Hillel Ben Shachar, Partie Un

vasili-surikov-the-temptation-of-christ-1872
Tentation du Christ, par Vasili Surikov (1872)

Selon les calculs de l’organisateur de la retraite, c’est notre quinzième retraite. Par conséquent, il semble que ce soit une bonne occasion de donner une conférence sur le quinzième Arcane. Le quinzième Arcane est Le Diable, ou Passion, et c’est un thème très intéressant puisque nous tous, sans exception, avons שדי Shaddai, le diable, à l’intérieur.

tarot-15

J’ai dit שדי Shaddai, parce que je veux aborder cette conférence dans la perspective de la Bible Hébraïque. Je souligne la Bible Hébraïque parce que lorsque l’on parle de la Bible, il est important de rappeler que le mot Bible provient de «biblos», qui, dans la langue Grecque, signifie «livres». Ainsi, en comprenant ceci, on voit que la Bible consiste en, plus ou moins, 66 livres. Il y a beaucoup de Bibles, ou écritures, de nombreuses religions; le plus célèbre ou le plus populaire d’Occident est la Bible, dans laquelle nous trouvons les écritures de l’Ancien Testament écrit en Hébreu, et celles du Nouveau Testament écrit en Grec, et cette collection est ce que les laïcs appellent la Bible. Mais, bien que la Bible contienne de nombreux livres, il existe beaucoup d’autres Bibles ou des Écritures, d’autres religions, qui ne contiennent pas autant. Par exemple, la Bible Gnostique (La Pistis Sophia) a environ six livres, dans lesquels nous trouvons écrit les mots de notre Maître Aberamentho, connu dans le monde comme Jésus de Nazareth. Le point principal ici est que, dans toutes ces Bibles, nous trouvons toujours des histoires, ou la sagesse, concernant le diable.

Il est très important de comprendre le rôle de שדי Shaddai (le diable) dans ces études alchimiques. Cependant, avant d’entrer dans ce sujet kabbalistique, il est nécessaire d’expliquer qu’il est courant pour les laïcs de confondre le diable avec Lucifer, mais cette confusion est compréhensible. Lucifer, lorsqu’il est tombé dans Chashok חשך, les ténèbres de la terre, notre physicalité, se déguise comme שדי Shaddai, le diable, et tel est l’état dans lequel nous nous trouvons tous. La Bible Hébraïque, ainsi que le Maître Samael Aun Weor, Appelle שדי Shaddai, le diable, «שטן Satan». Moïse a écrit:

«Au commencement Elohim créa le ciel et la terre. Et la terre était sans forme et vide; et Chashok חשך (obscurité, ténèbres) était sur la surface de la profondeur.» – Genèse 1: 1, 2

Donc, שטן Satan est Chashok חשך, obscure, noir comme le charbon de bois, et c’est parce que Satan est devenu noir de la nuit psychologique (לילה lailah) que nous habitons. Il est écrit:

«Et Elohim appela le aur אור (lumière, lucem) Jour, et Chashok חשך (l’obscurité), il l’appela לילה lailah (Nuit)».

Donc, la nuit, לילה lailah, c’est Chashok חשך, l’obscurité qui couvre notre ego sans forme et vide, ou שטן Satan, qui se cache dans les profondeurs du mental, que nous tous en tant qu’âmes piégées habitons.

D’autre part, nous avons aur אור, lumière, qui en Latin est Lucem, la racine du mot Lucifer. Lucifer (lumière) est complètement le contraire de שטן Satan, le fils de l’לילה Lailah, Lilith, la nuit. Lucifer est un mot Latin qui signifie «porteur de lumière». Lucifer est l’Esprit qui porte la lumière. Moïse a écrit:

«Et l’Esprit de Elohim mouvait sur la surface des eaux. Et Elohim a dit, fiat lux et facta est lux (Que la lumière soit, et la lumière fut).» – Genèse 1: 2, 3

Dans la Bible, il n’y a qu’un seul endroit où nous trouvons le mot Lucifer, comme une traduction du mot Hébreu הילל Hillel, qui signifie «glorifié». Observez que הילל Hillel dans le sens inversé s’épelle לילה Lailah, «nuit».

Lucifer (Hillel הילל) n’est pas un mot Français, ni celui de n’importe quelle autre langue que le Latin. Lucifer dérive du mot Latin lux ou lucem, qui signifie «lumière», et fer, un mot Latin signifiant «porteur». Fer en langue Anglaise est semblable au ferry, qui signifie «porter» ou «supporter». Donc, «porteur de lumière» est en fait ce que Lucifer traduit; un porteur de lumière. Ainsi, Lucifer (Hillel הילל) est la lumière ou l’Esprit de Elohim qui a le devoir de nous donner l’illumination. Hillel הילל est l’Esprit qui donne la liberté à Elohim de dire: «Que la lumière soit, et la lumière fut». L’illumination est un mot commun qui est très connu dans la philosophie Bouddhiste où l’on trouve le mot Bouddha qui signifie «illuminé».

Lucifer (Hillel הילל) est celui qui nous accorde l’illumination. Mais, pour que cela se produise, nous devons d’abord le vaincre comme שטן Satan (le fils de lailah לילה, nuit). Hillel הילל (le fils de l’aurore) ne nous donnera pas l’illumination si nous ne vainquons pas Satan d’abord. C’est précisément la beauté de cet archétype que nous avons tous. Notre devoir est de «blanchir le diable» ou de «blanchir Satan» et de le transformer en Lucifer, le donneur de lumière. Dans le Livre de l’Apocalypse, il est écrit que le Seigneur Christ, dont le visage était comme le soleil brillant dans sa force lorsqu’il apparaît à Jean le Divin, dit:

«Je suis Alpha et Omega, le commencement et la fin, dit le Seigneur, qui est, et qui était, et qui sera (אל שדי El Shaddai) le Tout-Puissant.»

«Je suis la racine et la progéniture de David, et (הילל בן שחר Hilel Ben Shachar, le fils glorifié de l’aurore) l’étoile brillante du matin.» – Apocalypse 22: 16

«Et celui qui vainc (שטן Satan), et garde mes œuvres jusqu’à la fin, je donnerai le pouvoir sur les nations; et il les dominera par une verge de fer; comme les vases d’un potier ils seront brisés en frissons, comme j’ai reçu de mon Père. Et je lui donnerai (הילל בן שחר Hilel Ben Shachar, le fils glorifié de l’aurore) l’étoile du matin.» – Apocalypse 2: 26-28

Dans de nombreuses vieilles Bibles, vous trouvez que l’étoile du matin est Venus, qui s’appelle aussi Lucifer. Vénus-Lucifer, est celui qui amène la lumière dans le monde avant le lever du soleil; de même, Vénus apparaît également avant le coucher du soleil. Il est évident que Venus-Lucifer est associée à la lumière solaire.

Au cours du 6e siècle, l’évêque Jérôme, de l’Église Catholique, a traduit les écritures Hébraïques en ce que l’on appelle la Vulgate Latine. A cette époque, Jérôme luttait politiquement contre un évêque nommé Lucifer, alors il traduisit l’expression Hébraïque:

Aych Naphaltah MeSchamayim Hillel ben Schahar – איך נפלת משמים הילל בן-שחר (Comment es-tu tombé du ciel, glorifié fils de l’Aurore!) comme «quomodo cecidisti de caelo lucifer qui mane oriebaris» (Comment es-tu tombé du ciel, Lucifer, qui est monté le matin)

La bonne traduction en Latin est: quomodo cecidisti de coelo, splendor, fili aurorae! «Comment es-tu tombé du ciel, glorifié fils de l’Aurore».

Par la suite, malgré cela Jésus-Christ a déclaré: «Je suis la lumière du monde», les ignorants Chrétiens ont commencé à mêler le porteur de lumière, Lucifer avec Satan. Ainsi, quand ils parlent du porteur de lumière Lucifer, les ignorants l’associent immédiatement aux ténèbres, au mal. Cependant, il est impossible de marcher sur le chemin de la lumière sans Lucifer, parce que Lucifer nous donne la puissance sexuelle, l’impulsion sexuelle. Effectuer l’acte sexuel sans Lucifer est impossible. Sans Lucifer, nous ne pouvons pas faire de sexe, puisque Lucifer est celui qui donne l’impulsion sexuelle à l’union sexuelle. Lucifer donne de l’humidité aux femmes et l’érection aux hommes. Sans Lucifer, l’acte sexuel serait douloureux; nous avons besoin des huiles que le corps sécrète pendant l’acte sexuel et c’est le devoir de Lucifer quand, à travers le sang, il descend du cœur dans l’organe sexuel pour l’activer. L’Être est formé par différentes parties, et la partie la plus formidable et la plus active est précisément celle qui est liée à l’acte sexuel, qui est sous la domination de Lucifer; tel est son devoir.

Le Livre de la Genèse en parle. C’est très clair dans les deuxième et troisième chapitres du livre de la Genèse… Pourtant, seuls ceux qui connaissent l’Alchimie peuvent le voir. Par exemple, nous savons tous que le quatrième commandement donné par Moïse est:

«Honore ton père et ta mère; que tes jours soient longs sur (אדמה Adamah) la terre (ta physicalité) que Jehovah ton Elohim t donne.» -Exode 20: 12

La première fois que nous lisons au sujet du père et de la mère se trouve dans le Livre de la Genèse, précisément à la fin du deuxième chapitre, lisons:

«Et Jehovah Elohim fit tomber un sommeil profond sur Adam et il dorma; et il prit une de ses côtes, et il mit la chair à la place; et la côte, que Jehovah Elohim avait pris d’Adam, il l’a fait une femme (אשה Eshah), et l’a amenée à Adam. Et Adam a dit (à Eve), Ceci est (tu es) maintenant l’os de mon os, et la chair de ma chair: tu seras appelée (אשה Eshah) Femme, parce que tu as été enlevée de (איש Ayish) Homme. Par conséquent, un homme (איש Ayish) quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme (אשת Asoth); et ils seront une seule chair.» – Genèse 2: 21-24

Au début, Adam a été créé homme/femme, un être androgyne, comme il est écrit:

«Et Elohim créa Adam à sa propre image, à l’image de Elohim, il le créa; homme et la femme il les créa.» – Genèse 1: 27

«Les» parce qu’Adam ne représente pas un archétype, mais tous les archétypes qui forment la congrégation d’Israël.

Les mots «Et Jehovah Elohim forma de la côte qu’il avait prise» s’applique également à Moïse, qui, en construisant le tabernacle dans le désert, prévoyait le futur tabernacle que Elohim formerait, comme il est écrit: «Et pour le second côté (côte) du tabernacle du côté nord, il y aura vingt planches» (Exode 26: 20). Le côté nord se réfère ici au côté de l’Arbre de Vie séphirotique appelé Chesed (miséricorde) et connu comme le côté blanc.

«Et ferma sa chair». Le mot chair signifie le côté rouge de l’Arbre de Vie qui s’appelle Geburah (puissance), et à ce temps se sont accomplis les mots: «Sa main gauche est sous ma tête et sa main droite m’embrasse» (Cant 2: 6 ), Ainsi que les mots: «C’est maintenant un os de mon os et chair de ma chair». Elle sera appelée Ashah (femme) parce qu’elle a été prise d’Aish (homme), c’est-à-dire que l’humanité vierge (d’Adam) est (l’issue) d’une union de l’homme ou du père représentant le principe masculin, avec la mère, représentant le principe féminin (de Jehovah Elohim). – Zohar

Plus tard, le livre de Genèse déclare que Jehovah-Elohim a pris Adam et l’a mis dans le jardin d’Eden, pour l’habiller et le garder. Tandis que dans le jardin d’Eden, Jehovah-Elohim a alors commandé l’Adam androgyne avec les mots:

«De tous les arbres du jardin, vous pourrez manger librement: mais, de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, vous n’en mangerez pas; car au jour où vous en mangerez, vous mourrez sûrement.»

«Et Jehovah-Elohim a dit: «Il n’est pas bon pour Ha-Adam, qu’il soit seul; Je lui ferai un aide qui lui convient». – Genèse 2: 16-18

C’est-à-dire, je dois donner à cet hermaphrodite un compagnon. Bien qu’il soit vrai qu’un tel compagnon soit déjà à l’intérieur de lui, ainsi, si je distingue son gynandromorphisme en deux moitiés, ces moitiés pourront travailler avec l’Alchimie dans le Magistère du Feu; ceci, afin qu’ils puissent s’établir vers les rangs supérieurs de la lumière. Mais, pour cela, j’ai besoin de descendre et travailler à travers mon image, mon reflet, c’est-à-dire, j’ai besoin de descendre en tant que Lucifer à ma ressemblance, dans la matière, car, en tant que אל שדי El Shaddai, Je pourrai les unir alchimiquement.

El-Shaddai

El (אל) signifie Dieu et Shaddai (שׁדי) signifie Diable; Shaddai (שׁדי) dérive du verbe שׁדד (shadad), c’est-à-dire détruire, donc: (אל שדי) El Shaddai signifie: Dieu mon Destructeur. Cela nous rappelle le Shiva Hindoue, l’Être Suprême qui crée, protège et transforme l’univers.

Par la suite, comme il est écrit dans le livre de la Genèse, Jehovah-Elohim (Binah, l’Esprit Saint) a pris une côte d’Adam (comprenez, tout cela est écrit d’une manière alchimique et symbolique) et de cette côte, Eve est créée:

«L’union (sexuelle) des deux natures d’Adam est également mentionnée dans les mots: «Os de mon os (Chesed, le côté blanc) et chair de ma chair (Geburah, le côté rouge)» (Genèse 2: 23 ). Nous lisons aussi qu’Elohim a planté Adam, c’est-à-dire planté les archétypes d’Israël dans le jardin sacré d’Eden, comme il est écrit: «Et Jehovah Elohim prit Adam et le mit dans le jardin» (Genèse 2: 15). «Jehovah-Elohim» – le père et la mère célestes ; «Jardin» – la Schekinah inférieure ; «dans l’Eden» – la mère céleste, «Ha-Adam», la colonne du milieu de l’Arbre de Vie sephirotique ; d’où était formé (Malkuth) sa femme, et qui, étant son délice, ne devrait jamais être séparé de lui.» – Zohar

C’est pourquoi, quand Adam voulait pénétrer sexuellement Eve, il s’adressa à elle et dit: «Tu es os de mon os et chair de ma chair». En d’autres termes, il sait très bien qu’Eve lui a été enlevée. Par la suite, Adam continue à s’adresser à Eve et lui dit: «Par conséquent, un homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme; et ils seront une seule chair.» Quand Adam dit: «un homme quittera son père et Sa mère», le Zohar déclare que «Jehovah-Elohim» est le père et la mère célestes, et «Eden» est la mère céleste d’Adam, alors, qu’est-ce que cela signifie «abandonner» ou «quitter Père et Mère?»

Adam est en Eden, c’est-à-dire dans Yesod, la demeure de notre Mère Céleste. Malgré cela, la majorité des laïcs disent que Dieu est un homme. Nous leur demandons: «Alors, où est la mère qu’Adam doit abandonner?

Adam continue,

«Et il s’attachera à (Malkuth) sa femme (ou le jardin, la Schekinah inférieure); et (dans l’acte sexuel) ils seront une seule chair (le mot chair signifie le côté rouge de l’Arbre de Vie qui s’appelle Geburah, Puissance).»

Et c’est la fin du deuxième chapitre.

Il est évident qu’Adam s’adresse à Elohim comme Père et Mère, n’est-ce pas? Sinon, qui d’autre est alors son père et sa mère? Les laïcs disent: «Eh bien, Dieu est un homme.» D’accord, alors, qui est la femme à qui Adam se réfère dans l’Eden? Les ignorants pourrait dire: «Eh bien, Adam parle du futur de l’humanité, c’est-à-dire de ses enfants, qui plus tard l’abandonnera en tant que père et Eve en tant que mère et se mariera ainsi avec leurs femmes pour faire une autre famille avec leur femme». Mais, en ce moment, selon la Genèse, il n’y a qu’un Adam et une Eve dans Yesod, Eden. Ils, Adam et Eve, représentent le fractionnement des deux polarisations de l’énergie sexuelle du corps humain, ils sont un symbole alchimique sexuel.

Donc, de ce point de vue alchimique, nous devons comprendre que le commandement qui dit «Honore ton Père et ta Mère» ne se refère pas à votre père et à votre mère physique, ceux qui ont engendré votre physicalité au moyen de l’orgasme bestial au sein de leur copulation physique. En effet, «Honore ton Père et ta Mère», est égal à Hallelujah, הללויה, «Louez Jah». יה Jah est votre Elohim intérieur: י Iod est votre Père Spirituel, et ה Hei est votre Mère Spirituelle. הללו Hallelu est Hilel Ben Shachar הילל בן שחר (l’enfant glorifié de l’aurore), qui, dans votre force sexuelle physique créatrice, se polarise comme Vav ו (Adam) et ה Hei (Eve) – cerveau et organes génitaux respectivement – dans votre physicalité. Ainsi, l’Adam androgyne était créé à l’image et à la ressemblance de ses créateurs, hommes/femmes. Tout cela signifie que Jehovah-Elohim est homme/femme.

Alchimiquement, c’est très logique et il n’y a pas de confusion ici dans cette interprétation de la Genèse; Mais, en quelque sorte, en cette époque, il y a beaucoup de laïcs qui croient en Dieu et qui affirment que la divinité est masculin et qu’il n’y a pas de feminin à l’intérieur de la divinité. Alchimiquement, il est impossible de concevoir la divinité comme étant seulement masculin et non féminin. Ainsi, ce type de croyance est à moitié athée, car «comme ce qui est haut, ainsi est ce qui est en bas». Sans la femme, en bas, dans ce monde physique, nous n’existerions pas, nous ne parlerions plus ici. Faites face; nous sommes tous venus du ventre d’une femme. Néanmoins, Adam a été formé en tant qu’une âme vivante, de la poussière atomique dans le sein d’Adamah, qui n’est pas sa mère physique mais sa Mère spirituelle. Il est écrit:

«Et Jehovah Elohim forma Adam de la poussière d’Adamah, et souffla dans ses narines le souffle de vie; Et Adam est devenu une âme vivante.» – Genèse 2: 7

«Âme vivante» est quelque chose que nous devons comprendre en tandem avec «la poussière d’Adamah». La poussière d’Adamah est la Conscience atomique de la matière vivante, que le livre de la Genèse appelle «la poussière du sol». Comprenez-vous cela? Dans la Kabbale, la terre s’appelle אדמה Adamah. Comme vous le voyez, אדמה se termine par la lettre ה Hei, qui est prononcée «ah», comme dans אדמה Adamah. Ainsi, de la poussière de אדמה Adamah, Jehovah-Elohim forma אדם Adam.

Dans la Bible, Adamah אדמה est également adressé comme מלכותה Malkuthah; comme מצרימה Mitzrayimah (Egypte); comme ארץ «Aretz» qui signifie terre; ainsi que Aphur עפר «Poussière» qui fait également partie de אדמה Adamah. Nous avons expliqué ces mots dans de nombreuses conférences. Donc, lorsque nous lisons ces mots, nous comprenons également qu’ils se réfèrent à Mère Eve, et tous se réfèrent à Adamah אדמה Malkuth, la 10ème sephirah. Ainsi, Adamah אדמה, le sol, comme nous l’avons déjà dit, est une sephirah féminine. Malkuth est au fond de l’Arbre de Vie et c’est féminin, réceptif. Il reçoit toutes les forces d’en haut, et est lié à notre physicalité. C’est Malkuth.

Tree-of-Life-2.0-plain

Maintenant, Malkuth, selon les symboles du Christianisme, est Marie-Madeleine (notre physicalité), avant d’entrer sur le chemin. Comme vous le savez, tout le monde parle du mystère de Marie-Madeleine, alléguant qu’elle était une prostituée. Eh bien, en réalité, c’est ainsi que nous avons notre physicalité. Il est regrettable que nous ayons effectivement prostitué notre physicalité, notre Malkuth. Maintenant, nous devons apprendre à transformer Malkuth en vierge; Lorsque notre Malkuth devient vierge, la partie féminine donne naissance à Jésus. Mais, il s’agit d’un long processus d’Alchimie.

Le Maître Aberamentho, connu dans les quatre Évangiles de la Bible comme Jésus de Nazareth, est venu sur la planète Terre afin de représenter, avec sa vie, tout ce symbolisme Alchimique et Kabbalistique, à l’humanité. L’humanité terrestre l’a reçue, mais il n’y a jamais eu d’explication sur les symboles des Évangiles, jusqu’à ce que Samael Aun Weor ait donné ces explications Kabbalistiquement et Alchimiquement à l’humanité.

Le manque d’information et de compréhension concernant l’Alchimie et la Kabbale crée un problème; tout le monde pense que, sur cette planète, il n’y a qu’un seul Christ ou Jésus-Christ. Mais, la vérité est qu’il y a beaucoup de Christs; c’est-à-dire de nombreux Êtres auto-réalisés dans l’univers. Ici, sur cette planète, celui qui a montré le chemin avec sa vie était le Maître Aberamentho ou Jésus-Christ, il y a 2 000 ans. C’est pourquoi nous l’honorons. Nous devons l’imiter, et pour accomplir cela, nous devons comprendre ce qui est écrit dans les quatre Évangiles, Alchimiquement et Kabbalistiquement; c’est ce qu’on entend quand on dit qu’il faut le suivre.

Donc, comme il est écrit, Jésus est né de Marie, qui en Hébreu est «מרים Miriam»; alchimiquement, elle s’appelle מלכותה Malkuthah et Mitzrayimah מצרימה. Si nous prenons la lettre צ Tzadik du mot מצרים Mitzrayim (Egypte), alors il ne dit plus מצרים Mitzrayim, mais מרים Miriam. Ainsi, tout צדיק Tzadik, c’est-à-dire tout Kabbaliste ou Alchimiste (un fils de David), peut comprendre cela. Ce qui à travers l’Alchimie est conçu dans מרים Miriam est de l’Esprit Saint. Comprenez que מרים Miriam ne se refère pas directement à notre physicalité, mais à l’Essence, la vie de notre physicalité (notre Divine Mère-Schekinah), qui, au commencement, avant d’entrer sur le chemin, est noire. Oui, notre Mère Divine au commencement est la Vierge Noire qui était adorée dans les sous-sols de nombreux temples médiévales. Les moines, initiés du moyen âge, ont adoré la Vierge Noire en espérant qu’un jour, elle, en tant que Schekinah, s’éveillera un jour en tant que feu en eux-mêmes et finira par les guider, aussi bien qu’en nous maintenant, à la naissance du Christ à l’intérieur de nous-mêmes. Donc, il est clair que l’alchimie est un processus christique.

Caché au milieu de tout cela, ce mystérieux chemin d’entrée dans l’Alchimie est le diable. C’est pourquoi il est écrit,

«Si le Logos est sorti du Divin inconnaissable, le diable lui a donné la liberté de le faire.»

Le diable n’est rien d’autre que la force sexuelle créatrice du Saint-Esprit, que Satan, le mental sensoriel, pousse de façon bestiale pour satisfaire les désirs psychologiques animaux. Pour cette raison, Jésus a dit:

«Vous, les fornicateurs, êtes de votre père, le diable et la luxure bestiale de votre père, vous ferez.»

Lui, à travers l’orgasme, était un meurtrier de la vie dès le commencement et évite de connaître la vérité parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Quand il dit un mensonge, il parle de lui-même car il est un menteur et le père de celui-ci. Par conséquent, ceux qui forniquent annulent la vie, la lumière et la vérité en eux-mêmes.

Dans la nature, la force sexuelle est représentée par la forme mystérieuse du Dieu Pan, ou, le dragon. La figure mythique et symbolique de Pan et le dragon avec des cornes et des ailes est égal aux cornes, aux ailes et aux sabots du bœuf ou du veau des Cherubim d’Ézéchiel; de même, au Grand Bouc de Mendes du Sabbath des Sorcières, ainsi qu’aux boucs qui tirent le char du Dieu Thor Nordique.

ThorGoats

Le bouc émissaire ou la victime sélectionnée pour l’expiation de tous les péchés d’Israël est la force sexuelle de Thor, Binah, l’Esprit Saint. Oui, Lucifer, en tant que bouc émissaire, est la force sexuelle animale qui est sacrifiée dans l’acte alchimique sexuel, afin d’expier les péchés de l’âme humaine qui est la sephirah Tiphereth. Le lion-feu, le veau-terre, l’aigle-air et Adam-eau forment l’un des plus grands mystères symboliques de la croix et de l’initiation, comme il est écrit:

«Et j’ai vu, et voici, au milieu du trône et des quatre bêtes, et au milieu des anciens, se tenait un Agneau comme il avait été tué, ayant sept cornes et sept yeux, qui sont les sept Esprits de Dieu envoyés dans toute la terre.» – Apocalypse 5: 6

«Et de אדמה Adamah, Jehovah Elohim forma chaque bête (lion et veau) de (שדה Shaddai) le champ et chaque oiseau (aigle volant) des cieux; et les a amené à Adam (le visage d’un homme) pour voir comment il les appellerait: et de quelle que manière qu’Adam appela toutes (ces) âmes vivantes (ou corps solaires), c’était le nom (יהוה).» – Genèse 2 : 19

«Malheur à ceux dont le cœur est durci et les yeux aveuglés afin qu’ils ne puissent pas comprendre et apprécier les enseignements de la doctrine secrète et ne pas savoir que la «bête du champ» et l’ «oiseau de l’air» symbolisent aussi ceux qui sont ignorants et, bien que possédant la vie (Chaiah) et l’âme (Nephesh), ne profitent ni à la Schekinah en captivité (de Satan, leur propre ego), ni à Moïse qui ne l’a jamais quitté ou abandonné un moment, ou, en d’autres termes, qui ne reconnaissent pas la réalité de la Vie Divine, ni l’existence de l’Être Supérieur (la Schekinah).» – Zohar

Par conséquent, à ces bêtes immondes du champ de Yesod- sexe, «qui ont accéléré, qui sont morts dans les offenses et les péchés ; dans les temps passés, vous avez marché selon le cours de ce monde, selon (Satan) le prince de la puissance de l’air (le mental pécheur), le mental qui travaille maintenant dans les enfants de la désobéissance: parmi lesquels nous avons tous notre conversation dans les temps passés dans les luxures de notre chair, accomplissant les désirs de la chair et du mental; et étaient par nature les enfants de la colère, comme d’autres «enfants de Lilith, nous disons:

«Par le saint Elohim et par les noms des Genies Cashiel, Sehaltiel, Aphiel et Zarahiel, au commandement d’Orifiel, éloigne-toide nous Moloch! Nous ne te donnerons pas nos enfants à dévorer! Amen. Amen. Amen.»

Elohim a le pouvoir, mais Lucifer, son Esprit, c’est-à-dire הילל בן שחר Hilel Ben Shachar, le glorifié fils de l’aurore, est celui qui donne l’impulsion du potentiel sexuel en descendant dans Malkuth, notre physicalité. Comme vous le voyez, Alchimiquement, c’est si simple. En effet, c’est pourquoi il est écrit au début du troisième chapitre du livre de la Genèse, après que Adam et Eve fussent physiquement séparés en deux moitiés, que שדה Shaddai (le diable), sous la forme d’un serpent, descend pour tenter Malkuth (l’aspect féminin, les organes génitaux de notre physicalité), comme il est écrit:

Shiva

«Et le serpent était plus subtil que n’importe quelle bête de (שדה Shaddai) le champ que Jehovah Elohim (Binah, Shiva, l’Esprit Saint) avait fait (dans Yesod, le sexe).» – Genèse 3: 1

Ce serpent est Ida, le cordon ganglionnaire gauche qui, dans notre physicalité, est précisément associé à Lucifer – la puissance de Geburah – qui en descendant dans les bêtes intellectuelles devient Satan, le diable, le tentateur. Il convient de noter que le mot tentateur vient d’une variante du Latin, «tentare», toucher, tenter, tester.

Tentation

La question est donc de savoir comment le serpent tente, touche ou essaie de nous tester? Eh bien, le serpent tente, touche, ou essaye de nous tester pas de l’extérieur, mais de l’intérieur. Symboliquement, nous trouverons des gravures ou des tableaux où nous verrons l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, avec le serpent enroulé autour de l’arbre offrant la pomme et Adam et Eve de chaque côté; Un symbole alchimique très profond. Mais, la vérité est qu’une telle force serpentine nous tente de l’intérieur, de l’intérieur de notre physicalité.

Cette force serpentine descend d’en haut, de Geburah, et pénètre dans la nature à travers l’atmosphère; nous l’obtenons de ce que nous mangeons, de ce que nous respirons, de ce que nous buvons… et il tente, touche et tente de nous tester psychologiquement et physiquement comme dans une tempête que les pluies, les vents et le coup de foudre touchent la terre. La force intérieure des quatre éléments est la force du dragon. J’aime le symbolisme du dragon du Taoïsme ainsi que de la Mythologie Nordique de l’Edda. De nos jours, il est très courant de voir des films où le dragon apparaît et jette sa force intérieure, ou son feu, à travers sa bouche. Le dragon vole dans l’air, nage dans l’océan et s’attarde dans une grotte de la terre; Tout le monde a peur du dragon. Qui est ce dragon? C’est le même Lucifer, qui est le feu de Geburah. C’est le feu dans l’eau, le feu dans l’air, le feu dans la terre et le feu du feu. Donc, c’est à travers ce que nous mangeons, respirons, buvons et pensons que le dragon entre dans notre physicalité et circule dans notre sang pour enfin descendre dans nos organes génitaux.

Quand Adam a dit à Eve: «Par conséquent, un homme quittera son père et sa mère, et il s’attachera à sa femme; et ils seront une seule chair», il invite Eve à faire ce qu’il faut faire; ainsi, à ce moment précis, le dragon, le serpent entre en action. Ils invoquent tous les deux le dragon, le serpent, ils sont sexuellement éveillés, amoureux, et donc Lucifer vient et leur donne l’impulsion sexuelle:

«Car Elohim sait» dit le dragon, «que, au jour où vous mangez (le fruit de la connaissance), vos yeux (pituitaire et pinéale) seront ouverts, et vous serez comme Elohim, connaissant le bien et le mal.» – Genèse 3: 5

«En vérité, quiconque mange de cet arbre (comme les bêtes le font) transgresse, comme celui qui se trouve seul avec une femme quand son mari est absent. C’est donc ce que le serpent a dit à Eve: «Voici! J’ai moi-même touché cet arbre, et je vis toujours, faites le même et vous trouverez que vous ne mourrez pas, car Elohim vous a seulement interdit d’en manger (comme une bête le fait). – Zohar

En effet, «Si vous faites le bien, ne seriez-vous pas accepté? Et si vous ne faites pas le bien (mais le mal), le péché se trouve à la porte. Et sur vous sera son désir, et vous devriez le dominer» – Genèse 4: 7

Donc, nous faisons le bien seulement si nous touchons le fruit comme Jehovah-Elohim le touche, ainsi, nous trouverons que nous ne mourrons pas. Mais, si nous mangeons le fruit comme les bêtes du champ le mange, c’est-à-dire si nous mangeons le fruit comme un animal, nous allons mourir. C’est pourquoi Jésus a dit:

«Soyez donc parfaits, comme votre Père qui est dans les cieux est parfait.» – Matthieu 5: 48

Ainsi, si Adam et Eve n’ont pas atteint l’orgasme des bêtes, ils auraient reçu la doctrine et la connaissance à travers leurs yeux, qui aurait pu être ouvert, et ils auraient dit: «Ok, donc c’est la raison pour laquelle nous avons été divisés en deux sexes, qui est, être comme Elohim. Pour cela, nous devons contrôler la force sexuelle parce que la force sexuelle est l’énergie que Elohim utilisé afin de créer toutes ces choses dans l’Eden».

Malheureusement, quand Adam et Eve sont allés et se sont copulés pour la première fois, ils ne pouvaient pas contrôler la puissance de Lucifer. Ainsi, dit la Genèse:

«Et Jehovah Elohim appela Adam, et lui dit: Où es-tu? Et Adam dit, j’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’avais peur, parce que je suis nu; et je me suis caché. Et Jehovah Elohim dit: Qui t’a dit que tu es nu? Avez-tu mangé de l’arbre, de quoi je t’ai ordonné de ne pas manger? Et Adam dit, la femme que tu as donné pour être (sexuellement) avec moi, elle (à travers l’orgasme des bêtes) m’a donné de l’arbre, et j’ai mangé» – Genèse 3: 9-12.

Eh bien, vous savez le reste de l’histoire, et sinon lisez le troisième chapitre du livre de la Genèse.

Le secret du fruit de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal est précisément dans nos glandes sexuelles. Lucifer est l’initiateur. Dans le livre Tarot et Kabbale par Samaël Aun Weor, nous trouvons:

«Le quinzième Arcane du Tarot représente le bouc de Mendès, Lucifer, Typhon Baphomet, (שדי Shaddai) le diable. L’alchimiste doit voler le feu du diable (שדי Shaddai). Lorsque nous travaillons avec l’Arcane AZF, nous volons le feu du diable (שדי Shaddai) et nous nous convertissons comme en Elohim. Ainsi, l’étoile à cinq branches brille.

Les cornes de Lucifer se terminent en six points (six points de l’étoile de David). Le sixième Arcane est le sexe, ce qui indique que le sexe est soit la libération à travers le Chasteté, soit l’esclavage de l’homme à travers la passion.

Lucifer (Luci = lumière, fer = feu) est le gardien de la porte, qui est seul chargé des clés du Sanctuaire pour que personne n’y entrer, sauf les oints ayant le secret d’Hermès…

Ceux qui osent maudire Lucifer se prononcent contre la réflexion cosmique du Logos. Ils maudissent le Dieu la vivant manifesté dans la matière et abhorrent la sagesse jamais incompréhensible en se rebellant contre les contraires de la lumière et l’obscurité, contre le visage, la ressemblance, la similitude, le soleil et l’ombre, le jour et la nuit, la loi des… contraires

Le diable, le reflet de notre Logoi intérieur, était la créature la plus sublime avant que nous sommes tombés dans la génération animale. Tous les maîtres de l’art Hermétique nous répètent, « Blanchissez le laiton et brulez vos livres.»

Celui qui blanchie le diable, le transformant en son état resplendissant et primogenitaire, celui qui meurt en soi-même, ici et maintenant, libère le Prométhée enchaîné. Ainsi, Prométhée paye l’individu avec l’abondance parce qu’il est un colosse avec le pouvoir sur les Cieux, la Terre et les Enfers. Lucifer-Prométhée, radicalement intégré à toutes les parties de notre Être, fait de nous quelque chose de distinct, une autre créature différente et exotique, un archange, une puissance formidable et divine. – Tarot et Kabbale par Samaël Aun Weor

Quand il est dit que Lucifer est chargé des clefs du sanctuaire, les clés du Grand Arcane, et le pouvoir sur les cieux, la terre, et les enfers, c’est parce que Lucifer est le dragon. Ainsi, pour devenir comme un Elohim, c’est à dire, un être humain fait à l’image et à la ressemblance de Elohim, nous devons vaincre la puissance du dragon, l’énergie sexuelle.

Alors, ce qui est arrivé à Adam et Eve en Lémurie est qu’ils ont été initiés, comme les animaux intellectuels sont initiés, qu’ils pourraient entrer dans le plan humain. Si vous ne connaissiez pas le secret du Grand Arcane, le secret de l’Alchimie Sexuelle, maintenant vous le connaissez. Ainsi, si vous voulez entrer sur ce chemin et devenir un véritable être humain, nous vous dirons: «Vainquez votre Lucifer; si vous ne vainquez pas votre diable, vous ne passerez pas.» Voilà pourquoi la première épreuve qui est donné au néophyte est l’épreuve du Gardien du Seuil, qui représente la partie inférieure la plus dégénérée que nous avons à l’intérieur. Si vous n’avez pas peur de lui – qui n’est rien d’autre que vous-même au niveau que vous êtes – si vous le vainquez, vous verrez la lumière. Cette première épreuve est dans le plan astral; par conséquent, si vous n’avez pas peur de votre propre luxure, alors vous entrez et allez commencer à transformer votre luxure en volonté. Mais, vous devez entrer sur le chemin et il est le seul qui peut vous mettre là-dessus, parce que l’entrée dans le chemin est précisément Yesod ; qui est la porte donnant sur le chemin, par conséquent, il est clair que la Chasteté est une condition préalable.

Donc, chaque fois que nous sommes dans l’acte sexuel, Lucifer est là. Il n’y a pas un seul instant, pas une seule seconde lorsque le couple pratiquent la Magie Sexuelle, que Lucifer n’est pas là. Il est toujours là. Il est celui qui nous donne l’impulsion potentiel sexuel, nous devons donc le vaincre. Maître Samaël a dit:

«La figure Hermétique du Baphomet n’a jamais été absente des maisons des anciens alchimistes du Moyen Age. Lucifer-Baphomet nous donne l’impulsion sexuelle, à travers laquelle la réalisation du Grand Œuvre est possible. Quand nous blessons Baphomet à mort avec la lance de Longinus, nous transmutons le plomb en or. La Transmutation Sexuelle est fondamentale pour la Christification. Tel est le Mystère du Baphomet.

Indubitablement, si nous répandons la Glasse Hermétique, alors la transmutation métallique est absolument impossible. Ceux qui apprennent à utiliser l’impulsion sexuelle peut intelligemment effectuer le grand oeuvre.

L’ascension du Christ Intérieur à l’intérieur de nous est tout à fait possible quand nous avons compris le Quinzième Mystère, qui est le même Mystère de Lucifer-Baphomet.» – Samaël Aun Weor

Donc, si vous poignarder le diable dans le dos avec la lance de Longinus, vous commencerez alors à grimper sur l’échelle de Jacob, le propre dos de Lucifer; c’est ainsi que vous allez entrer dans la lumière.

Prometheus

«Et Jehovah Elohim provoqua un profond sommeil sur Adam et il a dormi, et il a pris (Geburah) l’une de ses côtes, et referma la chair à sa place et de (אש Esh, feu de Geburah) la côte Jehovah Elohim avait pris d’Adam, il a fait une (אשה Eshah) femme.» – Genèse 2: 21, 22

A chaque étape de l’échelle vous devez combattre vos démons avec אש Esh, le feu. Lucifer était la créature la plus sublime avant que nous sommes tombés dans la génération animale, ainsi, il est devenu votre Satan, mêlé à votre ego. Votre Satan est non seulement mêlé à votre désir, il est aussi mêlé à colère, à l’avidité, à la fierté, avec tous les défauts que vous avez à l’intérieur. C’est pourquoi il est écrit que lorsque Jésus est venu et a reçu le baptême des eaux de Jean dans la sephirah Yesod (l’union sexuelle correcte de l’homme et la femme), il a dû faire face à son propre diable. Lisons à ce sujet:

«Et Jésus, quand il fut baptisé, il sortit de l’eau, et voici, les cieux lui furent ouverts, et il vit l’Esprit de Dieu (רוח אלהים Ruach Elohim) descendre comme une colombe et venir sur lui : Et voici, une voix du ciel, disant, Ceci est mon Fils bien-aimé (הילל בן שחר Hilel Ben Shachar, le fils glorifié de l’aurore), en qui Je suis bien heureux.

Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert pour être tenté par le diable. – Matthieu 3: 17

L’Esprit l’a emmené dans le désert pour être tenté par le diable. Quel diable? Son propre diable. C’est ainsi que tout initié est toujours tenté. L’Evangile dit que Jésus a été tenté trois fois, et c’est parce que nous avons trois cerveaux, comme suit:

«Et quand il avait jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut ensuite faim. Et quand le tentateur est venu à lui, il dit: Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. Mais il répondit et dit, Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu» – Matthieu 4: 2-4.

Le diable dit: «Si tu es vraiment un grand initié, eh bien, prend la pierre de Yesod et transforme la en pain supersubstantielle de la sagesse.» Alchimiquement, c’est profond, parce que la pierre de Yesod est le sexe et est à la racine de l’Arbre de la Connaissance, tandis que la canopée est la mystérieuse sephirah Da’ath se trouve dans la gorge. Yesod est le sexe, la 9e sephirah. Satan dit: «Transforme la pierre en pain.» Jésus répond: «On ne vivra pas de pain seulement, mais des mots commandant que nous recevons de la bouche de Dieu.» En effet, les commandements du Logos cachent une connaissance très profonde à l’intérieur.

«Alors le diable le transporta dans la ville sainte, et le mis sur un pinacle du temple, et lui dit, Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges ton sujet; et dans leurs mains, ils te porteront, de peur que tu ne heurtes ton pied contre une pierre. Jésus lui dit: Il est aussi écrit : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu.» – Matthieu 4: 5-7

«Ordonner à ses anges à ton sujet; et dans leurs mains, ils te porteront, de peur que tu ne heurtes ton pied contre une pierre» est une tentation sexuelle. Voilà comment certains initiés sont tentés de tomber sexuellement, d’éjaculer l’Ens Seminis. Mais, Jésus est à un niveau où il ne peut pas être tenté, comme il est un avec son Père; il dit : «Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu.»

«Encore une fois, le diable le transporta dans une montagne très élevée, lui montrant tous les royaumes du monde et leur gloire; et lui dit, toutes ces choses je te donnerai, si tu te prosternes devant moi et m’adore. Alors Jésus lui dit, Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et à lui seul tu serviras» – Matthieu 4: 8-10.

Satan_before_Jehovah

«Et Jehovah dit à Satan: Voici, tout ce que Job a est en ton pouvoir, seulement sur lui-même ne met pas la main. Satan sortit de la présence de Jehovah.» – Job 1: 12

Ainsi, lorsque vous lisez le livre de Job, vous voyez comment Satan, en obéissant aux commandements de Jehovah, rend la vie de Job misérable. Eh bien, Job est un d’entre nous… En fait, c’est très évident, n’est-ce pas? Job représente le travail que nous devons faire. Tout le monde ici, dans cette vie, a un travail – nous avons tous un travail que nous devons accomplir.

Il y a plusieurs types de tentations sur la voie sexuelle et à chaque fois que Lucifer vient et tente l’initié, il doit le vaincre. S’il échoue et ne le vainc pas, il doit méditer sur cet ego qui lui a fait échouer et travailler dur parce que l’épreuve viendra à nouveau jusqu’à ce que vous le vainquez.

Lucifer est celui qui donne le feu vert. Ainsi, après que Jésus a vaincu Satan trois fois,

«… le diable le laissa, et voici, des anges vinrent auprès de lui et le servirent.» – Matthieu 4: 11

«Et quand le diable avait mis fin à toute la tentation, il l’a quitté pour une saison. Et Jésus est revenu dans la puissance de l’Esprit en Galilée, et il est sortit une renommée se répandant dans toute la région alentour. Et il enseignait dans leurs synagogues, étant glorifié de tous.» – Luc 4: 13-15.

Alors Jésus revient avec la puissance de l’Esprit en Galilée et commence sa mission. Vous voyez, c’est très clair dans les Évangiles que nous avons dit au commencement de cette conférence,

«Si le Logos est sorti du Divin inconnaissable, le diable lui a donné la liberté de le faire.»

Quand nous vainquons notre propre diable, le Saint-Esprit dit: «D’accord, vas maintenant et commence ta mission.» Ce qui est arrivé à nous tous. Mais, chaque fois, la mission est à un autre niveau. Il y a différents niveaux, des niveaux et des niveaux où nous devons faire face à notre propre diable, avec le nombre 15. C’est pourquoi sur la quinzième carte du Tarot le personnage qui y apparaît semble androgyne, homme/femme. Cet archétype ne semble pas être un homme, ni une femme, mais les deux en même temps. Lucifer est à l’intérieur de la femme et à l’intérieur de l’homme, effectuant son devoir; depuis le commencement jusqu’à la fin, la tentation est son devoir.

Maître Samael Aun Weor dit Lucifer, une fois vaincu, est notre meilleur ami fait d’or… mais il est très rare de trouver quelqu’un qui va à l’encontre de toutes les tentations de leur propre Lucifer – très rare! Les temptations se produisent en différentes étapes. Les maîtres qui prennent le Chemin Direct, c’est comme s’ils signent un contrat avec Lucifer en disant: «Tente moi quand tu veux, parce que je veux marcher vers l’Absolu» auquel Lucifer répond, «Pas de problème». Ainsi, Satan est toujours là, derrière eux.

D’autres maîtres qui travaillaient avec Lucifer et qui ont atteint la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs, préfèrent aller lentement; ils disent-ils, c’est trop, donc ils choisissent d’entrer dans le Chemin en Spirale. Donc, pour ces maîtres, Lucifer les tente à chaque fois qu’ils se réincarnent et les tentations seront moindre, pour leur permettre de s’élever, peu à peu. Mais, souvent, quand ils reviennent ou se réincarnent, ils succombe à la tentation et chutte. Lorsque cela se produit, ils doivent commencer à nouveau le travail à partir de zéro, à partir du bas, pour atteindre leur niveau perdu, puis monter un peu au-dessus. Voilà pourquoi Maître Samaël Aun Weor dit qu’il est très difficile de trouver un maître du Chemin en Spirale qui entre dans l’Absolu, parce que c’est un long chemin, à travers de nombreux jours cosmiques. Un maître du Chemin Direct, cependant, peut entrer dans l’Absolu en une vie, mais c’est très dur, très dur.

Nous parlons de Lucifer et comme je parle de lui, il m’écoute de l’intérieur; donc, je dois être maintenant très attentif, parce qu’il sait. Il est à l’intérieur de chacun de nous et il nous teste et nous donne des épreuves. Encore une fois, le diable n’est pas à l’extérieur; il est à l’intérieur de vous. Il est celui qui met les tentations devant l’Initié, le néophyte, conformément au niveau de l’initié. Donc, il sait à quel niveau vous êtes et quel est le type d’épreuve que vous devez recevoir. Je ne pense pas que vous aurez des épreuves comme ceux donnés au Maître Jésus, parce que Jésus est un maître très illuminé et élevé.

Raisonnement Objectif

Maître Samaël Aun Weor a déclaré que, dans l’univers, sur ce chemin, il y a six degrés pour mesurer l’illumination, et ces degrés sont montrés lorsque l’Initié ressuscite et pas avant. Si, par exemple, nous faisons le travail et réalise la résurrection – qui est un grand travail, car la résurrection signifie revenir dans le niveau de la lumière sans ego – si vous avez vaincu votre Lucifer dans le premier degré, alors les cornes de Moïse, les cornes de lumière, apparaissent au-dessus de votre tête. Remarquez, ces cornes ne figurent pas sur votre front, car les cornes sur le front représentent les cornes des démons, qui se développent conformément à la méchancetés qu’ils effectuent. Mais, les cornes des hiérophantes, des initiés, sont les cornes de Moïse, les cornes de lumière, au-dessus de leur tête, et si dans ces cornes de lumière, un seul trident apparaît, cela signifie que l’initié est un illuminé du premier degré.

Ainsi, si cet Initié voudrait atteindre le sixième degré, la sixième gradation sur les cornes de lumière de son propre Lucifer, il doit alors rétrograder; il doit abandonner son niveau et descendre une fois de plus pour qu’il puissent effectuer tout le travail une fois de plus, pour atteindre un autre degré de lumière, un autre niveau de raisonnement objectif. Ainsi, accomplir ce qui est écrit:

«Comment es-tu tombé du ciel, (הילל בן שחר Hilel ben Shachar) fils glorifié de l’aurore! Comment as-tu été abattu à Terre, pour devenir faible parmi les Goyim! Et tu as dit dans ton coeur, je monterai au ciel, j’exalterai mon trône au-dessus des étoiles de (El) אל Dieu : Je siégerai sur la montagne de l’assemblée, sur les côtés du Nord: Je monterai sur les hauteurs des nuages, אדמה Adamah sera comme le plus Élevé. Mais d’abord, tu seras descendu en enfer, aux côtés de la fosse (la neuvième sphère).» – Esaïe 14: 12-15

Voilà comment Prométhée-Lucifer descend en tant que feu vers toutes les âmes, pour les conduire vers les régions suprêmes de la lumière. Voilà pourquoi Jésus a dit:

«Je voyais Satan comme l’éclair tombé du ciel. Voici, je vous donne le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi; et rien ne pourra vous nuire.» – Luc 10: 18, 19

«Je suis venu jeter un feu sur la terre, et qu’ai-je à désirer s’il est déjà embrasé!» – Luc 12: 49

«Celui qui me hait, hait aussi mon Père. Si je n’avais pas fait parmi eux des oeuvres que nul autre n’a faites, ils n’avaient pas de péché; mais maintenant ils les ont vu, et ils ont haï et moi et mon Père. Mais cela vient de se passer, afin que la parole qui est écrite dans leur loi soit accomplie, ils m’ont haï sans cause.» – Jean 15: 23-25

Christus-Lucifer descend comme une colombe du ciel et illumine sur les initiés du chemin droit pour racheter leurs péchés avec le feu du Saint-Esprit; ainsi, quand la résurrection est atteinte, Dieu est à l’intérieur de nous. Dieu devient un à l’intérieur de nous, et notre propre Lucifer devient très lumineux, très rayonnant, ce qui signifie qu’il n’y a plus rien à tenter, et l’Initié peut entrer dans l’Absolu avec ce degré. Mais, la possibilité d’acquérir d’autres degrés existe. Donc, si l’Initié veut un autre degré, il ou elle doit abandonner leur Dieu… Comment, ceux qui ressuscitent, abandonnent-ils leur Dieu Intérieur? Ils abandonnent leur Dieu en dégustant, en mangeant le fruit de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. La copulation est interdite pour ceux qui ressuscitent; accomplir l’acte sexuel est interdit parce que Lucifer est celui qui donne l’impulsion sexuelle et puisqu’il est déjà rayonnant, l’initié n’a plus besoin de le forcer à faire plus de travail d’Alchimie Sexuelle. Donc,

«De tous les arbres du jardin tu pourras manger: Mais de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, tu ne mangeras pas, car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement.»

Puisque c’est l’habitation de la Schekinah.

Néanmoins, la possibilité pour le développement d’un degré plus élevé de Raisonnement Objectif existe toujours pour tout initié. Bien que la Conscience illuminée d’un maître ressuscitée a pénétré son Dieu intérieur et a compris l’amour de Dieu, cette compréhension est développée seulement dans une certaine mesure. En tant que tel, l’initié dit: «La sagesse et l’omniscience de mon Dieu intérieur est infiniment profond, et, avec ce degré actuel de compréhension, je ne peux pas pénétrer plus loin dans Sa profondeur. L’immensité de ce que Dieu appréhende est au-delà de moi-même; ainsi, je souhaite donc pénétrer plus avant dans sa profondeur.» Par conséquent, étant donné que Lucifer est la clé de l’illumination, cet initié peut atteindre un degré plus élevé, il doit quitter son père et sa mère et adhérera à sa femme, et ils seront une seule chair. Comment l’Initié abandonne Dieu? Il le fait en accomplissant l’acte sexuel. Comme il est écrit:

«Et il arriva, quand Adam a commencé à se multiplier sur la face de la terre, et des filles leurs furent nées, que les enfants de Dieu virent que les filles d’Adam étaient belles; et ils en prirent pour femmes parmis celles qu’ils choisirent. Et Jehovah dit: Mon Esprit ne sera pas toujours avec Adam, parce qu’il est aussi chair…» – Genèse 6: 1-3

Voilà pourquoi il y a beaucoup de maîtres qui, en accomplissant l’acte sexuel, abandonnent leur propre Dieu. Au moment où ils effectuent l’acte sexuel leur Dieu intérieur, à travers Lucifer, reconnaît cela et dit: «Vous faites ce qui vous est interdit de faire», et ainsi la Schekinah se retire d’eux. Cet acte les plonge dans la lutte contre Satan, une fois de plus. Toutefois, avant d’obtenir l’autorisation de revenir sur le chemin, pour se battre contre leur propre Satan, ils doivent d’abord recevoir le pardon de leur propre Dieu ; si Je devais échouer aujourd’hui, devrais-je commencer à faire à nouveau le travail alchimique demain? Non! L’initié doit d’abord payer pour l’audace, l’audace de faire ce qui est interdit pour lui; pour cela, ils doivent payer la Katance, le karma supérieur. Voilà pourquoi de nombreux maîtres déchus souffrent tant. C’est seulement quand son Dieu intérieur dit: «D’accord, il l’a fait parce qu’il veut me connaître plus; Je lui pardonne.» Et il dit: «Lucifer aidez-le(la) à nouveau!» Alors le reflet de son propre Dieu descend à nouveau pour l’aider dans l’acte sexuel et faire à nouveau le travail. Comme il le fait pour la deuxième fois peut-être qu’il aura d’autres tridents, peut-être trois, cela dépend de la qualité du travail alchimique.

Donc, il est écrit que dans l’univers qu’un initié ne peut le faire sept fois, et chaque fois est plus douloureux que le dernier. Maître Samaël Aun Weor dit: «Je l’ai déjà fait trois fois et c’est si douloureux, je ne veux pas le faire une quatrième fois. J’espère que cette fois, je vais avoir plus de degrés dans mon illumination. Mais je…» dit-il, «J’ai vécu toute l’histoire de cette race racine, depuis le début jusqu’à la fin. Je suis tombé au début de cette race racine, et seulement maintenant mon Dieu m’a pardonné et m’a permis de me frayer un chemin nouveau. Mais, c’était très douloureux. Pourquoi? Eh bien laissez-moi vous dire pourquoi.» Il a dit: «Quand vous mourez physiquement, si vous étiez bien, vous vous reposez un peu dans le ciel ou vous allez dans les limbes pendant un certain temps avant de revenir à nouveau… Mais, de toute façon, vous ne recevez pas immédiatement un corps physique. Mais pour moi, depuis le temps que je suis tombé, je ne me suis pas reposé. Je mourrais dans ce vieux corps et suis immédiatement placé dans un nouveau. Les maîtres du Karma me disait: «Maître Samaël Aun Weor viens avec nous. Ce corps physique est mort. Viens ici, il y a une nouvelle physicalité là pour vous. Votre cordon d’argent est déjà raccordé. Votre nouvelle physicalité a été créée.» C’était comme ça, pas de repos, et à chaque fois, très douloureux et très douloureux et très douloureux. » C’est le seul moyen pour un Bodhisattva de savoir ce qu’il fait est mauvais, donc s’ils le fait, ils savent ce qui vient. Voilà pourquoi il a dit: «ce fut très douloureux pour moi cette fois et je ne veux pas le faire à nouveau.»

Comme je l’ai dit, il y a beaucoup de maîtres qui le font sept fois afin d’acquérir la gradation la plus élevée d’illumination, qui est appelée Anklad. Quand ils atteignent cette gradation ils entrent juste dans l’Absolu facilement parce que la gradation est de trois degrés sous l’illumination absolue du raisonnement du Père Universel Cosmique Commun. Quand ils entrent dans l’Absolu, alors ils s’illumine peu à peu à des degrés plus élevés au sein de leur propre degré, et ils se perdent dans la lumière abstraite dans le sein du Père, ce qui est une bonne chose; comment voulez-vous espérer comprendre le Père Universel Cosmique Commun, l’Espace Abstrait Absolu, si vous n’avez pas l’illumination? Cette illumination, sans ce type de travail que nous faisons, c’est impossible de la comprendre. Voilà pourquoi nous sommes expulsés de là afin d’acquérir au moins la première gradation, le premier degré, afin de faire ce que nous devons faire dans le sein du Père. Voilà pourquoi nous sommes ici, c’est la seule raison, afin d’acquérir l’illumination.

PriestessofDelphi

Nous connaissons le chemin et c’est pourquoi nous recevons ici l’instruction sur la façon de méditer afin d’utiliser la Méditation pour la compréhension, non pas de votre voisin, mais de vous-même. Voilà pourquoi la Pythie de l’Oracle de Delphes a récité le suivant:

«Mon conseil pour vous, qui que vous soyez, Oh vous qui désirez explorer les mystères de la nature; si vous ne découvrez pas à l’intérieur de vous-même ce que vous cherchez, vous ne le trouverez pas au dehors. Si vous ignorez l’excellence de votre propre maison, comment pouvez-vous aspirer à trouver l’excellence ailleurs? En vous est caché le trésor des trésors. Oh, Homme! Connais-toi toi-même, et tu connaîtras l’univers et les dieux.» – L’Oracle de Delphes

Se connaître… si simple, non? La seule chose que nous devons connaître est de nous connaître, d’ouvrir les portes à la connaissance intérieure. Et qui est le guide qui ouvrira les portes pour nous, pour que nous puissions atteindre à cette autoconnaissance? C’est Lucifer. Mais, pour que Lucifer puisse vous aider, vous devez le vaincre.

Il est regrettable que généralement, sur cette planète Terre, les gens sont des perdants; nous tous sommes vaincus par Lucifer. C’est une planète de perdants. Trouver quelqu’un qui est un gagnant, vainqueur du dragon est très difficile. La plupart d’entre nous ont été mangés par le dragon dans des vies passées. Nous essayons et essayons. La bonne chose à propos de tous ceux qui sont ici est que nous n’avons jamais abandonné et nous disons: «Cette fois, je vais le faire. Je dois vaincre le dragon», et le dragon est toujours là disant: «Ne me connais tu pas, garçon? Je suis ici, les portes sont ouvertes. Bat-moi. Je te connais très bien. Je connais ta colère, ta cupidité, ta fierté, ton désir, ta gourmandise. Je sais que tu aimes manger un gâteau au chocolat. Ainsi, je vais te donner un gâteau au chocolat chaque fois. Je t’enverrai un ami avec un gâteau au chocolat et tu le mangeras.» C’est comme ça, vous savez; le dragon vous connaît très bien. Telle est donc la quinzième carte du Tarot, et c’est pourquoi tout le monde a peur du diable. Voilà pourquoi – comme je l’ai toujours dit – vous avez peur de vous-mêmes.

Cela me rappelle une expérience que le Maître Samaël Aun Weor a eu avec un de mes amis, qui est depuis décédé. Il était le mari de l’une des filles du Maître Samaël; le Maître avait deux filles, dont la plus agée était mariée à cet ami. Un jour dans un restaurant, le maître dont le Lucifer était déjà blanchi, lui dit et à un autre étudiant gnostique, «Voulez-vous voir mon Lucifer?» Ce à quoi les deux d’entre eux dit avec curiosité: «D’accord, si vous voulez nous le montrer, nous voulons.» Il s’est ensuite concentré pour présenter son propre Lucifer qui était très rayonnant devant eux. Puis il a dit qu’il a vu le Maître commencé à transfigurer son visage devant eux, et a senti que son cœur a commencé à palpiter fortement boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum, et il a dit: «Attendez une minute, attendez une minute, arrêtez-vous! Je ne veux pas le voir. Peut-être un jour je verrai le mien, mais maintenant je ne veux pas voir le vôtre. Retirez-le de vous.» Et Maître Samael a dit: «D’accord, vous avez perdu votre chance.» Permettez-moi de vous dire, si j’aurais été là, je l’aurais dit: «Montrez-moi votre Lucifer. Je veux le voir, et voir à quel point il est radieux.» La chose est que, quand Lucifer apparaît, il apparaît selon sa propre volonté et s’il sait que vous avez peur, il apparaît d’une manière qui vous effraye;. Voilà comment est Lucifer.

Cela me rappelle précisément un autre cas qui est arrivé avec moi. Au moment où le Maître Samael était très proche du moment de sa résurrection, son Lucifer était naturellement très actif. Son Lucifer était toujours en train de tester le maître, pour le préparer à la résurrection. Ainsi, ses disciples qui n’ont pas étudié ses livres très bien, ne se rendent pas compte que, parfois, quand on parlait à la physicalité du maître, c’était le Logos, le maître qui parle à travers elle, mais, d’autres fois, ce ne fut pas le Logos mais Lucifer, son Lucifer, parlant à travers elle. Ainsi, étant donné que Lucifer était toujours en train de tester le maître, il était également toujours en train de tester ses disciples. Alors, un jour, mon ami me parla en disant que le Maître Samaël lui a dit et à sa femme qu’il peuvent accomplir l’acte sexuel autant de fois qu’il le souhaite pendant le jour afin d’annihiler tout ego compris ; il dit, le Maître Samael m’a dit «vas accomplir l’acte sexuel avec ta femme autant de fois que tu souhaite afin d’annihiler tout ego compris.»

J’ai dis: «Attendez une minute, ce n’est pas comme ça. Je lis dans les livres du maître où il dit que la Magie Sexuelle ne peut être effectuée qu’une fois par jour, pas deux fois… et encore moins plusieurs fois. Voulez-vous dire que chaque fois, au cours d’une journée, que vous comprenez un ego dans la Méditation, vous pouvez effectuer l’Alchimie Sexuelle?»

«Bien sûr», dit-il, «Vous pouvez.»

Ainsi, il était toujours en train de méditer et comprendre de nombreux egos pendant un jour, et à chaque fois parlant à sa femme en disant: «Viens, nous allons effectuer à nouveau la Magie Sexuelle pour annihiler un ego.»

Je pensais qu’il plaisantait car c’était une exagération, mais il a dit, « Le Maître Samaël m’a dit cela devant ma femme.»

Alors j’ai dit: «Eh bien, c’est très intéressant. Je dois parler au maître à ce sujet», mais je pensais: «Qui sait, peut-être qu’il parlait avec le Lucifer du maître? Peut-être que Lucifer était en train de parler et le tenter en conseillant des choses comme ça.» Je ne voulais pas discuter de cette question avec la personne en soi, donc je devais attendre un moment où il serait là, à la fois le maître et moi-même, afin que je puisse poser la question; «Maître, je veux vous poser une question? Au nom du Christ, combien de fois par jour, nous pouvons pratiquer la Magie Sexuelle?»

Il a répondu: «Une fois par jour.»

«Et que pensez-vous d’une personne qui fait deux fois, trois fois, quatre, etc. par jour?»

Alors le maître répondit: «C’est de la Magie Noire; c’est négatif.»

Alors mon ami le regarda et dit: «Mais maître, vous m’avez dit que je peux le faire autant de fois que je veux?»

Alors, le maître reconnu et dit: «Oh, maintenant je vous le dis, au nom du Père de toutes les lumières, que vous devez pratiquer cela seulement une seule fois par jour.»

Par la suite, mon ami m’a dit: «Je ne comprends pas pourquoi il m’a dit cela, avant…»

Je dis: «Peut-être que vous ne parliez pas avec lui, le Logos, mais à son Lucifer, qui vous tente. Vous devez comprendre que lorsque vous parlez avec un maître à ce niveau, vous devez lui poser très bien les questions. Dans ses livres, il dit seulement une seule fois. Pourquoi serait-il en train de dire quatre, trois, cinq, six, sept fois. Non, c’est fou», dis-je.

Lorsque vous lisez, par exemple, Faust de Johann Wolfgang von Goethe, il décrit très bien dans son jeu tragique le voyage du Dr Faust avec Méphistophélès. Donc, à un moment donné dans ce jeu, en voyant un étudiant arrivé à son domicile, Faust dit à Méphistophélès: «Je n’ai pas envie de le voir, cependant.» Ce ne fut pas le disciple favori de Faust dont le nom était Wagner (pas Richard Wagner), mais un autre étudiant. Ainsi, Méphistophélès commence à jouer avec lui parce que l’étudiant ne reconnaît pas que c’est Méphistophélès qui est celui à qui il s’adresse, et non Faust.

«Méphistophélès dit: «Le pauvre garçon a attendu des heures pour vous. Il ne doit pas aller non consolé. Venez: donnez-moi votre chapeau et votre robe. Le masque doit sembler délicieux. Alors!(Méphistophélès se déguise en Faust.) Maintenant, j’ai perdu ce que je pense! Je veux quinze minutes avec lui, seulement : Pendant ce temps préparez-vous pour notre voyage! (Faust sort.)» – Faust

Ainsi, dans son jeu tragique Goethe nous montre très clairement comment le diable joue «15 minutes» avec nous. Cependant, avec le Maître Samael, c’était très évident parce qu’il avait beaucoup de visiteurs. Il était à ce niveau Faust, très proche de sa résurrection, ainsi, son Lucifer était toujours là en train de mettre sa queue partout pour le tenter et lui causer des problèmes dans tous les sens.

Eh bien, c’était bien pour moi, parce qu’il m’a donné l’occasion d’observer et de voir comment les choses sont quand quelqu’un est à ce niveau. Et comme je le disais, Lucifer est toujours Lucifer, il est toujours un tentateur. Dans les plans internes, Lucifer sourit avec une satisfaction diabolique quand il vous donne une épreuve et que vous passez l’épreuve, il vous sourit avec un rire très diabolique. Son sourire est un sourire de satisfaction que vous l’avez vaincu. Mais, bien sûr, dans votre cas, vous découvrirez cela plus tard.

Dans mon cas, j’ai découvert beaucoup de tentations de Lucifer, mon Lucifer – Je ne savais pas qu’il était celui devant moi en train de faire l’épreuve en me tentant – jusqu’à ce que je dis: «Non, non, désolé mais je ne peux pas le faire.» Quand j’ai battu et vaincu sa tentation, il s’est ensuite lui-même transformé, a changé son image, et devint lui-même et m’a sourit avec un sourire diabolique comme disant: «D’accord, tu passe!» Ce fut un moment, mais il y a beaucoup d’autres fois qu’il m’a vaincu et en revenant à mon corps, j’ai dit: «Je dois maintenant méditer sur cet ego.» Ainsi, il est toujours là, et juste parce que vous l’avez vaincu une fois, cela ne signifie pas que la prochaine fois vous le vainquez à nouveau. Non, il y aura beaucoup de fois, vous verrez que vous devez l’affronter à nouveau. Mais ne soyez pas consterner parce que c’est la raison pour laquelle il y a la Méditation, pour vous permettre de comprendre et d’avancer. Chaque fois que vous êtes vaincu c’est parce que vous n’êtes pas attentif de quelque chose de mal que vous avez à l’intérieur. Ainsi, votre devoir est de méditer, de comprendre et d’avancer. C’est le chemin. Vous pouvez voir clairement quand vous lisez l’histoire des nombreux héros et Amazones qui ont vaincu le dragon; ils ont beaucoup combattu, et finalement, ils ont tué le dragon… mais ce n’est pas facile.

Et le cinquième ange (ou cinquième esprit) sonna (prêcha), et je vis une étoile tomber du ciel (de Geburah) vers la terre (Malkuth): et à lui a été donné la clé (ou secret de Yod) du puits sans fond (Yesod).

Et il (au moyen d’Apollyon, l’esprit solaire) a ouvert le puits sans fond; Il sortit une fumée (sexuelle) du puits, comme la fumée (passionnelle) d’un grand four (alchimique); et le soleil (Khristus Lucifer) et l’air (Ruach ou Esprit) ont été obscurcis par la fumée(passionnelle) de (Satan, le diable dans) la fosse. Et il est sorti de (Satan) la fumée, des sauterelles (egos de lubricité) sur la terre (Malkuth): et il leur fut donné un pouvoir comme ceux dont les scorpions de la terre (les prostituées) ont.

Et (selon le karma), il leur fut dit qu’ils ne devraient pas nuire à l’herbe (perception spirituelle solaire) de la terre (physicalité), ni à quelque chose de verte (aspiration spirituelle), ni à aucun arbre (avec de bons fruits); mais seulement aux (egos des) hommes qui n’ont pas le sceau de Dieu sur leurs fronts. – Apocalypse 9: 1-4

Les hommes qui ont le sceau de Dieu sur leurs fronts sont «les Dieux Infernaux, ces Êtres divins, ces Individus sacrées qui ont rénonçé au bonheur du Nirvana, pour vivre dans les Mondes Infernaux pour se battre pour les décidément perdus.» – Samael Aun Weor

Lucifer n’est pas le diable, mais en descendant à l’intérieur de l’un d’entre nous, il devient le diable. Il devient le diable, car à l’intérieur de nous, il perd son resplendissement… mais, quand nous transformons notre diable, ce qui signifie, quand nous annihilons notre ego, notre diable, qui est appelé Satan, se transforme en Lucifer, une entité rayonnante à l’intérieur de nous.

En tant que Satan, il se mêle à notre ego. Si nous devions voir notre Lucifer, tel qu’il est en ce moment, il nous semble être très laid, parce que tous nos egos sont bien vivants. Comprenant cela, nous devons travailler pour annihiler notre ego ; chaque fois que nous annihilons l’un de nos egos, nous blanchissons notre diable. Il faut donc procéder de même jusqu’à ce que nous désintégrons tous nos egos; voilà comment notre diable est à l’intérieur est transformé en Lucifer, un être de pureté rayonnante.

Kuanyinondragonfish

«Et je vis un ange (le Bouddha Maitreya Samael) descendre du ciel, ayant la clef du puits sans fond et une grande chaîne dans sa main. Et il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable, et Satan.» – Apocalypse 20: 1, 2

Malheureusement, dans notre cas, il est Satan; notre diable est Lucifer, mais tombé. Donc, si en nous, il est le diable, à l’intérieur des grands maîtres comme Moïse, Jésus, Mahomet, Bouddha Gautama, Krishna, Rama, Kuan Yin, etc., Lucifer est glorifié. À l’intérieur de tous ces grands maîtres leur Lucifer est très blanc et lumineux, car ils ont réalisé le grand oeuvre. Voilà pourquoi ces maîtres sont vénérés. Néanmoins, bien qu’ils pourraient vénérer ces grands maîtres, les adorateurs eux-mêmes sont très vivants avec le diable. Il est en effet important de se rappeler toujours que ce n’est pas en adorant ces maîtres que Lucifer va briller. Non, pour parvenir à la pureté de Lucifer, chacun de nous doit effectuer le grand oeuvre. À l’intérieur des adorateurs Lucifer est Satan, le diable.

Dans le grand oeuvre, Lucifer est celui qui frappe les initiés avec des épreuves et il le fait sous le commandement de leur propre Dieu intérieur, qui est toujours présent dans les dimensions supérieures. Notre Dieu intérieur ne peut pas entrer en nous parce que notre Dieu intérieur, notre Âme Spirituelle qui est divine, ne peut pas se mêler à notre ego. Par conséquent, parce qu’il ne peut pas se mêler à notre ego, notre Dieu intérieur envoie sa réflexion; cette réflexion est son ombre, c’est donc ainsi que Lucifer devient Satan.

En tant que Satan, le devoir de Lucifer est de nous tester, de nous guider, pour nous purifier, puis s’unir avec lui. Voilà pourquoi chaque fois que nous voulons surmonter n’importe quelle épreuve, un test, il faut dire:

«Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et à lui seul tu le serviras.»

Donc, nous sommes assiégés par Satan, et c’est parce que notre Dieu intérieur dit à Satan, assiégez-le et Satan obéit à Dieu. Voilà comment notre Dieu intérieur sait à quel niveau nous sommes; ainsi, notre Dieu intérieur dit à Satan, «fais ceci, fais cela» en espérant que son fils ou sa fille passe l’épreuve, de sorte que nous nous rapprochons de plus en plus de «Lucem», la lumière. Voilà comment fonctionne Satan, en tant que il ou elle, parce que Satan a les deux polarités.

Ces deux polarités se manifestent au niveau de la sephirah Yesod. Yesod est ce que la Bible appelle Eden. Il est écrit que Jehovah-Elohim a mis Adam dans le jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder. «Pour habiller et garder ce jardin», est de jardiner – de cultiver, de se nourrir – n’est-ce pas? Eh bien, ce jardin est Eden, Yesod, qui est situé dans la quatrième dimension. Maintenant, dans notre physicalité Yesod est liée à l’énergie sexuelle, les organes sexuels. Quand on voit le glyphe de l’Arbre de Vie, Yesod est la sephirah qui correspond aux organes sexuels, que ce soit masculin ou féminin. Alors, quand Dieu a mis Adam et Eve dans le jardin d’Eden, c’était dans un seul but, qui est, pour eux de travailler avec l’Alchimie Sexuelle. Voilà pourquoi, une fois que la répartition des sexes était complète, les couples sont entrés dans l’initiation. Et qui est celui qui ouvre la porte pour l’initiation? Eh bien, c’est Lucifer. Voilà pourquoi, au début du troisième chapitre de la Genèse il dit:

«Et le serpent était plus subtil que n’importe quel חית Chet du champ (Yesod) que Jehovah Elohim avait fait. Et il dit à la femme: Oui, Elohim a t-il dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin (Yesod).» – Genèse 3: 1

Le serpent de la citation précédente apparaît après que ו Vav (l’homme) se clive jusqu’à ז Zayin (sa femme), après, les deux (Vav et Zayin) deviennent (ח Chet) une seule chair. Cela se produit après qu’Adam abandonne son Père/Mère, qui est, après qu’Adam quitte son état hermaphrodite, puisque Jehovah-Elohim a déjà séparé Aphrodite d’Hermès, après que Binah a divisé Adam homme/femme en Adam et Eve, deux sexes, au septième jour.

Ainsi, le serpent était plus subtil que l’une de ces deux polarités créées par Jehovah-Elohim dans le but de l’initiation, parce que le serpent est le résultat de la fusion de ces deux polarités. Comme on le voit, Lucifer apparaît comme la lumière le premier jour du premier chapitre de la Genèse, comme un fleuve dans la seconde, mais c’est au troisième jour que Lucifer apparaît comme un serpent, après que la division des sexes est déjà complète, parce que son devoir c’est d’unir les quatre eaux sexuelles créatrices d’Eden. C’est à travers le fleuve qu’il donne à l’homme la puissance sexuelle, l’érection et à la femme, l’humidité. L’homme et la femme doivent apprendre à transmuter leur énergie sexuelle.

Le serpent est ce que la Bible appelle les Seraphim. Dans langue Hébraïque, Seraphim signifie «serpent de feu» – feu, parce que, en tant que feu, le serpent descend de la sephirah Geburah. Geburah est associé au feu sexuel créateur du fleuve Pison. De Geburah descend dans la sephirah Hod et de Hod dans la sephirah Yesod…

«… où il y a de l’or; et l’or de la terre (Malkuth) est bon: il y a du bdellium et de la pierre d’onyx.»

Maintenant, où est la sephirah Geburah dans notre corps? Il est lié au cœur. Vous voyez, Geburah est sur le côté gauche de l’Arbre de Vie et le cœur se trouve sur le côté gauche… oui, Geburah et Tiphereth partagent la force solaire, mais Tiphereth est א Aleph (Air) et Geburah est ש Shin (Feu). Ainsi אש Aesh est le feu que nous sentons dans notre sang. Le sang est rouge à cause de l’interaction entre le fer et l’oxygène. Le fer est de Geburah, l’oxygène est de Tiphereth ; ainsi, de la puissance de Geburah, les Seraphim descendent dans vos organes sexuels. Lorsque le sang se précipite dans vos organes sexuels alors l’homme sent l’érection et la femme l’humidité. Tout cela est grâce aux feux de Geburah, ou, pourrait-on dire, aux feux de Lucifer.

La tentation est feu. Le triomphe sur la tentation est lumière. Si nous sommes vaincus dans la tentation, nous sommes tenus dans les ténèbres. Nous restons dans les ténèbres dans lesquelles nous sommes déjà. La seule façon de vaincre les ténèbres et d’acquérir de plus en plus de lumière est en vainquant Satan, et en le transformant en Lucifer.

Lucifer est un archétype. Lucifer, Satan, apparaît dans nos rêves nous testant de différentes façons. Maintenant, quand son essence pénètre dans la sephirah Malkuth, dans notre corps, il circule dans notre sang. Voilà pourquoi il est écrit que quand Adam et Eve ont commis l’erreur de manger le fruit comme des animaux, l’Esprit Saint a placé une épée flamboyante qui tournait dans tous les moyens, pour garder le chemin de l’Arbre de Vie ; ce, afin de les empêcher d’entrer dans le jardin. Dans l’acte sexuel, nous devons nous défendre de cette épée, n’est-ce pas? Cette épée flamboyante qui tourne dans tous les sens pour garder le chemin de l’Arbre de Vie est dans notre sang. Quand nous sommes dans l’acte sexuel, cette épée flamboyante fait « shoosh, shoosh » allant dans tous les sens comme une flamme dans notre sang qui circule dans l’ensemble de notre corps, et nous sentons le feu dans notre corps. C’est aussi les Cherubim qui essaient de nous empêcher d’entrer dans l’Arbre de Vie, mais nous devons les vaincre. Quand nous vaincrons les Cherubim, qui est la force de Lucifer, nous entrons dans l’Arbre de Vie, la colonne vertébrale. Une grade à la fois, peu à peu, cela s’élève d’abord à l’intérieur de nous, parce que nous devons travailler avec les 33 degrés ou vertèbres de notre colonne vertébrale. Ce processus se produit peu à peu; ce n’est pas comme les gens ignorants pensent que Lucifer peut être vaincu en un jour et que le feu du Saint-Esprit va atteindre le sommet, à notre tête. Non, il se lève peu à peu, à travers de nombreuses épreuves.

Le feu qui monte est l’énergie sexuelle. Cette force sexuelle est l’énergie que la Divine Mère utilise pour détruire l’ego au cours de nos méditations. Et, bien que nous pouvons très bien savoir comment pénétrer dans notre mental et comprendre un ego sur lequel nous travaillons, si nous ne possédons pas l’accumulation de force sexuelle nécessaire, alors comment allons-nous le détruire? L’ego est détruit par le feu, et ce feu est l’énergie sexuelle, transmutée.

Soyons clairs ici; pour élever le feu de l’Esprit Saint, la Kundalini, nous devons surmonter l’orgasme. Pour que l’homme et la femme n’atteingnent pas l’orgasme, mais transmutent leur semen en énergie, nous devons vaincre notre luxure. Cela se fait, bien sûr, peu à peu; nous commençons en tant qu’animaux, parce que l’apôtre Paul dit, d’abord l’animal et ensuite le spirituel. Donc, nous devons d’abord vaincre et apprendre comment transformer notre animalité en Chasteté… et c’est un grand pas. Si nous parvenons à des initiations, c’est parce que nous sommes en train de vaincre notre luxure et nos défauts de différents niveaux.

Il est au cours de la Deuxième Montagne que les initiés doivent méditer et annihiler le reste de leur ego – ce qui n’a pas été détruit pendant la Première Montagne – car s’ils ne le font pas, alors ils deviennent un hasnamuss, un Être à double polarité. Dans la Première Montagne, nous vainquons Satan au niveau animal pour devenir un être humain, mais à ce niveau, l’Initié a seulement détruit 50% de son ego. En effet, les 50% restants de l’animalité est encore à l’intérieur de nous. Donc, nous sommes moitié animal/moitié humain, autrement dit; un hasnamuss, un centaure. Cependant, il y a beaucoup de niveaux de hasnamussen; et, alors la portée et l’objet de cette conférence ne nous permet pas de parler plus en détail sur ces niveaux de centaures ou hasnamussen maintenant, comprenez que nous sommes tous plus ou moins hasnamussen. Toutes les personnes sur la terre sont des hasnamussen.

Tous les animaux rationnels et irrationnels ont l’essence de l’humanité à l’intérieur d’eux. Dans le Bouddhisme une telle essence est appelée la Bouddha-Datu (nature du buddha ou embryon du buddha), une partie essentielle de notre Bouddha, qui est malheureusement embouteillée à l’intérieur de notre ego. Pour libérer notre Bouddha-datu de l’intérieur de notre ego, notre Mère Divine doit annihiler notre ego, et pour qu’elle puisse annihiler notre ego, nous devons le comprendre. Néanmoins, si nous n’épargnons pas l’énergie sexuelle, alors avec quel feu va-t-elle le détruire? On peut dire: «S’il vous plaît, Mère Divine, détruit cet ego de moi», et elle pourrait dire: «Eh bien, donne-moi des armes de feu, donc je peux le détruire. J’ai besoin de feu, donne moi du feu.» Mais, si nous entrons dans l’acte sexuel et nous ne transmutons pas notre énergie sexuelle, alors, comment est-ce qu’elle va détruire notre ego, si nous alimentons notre luxure? Notre Mère Divine dit: «Arrête de nourrir ta luxure, transmute ton énergie sexuelle, accumule l’énergie, ensuite, tu peux me prier, et alors, seulement alors, je vais avoir un peu de feu à ma disposition pour détruire cet ego qui te tracasse.»

Beaucoup de gens sont confus en ce qui concerne la compréhension et la transmutation sexuelle pour l’annihilation de l’ego. Ils disent: «Eh bien, si je transmute mon énergie sexuelle et ne comprends pas mon ego, je deviendrai un hasnamuss.» Ils ne comprennent pas que, pour que la flamme de l’amour puisse monter à travers leur canal médullaire, ils doivent comprendre leur ego à un certain niveau. Nous devons surmonter la luxure, car comment allons-nous créer des Corps Solaires ou passer les Initiations Majeures si nous forniquons? C’est impossible. En aucun cas, notre Être Intérieur ne peut acquérir les Initiations Mineures et Majeures si nous forniquons, si nous ne transmutons pas notre énergie sexuelle. Les ignorants veulent commencer à pratiquer la Magie Sexuelle comme Saint François d’Assise, comme s’ils étaient des saints. Bien sûr, nous ne pouvons pas commencer comme ça. Pourquoi? Parce que nous ne sommes pas des saints; nous sommes des diables. Simple! Nous commençons comme des diables; nous apprenons à transmuter nos sept démons en énergie, c’est la façon dont nous commençons à nous transformer. Cette transformation se développe par étapes, par paliers. Ainsi, lorsque nous atteignons le stade humain, nous devons alors décider d’annihiler plus de notre ego restant afin de ne pas tomber dans le niveau d’un hasnamuss avec une double polarité; c’est un initié qui a atteint la maîtrise, la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs mais dont l’ego est encore très fort. Si, à ce moment-là, il ou elle, ne devient pas mort psychologiquement, il ou elle devient un échec, un hasnamuss avec une double polarité, c’est ce que l’on appelle en esotérisme un avorton de la Mère Nature.

TheWeddingofCana

Après avoir vaincu les tentations de la chair, la transmutation sexuelle a été le premier mystère enseigné par le Christ. C’est la raison pour laquelle nous enseignons ici, dès le début, comment comprendre notre ego, et comment être en Chasteté. La mort psychologique ne signifie pas comprendre l’ego et continuer à forniquer; les ignorants disent: «si je transmute mon énergie sexuelle et ne meurent pas psychologiquement, je vais devenir hasnamuss.» C’est ce que les disciples de Gurdjieff font. Gurdjieff est un maître qui a enseigné à l’humanité comment comprendre leur ego, mais il n’a jamais appris à l’humanité comment être Chastete. De même, avec les nombreux adeptes de Krishnamurti, qui a enseigné à l’humanité comment méditer, comment comprendre leur ego. Malheureusement, la plupart des adeptes de Krishnamurti et de Gurdjieff forniquent. Tenter d’annihiler l’ego sans renoncer à la fornication est comme essayer de remplir un panier avec de l’eau. Prenez un panier et essayer de le remplir avec de l’eau; de toute évidence, vous ne le remplirez jamais parce que pendant que vous la versez à l’intérieur, il se videra en revenant en arrière, et ainsi de suite. La première condition sine qua non pour l’annihilation de l’animal ego est la Chasteté, qui est, la transmutation des eaux vives en le vin de la spiritualité. Il est important de se rappeler, cependant, que vous commencez comme un animal; en effet, nous sommes des animaux. Nous sommes des animaux qui veulent être humains. Lorsque nous atteignons le niveau de l’humain, qui est la création des Corps Astral, Mental et Causal, alors nous devons être plus préoccupés au sujet de devenir hasnamuss; être un hasnamuss à ce niveau est très différent d’en être un à ce niveau. Dans la Seconde Montagne, nous devenons plus dédiés à la désintégration de l’ego afin de ne pas devenir un échec. Si vous avez déjà les corps, eh bien, vous n’avez pas à vous soucier de les créer, il vous suffit d’annihiler votre ego. Mais, si vous n’avez pas vos corps solaires, alors vous devez les créer à l’aide de l’Alchimie Sexuelle. Vous connaissez tous l’Alchimie Sexuelle, n’est-ce pas?

Pour créer les corps solaires nous devons surmonter la tentation. Celui qui est tenté est l’âme, la Conscience ; les corps solaires ne sont que les vestures, les véhicules de l’âme. La Conscience est tentée dans les mondes internes lorsque gainée avec les corps solaires. Disons, par exemple, mon Lucifer apparaît devant moi, et je ne le reconnaît pas; il vient pour me tenter. Il ne va pas tenter mon pantalon ou ma chemise, non. Il est venu me tenter, n’est-ce pas? Ce n’est pas mes vestures qu’il va tenter. Ainsi, mes corps solaires sont juste des vestures que moi, en tant qu’une âme, uTilise. Un être humain avec des corps solaires a les Corps Astral, Mental et Causal et Lucifer peut vous tenter dans chacun de ces corps; mais, quel que soit le corps à l’intérieur duquel vous êtes, c’est toujours l’âme qui est tentée parce que l’âme est celui qui utilise ces corps. C’est la Conscience, la Bouddha-datu. Si nous vainquons Lucifer dans toutes les façons, nous développons la Bodhitchitta.

Bodhitchitta signifie littéralement «mental-cœur illuminé», illuminé au moyen de la transmutation de la Lumière Astrale. Le semen est la lumière astrale coagulée, donc quand nous transmutons notre semen nous nourrissons nos âmes avec le pain super-substantiel de vie. L’illumination du mental et du cœur est le résultat de l’Alchimie Sexuelle. Voilà pourquoi Satan dit à Jésus,

«Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres (dans Yesod) soient transformés en pain (pour le mental et le cœur).» Mais Jésus répondit et dit: Il est écrit, L’homme ne vivra pas seulement de pain (supersubstantiel), mais par tout Logos qui sort de la bouche (Da’ath) de Dieu (Elohim- Binah).» – Matthieu 4: 2-4

Le pain supersubstantiel de vie est la sagesse que pendant l’Alchimie Sexuelle nous développons au moyen de la sublimation de חיה Chaiah, l’essence de vie à l’intérieur du semen de notre appareil génital. Le Logos qui sort de la bouche (Da’ath) de Dieu est le Christ, le Enfant-Dieu, l’Archétype, le Fils du Saint-Esprit qui descend sur celui qui suit le Chemin Droit.

«Car celui qui a été dit par le prophète Isaïe, en disant: La voix de celui qui crie dans le désert: Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez son Chemin Droit.» – Matthieu 3: 3

La Gnose (Daath) nous donne ce «pain de vie» dans un double sens; ce sont les idées et la force, qui nous permettent de désintégrer nos erreurs psychologiques. Nous acquérons de l’expérience psychologique, quand nous mangeons le «pain de sagesse», et nous recevons de nouvelles connaissances à chaque fois que nous réduisons en poussière cosmique tel ou tel «Moi».

La Gnose (Daath, la bouche de Dieu) offre le «pain supersubstantiel», le «pain de la connaissance», nous indiquant ainsi avec précision la nouvelle vie qui commence en nous-même, à l’intérieur de nous-même, ici et maintenant.» – Samael Aun Weor

Satan dit à Jésus, «ordonne que ces pierres deviennent du pain», et Jésus dit: «Non, je ferai ce que mon Dieu m’ordonne de faire.»

«Et voici, les cieux se sont ouverts à lui, et il vit l’Esprit de Dieu descendant (de Da’ath, la bouche de Dieu) comme une colombe et venir sur lui: Et voici, une voix (le Logos) du ciel, disant: «Ceci (Logos) est mon Fils bien-aimé, en qui je suis bien heureux.» 3 – Matthieu: 16, 17

«Au commencement était le Logos, et le Logos était avec Dieu, et le Logos était Dieu. Le même était (dans Daath) au commencement avec Dieu. Toutes les choses ont été faites par lui; et sans lui, rien de ce qui a été fait n’a été fait. En lui était la vie; et la vie était la lumière des hommes. Et la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont pas compris.» – Jean 1: 1-5

Ainsi, ce n’est pas en satisfaisant les désirs de Satan, mais par le Logos que Jésus incarné dans le Jourdain que nous mangeons le pain supersubstantiel de vie. En d’autres termes, Jésus dit: «Je ne vais pas faire ce que tu veux, mais ce que mon Dieu me dit de faire, si mon Dieu dit: «Prend la pierre et transforme la en pain», je le ferai, parce que c’est le commandement qui vient de sa bouche et non de la tienne, toi, Satan, ne me tente pas.»

«Alors le diable l’emène dans la ville sainte, et le met sur le pinacle du temple (son mental), et lui dit: «Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit, il ordonnera à ses anges à ton sujet; et dans leurs mains, ils te porteront, de peur que tu ne heurtes ton pied contre une pierre.»

En effet, dans cette tentation, il semble que le diable ne ment pas parce qu’il cite l’Écriture, et il est évident que Dieu ne le laisse pas tomber s’il se jette du pinacle du temple parce que Dieu ordonnera à ses anges à son sujet et dans leurs mains, ils doivent le porter tout le temps.

Mais étudions ce qu’était la réponse que Jésus a donné à ce moment-là au cours de cette tentation. «Jésus lui dit: «Il est écrit : Tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu.» En d’autres termes, ne tente pas le Seigneur ton Dieu pour voir s’il fera ce qui est écrit. Ainsi, seulement si Dieu dit : «Jette-toi en bas maintenant du haut du temple et je serai avec toi parce que je t’ordonne de le faire», alors «Je le ferai.»

«Par exemple, sentant la compassion pour une prostituée, un archange a envoyé son Bodhisattva pour l’aider, mais son faible Bodhisattva est tombé sexuellement avec elle, ainsi le Bodhisattva perdit son épée et a sombré dans l’argile de la terre. Logiquement, ce Bodhisattva est resté désuni de son Intime, et seulement après de nombreuses réincarnations douloureuses le Bodhisattva s’est relevé une fois de plus. Enfin, il est devenu fusionné avec son Dieu à nouveau.» – Les Mystères Majeurs par Samaël Aun Weor

Le Bodhisattva ne pouvait pas vaincre la tentation de Satan lui-même, comme elle était une femme très séduisante, n’est-ce pas? Alors, après de nombreuses réincarnations douloureuses le Bodhisattva s’est relevé aidé à nouveau par son propre Dieu, l’Archange, puisque c’est lui qui a envoyé le Bodhisattva pour l’aider. Cependant, si Lucifer vous donne envie de le faire et que vous le faites, votre Dieu dira: «Je ne t’ai pas ordonné de le faire. Maintenant, c’est ton problème, pas le mien. Maintenant, tu dois en subir les conséquences.» Telle est la grande différence. Quand Dieu vous ordonne et dit: «Fais cela, car cela doit être fait», tu dis: «D’accord, je vais le faire, pas de problème». Alors, lorsque vous êtes tenté par votre propre Lucifer, vous devez toujours vous rappeler votre Dieu Intérieur. Voilà pourquoi il est écrit:

«Et Jésus sortit, et alla, comme il avait coutume, au Mont des Oliviers; et ses disciples le suivirent. Et quand il était à l’endroit, il leur dit: Priez pour que vous ne tombez pas dans la tentation. Et il s’est retiré d’eux sur un jet de pierre, et se mit à genoux et pria, disant: Père, si c’est ta volonté, retire cette coupe (symbole du Yoni féminin) de moi: cependant que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne qui soit faite.» – Luc 22: 39-42

Jésus voit l’épreuve qui vient, ainsi, il prie à son Dieu. Il ne prie pas à Satan. Son Satan dit: «Prends la coupe, prend, prend, le prend.» Ainsi, si nous suivons Satan et la prenons, nous sommes perdus!

Maintenant, quand le diable tente Jésus la troisième fois…

… le diable le prend sur une très haute montagne (la montagne des initiations), et lui montre tous les royaumes du monde et leur gloire; et lui dit lui, «Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes devant moi et m’adore.»

Cette troisième tentation semble être liée à la vanité mystique et à l’orgueil mystique. A propos de cela il est écrit:

«La vanité est un proche de l’orgeuil. La vanité est un charlatan. L’orgueil est silencieux. Quelqu’un parlera de certaines choses à cause de la vanité, mais, gardera le silence sur elles à cause de l’orgueil…. vanité bléssée provoque des souffrances affreuses. Cependant, l’orgueil blessé peut causer la mort.» – Samaël Aun Weor

«Le «Moi» (de la vanité) de nombreux maîtres jouit de ses pouvoirs et seigneuries. Il se targue d’être divin, et s’habille avec majesté ineffable et beauté. Le «Moi» de nombreux maîtres se départit comme une prostituée pour montrer ses formes et pouvoirs aux autres. Il aime se vanter de visions pour que les autres l’admirent et le vénèrent. Il parle de ses initiations et raconte ses secrets. Oui, il est comme la personne qui vit avares pour compter son argent, ou comme le scélérat qui fait le tour plein d’orgueil, se vantant sans cesse de sa haute lignée et sa grande richesse. Écoutez-moi, vous les humains et les dieux! Les Initiations sont les éveils de la Conscience, les matières intimes de la Conscience. Alors, apprenons comment se taire, comment être humble et modeste. Les Initiations se rapportent à la Conscience, pas au «Moi» (Satan). – La Première Grande Naissance du Christ Jésus, Les Mystères Majeurs par Samaël Aun Weor

Voilà pourquoi Jésus-Christ dit à Satan:

«Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et à lui seul tu serviras. Alors le diable le quitte, et voici, des anges vinrent auprès de lui.» – Matthieu 4: 10, 11

Ainsi, de toute évidence, il y a beaucoup de degrés de compréhension; bien que nous comprenions un ego à un certain niveau, dans une certaine mesure, d’autres circonstances de la vie peuvent révéler cet ego comme étant très vivant, à d’autres niveaux que celui que nous avons compris. L’ego est encore en vie parce que nous devons comprendre tous les egos dans les 49 niveaux du mental. Concernant la compréhension dans les 49 niveaux du mental, il y a une question d’un étudiant au Maître Samaël Aun Weor dans la conférence «La Nécessité de Cristalliser l’Âme», qui est la suivante:

Maître, quel centre doit-on utiliser pour découvrir les 49 régions du mental?

Samaël Aun Weor: Eh bien, vous placez sur le sol une question très difficile à répondre. Par conséquent, je veux que vous et tout le monde ici présent me répondez aux questions suivantes: Lequel d’entre vous est prêt à compter les 49 régions et à les étudier avec soin? S’il y en a un, je voudrais le rencontrer… Voyons, qui de vous est-ce? Honnêtement, un parmi vous est-il capable de connaître les 49 régions du mental et en parler à fond? Y a-t-il quelqu’un? Non, il n’y en a pas!

Écoutez, au fur et à mesure que l’on progresse dans son travail psychologique, on découvrira les 49 régions. Essayer de le faire d’avance c’est comme «un cow-boy voulant monter en selle sans avoir un cheval», ou « un fermier voulant traire une vache sans en avoir acheté une.»

De nombreux Gnostiques sont confus; ils pensent que pour annihiler un agrégat psychologique, ils doivent comprendre l’ensemble de cet ego, toutes ses manifestations dans tous les 49 niveaux du mental, avant de passer à l’autre ego. Cela est impossible parce que nous ne savons même pas où sont ces 49 niveaux. Comprenez que, grâce à la Méditation peu à peu, nous finirons par connaître les 49 niveaux. Comprenons l’agrégat psychologique au moins au niveau que nous sommes maintenant. Si vous comprenez vraiment très bien dans le niveau que vous êtes en ce moment, l’ego est annihilé dans ce niveau.

Il se trouve que, dans chaque niveau, il y a de nombreux agrégats du même ego. Par exemple; ici, c’est le premier niveau de ce temple, n’est-ce pas? Si chacun d’entre nous représente un agrégat, alors combien d’agrégats sont ici? Nous disons: «Eh bien, je dois être débarrassé de cet agrégat de colère qui me tracasse», nous méditons donc là-dessus, nous comprenons et demandons son annihilation. Mais, alors qu’est-ce qui se passe? Un autre ensemble de la colère se manifeste le lendemain et nous disons: «D’accord, je vais tuer cet agrégat de la colère aussi», ainsi nous procédons également. Mais un autre agrégat de la colère du même niveau apparaît; eh bien, nous devons continuer à annihiler les autres agrégats de colère dans le même niveau, jusqu’à ce que nous ayons fini avec toute la colère dans ce niveau. Chaque niveau est comme Ulysse lors du retour à Ithaque, sa maison. Il ferme toutes les portes et à tous les prétendants de sa femme, il dit: «Bon maintenant vous êtes enfermés ici à ce niveau et vous ne pouvez pas vous échapper», et alors il tue chacun d’eux un par un; avec un arc et une flèche, il les tue tous.

Ainsi, dans chaque niveau, il y a de nombreux agrégats qui se rapportent aux différents défauts que nous avons. Dans chaque niveau, il y a la luxure, la colère, l’orgueil, l’avarice, l’envie, la gourmandise et la paresse; ainsi, nous devons être patients, nettoyant niveau par niveau jusqu’à atteindre le 49e. Ne vous inquiétez pas des plus profond, des niveaux plus subtils, parce que vous n’êtes pas encore là, puisque vous n’en êtes pas conscient. Atteindre ces niveaux inférieurs du mental vient avec la perception de plus en plus grande que nous développons lorsque nous clarifions, nettoyons et purifions chaque niveau de notre mental. Peu importe, comprenez que lorsque vous nettoyez très bien un niveau, un autre niveau apparaîtra devant vos yeux, et vous dites: «D’accord, les mêmes défauts que j’ai annihilé au niveau précédent, se manifeste dans ce niveau ultérieur aussi; les mêmes défauts, même s’ils se manifestent d’une manière différente.» Procédé de même, à chaque niveau, jusqu’à atteindre le 49e niveau.

Comprenons cela Kabbalistiquement; dans la Genèse, le mental et l’âme-essence protoplasmique de Adam déchu sont nommés Caïn et Abel. Adam est représenté par les sept sephiroth inférieurs, à savoir; Malkuth, Yesod, Hod, Netzach, Tiphereth, Geburah et Chesed. Cain et Abel sont représentés par les sept niveaux klipothiques inconscients, purgatoriaux, correspondant à chacun des sept sephiroth inférieurs. Cela signifie que chaque sephirah des sept sephiroth inférieurs est reliée aux sept niveaux inconscients, klipothiques purgatoriaux. Ainsi, comme Malkuth, notre physicalité est connecté à Yesod (notre corps vital), à Hod (notre corps émotionnel), à Netzah (notre corps mental), à Tiphereth (notre volonté), à Geburah (notre Conscience), à Chesed (notre Esprit), de même Malkuth est relié aux sept niveaux subconscients, klipothiques purgatoriaux du mental ou «Caïn» dans lequel Abel est pris au piège. Chaque niveau manifeste 7 niveaux, donc 7 x 7 = 49 niveaux. Dans chaque niveau, nous trouvons les nombreux descendants, des agrégats ou des enfants de Caïn.

«Donc quiconque tue Caïn (le mental protoplasmique, le tueur d’ הבל Abel, qui signifie vanité), la vengeance sera sur lui sept fois.» – Genèse 4 : 15

Donc, annihiler tous les agrégats, ou descendants, de Caïn, dans tous les 49 niveaux est un long travail. Dans la Bible, ce travail alchimique est décrit par le Roi Salomon, de la manière suivante:

«Ce sont les paroles de l’Ecclésiaste, fils de David, roi à Jérusalem.

«Vanité des vanités, dit l’Ecclésiaste, vanité des vanités; tout est vanité.»

Abel הבל signifie vanité. Au total, il y a sept הבלים Abelim (vanités): vanité est une; vanités signifie au moins deux vanités, ainsi «Vanité des vanités» = trois vanités. Et il répète encore une fois, «Vanité des vanités», ce qui fait six au total. En ajoutant «tout est – Abel הבל – vanité», à la fin, cela nous donne sept Abels ou הבלים Abelim, vanités.

«Quel profit a un homme (dans klipoth) de tout son labeur qu’il prend sous le soleil? Une génération passe (dans un niveau), et une autre génération vient (dans le niveau suivant): et (les 7 niveaux purgatoriaux de) la terre demeure éternellement.

«(En ce qui concerne l’Alchimie Sexuelle ) Le soleil (Christ) s’élève aussi (de Yesod-sexe), et le soleil (Christ) descend (de l’Ain Soph Aur dans Yesod-sexe), et se hâte à sa place où il a pris naissance.» – Ecclesiastes 1: 1-5

Alors, comment allez-vous annihiler les egos qui habitent dans le 49e niveau de la subconscience (qui correspond à Chesed) si nous ne sommes même pas encore conscients des couches internes de Malkuth, si nous ne sommes même pas encore conscients de l’endroit où nous vivons subconsciemment?

«Et Caïn sortit de la présence de Jehovah, et habita dans la terre de Nod (Limbes), à l’Est d’Eden (Yesod).» – Genèse 4: 16

Après s’être repenti du péché de fornication, Caïn, au moyen d’Alchimie Sexuelle, se réconcilia avec Jehovah dans Eden (Yesod) et habita dans la terre de Nod, qui est la première sphère de l’enfer, nommé Limbes.

Alors, écoutez, ce n’est pas l’ego qui vit là-bas, à l’intérieur des sephiroth. Comprenez que, l’ego est toujours ici dans l’ombre; dans les ténèbres, dans Klipoth, en enfer. Ainsi, Abel הבל (la Conscience) qui est piégée dans les agrégats, ici, devient notre inconscience, subconscience et infraconscience. Abel הבל correspond à certaines lumières dans chaque sephirah, car il y a sept degrés de lumière. Pour libérer la lumière – prenons par exemple, la lumière dans Malkuth – si nous disons: «Je veux être illuminé dans Malkuth», alors, nous devons descendre en enfer, dans les infradimensions, dans Klipoth et comprendre, à travers la Méditation, ces divers défauts que nous trouvons et les désintégrer alors au moyen du feu. Si nous les désintégrons peu à peu, avec de la patience, nous deviendrons illuminés dans Malkuth. Après cela, nous continuons d’aller plus loin vers le bas, parce que chaque fois que nous allons dans la Méditation, nous devons plonger plus profondément dans notre subconscience, notre infraconscience, etc. Donc, nous désintégrons les egos de Malkuth, et devenons illuminés dans Malkuth, et nous effectuons également, dans chaque sephirah, jusqu’à ce que nous atteignons Chesed. Les lumières de Chesed sont liées aux vertus que nous devons apprendre à utiliser. Les vertus de Chesed sont déguisées en Klipoth comme de mauvaises vertus, c’est à dire, quand nous faisons quelque chose que nous pensons être bien mais quand nous méditons sur cette bonté que nous pensions était bien, nous découvrons qu’elle est mauvaise. C’est dans Klipoth que vous comprenez ce qui est bien et ce qui est mauvais, c’est ainsi que nous libérons la Conscience et recevons l’illumination dans Chesed.

Le Maître Samael a donné un exemple de ces mauvaises vertus déguisées: Imaginez que vous marchez dans la rue, et que vous trouvez quelqu’un qui mendie, «S’il vous plaît, j’ai besoin de manger, donne moi quelque chose» donc, ressentant de la compassion pour eux, vous donnez 1 $ et vous repartez en pensant: «J’ai fait une bonne chose, j’ai aidé cette personne.» Puis, l’instant d’après il se détourne et compte l’argent et dit: «Maintenant, j’ai exactement ce que j’avais besoin. J’avais besoin seulement de 1 $ de plus pour acheter ma cocaïne ou plus de marijuana», Cette personne est un toxicomane, mais vous ne saviez pas cela. Vous pensez que vous faites bien, mais en réalité, les conséquences de vos actions, vos bonnes intentions, sont négatives. Alors, comment pouvons-nous faire du bien? Le Maître Samael dit,

«Amour est la loi, mais amour conscient.»

Amour n’est pas sentimentalisme parce que parfois avec le sentimentalisme, nous pensons que nous faisons bien, mais nous faisons mal à long terme. Alors, comment savez-vous comment faire le bien? Eh bien, vous devez méditer pour comprendre. Il n’y a pas d’autre moyen. Il n’y a aucun moyen que quelqu’un vous dira «c’est ça.»

Maître Samaël dit que vous devez méditer. Parfois, vous pensez que vous avez des vertus, mais le Maître Samael dit: «Je pensais avoir telle ou telle vertu, mais quand je suis arrivé à ce niveau, j’ai découvert que je ne les avais pas. Pourquoi? Parce qu’elles étaient piégés dans certains egos qui étaient de «bons» egos.» Puis il a dit: «Ne vous inquiétez pas de désintégrer les bons egos en ce moment. Concentrez-vous d’abord sur la désintégration des mauvais que vous avez, et après cela vous pouvez prendre en charge les bons, car croyez-moi», disait-il: «Nous avons beaucoup de «bons egos», mais ils sont, néanmoins, des egos.»

Ainsi, si l’ego est toujours là, et n’est pas désintègré, continuez de méditer pour mieux comprendre et priez ensuite pour sa désintégration.

La réalité est que la Mère Divine ne détruira pas votre ego si vous ne l’avez pas déjà compris; si l’ego est compris, elle va le désintégrer. Cependant, même si vous pensez, «Oh, j’ai compris cet ego», mais que vous n’êtes pas conscient qu’il reste certains détails qu’il vous reste encore à comprendre, ce n’est pas mauvais de demander l’annihilation de cet ego. Si l’ego est toujours là, c’est parce que vous avez manqué quelque chose que vous devez comprendre. La Mère Divine est omnisciente et elle sait si l’ego est compris. Si elle rgarde à l’intérieur de l’ego et qu’elle voit juste une coquille vide alors elle le désintègre. Mais si elle voit à l’intérieur de l’ego et qu’il y a encore quelque chose, quelques étincelles, alors elle dira: «Non, je ne le désagrégerai pas, parce qu’alors je désintègrerai mon enfant.» N’est-ce pas? Dans le cas contraire, elle envoie votre âme en enfer. La Mère Divine est sage et c’est ce que nous devons comprendre. La comprehension est nécessaire. Sans comprehension la Mère Divine n’annihile rien.

Il est important de noter, par ailleurs, que certains egos sont liés par le karma. Il se peut que vous avez très bien compris un ego puis demander son annihilation; néanmoins, votre Mère Divine ne l’annihile pas parce que les seigneurs du karma diront: «Attendez une minute, c’est un péché qui ne peut être pardonné si facilement. Votre enfant doit d’abord subir les conséquences de ce qu’ils ont fait dans des vies passées. C’est seulement après cela, peut-être que vous pourrez l’annihiler». La Divine Mère ne va jamais contre la loi et elle dit: «D’accord!» Ainsi, ici, dans le plan physique son enfant souffre beaucoup, peut-être avec la douleur au cœur, parce que parfois ces egos sont associés à l’adultère. Maître Samaël dit: «Tous les péchés sont pardonnés, sauf ceux contre le Saint-Esprit. Vous devez payer les conséquences.» C’est parfois la douleur et la souffrance dans le cœur, ou des maladies physiques ou mentales. Donc, ce n’est pas simplement parce que vous êtes sur ce chemin que vous éviterez la loi. Les gens pensent: «Oh, ce Gnostique est sur ce chemin, donc il ne peut pas devenir malade.» Non, il peut devenir malade aussi. Certaines maladies viennent du karma, tout comme des douleurs au cœur le sont parce que vous avez commis d’adultère dans des vies passées… Vous souffrez beaucoup, mais finalement votre vie change et cet ego ne vous dérange plus parce que vous avez remboursé ce que vous devez. Telle est la loi.

Par conséquent, «Si le troisième Logos (Shiva) est sorti de l’intérieur du Divin inconnaissable, le diable lui a donné la liberté de le faire.»

DarkShiva1

«Celui qui n’a pas été tenté, que connaît-il? Et celle qui n’a pas été tentée, quelle manière des choses connaît-elle.» – Apocryphes Ecclésiastique ou la Sagesse de Jésus Fils de Sirach 34: 9, 11

Que tous les êtres soient heureux, que tous les êtres soit joyeux, que tous les êtres soient en paix.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Hillel Ben Shachar, Part One