Rune Hagal

Saint et Bénis soit le nom indescriptible du Seigneur. Baruch Ha-Shem Adonai.

Le souffle se rapporte au mot et ceci est symbolisé dans la Rune Hagal du Futharkh ou Alphabet Nordique. Nous trouvons le glyphe de la Rune Hagal dans de nombreuses religions et philosophies, même au centre du Calendrier Aztèque.

rune-hagal

Comme vous pouvez le voir dans le graphique, la Rune Hagal est représentée par la lettre H, et par la lettre X coupée par une ligne verticale ou horizontale en son milieu. Le X traversé par une ligne verticale ou horizontale forme l’étoile à six pointes, qui est un symbole que l’on trouve dans de nombreuses religions. Nous trouvons l’étoile à six pointes parmi les Hébreux, où elle est appellée l’Étoile de David, ainsi que dans le panthéon Tibétain et le panthéon Hindou, et dans le panthéon Nordique en tant que Rune Hagal.

Le H, ou Rune Hagal, est une voyelle silencieuse, soupirante, silencieuse. Dans l’ésotérisme, nous étudions la lettre H, ainsi que les lettres M et S, comme voyelles. Qu’est-ce que les voyelles pour nous? Ce sont des sons parfaits de la bouche: IEOUAMS, prononcé par le souffle, qui est le H, un soupir profond. Comme vous pouvez le voir, c’est précisément ce que nous trouvons symbolisé au centre du Calendrier Aztèque, où la Rune Hagal est représentée par un X formé par les 4 carrés autour de Tonatiuh. Parmi les Aztèques, Tonatiuh est le nom du soleil, qui représente notre Race Racine. Tonatiuh est au centre du Calendrier Aztèque. Il montre deux pattes qui pressent deux cœurs humains. Les deux pattes sont aux deux extrémités de la ligne horizontale qui coupe le X, formant la Rune Hagal.

La Rune Thorn – qui en Allemand s’appelle Dorn, symbole de la volonté – est au-dessus de Tonatiuh. Au centre du Calendrier Aztèque se trouve ce glyphe en forme de Rune Hagal, qui dans la langue Nahuatl s’appelle Nahui-Ollin (Quatre Mouvements), ce qui signifie que les quatre (X croix) expriment le mouvement, la volonté, la puissance des deux griffes – masculine, féminine. Cette volonté androgyne de l’énergie solaire émane d’une trinité, représentée par le sommet du triangle au-dessus de la tête de Tonatiuh; ce triangle représente la Rune Thorn. Le mouvement est lié à la Rune Hagal, qui est formée par le X coupé par une ligne horizontale, qui forment ensemble l’étoile à six pointes. L’étoile à six pointes, l’Étoile de David, est représentée de plusieurs façons, mais sa forme est cachée dans le glyphe au centre du Calendrier Aztèque. Les deux griffes ou pattes et les quatre carrés forment la Rune Hagal, l’étoile à six pointes. Et au-dessus de la tête de Tonatiuh, l’épine symbolise la volonté divine.

Pourquoi la Rune Thorn est-elle au-dessus de la tête? C’est parce que dans la glande pinéale, nous avons l’atome du Saint-Esprit, qui dans l’Hindouisme s’appelle Shiva. Dans la Mythologie Grecque, ce Shiva ou Esprit Saint est représenté par Neptune. C’est pourquoi, en Astrologie, Neptune gouverne la glande pinéale.

Les hormones de la glande pinéale sont directement liées aux hormones des glandes sexuelles, aux eaux créatrices, aux eaux humaines. C’est pourquoi Neptune est le Dieu de l’océan, non seulement des forces océaniques de la planète, mais aussi celles de notre planète particulière, appelée corps humain. Les forces de la glande pinéale déplacent l’énergie sexuelle, les eaux de la genèse, les gènes de nos organes sexuels. Ceci est très important à comprendre parce que nous devons étudier le rapport entre la force sexuelle et la glande pinéale avec la parole. Tout cela est enfermé ou caché avec cette merveilleuse Rune Hagal.

Nous avons pris le symbole de la Rune Hagal du centre du Calendrier Aztèque afin d’expliquer ses mystères, afin que vous puissiez voir comment ils sont représentés merveilleusement dans ce glyphe Aztèque.

Si vous observez, le visage au milieu – le Cinquième Soleil, Tonatiuh – a une bouche ouverte à partir de laquelle sort une langue triangulaire ou une langue en forme de triangulaire. Cette langue représente les trois forces primaires dans Daath dont nous parlons toujours en relation avec l’Arbre de Vie. Si vous connaissez l’Arbre de Vie, vous savez qu’il est représenté par dix Sephiroth. La langue de Tonatiuh se rapporte à Daath, sous le premier triangle de l’Arbre de Vie, qui dans la Kabbale s’appelle le Triangle Logoique (triangle du Verbe), formé par Kether, Chokmah et Binah. Ces noms traduits en Français signifient «Couronne», «Sagesse» et «Intelligence» (bien que parfois Binah soit «Assimilation» ou «Compréhension»).

Ainsi, ce Triangle Logoique – qui représente le Père, Fils et Esprit Saint dans le Christianisme – est également au-dessus de la tête de Tonatiuh. Son sommet représente la Rune THORN, Volonté Divine, également représentée dans ce triangle. Mais, la langue de Tonatiuh montre comment ces trois forces primaires d’en haut créent à travers le pouvoir du Verbe dans Daath. Rappelez-vous qu’il est écrit dans l’Évangile de Jean:

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. – Jean 1: 1

Comme vous pouvez le voir, JEAN (JOHN) est écrit avec un H au milieu. Le H de John est la Rune Hagal, qui symbolise le souffle de Dieu. Lorsque vous voulez faire le son du H, vous émettez un soupir. HhhAaaaaaaa. Ce soupir, le H, est le symbole du souffle de Dieu.

Dans la Kabbale, le H, le soupir, est représenté par la lettre (ה) Hei. La lettre Hei est la cinquième lettre de l’alphabet Hébreu. Remarquablement, la lettre Hei de l’alphabet Hébreu – le soupir, le H – est orthographié avec deux lettres Hébraïques. En effet, pour écrire Hei, il faut écrire la lettre Aleph à côté de la lettre Hei. L’orthographe de Hei (הא) cache un élément très profond et important que nous devons comprendre.

Aleph, qui est la lettre A, est la première lettre de l’alphabet Hébreu et de nombreux alphabets. Nous avons déjà donné une conférence liée à la lettre Aleph, mais ici nous allons synthétiser que la forme de la lettre Aleph symbolise les trois forces primaires – représentées dans la langue de Tonatiuh et dans la Rune Thorn au-dessus de sa tête – qui signifie que la Volonté Divine – au-dessus de la tête – s’exprime à travers Daath, le Verbe (sa langue).

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. – Jean 1: 1

Le Verbe, le Logos, est une trinité. Premier Logos, Deuxième Logos, Troisième Logos; Les trois ensemble sont appellés LOGOI (pluriel pour Logos). Ce sont les trois forces primaires qui créent. Ensemble, ils forment le Saint Triamatzikamno; ce mot signifie la loi du trois, la loi qui crée. Donc, comme vous pouvez le voir, la loi du trois dans Daath s’exprime à travers la langue qui représente le Verbe.

La lettre Hei, qui représente le souffle, est le premier son que tout bébé émet quand il naît; À savoir, AAAAAHHHHH (הא); observez que derrière Aleph, le son AAAAA, se trouve le Hei, le HHHHHH, le souffle. C’est parce que le bébé doit d’abord inspirer l’air pour émettre le son du «A». Le souffle, le «H», pénètre dans les poumons et, ensuite, le son du A émerge de ses poumons. Ainsi (אה) AAAHHH est le premier son et le souffle de la vie. «AH» forment ensemble le son du vent. Ceci est très important à comprendre parce que de nombreux livres indiquent qu’au commencement était le Verbe.

Le Popol-Vuh déclare:

C’est le compte rendu de la façon dont tout était en suspens, tout calme, en silence; tout immobile, toujours, et l’étendue du ciel était vide.

C’est le premier compte rendu, le premier récit. Il n’y avait ni homme, ni animal, ni oiseaux, ni poissons, ni crabes, ni arbres, ni pierres, ni grottes, ni ravins, ni graminées, ni forêts; il n’y avait que le ciel.

La surface de la terre n’était pas apparue. Il n’y avait que la mer calme et la grande étendue du ciel.

Il n’y avait rien réuni, rien qui puisse faire du bruit, ni rien qui puisse bouger ou trembler, ou faire du bruit dans le ciel.

Il n’y avait rien de debout; seulement l’eau calme, la mer placide, seule et tranquille. Rien n’existait. Il n’y avait que l’immobilité et le silence dans l’obscurité, dans la nuit. Seul le créateur, le Faiseur, Tepeu, Gucumatz, les Avant-Pères, étaient dans l’eau entourée de lumière. Ils étaient cachés sous des plumes vertes et bleues, et s’appelaient Gucumatz. Par nature, ils étaient de grands sages et de grands penseurs. De cette façon, le ciel existait et aussi le Cœur des Cieux, qui est le nom de Dieu et ainsi Il est appelé.

Alors est venu le Verbe. Tepeu et Gucumatz se sont réunis dans l’obscurité, dans la nuit, et Tepeu et Gucumatz ont parlé ensemble. Ils ont alors parlé, discutant et délibérant; ils étaient d’accord; ils ont unis leurs Verbes et leurs pensées.

Alors, pendant qu’ils méditaient, il leur était apparu que, lorsque l’aube se briserait, l’homme devait apparaître. Ensuite, ils ont planifié la création et la croissance des arbres et des fourrés, la naissance de la vie et la création de l’homme. Ainsi, c’était arrangé dans l’obscurité et dans la nuit par le Cœur des Cieux qui est appelé Huracán.

Le premier est appellé Caculhá Huracán. Le second est Chipi-Caculhá. Le troisième est Raxa-Caculhá. Et ces trois (cette Trinité) sont le Cœur des Cieux.

Ensuite, Tepeu et Gucumatz se sont réunis; ensuite, ils ont conféré à propos de la vie et de la lumière, ce qu’ils feraient pour qu’il y ait de la lumière et de l’aube, qui fournirait de la nourriture et de la subsistance.

Ainsi, que cela soit fait! Que le vide (l’Ain Soph) soit rempli! Que l’eau recule et fasse un vide, que la Terre apparaîsse et devienne solide; que cela soit fait. Ils ont donc parlé. Qu’il y ait de la lumière, qu’il y ait l’aube dans le ciel et sur la terre! Il n’y aura ni gloire ni grandeur dans notre création et notre formation jusqu’à ce que l’être humain soit créé, l’homme est formée. Ils ont donc parlé.

Ensuite, la Terre a été créée par eux. Donc, en vérité, ils ont créé la terre. Terre! Disaient-ils, et instantanément elle était faite.

Comprenez que ce que le Popol-Vuh déclare est un processus cosmique, qui n’est pas fait mécaniquement (sans intelligence) en un instant, en une seconde.

Nous devons comprendre que nous étudions le larynx, la gorge, qui est liée à la Rune Hagal, parce que, à partir du souffle de Dieu, des poumons, la parole est prononcée. De la Parole émerge tout; en d’autres termes, de la Parole émerge toutes les lettres géométriques. C’est pourquoi le livre de Genèse déclare:

sky

Au commencement, Dieu créa (השמים) «les cieux» et (הארץ) «la terre».

Et la terre était sans forme, et vide; et l’obscurité était sur la surface de la profondeur. Et l’Esprit de Dieu se mouvait sur la surface des eaux.

Et Dieu dit: Que la lumière soit, et la lumière fut. – Genèse 1: 1-3

Comme vous pouvez le voir, le mot Hébreu (הארץ) «la Terre» a le «H» et le «A» (הא) au début, et ensuite (רץ) «Rets», mais, (הארץ) «la Terre» sans le «A» est (הרץ) qui signifie «Héraut, Voyant, Clairvoyant».

Mais, si nous décortiquons les mots du mot Hébreu (השמים) «Les Cieux» en deux mots, nous lisons (השמ) Hashem, signifiant «Le Nom» et (ים) Im, signifiant «Océan, Mer, Eau». Ainsi, (השמים) peut également être traduit par «Le Nom dans l’Océan, Mer ou Eau».

(ים) «Im» est ce que les Hindous appellent l’Akasha, qui est la substance première qui remplit l’espace illimité (l’Ain Soph). Ainsi,

«Au commencement, les Elohim ont créé au moyen du (השמ) Nom dans (ים) l’Eau et au moyen du (הא) «souffle et du Logos» de (הרץ) l’Héraut de l’aurore. Mais, le souffle et Logos de l’Héraut de l’aurore était sans forme, et vide, puisque l’obscurité était sur la surface des profondeurs…»

Donc (ים) la substance, qui remplit l’espace vide illimité, l’univers, entend le nom, qui est (השמ) «Hashem». Écoutez: Hhahaa Shem. En Hébreu, vous prononcez la lettre Hei ou H comme Hhhaa (un soupir), signifiant «Le», car du souffle émerge tout. (השמים) Ha Shamaim signifie «Les Cieux», mais signifie aussi «Le nom dans l’océan» de la vie ou lorsqu’il est lu vers l’arrière: «Qui Moshe?» Et quand «Le nom dans l’océan» de la vie est prononcé, alors (הארץ) «La Terre» ou «Le Souffle et le Logos de l’Héraut («Qui Moshe?») – L’Esprit Saint» apparaît.

«Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre». Ces cieux sont les pouvoirs (runes) cachés dans la Rune Hagal, le «H», le Hei (הא), le Souffle et le Logos du (הרץ) Héraut de l’aurore, que nous sommes en train d’expliquer ici.

Le son du Hei (הא), ou la lettre H, ou la Rune Hagal, vient de la glote. La glote est la membrane à l’arrière de la langue qui ressemble à une petite bouche. Si vous observez un graphique de la glote, c’est derrière la langue et au sommet du larynx; C’est là que nous trouvons les cordes vocales. La glotte ressemble à l’organe sexuel féminin. Si nous faisons une similitude de la gorge avec l’organe sexuel féminin, vous découvrirez quelque chose d’incroyable. Par exemple, les sons des mots que j’émet en ce moment entrent dans vos oreilles.

Entre l’espace aérien – hors de notre tête – et la gorge existent certains canaux de communication qui sont des tubes très fins connus sous le nom de Tubes d’Eustache, qui se trouvent à gauche et à droite des cavités nasales; ceux-ci mettent l’espace aérien – hors de notre tête – en communication directe avec notre intérieur après avoir traversé les oreilles, les narines et le pharynx, nous pouvons le voir dans n’importe quelle image d’anatomie. D’une manière identique, les trompes d’Eustache sont semblables aux trompes de Fallope; c’est-à-dire que les ovaires féminins avec l’utérus ressemblent aux trompes d’Eustache et au larynx. Ainsi, la Vulve a la forme de notre bouche (organe du langage) et l’ouverture de la glote (sa source vibratoire) ressemble à l’entrée même de l’organe sexuel dans le sexe féminin.

De toute évidence, la vulve ressemble à la bouche. C’est pourquoi nous déclarons dans le Gnosticisme que la bouche est un organe féminin qui crée la parole.

Examinons la similitude. Si nous l’analysons, nous arrivons à la conclusion que l’utérus reçoit le sperme à travers l’ouverture du vagin. L’ovule qui descend des trompes de Fallope reçoit le sermatozoïde pour former ensemble la première cellule germinale qui finira par être le fœtus qui se développera pendant neuf mois dans l’utérus. Ensuite, le corps physique, le corps humain, finira par apparaître à partir de cet organe féminin. De la même manière, nous devons comprendre que lorsque la Bible déclare qu’au commencement Dieu a créé avec la Parole, cela ne signifie pas en une seconde. Comprenez que la Parole est un processus du son entrant et sortant de la gorge. C’est pourquoi, dans la Kabbale, nous mettons la mystérieuse Sephirah Daath, qui signifie connaissance, dans la gorge. Parce que dans la gorge se trouve le pouvoir de Dieu. Le pouvoir de la Parole est avec Dieu. Et la Parole, le Logos, est Dieu.

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. – Jean 1: 1

aztec-calendar-tongue

Ainsi, la langue triangulaire au centre du Calendrier Aztèque représente la trinité: Père, Fils et Esprit Saint; les Trois Logoi; les Trois Souffles Akashiques – créant à travers la gorge dans Daath. Les anneaux autour de ses oreilles sont des ornements, des boucles d’oreilles, qui symbolisent cette puissance, les ondes qui entrent, qui est le son qui entre dans la tête, afin que la Parole devienne chair. Voici, sous les narines, vous trouvez cette autre parure, ou un dispositif qui symbolise les Trois Souffres Akashiques, la puissance du souffle. Vous savez tous que les narines et les oreilles sont connectées. Si vous voulez souffler à travers vos oreilles, vous fermez juste vos narines et votre bouche et soufflez. Vous pouvez le faire parce qu’il y a une cavité qui unit les narines et les trompes d’Eustache avec le larynx et les poumons. Nous parlons beaucoup de ce pouvoir de la lettre H, du soupir, du souffle de Dieu, dans la conférence sur la lettre Aleph. Dans cette conférence, nous expliquons comment elle est liée au signe zodiacal du Taureau, mais le triangle au-dessus de sa tête représente la volonté de Bélier, le feu; il représente également la Rune Thorn. Le Bélier est la volonté, le guerrier de Mars et dans la gorge se trouve le Taureau, représenté par une force féminine, Vénus, parce que le larynx, la gorge, est un organe féminin, par lequel le Verbe, le Fils, devient chair, ou l’univers.

Si nous analysons les signes zodiacaux, nous constatons qu’après Taureau vient le signe des Gémeaux, symbolisé par le couple, les jumeaux, représentés par Adam et Eve, ou par Père et Mère. Adam-Eve; Père Mère. Et où sont représentés le Père et la Mère, ou Adam et Eve? Ils sont représentés dans le nom imprononcé Iod-Hei-Vav-Hei. Le Iod est la volonté masculine. Le Hei est la gorge féminine. Le Vav est Adam, l’homme. Et le deuxième Hei est Eve, la femme.

La gorge et les organes génitaux dans le corps humain sont à la base de la présence de deux lettres Hei, ou deux latines H, dans le Saint Nom de Dieu : יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, le fameux Tetragrammaton. Comme vous pouvez le voir, יהוה Iod-Hei-Vav-Hei a deux Hei parce que même dans l’organisme humain, nous avons deux Hei ; à savoir un ה Hei dans la gorge et l’autre ה Hei dans les organes sexuels, même si le Hei dans les organes sexuels est divisé en deux sexes. En haut, dans la tête, les deux forces masculine et féminine agissent à travers la parole. Lorsque nous parlons, nous agissons avec les deux polarités en-haut (dans la tête). Ainsi, nous parlons avec les deux Hei de notre propre Iod-Hei-Vav-Hei, qui est traduit dans la Bible comme Jehovah, Yod-Havah ou Yod-Heveh, la dualité qui se manifeste à travers la Parole. Donc, Iod-Hei est Père-Mère et Vav-Hei est Adam-Eve ou homme-femme.

aztec-seal

C’est ainsi que nous comprenons pourquoi le mystère de la création est lié à la Rune Hagal, l’étoile à six pointes, car celle qui effectue cette transformation dans le corps humain est l’autre volonté. Nous avons deux volontés ici, en nous-mêmes; à savoir la volonté de Dieu, qui est en-haut, et la volonté humaine en-bas, qui est dans le cœur. La volonté en-bas est appellée Tiphereth, beauté, qui est au centre de l’Arbre de Vie. Tiphereth / Beauté est représentée par l’Âme Humaine, la psyché – la partie de l’âme humaine, qui est à l’intérieur de nous, elle est aussi appelée Essence et se rapporte à la sixième Sephirah de l’Arbre de Vie, qui dans la Rune Hagal est représentée par les deux coeurs que les deux pattes pressent au centre du Calendrier Aztèque. Ces deux coeurs sont la dualité Adam-Eve, représentée dans le signe des Gémeaux par les jumeaux. Les Gémeaux sont toujours représentés par la dualité, homme-femme, les jumeaux. Le signe des Gémeaux est lié aux épaules, aux bras, aux mains et aux poumons. Nous voyons maintenant comment cela est intimement lié: les poumons sont évidemment liés au souffle que nous prenons des narines, et avec le souffle, l’air, le vent que nous respirons, nous exprimons la connaissance, Daath, à travers la gorge. Les deux mains qui pressent les cœurs humains nous montrent que nous devons exercer la volonté. Pour ce faire, nous devons faire, c’est-à-dire, tuer les auto-volitifs représentés par le cœur, par l’âme piégée, qui veut seulement faire des choses mauvaises, c’est-à-dire des choses qui ne sont pas liées à l’Esprit. Nous sommes toujours prêts à faire des choses, dans ce monde physique, liées au matérialisme. Mais peu d’entre nous sont prêts à faire des choses de l’Esprit. Ainsi, pour cela, nous devons sacrifier nos cœurs, qui signifie notre propre volonté. Nous le faisons lorsque nous sacrifions notre cœur, notre propre volonté, pour la volonté de Dieu.

Que l’Ange (HAGAL הגאל) «le rédempteur» de tout mal, les bénisse; et que mon nom soit prononcé sur eux, et le nom de mes pères Abraham et Isaac (Chesed et Geburah); et laissez-les devenir une multitude au milieu (moelle épinière) de la terre (corps physique). – Genèse 48: 16

jesus-praying-stoneÀ travers le Nahui-Ollin Aztèque, nous comprenons cette prière de (HAGAL הגאל) le Rédempteur quand il est à genoux sur le Mont des Oliviers, faisant la Rune Thorn (volonté) avec ses mains jointes sur un rocher, les pointant au ciel et disant:

Père, si tu veux, retire cette coupe de moi: néanmoins que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne, qui soit faite. – Luc 22: 42

Comme vous pouvez le voir, deux volontés sont mentionnées ici dans cette prière qu’il prononce avec sa gorge. La gorge est l’organe (calice) que nous utilisons pour prier Dieu, et la gorge est l’organe que Dieu utilise pour s’exprimer à travers nous, à travers la parole. Rappelez-vous que le Verbe (le Logos) est devenue chair dans le corps de Jésus, dans le corps de Krishna, dans le corps de Quetzalcoatl, dans le corps de Muhammad, dans le corps de tous ces maîtres qui ont incarné le Verbe. Samael Aun Weor a incarné le Verbe; qui est le mystère d’Aun Weor.

Quiconque connaît, la parole donne pouvoir. Personne ne l’a prononcé, personne ne la prononcera, sauf celui dans lequel la Parole est incarnée. L’essence de la Parole est pouvoir, est omnipotence. – Roman Rosicrucien par Arnold Krumm-Heller

Dans la Rune Hagal, vous voyez comment les quatre éléments (feu, air, eau et terre) représentés dans le X sont contrôlés par la ligne horizontale avec deux coeurs qui représentent la volonté de Dieu, lorsque, à travers la dualité (Adam et Eve), nous fortifions la volonté de Dieu en nous-mêmes. Comment fortifier la volonté de Dieu à l’intérieur de nous? Nous le faisons à travers la volonté d’Adam et Eve, qui sont Iod-Havah, représentés dans les deux cœurs. Ceci est fait lorsque nous sublimons la force sexuelle (Ida) la «Coupe» de «Marie-Madeleine», qui est liée à Jésus dans la glande pituitaire et pinéale (Pingala). Quand dans l’acte sexuel, les couples, les jumeaux des Gémeaux, transmutent leur force sexuelle au moyen de leur volonté, symbolisées dans les griffes ou les pattes de Tonatiuh, qui représentent la volonté de Dieu. Les griffes d’aigle ou les pattes du tigre sont la représentation de la volonté de Dieu.

Ostensiblement, Xolotl-Lucifer-Prométhée est le double de Quetzalcoatl. Xolotl-Lucifer-Prométhée est le prince de la lumière et des ténèbres, ayant un pouvoir absolu sur les cieux, la terre et les enfers. Xolotl-Lucifer-Prométhée, le divin Daemon est la réfléxion de Dieu à l’intérieur de nous, ici et maintenant. Xolotl-Lucifer-Prométhée peut nous conférer le pouvoir, la sagesse et la ressemblance divine. Eritis sicut dei, «Vous serez comme des Dieux.» – Genèse 3: 5

La Pierre Philosophale (Lucifer-Xolotl) se trouve dans les profondeurs de nos propres organes sexuels, à travers elle, nous concilions les contraires – coincidentia oppositorum – ou les frères ennemis. «Vous serez comme des Dieux.» – Samael Aun Weor

Xolotl-tigerEn Latin, la volonté de Dieu exprimée dans les organes sexuels s’appelle Lucifer. Xolotl-dogEn Hébreu, il est appelé Shatan. Et dans le symbolisme Aztèque et Maya, il est représenté par le chien et le tigre. Dans le panthéon Hindou, vous voyez également comment Shiva, qui est lié à la glande pinéale, est toujours assis sur la peau d’un tigre, ce qui signifie que toute la force qu’il reçoit, qu’il montre dans son trident (symbole de la Trinité) est tiré des pattes, ou des mains, du tigre. Ces pattes représentent Ida et Pingala unies dans le Chakra Mulakhara; ils représentent Adam et Eve dans l’acte sexuel. Ainsi, pour acquérir le trident, le couple doit apprendre à sublimer le feu de Lucifer, le diable à l’intérieur de nous. C’est pourquoi il y a peu d’initiés – parce que la plupart des gens jettent le feu hors de leur corps à travers l’orgasme lorsqu’ils entrent dans l’acte sexuel. C’est pourquoi les pattes du tigre représentent la force sexuelle des animaux, l’animal veut que nous utilisions dans l’acte sexuel de manière incorrecte, à la manière animale. Mais si cette volonté est pressée dans le cœur, cela signifie que nous sacrifions notre propre volonté d’amour animal en utilisant notre volonté humaine, représentée par Tiphereth, afin que la volonté de Dieu se manifeste à travers nous. Ainsi, c’est le grand symbole des pattes représentées aux deux extrémités de la ligne horizontale du X qui dans le Calendrier Aztèque représente la Rune Hagal.

Maintenant, afin d’effectuer cette transformation merveilleuse, vous devez utiliser la gorge. C’est pourquoi il est indiqué que l’acte sexuel est le moyen le plus puissant de prier Dieu. Puisque, dans l’acte sexuel, le pouvoir de Dieu s’exprime à travers la gorge et à travers les organes génitaux. Malheureusement, la seule chose que les animaux intellectuels savent est la façon de forniquer à travers les organes génitaux et à travers la gorge, exprimant la saleté. Ainsi, dans l’acte sexuel, nous devons apprendre à utiliser la parole de la bonne manière, et ainsi transmuter, sublimer la libido. C’est la Croix de l’Initiation qui est représentée au centre du Calendrier Aztèque, qui est la même croix X que Xolotl-Lucifer-Promethée porte en haut. Et c’est pourquoi l’Étoile de David, comme nous l’expliquons dans d’autres conférences, est représentée par deux triangles. Le triangle supérieur est l’homme. Le sommet de ce triangle est le phallus et les sommets inférieurs représentent les testicules. C’est donc l’homme. La femme est représentée par le triangle opposé; à savoir les ovaires en-haut et l’utérus en-bas. Ainsi, l’étoile à six pointes, les deux triangles unis, représente l’acte sexuel. C’est aussi le symbole d’autres choses, mais la première description est la signification fondamentale en relation avec la Rune Hagal.

C’est pourquoi, lorsque l’homme et la femme sont dans l’acte sexuel, les deux triangles sont unis en-bas. Et pour sublimer la force, ils doivent prononcer la parole en-haut: c’est la langue triangulaire que Tonatiuh nous montre, afin de contrôler les quatre éléments de la nature.

Maintenant, écoutez, la Rune Hagal est liée aux forces de la nature. Le corps physique n’est que la partie inférieure du corps vital. Dans la Kabbale, le corps physique est Malkuth (le royaume), la Sephirah la plus basse de l’Arbre de Vie. Au-dessus, c’est la Sephirah Yesod, qui est l’aspect supérieur du corps physique, appelé le corps vital. Si vous développez un peu de clairvoyance, vous pouvez constater que, autour de notre physicalité, le corps vital ressemble à une aura de lumière bleue; c’est parce que le corps vital est constitué d’énergie. On l’appelle également le corps éthérique.

Le corps éthérique est composé de cinq éthers. De la racine de notre nez au sommet de notre tête, on trouve l’Éther Akashique, qui est cette eau primordiale que nous avons énoncée apparaît au commencement: le mot «IM» (ים) apparaît dans le livre de la Genèse. Ce mot est caché dans le mot (השמים) «les cieux». Les cieux (השמים), «Ha-shamayim» signifie: La parole (השם – le nom) dans l’océan (ים). Cet océan est (ים) l’Akasha. Là, dans «Ha-shamayim», nous voyons aussi le mot HAAA dans le «Hei» (אה) ou le H, qui est le souffle qui cache le nom (שם) ou le souffle ardent flottant sur les eaux. Au commencement, l’Esprit (le souffle ardent) de Dieu était sur les eaux.

En relation avec notre corps physique, ces eaux Akashiques se rapportent au fluide céphalo-rachidien. Mais, dans le corps vital, nous avons ces eaux appelées Akasha. Et le mantra qui résonne au sommet de notre tête, l’Akasha, est H-A: HA. L’orthographe est similaire à l’orthographe de la lettre Hébraïque «Hei» épellée Hei et Aleph. Mais, le mantra «HA» est Sanskrit, de l’Hindouisme.

Lorsque vous dites «Ha, Ha, Ha», il vibre dans le cerveau. Et les élémentaux, les âmes, qui sont liées à ces eaux primordiales de l’espace infini, s’appellent Punctas. Les Punctas de l’éther sont comme des étincelles de lumière dans l’océan de la vie. Vous pouvez voir ces étincelles de lumière dans l’océan de la vie où vous concentrez vos yeux et voyez l’atmosphère. Ces étincelles brillent toujours en descendant dans l’atmosphère. Ils brillent non seulement dans l’atmosphère, mais aussi dans l’espace, parce que le saint espace infini est rempli d’Akasha.

Ainsi, selon l’Hindouisme, les Dieux sont des vibrations éthériques planant au-dessus de notre corps physique, ou mieux, les Dieux comme des vibrations Tattviques dans notre corps vital plane au-dessus de notre corps physique, car en nous le corps vital est le symbole des eaux Akashiques où le corps physique flotte. Partout on déplace le corps physique, l’eau appelée le corps vital, ou la force éthérique, se déplace avec lui. Si nous enlevons cette force éthérique de notre physicalité, notre corps physique va mourir. Il va s’effondrer instantanément, parce que l’Akasha est la vie qui soutient tous les éléments de notre corps physique.

En Inde, le Dieu, ou mieux, l’ange, qui contrôle ces forces dans notre corps est nommé Sadashiva, qui est Shiva. Sadashiva se rapporte aux forces de l’éther. En-dessous Sadashiva, nous trouvons Ishvara. Ishvara contrôle les forces de l’air, appelé le tattva Vayu en Sanskrit. Vayu, l’air, le souffle, est contrôlé par Ishvara depuis la racine de notre nez à notre cœur. N’est-il pas significatif que le tattva de l’air, le souffle, se trouve entre le chakra du coeur et la racine du nez? Et c’est précisément ce que nous traitons ici – les cœurs préssés par les pattes du tigre. Cette air que nous respirons est représentée dans la bouche et les narines, et est liée à la Rune Hagal. Cela signifie que chaque prière que nous effectuons, que ce soit de l’Hindouisme, du Judaïsme, du Confucianisme, ou n’importe quelle autre religion, est toujours prononcée par la bouche, par la parole, car c’est à travers la parole que nous communiquons avec Dieu. Rappelez-vous que Jésus de Nazareth, l’incarnation du Verbe, le Christ Cosmique, a déclaré:

Personne ne vient au Père sauf par moi. – Jean 14: 6

La citation précédente est une déclaration ésotérique, mais les gens pensent que Jésus se réfère à sa propre personnalité, sa propre physicalité, et c’est faux. Jésus dit avec sa gorge. Le Verbe de Dieu s’exprime à travers l’Être de Jésus, à travers sa bouche, et ce Verbe prononcé est précisément ce que dit: «Personne ne vient au Père sauf par moi.» Certaines personnes disent: «Jésus est le seul qui l’a dit.» Non, c’est faux, parce que Jésus n’est pas le seul qui l’a dit. Malheureusement, ils ne comprennent pas que Jésus représente le Logos incarné, le Verbe fait chair.

Mais à tous ceux qui l’ont reçu (le Verbe), à eux il leur a donné (le Verbe) le pouvoir de devenir enfants de Dieu, même à ceux qui ont foi à (שם ה – Ha Shem) son nom (le Verbe): Qui étaient nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.

Et le Verbe a été fait chair (en Jésus de Nazareth), et il a habité parmi nous. – Jean 1: 12-14

À celui qui sait, la parole donne pouvoir. Personne ne l’a prononcé, personne ne la prononcera, sauf celui en qui la Parole est incarnée. L’essence de la Parole est pouvoir, omnipotence. – Roman Rosicrucien par Arnold Krumm Heller

Alors, quand vous êtes à genoux, que vous soyez Musulman, Taoïste, Bouddhiste, etc., et que vous priez, ou prononcez avec la bouche, des mantras, des mots, etc., rappelez-vous, ceux-ci représentent le Logos, qui est le Christ, qui est le Fils qui sort de la gorge féminine. Parce que la parole prononcée à travers la gorge est le Fils de Dieu. Si nous avons des mots sales, nous polluons le Fils de Dieu. Voilà pourquoi il est écrit : «Au commencement était le Verbe.» Ainsi, à travers le Verbe, à travers la prière, nous sommes en communication avec notre Dieu. Alors, quel que soit votre Dieu, qu’importe en quoi vous croyez, c’est à travers le Fils, le Verbe – exprimé à travers le larynx, qui est le Hei, le «H», le souffle, la Rune Hagal, sa mère divine – que nous manifestons son mystère. Prions …

Voilà pourquoi nous les Gnostiques déclarons: Peu importe ce qu’est votre religion; si vous voulez communiquer avec votre Dieu Intérieur, alors le Fils, qui est le Logos, est le seul moyen. Mais les gens ne comprennent pas. Ils pensent que nous parlons de l’homme Jésus qui est venu il y a 2011 ans. Ils pensent que nous devons le faire seulement par lui. Ils pensent que nous devons croire en lui, comme les fondamentalistes l’affirment. Ils ne comprennent pas le mystère caché du Verbe qui était caché dans le corps de Jésus, qui était aussi caché dans le corps de Krishna, et dans le corps de n’importe quel autre Maître Christifié. Voilà comment nous comprenons ce qu’est le Verbe, le Christ, le Fils. La Parole est liée au cœur, au souffle, au tattva Vayu, à Ishvara.

Nous avons maintenant épuiser la question du sens mystique de «Chaos Primordial» et de la Racine-Principe, et montrer comment ils étaient connectés dans les philosophies antiques avec l’Akasha…. dont Ishvara est l’aspect masculin…

L’AEther Supérieur ou Akasha, est la vierge céleste et mère de toutes les formes et être existants, depuis son sein, dès que «incubée» par l’Esprit Divin, sont appelés à l’existence Matière et Vie, Force et Action. AEther est l’Aditi des Hindous, et c’est Akasha. – Doctrine Secrète

Voilà pourquoi il est dit que Ishvara est l’origine de l’univers. Dans l’Hindouisme Ishvara est associé à Vishnu, qui est le Fils, le Verbe, de la Trinité Hindoue: Brahma, Vishnou, Shiva ou Père, Fils, Saint-Esprit. Pouvez-vous voir la beauté de cette situation? Le mantra que nous prononçons afin d’exprimer ou de manipuler les forces de l’air est Yah: louez toujours (יה) Y-A.

Hallelujah1

Louez (יה) A-Y, הללויה Hallelu-Yah, parce que les trois lignes du A (א – Aleph) dans l’orthographe de la lettre «Hei» (הא) dans Hallelu-Yah symbolise la Trinité Logoïque (יהו de יהוה) sont cachés dans הללויה Hallelu-Yah. Les mantras (הא) Hah et (יה) Yah sont dans Hah-llelu-Yah. Ainsi Hah et Yah sont les mantras Sanskrits en rapport avec l’éther et l’air respectivement. Les lettres Hébraïques: אחה Aleph, Chet, Hei, sont des lettres gutturales qui «ensemble» sont créées dans la gorge.

Love

Dans la Kabbale Yah (le secret de Aba et Ima, qui sont יה Yod-Hei) se rapportent à (הללו – Hallelu) «ces» aspects masculin ( ו) feminin ( ה) de (הא – Hah), la trinité dans «Aleph» qui sont soufflées par (ה-Hei), la gorge. Les deux lettres Lamed de הללויה Hallelu-Yah se rapportent à l’union céleste d’Adam (ו) et (ה) Eve (Vav et Hei) du masculin feminin qui se rapporte à Tiphereth et Daath respectivement; le secret d’un cœur (Tiphereth) qui comprend la gorge (Daath connaissance), (לב מבין דעת lev meivin Daath) comme il est écrit:

Et (אדם – Adam) (le souffle de א Aleph dans דם «Dam», le sang) a connu (חוה – Eve) sa femme (la gorge) à nouveau; et elle enfanta un fils (la Parole), et appela son nom Seth שת (שת le mystère de Shin «INRI», le feu sur le Tav, la croix). – Genèse 4: 25. [Observer l’orthographe Hébreu חוה «Eve», il a la lettre labiodentale Vav (Tiphereth – le coeur) au milieu des gutturales Chet et Hei].

Et Moïse fit un (נחש serpent) de (נחשת airain), et l’a mis sur une perche, et il arriva que, si un (נחש serpent) avait mordu un (איש homme), quand il vit (נחשת ה נחש le serpent d’airain), il (חי vécu). – Nombres 21: 9. [observez que les mots hébreux נחש «Serpent» et שת «Seth» forment ensemble le mot נחשת «Airain»]

Le mantra Hah, qui vibre dans le cerveau du corps vital, se rapporte aux eaux Akashiques (semen) dans le corps physique, dans les organes sexuels, comme déjà expliqué. Telle est la relation de Shiva avec la puissance sexuelle. Mais, le mantra Yah, Ishvara, est lié au cœur et au souffle. Nous avons expliqué dans d’autres conférences que lorsque nous respirons, nous mettons l’air dans nos poumons et les poumons purifier le sang de notre cœur et rend le sang purifié. Nous effectuons toujours ce système respiratoire physiquement, même si nous n’intervenons pas consciemment. Nous trouvons ici la relation du cœur avec l’air, avec les poumons, avec les Gémeaux, la dualité, puisque nous avons deux poumons.

Ainsi donc, cette magnifique Rune Hagal, le «H», le souffle avec le son AAAAA, qui est le Hei et Aleph Hebreux, prononcé par la bouche de Tonatiuh, se rapporte au pouvoir des éléments dans le corps vital.

Du coeur aux organes sexuels, nous trouvons l’élément feu. Le feu (tattva Tejas) est lié au système digestif. Dans la Kabbale la lettre «ש» Shin symbolise le feu qui digère les forces que nous avons dans le plexus solaire. Ra est le mantra, les lettres R et A: RRRRRAAAAA. Cela nous rappelle le soleil Ra en Egypte.

Le mystère de «ש» Le Feu האש «Ha-esh»:

Il n’a pas enlevé loin la colonne de nuée (la tête) pendant le jour, ni la colonne de האש feu (la colonne vertébrale) pendant la nuit, au sein du peuple. – Exode 13: 22

Le feu solaire masculin איש de אל Dieu dans la tête ראש «Rash» est ישראל Israël.

Ainsi, Israël est le feu masculin qui rejoint – dans le cœur – האשה le feu féminin qui monte du sexe.

האשה est aussi «le feu féminin» situé dans le plexus solaire. האשה est אש «feu» entre les deux ה «Hei» (la gorge et le sexe).

משה Moïse est «ש» le אשה «feu» féminin, le souffle ה «Hei» de «Shin» qui monte de «מ» Maim les eaux sexuelles pour rencontrer le «ראש» feu de la tête dans le ה «Hei» supérieur, la gorge.

Ainsi, le mantra Ra est lié au «ראש» le feu masculin de la tête, l’archétype qui contrôle האשה «le feu féminin» dans notre corps, qui dans l’Hindouisme est appelé Rudra (le Rugisseur). Rudra est le feu dans notre organisme. Rudra demeure dans la région appelée le plexus solaire. Solaire signifie feu solaire, la force solaire, le feu du soleil.

Nous constatons que, depuis le coccyx, ou des organes sexuels, aux genoux, nous avons le tattva Apas, l’élément eau. L’ élément eau a son archétype dans le corps vital, qui est une intelligence que nous devons apprendre à utiliser. Dans l’Hindouisme, il est appelé Narayana.

En Sanskrit, un autre nom pour l’eau est «Naara». Le Seigneur Suprême Vishnu dont le lieu de repos («Ayana») est «Naara» est donc appelé Narayana. «Naara» signifie également les entités vivantes (Jivas). Par conséquent, une autre signification de Narayana est «lieu de repos pour tous les êtres vivants». L’association étroite de Narayana avec l’eau explique la représentation fréquente de Narayana dans l’art Hindou comme debout ou assis sur un océan. Une autre traduction importante de Narayana est «L’Être Suprême qui est le fondement de tous les hommes.»

Alors Narayana se rapporte aux forces de l’eau en relation avec notre force sexuelle, qui englobe la zone des jambes, des cuisses, ou des fémurs aux genoux. Le mantra ou syllabe qui vibre dans cette zone est VAH. Notez que la façon kabbalistique d’écrire Vah, qui signifie «et» en Hébreu – est avec la lettre Vav, qui est toujours lié aux hormones sexuelles et au feu dans la colonne vertébrale: Vav.

(ואד = vah-ad) «Et une brume» monta de la terre (des genoux vers le sexe), et arrosa toute la surface du ה אדמ ה «sol» (la physicalité). – Genèse 2: 6

Enfin, des genoux aux pieds l’élément terre vibre, dont le Dieu archétypique est Brahma et qui représente l’ensemble du corps physique. Cependant, dans le corps vital, des genoux aux pieds, elle se rapporte au tattva Prithvi, la terre. Rappelez-vous que la terre est représentée dans les os et les muscles, et dans tous les tissus du corps physique, la terre, qui est Brahma (de «Brih», qui signifie «grandir» ou «s’étendre»).

NarayanaBrahma

השמ-ים = Et (Abrahm – Brahma) le Ruach Elohim (השמ) plana sur la surface des eaux (ים). – Genèse 1: 2

Selon la mythologie Hindoue, Brahma émerge du nombril d’argent de Narayana. Cela signifie simplement que «LA» les forces créatrices de la terre dans le corps physique se développent à partir de l’eau, la force sexuelle de Yesod, le corps vital lorsque nous apprenons à NE PAS forniquer. «Daath» est dans le sens de ce symbole. «LA» signifie NON en Hébreu.

Et de l’arbre de la «connaissance» (Daath) du bien et du mal, vous לא לאכול ממנו La, Lacul mmnu «n’en mangerez pas.» – Genèse 2: 17

Voilà donc comment le corps vital est divisé en cinq éthers; à savoir la Terre, Eau, Feu, Air, et Éther. Nous avons déjà discuté des mantras des quatre des éléments. Le mantra associé à la terre est LLLLA. L, «Lamed,» touche le ciel et la terre, et A représente toujours la trinité. Notez comment chacun des mantras a la vibration du A, la Trinité: LA, VA, RA, YA, HA. Voilà comment nous devons comprendre les symboles représentés dans notre physicalité.

rune-hagal-2

Par exemple, nous voyons ici le symbole du corps physique effectuant la Rune Hagal ou montrant à travers notre physicalité la façon dont la Rune Hagal est réalisée en formant l’étoile à six pointes. Le signe géométrique à gauche de ce symbole corporel représente les formes géométriques qui émergent du Verbe. Ainsi, c’est à travers le Verbe et à travers la Rune Hagal que nous contrôlons les forces de la nature et de l’univers dans notre corps. Rappelez-vous que notre corps vital, qui est l’aspect supérieur de notre corps physique, a les cinq forces, les cinq éthers, des pieds jusqu’au sommet de la tête; à savoir Terre, Eau, Feu, Air, et Éther. Voilà donc comment nous, à travers la Rune Hagal et à travers le corps vital, tirons parti des forces de la nature dans notre physicalité.

L’éther est contrôlé par Indra; l’air est contrôlée par Paralda; le feu est contrôlé par Agni; l’eau par Varuna; et la terre par Cham-Gam, ou Gob. Donc, ce sont des Anges, des Dieux, ou Devas; il y a beaucoup d’entre eux dans l’atmosphère éthérique. Chaque religion parle au sujet des Anges ou des Devas ou des Dieux, des Elohim, qu’importe ce que nous voulons les nommer. Ils contrôlent les forces de la nature. Ainsi, lorsque nous effectuons la Rune Hagal nous mettons nos archétypes – que nous avons déjà baptisé du nom de: Sadashiva, Ishvara, Rudra, Narayana, Brahma – en contact avec les forces des anges de n’importe quelle divinité que nous allons évoquer, quelle que soit notre religion; puisque chaque religion adore les Dieux; qu’ils les appellent anges ou saints ou maîtres. Chaque religion a ses propres maîtres.

Par exemple, dans le panthéon Aztèque vous trouvez que le Dieu de l’eau est nommé Tlaloc. Le Dieu du feu est nommé Huehueteotl et le Dieu du Soleil Huitzilopochtli. Xochipilli, le Dieu de la beauté et de la terre et du printemps, et Ehecatl, le Dieu de l’Air, est adoré parmi les Aztèques au Mexique. Huitzilopochtli, Tlaloc, Huehueteotl, Ehecatl, Quetzalcoatl. Ainsi, beaucoup d’autres anges en rapport avec les éléments de la nature se trouvent dans chaque panthéon. Si vous étudiez le Christianisme, vous trouvez les anges Michel, Gabriel, Raphaël, Anael en rapport avec les quatre éléments. Nous devons les adorer afin de mettre notre Verbe en activité, parce que chaque chose dans la nature est géométrie.

Par exemple, je me souviens d’une expérience que j’avais hors de mon corps; où à l’intérieur de mes corps internes j’ai vu le courant du son dans l’Akasha. L’Akasha remplit l’espace infini extra-atmosphérique, donc le courant du son émergeait de lui. Si nous le voyons physiquement il est comme le vide, un courant du son venant du vide. Or, ce flux du son est le souffle de Dieu, qui est la Rune Hagal, le H, le Hei Hébreu. On appelle cela le courant du son. Ainsi, lorsque j’ai observé ce courant ou flux d’énergie, force akashique, je voyais des figures géométriques de différentes formes: triangles, carrés, hexagones, pentagones, etc. C’était comme les grains de sel que vous voyez dans une rivière salée qui coule dans l’océan. Ce sel est géométrique. Et il flotte dans l’eau. Voilà comment nous devons le comprendre, physiquement parlant. Mais, dans les dimensions supérieures ce flux du son, le soufflement des sels – qui étaient des figures géométriques – jouaient une symphonie. La symphonie était la septième symphonie de Beethoven. En effet, c’est ce que j’ai entendu. Je ne dis pas ici que seule cette symphonie est jouée dans ce flux du son. Chaque symphonie est une autre rivière. Donc, Beethoven a apporté ce son ici depuis l’Akasha et a écrit les notes sur le papier. Les neuf symphonies sont des sons fluant de l’espace infini, des neuf sphères du cosmos. C’était tellement incroyable d’entendre le son de la septième symphonie de Beethoven joué par le flux du son akashique. Maintenant, cela peut être expliqué scientifiquement, parce que si quelqu’un enregistre cette conférence sur un magnétophone, et si la bande est observée au microscope, ils verront que les mots que je prononce sont enregistrés sur cette bande avec des figures géométriques. Voilà comment, quand les figures géométriques sont jouées dans le magnétophone, elles répètent les mêmes sons ou mots que je suis en train de prononcer. Ainsi, il est scientifiquement démontré que la parole et la géométrie sont les mêmes. Chaque figure géométrique est une lettre, est un symbole, est un son. Lorsque ces lettres ou archétypes sont combinés nous formons des syllabes. Et quand nous combinons les syllabes, nous formons des mots, des phrases.

Par conséquent, lorsque Dieu a dit: «Terre», les figures géométriques du son ont émergé de l’océan akashique (ים) «Im» – cela a pris du temps – à l’intérieur de l’espace illimité, pour le remplir, pour rendre concrète la première substance.

Ainsi, au commencement Dieu créa avec le pouvoir du Verbe, (שם ה- Ha Shem) le nom dans les eaux.

(בראשית ברא אלהים את השמים) «Berashith Bera Elohim Ath Ha-Shem-Im»

Voilà comment nous devons comprendre ce verset.

Donc, quand nous prononçons les syllabes HA, YA, RA, VA, LA, nous devons mettre notre attention et concentration et imagination sur ce que nous faisons. Quand nous demandons, quand nous prions, la Parole apporte les forces liées à ces vibrations à notre corps.

De même, lorsque nous transmutons notre énergie sexuelle, nous apportons les forces de Dieu à l’intérieur de nous. Dieu est force et forces. Dieu n’est pas une personne, mais l’intelligence qui fait bouger la Parole. Ainsi, de cette façon nous sommes semblables à Dieu. Malheureusement, nous ne créons pas comme des Dieux parce que nous créons seulement des choses négatives à travers notre psyché parce que nous forniquons. Nous ne savons pas comment utiliser la force sexuelle créatrice de la manière que Dieu fait, lors de la création de belles choses comme la nature. Observez chaque arbre, chaque fleur; tout dans la nature est une cristallisation du Verbe. Vous pouvez voir au microscope, dans la profondeur même de tout se trouve la géométrie, se trouve le Verbe, le son. Chaque chose émet un son, des sons que nous appelons les voyelles. Voilà pourquoi dans le Futharkh, ou l’alphabet Nordique, la Rune Hagal renferme tous les mystères du Verbe, tous les moyens par lesquels nous communiquons, non seulement dans ce monde physique, mais dans les quatrième, cinquième, sixième et septième dimensions, parce que la Verbe renferme tout cela. Et c’est précisément ce que nous devons visualiser quand nous prononçons la Parole. Voilà pourquoi la Rune Hagal est merveilleuse.

Maître Samaël Aun Weor enseigne six mantras liés à la Rune Hagal, l’étoile à six pointes. Ceci est écrit dans son livre Magie Gnostique des Runes. Les mantras sont Achaxucanac, Achxuraxan, Achgnoya, Xiraxi, Iguaya, Hiraji. Prononcez les avec foi. Ce sont des mantras Mayas qui apportent à travers la Rune Hagal toute la force que vous invoquez des éléments. Maître Samaël Aun Weor écrit ce qui suit dans son livre «Magie Gnostique des Runes»:

Vous tous les dignes! Ceux qui ont atteint la Seconde Naissance (c’est-à-dire, ceux qui ont créé les corps astral, mental, et causal à l’intérieur, les deux fois nés), ont dissous l’ego (ont dissous la luxure, la colère, l’orgueil, la vanité, l’avarice, la paresse, la gourmandise, etc…) et se sont sacrifiés par amour pour l’humanité, écoutez-moi, s’il vous plaît (vous êtes sélectionnés)!

Sur le Rocher Vivant, là, sur la plage, vous devez tracer avec un roseau la Rune Hagal (un X traversé au milieu par une ligne horizontale, qui est l’étoile à six pointes). Ensuite, vous devez appeler le petit bateau du cygne sacré. Voilà comment vous pouvez embarquer vers les îles mystérieuses de la quatrième dimension.

Ensuite, quand ce signe sacré, cette merveilleuse Rune a été tracé, vous devez chanter les mantras suivants:

Achaxucanac, Achxuraxan, Achgnoya, Xiraxi, Iguaya, Hiraji.

Regardez fixement la sainte Rune Hagal, et avec votre cœur rempli de foi, priez, demander à la Harpie Romaine (la Hag-all), l’Urwala Nordique, l’Erda Scandinave, la Sibylle primitive de la terre, votre Divine Mère Kundalini (Athena, Marie, Adonia, la mère de la terre), d’envoyer pour vous le petit bateau extraordinaire déplacé par les Sylphes.

Ainsi, demandez-lui de vous prendre de la troisième dimension et de vous faire pénétrer dans la quatrième dimension dans tous les pays que vous voulez aller, dans les temples du pavillon blanc. Vous y apprendrez ce que les maîtres ressuscités savent au sujet du Verbe, au sujet du Christ. Là parmi les Templiers, vous trouverez le temple du Graal, les temples des maîtres de la quatrième dimension. Allez à Shangri-la, ou Shambhala, ou n’importe quelle antique terre de la quatrième dimension.

Ah! Combien vous serez joyeux, quand vous embarquez sur le bateau mystérieux du cygne sacré vers les îles mystérieuses de l’Eden.

Quoi qu’il en soit, si vous n’êtes pas un sélectionné, si vous êtes un débutant, alors, le maître dit:

Mais pour vous, les débutants, je vous conseille de rendre un culte aux Dieux Saints, de travailler avec les créatures du feu, de l’air, de l’eau et de la terre.

Vous ne devez pas oublier votre Mère Divine Kundalini, car sans elle vous ne pouvez pas progresser dans cette science sacrée.

Vous devez vous rappeler que Dieu n’a pas de nom et qu’il est seulement une inhalation, un soupir, le Souffle Éternel Incessant, profondément inconnu à lui-même.

Ce Souffle, par tous les moyens, est le principe du Logos, de toutes les Runes, et de tous les mots.

Disciples bien-aimés, vous devez profondément méditer sur l’Unité de la Vie, sur le Grand Alaya de l’univers, le monde invisible, sur les univers parallèles des dimensions supérieures de l’espace.

Concentrez votre pensée sur les Valkyries, Dieux du feu, de l’air, de l’eau et de la terre. Agni est le Dieu du feu. Paralda est le Dieu de l’air. Varuna est le Dieu de l’eau. Gob est le Dieu de l’élément terre.

À travers la Méditation, vous pouvez entrer en communication avec les Dieux des éléments.

Vous devez tracer la Rune Hagal sur un papier blanc, puis après, concentrez votre mental sur l’un des quatre principaux Dieux des éléments. Faites appel à eux afin qu’ils puissent vous aider quand c’est nécessaire.

Alors invoquez les Dieux du panthéon Aztèque, ou les Dieux du panthéon Hindou ou du panthéon Chrétien, ou du pantheon Hébreu, ou du panthéon Musulman. Peu importe lesquels, il suffit de les invoquer. Appelez-les Dieux, Elohim; mais, si vous ne voulez pas nommer ces Êtres suprêmes qui contrôlent les forces de la nature «Dieux», alors appelez-les Anges, Maîtres, Devas, Bouddhas, etc. Invoquez-les à travers la Rune Hagal et aidez-vous vous-même. Vitalisez votre corps, votre physicalité, votre mental. Demandez ce que vous voulez demander à ces Dieux. Pour faire tout ce dont vous avez besoin dans votre physicalité, mental ou Esprit. Et prononcez les mantras chaque fois que vous invoquez même un seul d’entre eux. Prononcez les mantras que vous connaissez déjà avec chaque archétype associés dans votre corps vital.

Dans d’autres conférences, nous avons dit que vous pouvez effectuer la Rune Hagal avec votre corps physique lorsque vous baissez et levez vos bras comme les ailes d’un oiseau, se tournant vers la droite en même temps. Tournant dans le sens horaire comme une roue. Vous vous souvenez peut-être que les derviches tourneurs tournent de cette manière tout en formant une croix avec leurs bras et leurs corps. Les Derviches font de cette façon. Pour la Rune Hagal, vous tournez autour de la même manière, mais la différence est que vous étendez vos bras vers le haut et vers le bas; de haut en bas, comme vous pouvez le voir dans le graphique qui est affiché sur le site.

En tournant nous exerçons et mettons en activité nos chakras, les vortexes que nous avons dans le corps. Tournez dans le sens horaire, et ne faites pas l’erreur intellectuelle d’essayer de comprendre cela avec l’intellect, pensant au sujet de tourner autour. Observez comment les hélices fonctionnent à bord des avions. Nous ne les voyons pas autant plus, mais il y a encore des avions qui utilisent des hélices, soit à l’avant soit sur les ailes. Les hélices sur l’avion tournent dans une direction, et l’avion se déplace horizontalement, à l’endroit où il veut aller. Tout simplement parce que les hélices tournent en rond, cela ne signifie pas que l’avion doit tourner en rond, ou tourner comme une perceuse à travers l’espace. Ce serait absurde. De la même manière, comprenez que les chakras tournent d’une manière, même si votre corps tourne d’une autre manière. Vos chakras sont une chose et le corps est une autre chose. Sinon, nous tombons dans la confusion. Les chakras tournent positivement lorsque vous tournez dans le sens horaire physique, pas dans le sens antihoraire. Donc, dans le sens horaire est la manière.

Plus nous réalisons, plus nous comprenons, plus nous trouvons les cinq éthers dans la partie supérieure du corps physique, qui est, le corps vital. Voilà comment nous comprenons qu’à travers la Rune Hagal, l’étoile à six pointes, l’Étoile de David, que sont contrôlées les forces de la nature afin de former, afin de faire de nous, une étoile microcosmique. Les cinq éthers sont les mêmes cinq tattvas que nous appelons Akasha, Vayu, Tejas, Apas et Prithvi. C’est ce qu’ils sont appelés en Sanskrit. Les cinq tattvas sont en relation avec l’étoile à cinq branches, le pentagramme, mais ils sont contrôlés sous forme par l’étoile à six pointes. Voilà pourquoi beaucoup de Gnostiques, beaucoup d’initiés, ne comprennent pas que de l’étoile à six pointes émerge l’étoile à cinq branches, le pentagramme. Les deux étoiles sont reliés entre elles, étant donné que le pentagramme, qui est l’homme parfait, l’Adam parfait, peut contrôler les forces de la nature, à travers la Rune Hagal.

HurakanSur la base de ces précédentes explications, nous comprenons pourquoi le mot Ouragan (Hurricane) est lié au vent et au tornades ou au tourbillons de la terre. Le mot Ouragan (Hurricane) vient de la langue Maya Huracán (également Hurakan, Harakan et Jurakan), qui peut être compris comme Jun Raqan, «une jambe.» Comme vous le voyez, le H est au début du mot. Le H est le souffle dans l’ouragan (Hurricane), la torsion ou force du vent à une jambe de Dieu qui tourne et va. Nous savons que le Père, le serpent à ailes en forme d’une jambe, est celui qui tourne autour comme un tourbillon ou un ouragan (Hurricane). Si vous observez, la première syllabe de l’ouragan (Hurricane) et de humain est HU, HU, qui est non seulement la façon dont nous prononçons le bruit du vent, l’Esprit, en Aztèque, mais aussi en Sanskrit. Plusieurs fois nous avons dit que HU se rapporte à l’Esprit. Maintenant, si nous prenons la lettre suivante de l’ouragan (Hurricane), nous avons alors «HUR», qui est (روح) un mot Arabe, qui signifie Souffle et Esprit, «HUR» se rapportent aux forces supérieures du vent, le רוח אלהים Ruach Elohim dont parle la Bible Hébraïque. Notez que le mot Hébreu רוח «Ruach» (vent) est orthographié avec: Reish, Vav, Chet, peut aussi être lu «RUH», qui est חור «HUR» à l’envers. Alors, le mot «humain» est quelque chose de très profond en relation avec cette conférence. Hu est lié à la Rune Hagal, au H, au souffle de Dieu, de l’Esprit. HU-MAN est l’homme (Man) enraciné dans manas (mental), qui est représenté par la Rune Man dans le Futharkh, ou l’alphabet Nordique. Ainsi, manas, homme (Man), mental est dans le mot Humain.

Donc, voilà pourquoi quand ils nous demandent: «Est-ce que l’être humain existe sur la planète Terre?» La réponse est non. L’être humain n’existe pas sur la planète Terre. Les gens sur cette planète terre sont appelés êtres humains par respect, mais ils ne sont pas encore des êtres humains. S’ils travaillent avec leur HU, l’Esprit, le vent, avec la volonté du Père, ils finiront par devenir HU-MAN, un Esprit qui pense. «Man» est manas, mental. Un Humain est un Esprit qui pense. Le mental n’est pas le cerveau, et l’Humain n’est pas la physicalité, bien que beaucoup de gens pensent de cette façon, comme les athées, dont le mental ne croit pas en «HU» l’Esprit. Ils ne sont pas «Humain», puisque avec leur mental (manas), ils renient leur HU, leur Theus. Ainsi, ils ne sont donc pas hu-mains (esprits avec mental), parce qu’un être humain est un Être où le vent, l’esprit, agit à travers sa pensée, qui devient le mot. Rappelez-vous que les pensées que nous avons s’expriment en mots.

Dans la Kabbale, il y a une autre lettre liée au H, qui est la lettre Chet (ח). La lettre Chet dans la Kabbale est similaire à la lettre Hei (ה). La seule différence est que Chet a une ouverture au fond de celle-ci et Hei comporte deux ouvertures; à savoir, une ouverture au fond et l’autre vers le haut, à proximité de son coin supérieur gauche. Les gens qui ne comprennent pas l’Hébreu confondent parfois le Chet au Hei ou vice versa. Les deux lettres sont prononcées avec la gorge: Hei, Chet. Cela signifie que le Hei devient Chet lorsque l’air, qui est la force positive, le vent, féconde la gorge. Encore une fois, lorsque l’air fécondes le Hei, la gorge, il devient le Chet. Ceci est un symbole Kabbalistique.

En Anglais, le H se prononce comme une profonde respiration: hhhhh, comme Hhhat. En Espagnol, la lettre H ne se prononce pas – elle est silencieuse, mais nous prononcons le Chet en Espagnol; c’est le son «J», qui est fort. C’est la différence entre le Chet et le Hei. Lorsque vous prononcez le Hei, vous soufflez juste, sans mettre aucune force dans votre gorge. Mais quand vous la serrez – comme cchhh – c’est le Chet. C’est la différence de son entre les deux lettres.

Maintenant, voici, en Hébreu, pour dire vie, nous disons (חיים) Chaïm. Ce mot est écrit avec Chet, non pas avec Hei, et il est au pluriel. Et c’est avec Chet, Vav et Hei, que vous écrivez Eve (חוה, Chavah) en Hébreu. Voyez comment c’est beau. Ainsi (חוה) Chava, Eve, est appelée la mère des vivants (חי, Chai). Et il est déjà écrit dans le livre de la Genèse, que lorsque Dieu insuffla dans les narines d’Adam le souffle de (חי, Chai) vie, alors Adam est devenu une (נפש חי, Nephesh Chai) âme vivante.

Il faut dire que la (חי Chai) vie qui a été insufflée dans les narines d’Adam, était cachée dans la lettre Aleph (symbole Kabbalistique de l’air, le souffle) qui est au début du mot Adam. Ainsi, ce א Aleph à l’intérieur de דם, «Dam», le sang, est devenu (אדם) Adam, une âme vivante. À travers les narines entre le souffle, l’air, א «Aleph», dans lequel est la vie, le Chet dans notre corps.

Nous trouvons un merveilleux symbole dans le Livre d’Ezéchiel. En Hébreu, pour écrire «le Seigneur», vous écrivez: Aleph, Daleth, Nun, Iod, qui se lit, Adonaï ou Adoni, «le Seigneur» ou «mon Seigneur», Adonaï. Kabbalistiquement, le nom Adonaï est le nom donné à Dieu dans le plan physique. Voilà pourquoi dans le Judaïsme on dit Baruch Ha-Shem Adonaï, ce qui signifie, Saint ou Béni soit le Nom du Seigneur. En effet, ce que nous devons faire dans notre physicalité c’est de rendre béni, saint, le nom du Seigneur. Oui, vraiment, à plusieurs reprises, nous avons expliqué que le corps physique est un archétype féminin; même si nous sommes des hommes, le corps physique est féminin, parce que Malkuth, le fond même de l’Arbre de Vie, est féminin. Voilà pourquoi, lorsque nous appelons le corps physique Marie ou Marie-Madeleine, cela se réfère à nous, physiquement parlant. Chacun d’entre nous, lorsque nous entrons dans ce chemin, nous entrons en tant que Marie-Madeleine (qui, symboliquement parlant, est une prostituée). Cela signifie que chacun d’entre nous a prostitué notre physicalité. Nous devons donc apprendre à la sanctifier. Baruch Ha-Shem Adonaï. Béni, Saint, soit le nom du Seigneur, en nous. Ainsi, le nom, le Verbe, devient Saint en nous lorsque nous travaillons avec lui dans l’initiation; et nous, notre matière, devient la Vierge Marie, physiquement parlant.

En ce qui concerne la Rune Hagal, lorsque nous travaillons avec elle dans notre physicalité, lorsque nous travaillons avec elle dans notre matière, alors notre substance-matière (la Harpie Romaine – la Hag-all) devient Vierge Marie, et de cette Vierge Marie émerge le Logos (de Hagal émerge l’ensemble du Futharkh), et le parole est faite chair. Rappelez-vous que le Logos a été fait chair à travers le ventre de Marie. Ceci est un travail Alchimique que nous devons accomplir dans notre physicalité. La Parole faite chair est ce que Jésus représente dans notre physicalité. Rappelez-vous que Jésus est né de la substance-matière (eau) Marie (Stella Maris) et du Saint-Esprit.

En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naîtra pas à nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.

Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître à nouveau lorsqu’il est vieux? Peut-il entrer pour la deuxième fois dans le sein de sa mère et naître?

Jésus répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau [rappelez-vous la matière première, (םי) «Im» l’eau] et de l’Esprit (le souffle, le vent), il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

Ce qui est né de la chair est chair; et ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne t’étonne pas que je t’ai dit, tu dois naître de nouveau. Le vent souffle où il veut, et tu entend le son de celui-ci, mais ne peut pas dire d’où il vient et où il va ainsi est de tout homme qui est né de l’Esprit.

Nicodème lui dit: comment ces choses arriveront-elles?

Jésus répondit et lui dit: Es-tu un maître d’Israël, et ne sais pas ces choses?

En vérité, en vérité, je vous le dis, nous disons ce que nous savons, et nous attestons de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage. Si je vous ai dit des choses terrestres, et que vous n’avez pas la foi, comment aurez-vous la foi, si je vous dis des choses célestes? – Jean 3: 3-12

Il faut comprendre que Jésus n’a pas été né «littéralement» de l’air, l’Esprit, et l’eau, comme une bulle de savon, et a dit: «Je suis Jésus.» Il est né du vent du feu sexuel de l’Esprit Saint dans le ventre de Marie. Jésus a grandi à l’intérieur de son ventre et après neuf mois, il est apparu. Et quand il avait douze ans, qui pensez-vous est celui qui a enseigné Jésus au sujet de la Kabbale à cet âge? C’est écrit dans de nombreux apocryphes (livres, évangiles) que le maître qui a enseigné Jésus dans son enfance était l’ange Baruch. L’ange Baruch est lié aux mystères de l’Arbre de Vie. Jésus était un grand Initié, un grand maître, oui, mais il a commencé à apprendre la Kabbale avec l’ange Baruch. Baruch Hashem Adonai. Cet ange a commencé à enseigner Jésus la Kabbale et tous les mystères de la Torah, qui sont écrits dans les nouvelles évangiles, mais d’une manière cachée. Mais, Jésus a aussi appris le Bouddhisme, l’Hindouisme, et bien d’autres religions. Pas seulement la Kabbale. Mais la première science qu’il a appris était la Kabbale, avec l’ange Baruch. Pourquoi? Parce que sa matière, son propre corps physique, était vierge, cela signifie chaste. Voilà pourquoi, à travers lui, d’autres matières – en d’autre termes, d’autres Marie-Madeleines, d’autres pécheurs sont devenus chastes, saintes; ils ont appris à devenir chaste, comment devenir maîtres du jour.

Voilà pourquoi, quand vous lisez, «Adonaï», vous pouvez également lire, «Adonia,» qui est l’aspect féminin de Adonaï. En effet, Adonaï est un ange, mais son archétype travaille aussi en nous. L’archétype est cet élément Christique qui peut être développée à l’intérieur de nous. Chaque maître à l’extérieur symbolise un archétype que nous devons développer à l’intérieur. Ainsi, Adonia symbolise la Mère Divine qui contrôle les forces des éléments.

S’il vous plaît lisez le premier chapitre du livre d’Ezéchiel, puisque nous allons le mentionner seulement en surface, parce que si on commence à expliquer un peu plus sur son symbolisme, il faudra deux ou trois heures. Et vous vous sentez fatigué, comme je suis déjà fatigué; ma gorge me dit: «J’ai déjà prononcé trop d’enfants, trop de mots.»

Alors écoutez au sujet du symbole de l’Étoile de David, Adonia: Le lion symbolise le feu; le bœuf ou taureau représente la terre; en-haut se trouve l’air, symbolisé par l’aigle; et au milieu se trouve le visage d’Adam, ou l’ange, qui représente l’homme, l’eau.

yetzirah

Ezekiel explique là comment la parole s’est faite chair en lui. Il dit: «Je suis dans la rivière Kebar.» La rivière Kebar, comme la rivière Jourdain, représente l’énergie sexuelle. La rivière est dans le pays des Chaldéens. Que symbolisent le pays des Chaldéens? Si vous prenez le mot Hébreu כשדים «Chaldéen» et le chercher dans le dictionnaire, vous trouverez que cela signifie diables, fantômes, créatures (dans la voie du mal). Cela signifie que lorsque vous démarrez l’Alchimie dans votre forge sexuelle, vous trouverez toutes ces créatures maléfiques à l’intérieur, qui sont appelés Chaioth. Chaque créature est appelée Chai (créature). Le pluriel est Chaioth, qui signifie les quatre d’entre eux. Ces Chaioth sont à l’intérieur de nous, mais sont impurs. Oui, à l’intérieur de nous, le feu est impur, l’eau est impure, l’air est impure, la terre est impure. Ainsi, nous devons les rendre pures, à travers la connaissance du souffle et de la Chasteté. Voilà comment ils deviennent Chaioth-Ha-Kadosh, qui est la façon dont vous dites «Les Créatures Saintes» en Hébreu : Chaioth-Ha-Kadosh. En Hébreu, Chaioth est le féminin pluriel de «Vie,» Chai. Voici la lettre H, du souffle, et le bruit de Aleph, la Trinité. En Hébreu Kadosh signifie saint. Chaioth-Ha-Kadosh, Les Créatures Saintes.

Nous devons rendre ces créatures saintes, à travers l’Alchimie. Chaioth-Ha-Kadosh. Et c’est pourquoi il écrit au début du livre d’Ezéchiel qu’il était dans le pays des Chaldéens, près de la rivière Kebar. Et il a entendu la parole, la parole de Jehovah, יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, qui est profondément significatif. Juste lire cela implique beaucoup de choses.

Ensuite, il décrit comment le Seigneur apparaît dans les quatre créatures vivantes, qui sont les quatre éléments. Ézéchiel déclare que du Nord venait un tourbillon. Si vous comprenez cela sur la base de cette conférence, le tourbillon est un ouragan venant du nord. Kabbalistiquement parlant, le nord est la glande pinéale, parce qu’au nord se trouve Jehovah Elohim. Oui, Jehovah Elohim gouverne le corps physique au nord parce que Jehovah Elohim, le Saint-Esprit, régit les organes sexuels et le corps physique depuis la glande pinéale. Voilà pourquoi il est dit que le Dieu du corps physique est le Saint-Esprit, mais le Saint-Esprit dans la façon dont nous l’avons expliqué ici. Et dans le corps physique le Saint-Esprit reçoit le nom de Adonaï ou Adonia. אֲדֹנִיָּ Adonia est l’épouse de l’Esprit Saint, Binah. En d’autres termes, votre chaste physicalité est l’épouse de l’Esprit Saint, Binah, parce que la physicalité de tout les gens sur la terre est Marie-Madeleine, une prostituée, qui a besoin d’apprendre la doctrine, la parole de Dieu, afin de devenir sainte, et ainsi se marie à Jésus, qui est la Parole de Dieu faite chair en elle, symboliquement parlant. Ainsi, c’est comme cela que la Parole est venue à Ezéchiel.

Les vent souffle où il veut, et vous entendez le son de celui-ci, mais ne peut pas dire d’où il vient et où il va : ainsi est de tout homme qui est né de l’Esprit. – Jean 3: 8

Chacun d’entre nous aimeraient entendre la Parole de Dieu, pour entendre le son qui vient en nous. Mais Ezéchiel était déjà un initié, un prophète. Il n’a pas été né prophète. Il est devenu un prophète à travers l’initiation. Et quand il était prêt dans la rivière Kebar, comme Jésus était prêt dans le Jourdain, la Parole de Dieu est venue et est entré en lui. La Parole est venue de la même manière à Ezéchiel, qui, en passant, est aussi appelé «le fils de l’homme». Ezekiel a reçu la Parole de Dieu en lui-même. Encore une fois le tourbillon venait du nord; en d’autres termes, à partir du dessus de la tête. Ce tourbillon était le Ruach Elohim venu à l’intérieur de son corps. Ézéchiel décrit comment ces quatre créatures vivantes sont entrées en lui et l’a transformé. Voilà comment il a vu les roues et les ailes des créatures à l’intérieur de lui. À cette fin, si vous regardez dans le site Web de la conférence intitulé «Le monde de Yetzirah,» vous y trouverez l’explication du chapitre entier du livre d’Ézéchiel et comprenez comment les forces élémentales de la nature entrent dans votre corps à partir du nord, depuis le haut, lorsque vous effectuez la Rune Hagal. Voilà pourquoi cette rune est merveilleuse.

Dans nos retraites nous avons réalisé cette rune en face d’un lac, une rivière ou une mer, comme nous l’avons expliqué ici. Nous invoquons les Dieux des éléments de l’eau, l’air, l’éther, la terre et le feu, tous à l’unisson, avec la Rune Hagal. Tout le monde se concentre sur la Rune Hagal et fait tourner la Rune Hagal, parce que quand vous imaginez cette rune, vous devez la faire tourner. Voilà comment elle travaille, avec notre imagination. Ainsi, alors qu’avec notre imagination nous tournons la rune, nous invoquons les Anges et prononçons les mantras et tirons parti des forces de la nature. Nous pouvons le faire, que ce soit sur la plage ou au bord d’une rivière ou d’un lac ou dans la forêt. C’est bon si nous le faisons près de l’eau, car l’eau est l’élément qui porte toutes ces forces: les eaux d’en haut, Akasha, et les eaux d’en bas, notre force sexuelle.

Questions et Réponses

Question: Comment le mantra LA RA SS se rapporte à cela?

Réponse: « La Ra SS » est un mantra prononcer afin de vous projeter astralement, dans la cinquième dimension. Vous le prononcez comme suit: LLLAAAA RRRAAAA SSSSSS. Il est évidemment lié aux deux mantras donnés ici: LA pour la terre et RA pour le feu. לא LA pour votre corps physique et RAS «ראש» pour le feu que vous déplacez à partir de la tête de votre corps physique, car après cela vous prononcez le SSSS. LA RA SS. Ce mantra manipule les forces de votre corps qui est le feu (RA) de votre physicalité (LA) – dans le but d’attirer les forces solaires de l’astral qui vous aideront à vous projeter consciemment hors de votre corps. C’est un mantra pour la projection astrale.

Question: Si la gorge, le larynx, est l’utérus, la mère, et la Parole est le fils, alors qui est le père?

Réponse: De toute évidence, Aleph est le père, l’air qui pénètre dans vos poumons, qui est, l’ouragan qui pénètre par le nez, représenté par Kether. Autrement dit, l’air féconde la gorge lorsque vous respirez. Voilà comment vous comprenez que Dieu, le Père, insuffla dans vos narines et a mis le souffle qui devient une âme vivante dans la gorge, à travers vos narines. Et Adam devint une âme vivante (יח נפש, Nephesh Chai) Nephesh est le mot Hébreu pour âme. Rappelez-vous toujours: le père est représenté par le vent. Voilà pourquoi quand nous parlons de Kether, la première Sephirah de l’Arbre de Vie, nous disons qu’il n’a pas de forme, est abstrait, comme l’air. Il est Aleph, la tête de la Trinité. Père, Fils et Saint-Esprit sont représentés dans א Aleph. Si vous observez les lettres de l’Hébreu antique, vous trouvez que la lettre Aleph ressemble au A Latin, mais basculées. Voilà comment vous avez dessiné Aleph dans les temps anciens. Il est en effet un A Latin basculé.

breath

Donc Aleph est le souffle de Dieu, qui est précisément représenté par la langue de Tonatiuh. Ce souffle est le père qui entre dans vos poumons et féconde votre gorge pour que la parole, le fils, naisse.

Mais, subjectivement parlant, Qu’est-ce que notre mental crée? Des obscénités? Des mensonge? Des mots déformés? Des Monstuosités? Sommes-nous en train de mentir? Est-ce que nous nous rendons compte maintenant pourquoi il est dit: «Tu ne mentirras point»? Parce que quand nous parlons, nous utilisons, la vérité, le souffle, Dieu, et si nous prononçons des mensonges, nous créons des monstres avec notre mental et notre gorge. Et c’est précisément ce que l’humanité est en train de faire – en utilisant la parole dans le mauvais sens. A travers les médias, ils prononcent des mensonges. Des commérages, en utilisant la parole dans le mauvais sens. Alors, quel type d’enfants (mots) avons-nous? Quel type de mots prononçons-nous? En d’autres termes, si vous voulez que le Fils de Dieu soit à l’intérieur de vous, eh bien, vous devez rendre votre matière, Marie, une Vierge Marie – ne mentez pas.

Question: La gorge est-elle donc aussi fécondée par le mental?

Réponse: En effet, parce que נצח Netzah, le mental, se rapporte à l’air. Netzach est un mot qui dérive de l’Hébreu מצח Metzach, qui signifie «front» le mental. Il est évident que dans le cerveau, comme nous l’avons expliqué, se trouve le H et le A: HA; le mantra de l’éther. Comment nous utilisons notre cerveau, nos pensées? Quel genre de pensées avons-nous? Avons-nous des idoles dans notre tête? «Tu n’auras pas d’autre Elohim devant moi», dit la Bible. Le seul Elohim que nous devons adorer est celui duquel nous venons, qui est en-haut: la volonté de Dieu.

Théorie est très bon mot pour décrire. Théories. Theos signifie Dieu. Théories, signifie la façon dont vous faites des Dieux avec vos pensées; en d’autres termes, des idoles. Ainsi, si vous prononcez vos théories et prononcez des paroles incohérentes, vous adorez des idoles, même si vous n’avez pas de symboles religieux dans votre maison.

Question: Pouvez-vous expliquer comment la manifestation du déséquilibre dans les poumons, les bras et le cerveau est liée au signe des Gémeaux?

Réponse: Eh bien, le signe des Gémeaux se rapporte à la dualité. Il se rapporte aux épaules, aux bras, aux mains et aux poumons. Il est en relation avec la mauvaise utilisation de la dualité, les deux forces opposées. Rappelez-vous que le signe des Gémeaux est gouverné par Mercure. Dans beaucoup d’autres conférences, nous avons dit que le mercure se rapporte à l’air, aux poumons. Voilà pourquoi le Ruach Elohim qui planait au commencement sur la surface des eaux est Mercure – Raphaël, le Dieu Mercure; ou l’archange Raphaël, le Dieu de la médecine. Alors, comment votre Ruach Elohim, cet Esprit, ce mercure, travaille en vous? Mercure est également lié à la force sexuelle dans vos glandes sexuelles, qui est le mercure brute. La déformation ou le problème que vous avez dans vos épaules, mains, poumons, se rapporte à la mauvaise utilisation des mots, la mauvaise utilisation du souffle, le Ruach Elohim, non seulement à travers la gorge, mais dans l’acte sexuel aussi. Ainsi, nous utilisons notre mental dans le mauvais sens. Chacun d’entre nous souffrent de cela, même si nous ne sommes pas du signe des Gémeaux. Mais rappelez-vous toujours de la dualité de vos poumons, mains, etc. Rappelez-vous que les mains représentent votre volonté. Rappelez-vous que le Livre de l’Apocalypse indique que le signe de la bête, 666, était écrit sur le front et sur les mains – la façon dont nous pensons, la tête; la façon dont nous agissons, les mains – en d’autres termes, notre mental et notre volonté, utilisés dans le mauvais sens. En synthèse, la bête, 666, est à l’intérieur de nous. Elle n’est pas à l’extérieur. Chaque personne sur cette planète terre porte la bête 666 à l’intérieur.

Avant que la fausse aurore est venue sur cette terre, ceux qui ont survécu à l’ouragan et à la tempête, ont loué l’Intime, et à eux apparurent les hérauts de l’aurore. – Le Testament de l’Apprentissage

Baruch Hashem Adonai. Saint et béni soit le nom du Seigneur. Rappelez-vous que le Seigneur, l’Intime, est aussi à l’intérieur, dans la profondeur de votre Conscience. Merci beaucoup.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Rune Hagal