené à la maison de vin, et sa bannière sur moi, était l’amour.

«Soutenez-moi avec burettes (de vin), confortez-moi avec des pommes: car je suis malade d’amour.

«Son bras gauche (Geburah) est (en Daath) sous ma tête, et son bras droit (Chesed.) m’embrasse.» – Cantique des Cantiques 2: 3-6

Les versets précédents décrivent admirablement l’acte sexuel alchimique entre le roi et la reine de l’Alchimie. Rappelez-vous que lors du mariage de Cana Jésus-Christ a transmuté les eaux créatrices de Yesod en six cruches de vin de l’esprit; cela se produit lorsque la brume (אד Od) monte à partir des glandes sexuelles dans le cerveau à travers la colonne vertébrale. Le Zohar déclare:

«La signification ésotérique alchimique de ces mots est la suivante: Le pommier qui se distingue par sa couleur de tous les autres arbres dans les bois fait référence à (l’énergie sexuelle créatrice d’El Shaddai אל שדי, le) Saint (Saint-Esprit), le plus désiré de tous les êtres.

«Par conséquent, il est dit: «Je me suis assise sous son ombre», qui est, sous (El Shaddai אל שדי) le divin et non d’un autre souverain céleste inférieur.» (El (אל) signifie Dieu et Shaddai (שׁדי) signifie Diable; Shaddai (שׁדי) dérive du verbe שׁדד (shadad), qui signifie détruire, d’où: (אל שדי) El Shaddai signifie: Dieu mon Destructeur).

«'(El Shaddai אל שדי) Son ombre,’depuis quand? A partir du moment où (leאל El de Chesed) Abraham est apparu dans le monde (Yesod), dont il est écrit: «Abraham mon amoureux». (Esaïe 41: 8)

«Les mots, «et son fruit est doux à mon goût», se réfère à Isaac (le feu de Geburah), qui est le fruit sacré (de la transmutation sexuelle, Isaac représente la première initiation des Mystères Majeurs).

«Une autre interprétation de «Je me suis assise sous son ombre avec grand plaisir» se réfèrent à (Tiphereth) Jacob, comme il est écrit: «Ce sont les (archétypes ou) les enfants de Jacob (Israël),» tandis que «son fruit est doux à mon goût» désigne Joseph (dans Yesod), dont les enfants (Giborim ou Corps Solaires) étaient la quintessence des descendants de Jacob (Tiphereth), et à cause de cela a été appelé par le nom d’Ephraïm, il est dit, Ephraim mon cher fils»(Jérémie 31: 20).

«Abraham (Chesed, l’Intime) peut aussi être semblable au pommier parmis les arbres du bois, car sa vie pure était comme un doux parfum. Par sa foi et son obéissance à (El Shaddai אל שדי) le Saint il excellait plus que d’autres à la fois dans (Daath) le monde d’en haut et dans (Yesod) le monde d’en bas, et donc (ses générations) se distingua comme (בהבראם behibaram, créé par) Abraham (ou Brahma, le créateur) l’unique, à qui aucun homme qui n’a jamais reposé dans le monde est à comparer.» – Zohar

Donc, l’explication du Zohar sur le pommier est liée aux différents sephiroth de l’Arbre de Vie et de l’Arbre de la Connaissance ; à savoir Chesed-Abraham est notre Intime; Geburah-Isaac est notre Âme Divine; Tiphereth-Jacob est notre Âme Humaine.

Maintenant, nous, les âmes qui sommes ici en Egypte, Mitzrayimah, Malkuth, qui sommes-nous? Nous sommes les douze enfants de Jacob, nous sommes Israël, et ceux qui pratiquent l’Alchimie sexuelle représentons Joseph en Egypte, notre essence, la Bouddha-Dhatu, qui est cette partie de nous qui aime s’asseoir à l’ombre du pommier pour la pratique l’Alchimie sexuelle, la science de l’Arbre de la Connaissance, qui nous permettra de grandir spirituellement. Joseph est Yesod et ses enfants Ephraim sont les Giborim ou les Corps Solaires, à savoir, Hod, Netzach, et Moïse, la quintessence des descendants de Jacob-Israël.

Les sept Sephiroth inférieurs sont le fruit du pommier. Ils symbolisent la fleur des forces sexuelles créatrices à travers l’Arbre de Vie, dont les racines sont Yesod (sexe). Être assis à l’ombre du pommier signifie que חוה Chavah (nos organes sexuels) doit être, durant l’acte sexuel, couvert par les ombres, la fraîcheur de la Chasteté de la lettre «Iod» de El Shaddai אל שדי. La lettre י Iod est le sod סוד, secrète partie inférieure vivante de בינה Binah dans יסוד Yesod (sexe). Rappelez-vous que quand le mari et la femme subliment leur libido, leur י Iod pendant l’acte sexuel, leur חוה Chavah (parties génitales) devient la mère de tous חי Chai (vivants).

Encore une fois, les vivants (חי Chai) développe les sept chakras dans leur moelle épinière; les cinq sens, plus les sept chakras sont les douze sens que les vivants (חי Chai), le peuple d’ ישראל Israël (c’est-à-dire, toutes les parties multiples auto-conscientes et indépendantes, les Ishrim ישרים de notre propre Etre individuel) utilise afin de percevoir la vie qui se manifeste à travers les sephiroth de l’Arbre de Vie.

Maintenant, nous comprenons pourquoi Eve (חוה Chavah) a déclaré:

«Mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous ne mangerez pas de celui-ci, ni ne le toucher, de peur que vous ne mouriez.» (Genèse 3: 3)

Car quand Eve (חוה Chavah) a mangé la pomme venant du pommier, elle, au moyen de l’orgasme des bêtes, a cueillit la vie d’Abraham, Isaac, Jacob et leurs descendants de sous l’Arbre de Vie, et par conséquent, pour leur crime, Adam et Ève se sont condamnés à mort.

Donc:

«Au nom divin et humain de El Shaddai אל שדי, et par le signe du Pentagramme que je tiens dans ma main droite, au nom de l’ange Anaël, par la puissance d’Adam et Eve, qui sont Iod-Chavah, éloigne-toi Lilith! Laisse-nous en paix, Nahemah!»

Telle est la signification de «Écoute, Israël; יהוה Iod-Chavah notre Elohim est un יהוה Iod-Chavah,» parce que Binah-Intelligence, manifeste sa compréhension dans Daath, la voûte de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Comme nous l’avons déjà dit, la Sephirah Daath est situé au niveau de la gorge, car elle est liée au chakra Vishuddha, qui nous accorde le pouvoir des langues ou la compréhension de la parole de Dieu à travers l’ouïe vers l’intérieur.

Pour comprendre la Bible ou tout autre livre sacré, nous devons développer le chakra du larynx, ou comme on l’appelle dans la Bible, l’Eglise de Sardes. «Souviens-toi donc comment tu as reçu (קבלה Kabbale) et entendu (שמע shema), et garde, et repens-toi.» – Apocalypse 3: 3

Voilà pourquoi lorsque nous examinons le glyphe de l’Arbre de Vie, nous constatons que la sephirah Daath correspond au chakra du larynx dans le pilier central. Daath-Vishuddha est situé sous la tête, qui est représentée par le premier triangle de l’Arbre de Vie. Voilà pourquoi Salomon a déclaré: «Son bras gauche est sous ma tête,» parce que le bras gauche est représenté par Zayin, la septième lettre de l’alphabet Hébreu.

Au niveau du larynx (Daath-Vishuddha), Zayin relie, à travers Geburah, le Iod de Yesod (sexe) de Malkuthah, la reine, à la lettre Vav, le bras droit, formant ainsi la lettre Chet, la vie.

La Sephirah Daath est la connaissance, mais elle concerne également Binah, la compréhension. Voilà pourquoi il est écrit:

«Et le septième jour (Zayin) Elohim (Binah) a terminé son oeuvre qu’il avait faite; et il se reposa le septième jour (Zayin) de toute son oeuvre qu’il avait faite.» – Genèse 2: 2

Moses_Blake

Le Plus Grand Commandement

Le mantra Aum Shiva Tum Eh développe la clairvoyance mentale, qui est la capacité de comprendre ce que nous lisons dans un livre sacré.

«Les récits de la Loi sont le vêtement de la Loi. Malheur à celui qui prend ce vêtement pour la Loi elle-même! C’est dans ce sens que David a parlé, en disant: «Ouvres mes yeux (sept chakras), pour que je contemple les merveilles de ta Loi.»(Psaume, cxix 18.).» – Zohar

Le dévot clairvoyant mental comprend les symboles, le sens du vêtement, alors que les laïcs ne voient que le vêtement lui-même. Le prophète שמעואל Shamuel était un exemple biblique vivant.

«Et יהוה vint et se présenta, et appela à d’autres moments, שמעואל שמעואל Shamuel, Shamuel. Alors שמעואל Shamuel répondit: Parle; car ton serviteur שמע entend. Et יהוה dit שמעואל Shamuel: Voici, je ferai une chose en ישראל Israël, à laquelle les deux oreilles (bonne et mauvaise) de celui qui – l’ שמעו shemou-entend (אל El, Dieu) (le larynx) s’étourdira.» -1 שמעואל Shamuel 3: 10, 11

Séquentiellement, Jésus répondit et dit: Le premier de tous les commandements est comme ceci:

«Ecoute, Israël; יהוה Iod-Chavah notre Elohim est un יהוה Iod-Chavah,»

Et tu aimeras את Ath Iod-Chavah ton Elohim

de tout ton לבב coeur,

et de toute ton נפש âme,

et de tout ton דעת mental,

et de toute ta מאד. Force: c’est le premier commandement.» – Marc 12: 28-31

Lequel est:

«Et tu aimeras את Ath Iod-Chavah ton Elohim de tout ton לבב coeur (Tiphereth) et de toute ton נפש âme (Nephesh, l’âme animale qui se manifeste à travers Netzach, Hod, Yesod et Malkuth) et de tout ton דעת mental (signifie de toute ton Dianoia, compréhension, Daath) et de toute ta מאד M’Od, force (c’est le אד Od la brume qui monte de l’appareil génital, et les eaux de l’ensemble de la surface d’Adamah, notre physicalité).»

Ce אד Od (brume) monte quand nous pratiquons l’Alchimie sexuelle, sublimons l’énergie sexuelle, le יוד Iod de Yesod. Le Od אד est le יוד Iod lié aux forces sexuelles féminines d’Eve חוה Chavah, les organes sexuels.

Alors «Écoute, Israël ישראל » ne se réfère pas à ces multitudes de gens du Moyen-Orient, mais à ces multiples parties auto-conscientes et indépendants, les ישרים Ishrim, de notre propre Dieu individuel El אל. Les ישרים Ishrim se réunissent à Tiphereth, le cœur, le Moyen-Orient de l’Arbre de Vie. Kether est l’Orient et le Moyen-Orient est Tiphereth. Geburah est le Sud et Chesed est le Nord; du Moyen-Orient Tiphereth, ils descendent dans Malkuth, l’Occident, notre physicalité.

Entre le Moyen-Orient et l’Orient, qui est, entre Tiphereth et Kether dans l’Arbre de Vie, nous trouvons la Sephirah mystérieux Daath. Ainsi, Tiphereth (l’Âme Humaine) doit apprendre à écouter Kether à travers Daath, le chakra Vishuddha.

Alors, «Écoute, Israël; יהוה Iod-Chavah notre Elohim est un יהוה Iod-Chavah. Et tu aimeras את יהוה Ath Jehovah, ton Elohim.»

Ath Jehovah את יהוה est la parole de Jehovah. Ath את contient les première et dernière lettres de l’alphabet Hébreu; Aleph et Tav renferment les 22 lettres de l’alphabet Hébreu.

Les 10 sephiroth de l’Arbre de Vie sont liés à nos 10 doigts, 5 dans chaque main. Ces dix sont liés à Aleph, l’Air, qui s’exprime à travers la langue dans Daath quand on parle; ainsi Aleph, plus les dix sephiroth font la somme de 11.

La lettre Tav, la dernière lettre de l’alphabet Hébreu, se rapporte à la croix, qui pointe vers l’union du Lingam-Yoni, l’union des organes sexuels dans Yesod. Ainsi, la lettre Tav est l’autre unité qui s’exprime à travers les dix sephiroth de Klipoth ou de l’ombre de l’Arbre de Vie. Ces dix sephiroth d’ombre sont liés à nos 10 orteils, cinq dans chaque pied. Ainsi, les 10 sephiroth ténébreuses et la lettre Tav, ou organe sexuel, font la somme de 11. Ainsi, 11 plus 11 = 22.

Ainsi, comme ce qui est en haut ainsi est ce qui est en bas; le mot Ath את unit les 10 sephiroth d’en haut et le 10 sephiroth d’en bas; c’est ce que Moïse appelle Bien et du Mal. 22 est égal à 2 + 2 = 4, יהוה le Tetragrammaton. Tel est la signification de «Et tu aimeras Ath Jehovah את יהוה ton Elohim.»

«L’Arbre de Vie est la moelle épinière. Cet Arbre de Sagesse est aussi les dix Sephiroth, les vingt-deux Arcanes Majeurs créateurs, 22 lettres, sons et nombres, avec lesquels le Logos (le verbe) a créé l’univers.» – Samaël Aun Weor

Voilà comment le microcosmos est créé à l’intérieur de chacun d’entre nous. Quand nous commençons le travail alchimique sexuelle, nous commençons comme Moïse l’a déclaré:

«Et la terre était sans forme et vide; et les ténèbres était sur la surface de l’abîme. Et l’Esprit de Dieu planait sur la face des eaux.» – Genèse 1: 2

De ces ténèbres qui représentent Klipoth, notre infraconscience, subconscience et inconscience, notre Intime extrait la lumière. Voilà comment nous illuminons nos sephiroth au-dessus, voilà comment nous entrons dans le Royaume des Cieux, puisque nous habitons en ce moment Klipoth, le royaume des ténèbres.

Par conséquent, durant l’acte sexuel, à travers Tav (la croix ou l’union du lingam verticale avec la yoni horizontale) on extrait la lumière à partir des ténèbres et à travers Aleph (le souffle) nous prononçons les mantras nécessaires, prières, etc., à travers notre gorge; voilà comment nous sublimons le י Iod, l’énergie sexuelle de Yesod יסוד, l’élevant au cerveau, afin d’activer les sept chakras. Aleph et Tav unis en-haut et en-bas. Voilà comment Aleph et Tav deviennent le Logos, le Verbe, les 22 lettres, des sons et des nombres faits chair en nous.

«Berashyth Bera Elohim Ath Ha Schamayim Ve Ath HaAretz. Au commencement Elohim au moyens de את Ath créa les cieux et la terre.»

Prononcez les mantras à haute voix à travers la gorge ou silencieusement dans votre mental, de toute façon, ils ont le même effet.

La gorge est aussi un organe sexuel parce que le mot est en gestation dans la gorge. Rappellez-vous:

«Au commencement était (את Ath) le Verbe, et le Verbe (את Ath) était avec Dieu, et le Verbe (את Ath) était Dieu. Le même (את Ath) était au commencement avec Dieu. Toutes les choses ont été faites par (את Ath) le Verbe; et sans (את Ath) le Verbe les choses qui ont été faites n’auraient pas été faites.» – Jean 1-3

Lorsque Elohim créa l’univers, Elohim prononça le Verbe, et la force qu’Elohim utilisa pour prononcer le Verbe était prise à partir de l’énergie sexuelle créatrice.

«Elohim dit: Que la lumière soit et la lumière fut.»

D’où Elohim prend le fuel pour dire que la lumière soit? Elohim a pris ce fuel de la nébuleuse, l’énergie sexuelle créatrice.

«Et Elohim a dit, Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux des eaux. Et Elohim fit le firmament, et il sépara les eaux qui sont sous le firmament des eaux qui sont au-dessus du firmament. Il en fut ainsi.»

D’où Elohim a pris le fuel pour dire. «Qu’il y ait un firmament et qu’il sépare les eaux des eaux?» Elohim a pris ce fuel de la nébuleuse, l’énergie sexuelle créatrice. C’est la même tâche que nous devons accomplir; c’est ce qu’on appelle Alchimie sexuelle. Tout cela est magnifiquement caché dans le livre de la Genèse; maintenant nous expliquons pour que nous puissions comprendre ce que Jésus a dit dans Marc 12: 28-31.

«Ecoute, Israël; יהוה Iod-Chavah notre Elohim est un יהוה Iod-Chavah» parce que יהוה Iod-Chavah est le Seigneur du ciel et de l’enfer. Si nous affirmons que יהוה Iod-Chavah Elohim est seulement le seigneur du ciel alors un autre Dieu doit exister en tant que seigneur de l’Enfer.

Nous, les parties souffrantes de notre Dieu, sommes pris au piège dans la matière, à l’intérieur de notre ego, donc, nous, en tant qu’âmes, ne sommes pas dans le ciel, mais en enfer, dans Klipoth. Si nous ne comprenons pas notre ego, nous ne serons jamais comme Elohim, connaissant le bien et le mal, nous ne serons jamais maîtres de notre propre ciel et enfer. Puisque, que ce soit les vainqueurs ou les échecs, l’ego sera désintégré par le pouvoir de יהוה Iod-Chavah Elohim. Ainsi, lorsque nous comprenons que יהוה Iod-Chavah Elohim est un, nous comprenons que c’est à travers l’Alchimie sexuelle que Elohim dit:

«Faisons Adam à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, et sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.» – Genèse 1: 26

Séquentiellement, aimer Dieu de tout ton cœur, signifie être béni, parce que: «Bénis sont les cœurs purs, car ils verront Dieu.»

«Car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. Un homme bon, du bon trésor de son cœur apporte de bonnes choses et un homme mauvais, du mauvais trésor de son cœur fait naître des choses mauvaises. Étant donné que les mauvaises choses qui sortent de la bouche vient du cœur; et elles souillent l’homme.» Ainsi, «quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur.» «Car du cœur viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les blasphèmes: ce sont les choses qui souillent l’homme» «Ainsi, je vous le dis, que chaque mot que les hommes parlent, ils doivent rendre compte de celui-ci au jour du jugement.. Car par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné.» «Ô génération de vipères, comment pouvez-vous, vous qui êtes mauvais, dire de bonnes choses (dans Daath)? – Evangile de Matthieu

Aimer Dieu de toute ton âme, signifie, avec toutes tes âmes, à savoir, Nephesh, Ruach, Neschamah, Chaiah et Yehidah, les cinq âmes. Nous devons être conscients de ces âmes pour aimer notre Dieu avec chacune d’elle. Nous commençons par Nephesh notre âme animale et ensuite au fur et à mesure que nous nous élevons, nous continuons avec les quatre autres de manière systématique, alchimique.

Aimer Dieu de tout ton mental signifie que nous devons méditer afin d’acquérir la compréhension et l’assimilation dans notre mental au sujet de ce que Dieu est à l’intérieur de nous, et cela est acquis en comprenant notre ego, qui est le mental. Le mental est le repaire de la luxure, la colère, l’avarice, l’orgueil, l’envie, la paresse, la gourmandise, etc. Nous devons nettoyer les étables de Bethléem de toutes les créatures rampantes que nous avons à l’intérieur.

Aimer Dieu de toute ta force devrait être avec toute מאד M’Od, ta brume, ce qui signifie, avec toutes les sécrétions hormonales de tes organes sexuels, ton énergie sexuelle, parce que «il y avait une brume qui montait de la terre, et arrosa toute la surface de la terre.» La brume de nos glandes sexuelles s’élève pendant l’Alchimie sexuelle pour nourrir les autres glandes de notre système endocrinien. C’est ce qui est appeler אד Od en Alchimie.

En outre, si nous ne sublimons pas le אד Od (la brume) de nos organes sexuels, comment allons-nous aimer Dieu avec toutes nos forces? Les fornicateurs ne peuvent pas accomplir ce commandement, parce qu’ils, à travers l’orgasme, éjaculent leurs eaux créatrices, et sans eaux; il n’y a pas de brume.

C’est pourquoi Abraham était appelé «amoureux de Dieu,» parce que c’est la façon dont nous aimons notre Dieu de tout notre cœur, de toute notre âme et de tout notre mental et de toutes nos forces. Ceci est le premier commandement.

Le Second Plus Grand Commandment

«Et le second est comme ceci, à savoir: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-ci.» – Marc 12

Cependant, en ce qui concerne le second commandement, Jésus était seulement la synthèse de ce que Moïse a écrit dans le livre du Lévitique chapitre 19, lisons citation entière:

«Tu ne feras pas de tort à ton prochain, ni ne le voleras: le salaire du mercenaire ne restera pas avec toi toute la nuit jusqu’au matin.

«Tu ne maudiras pas le sourd, ni ne mettras pas une pierre d’achoppement devant l’aveugle, mais tu craindras ton Elohim: Je suis Iod-Chavah.

«Tu ne commettras point d’injustice dans le jugement: tu ne respecteras pas la personne du pauvre, ni n’honnoreras la personne du puissant, mais dans la justice tu jugeras ton prochain.

«Tu ne monteras et ne descendras comme un médisant (commérant) parmi ton peuple: ni ne t’élèveras pas contre le sang de ton prochain: Je suis Iod-Chavah.

«Tu ne hairas pas ton frère dans ton cœur: tu réprimanderas en toute sage ton prochain, et ne péchéras pas à cause de lui.

«Tu ne vengeras ni ne garderas pas de rancune contre les enfants de ton peuple, mais tu aimeras ton prochain comme toi-même: Je suis Iod-Chavah.» – Lévitique 19: 13-18

«Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-ci. Et le scribe lui dit: Eh bien, Maître, tu as dit la vérité: car il y a un Dieu ; et il n’y en a pas d’autre que lui et l’aimer de tout le cœur, et avec toute la compréhension, et avec toute l’âme, et avec toute la force, et aimer son prochain comme soi-même, est plus que tout les offrandes et sacrifices brûlés ensemble.

«Et Jésus, voyant qu’il avait répondu, lui dit: Tu n’es pas loin du royaume de Dieu.» – Marc 12: 31-34

L’Évangile de Luc déclare:

«Qu’est-ce qui est écrit dans la loi? Comment le lis-tu? Il répondit: Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force, et de tout ton mental; et ton prochain comme toi-même.

Jesus-and-the-pharisees

«Et Jésus dit au scribe, tu as bien répondu : fait cela, et tu vivras. Mais le scribe, voulant se justifier, dit à Jésus: Et qui est mon prochain?» – Luc 10: 26-29

Expliquons «qui est mon prochain» sous la lumière de l’Alchimie et de la Kabbale, afin de mieux comprendre la réponse que Jésus a donné dans le chapitre 10 de l’Évangile de Luc.

«Aimer את יהוה Ath Jehovah, ton Elohim» c’est aimer notre Être Véritable, notre nature divine, durant l’acte sexuel.

Quand un homme et une femme sont vraiment amoureux, leur nature divine, Dieu, devient une flamme d’amour partageant deux cœurs. De leur cœur, Tiphereth, flue vers le bas leur sang, vers Yesod leurs parties génitales, leur nature animale devient excitée et stimulée par le désir sexuel dans lequel ils se plaisent. Le feu de Geburah dans la colonne de gauche pousse leur appareil génital à l’activité, parce que les organes sexuels sont le réceptacle des feux de Geburah. Alors leur amour, qui avant était divine et pure, a changé en désir charnel. Voilà comment, חוה Chavah, (leur femme, leurs organes sexuels) les conduit à l’acte sexuel, où elle prend du fruit, et mange. Mais s’ils évitent l’orgasme pendant l’acte sexuel alchimique et subliment leur libido, alors, la colonne de droite, אב Ob (Chesed) devient le réceptacle de אד Od, l’énergie sexuelle sublimée. Voilà comment Tiphereth, leur cœur, aime את יהוה Ath Jehovah (leur Elohim) au moyen d’un amour pur et est alors capable de surmonter les désirs charnels de חוה Chavah (leur appareil génital).

Notre nature divine, Chesed, notre Intime, est au sommet de la colonne de droite, et a son origine dans Chokmah la deuxième sephirah du premier triangle, le triangle Logoïque, de l’Arbre de Vie séphirotique; mais, notre nature animale est au fond du pilier gauche et a son origine dans Binah, la troisième sephirah du premier triangle, le triangle Logoïque, de l’Arbre de Vie séphirotique. L’alchimiste est Tiphereth, l’Âme Humaine, dans le pilier central de l’Arbre de Vie. Il est écrit:

«Le liquide céphalorachidien et le semen sont les deux pôles de l’énergie sexuelle. L’ange a les deux pôles vers le haut, vers sa tête. Les êtres humains communs et ordinaires (mieux dit, les animaux intellectuels) et les démons ont un pôle vers le haut et l’autre vers le bas. Les fornicateurs forment le cerveau avec un pôle, et ils forniquent avec l’autre pôle.» – Samaël Aun Weor

Ainsi, aimer ton prochain comme toi-même signifie aimer Geburah et Malkuth, notre épouse, en haut et en bas de la colonne de gauche, comme nous aimons Dieu, dans la colonne de droite. C’est faire de l’acte sexuel la cérémonie la plus pure et sacrée, un moyen de prière. Ceci est possible seulement en désintégrant systématiquement la totalité de notre luxure, colère, estime de soi, etc., dans les 49 niveaux de notre mental protoplasmique.

Ainsi, les sephiroth Chesed-Miséricorde, Kether-Couronne, Chokmah-Sagesse et Binah-Intelligence sont les parties divines de notre Dieu intérieur. Ils se rapportent à Pingala, le cordon ganglionnaire droit qui relie notre cœur à Adam, le cerveau.

Ida, le cordon ganglionnaire gauche est la femme qui descend de Geburah-Force; elle est Zayin couronnée par Kether-Couronne, Chokmah-Sagesse et Binah-Intelligence, sur le côté gauche. La femme contient le feu de Geburah-Force qui relie notre cœur au Iod de Yesod, Chavah, notre appareil génital.

«Quand les feux de Samael descendus de Geburah sur (Malkuthah) le plan de la terre, était monté sur un serpent (la lettre Zayin, la femme). Quand il est apparu sous la forme serpentine, il est appelé Satan שטן (ou שדי Shaddai). Quel que soit son nom, il est l’Être connu comme l’esprit du mal (ou Geburah, le côté gauche de l’Arbre de Vie). On dit que lorsque (les feux de) Samael est descendu d’en haut (de Geburah) que nous venons de décrire, toutes les autres bêtes (חית Chaioth, les bêtes ou les forces de vie de Chet) se sont enfuis effrayés et terrifiés.» – Zohar

Lorsque le système nerveux central, le trône de Chesed dans les initiés, absorbe, à travers l’Alchimie sexuelle, les feux du Iod de Yesod à travers la lettre Vav, ou le côté droit de leur Arbre de Vie, ils subliment les feux que Zayin, Chavah, la femme, ou le côté gauche de leur Arbre de Vie, collecte à partir de Geburah, le cœur. Ils forment alors la forme de la lettre טית Teth qui ressemble à un serpent. Ainsi le serpent symbolise la puissance sexuelle de שדי Shaddai, Satan שטן, la lettre טית Teth, que les fornicateurs, les חית Chaioth, les bêtes ou les forces de vie de Chet, ne peuvent pas contrôler. Notez que la seule différence entre חית Chet et טית Teth est que le Zayin et Vav de Chet sont joints à leur sommet, mais le Zayin et Vav de Teth sont joints à leur base.

Donc, aimer notre prochain c’est aimer le pilier gauche comme nous aimons le pilier droit. Rappelez-vous qu’au fond de la colonne de gauche se trouve la femme, Malkuthah, qui représente le corps physique de notre épouse. Il est écrit:

«Tu ne désireras point (la physicalité de) l’épouse de ton prochain, tu ne convoiteras point la maison de ton prochain, son domaine ou son valet de chambre, ou sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain. – Deuteronome 5: 21

«Car les lèvres d’une femme étrange (la physicalité du prochain au bas de la colonne de gauche) se dépose comme un rayon de miel, et sa bouche est plus lisse que l’huile: Mais sa fin (l’appareil génital) est amère comme l’absinthe, aiguë comme l’épée à deux tranchants. Ses pieds descendent vers la mort; ses pas mènent à (Klipoth) l’enfer.» – Proverbes 5: 3-5

Ainsi, aimer votre prochain comme vous-même, comme vous (Tiphereth) aimez votre Dieu (Chesed), votre véritable Être, commence par aimer votre femme comme vous (Âme Humaine) aimez votre Dieu (Intime) si vous êtes un homme, mais si vous êtes une femme, aimer votre prochain commence par aimer votre mari comme vous (Âme Humaine) aimez votre Dieu (Intime). Si Dieu (Kether) au sommet du pilier central de l’Arbre de Vie aime le juste du pilier droit et les injustes du pilier gauche, nous devons l’imiter, que nous pouvons être dans Tiphereth les enfants de notre Père Kether qui est au ciel.

Donc, si vous êtes en colère contre votre époux(se) parce qu’il/elle vous critique, vous n’accomplissez pas le deuxième commandement. Voilà pourquoi dit le Maître Samaël Aun Weor, lorsque votre épouse vous critique et blesse votre estime de soi, il faut aimer ton prochain comme toi-même en méditant et en comprenant votre colère et votre estime de soi. Une fois compris, demandez l’annihilation de ces défauts liés à l’estime de soi, à la colère, etc., et en accomplissant cela (la compréhension et l’annihilation de vos défauts), vous apprenez et développez la capacité d’aimer votre épouse comme vous aimez votre Dieu, qui est, jusqu’à ce que vous tolérez les erreurs de votre épouse comme Dieu tolère vos propres erreurs. Accepter les erreurs de votre épouse avec amour exige beaucoup de méditation et de compréhension. En effet, c’est facile à dire, mais très difficile à accomplir.

Car «Celui (le juste) qui habite dans (Yesod) la cachette de – עליון Elion – le plus Élevé (l’Ain Soph Aur), de son ombre – שדי Shaddai – le diable, il se plaindras.» – Psaume 91: 1

Donc, si nous n’aimons pas notre prochain comme nous aimons notre Dieu, nous sommes juste des hypocrites, Maître Jésus a dit:

«Vous avez entendu qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais je vous le dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et vous persécutent; que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Car si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense avez-vous? Les publicains ne font-ils pas de même? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous plus que d’autres? Les publicains ne font-il donc pas de même? Soyez donc parfaits, comme votre Père qui est dans les cieux est parfait.» – Matthieu 5: 43-48

«Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites! car vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, mais qui sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impuretés. Même si vous paraissez justes aux hommes, mais à l’intérieur vous êtes pleins d’hypocrisie et d’iniquité.» – Matthieu 23:. 27, 28

Alors, comment allons-nous aimer nos ennemis si nous ne méditons pas et ne comprenons pas nos egos d’estime de soi, d’orgueil mystique, de vanité mystique, d’arrogance, de suffisance, etc..? Comment allons-nous accomplir «Aime ton prochain comme toi-même?» Peut-on accomplir en truquant l’amour? C’est l’hypocrisie! Il ne faut pas être hypocrites.

Quand Jésus a été raillé, craché sur et insulté tout en étant sur la croix, il a dit: «Père, pardonne-leur; car ils ne savent pas ce qu’ils font.» Jésus l’a dit dans sa gorge sur le pilier central, parce que ce pilier est Daath, la connaissance, la gnose. Jésus en tant que Chokmah s’est adressé à son Père Kether, sur le pilier central, et a demandé pardon pour ceux du pilier gauche, parce qu’ils n’ont pas la moindre idée de ce qu’ils font. Cela signifie que la compréhension, la compréhension du bien et du mal de la gorge, de Daath, est nécessaire afin de pardonner. Nous devons être conscients de cela, nous devons sentir cela, expérimenter cela à l’intérieur, à travers la Méditation.

Ainsi, le pilier gauche, le côté gauche de l’Arbre de Vie correspondent à חוה Chavah, Eve, les organes sexuels, elle est liée à nos prochains, les multitudes qui vivent dans Malkuth, les gens fornicateurs, les animaux intellectuels qui n’ont pas un indice de la valeur de l’énergie sexuelle. La seule chose qu’ils savent c’est la fornication, l’adultère, et toutes ces ordures qui sont malheureusement très populaires en cette époque. Les multitudes de la gauche adorent la dégénérescence sexuelle. Ils haissent tous celui qui «sort du placard», parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font, ils ignorent la valeur de leur énergie sexuelle.

Comprendre que nos prochains, les multitudes de la gauche, ne savent pas ce qu’ils font implique beaucoup de méditation. Rappelez-vous que Marie-Madeleine était une prostituée et Paul de Tarse un meurtrier, Milarepa un assassin et magicien noir.

«A cette époque d’involution raciale, les multitudes de la gauche involuent dans les sphères submergées de Lilith et de Nahemah. Les grands Êtres illuminés – c’est-à-dire Tzabaoth – combattent afin que les multitudes de la gauche comprennent les réalités brutes des faits. Malheureusement, les multitudes de la gauche pensent qu’ils font très bien…

«Tzabaoth-Christ proclame toujours ce qui concerne les Régions de la vérité. Le peuple, les multitudes qui vivent toujours dans la gauche, reçoivent les enseignements de Tzabaoth. Il est évident que ces multitudes qui vivent dans la gauche sont ignorants. Les foules évoluent sans cesse et involuent dans la vallée de Samsara. Les multitudes involuant de la gauche entrent dans les mondes infernaux. Le transfert dans l’utérus de la Terre dure jusqu’à la Seconde Mort. L’Essence est libre seulement avec la Seconde Mort, qui est la mort de l’ego à l’intérieur du ventre de la terre…. Malheureusement, les multitudes de la gauche pensent qu’ils font très bien.» – Samaël Aun Weor

Hélas! Toute cette dégénérescence sexuelle que l’on trouve sur le côté gauche est aussi à l’intérieur de nous, parce que nous vivons tous dans Malkuth, ce monde physique. Ainsi, si nous ne luttons pas contre notre propre dégénérescence intérieure, tôt ou tard, elle nous détruira psychologiquement et physiquement, car le mal peut être n’est pas actif en nous en ce moment, mais nous le portons tous en potentialité, parce que nous avons tous les egos qui sont reliés à Klipoth.

Surmonter notre dégénérescence intérieure n’est possible que si nous la comprenons, cela nous donnera de la connaissance pour dire ce que nous devons dire à notre prochain au bon moment; c’est très difficile, mais nécessaire pour aimer notre prochain avec amour conscient, parce que la tolérance à la criminalité est aussi un crime.

Lisons maintenant une autre citation de l’Évangile de Jean en ce qui concerne l’équilibre de Tiphereth, le Bodhisattva du chemin du milieu, dans le pilier central par rapport aux piliers gauche et droit de l’Arbre de Vie.

«Alors Jésus dit aux Juifs (alchimistes du pilier gauche) qui avaient cru en lui (à l’initiation de Tiphereth), si vous demeurez dans (le droit chemin, le chemin du pilier central) ma parole (le Logos Chokmah s’incarnera dans vos âmes), alors vous êtes (serez) mes disciples; et vous connaîtrez la vérité (à travers le Fils, Chokmah au sommet de la colonne de droite), et la vérité vous affranchira (de kamaduro, le péché de la gauche, le péché de la fornication).

Ils lui répondirent: Nous (selon la chair) sommes la semence d’Abraham, (et donc de אב Ob, le père, sur le côté droit de l’Arbre de Vie), et (donc) n’étions jamais esclaves de l’homme (de la gauche): comment peux-tu dire : Vous serez liberés (de kamaduro)?

Jésus leur répondit : En vérité, en vérité, je vous le dis : Si quelqu’un (a commis la fornication dans des vies passées) a commis le péché (et donc) est l’esclave du péché (du pilier gauche).

Et l’esclave (le lubrique ego de la luxure) ne demeure pas dans (Daath) la maison (du Saint-Esprit) pour toujours: mais le Fils (Chokmah, du pilier droit, à travers l’initiation Vénuste) demeure toujours. Si le Fils (Chokmah depuis le haut de la colonne de droite) donc vous affranchiras (de kamaduro, le karma, le résultat du péché de la gauche, le péché de fornication), vous serez réellement libres (dans la résurrection le mort).

Je sais que vous (selon la chair) êtes la postérité d’Abraham; mais (à travers l’orgasme) vous cherchez à me tuer (dans Yesod), parce que (dans Daath) ma parole (mon Logos) n’a pas sa place en vous.

Je (Tiphereth) dis (à travers le Fils, Chokmah) ce que je l’ai vu avec mon Père (Kether du pilier central), et vous faites (dans Yesod) ce que vous avez vu avec votre père (שדי Shaddai, le diable du pilier gauche).

Ils répondirent et lui dirent: Abraham (Chesed du pilier droit) est notre (אב Ob) père. Jésus leur dit: Si vous étiez enfants d’Abraham (qui est Chesed les enfants de la colonne de droite), vous feriez les œuvres de (אב Ob Chesed) Abraham.

Mais maintenant (à travers l’immonde orgasme de la bête) vous cherchez à me tuer (dans Yesod), un homme (du pilier central, un homme du chemin du milieu) vous a dit la vérité, que je l’ai entendu dire de Dieu (Kether dans Daath, le pilier central): Ceci (l’orgasme de la gauche) Abraham ne l’a pas fait.

Vous (dans Yesod (sexe)) faites les œuvres de votre père (שדי Shaddai). Alors, ils lui dirent, Nous ne sommes pas nés de fornication (qui est, nous ne sommes pas le résultat de l’orgasme de la gauche); nous avons un seul Père (אב Ob de la colonne de droite), même Dieu (Chesed).

Jésus leur dit: Si Dieu (Chesed) était votre (אב Ob) Père (sur la colonne de droite), vous m’amerez: car je (Tiphereth) suis sorti et venu de Dieu (Chesed et le Fils, Chokmah, qui est au-dessus de אב Ob, le père, Abraham de la colonne de droite); Je (Tiphereth) ne suis pas venu de moi-même, mais il (Chesed et le Fils, Chokmah, le Second Logos) m’a envoyé.

Pourquoi ne comprenez-vous pas mon discours (dans Daath)? Parce que vous ne pouvez entendre ma parole (mon Logos Chokmah).

Vous êtes de votre père le diable (ou שדי Shaddai ouשטן Satan du pilier gauche), et les désirs (bestiaux) de votre père vous faire. Il (à travers l’orgasme) était un meurtrier dès le commencement (Barashyth), et ne se tient pas dans la vérité (le pilier droit), parce qu’il n’y a pas de vérité en lui (le fornicateur). Quand il dit un mensonge (dans Daath), il parle de son propre fonds ; car il est un menteur (tout fornicateur), et le père de celui-ci.

Et parce que je (Tiphereth à travers Daath, le pilier central) vous dit la vérité (qui vient de אב Ob Chesed et Chokmah, le Fils, au sommet de la colonne de droite), vous (dans Yesod, au bas de la colonne de gauche) ne me croyez pas.

Lequel d’entre vous (de la gauche) me (Tiphereth) convaint du péché? Et si je (dans Daath) dis la vérité (du Fils, Chokmah en haut de la colonne de droite), pourquoi vous (de la gauche) ne me croyez pas?

Celui (l’alchimiste) qui est de Dieu (Chesed, la colonne de droite) entend (dans Daath à travers le chakra Vishuddha) les paroles de Dieu: vous ne les entendez donc pas, parce que vous êtes (spirituellement sourd et muet, vous n’êtes donc) pas de Dieu. – Jean 8: 31-47

El_Shaddai

Comprenez que El Shaddai אל שדי n’est pas Shaddai שדי. Ce qui signifie, si אל El (Chesed) n’est pas présent, seul Shaddai שדי reste: le diable. Les alchimistes du côté gauche adorent le diable Shaddai שדי. Les alchimistes du côté droit adorent El Shaddai אל שדי, qui est la puissance de El אל Chesed dans Yesod.

Et «elle» leur dit: ne m’appellez pas Naomi, appelez-moi Mara: car – שדי Shaddai – le Diable m’a mis une grande amertume. Je suis sorti plein et יהוה m’a ramené à la maison vide à nouveau: pourquoi [alors] m’appelez-vous Naomi, après que יהוה a témoigné contre moi, et – שדי Shaddai – le diable m’a fait du mal? – Ruth 1: 20, 21

En Alchimie אל El (Chesed) «Miséricorde» est parfois aussi appelé Gedulah «Amour».

Amour est loi, mais amour avec conscience, c’est ce que nous développons lorsque nous comprenons notre ego et l’annihilons; c’est la façon dont nous dans Tiphereth commencons vraiment à aimer nos prochains du pilier gauche comme nous aimons Chesed, notre véritable Être sur le pilier droit.

Comment allons-nous aimer notre prochain si nous n’aimons pas notre véritable Être d’abord? L’amour est une force consciente qui doit être mis au point à travers l’Alchimie ; ainsi, nous vous conseillons, ne soyez pas égoïste, ne faites pas semblant d’aimer votre prochain, développez d’abord l’amour à votre Dieu intérieur à travers l’Alchimie, de sorte que vous pourriez être en mesure d’aimer vraiment votre prochain comme vous-même.

Jouant le rôle que Jésus – qui représente Tiphereth (l’Âme Humaine) unis à Chokmah-Christ, celui qui est né dans Daath à partir de la puissance sexuelle Shakti de la chaste Marie (notre physicalité) – incarne, nous, les Initiés, doivent naître à nouveau, et expliquer respectueusement ce qu’est ce véritable, chaste, amour aux multitudes de la gauche; ceux qui préfèrent exprimer la volonté du diable (שדי Shaddai). Rappelez-vous, la volonté de la gauche est remplie à travers l’orgasme des bêtes… ainsi, si les foules de la gauche ne se soucient pas de la dégénérescence sexuelle, en effet, s’ils aiment se dégénérer sexuellement eux-mêmes, eh bien, nous devons respecter leur volonté.

Mais, ceux qui veulent changer, ceux qui veulent la doctrine, la connaissance du petit nombre, Aidons-les à entrer dans la porte étroite qui va de l’enfer au ciel,

«Parce que étroite est la porte et resserré le chemin (de El Shaddai אל שדי du milieu), qui conduit à la vie, et peu sont ceux qui la trouvent.» – Matthieu 7: 14

Et soyons tolérants à ceux de la gauche, mais avec conscience, parce que la tolérance au crime est aussi un crime. Avec l’aide de Chokmah, Tiphereth équilibre son mental, sa compréhension dans Daath ; Tiphereth-Chokmah équilibre le bien et le mal, équilibre les parties droite et gauche du cerveau à travers le chemin du milieu, ce qui est très difficile… mais pas impossible.

Ne coopérons pas avec la gauche en acceptant la dépravation sexuelle. Ne coopérons pas avec ceux qui empoisonnent le mental des gens ignorants en les convainquant que la dégénérescence sexuelle est correcte et qu’il n’y a rien de mal avec elle.

«Car large est la porte, spacieux est le chemin (de שדי Shaddai dans la gauche), qui conduit à la destruction, et ceux qui entrent par elle sont nombreux.» – Matthieu 7: 13

Alors, aimer ton prochain comme toi-même est remplie lorsque Tiphereth, l’Âme Humaine aime Malkuth, l’âme animale comme Chesed, l’Esprit de Dieu qui plane sur la surface des eaux. Ton Être n’est pas ton Moi égoïste, toi-même n’est pas la luxure, la colère, l’avarice, l’envie, l’orgueil, la paresse, la gourmandise, etc. ton Être est El, notre Dieu Intérieur, ton Être est Chesed à l’intérieur.

L’homme, manas, le mental, dans la Kabbale est Netzah, dans le troisième triangle de l’Arbre de Vie, contrôlé par Binah-Comprehension. La racine de l’Arbre de la Connaissance est Yesod et sa canopé est en Daath (la gorge). Daath signifie la connaissance que le mental exprime à travers la gorge quand le bien et le mal, la droite et la gauche sont équilibrées à travers l’Alchimie sexuelle. Voilà pourquoi Moïse, Tiphereth, et tout Bodhisattva du chemin direct, élève son Être dans Netzach (le mental) au moyen de la Méditation et la science de l’Alchimie sexuelle ou l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, représenté par le caducée d’Hermès-Mercure.

Ainsi, «Et tu aimeras ton Dieu de tout ton mental» signifie sublimer, à travers l’Alchimie sexuelle, les feux sexuels de Geburah de Malkuth à Chesed, dont le trône est le système nerveux central. Voilà comment les feux de Geburah, Gabriel, Geburah-El, en Daath, annonce à Marie-Malkuth, la naissance des Giborim, les enfants d’Elohim-Gibor, les enfants du feu, à savoir, les Corps Astral, Mental et Causal, dans la moelle épinière, le pilier central, le trône de Chesed, notre Dieu intérieur.

Seven_Chakras

Dans notre physicalité, l’amour de Dieu (l’énergie sexuelle), monte du chakra Muladhara (tattva Prithvi, l’élément de la terre) au chakra Svadhisthana (tattva Apas, l’élément de l’eau); il continue au chakra Manipura (tattva Tejas, l’élément du feu); ensuite il monte au chakra Anahata (tattva Vayu, l’élément de l’air); quand il atteint la gorge, il développe le chakra Vishuddha (tattva Akash, l’espace), et Dieu dit: «Que la lumière soit» et il monte à l’hypophyse pour ouvrir le chakra Ajna (tattva Adhi, la lumière); et quand la flamme de l’amour atteint le chakra Sahasrara (la glande pinéale, tattva Samadhi) la flamme de Dieu illumine le vide, l’antichambre de la grande réalité, la Talité ou totalité.

Alors écoutez, Israël (notre Dieu Intérieur, Chesed) est l’Esprit de Dieu qui plane sur la surface des eaux féminines et masculines créatrices; ainsi, au moyen de la science de l’Alchimie sexuelle, c’est-à-dire, au moyen de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, Chesed devient un avec Adam et Eve, qui sont Iod-Chavah, dans le système nerveux central. Voilà comment Chesed aime son prochain comme lui-même.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Two Greatest Commandments