Machinerie de l’Âme 02: Sacrifice et Transformation

Nous allons poursuivre certains des thèmes dont nous avons commencé à parler dans une conférence précédente intitulée La Machine Tricérébrée. Dans cette conférence, nous avons élaboré et discuté longuement au sujet des séries d’événements, un processus de dédoublement, à partir du commencement de l’Univers. L’Absolu, nous pouvons dire, a un but à l’esprit à travers l’émanation de toutes ces galaxies, de tous ces systèmes des mondes et des Êtres.

Pour mieux se connaître lui-même, pour acquérir sa propre connaissance, l’Absolu se prolonge dans l’existence. En d’autres termes, il crée tout. Nous nous trouvons actuellement dans cet ensemble de circonstances, cet état de choses actuel, en termes d’avoir un corps physique, et en fonction de notre psyché ou de l’organisation de notre âme.

Il y a différentes parties de ce que nous appelons notre «Être». Cela inclut notre corps physique, notre personnalité, notre mental et notre cœur (nos composants astral et mental) et notre Esprit. Beaucoup de choses doivent se produire pour que nous soyons dans cet état actuel où nous sommes. Beaucoup de développements antérieurs. Certes, cela ne vient pas par un accident, cela ne se produit pas dans un court laps de temps. Plutôt, c’est un effort énorme que le Logos produit, pour créer toutes ces différentes organisations ou cosmos.

mots_02_magnetosphere_rendition

Nous sommes dans une situation très spéciale et heureuse, parce que nous avons la capacité de nous connaître. Nous avons une machine à trois cerveaux à nos mains. Nous avons un corps physique qui a trois principaux systèmes nerveux, ce que nous avons discuté dans notre dernière conférence. Nous avons une psyché ou une âme qui avait évolué grâce à l’aide de la Mère Nature et grâce à l’Intelligence Solaire qui évolue, ce qu’on appelle les corps protoplasmiques. Nous pouvons simplement simplifier cela pour dire que notre âme a évolué d’une simple Essence, comme une étincelle virginale, afin d’acquérir la capacité de contrôler des formes d’énergie complexes, de plus en plus compliquées. Donc, même au tout début, avoir l’Essence, ou cette étincelle virginale, descendre dans le type le plus élémentaire de la matière – le règne minéral – et même à ce niveau une gestion de l’énergie se produit.

À travers un processus très complexe qui n’est pas guidé par notre propre volonté, mais par la nature, l’Essence (cette essence élémentale) évolue pour savoir gérer des types de corps physiques et subtils de plus en plus complexes. Donc, nous avons les types d’Êtres ou d’animaux, nous pouvons dire, ayant seulement un cerveau. Ils fonctionnent seulement à l’extérieur ou à la surface de leur corps, dans ce type de dimension. Type de dimension très instinctif. Alors nous avons un autre type d’Être qui a deux cerveaux. Il a une dimension émotionnelle à leur existence. Non seulement ils voient ce monde à partir de leur forme ou expérience extérieure, ils ont aussi un monde interne. Ils ont un monde émotionnel.

Un insecte est seulement unicérébré. Mais tout type d’animal qui a une composante émotionnelle en lui, vous pouvez voir qu’il y a une autre dimension de leur existence. Il y a une autre dimension de leur vie ici, n’est-ce pas? Et c’est plus compliqué. Et nous pouvons voir différents niveaux de complexité dans le règne animal et la façon dont différents animaux travaillent ensemble, et ils vivent et survivent. Mais alors nous, en tant qu’âme, une Essence, montons finalement dans le règne humanoïde et maintenant, comme nous, nous avons trois cerveaux. Nous avons aussi un intellect.

C’est là que beaucoup de problèmes commencent à se développer, parce qu’à ce stade avec l’intellect, nous avons la capacité de rationaliser, de choisir, de détourner notre volonté du type d’instinct que nous pourrions avoir en tant qu’animal.

Avant d’aller plus loin, prenons un peu de recul. Il y a beaucoup de choses à retenir ici, car notre galaxie existe évidemment dans l’Univers. Il y a beaucoup de galaxies et notre système solaire existe dans la galaxie. Il y a beaucoup de systèmes solaires dans cette galaxie. Et notre planète existe dans notre système solaire. De même il y a beaucoup d’autres planètes dans notre système solaire, et nous existons sur la planète. Et à l’intérieur de nous, en fait, il y a beaucoup de cellules vivantes dont nous sommes composés, qui font partie de nous. Il y a de nombreux autres types d’organismes vivants qui nous soutiennent. Nous ne pourrions pas vivre sans les millions de bactéries dans notre système gastro-intestinal. Ils sont essentiels pour la digestion et l’absorption des nutriments. Une personne qui, d’une façon ou d’une autre, n’aurait pas les bactéries de l’intestin fonctionnant correctement mourrait, même si elle mangeait de la nourriture, elle mourrait de faim.

mots_02_hubble_ultra_deep_field

Ainsi, dans chaque couche ou niveau, l’énergie est transformée et elle fournit l’harmonie ou l’équilibre entre le maintien d’elle même et le maintien de l’ordre supérieur de l’énergie. Ainsi, même nous, étant ici sur cette planète Terre, nous soutenons la vie de nos cellules à travers nos choix sains. De même, ces cellules nous donnent la vie. Nous avons la capacité de faire ces choix, d’être un agent de nos propres actions. Mais nous, en tant qu’êtres humains (mieux dit humanoïdes parce que nous ne sommes pas encore complètement développés), ou comme tout élément vivant sur cette Terre, sommes comme une cellule de la planète Terre. Tout comme chacune de nos cellules ont besoin de fonctionner, nous devons transformer l’énergie de différentes façons pour que notre corps puisse vivre. Tout le monde est comme une cellule pour la Terre et chaque cellule doit fonctionner correctement.

Si elles ne le font pas, l’énergie n’est pas transformée de manière correcte. Alors la Terre ne peut pas accomplir sa mission, ne peut pas accomplir son propre développement, et elle ne peut pas accomplir d’être une partie d’un développement plus grand. La Terre doit fonctionner de la bonne façon pour aider à maintenir un système solaire en santé. De même, le système solaire doit jouer son rôle dans une galaxie. Toutes ces choses s’accumulent les unes sur les autres.

À un niveau, nous en tant qu’un organisme vivant sur cette planète Terre, dans un certain niveau, nous n’avons pas plus de devoir que de simplement transformer l’énergie pour cette planète Terre, comme un être mécanique. Mais bien sûr, nous avons un autre devoir envers notre Intime, notre propre Être Intérieur, qui est de nous connaître et de nous autoréaliser. Il y a donc une juxtaposition entre deux organisations différentes: l’espace extérieur et l’espace intérieur.

Imaginez s’il y avait des cellules à l’intérieur de notre propre corps qui nous fournissent la vie, mais qu’elles avaient aussi la capacité de se libérer de notre corps pour créer leur propre indépendance. Si l’une de nos cellules devait se révolutionner et acquérir sa propre vie en dehors de son propre corps, nous n’aurions pas beaucoup de problème, car nous avons des milliards ou des millions d’autres cellules. Très peu le feraient.

De la même manière, nous sommes comme des cellules sur cette planète Terre, et la plupart des cellules de cette planète Terre, la plupart d’entre nous, ne vont pas trouver ou être capables d’incarner des lois et des conditions qui nous permettront d’exister en dehors de cette mécanique Instinctif. Mais, ce qui est important de savoir, c’est que nous avons cette capacité. La Terre dans son ensemble fournit une situation pour que nous puissions simplement transformer l’énergie pour sa propre économie, pour sa propre nature. Mais il y a une possibilité pour que nous puissions s’échapper de cette nature. Cette possibilité peut seulement se produire lorsque nous avons ces trois cerveaux, car c’est alors que nous avons la capacité de gérer les trois forces, de travailler avec ces trois forces à l’intérieur de nous-mêmes. C’est vraiment le résumé de la dernière conférence que nous avons eu. C’est là où il nous en reste: que nous avons cette capacité de travailler sur nous-mêmes.

Mais qu’est ce que cela veut dire? Comment fait-on cela? Tout ce qui se produit dans notre création, dans cette création, dans cet Univers, est un échange d’énergies. L’énergie se transforme d’un type en un autre, d’un niveau à un autre. Tout est donc une transformation d’énergies. Chaque mouvement est une transformation d’énergie, un continuum d’énergie.

Nous savons même, d’un point de vue matérialiste-scientifique, que l’énergie ne peut ni être créée ni détruite, elle peut seulement être transformée. Dans tout système particulier, pour maintenir cette énergie, vous devez prendre cela d’un autre aspect, d’un autre endroit, pour maintenir cette énergie. Sans quelque chose soutenant un système, la nature est faite pour qu’elle se dissipe, pour qu’elle se dissolve ou tombe dans l’entropie.

Dans notre monde commun, n’importe quel bâtiment dans lequel nous sommes, n’importe quel endroit du monde que nous avons «développé» – comme une ville, si nous ne la maintenons pas, elle commence à s’effondrer. Si nous ne maintenons pas les routes, des nids de poule se produisent. Si vous attendez un couple d’années négligeant de maintenir les routes, elles commenceraient toutes à se tourner vers la saleté. Si nous n’étions pas ici pour entretenir les bâtiments ou nos voitures, ils se briseraient. Parce que comme nous les utilisons, ils transforment l’énergie, ils prennent tous les éléments du temps et tout dans l’environnement, et finalement ils commencent à se décomposer. Nous devons donc mettre de l’énergie pour le maintenir tel quel. Pouvez-vous imaginer ce qu’il faut pour maintenir un univers? Pour que cet univers existe, un énorme sacrifice doit se produire.

mots_02_entropy

Le Logos doit se sacrifier pour créer et maintenir cette existence. Ce sacrifice se produit en relation avec le Deuxième Logos, avec le Fils, parce que c’est une Sainte Négation. Ainsi ce monde est créé et ce monde est alors maintenu par un sacrifice continu. Cet élément Christique vibre dans chaque transformation d’énergie, parce que cet élément Christique, ce sacrifice, est en train de se dérouler. Il fournit la base pour chacun d’entre nous d’avoir notre vie, d’avoir notre expérience. Si le Christ n’a pas sacrifié son propre soi dans ces mondes inférieurs, alors ils n’existeraient pas, ils ne seraient pas maintenus. C’est donc la Loi du Sacrifice, c’est la Loi du Christ, qui est un sacrifice complet. Donc, à cause de cela nous avons cette capacité d’exister comme nous sommes, et de travailler sur nous-mêmes, et de faire le grand oeuvre.

Puisque cette conférence est appelée «Sacrifice et Transformation», ce serait bien de savoir exactement ce que signifient ces mots. Le mot «Sacrifice» vient du Latin et signifie «rendre saint», rendre quelque chose saint. Donc «sacrifice» signifie rendre quelque chose saint. Nous regardons souvent dans notre utilisation commune du mot «sacrifice», nous pensons que cela signifie simplement, peut-être, «offrir du sacrifice, se renier ou tuer quelque chose». Mais sa véritable racine est rendre quelque chose saint.

La transformation, évidemment, consiste à muter ou à changer la forme. «Trans» signifie changement de forme, changement d’apparence. Voilà donc ce qu’est la vie, voilà ce qu’est l’existence, une transformation d’énergie. Et nous, bien sûr, incluons la matière dans cela. La matière est une forme d’énergie, la matière et l’énergie se transforment l’une en l’autre. Il y a un autre élément bien sûr, nous disons que la Conscience en fait partie. Donc Conscience, énergie et forme (ou matière) sont trois aspects qui sont toujours en train d’échanger et d’interchanger entre elles.

L’Absolu est cette réalité infinie, abstraite, inconnaissable. Il se projette dans la limitation, et en expérimentant toutes les formes infinies de l’existence limitée, il extrait ces données de toutes ces transformations. Et si cette information peut être assimilée à la Conscience et retournée, alors l’Absolu se connaît un peu mieux. C’est donc notre Saint Devoir de faire cela.

Samael Aun Weor écrit dans La Race Aryenne Condamnée:

«L’animal intellectuel, érronement appelé être humain, est une machine qui est nécessaire à l’économie de la nature. La Machine Humaine reçoit automatiquement et transforme certains rayons cosmiques qui sont ensuite inconsciemment transmis dans les couches intérieures de la Terre.»

C’est ce que j’avais mentionné auparavant. Il y a donc de nombreux niveaux et dimensions de la transformation d’énergie. Nous savons que nous avons cette perception consciente de la façon dont nous interagissons avec les autres, comment nous ressentons différents types d’énergie dans la vie et comment nous travaillons avec eux, comme les émotions, les pensées, les désirs. Mais il y a de nombreuses formes d’énergie que nous ne percevons pas. Ces types d’énergie descendent du Cosmos et des dimensions supérieures, et ils entrent en nous, mais parce que nous ne sommes pas perceptifs de ceux-ci, ils nous influencent réellement inconsciemment. Nous les transformons inconsciemment et la Terre reçoit du cosmos l’énergie nécessaire à ses besoins. Vous voyez, c’est pourquoi nous sommes comme une cellule pour la planète. Nous sommes comme la couche digestive, ou estomac pour la Terre, tout comme la bactérie intestinale sont pour notre estomac.

Ce sont donc des types de rayons cosmiques qui influencent toute une société. Beaucoup de révolutions qui existent, ne se produisent pas tout simplement (je parle de révolutions, de guerres, de renversements de gouvernements ou de révolutions culturelles) à cause des événements mondains mécaniques, mais aussi liés aux influences cosmiques qui font que certains éléments commencent à érupter et se bulle dans la surface de la psyché d’une population entière.

Le mouvement hippie était en relation avec les influences cosmiques. La révolution Bolchevique était liée aux influences cosmiques, à ces types de choses révolutionnaires. Et à l’intérieur de cela se trouve à la fois le bien et le mal. Et à l’intérieur de cela, nous pouvons voir comment une forme se transforme en autre chose. Et à travers ce processus il y a toujours un certain type de sacrifice. Donc, pour l’économie de la nature, nous pourrions simplement être ici et transformer toute l’énergie inconsciemment, et de cette perspective, la Terre serait très bien. Maintenant, réellement, nous dans notre forme humanoïde tel que nous sommes maintenant, nous avons vraiment fait un désordre de choses. Mais si nous n’étions pas ici et que ce furent seulement les règnes animaux, vous verrez une harmonie sur cette Terre, et elle pourrait produire ce dont elle avait besoin.

Cependant, nous avons fait tellement de choses. Il y a tellement de karma impliqué avec nous, nous avons fait une si mauvaise transformation des énergies sur cette Terre, elle ne peut pas continuer à faire son travail. La Terre ne peut mettre en danger son rôle futur et son rôle plus important dans les systèmes mondiaux. Il y a certaines choses que la Terre doit accomplir. Les civilisations futures que les sociétés doivent développer. Mais nos actions et nos activités ont produit quelque chose qui a rendu nécessaire que la Terre sacrifie cette humanité pour se soutenir. Donc la seule façon pour que nous puissions éviter que notre âme aille dans le courant dégénérant et être traîné vers le bas, c’est d’accomplir une Révolution de la Conscience à l’intérieur de nous-mêmes. De toute façon, nous allons mourir physiquement, n’est-ce pas? La mort physique ne devrait pas vraiment être ce que nous avons peur, qui devrait être quelque chose que nous connaissons. C’est la trajectoire de notre psyché, de notre Conscience, que nous devrions nous préoccuper.

Nous devons faire un sacrifice de notre ego, de notre cœur et de notre mental, afin de nous soutenir, afin de produire des conditions supérieures qui vont au-delà de ces conditions qui ne sont que le maintien de l’économie de cette Terre. Lorsque nous parlons de la transformation d’énergie, nous nous référons habituellement aux trois cerveaux et comme je l’ai déjà dit, ce sont les cerveaux intellectuel, émotionnel et moteur-instinctif-sexuel. C’est à travers ces cerveaux ou systèmes nerveux que nous vivons toute notre vie. Il faut savoir que, par exemple, le centre intellectuel est lié à notre tête et à notre crâne, qu’en tant que système nerveux, il est lié à tout notre corps et à toute notre moelle épinière. Nous pouvons savoir que notre centre émotionnel est lié au centre de notre corps dans notre cœur, mais il est également lié au système nerveux entier qui traverse tout notre corps qui porte cette énergie émotionnelle énergétique. Et de même, les centres moteur-instinctif-sexuel. Il y a des centres qui sont plus intensément impliqués avec tous ces cerveaux, mais nous devons réaliser que ces trois cerveaux sont liés à notre corps tout entier. Tous ces systèmes nerveux sont interdépendants. Donc, nous avons ces trois cerveaux et maintenant nous avons une capacité de travailler avec eux, de travailler avec l’énergie.

Quels sont les différents types d’énergie avec lesquels nous avons besoin de travailler? Il y a de nombreux types différents: nous avons parlé de ces influences cosmiques, nous pouvons également parler des influences liées à nos chakras, à l’akasha, au prana, etc. Ceux-ci peuvent être synthétisés avec ces trois types d’aliments. Nous disons qu’il y a trois types de nourriture. La nourriture que nous mangeons, l’air et les impressions de la vie. Qu’est-ce que cela signifie? Tout d’abord, ces aliments sont des choses qui viennent de l’extérieur, et ils vont dans notre corps, et plus encore, ils entrent dans notre psyché, dans notre mental, dans nos émotions. Il y a un croisement entre ce que nous sommes actuellement, notre «état des choses» actuel, et ces nourritures ou énergies qui arrivent du monde extérieur. Ainsi, à la suite de la croix de notre état intérieur actuel, et de l’information externe, un changement survient qui influe sur notre corps et notre psyché. Il y a un croisement qui se produit. Ce croisement provoque notre réaction, ou une influence pour nos actions.

Le type le plus dense de nourriture que nous prenons est la nourriture, la nourriture physique, manger des repas. Maintenant, la nourriture passe par un processus de transformation. Avant que la nourriture arrive à votre assiette, quelque chose doit arriver, un certain type de sacrifice. Que ce soit un animal ou une légume ou une plante. Même si c’est une légume ou une plante, cette plante doit être sacrifiée. Nous devons la sacrifier, parce que nous allons la manger. Divers niveaux de transformation se produisent avec la nourriture que nous mettons dans notre bouche. Aussitôt que nous commençons à la mâcher, elle est déjà transformée, puis la salive commence à la transformer. Alors la nourriture descend, dans notre gorge et va à notre estomac, et alors plus de transformations se produisent: les différentes enzymes travaillent dessus, et les différents types d’acides, de liquides dans notre estomac commencent à décomposer vers le bas. Ensuite, elle va vers notre intestin grêle, puis vers notre gros intestin, et nos différents éléments, différents organes là ajoutent des enzymes supplémentaires et des éléments digestifs à prendre et à enlever de la nourriture afin de se nourrir d’elle, afin de prendre les vitamines hors d’elle, afin d’obtenir l’énergie et les nutriments.

Ces nutriments, à travers tout ce processus, sont décomposés et brisés, et ces nutriments sont vraiment (quand il s’agit d’elle) des molécules. Ces molécules sont orientées d’une certaine manière, elles ont des liaisons chimiques qui sont utiles pour la machine humaine. Lorsqu’ils sont absorbés dans notre sang, alors dans le sang, ils sont portés autour de différentes parties du corps, éventuellement, ces molécules peuvent être brisées et avec cela il y a de l’énergie chimique libérée. Ce que cela signifie vraiment, c’est que notre corps est une machine qui fonctionne (du point de vue purement physique) par cette énergie chimique. Bien sûr, nous savons que ces molécules portent des éléments liés à des dimensions supérieures ou plus subtiles de l’existence, qui est d’où l’essence vitale réelle de la vie se déverse.

Tout ce processus se fait plus ou moins sans notre connaissance. Nous pouvons choisir, dans une certaine mesure, la nourriture que nous mettons dans la bouche. Donc, bien sûr, plus nous avons concience dans le choix d’une bonne nourriture, bien sûr, cela va aider. Plus nous avons conscience en mangeant notre nourriture, cela va aider à plus nourrir notre corps, en observant et en assistant au processus de manger. Apprendre à mâcher nos aliments, à réellement mâcher nos aliments, cela va aider à ce processus. Mais au-delà de cela elle va dans notre corps et il y a une intelligence mécanique là. Cette intelligence décompose toute la nourriture pour nous et tant que nous n’abusons pas du corps, le corps sera capable de se nourrir. C’est un très beau processus. Nous avons très peu d’influence sur lui. Pour la plupart, ce processus se produit par lui-même.

Cependant, nous ne pouvons pas vivre de la nourriture seule. Il y a d’autres nourritures et le type de nourriture suivant est l’air, ou nous pouvons dire plus spécifiquement – l’oxygène. C’est un type d’énergie plus volatile. Il y a plus d’énergie dans l’air et nous ne pouvons pas survivre sans air. Nous pouvons passer plusieurs jours sans nourriture, mais nous ne pouvons pas passer plus de quelques minutes sans oxygène. Littéralement, au niveau cellulaire, notre corps va commencer à mourir. Donc, nous savons que le corps a besoin d’air pour vivre, mais c’est intéressant – la plupart des gens ne savent probablement pas pourquoi nous avons besoin de cet oxygène, sauf qu’elle nous rend vivants dans un certain sens vague. Il y a des raisons spécifiques à cela.

Nous inhalons, et sans avoir besoin d’une conscience spéciale, l’air pénètre dans nos poumons et se déplace en petits tubes et entre dans ces petites zones où passe le sang (les alvéoles). Le sang a attaché à ces globules rouges, le déchets dioxyde de carbone (CO 2), et ces molécules de dioxyde de carbone se détachent des cellules de sang et entrent dans nos poumons. Le dioxyde de carbone est maintenant dans les poumons et peut être exhalé. En outre, cette cellule sanguine (qui avait son CO 2 enlevé) a un espace libre pour les molécules d’oxygène, l’O 2, se connecte à ces petites cellules sanguines et ces cellules sanguines vont ensuite dans le cœur, puis le cœur pompe vers tout notre corps.

Ces petites molécules d’oxygène vont à toutes nos cellules et cette oxygène est nécessaire pour faire fonctionner la machinerie à l’intérieur de nous-mêmes. Certaines petites machines dans les cellules, brisent l’oxygène, donnent de l’énergie chimique à partir de cela, fait de ce truc appelé ATP et cela fait fonctionner la machine organique. Et elle a besoins que l’oxygène afin de métaboliser les nutriments en nourriture, mais la nourriture ne peut même pas réellement faire fonctionner cette machine biologique que nous avons jusqu’à ce que l’oxygène entre en jeu. Elle a besoin de cet élément, cela n’est pas complet jusqu’à ce que l’oxygène soit là. Les nutriments peuvent être absorbés par notre sang, mais ils ne peuvent pas être utilisé pour fonctionner, ils ne peuvent pas être utilisé comme un carburant jusqu’à ce que vous ajoutez l’oxygène. Ainsi, l’air fournit un «choc» spécial, supplémentaire, nous pouvons dire. Un choc d’énergie. C’est ce que Gurdjieff appelle un choc mécanique. Ainsi, dans le système de la Quatrième Voie, Gurdjieff parle de chocs mécaniques et de chocs conscients. Nous n’allons pas entrer dans le détail, mais il dit qu’il y a un choc mécanique qui se produit, que la nourriture passe à travers le système – il appelle le système des octaves – de sorte qu’elle passe par ces différentes transformations, comme nous le décrivons – à travers la bouche, et à travers l’estomac, et toutes ces façons dont la nourriture devient plus légère dans le nombre de lois à laquelle elle est orientée. Mais elle atteint un point où elle ne peut plus aller plus loin. Et il faut autre chose pour faire avancer ce processus. Il a besoin de l’air ou de l’oxygène pour compléter ce processus.

Voilà pourquoi nous avons besoin d’air. La liaison chimique entre les deux atomes d’oxygène est sacrifiée pour fournir l’énergie nécessaire pour faire fonctionner la machine humaine. Sans l’air, la nourriture de notre vie ne peut pas réellement faire fonctionner la machine humaine. Maintenant, en termes d’air, ici avec la nourriture, nous avons un peu de choix de la façon dont notre nourriture est digérée. Nous avons le choix parce que nous choisissons notre nourriture, parce que nous pouvons mâcher notre nourriture, et parce que nous pouvons être conscients de la façon dont nous mangeons. Et cela peut influencer nos nutriments. Mais surtout, nous n’avons pas beaucoup d’influence sur cela. L’air ou l’oxygène, le processus de respiration, nous savons que nous avons deux manières distinctes de respirer: la manière mécanique et une manière de la faire consciemment. Si nous ne faisons pas attention à notre souffle, notre corps respirera pour nous, mais il y a un autre ensemble de nerfs, impulsions électriques. Il y a deux séries de nerfs qui vont vers les poumons: l’un exécute le processus d’aspiration mécanique de la respiration et il y a un autre ensemble qui s’allument et peut l’annuler si nous choisissons de le faire par notre propre volonté. C’est très intéressant, n’est-ce pas? Parce que nous savons que le souffle est si important et que le souffle de vie est un mystère symbolique très puissant. Nous avons la capacité de respirer par nous-mêmes, mais nous aussi, si nous ne faisons pas ce choix, le corps respirera pour nous. Donc, quand nous faisons attention à notre souffle, évidemment il y a plus de Conscience là, il y a plus de pouvoir là pour transformer l’énergie hors de cela.

Ainsi, avec la nourriture, nous pouvons survivre plusieurs jours, sans air, nous pouvons survivre quelques minutes sans, mais il y a un troisième type de nourriture, qui est les impressions. Les impressions: c’est quelque chose que nous ne pensons pas souvent, sauf si vous êtes dans ce type d’études, vous ne considérez pas que cela peut être un aliment, mais en réalité elle l’est – nous ne pouvons pas vivre un seul instant sans impressions. Les impressions sont liées à notre vie même, à notre Conscience même.

C’est malheureux, mais nous connaissons certaines circonstances d’enfants qui se sont vus refuser toute capacité d’avoir une variété d’impressions, qu’ils sont nés dans une situation très malheureuse, où ils ont été enfermés dans une seule pièce pour toute la vie, jusqu’à ce que plus tard ils ont été trouvés et libérés, et malheureusement ces enfants montrent juste comment les impressions sont importantes. Parce que sans les impressions nous ne pouvons pas nous développer. Nous ne pourrions pas développer les trois cerveaux. Notre personnalité serait rabougrie et nous causerait beaucoup de dommages. Nous avons donc besoin d’impressions, nous devons expérimenter toutes ces choses. Les impressions sont vitales pour notre existence. Les impressions, tout comme l’air est plus énergétique que la nourriture, les impressions sont beaucoup plus énergétiques et la prise consciente et la transformation des impressions est le moyen le plus puissant d’influencer l’énergie qui coule à travers notre corps et notre mental.

Nous pouvons choisir et nous devrions choisir de bons aliments, le meilleur que nous pouvons, et ce serait utile. Si nous choisissons les mauvais aliments, nous avons un corps malade. Si nous avons un corps malade, nous ne pouvons pas effectuer le travail très bien. Nous devrions donc essayer de choisir de bons aliments. Mais il y a ceux qui font, dit Samaël Aun Weor, une «religion de cuisine». Ils font une religion de la nourriture qu’ils mangent, parce que quand vous commencez à manger mieux, vous vous sentez mieux, mais il y a ceux qui le prennent à un extrême, où ils croient qu’en mangeant simplement de plus en plus d’aliments purs qu’ils sont en rapport avec le type de progrès spirituel ou sont plus spirituels. Bien sûr, cela n’a pas de sens. Oui, manger des aliments purs aidera votre corps et peut même aider votre état d’esprit. Nous savons que si nous mangeons des ordures, nous obtenons de mauvaise humeur ou nous avons un mal de tête, ou nous ne nous sentons pas bien, nous n’avons pas l’énergie pour bien se concentrer. Donc, il est logique de manger une meilleure nourriture, mais il y a une limite à cela, n’est-ce pas? Malheureusement, les gens s’identifient à ces aspects des choses, et ils oublient que ces autres types d’impressions sont beaucoup plus puissants.

C’est un peu chanceux, parce que tout le monde n’a pas l’argent ou les ressources pour acheter la meilleure nourriture. Nous ne devrions donc pas être totalement détruits si nous n’avons pas cette capacité. Nous devrions faire de notre mieux, mais nous devons nous rendre compte que ces deux autres types de nourriture sont plus puissants. Évidemment, avec l’air, nous n’avons pas la capacité de toujours choisir où nous vivons ou pour obtenir le meilleur air, nous faisons ce que nous pouvons. Mais apprendre à respirer consciemment, à observer notre souffle, c’est très puissant.

La troisième chose cependant – la transformation des impressions – est la chose la plus critique ici, parce qu’avec la nourriture et avec l’air il y a des systèmes impliqués qui transforment mécaniquement ces choses, mais pour les impressions il n’y a aucun organe à l’intérieur de nous, il n’y a pas d’organe dans un système nerveux qui va automatiquement transformer les impressions.

Alors qu’est-ce que cela signifie? Parce que, quand nous parlons de transformer la nourriture ou l’air, nous pouvons voir comment il y a un processus mécanique pour soutenir notre vie. Mais avec les impressions, que signifie transformer l’énergie des impressions? Cela peut être difficile à comprendre, car les impressions sont plus liées à la psyché, plus liées à notre mental et à notre cœur, à notre ego et à notre Conscience.

mots_02_three_foods

Vous voyez que la nourriture est digérée et il y a absorption des nutriments. L’air passe par ce processus appelé respiration cardio-vasculaire qui permet la métabolisation des nutriments, comme je l’ai dit. Mais ce troisième point ici – quel système transforme l’énergie des impressions? Qu’est-ce qui a la capacité de transformer les impressions? La réponse est que notre Conscience le fait. Nous avons quelque chose qui peut transformer les impressions.

Donc, nous avons ce tableau sur cette diapositive, mais il y a un processus de la façon dont le monde arrive à nous-mêmes, n’est-ce pas? Les choses se produisent en dehors de notre soi et cette information entre en nous en quelque sorte, voyage de ce qui est en dehors de notre soi dans notre soi. Donc, physiquement, le monde arrive à travers nos sens, à travers la lumière, à travers le son et à travers d’autres moyens mécaniques du toucher. Toutes ces choses sont des formes d’énergie qui entrent dans notre psyché, elles entrent dans notre système nerveux.

Par exemple, la lumière – il y a une source de lumière quelque part, que ce soit le Soleil ou une lumière électrique – cette lumière peut être comprise comme des photons qui voyagent hors d’une source. Ils rebondissent de quelque chose, comme cette table (ou n’importe quel objet) et pour que je puisse voir cette table, ce photon est passé d’une source lumineuse, rebondit sur la table et entre dans mon oeil. Et mon oeil a un certain type de cellule qui transforme le photon en une impulsion électrique qui entre dans mon cerveau. De là, nous avons un système nerveux qui travaille avec quelque chose que la science commune ne connaît pas, qui est nos corps internes, et nos chakras. Nos chakras ne sont que des centres de transformation d’énergie, et il y a une relation entre notre corps physique, notre corps vital, nos corps astral, mental et tous nos corps internes.

mots_02_transformation_of_impressions_external_to_internal

Nous voyons là à travers cette transformation électrique, que l’information entre dans le monde moléculaire aussi, qui est le l’endroit où se trouvent notre mental et notre cœur, où se trouvent nos corps astral et mental. Ainsi les impressions arrivent dans notre corps physique, et dans nos corps internes, et nous percevons, nous voyons. Mais il y a différentes couches de filtrage, n’est-ce pas? Nous pouvons donc avoir une bonne vue de l’œil ou une mauvaise vue. Et il y a un filtre. Nous avons une bonne audition ou une mauvaise audition. Ainsi, les sens eux-même fournissent un certain type de filtres. Mais quand elle entre dans notre mental, dans notre ego, c’est là que les distorsions et les filtres vraiment grands se produisent. Lorsque ce croisement se produit entre le monde extérieur et notre état d’esprit, il y a cette possibilité – deux choses peuvent se produire essentiellement.

Cette énergie peut se traiter mécaniquement ou peut se traiter consciemment. Si nous ne faisons rien, si nous sommes totalement réceptifs et endormis, alors un processus se produit mécaniquement. Quelle que soit la nature de l’impression, plus la nature de notre mental est en ce moment, sans éléments supplémentaires, elles vont traverser, et il y aura un résultat. Comme dans une formule: X + Y = Z.

Il y aura donc une réaction mécanique liée à nos souvenirs, liée à d’autres éléments inconscients, liée à la saisie réflexive et à la fausse compréhension de notre soi et autre. Tout ceux-ci semblent amalgamer en une réaction. Et nous pouvons voir comment le monde provoque l’énergie d’éclater hors de nous. Même si nous nous sentons ennuyés. L’ennui est un type de réaction en fait, parce que si nous n’avons jamais eu cette expérience d’être libéré de notre ego, la Conscience ou cette essence est directement perçue. L’ennui n’est pas une qualité de la Conscience ou de l’essence. L’ennui se produit à l’intérieur de notre ego. Donc, quand nous avons l’ennui, c’est une réponse aux impressions. Parce que nous avons des impressions par lesquelles nous sommes fascinés, des impressions que nous fuillons, et nous avons des impressions qui nous sont neutres ou ennuyeux. Même celles-ci, celles qui ennuient, doivent être transformées.

La transformation des impressions est quelque chose qui est difficile à décrire vraiment, parce que ce n’est pas un processus intellectuel et ce n’est pas un processus mécanique. Mais, nous pouvons dire que nous devons, par notre propre observation et compréhension, apprendre à observer comment notre mental réagit au monde. Quand nous vivons à l’intérieur du mental, identifié par son processus, nous sommes comme une personne à l’intérieur d’une voiture qui est conduite n’importe où il veut, et nous sommes tout simplement fasciné par cette expérience. Ou, nous sommes comme à l’intérieur du cinéma absorbé dans cette projection et oublions totalement le fait que nous sommes réellement en face d’une projection.

Pour transformer cette impression, la première chose que nous avons c’est de reconnaître que nous sommes assis dans la voiture de la vie ou que nous sommes assis dans ce théâtre, en train de regarder cette projection. Nous devons avoir cette réalisation. Nous devons avoir cela pour commencer. Si nous sommes totalement fascinés, nous devenons un avec elle, et il n’y a rien de différent entre la Conscience elle-même, la capacité de perception, et tous les éléments qui réagissent. Si nous avons cette capacité, alors nous pouvons la transformer.

La réalité est ainsi, que toute impression que nous avons, nous frappe dans de nombreuses dimensions et niveaux, et nous devons apprendre à la transformer sur des niveaux plus profonds et plus profonds. La meilleure façon de parler de la transformation des impressions c’est de parler de la colère ou de la luxure, des choses très viscérales que nous pouvons sentir dans notre corps. Donc, si vous avez quelqu’un avec lequel vous avez une grande histoire, avec un membre de la famille ou quelqu’un comme cela, et vous avez une dispute avec eux, il est parfois très difficile de transformer ces impressions, et nous nous mettons en colère. Nous pouvons même savoir que «Je suis en colère en ce moment,» parce que nous avons observé cette relation, mais la colère est là quand même. Quand elle est très bien ancrée comme cela, la transformation est en effet difficile, vous devez faire la meilleure transformation, vous pouvez, être aussi conscient et attentif que vous pouvez, mais si l’énergie est trop difficile, qui sera souvent le cas si nous travaillons toujours sur nous, c’est lorsque vous prenez une telle expérience dans la méditation. Vous devez faire une rétrospection et prendre cela en profondeur.

Une chose serait de répondre en colère, en criant, en claquant des portes, n’est-ce pas? Ce serait beaucoup de transformation d’énergie, cela ne serait pas la transformation des impressions, mais votre colère serait aller partout dans toutes les directions et provoquer tous les problèmes. Alors, en s’observant et en ne réagissant pas comme cela, vous ne pouvez pas être en train de crier, vous pouvez passer de cela à réagir d’une manière différente, mais vous pouvez encore être identifié dans une manière plus subtile, se sentant peut-être mal ou non respecté. Ainsi, au lieu de crier, il y a une forme plus subtile d’identification aux impressions.

L’ego aime être respecter, l’ego ne supporte pas le manque de respect. L’ego a un ensemble de règles qu’il veut que d’autres personnes respectent, nous voulons que les autres respecte notre manière particulière et nous ne voulons pas être méprisés par eux. «Comment puis-je me laisser manquer de respect, parce que vous m’avez fait X, Y et Z?» Nous devenons enfermés dans ce type raisonnement comme cela. «Je suis justifié, parce qu’ils m’ont traité terriblement!» C’est l’ego qui parle. Mais nous devenons enfermés à l’intérieur de cela, parce que nous nous sentons non respécté. Donc, dans un niveau, nous transformant peut-être l’aspect le plus grossier de cette énergie, et ne crions pas et ne claquons pas les portes, mais c’est encore une énorme quantité d’énergie.

Mécaniquement, du cerveau de l’action et du mouvement physique, nous avons transformé cet aspect, mais à l’intérieur, émotionnellement notre rythme cardiaque peut être en haut et en bas, et cela signifie que ces éléments plus fins peuvent ne pas être transformés, et cela est toujours assis dans notre mental. C’est très, très, facile de transformer physiquement nos comportements, qui est un niveau très facile. Si nous devenons complaisants à ce niveau, nous commençons à nous dissimuler émotionnellement et intellectuellement. Nous intellectualisons quelque chose, et si nous ne faisons pas attention, nous pouvons nous sentir comme si nous faisons les bonnes choses, parce qu’à l’extérieur ils voient changer nos comportements. Et authentiquement nous pourrions l’être, c’est une transformation, c’est un changement, mais nous devons toujours être conscients: cela vient-il vraiment directement d’une source de conscience à l’intérieur de moi-même, que mes comportements sont modifiés, ou suis-je en train d’essayer comme «maintenez cacher la bête» et juste en train de se comporter différemment, maintenant difficilement juste en bas cette bête intérieure je dois ne pas être totalement identifié dans la luxure ou la colère ou la jalousie ou l’orgueil.

Donc, il y a différents niveaux ici, n’est-ce pas? Parce qu’il est bon de combattre notre propre ego, mais nous devons le comprendre, nous devons comprendre cette expérience. Vous savez, parfois nous avons des rêves où nous nous battons avec quelqu’un, que ce soit une entité maligne, ou nous nous battons contre un despote que nous avions, quand nous étions à l’école primaire ou autre chose, quelque chose comme c’est une expérience de rêve et nous sommes dans une lutte.

Parfois, cette lutte dure toute la nuit, peu importe comment vous essayez durement de se battre (quel que soit votre bataille), mais vous êtes tout simplement pas assez fort, vous ne pouvez pas le tuer. Ce que cela représente c’est la lutte des contraires. Plus vous lutter contre cet élément mauvais, plus vous enfermer de l’énergie dans cette lutte. Parce que la réalité est que la lutte va existe aussi longtemps que l’ego continue. L’ego vit de cette dualité. L’ego doit être sacrifié, c’est la seule façon que la transformation va se produire. Ainsi, dans le rêve, dans l’expérience astral, c’est la mort ( la mort symbolique ou mystique).

Si vous êtes identifié avec la peur d’être annihilé, alors vous avez peur de votre propre mort psychologique. Donc, pour être conscient, pour s’éveiller dans cette expérience, parfois, il y a cette expérience de la mort dans votre rêve. Vous pouvez mourir dans votre rêve, et vous vous éveillez dans un niveau différent d’un rêve ou d’une expérience astrale. Cela signifie que vous êtes prêt à mourir dans cet ego, vous êtes prêt, vous êtes prêt à l’abandonner. Pas abandonner comme si vous échouez, mais se rendant compte de la futilité de cette bataille. C’est de cette manière, relative à notre exemple précédent, que vous transcendez cette idée d’être «respecté» ou «non respecté». Je pense que cette idée de respect est une notion très puissante dans le monde d’aujourd’hui.

Parce que nous avons cette idée, qu’en tant que Gnostique nous sommes censés transformer les impressions, je pense que certaines personnes traduisent cela qu’ils sont censés être un «paillasson» aux autres dans la vie, ou ils sentent comme s’ils ont juste besoin d’être foulé aux pieds par le désagrémént des autres. Samaël Aun Weor écrit en effet que nous devons apprendre à recevoir les manifestations désagréables de nos voisins avec joie. Cela est vrai, mais il y a une différence subtile entre le faire avec la vraie joie et sérénité, et de le faire avec seulement la façade de sérénité tout en se sentant mal et non respecté en dessous. Dans ce cas, quelqu’un peut continuer à se sentir mal et non respecté, développant du ressentiment, mais voulant ensuite se cacher, donc nous allons essayer d’être OK avec elle. Ce genre de complexe comme labyrinthe se produit. C’est le labyrinthe de notre propre mental.

Donc, la façon de passer à travers cela, bien sûr, c’est à travers la Méditation, et c’est en méditant sur l’amour et en développant la compassion. La compassion doit toujours trouver son fondement dans l’inconsistance de l’ego, et l’interdépendance de soi et des autres. Nous devons vraiment aller plus loin que juste changer les habitudes. Si nous avons ce sentiment comme, «Je suis comme un paillasson à tout le monde, parce que j’ai tous ces gens vraiment terribles dans ma vie…», nous devons écouter cette chanson que nous chantons à nous-mêmes, c’est une chanson psychologique que nous chantons pour nous. Nous devons réaliser que nous nous disons un mensonge. C’est juste une justification – nous ne pouvons pas comprendre ce que nous justifions. Nous devenons donc extasié, et nous devenons amoureux par un fantasme de notre situation.

Il y a tellement de façons de devenir complaisants, et de blâmer notre mécontentement sur les autres.

La transformation des impressions qui se passent sur différents niveaux, les différentes couches du mental. Nous ne pouvons pas transformer parfaitement les impressions jusqu’à ce que nous sommes parfaitement conscients. Tant que l’ego est là, il va y avoir une couche qui est toujours pas parfaitement transformée. Nous devons donc travailler avec diligence et avec la bonne perspective. Tout simplement parce que nous avons une réaction négative à quelqu’un, nous devons faire de notre mieux, mais nous devons savoir qu’il y a couche après couche de cette transformation.

Ces impressions sont de l’énergie, donc, cette énergie est là, et si nous ne transformons pas l’impression, qu’est-ce qui se passe? Ce qui se produit est encore une transformation d’énergie, mais c’est une transformation mécanique. Cette interaction est un croisement de notre mental et cœur avec le monde extérieur, ou même cet extérieur pourrait être le monde astral, lorsque nous étions dans le corps astral. Ce croisement provoque une réaction. Si nous nous comportons alors mécaniquement en réponse à cela, nous générons plus d’ego ou plus de karma, et nous tenons à un élément, un type d’énergie. En d’autres termes, l’ego grandit, quand nous ne transformons pas les impressions et l’ego tient à des éléments qui ont vraiment besoin d’aller à la Terre. Ces éléments ont vraiment besoin d’être donné pour soutenir la Terre. La transformation consciente des impressions provoque une libération d’énergie, et cette libération d’énergie va dans deux directions: l’une – pour nourrir notre Conscience et une autre – pour donner à la Terre un certain type d’élément pour se maintenir aussi.

La Terre est non seulement une entité physique. La Terre a besoin de ces autres types d’énergies aussi, les types d’énergie liés à notre psyché, liés à la cinquième et sixième dimension, à toutes les dimensions. Alors Samaël Aun Weor écrit :

La Loi de nourriture réciproque de tout ce qui existe existe dans le monde. Le but de notre vie est de fournir l’entretien à quelque chose de grand ou petit dans le monde. Cette loi a été connue par les anciens sages comme le processus du Trogoautoegocratique Cosmique Commun. Askokin est la substance avec laquelle cette Grande Nature se nourrit. Alors, Mère Nature nous donne la vie, mais Elle collecte un prix très élevé pour cela. Elle demande de l’Askokin en échange, mais si nous ne lui donnons pas volontairement cet Askokin, alors elle l’arrache par la force, au moyen de grandes guerres.

Donc, ce matériau, l’Askokin, est un type de substance subtile énergétique. Il est lié très bien avec notre sang et notre énergie sexuelle. Lorsque nous ne transformons pas les impressions, cet Askokin ne se libère pas, il n’est pas introduit dans la Terre. De plus, notre ego se développe. Donc, si nous faisons la transformation des impressions, nous – de la même manière que notre corps physique brise les liaisons chimiques pour libérer cette énergie chimique – quand nous transformons les impressions, nous transformons l’énergie en quelque chose de plus volatile, qui a plus d’énergie. Non seulement plus d’énergie, plus subtile, énergie plus volatile pour alimenter les centres supérieurs de l’être humain.

Pour que quelque chose soit plus volatile signifie, il est plus explosif, il va dans l’air plus rapide. Alors, quand nous transformons les impressions, nous alimentons notre âme et nous alimentons la Terre aussi. Sachez que la Terre a besoin de ce type d’énergie.

Dans le passé, pendant une certaine période, les sacrifices d’animaux étaient très populaires, et cela parce que, en sacrifiant un animal et en libérant ce sang, vous libérez l’Askokin de cet animal. Ainsi, ce type de sacrifice de sang fournit une nourriture pour la Terre. Bien sûr, cela est très brutal. Dans le monde d’aujourd’hui, c’est de la magie noire, nous ne conseillons ni ne tolérons pas du tout cela. Mais à partir d’un certain type de mécanicité, cela empêche la nature d’obtenir cet Askokin de différentes manières, parce qu’elle a besoin de l’obtenir. Comme ces sacrifices d’animaux ont commencé à être éliminés, ce qui devait être introduites progressivement, c’était une transformation d’impressions, c’était le sacrifice de notre ego, qui est un autre type de sacrifice de sang. Mais c’est dans un sens psychologique. Bien sûr, nous ne le faisions pas. Nous nous sommes arrêtés, dans de nombreuses régions du monde, à libérer l’énergie liée à sacrifier des animaux, mais nous ne transformons réellement pas notre psyché. Mère Nature avait besoin de cet Askokin pour se maintenir et c’est une autre de ces influences qui causent ces grandes guerres, la Première et la Seconde Guerre Mondiale, par exemple.

mots_02_albrecht_durer

Alors Mère Nature a besoin de l’Askokin d’une façon ou d’une autre. La transformation des impressions est la réponse, parce que si nous ne donnons pas l’Askokin à la Mère Nature, elle l’obtien d’une autre manière. Cette Terre existe et elle a besoin de produire sept humanités, elle a besoin de deux autres. Nous sommes la cinquième humanité en ce moment, donc deux autres à venir, et indépendamment du fait que nous nous comportons tous correctement ou non, ces deux humanités futures doivent se produire, mais nos actions non contrôlées, nos actions telles qu’elles sont maintenant détruiraient cette Terre et l’empêcheraient de développer des humanités futures. Donc, de ce respect, cette terre doit nous gérer et fournir de grandes guerres et cataclysmes qui se produiront, parce que nous sommes comme un cancer pour cette Terre, nous tuons, nous prenons toute l’énergie, alimentant les egos très gras et à la fin, cela ne nous aide pas, et cela ne contribue pas à rien.

Les impressions de la vie se croisent avec notre psyché, et sur cette croix, un grand sacrifce doit être fait. Nous devons imiter le Christ et sacrifier nos désirs.

L’Askokin sera retourné et échangé, et la Terre a besoin de l’Askokin pour donner de l’énergie aux systèmes supérieurs. La Terre reçoit cette énergie d’un Logos Solaire, transforme l’énergie, puis la retourne. Cela se produit sur toutes les différentes couches du cosmos. Nous devons jouer notre rôle en ce que nous devons faire notre devoir cosmique, notre devoir secret qui est de sacrifier à ce stade, qui est de sacrifier notre propre ego. Et à travers la transformation des impressions, parà travers le sacrifice de notre ego, nous libérons des formes supérieures d’énergie, et seulement lorsque nous libérons ces formes supérieures d’énergie, que nous avons les réserves pour être éveillé et maintenir l’état de veille, en plus tentant ou subtile dimensions. Si nous voulons être conscient dans les mondes astral et mental, nous devons non pas seulement conserver toute notre énergie, nous disons que nous devons conserver notre énergie, mais nous devons aussi savoir comment transformer notre énergie.

Il ne suffit pas de simplement vous asseoir et conserver seulement l’énergie. Si nous sommes juste assis dans notre chambre toute la journée et ne rien faire nous ne sommes pas en train de transformer quelque chose parce que nous ne donnons pas tous les types d’impressions qui sont difficiles à transformer. La difficulté, la résistance à faire la transformation, est une représentation de l’imperfection psychologique. Par conséquent, lorsque vous transformez une impression difficile, de nouveaux niveaux d’énergie sont accessibles à l’intérieur de votre Être. Par conséquent, vous n’êtes pas la même chose que vous étiez, vous vous transformez en quelque chose qui est plus volatile, quelque chose qui est plus énergétique, et cela nourrit votre Conscience, cela alimente les centres supérieurs et ils sont capable de fonctionner. Il y a des centres supérieurs: centres intellectuels et émotionnels supérieurs de qualité supérieure. Ils ne peuvent fonctionner que grâce à un type d’énergie plus fine. Ce type d’énergie plus fine ne peut se produire, que lorsque nous nous comportons d’une bonne façon, et cela va de pair avec la transformation non seulement des impressions, mais la transmutation de l’énergie sexuelle aussi, qui sont liées bien sûr.

Ainsi, nous pouvons toujours rapporter tout ce travail aux Trois Facteurs, et nous savons d’autres conférences que les Trois Facteurs sont la mort, la naissance et le sacrifice pour l’humanité. Et à l’intérieur de ces Trois Facteurs se trouve cette transformation et sacrifice, parce que la mort et la naissance sont bien sûr une transformation.

Samaël Aun Weor écrit :

Mourir est une question d’éthique révolutionnaire et de dissolution de l’ego psychologique. Naître est un sujet, lié à la transmutation sexuelle. Le sacrifice pour l’humanité est la charité universelle et consciente.

Voilà donc notre devoir envers notre propre Être Intérieur, c’est d’accomplir la transformation continue des énergies.

L’Etre qui est totalement capable de transformer toutes formes et dimensions de l’énergie est parfaitement transparente dans ce monde. En d’autres termes, ils entrent dans l’Absolu, parce qu’ils sont un transformateur parfait de toute l’énergie, ils ne peuvent pas voir l’ombre ou la distorsion de leur existence. De ce point de vue, un tel Être est «Pas Être».

Lorsque vous, par exemple, vous êtes présenté avec une personne difficile devant vous, si vous avez une parfaite sérénité et si devant cette personne difficile, vous transformez plus ou moins parfaitement cette impression, il n’y a aucun résidu dans votre mental, il est tout à fait transparent. Les Grands Êtres qui entrent dans l’Absolu est transparente dans toutes les dimensions, de toutes les manières, il peut parfaitement tout transformer. Et si vous transformez parfaitement tout, il n’y a pas de distorsion, il n’y a pas d’ombre, vous ne pouvez pas le voir sous tous les angles, il est parfait. Ce type d’Être – il n’y a plus rien à faire ici, donc il entre dans l’Absolu. Mais nous devons travailler, et commencer là où nous sommes.

Questions et Réponses

Public: Quand nous transformons les impressions, comment est-ce différent dans un rêve?

Instructeur: Les rêves sont aussi des impressions. Ainsi, même dans notre Corps Astral, nous avons les trois cerveaux. Notre compréhension des trois cerveaux doit être synthétisée et vraiment comprise. Certains peuvent le voir seulement comme une chose physique, mais tous les corps ont ces cerveaux aussi. Ainsi, même dans le plan astral, nous sommes dans le Corps Astral, nous avons des cerveaux intellectuels, émotionnels et moteur-sexuel-instinctif (ou centres). Parce que dans le monde astral, vous pouvez voir quelque chose de lubrique et votre cerveau sexuel est activé. Ou vous voyez quelque chose d’émotionnel. Les impressions du monde astral sont différentes, elles sont plus subtiles, elles sont plus puissantes, elles provoquent plus de réaction dans notre mental. Il est plus difficile de transformer les impressions dans le monde astral, parce qu’il est plus subtil. Donc, avoir, maintenir la conscience, signifie que nous avons besoin de plus de stabilité que si nous sommes dans le monde physique. Maintenir la Conscience ici dans le monde physique, un minimum de base, est une chose, mais le faire dans le monde astral, vous avez besoin d’encore plus de stabilité. Vous pouvez vous éveiller dans la dimension astrale, puis s’endormir, parce que vous êtes devenu fasciné, vous ne l’avez pas transformée.

Il y a des beaucoup de chose qui sont différentes de toute évidence avec le monde astral, parce qu’il est un monde intérieur. Ainsi, lorsque votre état d’esprit change soudainement et s’identifie avec ellelui, il semble que votre monde extérieur est en train de changer, lorsque votre mental fonctionne différemment. Ici, dans le monde extérieur, notre monde interne change, mais relativement parlant, le monde extérieur reste le même, mais dans les mondes intérieurs, un plan astral, nous pourrions être en train d’observer l’espace objectif, ou, nous pourrions observer l’espace subjectif, mondes infernaux. Ainsi, le plan astral est plus complexe, il est plus subtil, il est plus puissant.

Public: Vous avez mentionné que certaines impressions intenses sont nécessaires pour libérer cela encore plus, la puissance de l’énergie subtile. Qu’en est-il de quelqu’un qui vit dans la solitude?

Instructeur: La question est, le moine ou le yogi dans la grotte, qui médite toute leur vie, ou, cloîtré loin dans le temple, contre nous et le genre de gens engagés dans ce monde moderne. Dans cette période, en ce temps, spécialement nous savons que nous sommes nés dans ce lieu, plus intenses les impressions que nous avons, plus grande est la capacité de les transformer et d’être élevé par elles. Il y a une capacité à, par exemple, aller dans une grotte ou en retraite, et les états d’accès de Conscience qui vous permettent de transformer votre mental, mais qui est sans doute pas ce que nous avons besoin. Il y a certaines personnes qui accomplissent de grands exploits alors qu’elles sont dans la solitude. Mais au fond, ce qui se passe avec ces impressions puissantes c’est qu’il y a une occasion qui nous est donné, et nous devrions profiter de cette occasion. Si nous sommes confrontés à notre colère, maintenant notre colère est là, nous ne devons pas méditer pour y accéder, elle est là et maintenant nous pouvons la voir. Elle est comme l’alligator sortant des eaux; si nous sommes un plongeur expert, nous pouvons entrer dans les eaux et voir les choses dans la profondeur. Mais si nous avons une vie qui nous montre toutes les bêtes dans l’eau, nous n’avons pas besoin d’aller très loin, elle vient à nous, pour y faire face. Ainsi, toutes ces impressions intenses sont nécessaires? C’est une question très complexe, parce que tout notre karma est différent. Il peut être nécessaire pour nous. Nous ne pouvons pas éviter notre karma. Il y a beaucoup de gens qui ont obtenu un grand développement psychologique dans la solitude. Cependant, à l’époque du Bouddha Shakyamuni, il y avait beaucoup de yogis qui sont des experts en science de Samadhi, mais ils ne sont pas parvenus à la libération parce qu’ils ne reconnaissaient pas leur interdépendance avec le monde entier. Ils avaient besoin de la «Voie du Milieu». Chacun d’entre nous doit trouver cette «Voie du Milieu».

Public: Comme vous l’avez dit, en termes de donner et de recevoir. Nous avons donc le blocage, ce qui signifie que nous ne transformons pas l’impression correctement, donc nous ne pouvons pas donner en retour. Nous sommes comme des machines pour le recevoir et le donner.

Instructeur: Correct, nous pouvons symboliser notre ego comme un nœud d’énergie, donc au lieu de transformer parfaitement (donner et recevoir), l’ego, prend cela pour lui-même, et quand l’ego se construit, il sacrifie quelqu’un d’autre. Il sacrifie autre chose. Il n’y a qu’un moyen de maintenir un système qui consiste à sacrifier un autre système, comme le bien-être d’une autre personne. Nous sacrifions les gens tout le temps, pas physiquement, mais émotionnellement – nous blessons les autres, nous faisons de leurs vaisseaux sanguins bien en place, nous faisons en sorte que leur visage deviennent rouge. C’est un sacrifice de sang. Un ego tente de sacrifier l’autre ego, et vous les rendez embarassés, vous les mettez en colère, tout leur sang coule, leur coeur pompe. C’est un sacrifice de sang, vous pouvez penser de ceci comme cela. Et c’est notre ego qui le fait, se satisfait lui-même. Donc, cette nourriture réciproque est une loi, mais nous devons savoir où diriger le sacrifice pour transformer spirituellement. Nous devons savoir comment gérer cela avec sérénité et avec connaissance. Et quand nous disons que nous devons recevoir la manifestation désagréable de notre semblables avec joie, c’est savoir que si quelqu’un d’autre se présente à moi avec ces impressions qui sont difficiles, la difficulté n’est pas cette autre personne, la difficulté est avec mon mental pour l’accepter. La difficulté ou la résistance existe à l’intérieur de mon ego, ce n’est pas là-bas. Ces gens sont tout comme ils sont, ils pourraient avoir leur propre ego et leurs propres problèmes, mais la résistance est en moi-même, et cette résistance bloque cette transformation parfaite. C’est plus facile à dire qu’à faire, et c’est là que l’intellect arrive et peut cacher cela de lui-même, et prétendre qu’il est serein, alors qu’il est vraiment pas serein.

Public: Eh bien, ce qui revient est l’ego, n’est-ce pas? L’Ego retourne, et non la personnalité.

Instructeur: Vous voulez dire, vie après vie? Correct. Ainsi, l’ego se joint à cette roue mécanique de l’évolution et de l’involution, et revient sans cesse, mais quand nous annihilons l’ego complètement, nous redonnons tout ce que la Terre a besoin, et nous sommes alors capable d’opérer sur les différentes lois, nous ne sommes pas sujets des lois. Nous n’avons pas de dette, ou abandonné. L’ego est comme ces chaînes qui nous attachent à cette roue mécanique tournante. Même si nous mourons physiquement, nous sommes psychologiquement encore attachés, et c’est ainsi jusqu’à ce que nous enlevons tous ces attachements, que nous puissions exister en dehors de cette petite sphère de la Terre. Pour pouvoir opérer dans les autres mondes, nous devons nous libérer de ces lois, et ces lois sont liées à notre ego.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Machinery of the Soul 02: Sacrifice and Transformation