Ecce Homo, La Symbiose du Bodhisattva

crownDans son essence, la Symbiose du Bodhisattva est la relation psychologique de la Bodhichitta et du Bodhisattva à travers Buddhi (Sagesse), qui est liée à la Sephirah Geburah, au moyen de Némésis, Karma.

À l’intérieur de l ‘initié du Chemin Direct, Sophia (sagesse) est le résultat concret d’une Symbiose, c’est-à-dire la relation initiatique psychologique entre le Bodhisattva et la Bodhichitta, un mélange de la lumière de Chokmah (Sagesse – Christ) ou sapience du péché.

Cette Symbiose est montrée dans «Ecce Homo» (le Bodhisattva, le Manas Supérieur) avec le Raisonnement Objectif, qui émerge au sixième jour de la Genèse

Ecce Homo: «voici l’Homme Céleste» – le Bodhisattva travaillant à l’intérieur de l’Homme Terrestre, la Bodhichitta, afin que l’homme du sixième jour paraisse.

ecce-homo

Sophia, qui signifie «sagesse», est le résultat des multiples, plusieurs divisions de la lumière, autrement dit, le résultat des multiples dédoublements de la lumière. Tiphereth est le Bodhisattva, le To Soma Pneumatikon, qui travaille à travers Daath dans Yesod à l’intérieur de la Bodhichitta, le To Soma Psuchikon.

Pour que nous puissions comprendre cette Symbiose qui est faite à travers Karma ou Némésis, nous devons utiliser l’Arbre de Vie. Rappelez-vous que nous appliquons toujours l’Arbre de Vie quand nous entrons dans le Christianisme, car comme nous l’avons toujours dit, le Christianisme est enraciné dans le Judaïsme, et le mysticisme du Judaïsme est la Kabbale, l’Arbre de Vie.

kabbalah-the-tree-of-lifeAinsi, lorsque vous visualisez l’Arbre de Vie, vous trouvez qu’il y a trois triangles. Vous devez toujours comprendre et saisir que chaque triangle est toujours lié aux trois cerveaux. Donc, si vous appliquez les nombres de chaque triangle, alors vous trouvez cela en relation avec les trois cerveaux: cerveau intellectuel, cerveau émotionnel et cerveau moteur-instinctuel-sexuel.

Dans le premier triangle:

  • 1- Kether est la tête
  • 2- Chokmah est le coeur
  • 3- Binah est le sexe

Ainsi, Binah (le Saint-Esprit) est toujours lié au sexe.

Si vous continuez à appliquer les triangles aux trois cerveaux, alors vous commencez à visualiser comment l’arbre est lié au développement de l’Homme Réel, l’Homme Véritable dont nous parlons ici.

Nous trouvons ensuite le second triangle: Chesed, Geburah et Tiphereth. Donc, vous trouvez cela en relation avec les trois cerveaux:

  • 4- Chesed est lié à la tête
  • 5- Geburah est lié au coeur
  • 6- Tiphereth au sexe

C’est ainsi que vous trouvez la relation de Tiphereth, qui dans l’Arbre de Vie est précisément dans le cœur, directement liée au sexe. Et pourquoi le sixième commandement dit: «Tu ne forniqueras point.» Kabbalistiquement, cela signifie que le sixième commandement est directement lié à Tiphereth, le nombre 6 (la sixième sphère depuis le haut): c’est l’Âme Humaine. Cependant dans le Triangle de l’Éthique, lorsque vous prenez un tel triangle et le placez par rapport à vos trois cerveaux, il va selon la descension du Rayon de la Création dans tête, cœur et sexe.

Poursuivant avec l’Arbre de Vie, vous observez le troisième triangle Netzach, Hod et Yesod en relation avec les trois cerveaux:

  • 7- Netzach est la tête; c’est pourquoi vous trouvez que Netzach est en relation avec le mental
  • 8- Hod est en relation avec le centre émotionnel, le cœur
  • 9- Yesod est lié au sexe

Nous trouvons donc précisément que Chokmah, Geburah et Hod vibrent précisément dans le cœur.

C’est ainsi que vous trouvez toutes les relations de l’Arbre de Vie avec vos trois cerveaux, et pourquoi Hod est lié au corps émotionnel supérieur, appelé Corps Astral, et pourquoi c’est justement là que la lumière de Chokmah brille. Mais évidemment, au-delà de Hod, vous trouverez l’autre Sephirah liée au cœur: Geburah, qui est toujours liée au Soleil. Comme nous l’expliquons toujours, de nombreux kabbalistes affirment que Geburah est lié à Mars, ce qui est vrai, mais elle est également liée au Soleil. Et c’est pourquoi quand nous parlons de Geburah nous parlons du Soleil, parce que le Soleil régit Geburah et Tiphereth en même temps.

En accord avec les trois cerveaux, dans le cœur, dans cette région, au-delà de Geburah, nous trouvons Chokmah, qui signifie en Hébreu «sagesse». C’est ainsi que vous trouvez que la Sagesse, Chokmah, est en relation avec Geburah, qui dans le Bouddhisme est appelé Buddhi, qui signifie aussi «sagesse». Et c’est parce que la Divine Mère place toutes les forces, dirions-nous, liées à Némésis, au Karma, à l’intérieur de Geburah. C’est pourquoi, dans le Gnosticisme, nous déclarons que Geburah est le Kaom intérieur, particulier, individuel, notre propre policier particulier, la loi intérieur.

Donc quand vous parlez de la loi du Karma à l’intérieur de vous, c’est Geburah. Et bien sûr, comme le dit Mme Blavatsky et tiré des livres anciens: dans Geburah (Buddhi, sagesse, qui est l’Âme Spirituelle) la flamme de Prajna (qui signifie aussi «sagesse») brûle toujours; c’est la Prajna Paramita, qui est la sixième Paramita. Et si vous comptez les Sephiroth depuis en bas, de Malkuth à Geburah, vous trouvez que Geburah est la sixième.

Voilà donc toutes les relations kabbalistiques et alchimiques de cette mystérieuse Sephirah Geburah, que beaucoup de kabbalistes ont du mal à comprendre; surtout quand nous entrons dans les Évangiles, parce Geburah est une Sephirah de la volonté, de la force.

Geburah signifie «sévérité». Et ici, vous trouvez caché ce que nous avons décris dans d’autres conférences: les Valkyries féminines, les Amazones. Ainsi donc vous trouvez la relation du masculin et du féminin, car en effet, quand nous parlons de la Monade, nous trouvons la relation de l’Esprit avec la Conscience.

Quand nous parlons de Raisonnement Objectif, nous nous référons toujours à Geburah, à la Conscience. Mais permettez-moi de vous révéler quelque chose: de Kether à Geburah, Geburah est la cinquième, et le nombre 5 est lié au Karma, à Némésis (en Grec). Cependant, depuis Malkuth, Geburah est la sixième Sephirah, qui est lié à l’Arcane de l’Indécision, l’Arcane des Amoureux. C’est dans Geburah précisément que nous trouvons toujours notre âme jumelle. Quand nous en tant qu’Êtres réels (dans Tiphereth) pensons au sujet de notre âme jumelle, nous devons comprendre que cette âme jumelle est dans le monde intuitionnel, le monde de l’intuition, à l’intérieur duquel se trouve le Raisonnement Objectif de l’Être. Et c’est précisément ce que nous devons comprendre, parce que quand nous parlons de la Bodhitchitta, nous parlons précisément du Raisonnement Objectif de l’Être, qui s’exprime dans le corps physique, mais qui a ses fondements, ses racines, sa gravité, dans Geburah, la Conscience Supérieure de l’Être, et elle est féminine.

Ainsi pour celui qui prend le Chemin Direct, Geburah (Sophia, sagesse) est Hélène. Selon la Mythologie Grecque, Hélène veut dire «toute glorieuse», la toute glorieuse et belle fille de Zeus et de Némésis (Hélène a été enlevée par Paris, l’armée Grecque s’est rendue à Troie pour la récupérer, ce qui a abouti à la Guerre de Troie). Ainsi, Hélène est la fille de Némésis, la Divine Mère Justice. Hélène est la Conscience Superlative de l’Être, Buddhi, qui est comme un vase d’albâtre où brûle toujours la flamme vivace de Prajna Paramita.

Alors quand on parle de la Déesse de la Justice, on parle de Némésis, qui est liée au Karma. Rappelez-vous que Bouddha a déclaré qu’il y a trois choses éternelles dans l’univers:

  • 1. Espace
  • 2. Nirvana
  • 3. Némésis, qui en Sanskrit est Karma, la Loi de Cause et Effet

Donc Némésis bien sûr est cette Déesse de la Justice dans laquelle se cachent les causes de l’univers. Lorsque l’univers est désintégré, détruit, dans la Mahapralaya (la Grande Nuit Cosmique) tout est détruit, sauf les causes, ou l’effet nous dirons de cause à effet. Cela reste dans le sein de la Divine Mère. Et c’est pourquoi quand nous parlons de Sophia, nous déclarons qu’au commencement Sophia (Sagesse) émerge toujours de l’Absolu inconnaissable. Mais les causes qui font émerger Sophia de l’Absolu dans la création, dans l’univers, sont dans le ventre de Némésis – Karma.

La Déesse Némésis (Karma) poursuit l’insolent et le méchant avec une vengeance inflexible. Elle est la mère d’Hélène. Lorsque Némésis fut poursuivie par Zeus, elle se transforma en une oie pour lui échapper. Cependant, il finit par la prendre en se faisant lui-même un cygne. Comme résultat de leur union, Némésis posa un oeuf bleu et argent, qui était trouvé dans une forêt par le Dieu Mercure, qui donna l’œuf à Leda de qui Hélène était éclos.

Ce dédoublement de Sophia apparaît bien sûr dans différents Mythes Gnostiques, mais dans le cas ci-dessus, on l’appelle Hélène, car en effet Geburah reçoit de nombreux noms dans différentes Mythologies. Ici les Valkyries, Hélène, Sophia, Béatrice, etc. Et, bien sûr, Sophia dans Geburah n’est qu’un dédoublement d’une autre Sophia qui est en Chokmah, et qui vient d’une autre Sophia qui vient directement de l’Ain Soph Aur.

Geburah est précisément la Sephirah dont nous discutons maintenant, parce que si vous vous souvenez, c’est au sixième jour de la Genèse, selon Moïse, quand l’homme est créé à l’image de Dieu. Nous avons déjà parlé plusieurs fois de comment Soma Psuchikon, l’image de Dieu, a été créé le sixième jour. Mais l’image de Dieu doit devenir un mélange, une Symbiose, de To Soma Psuchikon et To Soma Pneumatikon, qui est l’homme spirituel, le Bodhisattva.

Hélène selon la Mythologie Grecque est la fille de Némésis. Ici, nous devons déclarer et nous rappeler que lorsque nous atteignons la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs, qui est Tiphereth, nous décidons de prendre le chemin en spirale ou le Chemin Direct. C’est en relation avec Geburah, ou la façon dont nous allons gérer notre destin avec la Déesse de la Justice, qui est Némésis.

Evidemment la Déesse de la Justice, Némésis, est la Divine Mère Kundalini ; oui, elle est la Divine Mère, parce que la Divine Mère a des aspects différents; la Mère Divine Espace, dirons-nous, est l’origine de l’univers. Ainsi, les causes de l’univers sont dans son utérus, et c’est ce qu’on appelle Némésis, c’est pourquoi les Grecs l’ont nommée Némésis.

Lorsque l’initié décide de prendre le Chemin Direct, alors Hélène naît. C’est une interprétation, disons-nous, du Mythe, parce que chaque Mythe a sept interprétations. Mais ici, nous parlons du Chemin Direct.

La Divine Mère Justice place la Sagesse dans la Conscience superlative de l’Être, Buddhi, qui est comme un vase d’albâtre.

La Déesse Grecque Némésis, selon les Grecs, a aidé à venger ceux qui ont été lésés, un symbole d’une indignation consciente, juste contre l’ego. Némésis est dépeint comme une Déesse de la Justice Divine et de la Vengeance. Sa juste colère est dirigée vers les transgressions humaines de l’ordre naturel des choses. Alors quand vous lisez au sujet de la Divine Mère (ou Némésis, dans ce cas, le symbole de la Divine Mère) vengeant contre les transgresseurs des règles de l’univers, vous comprenez alors comment, conformément au Gnosticisme, elle le fait effectivement à travers ses différents aspects, Parce que c’est à travers elle que la justice est appliquée.

Rappelez-vous que lorsque nous méditons et comprenons un ego, lorsque nous implorons à la Divine Mère, elle à l’intérieur est à l’origine de cela, elle connaît ce Karma, et elle sait appliquer et punir le transgresseur, en l’occurrence l’ego. Elle est impitoyable contre l’ego. Et c’est ainsi que nous devons comprendre, c’est ainsi qu’elle aide. Elle sait que l’ego est la cause du désordre dans l’univers: notre univers particulier et d’autres univers. Et c’est pourquoi il est dit que Zeus, Jupiter, la poursuivait et qu’elle se déguisait de différentes façons pour échapper à Zeus, mais finalement elle a échappé en se transformant en une oie. Puis Zeus se transforma en cygne. La transformation de Zeus, Jupiter, en un cygne nous pointe immédiatement à Binah.

Nous trouvons donc que Zeus, Jupiter, est bien sûr représenté par Kether – Chokmah – Binah, le premier triangle. Mais, la transformation de Zeus en cygne signifie que Zeus devient Binah, parce que le cygne, la colombe blanche et tous ces oiseaux de blancheur sont toujours la représentation de l’énergie sexuelle de Dieu en action. Ainsi, en tant que Binah, Zeus imprègne Némésis, la Mère Divine (Shechinah), et de cette imprégnation la Mère Divine met un œuf et ensuite Mercure le passe à Leda, qui éclos l’œuf, et de lui vient Hélène de Troie, la fameuse Hélène.

Hélène de Troie fut la cause de la guerre entre Grecs et Troyens. En fait, Hélène n’était pas une Troyenne, mais une Grecque, parce qu’elle avait été enlevée par les Troyens qui l’avaient emmenée à Troie. C’était l’origine de la guerre de Troie; bien sûr que toute l’histoire a un symbolisme, ce qui signifie que lorsque vous entrez dans le Chemin Direct, encore une fois, vous voyez une guerre. Oui, quand vous entrez dans le Chemin Direct, il y a une guerre qui va commencer par le Mahabharata, «le grand guerrier». Je ne dis pas ici que ces guerres qui sont énoncées dans ce livre (le Mahabharata et l’Iliade) n’a pas eu lieu; ce que je dis, c’est que lorsque l’écrivain écrit ou assemble ces noms, ces noms symboliques, il pointe toujours vers un travail psychologique que nous devons accomplir.

Hélène est cet élément particulier qui est placé par le Saint-Esprit (le cygne ou Zeus transformé en cygne) dans la Geburah de cette Monade particulière qui a pris le Chemin Direct. Ce qui signifie que dans cet œuf se trouve Chokmah (Sagesse) comme Justice. Nous parlons de l’héritage, de l’héritage cosmique, que notre propre Christ particulier place dans notre Monade; ceci est placé dans Geburah pour se développer, parce que c’est Chokmah qui fait le sacrifice pour travailler dans les différents Sephiroth de cet homme particulier qui prend le Chemin Direct. C’est ainsi que vous devez comprendre quand vous voyez Chokmah, le Christ, travaillant à travers le cœur. Nous disons toujours que l’atome Noûs est dans le ventricule gauche du cœur, et cet atome est directement connecté à la Monade.

Si vous appliquez les trois triangles dans les trois cerveaux, alors vous voyez comment Chokmah est lié au coeur, à Geburah et à Hod, dans le même coeur. C’est ce qu’on appelle le second cerveau, lié au soleil, à l’amour et à la justice. Quand nous parlons de justice, nous parlons du soleil, et nous parlons de Geburah. Et vous trouvez dans la Bhagavad-Gita (qui a été écrit par Chokmah avec le nom de Krishna, rappelez-vous: Chokmah est Sagesse) que Krishna déclare:

    «La Grande Prakriti est mon utérus; en lui je place le germe; de là, oh Bharata (guerrier), naîssent tous les êtres!
    Quelles que soient les formes qui sont produites, Oh Kountreya (Fils de Kunti, la Divine Mère), dans n’importe quel ventre, la Prakriti est leur utérus et Je suis le père semeur.»

Donc, vous voyez, ici (dans la Bhagavad-Gita), vous trouvez la même signification que nous avons expliqué dans la Mythologie Grecque au sujet de Zeus, c’est-à-dire que l’énergie du Christ est toujours le père semencier à l’intérieur de n’importe quelle graine.

Mais bien sûr, dans ce cas, c’est à travers Geburah que disons-nous, le Christ atteint toutes les conquêtes, toutes les réalisations que l’initié développe dans l’une des Sephiroth en bas; ces réalisations sont absorbées par la Conscience Christificée. Donc, dans cette Conscience Christificée, il y a bien sûr la connaissance du bien et du mal.

Rappelez-vous ce que nous avons expliqué dans d’autres conférences au sujet des six degrés de Raisonnement Objectif que chacun de nous doit développer lorsque nous entrons dans le Chemin Direct. Et il se trouve que, de nouveau, ceux-ci sont en relation avec le nombre 6 qui est Geburah, qui est en relation avec le sixième jour de la Genèse, c’est-à-dire, quand l’homme est créé à l’image de Dieu. Ces 6 degrés de Raisonnement Objectif sont donc liés à la Sephirah Geburah que nous sommes en train d’étudier. Ainsi, le Maître Samaël Aun Weor déclare dans La Pistis Sophia Dévoilée :

    «La descente du Logos dans la matière est rendue dialectiquement compréhensible par le Drame Cosmique.

    «L’immersion de l’Esprit dans la matière est dialectiquement explicable avec la vie, la passion, la mort et la Résurrection du Christ à l’intérieur de nous.
    «Sophia est le résultat de la descente du Logos dans le Chaos».

Sophia entre dans le chaos de celui qui emprunte le Chemin Direct, parce que nous, en particulièrement ou psychologiquement parlant, sommes un chaos. Dans ce chaos, nous trouvons l’ego qui, dans la Pistis Sophia, s’appelle le pouvoir-lumière à face de lion, qui est le triple pouvoir inférieur:

  • Mental,
  • Désir et
  • Dégénérescence sexuelle

Voici encore les trois cerveaux : Mental, le désir et la dégénérescence sexuelle.

    Ces trois aspects n’ont rien à voir avec ce qui est au-delà du corps, des affections et du mental; ce qui est la Vérité.

    Les grandes émanations de Barbelo, la demeure de la Lumière, ne peuvent jamais être comprises par la lumière intellectuelle.

    La Lumière Incréée est distincte de l’intellect, comme l’eau l’est de l’huile.

    Quand l’initié se laisse tomber, il ne peut plus jouir des émanations de Barbelo.
    Il y a ceux qui étant jaloux de la demeure de Barbelo tombent dans les ténèbres (à dessein) où les cris et les grincements des dents sont entendus.

Et ici l’ego est de nouveau né à l’intérieur de chacun de nous.

    L’ego auto-volutif n’obéit jamais, et il émane toujours de lui-même ce qui ne devrait jamais être émané.

Quand l’initié tombe, les émanations de Sophia sont immédiatement coupées, et l’initié reste avec la sagesse de l’intellect, la lumière de l’intellect, que beaucoup de gens prennent pour Sophia.

De nos jours, il y a beaucoup de Gnostiques, il y a beaucoup, mieux dit, «lecteurs», qui lisent au sujet du Gnosticisme, et quand ils lisent au sujet de Sophia et du Raisonnement Objectif de l’Être, ils pensent que c’est notre propre intellect particulier, ou le raisonnement subjectif que nous utilisons; mais ce type de raisonnement n’est pas lié à Sophia. En vérité, le type de chitta dont nous parlons toujours (la Bodhichitta), qui est la Prajna Paramita, est un type de raisonnement où vous ne luttez pas avec les contraires.

Le Raisonnement Objectif est lié aux sens de la Conscience superlative que nous devons éveiller. Et bien sûr, les Évangiles ont été écrites avec ce Raisonnement Objectif, et c’est pourquoi les gens ne les comprennent pas, et c’est pourquoi les gens font des hypothèses différentes au sujet du drame, c’est-à-dire la vie, la passion, la mort et la Résurrection de Jésus-Christ, qui est écrit dans les quatre évangiles, et dans tous les autres apocryphes que nous trouvons dans différents livres.

Ainsi, quand enfin on atteint pour la première fois l’union du Soma Psuchikon avec Soma Pneumatikon, qui est l’union du Fils de l’Homme avec l’Homme Terrestre, après l’annihilation de tout l’ego et après avoir traversé la Némésis ou le Karma de cette sphère particulière, alors sur sa tête apparaît ce que nous appelons les cornes, les cornes d’argent des grands hiérophantes, qui sont représentés sur les Dieux de la Mythologie Nordique. Ces cornes des grands Dieux du Panthéon Nordique ne sont pas les cornes des démons, parce que les cornes des démons sont intronisées dans le front, qui est la puissance de l’intellect.

Vous devez comprendre qu’il y a deux puissances ici. Quand vous voyez la puissance d’un intellectuel, d’une personne très intellectuelle, à ce niveau du règne animal intellectuel, dans le plan astral, cette personne présente de grandes cornes: ce sont la marque de la bête, parce que celles-ci se rapporte juste à l’intellect animal. Celles-ci n’ont rien à voir avec l’intellect spirituel. C’est pourquoi les démons, les démons les plus dangereux qui existent dans l’univers, sont intellectuels, très intelligents du point de vue de l’animal intellectuel.

Par opposition, nous trouvons les grands Maîtres Ressuscités qui ont aussi des cornes, comme celles de Moïse, qui, en descendant du Mont Sinaï, a montré des cornes de lumière sur sa tête; pas sur son front, mais sur le chakra Sahasrara, qui est l’endroit où ces cornes apparaissent. Et c’est dans ces cornes que vous trouvez le degré de Raisonnement Objectif lié à Geburah que les initiés acquièrent après avoir vaincu les épreuves de Lucifer, ou Shathan comme la Bible déclare, qui agit toujours selon Geburah. En d’autres termes, quand vous êtes testé, tenté par votre propre Lucifer individuel dans n’importe quel plan en-bas de Geburah, Lucifer le fait conformément à votre propre Karma, parce que le Karma est lié à cet ego que vous avez à l’intérieur. Et Lucifer déplace tout en conformité avec l’ego que vous avez à l’intérieur, conformément au Karma que vous avez à l’intérieur.

L’initié peut annihiler l’ensemble de l’ego, mais les causes du Karma sont toujours là et le seul qui puisse pardonner ce Karma est la Déesse Némésis, ou son fils, qui dans ce cas est le Christ-Être né à l’intérieur du Bodhisattva. Mais pour ce pardon, le Bodhisattva doit passer toutes les épreuves que Lucifer doit mettre pour montrer à l’initié ce qu’est l’ego ou les différents agrégats psychologiques que nous avons à l’intérieur.

Si vous lisez le livre de Job, vous trouverez comment Shatan ou Lucifer soumet Job à des épreuves différentes, et quand Job réussit ou triomphe, alors le Raisonnement Objectif de l’Être se développe dans l’initié.

Au sujet des différents niveaux de raisonnement de l’Être, lisons maintenant ce que dit le Maître Samaël. Il dit:

    Sophia est le Raisonnement Objectif de l’Être, la Conscience éveillée.

    Le fonctionnalisme complet de Pistis Sophia s’inscrit dans le Raisonnement Objectif de l’Être.

    Dans l’Esotérisme Christique Gnostique, nous citons toujours six degrés de Raisonnement Objectif cognitif de l’Être.

    Les degrés de développement du Raisonnement Objectif de l’Être sont connus par le nombre de tridents qui sont montrés sur les cornes du Lucifer Individuel, qui est à l’intérieur de chacun de nous.
    De toute évidence, le Lucifer Individuel à l’intérieur de chacun de nous est un reflet du Logos (Christ) dans notre intérieur. C’est pourquoi il est appelé Christus-Lucifer.

C’est Lucifer qui descend et se mêle à notre ego. Et c’est pourquoi Lucifer est celui qui connaît au sujet de vous. C’est pourquoi si vous voulez voir comment vous êtes mauvais, comment vous êtes démoniqaue, combien de défauts vous avez, alors vous pouvez le voir à travers votre propre Lucifer. Mais pour cela, vous avez besoin de beaucoup de courage, parce que c’est Lucifer qui vous tente, qui vous teste pour que vous deveniez parfaits.

    Lucifer nous donne l’impulsion sexuelle. Par conséquent, Lucifer est l’échelle pour monter et l’échelle pour descendre.

    Nous nous élevons, nous montons, en battant Lucifer.
    Lucifer, intégré à nous-mêmes, nous convertit en Archanges.

Donc, quand un Archange apparaît, c’est parce qu’il a développé un Raisonnement Objectif. Tout Archange a cette Symbiose, mais il faut comprendre que la Symbiose de ce point de vue, c’est-à-dire un Archange est un individu qui a atteint la Résurrection. Dans le Nirvana vous trouvez différentes hiérarchies, et aussi dans le Christianisme nous trouvons que conventionnellement les Êtres liés au deuxième ciel sont appelés Archanges, mais réellement ici nous parlons de la Symbiose d’un Archange qui est réellement un Cosmocreator, un Maître totalement réalisé qui a annihilé l’ego, un initié qui n’a pas d’ego à l’intérieur, et donc son Raisonnement Objectif est là entièrement développé.

Communément les Archanges ont le degré de Raisonnement Objectif qui est appelé Degindad, qui est quand trois tridents apparaissent dans les cornes de Lucifer, qui est intégré avec eux.

Rappelez-vous ici, je vais répéter quelque chose qui est très important qui vient dans mon mental, que quand Adam et Eve ont mangé de l’Arbre du Bien et du Mal, les Elohim (c’est écrit dans la Bible) a dit: «Voici, le l’homme est comme l’un de nous, connaissant le bien et le mal.» Cela signifie que tout Elohim connaît, tout Cosmocréateur ou Archange connaît le bien et le mal; «est comme l’un de nous, connaissant le bien et le mal.» Alors ce bien et mal est bien sûr le résultat de Sophia, le mélange des ténèbres et de la lumière, ou le mélange de la lumière avec la sapience du péché, qui est le mal; car quand vous désintégrer vos défauts, vous comprendrez alors toute la relation de l’ego avec le mal, avec l’involution, avec la dégénérescence, et avec la compréhension vous trouverez l’opposé, qui est la bonne action, la pensée droite, et le sentiment droit; et cette connaissance, cette sapience reste à l’intérieur de vous. Voilà pourquoi un Archange n’est pas facilement tenté, parce qu’ils connaissent le bien et le mal.

Mais au début, comme vous lisez, par exemple, dans de nombreux livres, livres Gnostiques, vous trouvez qu’il est écrit que Adam et Eve sont tombés ou ont chutté, facilement tenté par Lucifer, parce qu’ils ne connaissaient pas le bien et le mal. S’ils auraient connu le bien et le mal, ils n’auraient pas mangé ce fruit de l’Arbre de la Connaissance.

Donc, ici vous trouvez précisément qu’un Archange est quelqu’un qui a la connaissance du bien et du mal à l’intérieur, et cela est représenté sur les cornes de Lucifer, qui est celui qui a tiré cet homme, ou cet Archange, vers le haut vers la surface, dans le niveau dans lequel il est ou elle est. Voilà pourquoi, dans la Mythologie Grecque vous trouvez que Prométhée, qui est Lucifer selon la Mythologie Grecque, est celui qui vole le feu du soleil et le donne à l’homme, et à travers lui, il crée l’homme. À travers les épreuves de feu l’homme (le mental, la chitta) réussit à la lumière, en surmontant l’épreuve, plus l’épreuve, plus l’épreuve; ainsi, de toute évidence l’homme du sixième jour avec le Raisonnement Objectif apparaît, après avoir vaincu Lucifer.

Degindad est un degré commun acquis par n’importe quel Archange ressuscité, qui a comme signe trois tridents marqués dans les cornes. Et voilà pourquoi quand vous lisez un livre, ou n’importe quelle sagesse, ou si vous entendez n’importe quelle connaissance de ces Maîtres ressuscités, vous trouvez toujours différents niveaux de compréhension, différents niveaux d’assimilation, parce que ceux-ci se rapportent au degré de Raisonnement Objectif que ces initiés ont acquis ; donc quand un Archange atteint ce niveau Degindad, cela équivaut à trois tridents.

Mais, dans l’univers, il existe le Raisonnement Objectif du quatrième trident dans les cornes des Archanges, ou sur les cornes qui apparaissent dans les ressuscités, ce qui leur donne un autre degré de Raisonnement Objectif, qui est plus profond, ceux avec quatre tridents ont plus de compréhension, plus d’assimilation, et ce degré est appelé le niveau Ternoonald de Raisonnement Objectif.

Au-dessus de Ternoonald il existe le degré qui est appelé Podkoolad, qui a cinq tridents. Ce niveau de Podkoolad est un niveau de Raisonnement Objectif de l’Être qui est très rare, car il a cinq tridents; en d’autres termes, cela signifie que l’initié a vaincu Lucifer très profondément; il est allé loin dans l’abîme et a émergé avec beaucoup de lumière.

Et au-dessus de Podkoolad il y a Anklad, le dernier degré, six tridents, qui est précisément le développement complet de Geburah et toute la sagesse de Chokmah à l’intérieur de l’initié. Au-delà de l’Anklad il n’y a plus de degrés. Le sixième degré est Anklad.

Dans l’univers, ceux qui prennent le Chemin Direct veulent toujours acquérir l’Anklad. Mais quand quelqu’un atteint la Résurrection et que Dieu est à l’intérieur d’eux, Lucifer est très propre, n’a aucun ego, et tout est à l’intérieur d’eux – ils sont un Archange. Si un Archange a atteint Degindad, les trois tridents, mais veut acquérir plus de degrés de raisonnement, il ne peut pas. Il ne peut pas parce que Dieu est à l’intérieur de lui. Pendant qu’il est celui qui a acquis cela, et le Logos (Kether Chokmah Binah) est à l’intérieur de lui, alors il est le vaisseau de ces tridents, mais la Sainte Trinité travaille à travers lui, conformément au degré de Raisonnement Objectif. C’est ce qui donne la sapience, l’omniscience, l’omni-sapience à l’Archange, ou à cet Elohim. Pour acquérir un degré plus élevé, il doit renoncer, abandonner son niveau ou hiérarchie. Et il le fait à travers Tiphereth.

Comment? Eh bien, quand quelqu’un est déjà ressuscité, l’Arbre du Bien et du Mal est interdit, qui signifie le sexe, pas d’acte sexuel, parce que le Maître Jésus déclare dans l’Evangile, les anges dans le ciel n’ont pas de sexe du tout, ils ne se marient pas. Mais si Tiphereth (l’Âme Humaine) prend la décision d’acquérir un autre degré de raisonnement, parce que, avant d’entrer dans l’Absolu il veut l’Anklad, eh bien, s’il est un homme, il descend, prend corps physique, et a des relations sexuelles avec une femme: il doit tomber amoureux avec une femme. Cette femme pourrait être une initiée, ou pourrait être une vestale, avec qui il a des relations sexuelles, mais ne fornique pas; il commence juste à pratiquer la Magie Sexuelle sans renverser. Mais comme il lui est interdit de faire cela, immédiatement son Elohim dit Je me retire de toi, tu me désobéis. On appelle cela une descente. Donc, il n’y a pas fornication.

Cependant, parfois Tiphereth décide de prendre un autre degré de Raisonnement Objectif, et à travers le corps physique commet l’erreur de forniquer, alors il tombe. Lorsque Tiphereth tombe, l’ego renaît à nouveau comme l’Oiseau Phoenix à l’intérieur de lui ou dans sa psyché. Donc, non seulement il tombe loin de son Elohim, mais en plus, l’ego ressuscite à l’intérieur de lui à nouveau. Et c’est précisément le problème quand vous allez dans Yesod (sexe), car vous savez que effectuer l’acte sexuel est interdit pour vous. Donc, ce sont les deux façons de rétrograder.

Il y a beaucoup d’âmes de Maîtres, de nombreux Bodhisattvas tombés, qui ont décidé d’acquérir un autre degré, et au moment de la transmutation, ils ne pouvaient pas contrôler Lucifer, le tentateur, parce que Lucifer est celui qui donne l’impulsion sexuelle, donc ils ont forniqué et ont tout perdu ; maintenant, ils doivent commencer à nouveau. Bien sûr, ils vont acquérir un autre degré, mais après avoir beaucoup souffert avec le diable à l’intérieur d’eux, parce que l’ego est le diable.

Dans l’univers, comme nous l’avons dit dans d’autres conférences, il est permis de rétrograder seulement sept fois; quiconque fait plus de sept fois peut tomber dans la damnation. Et c’est précisément le gros problème dans l’univers, parce que les initiés veulent acquérir un raisonnement plus objectif. C’est précisément lié à Geburah, parce que sa Mère Némésis est très sévère, qui est la Mère Divine, parce qu’au moment où l’initié descend, il trahit la Mère Divine, commet l’adultère, parce qu’il refuse l’amour de la Divine Mère et Geburah pour aller avec une autre femme là-bas dans Malkuth, ou avec un autre homme, si le corps physique est une femme. Alors bien sûr, la loi de Némésis est très sévère. Ainsi, lorsque l’initié veut revenir à nouveau, ce n’est pas comme je suis tombé aujourd’hui et demain je vais transmuter et va avoir un autre degré, non ! Némésis entre en action et vous punit. Ceux qui acquièrent plus de sagesse acquièrent aussi plus de douleur.

Maître Samaël Aun Weor a déclaré qu’il est tombé trois fois; la dernière fois au début de cette race racine au Tibet, quand cette race racine a commencé. Il a essayé de ressusciter en Egypte, en Chine, il a continué à essayer de le faire, mais son Être s’est retiré de lui, son Intime l’a punis. Ainsi, jusqu’à présent, qui est la fin de ce Kali Yuga, quand nous sommes à la fin de la race Aryenne, son Être Intime l’a prit et lui dit: «Ok, ta punition est suffisante, mais tu dois apprendre : si tu le fais une quatrième fois, qui sait, peut-être je vais te laisser là pour un Mahamanvantara». Ceci est précisément Némésis, la justice. Donc, la punition n’est pas éternel, et bien sûr de l’univers le temps n’existe pas.

Voilà comment les Dieux punissent leurs enfants; voilà comment ils le font conformément à Némésis et comment elle vient et punit non seulement l’ego, mais l’Âme Humaine aussi, parce que l’ego mérite d’être puni, car c’est quelque chose qui ne devrait pas être là à l’intérieur du Bodhisattva ou à l’intérieur l’initié, mais, l’âme ne peut être détruite, parce que l’âme est une partie de la Monade, elle est éternelle, mais elle peut être puni pour qu’elle puisse apprendre, car l’âme (Tiphereth) a le libre arbitre, elle peut décider de suivre ceci, de suivre cela, ou faire tout ce qu’elle veut, parce que Dieu donne le libre arbitre à son âme. Comprenez que nous parlons ici du Bodhisattva.

Maintenant, c’est à partir de Malkuth jusqu’à Geburah que la Bouddhata se développe à l’intérieur de la Bodhitchitta, elle est la Vérité émergent des abîmes de Klipoth. Voilà comment vous devez comprendre cela; parce que, dans de nombreuses conférences nous affirmons toujours que la partie de Geburah qui descend dans l’abîme, dans l’ego, est la Bouddhata. Si nous n’avons pas fait ce travail dans des vies antérieures, âges antérieurs, cette Bouddhata est un embryon d’âme. Cependant, c’est différent dans le Bodhisattva tombé. Le Raisonnement Objectif de l’Etre est placé dans l’Embryon Aurique. C’est dans cet Embryon Aurique que vous trouverez la maîtrise, le Raisonnement Objectif. Malheureusement, lorsque le Bodhisattva tombe, cette Conscience, Raisonnement Objectif, se mêle à nouveau avec le mal, avec l’ego, et va dans Malkuth, dans l’abîme; car c’est à partir de Malkuth vers le bas que vous trouvez la fornication. Et voilà pourquoi vous trouverez qu’un Bodhisattva tombé a cette capacité à l’intérieur, qui est, la possibilité d’utiliser de temps en temps (quand il arrête rarement de penser comme ego) son Raisonnement Objectif, ou la capacité de pénétrer dans le language de Dieu.

Ainsi, au fur et à mesure que le Bodhisattva désintègre de plus en plus l’ego, cette capacité, le Raisonnement Objectif, apparaît. Et bien sûr, finallement, s’il ou elle atteint la Résurrection, alors il / elle va acquérir un autre degré de Raisonnement Objectif, qui, bien sûr émerge de l’abîme. Voilà pourquoi il est écrit que les Elohim, les Dieux, connaissant le bien et le mal, ont émergé de l’abîme, et ils se perdent dans l’Absolu. Mais ils descendent en arrière plusieurs fois. Je le répète, tout Maître ressuscité est autorisé à le faire sept fois. Donc, il y a beaucoup de Dieux – comme le Maître Samaël le déclare – qui sont jaloux de Sophia, ce qui signifie qu’ils sont jaloux que d’autres Archanges ont plus de sagesse qu’eux; Sophia brille plus extensivement ou fortement dans ces Archanges, et s’ils veulent ce Raisonnement Objectif, eh bien, ils doivent rétrograder, donc ils descendent ou tombent.
Jesus-and-Mary-Magdalene

Donc, ici, nous entrons dans ce mystère appelé Marie-Madeleine, que les Pharisiens et les docteurs de la loi ont délibérément effacé des Evangiles, qui est la relation de Tiphereth avec Geburah, qui dans ce cas, dans la représentation du drame de Jésus-Christ, est Jésus avec Marie-Madeleine. Nous devons nous référer à cela lorsqu’on entre dans ce mystère, car rappelez-vous qu’il est dit que Marie-Madeleine était une prostituée, mais nous devons comprendre que toute personne qui est tombée, toute personne qui n’est pas ressuscitée, sa Bouddhata, ou Embryon Aurique qui a encore l’ego dans Malkuth, est prostituée. Vous devez comprendre que Marie-Madeleine est précisément le symbole de cela, parce que la Bouddhata fait partie de Neshamah.

Ici, nous parlons de Neshamah, l’Âme Spirituelle. Dans la Kabbale, il y a trois âmes:

  • Nephesh
  • Ruach
  • Neschamah

Ici, nous parlons de Neshamah, qui est à l’intérieur de Geburah. C’est l’Âme Spirituelle, qui est unie à Dieu. La Bouddhata fait partie de Neschamah; c’est cette partie qui est embouteillée dans l’ego. C’est précisément avec cette Bouddhata que nous pouvons développer Tiphereth, l’Âme Humaine, parce que quand la Monade n’a pas encore atteint la maîtrise, Tiphereth est seulement un embryon. Mais quand la Monade a atteint la cinquième initiation, alors Tiphereth est complètement développé. Voilà ce que nous devons comprendre, parce que nous devons aller en bas pour construire l’âme ou Soma Psuchikon qui signifie «image âme.»

Donc, tout ce travail que nous devons faire avec le Bouddhisme et le Christianisme, l’Alchimie, est précisément le développement du Soma Psuchikon, qui est le développement de la Bouddhata à travers la Méditation et à travers l’Alchimie (Daath – Tantra), connaissant le bien et le mal; car c’est précisément à partir de Daath que la sapience du bien et du mal vient. Rappelez-vous que la Bouddhata est cette partie de nous qui a mangé le fruit. Ainsi, c’est à travers la transmutation, à travers Lucifer, à travers la puissance sexuelle, en battant cette entité dans différentes initiations que la Bouddhata émerge et se développe, donc quand elle atteint Tiphereth, alors vous devenez un être humain.

HUM est la Monade, qui est un trio, une unité d’Esprit, Âme Divine, et Âme Humaine. Le MAN est manas, est cette chitta à laquelle nous nous référons ici comme Bodhitchitta, qui est lié à Tiphereth, Netzach, Hod, Yesod, et Malkuth. Alors cette union de HU et MAN est l’HUMAIN, ou l’Âme Humaine, dans sa totalité.

À l’intérieur d’un Bodhisattva tombé, cette Âme Humaine dans sa totalité est l’Embryon Aurique, qui, avec le travail qu’il doit faire à nouveau, est libéré peu à peu à nouveau, récupérant le degré de Raisonnement Objectif qu’il a perdu ou qu’elle a perdu, et atteingnant plus de sagesse à travers la Résurrection. C’est la façon dont nous devons comprendre le travail.

Nonobstant, la Bouddhata qui est embouteillée dans Malkuth, à l’intérieur de l’ego, et même dans Klipoth, est prostituée; évidemment quelqu’un qui est un fornicateur, ou qui a forniqué, qu’il soit un tombé Bodhisattva ou quelqu’un qui le fait pour la première fois, a son âme prostituée; son âme est une prostituée. Et c’est précisément le symbole de la Marie–Madeleine tombée: elle est un symbole attribué à cette partie de l’initié qui est embouteillée dans Klipoth.

Il est déclaré que Marie-Madeleine était une prostituée, et une prostituée est une femme qui a des relations sexuelles avec de nombreux hommes. Et c’est précisément ce qui se passe avec l’âme de l’initié quand elle est tombée: elle a des relations sexuelles avec beaucoup; qu’il soit un homme avec beaucoup de femmes ou une femme avec beaucoup d’hommes, il ou elle a commis d’adultère. Alors, qui n’est pas un adultère? C’est précisément ce que Jésus de Nazareth a voulu dire quand à genoux en bas et écrivant sur le sol, et quand il se releva, et dit à des gens, «Que Celui qui est sans péché parmis vous, lui jette la première pierre», contre cette prostituée, dont beaucoup de gens ont dit était Marie-Madeleine. Oui, elle est un symbole, voilà comment vous devez le comprendre, il faut le voir avec les yeux spirituels du Raisonnement Objectif qui a beaucoup de degrés.

Donc Malkuth est féminin, et c’est la raison pour laquelle lorsqu’on parle de l’âme, on en parle comme un aspect féminin. Rappelez-vous que lorsque nous parlons des mystères d’Adam et Eve, Eve est féminin, est Ob, qui est le serpent tombé. Le serpent lunaire tombé qui va à l’abîme est Ob, est Eve, est Marie-Madeleine, et est prostituée, est une prostituée, et elle est à l’intérieur de chacun de nous. Nous dirons, symboliquement parlant, que tout le monde porte une Marie-Madeleine comme une prostituée à l’intérieur. Mais pour être plus précis, nous dirons Nahemah, qui est la mère de l’adultère et de la prostitution.

Toutefois, si vous entrez dans le chemin dans Malkuth, alors vous devenez un magicien, un prêtre, (magicien vient du mot Sanskrit Mag, qui signifie prêtre); et en étant prêtre dans Malkuth, vous entrez comme Marie Mag, qui, comme vous voyez signifie magicien; Mag-dale-ne: «un Mag, un Magi de Dalene – Dalan,«vallée», préservée de l’extinction dans le nord de l’Angleterre par Norse infl. Akin aux mots pour «arc» (v.), probablement à travers la notion d’un coude dans le sol.» Magdalene signifie donc: l’âme d’un Adepte Prêtre ou Prêtresse des terres ou des vallées de Malkuth. Bien sûr, c’est pourquoi il est toujours indiqué que la Marie-Madeleine de Jésus n’était pas de la race Juive, mais était de la race Nordique, d’une race Celtique. Ainsi donc Marie-Madeleine signifie aussi «une adepte prêtresse d’autres terres ou vallées; une femme prêtresse blanche.» C’est le cas pour Marie-Madeleine; c’est précisément la signification de son nom.

Jesus-and-WifeNonobstant, la femme initiée appelée Marie-Madeleine dans les Évangiles était d’une race blanche, et était l’épouse du Maître Jésus. Et c’est avec elle que Jésus a travaillé l’Alchimie Sexuelle.

Ainsi, Marie-Madeleine représente Malkuth, l’aspect féminin, dans lequel vous devez travailler dur afin d’élaborer l’homme du sixième jour, dans lequel bien sûr se produit l’union ou la Symbiose; vous voyez, maintenant, nous visualisons mieux, quand on  désintègrent ces egos, cette sapience s’élève, et est absorbé par Geburah, par la Conscience, par la Conscience Superlative de l’Être, car c’est dans Geburah que les initiations et les degrés sont absorbés.

Maintenant, vous comprenez mieux pourquoi Christ-Chokmah, à travers Geburah-Neshamah, est descendu dans l’abîme et désintégré sept péchés capitaux de Marie-Madeleine comme il est précisément écrit dans les Évangiles; ceci est, Marie-Madeleine, étant une prostituée, est devenue sainte, une sainte, parce que le Christ a pris les sept péchés capitaux d’elle. Mais bien sûr, cela ne se produit pas comme les ignorants le pensent que le Christ vient mettre ses mains sur elle et en un instant sept démons sont sortis et elle est devenue automatiquement sainte, une sainte. Non! Il faut comprendre que ceci est un processus psychologique dans lequel l’initié doit descendre dans son propre mental et doit travailler à travers l’Annihilation Bouddhique afin de nettoyer sa Marie-Madeleine particulière, peu à peu, peu à peu, jusqu’à la nettoyer complètement. Et alors cet aspect féminin de Neschamah s’unit avec Hélène, qui est précisément Buddhi, où l’héritage du Christ-Prajna est placé. Ainsi, le résultat est précisément le Raisonnement Objectif de l’Être, ou un autre degré acquis à travers ce processus.

Maintenant, Ici nous devons aller plus loin dans cela afin que vous puissiez comprendre les différents aspects de ce drame cosmique, ce Christianisme Bouddhiste. Rappelez-vous que Geburah est gouverné par le soleil, et quand vous placez, comme on dit, tout les Sephiroth alignés dans la voie des trois cerveaux, les trois triangles, alors vous trouverez que le cœur est en relation avec le soleil, et le soleil est en relation avec Tiphereth, mais aussi avec Geburah, avec Chokmah, et Hod. Et c’est précisément dans Hod ou dans la Force Solaire que l’on trouve Judah, parce que nous devons parler de Judas.

Judas est lié à Judah. Dans l’Ancien Testament, vous trouvez le symbole de Judah. Permettez-moi de vous lire ce que l’Ancien Testament dit au sujet de Judah.

    «Judah, tu es celui que tes frères loueront: ta main sera sur la nuque de tes ennemis; les fils de ton père se prosterneront devant toi. Judah est un jeune lion: de la proie, mon fils, tu es monté: il se baissa, il se couche comme un lion, et comme un vieux lion; qui le fera lever? Le sceptre ne partira pas de Judah, ni le baton souverain d’entre ses pieds, jusqu’à ce que Shiloh vienne; et à lui obéira le rassemblement du peuple. Attachant son âne à la vigne, et le poulain de son âne à la vigne de choix; il a lavé ses vêtements dans le vin, et ses mentaux dans le sang des raisins: Ses yeux sont rouges de vin, et ses dents blanches de lait.» – Genèse 49: 8 -12

Dans le Bouddhisme Zen, nous trouvons aussi cette expression, «le jeune lion». Qu’est-ce qu’un jeune lion pour le Bouddhisme Zen? C’est celui qui comprend la vérité, la vérité Zen caché dans n’importe quel Mythe, ou dans n’importe quelle allégorie. Voilà pourquoi les moines du Bouddhisme Zen, quand ils acquièrent le développement de la Conscience, la Buddhi, la Prajna-Paramita, ils reçoivent le titre de «jeune lion». Le Bouddha est le lion et le lionceau est le disciple, le moine.

Quand nous disons que Judah est un jeune lion, nous parlons du bébé, l’enfant du lion, qui est le Christ, le Bouddha. Voici, ici précisément dans Geburah que vous trouvez cette Prajna Paramita, qui est le Bouddha lui-même, Chesed, le Bouddha. Et c’est aussi dans Geburah que vous trouverez cet autre lion, l’autre lion qui vient d’en haut, qui est Chokmah-Sagesse, qui est Avalokiteshvara, Chenrezig.

Voilà pourquoi il est précisément déclaré que le Bodhi-Sattva est une incarnation d’Avalokiteshvara, en d’autres termes, à l’intérieur de Geburah-Buddhi se trouve la Symbiose du Bouddha; Bouddha-Chesed ou Atman unis à Prajna-Sagesse, unis à Avalokiteshvara, ou Chokmah, comme nous l’avons expliqué.

Alors bien sûr, il y a des jeunes lions tombés, qui sont des Bodhisattvas tombés. Ils sont des jeunes lions qui connaissent la sagesse, mais à cause de l’ego, il est difficile pour eux de l’exprimer. Le Maître Samaël explique comment ces lionceaux vont parfois dans les monastères zen et commencent à insulter, ou être en saccades avec les disciples, jusqu’à ce que finalement le lion apparaît en eux et parle; ils sont des jeunes lions, mais ils sont tombés, mais ils sont des jeunes lions. Bien sûr, il est préférable d’être un jeune lion ressuscité qu’un jeune lion déchu. C’est également une expression dans le Bouddhisme Zen, pour pointer vers ceux qui ont acquis beaucoup de compréhension, d’analyse, assimilation de la doctrine.

Donc, Judah est un jeune lion; c’est ce que le livre de la Genèse déclare. Si vous lisez plus au sujet de Judah dans la Genèse, dans la Bible, vous trouverez comment Judah est attribué au signe du Lion, à la constellation du Lion. La constellation du Lion est liée au cœur. Et voilà pourquoi le plus élevé de tous les grands Maîtres parmi toutes les hiérarchies demeurent dans la constellation du Lion, parce qu’ils sont des jeunes lions, ils sont des Bodhisattvas du Chemin Direct.

Voilà pourquoi nous affirmons toujours qu’un vrai Juif est un Bodhisattva, un Maître autoréalisé; voilà comment vous devez comprendre le mot «Juif» dans la Bible. C’est la raison pour laquelle il est écrit dans l’Evangile de Judah que Judas était le seul qui pouvait voir Jésus, face à face; Judah est le lionceau et Jésus est le lion; le seul qui peut le voir face à face, les yeux dans les yeux, est Judah, parce qu’il (le lionceau) fait partie de lui (le lion).

Mais malheureusement, quand ce lionceau est tombé, à l’intérieur de lui se trouve la luxure, la colère, l’orgueil, la vanité et toute cette dégénérescence que nous avons à l’intérieur. Et c’est précisément ce que Judas Iscariote représente dans les Evangiles. Voilà pourquoi Jésus sait que Judas doit partir, parce qu’il doit mourir. Judas est cet élément dans lequel l’ego est très fort en relation avec le sexe, parce que nous avons toujours dit et répété que Judas est cet apôtre qui représente la force sexuelle; et si vous étudiez comment Tiphereth est lié à Yesod, vous comprenez pourquoi les forces, les forces solaires, sont précisément dans le sexe. Et pourquoi, lorsque le travail de l’initié est en train d’être réalisé, il est lié au cœur, dans Hod, et pourquoi le rituel de Hod ou la magie de Hod est appelée l’Eucharistie, ou la dernière Cène.

judas-leaving-the-last-suppLa dernière Cène de Jésus est réalisée dans Hod, parce que c’est là que vous recevez des conseils, mais de là que Judas était partit. Jésus n’a jamais éjecté Judas de la dernière Cène, au contraire, il a donné à Judas le pain et le vin, et Judas le prit. Et après cela Judas a abandonné Hod, en d’autres termes, trahi les feux du cœur. La Trahison est en relation avec le cœur, mais la trahison est en relation avec Hod, Geburah et Chokmah, qui sont toujours dans la région du cœur. Alors Judas se retire du rituel de la dernière Cène et s’en va et trahit le Seigneur. Il descend. Il faut comprendre que cela se passe à l’intérieur de l’initié; cette partie qui est Judas, fait partie de sa Conscience qui se mêle à la dégénérescence, voilà ce qui va vers le bas pour remplir les Écritures. Parce que le Fils de l’Homme doit être livré, doit entrer dans un processus dans lequel le Fils de l’Homme, qui est le Bodhisattva, le Pneumatikon, doit désintégrer l’ego, doit l’annihiler complètement.

À travers cette annihilation, cette sapience du péché, qui est encore la dégénérescence, doit aller jusqu’à Geburah, ce qui signifie à la Conscience ; la Conscience doit connaître au sujet du mal. Nous en avons parlé lorsque nous avons parlé de l’Anneau du Nibelungen, comment soudainnement la Valkyrie est réduite au péché, à l’adultère, par Siegfried lorsqu’ il descend; c’est le même symbole. Donc ici Judas descend, et bien sûr «descendre» signifie accomplir l’acte sexuel dans la neuvième sphère; souvenez-vous que Judas est à l’intérieur, pas à l’extérieur. Dans les temps anciens, il y a deux mille ans, Judas était représenté par le Maître Judas, qui à cette époque a été forcé de trahir Jésus afin de représenter le drame.

Mais comprenez que la trahison se passe à l’intérieur de vous ou à l’intérieur du Bodhisattva. Le Bodhisattva prend une épouse liée à Némésis, liée au Karma (Kamaduro, Karmasaya ou Katance), mais cela est toujours Geburah. À travers Geburah l’initié commence le processus de l’annihilation de ce Karma, de cet ego. Dans le cas du Maître Jésus, il avait Marie-Madeleine. Ceci est un symbole; Je suis en train de vous parler du symbole de l’Évangile, je ne suis pas en train d’affirmer ici que, à cet instant-là Maître Jésus prit Marie-Madeleine, non! Ce que je suis en train de déclarer c’est qu’à l’instant où Judas est allé trahir le Seigneur est lorsque Jésus Intérieur prit Marie-Madeleine (Malkuth) comme son épouse. Et bien sûr, cela apporte dans la Conscience de l’initié tout le processus de la trahison, parce que sa Conscience se mêle à une partie de ce Kamaduro.

Caiaphas-and-Jesus

Judas le trahit dans le sexe, mais lorsque cette énergie s’élève (qui est la sixième vipère de la lumière ou la sixième Initiation Vénuste) et atteint le cœur, ou atteint ce niveau, alors Jésus est livré à Caïphe, aux Pharisiens hypocrites qui sont à l’intérieur de l’initié – pas à l’extérieur, ils sont à l’intérieur de lui – ainsi, toute la Conscience du Bodhisattva est perturbée, parce que le Logos est en train de s’élever et en connaîssant le mal que nous avons créé dans le cœur, à cause de notre chute. Et bien sûr, il y a beaucoup d’ego ici dans cette région du cœur, qui estiment qu’ils sont bons: c’est le pharisien-isme, quand vous pensez que vous êtes saint, parce que vous croyez en ceci, ou parce que vous croyez en cela, ou parce que vous êtes vous-même sacrifier pour l’humanité, et bien sûr c’est la façon dont vous vous moquez cyniquement du Seigneur; surtout quand dans le monde extérieur, vous êtes accusé, et vous dites: «Non, je n’ai rien fais», ou «je suis saint». Oui, le Seigneur est saint et injustement accusé, mais vous n’êtes pas saint. Ainsi, ces egos Pharisiens – à travers le prêtre, de ce centre émotionnel, cet ego à l’intérieur de vous qui est Caïphe, qui est un démon – ne peuvent pas traiter avec le Seigneur, parce que le Seigneur garde le silence, alors l’énergie continue à monter.

Alors, le Seigneur, l’énergie du Seigneur, qui est lumière, monte à la tête, à travers la colonne vertébrale. Et quand il atteint la tête, il trouve Ponce Pilate, le démon du mental. Et bien sûr, vous savez que l’intellect est le gouverneur, le président, le chef de votre propre corps. Et alors Pilate, le mental, se lave les mains, justifie tout le mal dont il est accusé à travers les tests que Lucifer place devant l’initié. Ensuite, l’initié dit: «Je ne suis pas coupable, je n’ai pas fais cela». «Je ne l’ai pas fais». Cette phrase, «Je ne l’ai pas fais, je ne l’ai pas fais, je ne l’ai pas fais», est souvent dans la bouche de nombreux initiés, pendant ce temps, le Seigneur est accusé des souillures de Judas, de ses mauvaises choses, oui, le Seigneur ne l’a pas fait, mais son Judas (l’ego) l’a fait. Voilà pourquoi tout initié qui passe cette épreuve dans les différents niveaux (car c’est toujours dans les différents niveaux que cette épreuve est passée) doit dire: «Oui, je l’ai fait.» Ceci pour que le Seigneur, qui est votre Être intérieur, ne recoive pas la lapidation. Mais bien sûr, le démon du mental lave toujours ses mains.

barabbas

Après avoir passé à travers Judas, Caïphe et Pilate (les trois cerveaux), l’accumulation de péchés, défauts et vices dans ce mental, qui est, le résultat final, la conjonction de tout cela, est ce que les Évangiles appellent ce prisonnier notable: Barabbas. La signification de Barabbas est «le fils de la terre», parce Bar est «fils» en Araméen, un mot qui est lié à la Rune Bar, des Nordiques, qui signifie «fils de la terre». Bien sûr, Barabbas est ce mélange de la Conscience avec l’ego, Barabbas est le résultat de la chute, un être dégénéré.

Puis «Ecce Homo» – voici l’homme: le Bodhisattva apparaît là face à la négativité qui est sorti de l’intérieur du Bodhitchitta qui est toujours dans le processus. Et c’est Barabbas. Alors, l’intellect, qui est Pilate, devant ses nombreux moi (ego), dit: «Qui dois-je libérer, Barabbas? Ou Jésus, le Fils de l’Homme qui est venu d’en haut et fait ce trouble dans mon psychisme?» Et bien sûr, la multitude d’ego à l’intérieur du mental, à l’intérieur de l’initié, crient, «Libère Barabbas, libère l’ego, parce que nous lui appartenons, nous ne voulons pas mourir.» Pilate leur dit alors: Que dois-je faire alors avec Jésus, le Fils de l’Homme, le Pneumatikon, qui est appelé Christ et qui est descendu d’en haut et qui fait cette perturbation dans la psyché?, et les egos répondent: «Crucifixia! Crucifie-le! Crucifie-le!»

Oui, voilà comment le Seigneur est condamné à mort par notre propre ego particulier, c’est précisément le moment où l’initié fait face à sa propre Némésis. Tout le Karma, vous voyez, doit être appliqué à l’ego, mais le Seigneur le reçoit. Et voilà pourquoi il est écrit qu’il est fouetté 5000 fois. L’Arcane 5 est le nombre de la Loi. Et tout le processus qui vient après est lié au Karma de l’initié. Pilate avec ses justifications vient et met sur la tête de cet initié la couronne d’épines, ce qui signifie que le Seigneur les vainc déjà en étant passif, en étant dans la compréhension, dans la méditation, et en utilisant Thelema, parce que c’est le symbole de la couronne d’épines: Thelema! Volonté!

Jesus-crowned

Ecce Homo comme un héros fait tout cela pour sa Conscience, il le fait pour son Hélène. Il va faire face à cela qui est un long processus. Symboliquement, bien sûr, dans l’Initiation Vénuste, cela est vécu lorsque l’initié élève la sixième vipère de la lumière, mais c’est une initiation interne.

Mais, dans le plan physique, il doit faire face à tous les Karma et travailler très dur pour ne pas trahir son Seigneur. Nous avons déjà parlé des trois reniements de Pierre dans la conférence précédente. Mais ici, dans cette passion du Seigneur, la croix, la mort et la Résurrection, est précisément un phénomène que l’on appelle la Symbiose, dans lequel vous trouverez l’union de deux êtres; comprenez qu’à travers ce mélange le Seigneur, étant saint, descend dans le pécheur, et voilà comment il est accusé des choses qu’il n’a pas fait, mais que la Bouddhata, la Conscience pécheresse a fait. Et ce processus est le même processus que la désintégration des sept démons qu’il a pris de Marie-Madeleine; parce que ce processus doit être fait avec Marie-Madeleine. C’est précisément ce que nous devons comprendre.

Tout cela est précisément le drame qui a été volontairement retiré de la Bible, des Évangiles, parce que les Pharisiens Chrétiens n’aimait pas cela; ils veulent juste un Jésus castré, un Jésus sans femme. Mais aucun initié ne peut faire ce travail sans Alchimie Sexuelle.

Alors Marie-Madeleine correspond directement à Jésus dans son drame et son développement. Voilà comment il a développé le dernier degré de Raisonnement Objectif. Voilà comment il a acquis l’Anklad. Parce qu’il était tombé, mais il est ressuscité et a acquis le degré d’Anklad, qui est le plus haut degré de Raisonnement Objectif.

Si le degré de Podkoolad est très rare, qui est le cinquième trident, car, il est très rare de trouver un Podkoolad dans l’univers, alors, Anklad est encore plus rare. Et Anklad est le degré que Jésus a atteint. Bien sûr, la connaissance que Jésus avait – ce qui est écrit dans les Évangiles et dans beaucoup d’autres apocryphes – est interprétée par l’intellect des gens qui ne sont pas initiés, donc ils ne savent pas ce dont Jésus parle. Vous devez être sur le chemin pour comprendre les connaissances conformément au Raisonnement Objectif que vous développez, ou que vous avez développé si vous êtes un Bodhisattva tombé.

Précisément ici se trouve le début de la fin, quand l’initié reçoit la phrase: «Crucifie-le! Crucifie-le! Crucifie-le!» A partir de ce moment, l’ego de l’initié se battra avec toutes sa force pour ne pas être annihiler. Némésis (la Mère Divine à travers Geburah) dans le travail de la Bodhitchitta et du Bodhisattva, désintègre cet ego, Pilate sera désintégré, Caïphe sera désintégré. Bien sûr, le disciple, le lionceau qui aime réellement le Seigneur, est Judas, qui se rend volontairement et dit: «J’ai trahis mon Seigneur. Je ne voulais pas le faire, mais je l’ai fait, donc, maintenant, je vais me pendre sur l’Arbre de Vie, ou sur l’Arbre de la Connaissance.» Et ainsi, il se tue. Bien sûr, c’est un processus psychologique; cela ne signifie pas que nous devrions aller nous pendre physiquement depuis un arbre. Non! Ceci est un processus psychologique dans lequel Judas en premier, qui symbolise le désir, est annihilé, puis le Seigneur émerge à l’intérieur de lui et désintègre Caïphe et toutes ces personnes, ou agrégats psychologiques liés à Barabbas qui l’a mis dans cette situation. Et bien sûr, nous allons parler de la Résurrection dans les autres conférences. Maintenant, vous pouvez poser des questions afin d’étendre plus cette conférence.

Question: La Divine Mère Kundalini pourrait-elle, car elle a acquis la totalité du Karma, montrer de la miséricorde avec le Karma non négociable comme la Katance?

Réponse: Montrer de la miséricorde? Bien sûr, la Mère Divine est miséricordieuse envers la Conscience, non pas envers l’ego. L’ego est une entité qui ne devrait pas être à l’intérieur de nous. Je me souviens du cas du Maître Samaël Aun Weor; il allait faire face à Kamaduro d’avoir eu beaucoup de femmes dans les vies passées et sa mère l’a appelé et lui a dit: «Mon fils, tu m’a trahi avec beaucoup de femmes dans le passé.» Et puis il a dit: «Oui, ma mère, mais c’était dans le passé, aujourd’hui, je vous aime et suis fidèle à vous et je ne ferai rien contre vous.» «Non», dit-elle, «Tu as fait cela dans le passé et tu dois payer pour cela.» Et puis le Maître dit: «Eh bien, c’est vrai.» Ceci est Kamaduro, sa mère a finalement dit: «Je suis désolé, tu dois surmonter cela en travaillant avec la lune.»

Kamaduro est lié à tout le processus dans lequel le Maître meurt physiquement, parce que c’est le châtiment de la loi de la justice; la Déesse de Némésis est impitoyable avec l’ego et avec ce type de Karma. «Tous les péchés sont pardonnés, sauf les péchés contre l’Esprit Saint.» Il y a miséricorde, et ceci est le type de miséricorde: La Mère Divine ne va pas prendre ce péché là maintenant, ou vous punir pour cela là maintenant, seulement jusqu’à ce que vous désintégrer votre ego. Parce que si elle vous punit là maintenant pour cela, alors vous n’auriez plus un corps physique, vous mourrez. Et comment allez-vous continuer sur votre chemin? Voilà pourquoi ce type de Karma est payé à la fin, c’est la miséricorde de la loi. Ce karma est impardonnable. Et bien sûr, il y a des karmas qui sont pardonnables, mais seulement après que vous désintégrez l’ego lié à eux.

Question:… au sujet du Kaom…

Réponse: Eh bien, le Kaom est Geburah à l’intérieur de vous; le Kaom, votre police interne, informe la Déesse de la Justice, la Mère Divine, de vos actions bonnes et mauvaises. Et bien sûr, si vous voulez la miséricorde, vous pouvez prier à votre Kaom interne d’intercéder pour vous devant votre Mère Divine, parce que quand vous recevez un certain type de Karma très fort, et que vous voulez une certaine pause, alors la Déesse de la Justice va voir ce que vous faites dans le plan physique, à l’intérieur de vous et en faveur des autres, donc elle peut négocier votre Karma, parce qu’elle est la seule personne qui peut le faire, Némésis, mais conformément aux actes. La foi sans les oeuvres est morte.

Question: Après que ces Bodhisattvas qui tombent au lieu de descendre, lorsqu’ils se lèvent à nouveau ont-ils un raisonnement plus objectif à cause de cela? Parce qu’ils sont tombés dans plus de mal, conquièrent-ils plus de mal quand ils se lèvent?

Réponse: Bien sûr, plus vous tomber, plus vous montez. Mais laissez-moi vous dire, lorsque vous avez un certain degré de Raisonnement Objectif et que vous tombez, vous tombez sur une profondeur proportionnelle. A la même mesure de la hauteur que vous étiez, ainsi est votre chute. Voilà pourquoi c’est très douloureux, très douloureux. Si quelqu’un était très élevé – disons dans le degré de Ternoonald, ce qui est un très haut degré – et qu’ils tombent, ils tombent très profondément dans l’enfer. Et pour remonter, ils doivent se battre et suer du sang. C’est très dur. C’est la raison pour laquelle certains initiés ne tombent pas, ils descendent, ils le font en douceur, pas en renversant, juste en transmuter.

Parfois, un Maître ressuscité reçoit une mission pour se sacrifier pour l’humanité et faire certains travaux. Alors l’Être dit à son âme, «Tu apparaîtras dans le monde tridimensionnel, mais pour te soutenir là, tu auras besoin de pratiquer la Magie Sexuelle, donc je te donne la permission de pratiquer la Magie Sexuelle.» Dans ce cas, l’Être ne se retire pas du Bodhisattva, mais le Bodhisattva ne peut pas développer plus le raisonnement, même s’il pratique la Magie Sexuelle, parce qu’il fait avec la permission de son Dieu. La seule façon de développer le Raisonnement Objectif plus élevé est en le faisant sans autorisation; alors l’Être se retire et, finalement, doit redescendre encore, mais Dieu punira son âme, car il pourrait dire: «Pourquoi fais-tu quelque chose sans mon instruction? Ah, c’est parce que tu veux plus de raisonnement n’est-ce pas? Ok, je te donnai cela, mais tu dois attendre deux Mahamanvantaras.» Voilà, c’est précisément la douleur.

Question: Quels sont les noms des deux premiers niveaux de Raisonnement Objectif?

Réponse: Je ne me les rappelle pas en ce moment, mais bien sûr, ils ont leurs noms. Après que nous demandons et méditons et nous recevons les noms dans les plans internes, alors une de ces années, nous allons écrire à leur sujet et en parler.

Question: Qu’est-ce qui arrive à un Être qui a l’Anklad mais tombe, et en dépit de la difficulté parvient à s’élever à nouveau? A-t-il un raisonnement encore plus objectif?

Réponse: Non. Ceux qui ont atteint ce niveau peut tomber dans la damnation. Pour qu’ils se lever à nouveau dans le niveau où ils étaient, le Christ doit incarner, parce que c’est le Christ qui fait le travail, et le Christ souffre trop. L’Anklad est le dernier niveau que le Christ donne avec sa souffrance, au-delà c’est mettre le Christ dans trop de souffrances, et c’est l’égoïsme; qui est très, très mauvais. Je ne pense pas qu’une personne qui a atteint l’Anklad le ferait, parce que, pour quoi? Si vous atteignez l’Anklad vous allez dans l’Absolu, il n’y a plus de degrés. Le seul qui est plus élevé que vous est l’Absolu.

Question: Il a été expliqué que, même après que l’ego soit annihilé, les causes du Karma ne sont pas supprimés, pourriez-vous expliquer davantage à ce sujet?

Réponse: Ces causes du Karma ne peuvent être enlevés que par la Déesse Némésis, la Mère Divine, ou par le Seigneur Chokmah incarné dans le Bodhisattva, après la désintégration de l’ego ; parce que, c’est dans Tiphereth que Chokmah travaille très dur pour désintégrer ces causes dans le Bodhisattva ; mais après la désintégration de l’ego ; étant donné que ces causes ne peuvent pas être désintégrées si l’ego est toujours en vie. Ainsi, si votre ego est toujours en vie, eh bien, oubliez ces causes, désintégrez juste votre ego et quand vous avez nettoyé votre mental et la Conscience de l’ego, les causes peuvent être désintégrés, alors le Karma est pardonné (sauf Kamaduro).

Question: Est-il possible pour un Être de perfection absolue de chuter?

Réponse: Non, un Être de perfection absolue, un Paramarthasatya, ne peut pas tomber. L’Absolu ne tombe jamais. C’est difficile, parce qu’un Paramarthasatya entre dans un certain niveau dans lequel tous les dangers de chute sont partis, ce n’est donc pas possible. Un Paramarthasatya ne peut pas tomber, parce qu’il est au-delà de tous les dangers.

Question: Que voulez-vous dire quand vous dites qu’ils tombent dans la damnation? Est-ce que cela veut dire qu’ils ne se relève jamais plus?

Réponse: Damnation signifie que pour qu’ils se relève à nouveau, il doit souffrir à travers de nombreux Mahamanvantaras, parce que le Karma est si lourd. Il pourrait y avoir des cas d’Êtres qui sont dans la damnation. Il y a des initiés qui sont tombés volontairement et sont devenus des Magiciens Noirs pour acquérir plus de lumière, comme Moloch, Bélial, Andramaleck, et bien d’autres. Ils l’ont fait exprès, et c’est la raison pour laquelle ils sont condamnés parce qu’ils font le mal exprès. Il y a des Initiés qui tombent, mais ils ne deviennent pas des Magiciens Noirs damnés, mais ils sont noirs, mais quand vous le faites exprès comme Moloch, c’est très dangereux.

Question: Quand vous dites que nous prenons une décision de prendre le Chemin Direct ou en Spirale, est ce une décision intellectuelle que nous faisons?

Réponse: Non, cela n’a rien à voir avec l’ego. Le raisonnement intellectuel animal ici pourrait penser, «Oh oui, je vais prendre le Chemin Direct.» Non! C’est la décision du Raisonnement Objectif. Lorsque l’initié atteint le niveau de Tiphereth, alors c’est la Monade qui décide, Tiphereth avec Geburah et Chesed ensemble. Tiphereth est la volonté, la volonté humaine qui ne peut pas penser subjectivement à celà. Cela me rappelle le Maître Samaël quand il était devant le gardien des deux chemins. Le Gardien a demandé: «Lequel de ces deux voie vas-tu prendre pour suivre le Chemin, pour suivre ton initiation, ton autoréalisation?» Et Samaël dit: «Laisse-moi réfléchir à ce sujet.» «Non, non, non, ne pense pas à celà. Là maintenant, tu dois répondre. Ne penses pas.» Et alors le Maître dit: «Je vais prendre le Chemin Direct.» «Ok, tu vas beaucoup souffrir.»

Ainsi voilà comment cela se fait. Parce que dire: «Laissez-moi réfléchir à cela, laissez-moi aller retourner dans mon corps physique et parler avec ma famille,» etc… n’est pas la manière…

Question: Est-ce l’état d’Anklad le fameux Paramarthasatya?

Réponse: Un Paramarthasatya est quelqu’un qui est au-delà de l’Anklad, parce qu’il entre dans l’Absolu, et il y a plus d’exaltations, mais qui ne sont pas liées à la descente dans l’univers. Les Paramarthasatyas sont exaltés et exalté au sein de l’Absolu; c’est quelque chose qui est incompréhensible pour nous, pour tout le monde, même pour les Dieux.

Question: Jésus est le seul qui a fait le travail sept fois?

Réponse: Non, il n’est pas le seul. Il est le seul que nous connaissons ici. L’univers est énorme. Nous parlons de la planète Terre, qui est parmi des millions de planètes dans cette galaxie. Et cette galaxie est seulement l’une des millions de galaxies dans cet infini. Et il n’y a pas un seul infini, il y a beaucoup d’infinis.

Il est le Paramarthasatya qui s’est sacrifié pour cette planète afin d’aider cette humanité; oui, il est un Paramarthasatya qui a fait cela, et l’humanité le paye réellement avec l’amertume, parce que personne ne suit le chemin qu’il a enseigné.

Question: Je me souviens qu’il est précisé (et s’il vous plaît corrigez-moi) que le Maître Aberamentho est devenu un Paramarthasatya dans un Jour Cosmique passé. Et pourtant, son Âme Humaine était tombée, réalisant l’Oeuvre pour la dernière fois. Et encore une fois, il a été déclaré qu’un Paramarthasatya ne peut pas tomber. Pouvez-vous s’il vous plaît aider à clarifier ces différences?

Réponse: «Frapper à la treizième porte signifie l’immergence dans le sein de l’infinitude qui soutient tout.

La perfection absolue est nécessaire pour ne pas tomber depuis le giron de Ælohim (l’Ain).

Tout désir, aussi insignifiant que cela pourrait être, pour une existence séparée ou d’être quelqu’un, est suffisant pour provoquer qu’on soit auto-libéré d’Ælohim et tomber sous le règne du Démiurge Créateur. – Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

Le Maître Aberamentho est devenu un Paramarthasatya dans un Jour Cosmique passé. Un Paramarthasatya ne peut pas tomber dans l’AIN, mais le Maître Aberamentho a renoncé à l’Ain pour l’amour des Dieux et des humains de cette humanité et est entré dans le Royaume du Démiurge Créateur (l’Univers).

Son Dhyani-Bodhisattva (Jésus de Nazareth), en accomplissant ses commandements, s’est réincarné plusieurs fois sur la planète Terre, mais il est tombé et ressuscité à nouveau pour la septième fois et a acquis l’Anklad.

Vous pouvez entrer dans l’Ain en acquérant l’un des six degrés de Raisonnement Objectif de l’Etre. Cependant, certains Initiés préfèrent entrer avec le degré Podkoolad ou Anklad.

Jésus a acquis l’Anklad sous le commandement de son Être, un Paramarthasatya, pour l’amour de cette humanité!

Compris?

Question: Est-il arrivé qu’une âme a essayé d’exécuter les travaux de plus de sept fois? Est-ce qu’une telle âme déchue est capable de se lever à nouveau, ou avoir toutes les portes fermées pour lui?

Réponse: Ceux qui tombent plus de sept fois PEUVENT tomber sous la Damnation: c’est l’état d’être condamné à vivre dans Klipoth, ceci, pour payer la Katance et le Karma à travers beaucoup, beaucoup, beaucoup d’éternités pour passer enfin à travers l’annihilation de leur ego pluralisé, les corps protoplasmiques et les Corps Mercuriels. Par la suite, l’Embryon Aurique monte à nouveau à travers l’évolution des niveaux des règnes minéral, végétal et animal dans le règne animal intellectuel pour créer To Soma Psuchikon à nouveau, etc… Il faut des éternités, de nombreux Mahamanvantaras; c’est une condition terrible parce que c’est trop de karma pour le Seigneur, trop de douleur et de souffrance pour le Seigneur!

Mais, les fondamentalistes pensent que seulement en croyant en Jésus comme «Je crois en Jésus de Nazareth et c’est ainsi.» Non!, supposer cela est ridicule.

Le travail de salut qui est le travail que nous expliquons ici est très difficile. Jésus aide parce qu’il l’a déjà fait sept fois, mais seulement si vous entrez dans le chemin.

Eh bien je vous remercie beaucoup et j’espère que nous allons tous acquérir la Symbiose un jour.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Ecce Homo, the Symbiosis of the Bodhisattva