Rune Dagaz

Nahui-Ollin

«Et de sa bouche, une épée pointue et à deux tranchants, et son visage était comme le soleil brillant dans sa force.» – Apocalypse 1:16

«Sois donc, oh Hadith, mon secret, le mystère Gnostique de mon Être, le point central de ma connexion, mon coeur même, et fleurit en te faisant Verbe, entre mes lèvres fécondes!»

La rune que nous avons discuté précédemment, Hagal, est au centre du Calendrier Aztèque où nous trouvons ce qui, en langue Nahuatl, s’appelle Nahui-Ollin. Nahui signifie «quatre» et Olin signifie «mouvement», donc Nahui-Olin signifie «les quatre en mouvement».

Nous revenons à la Rune Hagal parce que Dagaz et Hagal vont ensemble, car, comme nous l’avons déjà dit, de la rune Hagal a émergé toutes les runes. Et la rune Dagaz, Dagas ou Dagash דגש met l’accent, l’intensité d’expression à la rune (HAGAL הגאל) le Rédempteur.

Le Couteau, La Langue

Comme vous l’observez, la rune Dagaz est liée au mot Espagnol daga, qui en Français est «dague», et est très similaire. C’est le même Tecpatl (couteau de silex) qui dépasse de la bouche de Tonatiuh, le cinquième Soleil, qui se trouve au centre du Calendrier Aztèque. Comme nous l’avons dit dans d’autres conférences, cette langue, Tecpatl, est la représentation du Verbe, le Logos, qui est une Trinité représentée par la langue triangulaire: Père, Fils et Esprit Saint; ou Père, Mère et Fils.

Ainsi, la langue, le Tecpatl (couteau de silex), est cette «épée pointue à deux tranchants» mentionné dans Apocalypse 1:16 et la même langue mentionnée dans Apocalypse 19:15:

«Et j’ai vu le ciel ouvert, et voici un cheval blanc, et celui qui était assis sur lui s’appelait fidèle et véritable, et, en justice, il juge et fait la guerre.» – Apocalypse 19:11

«Et de sa bouche sort une épée pointue, avec laquelle il devrait frapper les nations.» – Apocalypse 19:15

«Et son nom s’appelle le Verbe de Dieu…» – Apocalypse 19:13

Il est très important de comprendre pourquoi le chevalier du cheval blanc sort une épée pointue (Dagaz) hors de sa bouche, parce que ce que le livre de l’Apocalypse déclare également au chapitre 1:16 est précisément ce que nous voyons au centre du Calendrier Aztèque. Le cinquième Soleil, que nous avons déclaré dans de nombreuses conférences, se rapporte à Samael, le cinquième Ange du livre de l’Apocalypse. Il est également lié au cinquième Soleil, Tonatiuh, qui est le Soleil qui donne la chaleur à cette Race Racine Aryenne qui peuplent tous les continents du monde.

dagaz

La forme de la rune Dagaz se rapporte à deux runes Dorn. Pouvez-vous voir la similitude?

La rune Dorn s’appelle aussi Thorn. Par conséquent, Dorn ou Thorn est la rune liée à l’épine au dessus de la tête de Tonatiuh et aussi au Tecpatl (dague de silex), sa langue.

aztec-calendar-tongue

Si vous prenez les deux triangles et les unissez, vous avez l’étoile à six pointes qui est liée à la même rune Hagal.

seal-of-solomon

Cependant, si nous modifions ces deux triangles et les présentons sous une forme différente (comme la rune Dagaz), nous dirons que le triangle au-dessus est l’Épine, Dorn sur la gauche, unie par son sommet au triangle inférieur ou Dorn sur la droite. Ainsi, les triangles au-dessus de la tête et le triangle en dessous de celle-ci forme la langue, lorsqu’ils sont retournés, forment la rune Dagaz, façonnée par deux runes Dorn. En d’autres termes, la rune Dagaz est formée par deux Thorns, deux trinités.

dagaz2

La Trinité au-dessus de la tête représente le Père, Fils et Saint-Esprit dans Atziluth, et le triangle en-dessous, lequel forme la langue de Tonatiuh (qui représente la Parole) est le Père, Mère et Fils. Dans la conférence précédente, nous vous avons dit que ce triangle est Osiris, Isis et Horus, la Trinité dans Briah, le monde de la création.

Ainsi, le triangle au-dessus est la trinité dans le monde des archétypes; Père, Fils et Esprit Saint. Le triangle représenté par la langue est le triangle de la création, représenté par la rune Dagaz; Ainsi, nous voyons que le triangle en-dessous se rapporte au triangle au-dessus. C’est ce que nous voyons sous la forme de la rune Dagaz.

Ces deux triangles sont précisément ce que nous voyons dans la représentation du Pharaon. Comme nous l’observons, deux runes Dagaz sont formés dans l’image du Pharaon. Un Dagaz est formé par les deux bras croisés sur sa poitrine, et l’autre est formé par le sceptre et le fouet, qui pointe précisément à la gorge du Pharaon. La gorge est liée à la Sephirah, Daath, qui en Hébreu signifie connaissance.

Pharaoh

Il est également très significatif que le mot Daath en Hébreu commence par «D», Daleth, qui dans les temps anciens, en tant que symbole, était représenté par un triangle. Oui, la lettre Daleth, qui est la lettre delta de l’alphabet Grec, est représentée par un triangle.

dagaz-delta

La lettre «D», Delta, Daleth, Dagaz, Dorn (qui est l’Allemand pour Thorn), est dans n’importe quel alphabet, et, comme nous le voyons, la forme triangulaire forme un Thorn, que les Aztèques représentaient comme le Tecpatl de la bouche du Soleil, Tonatiuh.

dorn-tongue

aztec-tongue

Dans la langue, le Tecpatl (dague de silex), vous voyez un oeil avec les sourcils. Cet œil représente la clairvoyance: la façon dont nous devons voir ce que signifie la Parole. La Parole peut également blesser, et cela est représenté par la mâchoire ou la griffe. Parfois, ces mâchoires, qui sont également de chaque côté de Tonatiuh, sont les mâchoires d’un tigre ou des griffes d’aigle. Quoi qu’il en soit, les griffes d’un aigle, ou les mâchoires d’un tigre, cela symbolise l’Esprit. Le tigre est un symbole de l’Esprit, de même que l’aigle de différentes manières. Ainsi, la griffe ou la mâchoire représente que nous pouvons blesser avec notre langue, ou que, en prononçant la vérité, peut blesser l’ego animal. C’est pourquoi il est indiqué dans le livre de l’Apocalypse:

«Et j’ai vu le ciel s’ouvrir, et voici un cheval blanc, et celui qui était assis sur lui s’appelait Fidèle et Véritable; et, en justice, il juge et fait la guerre… Et de sa bouche sort une épée pointue, qu’avec (avec ses paroles) il devrait frapper les nations (blesser les multitudes). Et son nom s’appelle le Verbe de Dieu…» – Apocalypse 19:13

C’est quelque chose de très important parce que lorsque nous parlons de la langue et du langage, il est très important de comprendre que la langue en Espagnol est lengua, qui dérive du mot Latin lingua. En Français, vous dites language, pour préciser la façon dont nous parlons. C’est parce que la langue est l’instrument de la manifestation de la Parole et le souffle est l’Esprit dont l’organe-véhicule sont les poumons. La langue donne la forme, alors que le poumon offre la substance. Comme nous l’avons expliqué dans les conférences précédentes, les poumons se rapportent au souffle. Sans souffle, nous ne pouvons prononcer aucun mot. Ainsi, la langue donne la forme, la forme aux sons que nous émettons à travers le larynx, la gorge. Les poumons sont les organes qui donnent la substance, l’air, que nous avons déclaré est Aleph, le symbole du Père. Quand nous parlons, nous mettons l’essence du Père, qui est l’air des poumons, sur notre langue. Comme nous l’avons dit, la langue et le larynx ensemble sont des organes féminins. Ainsi, les poumons fécondent le larynx et la langue délivre le Fils de Dieu, qui est le Logos, la Parole, le Verbe.

C’est précisément pourquoi dans le deuxième chapitre du livre Alchimie et Kabbale dans le Tarot par Samael Aun Weor, il y a une prière qui dit:

«Sois donc, oh Hadith, mon secret, le mystère Gnostique de mon Être, le point central de ma connexion, mon coeur même, et fleurit en te faisant Verbe, entre mes lèvres fécondes!»

Cette supplication se rapporte aux trois points, trois nœuds dans notre corps. Hadith, qui est le serpent ailé de lumière, la Kundalini, unit, à savoir le premier, «le point central de ma connexion». Quelle connexion? Les deux runes Dorn en connexion sexuelle, parce que de là le serpent s’élève vers le cœur, où nous trouvons l’autre Dagaz, que le Pharaon nous montre avec ses bras croisés. En d’autres termes, «Sois donc, oh Hadith, mon secret, le mystère Gnostique de mon Être», en devenant premièrement «le point central de ma connexion», qui est Yesod ; deuxièmement, en devenant «mon cœur même», qui est Tiphereth, et troisièmement, en «florissant en te faisant Verbe, entre mes lèvres fécondes!», qui est Daath. C’est le mystère de Dagaz dans les trois cerveaux.

Les Bras Croisés et la Mort

Samael Aun Weor nous enseigne dans ses livres, en particulier le livre Astrologie Pratique, que lorsque nous allons à n’importe quel temple de la Loge Blanche dans les plans intérieurs, il faut saluer deux gardiens: celui de droite et celui de gauche, Comme si disant deux lettres Daleth ou deux runes Dorn, qui forment ensemble la rune Dagaz. Ainsi, nous devons former la rune Dagaz en croisant nos bras sur notre poitrine, et, tout en nous prosternant humblement, nous disons: «Jachin… Boaz…», nous prononçons Jachin en nous inclinant vers la droite et Boaz en nous inclinant vers la gauche. Nous faisons cela pour entrer dans le temple. Ensuite, les gardiens nous permettront de passer parce que les gardiens forment également un Dagaz avec le croisement de leurs épées (qui sont le symbole de leur langue) devant tout ce qui s’approche. Les épées croisées sous la forme d’un X bloquent les étapes de celui qui s’approche du temple. Alors, nous devons les saluer en réalisant la rune Dagaz sur notre poitrine en disant: «Jachin…. Boaz…» Ces mots sont écrits dans la Bible:

«Et il a mis en place les piliers dans le porche du temple; et il a établi la colonne droite, et l’a appelé le nom de Jachin; et il a établi la colonne de gauche, et il l’a appelé Boaz.» – 1 Rois 7:21

jachin-boaz

Donc, ces deux mots sont les mots secrets nécessaires pour entrer dans n’importe quel temple de la Loge Blanche.

La rune Dagaz se rapporte au commencement et à la fin d’un cycle. Le cycle commence avec les bras croisés, qui symbolise la volonté de Dieu et que nous accomplissons la volonté de Dieu.

Lisons ce que Samael explique lorsqu’il a connu le Mont des Oliviers dans la sixième dimension. Dans l’Arbre de Vie, il s’agit de Tiphereth, le centre même de l’Arbre de Vie, qui est lié au cœur. Il a écrit:

«Là, en tant qu’Homme Causal assis avec beaucoup d’humilité, j’ai croisé mes bras sur ma poitrine pour assister à la cérémonie finale… [Vous voyez? C’est Dagaz].

«Malheureusement, j’ai eu la mauvaise habitude de croiser mes bras de telle sorte que la gauche était toujours sur la droite…

«Tu ne devrais pas croiser tes bras de telle manière», m’a dit un adepte du temple. Ensuite, il ajouta: «Le droit doit aller sur la gauche». J’avais obéi à ses instructions.

«Avez-vous déjà vu un sarcophage Égyptien? Les bras croisés sur la poitrine du défunt illustrent ces affirmations. Tout crâne entre deux os croisés ou os squelettiques (habituellement connu comme un signe de danger) représente également ces affirmations.

«La signification profonde de ce symbole est d’accomplir la volonté du Père sur la Terre comme elle l’est dans le ciel, de mourir dans le Seigneur…»

C’est un symbole du second facteur de la révolution de la Conscience, mourir. Rappelez-vous que le facteur naître est lié à Yesod, car c’est à travers Yesod que nous naissons à l’intérieur, en créant les corps internes. Cependant, la croix sur la poitrine (mon coeur lui-même) est le symbole de la mort dans le Seigneur. Ensuite, il a écrit:

«Lorsque le grand Kabir Jésus était sur le Mont des Oliviers, il a prié comme suit:

«O mon Père, si tu veux retire cette coupe de moi; néanmoins que ce ne soit pas ma volonté qui soit faite, mais la tienne.»

«Pas ma volonté, mais la tienne» – deux volontés, comme nous l’avons expliqué. La volonté de Tiphereth est une Daleth. La seconde est l’autre Daleth, ou deux runes Dorn, qui forment ensemble la rune Dagaz. La rune Dagaz est l’union de la volonté humaine avec la Volonté Divine. C’est ce que nous devons comprendre. Ensuite, il dit:

«Et il lui apparut un Ange venant du ciel.»

Cet Ange venu du Ciel représente le premier triangle, Père, Fils et Esprit Saint. Son propre Glorian particulier, Père, Fils et Esprit Saint, est apparu du Ciel.

«Et étant dans une agonie, il priait avec plus de sérieux: et sa sueur, il y avait de grandes gouttes de sang tombant sur terre. Et quand il se leva de la prière et fut venu à ses disciples, il les trouva endormir par la tristesse [avec Leur conscience endormie] et leur dit: pourquoi dormez-vous? [Pourquoi avez-vous votre Conscience endormie?] Descendez et priez, afin que vous n’entrez pas dans la tentation [parce qu’il est clair que les personnes endormies tombent dans la tentation].» – Luc 22:42, 44-46

Donc, la Conscience, comme vous le voyez, est précisément celle qui doit s’éveiller. Cette Conscience est Tiphereth, qui est représentée par ce triangle ci-dessous. Pourquoi? Parce que Tiphereth fait partie de la Monade, qui est Chesed, Geburah et Tiphereth : L’Esprit, l’Âme Divine et l’Âme Humaine. C’est la Trinité qui travaille, unie à la Trinité supérieure. Les trinités supérieure et inférieure sont représentées en Jésus, le Bodhisattva, l’Âme Humaine. Donc, cette union est très importante pour mourir dans le Seigneur. C’est pourquoi dans La Grande Rebéllion, le livre écrit par Samael Aun Weor, il a déclaré:

«L’élimination des divers éléments inhumains que nous portons à l’intérieur est inconcevable sans l’élimination radicale des causes intrinsèques de nos défauts psychologiques. Évidemment, les Moi Causaux sont étroitement liés aux dettes karmiques spécifiques. Seul le repentir le plus profond et les négociations correspondantes avec les Maîtres de la loi peut nous donner la joie de réaliser la désintégration de tous ces éléments causaux qui, sous une forme ou une autre, peuvent nous conduire à l’élimination finale des éléments indésirables. Les causes intrinsèques de nos erreurs peuvent certainement être éradiquées de l’intérieur de nous, grâce aux œuvres efficaces du Christ Intime.»

Donc, lorsque nous parlons de l’annihilation de l’ego, là se trouve l’union de l’Âme Humaine, qui est embouteillée à l’intérieur de l’ego, avec le Seigneur Intérieur, le Christ Intérieur, le Sauveur individuel. Ensuite, il ajoute:

«Tant que le Christ Intime n’est pas né à l’intérieur de nous, la dissolution des causes de l’ego ne sera pas possible.»

Voilà donc l’importance de l’incarnation du Seigneur, parce qu’il est le Sauveur. Beaucoup de Gnostiques pensent qu’ils peuvent éliminer les causes de l’ego juste par eux-mêmes. Ce n’est pas possible. C’est pourquoi il y a beaucoup de confusion en relation avec cette rune Dagaz, car c’est ésotériquement cette rune se rapporte à un cycle. Tout cycle commence avec Dagaz et se termine par Dagaz. Quand nous entrons dans un temple de la Loge Blanche, avant d’entrer, nous faisons la rune et saluons, «Jachin, Boaz». Ensuite, nous entrons, parce que les gardiens ouvrent le Dagaz qu’ils ont formé avec leurs épées afin que nous puissions entrer. Une fois dans le temple, nous faisons ce que nous devons faire. Quand nous partirons, nous devons remercier. Pour remercier l’aide que nous avons reçue, nous croisons toujours nos bras sur notre poitrine. Cela se fait inconsciemment dans de nombreuses religions. Pour parler à Dieu, les gens croisent leurs bras sur leur poitrine et se concentrent dans leur cœur. Une telle action symbolise le fait de mourir dans le Seigneur, ou en d’autres termes, le fait qu’il faut mourir psychologiquement.

Comme il est écrit: «Au commencement était le Logos et le Logos était avec Dieu et le Logos était Dieu»; cela signifie, dans les trois facteurs de la révolution de la Conscience, dans Dagaz, qui est d’abord formé par les bras croisés sur Yesod, le sexe; cependant, lorsque nous avons nos bras sur notre poitrine c’est le commencement de la fin.

«La signification profonde de ce symbole c’est d’accomplir la volonté du Père sur Terre comme elle l’est dans le ciel, de mourir dans le Seigneur…»

Cela signifie annihilation de l’ego. Après avoir atteint la Deuxième Naissance dans Tiphereth, lorsque nous incarnons l’Âme Humaine, alors nous avons le devoir d’annihiler complètement l’ego ; ainsi, dans cet état, le Dagaz dans notre cœur, nous incarnons le Seigneur.

Comprenez que Tiphereth est celui qui incarne le Seigneur. Quand Tiphereth incarne le Seigneur, qui est la Parole, le Logos, il reçoit le titre de «le Fils de l’Homme».

Le Fils de l’Homme est un meirveilleux mélange que nous devons comprendre pour comprendre cette doctrine, car la rune Dagaz est liée à Alpha et Omega. Rappelez-vous que le Tecpatl (dague du silex) du Seigneur a déclaré: «Je suis l’Alpha et l’Omega, le commencement et la fin.» Cette déclaration est liée à la rune Dagaz. L’incarnation du Logos commence avec Dagaz et se termine avec Dagaz, dans notre cœur, Tiphereth.

Lorsque nous voulons faire ce travail, que nous devons faire, n’oubliez pas que Dieu est celui qui le fait à travers nous. Ne pensons pas à tort, comme l’ont fait d’autres Initiés, qui pensaient qu’ils pouvaient faire le travail seulement avec leur propre volonté, sans tenir compte de la volonté de Dieu. Ils se trompaient parce que Dagaz nous montre deux volontés, deux Thorns unis. Ceux-ci représentent également les deux volontés; les volontés féminine et masculine, sexuellement unies, pour naître de nouveau et pour mourir. Mais, annihiler les causes de l’ego ne sera possible sans l’incarnation du Seigneur.

«Tant que le Christ Intime n’est pas né à l’intérieur de nous, la dissolution des causes de l’ego ne sera pas possible.» – Samael Aun Weor

Au début, l’initié comprend l’ego et l’annihile. Il le fait en demandant à sa Mère Divine, Hadith, l’annihilation de cet ego qu’il a compris. Plus tard, cependant, si l’on veut entrer dans les causes mêmes de ces egos, les origines, accomplir une véritable repentance, il faut incarner le Seigneur dans Tiphereth-Venus. C’est parce que seul le Seigneur peut négocier de tels types de Karma; et c’est précisément ce que Dagaz nous montre. Ainsi, nous devons nous humilier pour que ces négociations soient réalisées. Mais, qui est celui qui fait de telles négociations avec la Loi (qui est représentée par le Soleil, rappelez-vous le cœur, Tiphereth, le centre de l’Arbre de Vie est symbolisé par Vénus et le Soleil)? Ceci est fait par le Soleil-Christ, le centre du système solaire, qui se rapporte à la Loi du Karma.

Seul le Seigneur peut négocier le Karma causal, seul le Seigneur peut nous sauver. Alors, la véritable repentance est précisément le symbole des deux bras sur la poitrine. La vraie repentance n’est possible que lorsque nous incarnons le Seigneur. Par conséquent, c’est ainsi que le Seigneur souffre dans le Monde Causal, Tiphereth, en négociant notre propre Karma. Lorsque le Logos est mélangé, mêlé avec nous, l’Âme Humaine, cette union s’appelle le Fils de l’Homme. Ainsi, en tant que Fils de l’Homme, il entre dans les tribunaux du karma quand il veut l’annihilation de certains egos causaux. Ensuite, les Seigneurs du Karma donnent l’accord ou pas. Ils pourraient dire: «Non, vous devez souffrir, et après cette souffrance, vous devez annihiler cet ego, avant cela, vous ne pouvez pas.» C’est quelque chose que de nombreux Gnostiques ne comprennent pas, même si le Maître l’explique très clairement. Certains egos causaux ont des Karmas forts, et vous devez négocier cela. Quand je dis, vous, je veux dire, l’Âme Humaine doit le faire, mais unie au Seigneur, parce que seul le Seigneur, incarné dans l’âme, peut faire de telles négociations.

Ainsi, l’initié doit souffrir dans le monde physique pour les conséquences de ces négociations. Parfois, ces négociations n’ont rien à voir avec la vie commune et ordinaire d’un Gnostique. Parfois, cela contredit les règles écrites dans de nombreux livres. C’est pourquoi Samael a déclaré:

«Que connaissent les Pharisiens hypocrites sur la vie intime des sages?

«Néanmoins, les Pharisiens osent attaquer les adeptes de la Grande Oeuvre. Jamais un Pharisien ne se croit confondu. Les Pharisiens haissent le Christ, ils le condamnent chaque fois qu’Il vient à la Terre. Les Pharisiens s’élèvent et se sont élevés et s’élèveront en rébellion contre le Seigneur qui vient les enseigner.

«Le Christ est jugé par les Pharisiens qui se croient sages. Ainsi, c’est ainsi qu’ils jettent des pierres contre lui.

«Le plus grave c’est l’ingratitude des Pharisiens. Ils attaquent le Christ avec les mêmes mots et enseignements qu’ils ont appris du Seigneur. Ils utilisent les paroles du Seigneur pour attaquer le Seigneur.

«Quelle absurdité est de juger par l’apparence et jeter des pierres contre le Christ.

«Un horrible Karma s’abatra sur les Pharisiens hypocrites. Les Pharisiens hypocrites involuent dans le règne minéral submmergé des mondes infernaux. La Seconde Mort et le lac brûlant de feu et de soufre attendent les Pharisiens hypocrites.

«Le «Moi» Pharisien existe à l’intérieur de chaque personne. Malheur à ceux qui ne dissolvent pas le «Moi» Pharisien!»

C’est ainsi que les initiés qui ignorent ceci attaque le Seigneur avec les mêmes mots écrits par le Seigneur. C’est parce qu’ils ignorent que le Seigneur souffre à l’intérieur de cet initié, qui doit subir un tel Karma, oui, le Seigneur est également là, mêlé à lui. C’est le mélange que nous devons comprendre, qui s’appelle le Fils de l’Homme. Il y a beaucoup d’Initiés qui ne comprennent pas cela, car pour comprendre cela, vous devez atteindre le niveau de Tiphereth et prendre le Chemin Direct, et incarner le Seigneur.

Une chose est d’atteindre Tiphereth, la Maîtrise, et prendre le Chemin en Spirale. Une autre chose est d’atteindre Tiphereth et prendre le Chemin Direct. Néanmoins, une chose est de prendre le Chemin Direct, et un autre est d’incarner le Seigneur! Pourquoi? C’est parce que l’initié est testé; donc après avoir pris le Chemin Direct, l’initié est testé par le Seigneur. S’il passe le test, le Seigneur s’incarne en lui, afin de l’aider à annihiler les égos causaux, la racine même de son propre ego.

Ainsi, être oint par le Seigneur est le grand espoir d’un Initié. Pour devenir un tel élu, nous devons passer cinq Initiations. Rappelez-vous que le Livre de l’Apocalypse déclare: «Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin», ou mieux dit: «Le commencement de la vie et la fin de la vie, qui est la mort».

deaths-headLa mort est symbolisée par le crâne traversé par deux os, qui est le même symbole de Dagaz, le symbole de la mort. Lorsque nous atteignons la mort de notre ego, nous sommes auto-réalisés, le symbole de la mort est précisément deux os, formant un X, avec un crâne au-dessus. En effet, c’est le cycle que la rune Dagaz nous enseigne:

«L’achèvement du cycle est égal à son Initiation plus l’expérience de sa révolution.»

Dagaz, en tant que symbole, est écrit dans le livre de la Genèse, qui déclare sous des mots très simples: «Et le soir et le matin était le premier Dagaz [qui symbolise également Day (Jour).]» Day, Dia en Espagnol, commence par «D» Dagaz. Chaque cycle, la première Initiation des Mystères Majeurs, est le premier cycle du soir et du matin. Il y a sept cycles écrits dans le livre de la Genèse, qui dit: «Et le soir et le matin était le deuxième jour… et le soir et le matin était le troisième jour…» et aussi pendant tous les sept jours. Qui est le soir? C’est la femme. Qui est le matin? C’est l’homme. Entre les deux, ils forment Dagaz.

Vous pourriez demander: «Pourquoi la femme est-elle le soir?» Parce qu’elle a l’utérus, à l’intérieur duquel se trouve l’obscurité, donc, elle crée, la lumière, la vie. Le fœtus dans l’utérus est dans l’obscurité pendant neuf mois. Donc, la femme est toujours la nuit et l’homme est toujours le jour. C’est pourquoi, dans la Kabbale, Tiphereth, qui est l’Orient, représente l’homme et Malkuth, qui est l’Occident, représente la femme. Ainsi, entre les deux Daleth, les deux Dorn se trouve Dagaz. Vous voyez maintenant comment cela fonctionne toujours. Ce cycle est montré dans la Bible de plusieurs façons. Par exemple, nous vous avons montré la façon dont nous devons effectuer l’Étoile Microcosmique, mais permettez-moi de vous dire qu’avant de commencer l’Étoile Microcosmique, nous devons croiser nos bras sur notre poitrine et demander la protection de notre Être Intérieur, pour que notre Être Intérieur nous donne l’énergie et la force, le pouvoir nécessaire pour que cette étoile nous protège. Ensuite, nous descendons nos bras à côté de notre corps, et commençons à réaliser l’Étoile Microcosmique, qui se termine par la rune Dagaz aussi.

C’est le cycle complet, le commencement et la fin. N’oubliez pas cela, car si nous manquons cela, nous nous éloignons du Chemin, parce que la volonté de Dieu est le commencement et la volonté de Dieu est la fin. Dieu est celui qui crée; Dieu est celui qui annihile l’ego. N’oubliez pas cela. Nous, les époux, effectuons le travail de Magie Sexuelle, mais celui qui éleve l’énergie du bas vers le haut, c’est Dieu, le Ruach Elohim. Ensuite, lorsque nous devenons deux fois nés, si nous prenons le Chemin Direct, nous devons annihiler complètement l’ego.

Cependant, si nous prenons le Chemin Spiral, nous allons sur le Chemin des hasnamussen: ceux qui annihilent l’ego peu à peu.

Donc, le chemin du Fils de l’Homme est différent, il incarne le Seigneur et atteint la mort complète dans la Seconde Montagne. Ensuite, il effectue des sacrifices pour l’humanité, qui est un autre X, un autre Dagaz, du Jour. Pour être Maître du Jour, vous devez travailler avec cette rune merveilleuse Dagaz.

L’Expression de la Parole

Eh bien, quand vous imaginez la langue de Tonatiuh, qui est le Tecpatl (Dague de Cilex, Daga en Espagnol), la rune Dagaz, l’épée de Samael, l’instrument de la Parole, vous comprenez ce qui est écrit:

À celui qui sait, la parole donne pouvoir. Personne ne l’a prononcé, personne ne la prononcera, sauf celui dans lequel la Parole est incarnée. L’essence de la Parole est pouvoir, c’est l’omnipotence. – Roman Rosicrucien d’Arnold Krumm-Heller

Donc, incarner la Parole est nécessaire sur le chemin. La Parole se rapporte à Dagaz, qui, comme vous le voyez, se rapporte à Daath ; le mystère de la Sephirah Daath, le mystère de la gorge, le mystère de Hadith, la Mère Divine, qui fleurissent sur mes lèvres fertiles, faite Parole.

Lorsque vous voulez voir comment le mot Jean est écrit en Grec original dans le livre de l’Apocalypse, vous trouvez qu’il est écrit Ἰωάννης, Iohannes. IO-HA-NN-ES. C’est pourquoi Samael Aun Weor a déclaré dans son livre Logos, Mantra, Théurgie que le mot Johannes est divisé en: IEOUAMS, les sept voyelles, représentées par sept runes, à savoir la rune Is, la rune Eihwaz, la rune Othila, La rune Ur, la rune Ar, la rune Man, et la rune Sig à la fin.

ieouams

On peut voir dans le graphique comment les sept voyelles de Johannes sont représentées dans les sept runes, qui se rapportent aux sept voyelles du mot que nous devons prononcer pour activer les sept chakras. Nous déclarons que ces voyelles sont sept mantras, mais quelles sont les voyelles? Ce sont des sons parfaits dans lesquels la gorge n’est pas serrée; en voyelles, la gorge ouverte change selon une position de la bouche et de la langue. Mais, en consonnes, il y a de lutte, frottement des cordes bronchiques, qui, lorsque serrés produit des sons disharmonieux. Les voyelles sont prononcées facilement: Ihhh, Ehhh, Ohhh, Uhhh, Ahhh, Mmmm, Sssss.

Nous vous avons dit dans une conférence précédente que le H est aussi une voyelle, donc, si vous êtes observateur, vous verrez que le H est derrière toutes les voyelles. En Français, afin de montrer le son d’une lettre individuelle, vous placez le H devant cette lettre. Par exemple, la lettre I, si vous mettez le H là, comment ça sonne? Ih, voilà comment nous l’avons appris. Si nous mettons le H devant le E, alors le son est Eh. Le son de la lettre O est Oh; la lettre U est Uh. Si vous mettez la lettre H devant la lettre A, le son est Ah. Cela indique un son, un souffle, le H, la rune Hagal, qui est juste un simple souffle, vous voyez? Une simple exhalation de la vitalité de vos poumons: Ih, Eh, Oh, Uh, Ah.

Donc, placez le «H» pas au début, mais après les cinq premières voyelles. Pour le M et le S, il ne faut pas.

Alors, Ih, Eh, Oh, Uh, Ah, M, S se rapportent au mot Johannes en Grec et en Latin. En Allemand, on dit aussi Johannes. En Anglais, c’est John, où on ne trouve que quatre lettres (la forme Galloise de Ieuan, ainsi John, Ioan a été adopté pour la version autorisée de la Bible). En Hébreu, nous disons: «I-O-HA-NNAN», voilà comment nous le disons, Yohannan. Ceci est très important, très profond, parce que tous ces sons proviennent de la gorge, les tons parfaits du Verbe de Dieu, simple. Dans les temps anciens, il y avait plus de voyelles, mais en ce temps nous enseignons seulement sept associés au mot Jean. En effet, Jean est celui qui représente la Parole, le Verbe. Voilà pourquoi nous citerons toujours les premiers versets de l’Évangile de Jean:

«Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. Le même était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par lui ; et sans lui, rien de ce qui a été faite n’aurait été faite. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes et la lumière luit dans les ténèbres.. et les ténèbres ne l’ont pas compris. Il y avait un homme envoyé de Dieu, dont le nom était [IEOUAMS, Ieuan, Johannes, Yohannan, Jean, Verbe].» – Jean 1: 1-6

Vous voyez? Aussi simple que cela; prononcez juste IEOUAMS comme cela. D’autres lettres, les consonnes, sont des bruits qui sont prononcés avec la langue et la gorge serrée, ils ne sont pas des sons parfaits.

C’est la raison pour laquelle Futharkh a le «H» à la fin parce que la rune Hagal est le souffle qui contient le reste et toutes les lettres du Futharkh Runic; nous ne pouvons pas prononcer une lettre sans le souffle, le «H».

La nature a toujours un côté positif et un négatif, masculin et féminin, Ida et Pingala. Une force propulse et une autre retient. La gorge, Daath, est l’Arbre du Bien et du Mal, avec deux tendances opposées: Benediction ( «bien parler de, bénir,» venant de bene «bien» et dicere «parler» – Bless-Sing) et Malediction (du Latin male «mal» et dicere «dire» – donner la langue à) qui lutte constamment. Dans notre corps physique ce combat sonore se déroule dans notre bouche.

Dans Daath, quand il y a la compréhension de ces opposés la Parole de Dieu naît. Une telle compréhension est déjà fait dans les sept voyelles; mais, dans les consonnes elle ne l’est pas.

Le souffle (Hagal) opèrent sur les cordons des bronches, afin de prononcer les voyelles et les consonnes; le son des sept voyelles change en fonction de la position de la bouche (langue). Mais, dans les consonnes il y a lutte, le frottement des cordes, des bronches qui, lorsqu’ils sont unis produisent des sons discordants. Les consonnes ne sont pas des tons mais des bruits; et ceux-ci trouvent l’harmonie seulement lorsque la bouche et la langue prennent une position différente, lorsqu’en union avec le son d’une voyelle, c’est-à-dire, avec de nouveaux mouvements de la bouche et de la langue.

Les voyelles sont des sons parfaits, mais les consonnes sont des sons imparfaits qui ont besoin de l’aide, l’aide des voyelles afin de donner un sens. Vous dites par exemple, «B». Si vous observez votre langue, vous verrez que lorsque vous prononcez une consonne, vous devez unir avec une voyelle, afin de donner un sens, dans toutes les langues. Le langage de mot vient du mot lingua, «langue», cela signifie la manière avec laquelle vous bougez la langue. Voilà pourquoi, lorsque vous investiguez sur l’origine des langues, ou l’origine des différentes langues en d’autres termes, c’est la façon dont vous prononcez la Parole, selon votre race, selon la langue que vous parlez: langues différentes, différentes façons dont vous bougez votre langue. Par exemple, nous allons toujours dans les langues anciennes comme le Latin, le Grec, le Sanskrit, le Chinois. Même ici dans les Amériques, vous trouverez les Nahual, les Mayas, les langues différentes qui viennent de la même racine. Watan est la langue des Atlantes, mais cette racine est également d’une autre langue, qui est la Langue d’Or. Quand on parle de la Langue d’Or, nous parlons une seule langue. C’est cette langue qui a été dit au commencement, et que les gens anciens prononçaient. Cette langue était liée aux forces de la Nature. Cependant, nous l’avons perdu à cause de la fornication, parce que la gorge est liée aux glandes sexuelles.

Il est facile de voir que lorsque l’homme arrive à maturité sa voix change, parce qu’il produit du sperme dans ses testicules. La femme change également sa voix, à cause de la force sexuelle de ses ovaires. Ainsi, les organes sexuels sont liés à la gorge, parce que les deux sont représentés par la lettre Hébraïque Hei ou «H».

Ainsi, Yod, Hei, Vav, Hei est YHWH. Un H, ou Hei, représente les organes sexuels, et l’autre «H» représente la gorge: les deux sont des organes féminins. Alors, voilà la relation entre les deux polarités de l’énergie sexuelle dans les parties génitales et la gorge.

Lorsque cette humanité a forniqué dans les temps de la Lémurie, peu à peu, nous avons perdu le pouvoir de la Langue d’Or, qui était parlé en relation avec la Nature. Cette langue est encore parlée par les Anges et par les gens d’autres planètes. Mais, il y a beaucoup de dérivations de cette langue, et sur cette planète nous trouvons beaucoup. Voilà pourquoi, lorsque nous donnons des conférences nous associons toujours cette parole donnée, cette connaissance donnée, avec des mots vanat du Sanskrit, ou du Latin, Grec, Maya, parce que tous sont liés à la Langue d’Or, tous viennent de la même racine.

Maintenant, nous parlons de l’alphabet Nordique, les pays Nordiques sont en relation avec les Nordiques, la Race Racine Européenne. Nous y trouvons une langue qui est très semblable à l’Hébreu dans son intonation, qui est l’Allemand. En Europe, la langue Allemande a ses racines dans les runes. Voilà pourquoi dans la cinquième Race Racine, dans le temps des Allemands et la Seconde Guerre Mondiale, quand ils étudiaient la racine de leur propre langue, ils ont trouvé les runes. Oui, l’Allemand est lié à elle. Cependant, les runes ne sont pas seulement la racine de la langue Allemande, mais aussi de l’Hébreu, du Grec, du Latin et de nombreuses langues indigènes en Amérique sont enracinées dans les runes, les forces de la Nature. Ce sont des variantes de l’antique alphabet, l’alphabet runique, qui a été écrit dans les Races Racines précédentes. Comme nous l’avons dit: l’Hébreu, le Latin et beaucoup d’autres langues, même leurs alphabets sont dérivées de la Langue d’Or. C’est ce que nous devons comprendre.

Habituellement, les gens associent la langue Runique avec la langue Allemande, et c’est parce que la cinquième Sous-Race Aryenne, les Allemands, pendant la Seconde Guerre Mondiale, a pris l’alphabet runique afin d’étudier leur héritage. En effet, ils ont trouvé la racine de celui-ci dans cette langue, dans cet alphabet. Nous, les Gnostiques, n’ignorons pas cela, mais nous avons également étudié et trouvé les runes en Amérique, en Mexique, les Mayas et les Incas; par conséquent, nous savons que les runes Américaines sont plus anciennes que les runes que l’on trouve en Europe. C’est parce que le Mexique et l’Amérique Centrale appartenaient à la Lémurie, avant qu’elle ne coule. Lorsque l’Atlantide a émergé de l’Océan Atlantique, le Mexique et l’Amérique Centrale sont devenus une partie de l’Atlantide. Lorsque la civilisation Atlante a sombré dans l’Océan Atlantique, le Mexique et l’Amérique Centrale sont restés. Voilà pourquoi nous énonçons en relation avec les runes de l’Amérique que ses runes sont très anciennes. Certaines appartenaient aux runes Atlantes, et d’autres à la Lémuriens.

Ainsi, lorsque nous étudions l’alphabet Nordique, en particulier la rune Dagaz, nous trouvons comment le mot Hébreu Daath, connaissance, est lié à elle.

De Daath, la gorge, la rune Dagaz, est liée à la lettre E, dont le son est Eh. Dans le Futharkh il est appelé Eihwaz. Parfois, il est appelé la rune Ehe, qui est présentée sans une ligne verticale, semblable à la rune Sig, mais différent. Nous montrons ici avec la ligne verticale, la traversant, afin de représenter la lettre E, qui est une modification de Eihwaz.

ehewaz

Il est déclaré que Eihwaz se rapporte à la gorge, parce que le son Eh, vibre dans la gorge. Ceci est très important, parce que Dagaz est liée à Daleth, à Daath, l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal.

Or, parmi les runes, la rune Eihwaz est aussi appelée la rune Yew. Beaucoup se demandent pourquoi Eihwaz est appelée la rune Yew et pourquoi Eihwaz est lié à l’arbre Yew (Ifs en Français)? Nous savons que l’arbre Yew est un arbre qui a toujours des baies rouges; il est semblable à un chypre. Il existe de nombreuses variantes de l’arbre Yew. Parfois, ils l’utilisent comme un symbole de l’arbre de Noël. L’arbre Yew est aussi appelé l’arbre Yggdrassil, lié à l’Edda. L’arbre Yew est le Yggdrassil. Mais, pourquoi est-il appelé arbre Yew? Eh bien, dans de nombreuses conférences nous enseignons que dans la gorge se trouve la Parole de Dieu qui est précisément Yew.

Nous avons expliqué que YEW se rapporte à Yod-Hei-Vav-Hei, quand nous avons parlé des voyelles de Dieu, le Verbe de Dieu. Le Verbe de Dieu se rapporte au Saint Nom de Dieu, très bien prononcé, avec un ton parfait, donc écoutez et faites attention à ceci: Nous avons dit que les voyelles sont des tons parfaits, et les consonnes sont des bruits, donc pour nommer Dieu, vous devez le nommer avec des voyelles. Depuis, quand nous disons, par exemple Yod-Hava, nous prononçons quelques consonnes.

Alors, étudions les quatre lettres Yod-Hei-Vav-Hei. Nous comprenons que, en Hébreu pour écrire le mot Hei, la lettre Hei ou pour le préciser, nous le faisons avec la lettre Hei et la lettre Aleph. De cette façon, nous comprenons pourquoi, dans la langue Hébraïque, parfois, quand on prononce «Ah» à la fin du mot, ou au milieu du mot, au lieu d’écrire la lettre Aleph, nous écrivons la lettre Hei. Ainsi, la lettre «H» ou autrement dit la lettre Hébraïque Hei substituait toujours le son, le ton «Ah.» Maintenant, la première lettre du Saint Nom de Dieu, qui est Yod, a le son III et I-AH. Et quand en Hébreu, vous voulez écrire le son de la lettre O ou U, nous les écrivons avec la lettre Vav.

letters-ref-vav-1

De plus, en ces temps, dans la langue Hébraïque, si l’on veut écrire «Oh,» nous mettons un point au-dessus du Vav ; ainsi, le Vav sonne «Oh.» Mais, si l’on veut écrire le son IH avec la lettre Vav, nous mettons le point en dessous; ainsi, le Vav sonne IH; mais, si l’on veut écrire le son EH avec la lettre Vav, nous mettons deux points en dessous, donc, le Vav sonne EH. Mais, si l’on veut écrire le son UH avec la lettre Vav, nous mettons le point dans son ventre, ainsi, le Vav sonne UH. Donc, quand nous lisons un mot écrit avec la lettre Vav, nous pouvons lire Oh, Ih, Eh ou Uh. Voilà pourquoi le mot YEW écrit avec des lettres Hébraïques montre la lettre Vav à la fin. Facile à écrire, n’est-ce pas? Le son EH se rapporte à la lettre Hébraïque Hei aussi; comme indiqué dans Yod-Hei-Vav.

Voilà pourquoi – basé sur la première explication – Diodorus Siculus (Grec: Διόδωρος Σικελιώτης, Diodoros Sikeliotes) dit que le Saint Nom de Dieu que Moïse a enseigné aux Israélites était I-A-O, trois voyelles, que dans d’autres conférences nous avons dit que vous pourriez aussi le lire I-E-U. Cela dépend de la façon dont vous le lisez, parce que si vous voulez écrire, Ieu ou Yew, en Hébreu, vous devez utiliser les trois lettres, Yod-Hei-Vav, du Saint-Nom de Dieu.

Les Gnostiques déclarent que le Saint nom de Dieu est IAO ou Y-E-W, c’est la raison pour laquelle ils appellent la lettre «Eh» ou rune Eihwaz, les Yew-lettres; les Yew lettres liées avec l’arbre Yew. Et ils demandent: «Pourquoi l’arbre Yew? Je comprends que c’est Yod-Hei-Vav, I-E-U, mais l’arbre Yew?» C’est parce que le son Eh, qui est également associée à Eihwaz, est liée à la gorge, et c’est dans la gorge dans l’Arbre de Vie que nous avons la Sephirah Daath, qui se rapporte à l’Arbre du Bien et du Mal.

En d’autres termes, la rune Eihwaz, la rune Eh, l’arbre Yew pointe à notre propre gorge, et la façon dont nous utilisons la Parole, que ce soit pour le bien ou pour le mal, car avec notre langue, nous pouvons bénir ou nous pouvons prononcer une damnation.

Le Pouvoir de la Langue

«Voici, nous mettons le mors dans la bouche des chevaux pour qu’ils nous obéissent, et nous dirigeons tout leur corps. Voici, même les navires, qui sont si grands et que poussent des vents impétueux, mais ils sont dirigés avec un très petit gouvernail, au gré du pilote. De même, la langue est un petit membre, et se vante de grandes choses. Voici, comme une petit feu peut embrase une grande forêt. La langue aussi est un feu, un monde d’iniquité : Ainsi est la langue parmi nos membres, souillant tout le corps, et enflammant le cours de la nature, et elle est enflammée du feu de l’enfer. Car toutes sortes de bêtes et d’oiseaux, de reptiles, et des choses dans la mer, sont apprivoisés, et ont été apprivoisés par l’humanité. Mais la langue personne ne peut la dompter, c’est un mal indiscipliné, plein de poison mortel. Avec elle nous bénissons Dieu, même le Père, et avec elle nous maudissons les hommes, qui sont faits selon la ressemblance de Dieu ; De la même bouche sort la bénédiction et la malédiction. Mes frères, ces choses ne doivent pas être. Est-ce qu’une fontaine envoie au même endroit l’eau douce et amère? Le figuier [mieux dit arbre Yew] peut-il, mes frères, porter des olives? Ou une vigne, des figues? Donc aucune fontaine ne peut produire à la fois l’eau salée et fraîche.» – Jacques 3:. 3-12

Alors, voici l’Arbre du Bien et du Mal, le Figuier, l’arbre Yew, le Yggdrassil, qui est le même Frêne trouvé dans l’opéra de Wagner. Voilà pourquoi l’arbre Yew est lié à la rune Eihwaz, la gorge.

Beaucoup de gens dans les temps anciens, et dans la Seconde Guerre Mondiale, associaient kabbalistiquement cela, et dit: «Ceci est la rune des Juifs», liés aux Israélites. C’est parce que pour écrire le mot Juif en Hébreu, vous l’écrivez avec Iod, Hei et Vav. Le sexe est toujours kabbalistiquement associé à la gorge, à l’Arbre du Bien et du Mal. Une personne est parfois bien, parfois mal, cela dépend de la façon dont il utilise la langue.

Alors, voilà comment la rune Eihwaz est associée à la rune Dagaz quand on voit Eihwaz traversée par une ligne verticale, comme le X formant les deux Daleths ou Dorns de Dagaz.

Tel est le mystère de l’arbre Yew, le Yggdrassil, Frêne, Figuier lié à Eihwaz, la lettre EH, ou la rune Ehe liée à la gorge, qui est la connaissance que nous approchons; l’Arbre du Bien et du Mal. Vous rendez-vous compte de cela? L’Arbre du Bien et du Mal est la force sexuelle que nous vous avons enseigné dans de nombreuses conférences.

Les gens pensent que l’Arbre du Bien et du Mal, la force sexuelle est seulement dans Yesod ; donc, s’ils ne forniquent pas dans Yesod, ils font le bien, pas le mal. Mais, ils oublient Daath, la gorge, parce que la gorge est aussi un organe sexuel, où vous pouvez créer des mots. Vous pouvez tuer avec vos mots.

Il me vient à l’esprit maintenant l’incarnation de Samael en tant que Jules César, quand il fut assassiné par le poignard de Brutus. Maintenant, en cette époque, le Maître Samael a dit que Brutus est venu à nouveau dans sa vie. Mais Dieu merci, il n’était pas assassiné physiquement, mais la dague de Brutus, qui est la langue, a bléssé sa connaissance. C’est parce que les traîtres utilisent la langue afin de faire du mal. Si vous allez sur Internet, vous trouverez beaucoup de personnes qui utilisent la Parole, en utilisant les lettres, pour attaquer la Gnose, ou utilisent les lettres, les mots, pour trafiquer la doctrine de celui qui a l’épée aiguë à deux tranchant, dont la langue sort de sa bouche comme une dague à deux tranchants ou Dagaz, qui est le symbole de la Gnose, la connaissance.

Voyons, par exemple, lorsque vous lisez un livre, vous lisez les lettres écrites, qui sont des formes dérivées des runes, qu’elles soient des lettres Latines, des lettres Hébraïques, ou des lettres Grecques, c’est la façon dont vous recevez la connaissance. Mais, entre les lettres qui sont écrites et le mot qui est prononcé, il y a quelque chose, c’est l’Essence, l’Esprit, qui est l’air, qui est toujours caché derrière les lettres. Vous devez savoir comment entrer dans le sens de la lettre; c’est la raison pour laquelle nous l’avons dit, il est important d’étudier les lettres, l’origine de la Parole, afin d’entrer dans l’Esprit, qui se cache derrière les signes des lettres, que ce soit l’Hébreu, le Latin, etc.

Ainsi, dans chaque livre écrit par le Maître Samaël Aun Weor, il y a quelque chose derrière la lettre. Nous devons aller dans cela, même si son message est dévoilé et dit très clairement. Il y a quelque chose derrière que nous devons savoir comment pénétrer, parce qu’il s’adresse à l’Essence, à la Conscience ; la même chose est dite pour les livres de la Bible, ou n’importe quel Livre Saint. Ainsi, si nous lisons littéralement, nous perdons l’Esprit qui vivifie la Parole, et c’est malheureusement ce qui se passe en cette époque. Nous lisons, mais nous sommes paresseux, puisque nous lisons les livres, les livres sacrés et le message du Maître Samael, comme si nous étions en train de lire un journal, et cela est une erreur, parce que le message qui est écrit dans les livres du Maître Samaël Aun Weor est pour l’Esprit, la Conscience, et c’est seulement dans la méditation que nous pouvons extraire ce qui est caché là-dedans. De la même manière, nous devons lire la Bible ou le Coran. Malheureusement, en cette époque, les gens paresseux ne savent pas lire. Nous devons apprendre à lire.

Rappelez-vous que la connaissance dépend aussi de la façon dont nous disons les choses, car derrière les mots que je prononce, derrière cela se trouve mon souffle, qui est Aleph, le pouvoir des trois souffles akashiques: Père, Fils et Saint-Esprit dans mon corps. Donc, les mots doivent être prononcé; mais si j’utilise ma langue dans le mauvais sens, je peux même tuer avec mes mots, en donnant un mauvais conseil.

Beaucoup de gens tuent les intentions des chercheurs de la lumière, en enseignant des choses fausses. Ceci est très difficile et enseigner est une responsabilité très forte, parce que nous devons donner les bons outils à la Conscience. Mais, si l’on veut juste se vanter de nous-mêmes et dire des choses qui sont fausses, parce que nous voulons que les gens nous suivent, nous utilisons la Parole de Dieu dans le mauvais sens. Cette Parole est le Logos, le Fils. Rappelez-vous que le Père-Mère, le Père de l’essence, les poumons est l’organe ou l’instrument qui est utilisé par l’air afin de produire des sons. Ainsi, les poumons sont le Père. La langue est la Mère, et ce que vous prononcez sont vos enfants, le Fils.

«Mais à tous ceux qui l’ont reçue [le Verbe], à eux [le Verbe] leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, même à ceux qui ont la foi en son nom, qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. Et le Verbe a été fait chair, et il a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, gloire comme la gloire du Fils unique (Verbe) venu du Père, plein de grâce et de vérité. Johannes a porté témoignage de celui-ci (le Verbe), et cria, disant: ce fut (le Verbe) duquel je parlais, qui vient après moi est préféré avant moi: car il (le Verbe) était avant moi (IEOUAMS). Et de sa plénitude nous avons tous reçu, et grâce pour grâce.» – Jean 1: 12-16

Voilà pourquoi il est dit:

«À celui qui sait, la parole donne pouvoir. Personne ne l’a prononcé, personne ne la prononcera, sauf celui en qui la Parole est incarnée. L’essence de la Parole est le pouvoir, est omnipotence.» – Roman Rosicrucienne par Arnold Krumm-Heller

Ainsi, les vrais enfants d’Israël sont ceux qui ont le Verbe de Dieu incarné. Ainsi, Israël ne sont pas les gens qui vivent au Moyen-Orient, qui utilisent la langue dans le mauvais sens, mais ceux qui vivent au Moyen-Orient, l’Orient de l’Arbre de Vie ; car pour que nous puissions devenir un enfant d’Israël dans Malkuth, dans la chair, nous devons Connaître le Verbe dans Israël, dans le cœur, au Milieu, dans Tiphereth, l’Orient. Donc, si nous disons: «Je suis un enfant d’Israël», nous disons que nous sommes des Maîtres de la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs, parce qu’Israël est dans le cœur, c’est Jacob, la Sephirah du Milieu, Tiphereth.

En rapport avec les trois Patriarches Hébreux, Abraham est Chesed, Isaac est Geburah et Tiphereth, le cœur, est Jacob, Israël; ainsi, nous atteignons le niveau de Tiphereth lorsque nous aurons terminé le cycle de naître à nouveau. Alors nous devenons un Enfant d’Israël. Ainsi, les Enfants d’Israël sont les maîtres. Mais, en cette époque, les gens qui ne savent pas lire la Kabbale, qui ne sont pas Initiés, pensent que les Enfants d’Israël sont au Moyen-Orient; mais ces gens ne sont pas des Maîtres. Moïse, David, Zacharie, Ezéchiel, ce sont les Enfants d’Israël; mais des fornicateurs? Les gens qui forniquent comme des bêtes? Ils ne sont pas des Enfants d’Israël.

Nous devons comprendre en utilisant notre compréhension, notre compréhension dans Daath, Dagaz. Voilà pourquoi les anciens Pharaons étaient des enfants d’Israël, parce que comme Moïse ils étaient des Maîtres, des Maîtres autoréalisés. Quand nous devenons un enfant d’Israël alors nous devons parcourir l’ensemble du désert pendant 40 ans, afin d’entrer dans la Terre Sainte, qui est une transformation alchimique. Donc, pour cela nous devons incarner le Verbe dans le cœur (Tiphereth, Israël), et ceci est le mystère de Dagaz. Il est déclaré:

«Voici, il vient avec les nuages, et tout œil le verra, et ceux qui l’ont percé; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui, même si, Amen.» – Apocalypse, 1: 7-11

Ainsi, les nuages symbolisent le mystère qui est caché quand vous lisez. Ces nuages, sont les lettres dans lesquelles la Parole, la sagesse est cachée. Voilà pourquoi le Logos, qui est la Parole, le Seigneur a dit:

«Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin, dit le Seigneur [le Logos, le Verbe], qui est, qui était, et qui sera, le Tout-Puissant [El-Shaddai dans Yesod].» – Apocalypse 1: 8

Dans ces précédents versés et à l’intérieur de vous seul se trouve caché beaucoup de grandes choses. Le Seigneur, le Logos doit venir à vous. Lorsque vous vous rendez compte que, l’Alpha et l’Omega (la gorge et les parties génitales) sont liés au Pentagramme, qui est le Verbe fait chair.

penta_thumb

«Moi Johannes, qui suis également votre frère et compagnon dans la tribulation, et dans le royaume et la patience de Jésus-Christ, était dans l’île appelée Patmos, pour le Verbe de Dieu, et pour le témoignage de Jésus-Christ. [Voyez-vous? Pour le Verbe de Dieu]. J’étais dans l’Esprit le jour du Seigneur [Dagaz, qui est le Jour du Seigneur].» – Apocalypse 1: 9, 10

Quand il est dit dans le Jour du Seigneur, cela signifie dans le cycle. Dans quel endroit du cycle sommes-nous? Quand nous commençons ce chemin, nous ne sommes pas en Tiphereth ; nous sommes en Malkuth juste comme des débutants. Alors en tant que débutants, nous devons nous préparer pour que le Verbe puisse s’incarner en nous. Mais, le Verbe est lié à Johannes, à Jean – I-E-O-U-A-M-S, qui se rapporte aux sept églises.

«Et j’entendit derrière moi une grande voix, comme celle d’une trompette [le Logos], disant: Je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier, et ce que tu vois, écris-le dans un livre [ce livre est nous. Ce livre est nous même] et envoie-le aux sept églises qui sont en Asie [Assiah, le monde de la matière, le corps physique, le monde de l’action, qui est dans la colonne vertébrale]. À Éphèse [Chakra Muladhara], et à Smyrne [Chakra Swadhistana], et à Pergame [Chakra Manipura], et à Thyatire [Chakras Anahata], et à Sardes [Chakra Vishuddha], et à Philadelphie [Chakra Ajna] et à Laodicée [Chakra Sahasrara].» – Apocalypse 1: 10-11

Les sept églises sont les sept centres magnétiques qui vibrent dans Assiah, Malkuth avec les sept voyelles: I-E-O-U-A-M-S. Donc, c’est Yohannan. Autrement dit, en ce moment même, nous devenons disciples du Seigneur, le Logos. Nous devons mettre en activité les sept voyelles, pour que le Seigneur, le Logos puisse venir en nous, pour préparer le Temple pour le Seigneur, pour le Verbe. Voilà pourquoi nous devons apprendre à vocaliser. Voilà pourquoi le Maître Samaël Aun Weor nous a donné beaucoup de mantras, pour que nous puissions vocaliser, mettre en activité les Chakras en rapport avec les sept voyelles que nous pouvons éveiller. Ceci pour que l’Essence puisse voir, afin d’étudier la signification de la Parole, parce que l’œil dans la langue de Tonatiuh signifie clairvoyance. Mais, cette clairvoyance doit être unie à la clairaudience, à la télépathie, à l’intuition, etc.

fish-manLorsque vous lisez un livre de la Bible, ou un livre sacré, vous devez utiliser vos sept chakras, parce que c’est le Verbe. Yohannan doit comprendre cela. Rappelez-vous que les deux N de Johannes ou Yohannan, sont les deux Nuns (spermatozoïdes et ovule). Nun signifie poisson en Araméen. Si l’on observe la langue de Tonatiuh, il a la forme d’un poisson. Le poisson en Hébreu se prononce Dag. Oui, DAG est la manière dont vous dites poissons en Hébreu, Dag, Dagaz. Ils ont la même racine.

Quand on parle de Johannes ou Oannes nous nous souvenons aussi (יוחנן) Yohannan, avec deux Nuns, deux Dags. Il y a beaucoup de Dags, poissons mentionnés dans la Bible. Dans l’Ancien Testament, ils parlent de Dagon, l’homme poisson vénéré par les Philistins; Dagon, la force sexuelle du poisson, (און דג) Dag Aun. Beaucoup de gens disent que Dagon est mauvais, que Jean, Johannes est mauvais à cause du poisson…

Ecoutez, Jésus est également représenté par Ictus, par le poisson, parce qu’il est le Verbe, la même langue qui vient de la bouche, qui a la forme d’un poisson, Dag, Dagger, Dagaz, Ictus, Dagon, Oannes, Johannes, le Verbe. Mais, tout dépend de si vous êtes un Philistin, un fornicateur, si vous utilisez le pouvoir de Dagon à travers votre sexe et gorge de la mauvaise manière puisque vous adorez Delilah, la nuit.

Malheur à vous Samson de la Kabbale si vous permettez à Dag-Dagon de Delilah de vous séduire dans le jardin des délices, parce que vous lancerez alors votre vrai Poisson, qui est Ictus, le Seigneur, votre propre Dagon, qui signifie la force de votre poisson (spermatozoïde) à travers la fornication. C’est le symbole de Samson et Delilah et Dagon. Dag est poisson, et quand vous travaillez avec la Parole, vous devez travailler avec Dag, avec Ictus, avec la Nun de Yohannan, qui en Hébreu a deux Nuns à la fin.

iohanan

Les deux Nuns de Johannan sont le spermatozoïde et l’ovule, qui sont le support de Chet (Ida et Pingala) et le Verbe I-O. Vous voyez?

Nous avons parlé de la lettre ח Chet…. Chhhhhh, en Français, le son de Chet est guttural. Ceci est très important, parce que quand on voit le CH comme un mantra, ne prononcez pas le mantra CH (comme dans le CHat, la prononciation normale en Français) parce que CH vient de la langue Hébraïque, qui est la lettre Chet. Ainsi, Chet a un son guttural, pas cha (comme dans le chat). Parfois, on peut lire des mantras dans notre langue maternelle, mais rappelez-vous ce que le Maître Samael a dit:

La combinaison CH [lettre Chet ] est considérablement plus abondant dans les mantras Hebreux; il a un immense pouvoir magique. – Samaël Aun Weor, Logos Mantra Théurgie

Alors, rappelez-vous, Chet ne fait jamais le son «CH» comme dans «chewy» parce qu’en Hébreu CH ne sonne pas entre vos dents, mais dans la gorge car c’est un son guttural. Ainsi, Chet est prononcé avec la gorge.

En Sanskrit, JIVAH [prononcé «Hivah»] est le Souffle de la vie. En Hébreu, la vie est [חי] CHAI. Or, en Hébreux la différence acoustique entre le H et le CH est presque légèrement; et bien que la perte du son H est une dégénérescence opérée en Espagnol et en Français, néamoins l’acquisition du son CH est un pas en avant, parce que – dans le sens mantrique – son action spiritualise la matière. Dans la Chine antique, SOUFFLE, le soufflz divin, est CHI, dont le son nous rappelle ICH en Allemand. (Huiracocha).

Alors, voici que lorsque vous prononcez le mantra CH vous prononcez comme un son H fort, qui est très commun non seulement en Hébreu, mais aussi dans les langues Allemande. En Espagnol ou en Anglais, ce son n’est pas très commun comme dans d’autres langues; en Asie, ils prononcent ce CH guttural très fortement. Ainsi, le nom Johhhhhaaaaanann, est écrit avec le Chet de (חי) vie.

«Et Yod-Havah Elohim forma Adam de la poussière du sol, et [sa gorge] souffla dans ses narines le souffle de [חי] vie, et Adam devint une âme vivante [החי].» – Genèse 2: 7

Rappelez-vous que la gorge de Dieu donne la vie. Ainsi, lorsque le son guttural ne se prononce pas d’une manière forte, il n’est pas Chet, mais Hei, qui est comme un soupir. Par exemple, «How are you?» est écrit avec le H, qui est marqué d’une manière très douce, souple comme un souffle, un soupir. Ainsi, les deux lettres, comme nous l’avons dit dans une conférence précédente, ont des sons semblables, le Hei est guttural mais comme un soupir (Hhhhhhhhhhhhaaaa), mais Chet est un son guttural très fort comme dans (חוה) Chhhhavah, Eve, qui signifie la Mère des (חי) Vivants.

Par exemple, regardons une autre similitude; (חית) Chet, Iod, Tav sont les lettres qui épellent Chet en Hébreu. Cependant, si vous enlevez les points modernes – parce que dans l’ancien Hébreu on n’écrit pas avec un point-symboles pour indiquer le son des voyelles – vous pouvez alors lire Chayot, qui s’épèlle de la même manière: Chet, Iod et Tav. Et qu’est-ce que Chayot? Cela signifie des animaux, parfois des créatures avec la vie, qui est Chaiah, Chayot. C’est précisément le problème avec les traducteurs. Dans les temps anciens, la langue Hébraïque n’a pas montré de points ou de lignes pour indiquer comment prononcer les voyelles dans ces mots. Ainsi, si nous écrivons Chet, ils pourraient penser que nous avons écrit le mot Chayot, mais nous pourrions aussi avoir écrit la lettre Chet. Donc, c’est le problème quand vous lisez quelque chose en Hébreu. Par conséquent, prennez la parole, puis communiquez avec le son, et utilisez votre intuition, pour voir l’Esprit qui vivifie la lettre, afin de comprendre ce que tel ou tel prophète a dit, parce que nous pouvons lire les sons de ces mots de la mauvaise manière.

Asana des Sept Voyelles

Maintenant, afin de travailler avec le Logos, pour faire ce que nous enseignons ici, nous devons activer les chakras. Par conséquent, nous devons vocaliser tous les jours, I-E-O-U-A-M-S, tout en faisant les positions de l’Alphabet Runique avec le corps.

Effectuez la forme de la rune avec votre corps, et prononcez Iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiihhh, puis effectuez la forme de la rune Ehe avec votre corps et prononcez le son Eeeeeeeeeeeeeehhh, (nous devons concentrer le son dans la zone à laquelle la voyelle correspond dans notre corps ). Le son «Ih» résonne dans les glandes pituitaire et pinéale. Voilà pourquoi nous devons élever nos bras vers le haut, afin de former une ligne droite, puis prononcez Iiiiiiiiiiihhh.

Lorsque nous prononçons le son Eh, rappelez-vous que Eihwaz est liée à la gorge. Nous devons donc faire la ligne droite, la ligne transversale de la rune Eihwaz avec nos bras, de les plier au niveau du coude. La gauche est relevée vers le haut, et le droit est maintenu vers le bas, c’est la rune Ehe. Lorsque nous prononçons Eeeeeeeeeeeehhh, nous sentons la vibration dans la gorge.

Ensuite, nous formons le O Runique avec la rune Othila, qui est le grand O et se concentrer dans notre cœur; Ooooooooooooohhh.

Ensuite, nous faisons la forme du U, la rune Ur, avec notre corps, les deux bras vers le bas tenue devant vos jambes tout en faisant face au sol; ici nous nous concentrons dans notre ventre; Uuuuuuuuuuuuuuuuu.

Ensuite, nous faisons la forme de la rune Ar avec un corps droit. Nous ouvrons notre jambe droite, nos bras sont proches du corps et nous nous concentrons au milieu des poumons, la glande thymus, en prononçant Aaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhh. Le son de la Nature, les forces de la nature viendra à nous et activeront ce chakra, grâce à la forme de la rune que nous faisons avec notre corps.

Ensuite, nous élevons nos bras, comme une supplication au ciel, formant la lettre Y avec notre corps, qui est la forme de la runique Man. Ensuite, nous nous concentrons dans notre prostate ou utérus et prononcons le son de la lettre M: Mmmmmmmmmmmmmmmmm.

Ensuite, nous nous accroupissons, sur la pointe de nos pieds, mettons les mains sur les genoux et, ce faisant, formons la forme de la rune Sig avec notre corps. Si vous deviez regarder votre corps, la colonne vertébrale forme une ligne, puis les fémurs forment la ligne médiane et, enfin, les mollets forment la dernière ligne de la rune Sig, les trois lignes de la rune Sig, et prononcons; Ssssssssssssssssssssssssssssss. Cette rune fait monter la force sexuelle, du coccyx, pour atteindre le sommet. Ensuite, nous nous étirons à nouveau à une position droite et avec nos bras vers le haut, nous commençons à nouveau avec la rune et prononçons Iiiiiiiiiiihhh et ainsi de suite et ainsi de suite…

Ceux-ci doivent être des mouvements rythmiques avec les sept voyelles. Voyons les graphiques suivants afin de comprendre comment le faire.

ieouams

Tout d’abord, effectuez la rune Dagaz; nous croisons les bras sur notre poitrine, et demandons à notre Être Intérieur, «Mon Père, mon Dieu, ma Mère, ma Divine Déesse, aide-moi à activer les sept voyelles, de sorte que Johannes, le Verbe de Dieu puisse préparer mon corps à l’avènement du Verbe, Jésus, dans mon cœur.»

Ensuite, nous commençons la pratique:

Prononcons «Iiiiiiiiihhh» tout en élevant nos bras et formant une ligne droite. Ensuite, nous baissons nos bras, et formons la lettre E, la rune Ehwaz, prononcons «Eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeehhh». Ensuite, nous formons la forme de la rune Othila en ouvrant nos jambes et placons nos bras au-dessus de notre tête, avec nos mains, et prononcons «Oooooooohhh». Ensuite, nous nous plions vers l’avant et formons la forme de la rune Ur, et prononcons «Uuuuuuuuuuuuuu». Nous revenons alors en arrière, et ouvrons notre jambe droite, formant la rune Ar, et prononcons «Aaaaaaaaaaaaaaaaaahhh». Ensuite, nous élevons nos bras au-dessus de notre tête, les mains dehors, suppliant, et prononcons «mmmmmmmmmmmmmmm». Enfin, nous nous accroupissons et nous reposons sur nos talons formant la rune Sig, et prononcons «Ssssssssssssssssss». Nous pouvons continuer à faire tout cela autant de fois que nous voulons, en terminant toujours avec la rune Dagaz en croisant les bras sur notre poitrine et donnant grâce à notre Dieu Intérieur. Nous faisons cela parce qu’Il est celui qui attire les forces et les met en activité dans nos chakras.

Nous vous conseillons de faire le tour complet de IEOUAMS sept fois. Une fois que vous avez terminé le Sssss, et que vous voulez continuer, alors redressez vos bras à nouveau, et prononcez le Iiiiiiiiiiihhh, etc. Réalisez les sept voyelles comme nous l’avons dit, faites les de cette façon, en formant la forme des lettres des runes avec votre corps, tous les jours, sept fois. Si vous voulez le faire quatorze fois, c’est bon aussi.

Rappelez-vous que vous attirez les forces de la Nature dans votre corps. Les forces solaires sont dans la Nature et dans votre corps, dans votre Mère Divine Kundalini. Chez l’homme, la Mère Divine Kundalini est représentée par sa femme. Maître Samaël a déclaré:

«Femmes, écoutez-moi: Shakti doit être vécue royalement pendant les rapports sexuels comme Maya-Shakti (Femme-Eve-Déesse). C’est seulement de cette façon que vous pouvez réussir dans la consubstantiation de l’amour dans la réalité psycho-physiologique de votre nature. L’homme Gnostique doit personnifier Shiva (le Saint-Esprit) durant le Sahaja Maïthuna (Magie Sexuelle) et se sentir inondé de cette merveilleuse force du troisième Logos.» – Le Mystère de la Floraison d’Or

Le Christianisme parle des trois Marie: Marie dans le Cosmos, Marie dans la Nature et Marie dans votre propre corps. Ce sont les trois Marie.

Mais, la Marie dans votre propre corps se rapporte à la Mère Divine; mais quand nous nous référons aux hommes, Marie se rapporte à leur épouse, comme Marie-Madeleine à Jésus. Par exemple, relisons l’Évangile de Jean:

«Or, se tenait là près de la croix de Jésus sa mère [kundalini.] [Qu’est-ce que la croix de Jésus? Dagaz est la croix de Jésus, peu importe où vous le placez, que ce soit dans votre Yesod, vos organes sexuels, que ce soit dans votre coeur, ou dans la gorge. C’est la croix de Jésus, les deux polarités, les deux volontés. Ainsi, au pied de la croix se trouve Marie, toujours, la Mère Divine, la force sexuelle, l’aspect féminin de l’Esprit Saint] et, la femme de Cléophas [qui signifie «Vision de Gloire». Lorsque vous commencez à annihiler votre ego, alors vous entrez en contact plus étroit avec votre Mère, et vous commencez à avoir des expériences avec votre Mère Nature. Mère Nature est un Être qui existe dans la 4ème Dimension, une force, une intelligence. Mère Nature est détruite par les habitants de la Terre de cette époque, mais l’Initié, Gnostique, vénère la Mère Nature, qui est la sœur de Marie, notre Mère Kundalini]. Et Marie-Madeleine [l’autre Marie est Sa femme].

«Jésus, voyant sa mère, et le disciple [qui est le Bodhisattva Johannes, la Parole], qu’il aimait, debout, il dit à sa mère: Femme, voici ton fils! [La Parole est ce Fils. La femme est la gorge, la mère dans ma gorge, Daath. Voici ton Fils, la Parole, est déjà purifiée, parce que je suis en train de mourir sur la croix. Je remercie que Je suis mort sur la croix, il a l’Âme Humaine, Tiphereth, est purifié. Maintenant, il n’a pas d’ego, il est complètement mort]. Puis il dit à son disciple: voici ta mère, et à partir de cette heure-là, [cette initiation], le disciple la prit dans sa propre maison, [sa propre maison, son propre temple, son propre corps].» – Jean 19:26, 27

Ainsi, l’Évangile de Jean est l’Évangile de Johannes. Johannes est le Fils de l’Homme, qui est l’union de Jésus et de Jean. Jean est l’Âme Humaine, Tiphereth. Ainsi, quand Jésus dit à l’Âme Humaine: «Voici ta Mère», il voulait dire: «maintenant que tu n’as aucun ego» (parce que le Jésus Intérieur a annihilé les causes de cet ego, dans le Monde Causal). «Maintenant, voici ta Mère» – cela signifie que Johannes (l’Âme Humaine) est vraiment devenu un enfant de la Mère Divine, que ce soit dans la Nature, individuellement ou dans le Cosmos.

Ce sont les trois Maries. Jésus a réalisé cela grâce à Marie-Madeleine, les deux M. Tel est le mystère de M.M., Marie-Madeleine, le Mystère parmi les Francs-Maçons dont aucun d’entre eux ne connait. Bien qu’ils aient leur Marie-Madeleine, ils forniquent avec elle. Nous devons transmuter et transformer Marie-Madeleine en une créature Sainte. C’est le chemin. Ainsi, grâce à Marie-Madeleine, la Mère Divine est maintenant avec Johannes, le Fils de l’Homme, parfait. Tel est la signification de ce verset, que nous lisons au chapitre 19.

Voilà pourquoi quand Maître Jésus ressuscite, ce disciple est là derrière quand Jésus marche avec Pierre. Cela a un autre symbole:

Quand ils eurent diné, Jésus dit à Simon Pierre, «Simon, fils de Jonah, m’aimes-tu plus que ceux-ci?»

«Oui, Seigneur,» a-t-il dit, «Tu sais que Je t’aime.»

Jésus a dit: «Pais mes agneaux.»

Encore une fois Jésus a dit: «Simon, fils de Jonah, m’aimes-tu?»

Il répondit: «Oui, Seigneur, tu sais que Je t’aime.»

Jésus a dit: «Prends soin de mes brebis.»

La troisième fois, il lui dit: «Simon, fils de Jonah, m’aimes-tu?»

Pierre fut peiné parce que Jésus lui a demandé la troisième fois, «m’aimes-tu?» Il a dit: «Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que Je t’aime.»

Jésus a dit: «Pais mes brebis [Prendre soin des Âmes de mon peuple, enseigne leur]. En vérité, en vérité, Je te le dis, quand tu étais plus jeune tu t’habillais et allais où tu voulais; mais quand tu es vieux tu étireras tes mains, et quelqu’un d’autre t’habilleras et te conduiras où tu ne voudras pas aller.» Jésus a dit cela pour indiquer le genre de mort par laquelle Pierre glorifierait Dieu. Puis il lui dit : «Suis-moi!»

Pierre se retourna et vit que le disciple que Jésus aimait les suivait. [Ce fut Yohannan, qui se pencha sur la poitrine de Jésus au souper et avait dit: «Seigneur, qui va te trahir?» Quand Pierre le vit, il demanda: «Seigneur, que lui arrivera-t-il?»

Jésus répondit: «Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe? Tu dois me suivre.» – Jean 21: 15-22

Cela signifie qu’au début, l’Initié doit travailler avec Pierre. Pierre nous montre le chemin, qui est la transmutation de la force sexuelle. Lorsque Pierre demanda: «Seigneur, que lui arrivera-t-il? » Derrière eux se trouvait Johannes, Yohannan, Jean. Maître Jésus a dit: «Si je veux qu’il m’attend jusqu’à ce que je vienne, que t’importe? Tu dois me suivre.» C’est comme dire: «tu dois d’abord travailler très dur pour naître à nouveau, et si tu atteind la Maîtrise, Yohannan m’attend, le Verbe.»

Alors qu’est-ce que cela signifie pour vous? «Vous devez seulement continuer à travailler avec les trois facteurs et lorsque vous atteignez le niveau de Tiphereth, alors Moi, le Logos m’incarnerai dans l’Âme Humaine, et nous viendrons avec vous dans la glande pinéale.» Tel est la signification de celui-ci.

Questions et Réponses

Public: Si la femme est sur son cycle, peut-elle effectuer les runes?

Instructeur: Il est préférable si elle ne le fait pas, parce que quand vous effectuez ces mouvements runiques, vous transmutez les forces de la Nature dans votre corps. Le corps d’une femme dans son cycle lunaire rejette les toxines, elle rejette les forces négatives au cours de son cycle. Ceci afin de se purifier. C’est précisément le corps d’une femme, il va de pair avec la Nature. Donc, si une femme fait les runes, alors, en substance, elle transmute les toxines qu’elle libère naturellement, les absorbant ainsi à nouveau, ce qui n’est pas bien. La meilleure chose qu’une femme peut faire est de vocaliser les voyelles mentalement et être tranquille, pour que le Seigneur puisse activer les Chakras de haut en bas. Ces forces vont également aider à rejeter les toxines et tout le reste que la femme rejette lorsqu’elle a ses règles. Dans le cas contraire, si elle le fait dans l’autre sens, elle prendra les forces de la Nature dans son corps et en les élevant, elles se mélangent avec les toxines qu’elle libère pendant les règles; ce n’est pas bien. Donc, mon conseil est de vocaliser mentalement, ou de méditer, pendant cette période.

Public: Quelle jambe va du côté de la posture runique correspondant à la voyelle A?

Instructeur: Vers la Droite. Le côté droit est toujours celui qui ouvre dans cette posture Runique.

Public: Où en ligne, ou quel livre, pouvons-nous trouver des illustrations montrant toutes les positions pour I-E-O-U-A-M-S?

Instructeur: Il n’y a pas de livre. Le Maître Samael a écrit sur certaines runes, pas toutes. À propos de Dagaz, il la mentionne simplement, mais sans dire Dagaz, mais il est évident qu’il connaissait le mystère de Dagaz, qui est le mystère du cycle, qui est écrit dans de nombreux livres: «Le soir et le matin était le premier jour, Je suis l’Alpha et l’Oméga, le cycle de la vie et la mort.» C’est le cycle de Dagaz, le commencement et la fin de toute initiation. Bien sûr, il a parlé dans tous ses livres, sans dire que cela est lié à Dagaz, spécialement, ouvertement. Mais, maintenant que nous enseignons au sujet des runes, nous enseignons que cela est lié à Dagaz, parce que le symbole simple de Dagaz est précisément la fermeture de nos bras sur notre poitrine. C’est le symbole simple qui consiste à faire la volonté de Dieu, mourir dans le Seigneur.

Voilà pourquoi, quand nous observions certains Gnostiques qui ne commencent pas ou ne termine pas l’étoile microcosmique en croisant les bras sur leur cœur, et pourtant ils enseignent la mort psychologique, nous nous demandons, comment cela peut-il être? Autrement dit, comment peuvent-ils enseigner une telle chose erronée, et parler de «mourir dans le Seigneur»? En effet, ils n’enseignement pas la mort réelle, selon le Seigneur. Et ce parce qu’ils ignorent le Seigneur. C’est en enseignant que nous devons comprendre.

Donc, nous avons fait un graphique en mouvement lié aux sept voyelles afin de vous l’illustrer. Je l’ai appris quand j’étais avec le Maître Samaël Aun Weor, au Mexique; Je l’ai appris au Mexique. J’enseigne maintenant, et bien sûr, je n’ai jamais trouvé quelque chose écrit à ce sujet. Mais, il y a beaucoup de choses que le Maître Samael a enseigné qui ne sont pas écrites. Mais, puisque nous sommes dans le temps de la fin, et que vous en avez besoin, je vous les enseigne. Donc, mettez en pratique afin de les activer et afin que vous puissiez en profiter. Le Maître Samael conseille la vocalisation des sept voyelles dans plusieurs de ses livres.

Public: Quel est le meilleur moment pour faire les runes?

Instructeur: Le meilleur moment pour faire les runes est le matin, quand le corps est reposé. Le matin, vous trouverez beaucoup de forces de la Nature, la lumière solaire que le Soleil a laissé dans la Nature. Donc, si vous profitez de ce moment, et faites les runes, alors vous prenez toute cette énergie dans votre Corps Vital. Rappelez-vous que Dagaz, Daath, l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal est lié aux sept voyelles que vous devez activer, les sept églises d’Asie.

Public: Vous avez mentionné Yew comme l’Arbre du Bien et du Mal. Pensez-vous que c’est une coïncidence que Yew (Arbre if) est le bois utilisé pour fabriquer des arcs et des flèches qui peuvent être utilisées pour chasser ou pour se nourrir ou faire la guerre? L’arc et la flèche comme phallus est très bien une analogie pour la fornication, n’est-ce pas?

Instructeur: Non, ce n’est pas une coïncidence parce que l’arbre Yew renferme de nombreux symboles. Rappelez-vous que les deux branches de l’arbre Yew sont la verticale et horizontale qui forment la croix. Donc, si nous disons que Jésus, le Christ est mort sur la croix de deux branches Yew , c’est précisément le sens: l’Arbre du Bien et du Mal, parce que l’arbre est l’homme et la femme, Dagaz. Mais, nous devons aller au-delà de l’homme et de la femme, nous devons aller au-delà du bien et du mal, comme les Dieux, et par cela nous devons mourir sur la croix de l’arbre Yew, les deux branches de l’arbre Yew. Voilà comment nous le déclarons symboliquement. L’Arbre du Bien et du Mal est la croix sur laquelle le Seigneur travaille, réalisant tous ses miracles dans l’être humain.

Public: Pouvez-vous expliquer plus au sujet du symbole du fouet que la momie a…

Instructeur: Oh, le fouet? Vous voulez dire aussi le sceptre du pharaon? Dans l’image du pharaon, vous voyez le sceptre dans la main gauche, et le fouet dans la droite. Eh bien, ce sont les deux symboles. L’Initié doit travailler avec les deux volontés; le fouet et le sceptre; la droite et la gauche, les deux forces. Le fouet est le plus souvent utilisé comme symbole de la volonté, mais c’est aussi le cas du sceptre, c’est la volonté bienveillante. Le fouet est celui qui exécute la justice, le karma.

Alors, voilà comment vous devez travailler avec les deux forces de Dagaz, toujours, la dualité. Bien sûr, au-dessus de la tête du pharaon vous voyez aussi la dualité; le serpent Hadith qui travaille avec le vautour de la mort, afin de parvenir à la l’Autoréalisation l’Être.

Public: Est-ce la Mère Marie la Pistis Sophie?

Instructeur: Eh bien, Pistis Sophia est unie à la Mère Divine, puisque, Pistis est le pouvoir, Pistis est l’intelligence, le Saint-Esprit, le pouvoir du feu. Sophia est la sagesse, qui est Chokmah, le Christ. Pistis Sophia ne peut pas être Pistis Sophia sans la Mère Divine Kundalini. Pistis Sophia a une Mère Divine Kundalini dans sept serpents. Pistis Sophia est l’Âme Humaine unie à Sophia; C’est Yohannan et Jésus ensemble.

Mais rappelez-vous: n’oubliez pas que l’Évangile de Luc, l’Évangile de la Terre déclare, d’abord la naissance de Yohannan-Baptiste, puis la naissance de Jésus au bout de six mois. C’est très important. Tout d’abord, travaillez avec Yohannan. Lorsque vous atteignez Tiphereth, alors à ce niveau, Jésus vient six mois après dans Malkuth. Le mystère du six est le mystère du sixième Arcane.

Prononçons avec notre langue; Amen, Aum.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Rune Dagaz