L’Hypostase du Bodhisattva

L’Hypostase du Bodhisattva et de la Bodhichitta dans le Corps de Libération

    «Car, comme l’éclair vient de l’orient, et qu’il resplendit jusqu’à l’occident, ainsi sera aussi la venue du Fils de l’Homme, car, où que ce soit, il y aura des aigles rassemblés. – Matthieu 24:27, 28

Expliquons l’Hypostase de l’Homme Céleste qui est le Bodhisattva, et l’Homme Terrestre, qui est en Sanskrit ou en Bouddhisme est la Bodhichitta, du point de vue de l’Evangile Chrétienne.

Rappelez-vous que cette série de conférences est en rapport avec le Christianisme et le Bouddhisme, et quand nous entrons dans le thème du Christianisme, nous devons aller à l’Arbre de Vie (Kabbale), la racine même des Évangiles, pour comprendre les quatre Évangiles lans la Bible, et n’importe laquelle de ces Évangiles appelées apocryphes (qui sont maintenant très populaires).

Pour commencer, l’Hypostase, d’un point de vue Gnostique, est la capacité de produire une union du Soma Psuchikon (Soma est «corps» en Grec et Psuchikon signifie «image-âme» du travail psychologique que nous accomplissons) avec Soma Pneumatikon. Ici encore Soma est «corps», Pneuma en Grec signifie «esprit», et ikon est «image». C’est précisément ce que le Bodhisattva qui entre dans le Chemin Direct essaie d’atteindre: l’union du Soma Psuchikon avec le Soma Pneumatikon. Ceci est expliqué par l’apôtre Paul (qui était et est le Maître Hilarion); Il explique en synthèse dans Corinthiens 15 ce mystère qui est une transformation alchimique et kabbalistique que l’initié doit accomplir en lui-même.

Paul déclare dans Corinthiens 15: 44-49:

    «Il est semé un corps naturel (Soma Psuchikon – Corps psychique – Corps Âme-Image), il est élevé un corps spirituel (Soma Pneumatikon – Corps Esprit-Image). Il y a un Corps Âme-Image, et il y a un Corps Esprit-Image. Et donc il est écrit, Le premier homme Adam a été fait une âme vivante, le dernier Adam a été fait un esprit vivifiant. Mais ce n’était pas ce qui est spirituel qui est premier, mais ce qui est psychique, et ensuite ce qui est spirituel. Le premier homme est de la terre, terrestre: le second homme est le Seigneur du ciel. Comme le terrestre, tels sont aussi ceux qui sont terrestres, et comme le céleste, tels sont aussi ceux qui sont célestes (le Pneuma). Et comme nous avons porté l’image de la terre, nous porterons aussi l’image du céleste.

Voici ce que nous avons dit «porté» (être enceinte).

C’est important de s’enquérir. La plupart des fondamentalistes Chrétiens pensent que nous sommes l’homme terrestre, ou le premier Adam (le Soma Psuchikon), mais dans Corinthiens 15, l’apôtre Paul s’adresse directement aux Initiés, aux Alchimistes. Le Soma Psuchikon doit émerger de nous, ou le corps de l’âme, l’âme-corps, qui est quelque chose que vous acquérez quand vous transmutez la libido sexuelle, parce que c’est précisément le sujet de toute la Genèse; Rappelez-vous que le livre de la Genèse est le livre de la «génération», la génération de l’homme interne (l’âme-homme). Tel était le but de Moïse en écrivant le livre de la Genèse: indiquer comment créer l’homme à l’intérieur à l’image de Dieu. Ainsi, dans la Genèse, il est dit qu’Adam était une âme vivante, et ensuite qu’Adam devint un esprit vivifiant.

Néanmoins, nous devons souligner que le premier Adam (le Soma Psuchikon) n’existe pas encore; C’est précisément la grande erreur des philosophes, des religieux qui lisent la Bible littéralement. Ils pensent que le premier Adam (le Soma Psuchikon) dont parle la Bible est déjà à l’intérieur de cette humanité qui peuplent toute la terre; mais, c’est incorrect.

À travers l’évolution, comme vous le savez, les Buddhata viennent ici, nous (en tant qu’embrions d’âmes) vivons physiquement, mais dans d’autres conférences nous expliquons que le Tzalem (en Hébreu Tzalem signifie «image»), qui est l’image de Dieu (avec quoi nous pouvons construire le Soma Psuchikon) demeure en potentialité à l’intérieur de l’énergie sexuelle.

Physiquement, nous venons de l’énergie sexuelle, nous sommes générés par l’énergie sexuelle; Plus loin, l’homme psychologique (le Soma Psuchikon) dont parle la Bible et que Paul mentionne dans 1 Corinthiens 15:49 n’est pas l’homme physique que nous connaissons, mais une entité psychologique qui doit apparaître à travers l’Alchimie et à travers le travail psychologique, que nous expliquons dans différentes conférences, à travers le Bouddhisme et le Christianisme.

Lorsque nous étudions les gènes sexuels, ou ce qui en science est appelé génotype (l’héritage de nos parents, ou l’héritage qui est dans le spermatozoïde et l’ovule), vous trouverez là qu’à travers le génotype nous héritons des caractéristiques psychologiques de nos parents, et même les caractéristiques physiques. Mais nous ignorons que dans notre spermatozoïde et l’ovule se trouve aussi l’héritage spirituel et psychologique de ce que nous appelons Dieu, la Monade. Ainsi, quand dans le Gnosticisme nous parlons de la deuxième naissance, ou de la déclaration que Jésus de Nazareth dit à Nicodème, nous devons naître de nouveau, nous ne prenons pas cette déclaration comme le pensent les fondamentalistes, que vous naitrez de nouveau juste en croyant ou en lisant, en mémorisant les Évangiles. Cette Seconde Naissance qui est déclarée à différents endroits, d’une manière kabbalistique et alchimique dans la Bible, est quelque chose de sexuel dans laquelle nous devons appliquer notre énergie sexuelle, transmuter, extraire ce Tzalem; le Tzalem de Dieu, qui est bien sûr sa propre image.

Rappelez-vous que Dieu n’est pas physique, c’est une entité qui est partout, mais qui se cristallise dans la force sexuelle pour générer sa propre image. Donc là maintenant, par exemple, car nous avons ignoré le processus pour extraire l’image de Dieu (pour faire de cet homme son propre image, ou cet être humain à son image), nous ne l’avons pas développé parce que cette image est Psychologique et non physique. Ainsi, nous ne l’avons pas développé, au lieu de cela, nous avons juste l’apparence physique humaine et l’apparence psychologique de ce que nous appelons l’animal ou la bête (dans d’autres conférences nous en parlons).

À travers l’évolution nous héritons des caractéristiques psychologiques et physiques de nos parents, et ceux-ci sont liés à ce que nous appelons les corps protoplasmiques. Prenons un exemple pour aller plus loin dans la compréhension de cette déclaration. Le spermatozoïde et l’ovule, lorsqu’ils se connectent, forment la première cellule de 48 chromosomes (2 chromosomes vitaux ou éthériques et 46 physiques); Chaque chromosome a environ une centaine de gènes ou plus. Dans ces gènes nous avons l’héritage, ou c’est dans les gènes qu’est connecté l’héritage, la vibration, la vibration psychologique de nos parents et notre propre vibration particulière. Les gènes restent reliés aux corps protoplasmiques, qui sont le mental et l’émotion. C’est dans ce mental et cette émotion que nous avons ce que nous appelons l’ego.

Quand nous parlons des agrégats psychologiques, l’ego, nous devons comprendre qu’il s’agit d’une entité atomique protoplasmique, moléculaire, avec laquelle nous pensons et nous ressentons, et c’est une chose ou un élément mécanique qui appartient aux minéraux, aux plantes, aux animaux; cela signifie qu’il est dans la nature, il est lunaire, mécanique. Mais quand nous arrivons au niveau de l’animal intellectuel dans lequel nous sommes, alors nous avons la possibilité, comme nous le savons de la Gnose, d’extraire cette image de Dieu, cette icône ou Tzalem (comme nous le disons en Hébreu) pour élaborer la Bodhichitta. L’image de Dieu est faite à l’intérieur, et c’est quelque chose qui doit être créé d’abord pour marcher sur le Chemin du Bodhisattva. Cela est lié à la déclaration: «Vous devez naître de nouveau», comme Jésus l’a dit à Nicodème. Cette naissance est une transformation réelle que peu à peu vous effectuez au fur et à mesure que vous transmutez votre énergie sexuelle conformément aux règles de l’Alchimie, ou comme dit la Bible, les mystères de Daath.

Donc, l’homme véritable, ou l’être humain dont parle la Bible, a sept corps: le corps physique, le Corps Éthérique, le corps émotionnel, le Corps Mental, le corps de la volonté, le corps de la Conscience et le corps spirituel. Mais cet homme dont nous discutons ici, je le répète, est psychologique; même son corps physique est psychologique, est l’âme, est psyché.

Il y a quelque chose que nous devons expliquer ici, parce que nous avons présentement trois cerveaux, le cerveau intellectuel dans notre tête, le cerveau émotionnel dans notre cœur et le nombril, et le cerveau instinctif/moteur/sexuel lié aux mouvements et aux instincts et à l’activité sexuelle. L’homme psychologique que nous devons créer doit aussi être lié à ces trois aspects afin que les trois forces primaires de l’univers se manifestent à travers lui. Et pour créer ceci, comme vous le savez déjà, dans le Gnosticisme nous expliquons toujours au sujet de l’absorption du Tzalem de Dieu; ce Tzalem ou image de Dieu est ce qui dans le Christianisme est appelé le Saint-Esprit, et qui dans la Kabbale est appelé Jehovah-Elohim, que dans le livre de la Genèse déclare qu’il a créé l’homme à son image.

Jehovah-Elohim selon la Kabbale est le nom de Dieu attribué à Binah, qui est compréhension et assimilation. Binah se manifeste à travers Yesod, qui est l’énergie sexuelle. Il est dit dans le livre de la Genèse que Jehovah-Elohim crée l’homme, mais pour que cette image de Dieu ou cet être humain émerge en chacun de nous, nous devons extraire cette image qui est dans la matière sexuelle. La seule énergie qui peut créer est l’énergie sexuelle, et nous devons comprendre que l’énergie sexuelle travaille dans différentes octaves.

Nous pensons que l’énergie sexuelle est seulement liée au corps physique, mais ce n’est pas ainsi: l’énergie sexuelle est liée aux sept corps et au-delà. Rien ne peut exister sans cette puissance-énergie ou puissante énergie du Saint-Esprit, Binah.

Donc, au fur et à mesure que nous transmutons l’énergie sexuelle à travers l’Alchimie Sexuelle, à travers le Sahaja Maithuna, l’énergie du Saint-Esprit s’élève (comme nous le savons Gnostiquement et comme nous l’expliquons dans différentes conférences) dans la colonne vertébrale. L’énergie ressuscitée est précisément ce qui en Sanskrit s’appelle Kundalini. L’énergie du Saint-Esprit, ou Kundalini, s’élève dans la colonne vertébrale et crée, élabore l’homme psychologique, le Soma-Psuchikon, la Bodhichitta. Bien sûr, ce processus n’est pas seulement la transmutation sexuelle, il implique un travail psychologique qui est expliqué dans de nombreux livres et nous expliquons dans différentes conférences. Nous expliquons que l’élaboration de la Bodhitchitta commence même si vous êtes célibataire, mais si vous êtes marié, bien sûr, elle est accélérée, parce que les deux polarités homme-femme accroît le développement de cette Bodhitchitta, lorsque nous travaillons naturellement psychologiquement et sexuellement dans la Chasteté, la Chasteté scientifique.

Donc, dans le processus de l’élévation ou de l’élaboration de l’homme psychologique à l’intérieur de chacun d’entre nous (rappelez-vous que lorsque nous disons «homme», nous nous référons aux manas, le mental supérieur, en Sanskrit. Nous ne nous référons pas au sexe masculin, mais au manas, le manas qui pourrait exister dans le corps féminin ou masculin). Ainsi, lorsque l’énergie du corps physique monte du coccyx au cerveau, alors une transformation de la psyché se produit dans la personne. Le mental et la psyché sont unis. Mais cette psyché et ce mental demeurent dans une dimension supérieure. Ici, dans le plan physique, l’initié commence à élaborer ce que nous appelons le Corps de Libération. le Corps de Libération est un corps, un corps physique, mais il n’appartient pas au monde tridimensionnel. le Corps de Libération est un corps qui se forme comme le poussin est formé dans l’oeuf, dans la coquille. Le processus ou l’élaboration du Corps de Libération est physique et psychologique.

Nous avons expliqué dans les conférences précédentes au sujet des quatre éthers du corps vital, qui est une partie supérieure du corps physique. Nous avons expliqué que lorsque le deuxième serpent s’élève dans le Corps Éthérique et alors nous élaborons le Corps d’Or. Ce Corps d’Or est la partie supérieure du Corps de Libération, et ils s’intègrent sans confusion dans la quatrième dimension. Donc c’est quelque chose qui se passe à l’intérieur, voyez-vous; c’est ce que nous appelons l’Hypostase. Étant physiquement ici dans ce monde physique, le monde tridimensionnel, à travers la transmutation sexuelle vous naissez dedans à l’intérieur de la partie supérieure du corps physique, qui est le Corps Éthérique. Ainsi le Corps de Libération, qui est physique, est fait de chair, mais pas de chair qui vient d’Adam, cet Adam, cet Adam pécheur qui est tombé, qui est lié à l’humanité présente. Rappelez-vous que cette humanité est tombée d’Eden, c’est-à-dire que cette humanité est tombée de cet état Edénique. Maintenant avec le processus de l’Alchimie nous créons à nouveau, nous naîssons de nouveau peu à peu.

Ainsi le Corps d’Or est le Corps Éthérique qui se forme avec les deux éthers supérieurs: l’éther lumineux et l’éther réflécteur. Ces deux éthers fabrique ce que nous appelons le Corps d’Or. Et ce Corps d’Or s’intègre au Corps de Libération, mais cet homme psychologique a besoin de plus de développement, il a besoin bien sûr d’une partie émotionnelle, donc à l’intérieur de ce Corps de Libération (dans la cinquième dimension) évolue et se crée (après la création du Corps d’Or, qui est le Corps Éthérique) ce que les occultistes et les ésotéristes appellent le Corps Astral Solaire.

Ce Corps Astral Solaire est appelé l’enfant d’or, ou l’enfant doré. Cet enfant d’or, ou enfant doré, est précisément notre Jésus-Christ particulier. Néanmoins, le Corps de Libération a aussi la même apparence ou les mêmes traits du Rabbin de Galilée, Jésus de Nazareth. C’est un corps qui se forme dans la quatrième dimension, mais ce Corps de Libération a besoin aussi, comme je l’ai dit, de la partie émotionnelle de celle-ci qui est supérieure. Ce (corps supérieur) a été expliqué dans le cours précédent relatif à la transfiguration du Bodhisattva.

Bien sûr, ce Corps de Libération a aussi besoin d’un mental. Rappelez-vous que je vous disais que nous sommes toujours diviser en trois aspects: le mental, l’émotionnel et physique. Alors quand nous commençons à lever le serpent du Corps Mental, ou si nous créons le Corps Mental Solaire (que dans la Théosophie est appelé manas inférieur), alors ce mental est absorbé dans ce Corps de Libération. Et c’est précisément ce qui arrive lorsque le serpent Kundalini du Corps Mental atteint une certaine vertèbre des vertèbres du Corps Mental, alors l’initié entre symboliquement, initiatiquement dans la Jerusalem Céleste. Cette Jerusalem Céleste est le monde mental, qui est ce que nous appelons le Devachan.

Donc, comme vous le voyez, l’homme psychologique naît peu à peu et son corps physique reçoit les différents attributs des corps qui naissent à l’intérieur de lui ou à l’intérieur d’elle à travers l’initiation. C’est donc un long processus, ce n’est pas un processus comme le pensent les fondamentalistes; Ils supposent qu’en élevant leur bras en l’air et en disant «Je crois en Jésus», ils naîssent automatiquement de nouveau, ignorant que c’est un travail alchimique très sérieux.

Comme le dit Paul de Tarse, «le premier Adam est le Soma Psuchikon», le corps de l’âme, ou le psychique, ou l’homme psychique qui doit naître; c’est le premier homme. Chaque fois que les fondamentalistes lisent la Bible, ils pensent que le premier homme se réfère à nous tous; non! Nous ne sommes pas le premier homme.

Le premier homme est cet être qui, dans le livre de la Genèse, a été créé le sixième jour. Lorsque vous étudiez le livre de la Kabbale, du Tarot ou de la Torah, vous trouverez que le nombre six est Geburah, en commençant par le bas de l’Arbre de Vie, en comptant de Malkuth, Yesod, Hod, Netzah, Tiphereth, Geburah. Geburah est appelé Buddhi en Sanskrit, le corps de l’âme, ou le corps de la Conscience. Donc, l’homme psychologique naît ici le sixième jour, parce que c’est un processus psychologique. Les gens ont de la difficulté à comprendre cela, parce que c’est un processus d’Alchimie, de transmutation, où le Tzalem, l’icône, l’image de Dieu fait une transforme dans différentes octaves dans la carcasse, à l’intérieur de l’œuf – «Car là où il y a de la carcasse, les aigles se rassembleront.» – Matthieu 24:27, 28. Donc, physiquement, nous sommes cet œuf, en d’autres termes, le corps physique que nous avons en ce moment est symbolisé comme un œuf dans lequel tous les éléments sont placés, et nous devons travailler avec eux pour que le poussin, ou nous dirons pour que Horus (l’âme-homme), qui est l’homme terrestre (Soma Psuchikon) puisse naître à l’intérieur.

Donc, quand cette image de Dieu est créée, quand tout l’âme-homme est fait, ceci est placé dans Eden, dans la quatrième dimension. C’est pourquoi quand vous investiguez en Samadhi et que vous entrez dans le Nirvana, vous découvrez que tous ces Maîtres ou initiés dans le Nirvana ont les quatre Corps de Gloire. Or, ici sur la terre, nous avons les quatre corps de péché. Ces quatre Corps de Péché sont:

  1. Le corps physique commun et ordinaire que nous avons
  2. Le corps vital commun et ordinaire que nous avons qui est la partie supérieure du corps physique
  3. Le Kama Rupa, qui est un corps émotionnel protoplasmique que nous utilisons quand nous allons au lit et voyageons dans le plan astral
  4. Le manas inférieur, qui est aussi le mental protoplasmique que nous utilisons

Donc le mental, l’émotion, le corps vital et le corps physique sont ce qu’on appelle dans l’ésotérisme les quatre Corps de Péché, au sein desquels, malheureusement, la Buddhata est piégée.

La Buddhata, l’essence avec laquelle nous pouvons élaborer la Bodhichitta, est engloutie dans ces corps protoplasmiques qui évoluent depuis le règne minéral, dans le règne végétal, dans le règne animal et atteingnent le sommet du règne animal intellectuel dans lequel nous sommes. Mais si nous ne développons pas l’image de Dieu, l’homme psychologique, ces corps protoplasmiques mécaniques involuent, retournent dans la matière, se désintègrent; cette involution est précisément ce que la bible appelle la Seconde Mort, qui est l’involution des quatre Corps de Péché. L’involution crée ou mieux dit dégénère les corps protoplasmiques dans ce que nous appelons les trois démons, ou entités qui travaillent en accord avec l’involution et qui attirent les lois de Klipoth.

Quand nous travaillons dans cette transformation appelée la deuxième naissance ou pour naître de nouveau, nous travaillons aussi avec la carcasse ou nos corps protoplasmiques, mais nous devons comprendre que nous faisons, comme nous l’expliquons ici, une Hypostase, quelque chose est créée derrière la carcasse, de l’intérieur de la coquille que nous voyons, mais cette deuxième naissance dont nous parlons est un long processus.

Ainsi, le premier homme est de la terre, c’est ce que Paul dit, le premier homme est de la terre, en d’autres termes, il est matière. Quand nous parlons de matière, nous ne parlons pas seulement de la matière physique; Il y a différents types de matière. La matière elle-même est mentale, mais bien sûr nous avons un mental, une matière qui est lunaire. Mais, la matière dont nous parlons ici est Solaire, immortel, parce que les corps électroniques solaires ne sont pas soumis à l’involution, ou à la mort; même le Corps de Libération qui est le corps physique que nous devons créer à l’intérieur, est soumis aux lois supérieures, est électronique, est Édénique, est fait de chair comme la chair que nous avons ici, mais n’appartient pas à ce monde tridimensionnel, mais il peut se matérialiser en lui. Si le Maître veut apparaître dans le monde physique, physiquement parlant, il ou elle utilise le Corps de Libération pour apparaître. Bien sûr, pendant cette transition ou transformation, le Maître utilise deux corps; le Corps de Péché que nous avons, qui est ce corps physique tridimensionnel qui naît à travers la fornication de nos parents et l’autre corps (le Corps de Libération) qui naît par la transformation de la libido.

La seule chose que nous devons comprendre et saisir ici est que lorsque nous parlons de l’initié, lorsque nous parlons du Maître qui a ces corps glorieux, cela n’a rien à voir avec la personnalité physique ici dans ce monde physique. Ici, dans ce monde physique, nous avons un nom donné par nos parents, nous utilisons notre nom de famille selon notre famille, mais qui est périssable, et n’a rien à voir avec ce dont nous parlons ici. En d’autres termes, cela ne signifie pas que l’homme terrestre ou pécheur qui apparaît dans le monde tridimensionnel va utiliser le Corps de Libération, parce que le Corps de Libération qui est montré dans l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem appartient à la Monade; C’est précisément le sens de ce symbole. La Monade utilise le Corps de Libération pour entrer dans la Jerusalem Céleste; ainsi, avec ce corps physique de libération à l’intérieur duquel se trouve le Corps Astral Solaire, le Corps Mental Solaire et même la volonté, l’initié peut entrer dans les mondes supérieurs, ou apparaître dans le monde tridimensionnel ou apparaître dans le monde astral, ou monde causal, et aller même dans l’Absolu. Comprenez que nous parlons ici du Maître, de l’initié.

Maintenant parlons de nous, l’homme pécheur. Nous sommes le dragon noir à sept têtes: la luxure, la cupidité, la gourmandise, la paresse, l’orgueil, etc. Ce dragon à sept têtes peut-il utiliser ces corps glorieux ou le Corps de Libération? Non!

Comprenez que c’est précisément dans le Chemin du Bodhisattva dans lequel nous (l’homme pécheur) devons travailler très fort pour utiliser le Corps de Libération. Oui, le Corps de Libération (le Svabhavikakaya) ne peut être utilisé que par la Bodhitchitta. Le Corps de Libération ne peut être utilisé par exemple par la cupidité, ni par l’orgueil, ni par l’envie; c’est un corps qui appartient réellement au Maître. Et tous ces grands corps de la Seconde Naissance, comme je l’ai dit, sont utilisés par l’initié, par le Maître. Mais cet initié, ce Maître (que nous désignons toujours dans l’Arbre de Vie comme Chesed), est l’Homme Réel, la septième Sephirah, l’Esprit. Le problème de comprendre cela réside dans le fait que nous pensons toujours physiquement, donc nous pensons que nous sommes les premiers, mais en réalité nous sommes les derniers, parce que le premier est Chesed, l’Esprit, et le dernier corps est le corps physique que nous avons.

C’est ainsi que nous devons comprendre que lorsque nous disons que nous utilisons le Corps de Libération, nous parlons de Chesed, c’est lui qui l’utilise, qui est notre Esprit. Mais maintenant, dans l’Hypostase, le Bodhisattva doit être uni avec la Bodhichitta pour que la Bodhichitta jouisse du Corps de Libération. Et c’est précisément une grande transformation. Permettez-moi de lire pour vous ce que Genèse 2: 1-7 énonce pour que vous compreniez mieux; Il s’agit du Soma Psuchikon ou de l’homme psychologique que nous avons déjà expliqué:

    «Ainsi le ciel et la terre furent achevés, et toute leur l’armée, et au septième jour Dieu mit fin à son œuvre qu’il avait faite, et il se reposa le septième jour de toute son oeuvre qu’il avait faite. Le septième jour, et le sanctifia, parce qu’il avait reposé de toute son œuvre que Dieu créa et fit. Puis, après cela, on explique que, quand cet homme a été créé, «il y eut un brouillard de la terre, et il arrosa toute la surface de la terre.» Et Iod- Hava Elohim forma l’homme de la poussière de la terre et souffla dans sa narine le souffle de vie, et l’homme est devenu une âme vivante.»

Lorsque vous trouvez le mot sol ou terre dans la Genèse, c’est littéralement Adamah en Hébreu, la sol. Alchimiquement, Kabbalistiquement, vous devez comprendre que ce corps physique devrait s’appeler Adamah. Parfois on l’appelle Adam, mais c’est réellement Adamah ou le sol, l’aspect matériel (la carcasse) au sein duquel nous prenons tous les éléments pour élaborer cette âme-homme qui est écrit dans le livre de la Genèse. Mais il est dit là que Dieu a fait cette âme-homme de la poussière de la terre (Adamah). Maintenant vous devez comprendre profondément l’élaboration de cet homme Edénique qui est écrit là est, ce que cela signifie prendre de la poussière les éléments pour faire cet homme Edénique; Comprenez que c’est un processus psychologique et long. Voici que cela s’explique après la création de tout de la Genèse; parce que c’est un travail psychologique et c’est au septième jour quand nous devons le faire.

Maintenant, quand nous parlons du septième jour, nous parlons de Binah. Rappelez-vous que selon les sept planètes, la Loi de l’Heptaparaparshinokh, la Lune est première, puis Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter et Saturne; ces sept planètes sont les planètes liées aux sept jours de la semaine. La septième planète est Saturne, qui est liée à samedi. Samedi, comme vous le savez par les kabbalistes, est saint; rappelez-vous «vous garderez le Sabbath saint.» Ce commandement dans cette déclaration est très clair, pour ceux qui ont atteint la deuxième naissance.

Une fois que vous avez créé tous ces éléments à l’intérieur de vous, qui sont les corps psychologiques, alors vous devez nettoyer ces corps, vous devez éliminer de votre nature tout ce qui est négatif, ce qui est animal, ce qui est bestial, tout ce qui appartient aux corps protoplasmiques. Et c’est précisément le processus qui est symboliquement expliqué dans les Évangiles Bibliques. Il est écrit là que le Fils de l’Homme est le Seigneur du Sabbath, et que le Bodhisattva, qui est réellement le Fils de l’Homme, accomplit ses œuvres le samedi; c’est comme cela qu’il est écrit dans les Évangiles.

Expliquons et comprenons pour approfondir ce travail psychologique que nous expliquons. Le thème de ce cours, le Chemin du Bodhisattva, stipule que «le Fils de l’Homme sort de l’Orient et brille jusqu’à l’Occident». Alchimiquement, psychologiquement, Kabbalistiquement parlant, vous savez que le Tzalem, l’image de Dieu (Christ) est dans l’énergie sexuelle Solaire, et que quand cette énergie s’élève dans la colonne vertébrale, c’est l’Orient. Donc, le début de la venue du Fils de l’Homme est le lever du Christ, le lever du soleil, la force Solaire qui monte dans la colonne vertébrale, qui est la Kundalini, c’est le début. Mais le Christ doit briller jusqu’à l’Occident. Qu’est-ce que l’Occident? Eh bien vous savez quand vous regardez à l’Occident, c’est quand le soleil se couche, disparaît. Donc nous, les Gnostiques, savons suivre ce soleil. Quand le soleil se couche à l’Occident, vous êtes dans les ténèbres, mais un vrai Gnostique va au-delà et suit ce soleil et trouve ce que nous appelons le soleil astral. Ce soleil astral est précisément le Christ Cosmique qui brille à l’Occident. C’est pourquoi dans les autres Écritures Gnostiques les Gnostiques disent: «N’attendez rien de l’Orient, mais de l’Occident. Cela signifie qu’à l’Occident, dans les mondes intérieurs, quand ce soleil disparaît et brille là dans la quatrième, la cinquième, la sixième, la septième dimension, c’est là que se trouvent les Maîtres auto-réalisés, les Maîtres qui ont accompli tout le travail psychologique, donc le soleil (Christ) se couche là, et brille dans leurs mondes intérieurs.

Nous devons donc aller plus loin (même vers l’Occident), autrement dit, au début, vous commencez à accomplir votre travail psychologique et alchimique à l’Orient, parce que nous sommes conscients de ce monde physique. Les gens viennent ici et écoutent la quatrième dimension, la cinquième dimension, six, sept dimensions et ils doivent l’imaginer. La seule dimension que nous sommes conscients, que nous pouvons toucher, est le monde en trois dimensions, cette dimension physique, qui est le début, l’Orient; Le soleil se lève ici grâce au travail alchimique et psychologique que nous devons accomplir. Ainsi, peu à peu, à travers la Chasteté, la Méditation et toute l’œuvre, le Soleil-Christ s’élève, et en s’élevant et en s’élevant, nous arrivons à la Seconde Naissance, qui est la création des quatre Corps de Gloire, qui appartiennent à des dimensions différentes, Ces dimensions que Jésus appelait le Royaume des Cieux. Le Royaume des Cieux est au-dessus de Malkuth ; si vous avez une image de l’Arbre de Vie, la Kabbale, vous trouverez le Royaume des Cieux au-dessus de Malkuth. Par conséquent, être un nouveau-né, ou deux fois né, c’est être capable de pénétrer dans tous les Sephiroth de l’Arbre de Vie.

Bien sûr, avec la Conscience, avec la Bouddhata (l’embryon d’âme), vous pouvez expérimenter le Royaume des Cieux. Il y a de nombreuses pratiques pour cela, mais être un citoyen de ces dimensions vous avez besoin de créer les quatre Corps de Gloire; vous devez créer l’homme terrestre, l’homme édénique, le Soma Psuchikon. Et avec l’aide du Fils de l’Homme, comme nous l’expliquons ici, nous entrons dans l’Occident, où le soleil se couche. Quand le soleil physique se couche vous allez dans le lit, vous allez au repos, mais vous continuez à travailler dans d’autres dimensions, votre corps physique est au repos, mais vous êtes à l’Occident, au-delà de ce coucher de soleil, c’est là que vous travaillez psychologiquement avec l’aide du Fils de l’Homme afin d’en extraire de la poussière de la terre la Vérité; cette vérité est embouteillée dans les corps protoplasmiques, c’est la Bouddhata, c’est l’essence, parce que la vérité est au delà du bien et du mal.

Nous avons notre propre bien et mal ici dans Klipoth; vous voyez, c’est de l’intérieur des corps protoplasmiques, de l’intérieur de tous ces egos, que la vérité émerge, de Klipoth. La vérité n’émerge pas comme la bête, mais quand vous la connaissez, la vérité émerge lorsque vous désintégrer la bête à travers l’Annihilation Bouddhique; la bête est formée par nos agrégats psychologiques qui ne peuvent pas s’unir au Corps de Libération. La bête est précisément le problème qui est formé à l’intérieur de celui que nous appelons le hasnamuss.

Lorsque vous atteignez la Seconde Naissance, mais que vous avez encore à l’intérieur de vous les corps protoplasmiques et l’ego. Il y a quelques Gnostiques qui déclarent que vous pouvez être en danger de devenir un hasnamuss, qui est un être à double polarité. Mais en réalité, chaque initié du passé, présent et futur sont toujours en ce danger, parce que, après que la Seconde Naissance est atteinte, vous avez encore vos corps protoplasmiques, votre ego. Pas la même quantité que vous avez eu au début, parce que vous devez éliminer certains éléments pour atteindre ces hauteurs, mais quand vous réalisez la Seconde Naissance vous avez toujours l’ego et les corps protoplasmiques. C’est ici que vous faites face à la situation de rester comme hasnamuss et en travaillant peu à peu, en éliminant ces éléments dans différents Mahamanvantaras ou réincarnations, et c’est ce que nous appelons le Chemin en Spirale. Nous allons dire que le Chemin en Spirale est le Chemin des Hasnamussen, parce qu’ils ont encore l’ego. Mais, le Chemin Direct est différent; ici, vous devez parvenir à l’élimination complète de l’ensemble de ces éléments protoplasmiques pour devenir, en effet, un Homme du Sabbath ou Septième jour.

Voilà pourquoi lorsque vous atteignez la Seconde Naissance, vous avez deux choix: continuer votre travail sur le Chemin Direct (la Voie Droite) ou le Chemin en Spirale. Ainsi, ce choix est juste pour ceux qui sont nés de nouveau. Un deux fois né a le choix d’éliminer cette bestialité de deux façons différentes: la voie lente ou la voie rapide; la Voie Droite est la plus rapide et la spirale est la plus lente. La Voie Droite ou la spirale est un choix, un choix de volonté.

Si vous choisissez de prendre le Chemin Direct, le Seigneur, le Christ Cosmique (Avalokiteshvara, Kuan-Yin, Chenrenzig) s’incarne en vous. Et c’est aussi quelque chose que les fondamentalistes ne comprennent pas. Ils ne comprenent pas que le Christ ne peut entrer dans les corps protoplasmiques (Corps de Péché). Pour recevoir cet élément cosmique (Christ) à l’intérieur de votre psyché, vous devez être né de nouveau, vous devez avoir l’homme psychologique à l’intérieur, la Bodhitchitta, créée, élaborée avec le Corps de Libération, le Soma Psuchikon, qui est ce que Paul de Tarse parlee dans 1 Corinthiens 15.

Alors, quand le Soma Psuchikon est créé, alors nous pouvons parler du Soma Pneumatikon. Ce Soma Pneumatikon, le pneuma, l’esprit, est précisément le Fils de l’Homme qui vient; il vient d’en haut et entre pour créer le Bodhisattva, pour travailler à l’intérieur de lui.

Maintenant, permettez-moi de vous lire où le Maître Jésus parle à ce sujet, qui est quand il parle à Nicodème, il dit: «Si un homme ne naît d’eau et de l’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.» Le Royaume de Dieu, ou le Royaume des Cieux, est ce que nous expliquons déjà ici (les Sephiroth supérieurs), et si vous n’avez pas créé le Soma Psuchikon à l’intérieur, vous ne pouvez pas entrer dans le Royaume de Dieu. Et comme vous le savez, dit-il, «Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit»; ainsi que tout ce qui est écrit dans la Bible que nous répétons plusieurs fois et ce qui est écrit dans de nombreux livres et qui est liée à la Seconde Naissance.

Et voilà ici, c’est quelque chose de très importante, après la longue explication que le Maître Jésus donne à Nicodème, il dit, «Et aucun homme n’est monté au ciel, sauf celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’Homme qui est dans les cieux ». Donc, en d’autres termes, ici, sur cette terre, personne ne peut aller au ciel, même si l’homme pécheur (avec des corps protoplasmiques) après être né de nouveau, après avoir créé tous ses corps solaires, s’il ne reçoit pas le Fils de l’Homme. En d’autres termes, Jésus parle ici de nous, qui avons ces éléments protoplasmiques que nous appelons la luxure, la colère, l’orgueil, l’avarice, l’envie, la gourmandise, la paresse, et toutes ces conneries psychologiques que nous avons en abondance.

Comprenez que nous voulons entrer dans le ciel, mais nous ne pouvons pas, parce que, malheureusement, nous sommes piégés à l’intérieur de ces éléments, mais chacun d’entre nous voulons aller avec eux dans le ciel. Eh bien, même si nous avons créé les corps internes (le Soma Psuchikon), ces éléments protoplasmiques pécheurs ne peuvent pas aller au ciel, mais seulement le Fils de l’Homme qui est dans le ciel. Ainsi, le Fils de l’Homme doit descendre en tant que sauveur dans ce Psuchikon-homme pour le faire. Voilà pourquoi Jésus a dit: «Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut que le Fils de l’Homme soit élevé.» Rappelez-vous que là où Jésus explique à Nicodème qu’il doit naître de nouveau, Jésus dit après (après que vous êtes né de nouveau) que vous devez élever le Fils de l’Homme à l’intérieur de vous.

La levée du Fils de l’Homme à l’intérieur est aussi un processus d’Alchimie, un processus, une transformation, dans laquelle nous devons assimiler le Seigneur (le Christ Cosmique) peu à peu. Ce processus est ce que nous expliquons ici, que nous appelons les Initiations Vénuste.

Voilà pourquoi, après cela Jésus a déclaré: «Que quiconque croit en lui (le Fils de l’Homme) ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.» En d’autres termes, nous devons travailler avec le Fils de l’Homme, psychologiquement, dans tous nos corps, en commençant par le Corps de Libération, le Corps Astral Solaire, Corps Mental Solaire, le Corps Causal Solaire, et tous les corps que nous avons créé, ou après être né de nouveau.

    «Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique (le Logos Solaire) pour que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.»

Donc, le Fils de Dieu est le Christ Cosmique, et si vous l’assimilez (en tant que Soma Pneumatikon dans le Soma Psuchikon), bien sûr, vous entrerez dans ces royaumes de l’Arbre de Vie, vous, vous la Conscience qui est en train d’écouter en ce moment.

Je répète encore une fois pour expliquer: C’est l’Être Intérieur, la Monade d’un deux fois né, qui a les corps solaires et même le Corps de Libération. Nous créons les Corps de Gloire avec le travail alchimique que nous effectuons ici, mais, si nous voulons partager cela, si nous voulons profiter de cette belle chose qui appartient à notre Esprit, alors nous devons suivre le Chemin du Fils de l’Homme, le Chemin du Bodhisattva, nous devons incarner cet élément cosmique que la bible appelle le Fils de Dieu, qui, dans l’Arbre de Vie est Chokmah (sagesse); c’est un processus de transformation, et c’est en faisant cela que nous acquérons la vie éternelle. Bien sûr, cette vie éternelle est obtenue avec la résurrection, mais ne nous laissons pas aller dans cela maintenant, parce que nous expliquons seulement l’Hypostase de l’homme; peu à peu dans les différentes étapes vous allez comprendre tout cela.

    «Car Dieu n’a pas envoyé son fils (en tant que le Fils de l’Homme) dans le monde pour condamner le monde, mais que le monde à travers lui puisse être sauvé.»

Le monde, bien sûr, que nous lisons ici est le Soma Psuchikon, l’homme psychologique qui est créé, qui est alchimiquement élaboré; car ce monde n’est pas quelqu’un qui croit en ce qui est écrit dans la Bible. Bien sûr, vous pouvez accepter ou croire ce qui est écrit, car c’est beau, mais pour élaborer alchimiquement cela, pour que vous atteingner ce niveau et recevoir le Fils de Dieu, vous devez l’atteindre alchimiquement. Ensuite, les déclarations antérieures, Jésus vient et dit: «Car celui qui (avec ses corps protoplasmiques) fait le mal haït la lumière, et ne vient à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées.»

Donc, comme vous voyez quand, Gnostiquement parlant, nous parlons de ce processus psychologique et alchimique, c’est un processus dans lequel nous travaillons avec la force sexuelle, parce que «comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut que le Fils homme soit élevé.» Par conséquent, vous devez investiguer sur ce qu’est le serpent que Moïse éleva dans le désert.

Le serpent est un symbole de l’Alchimie. Le serpent est le serpent de bronze (décrit dans le livre des Nombres). Le bronze est l’union de deux métaux, l’étain et le cuivre; l’étain est masculin et le cuivre est féminin. L’union de ces deux métaux, alchimiquement parlant, fait le serpent de bronze, ainsi (Homme-Femme) était cet alliage avec lequel Moïse a travaillé dans le désert. Donc, recevoir le Fils de l’Homme c’est travailler alchimiquement comme Moïse dans le désert.

Donc, ici, nous sommes en effet en train de clarifier les aspects kabbalistiques, ésotériques, psychologiques de ce processus de transformation ou Hypostase qui se produit dans le Chemin du Bodhisattva au moyen du développement de cet homme psychologique (Soma Psuchikon) et en extrayant à partir de la poussière de la terre (qui est la carcasse, les corps protoplasmiques) les éléments psychologiques dont nous avons besoin afin de profiter du Corps de Libération. Voilà comment nous avons, bien sûr, peu à peu, accès au Corps de Libération, parce que c’est précisément ce que Dieu veut donner à son fils, qui est malheureusement embouteillée dans le péché, dans les quatre Corps de Péché. Notre propre Monade individuelle particulière veut nous faire profiter le Corps Édénique de Libération, mais si nous restons avec les défauts, les vices dans ce monde physique et que nous sommes paresseux, et nous n’annihilons pas ces éléments, nous ne pourrons jamais apprécier le Corps de Libération, nous ne pourrons jamais atteindre l’entrée triomphale dans la Jerusalem Céleste.

Voici, il y a deux Jerusalems: la céleste et la terrestre. Précisément, cela apporte dans mon mental quelque chose que je lisais lié aux deux femmes, qui, en relation avec la Kabbale sont le symbole des deux Jerusalems.

Le nom d’Abraham provient de racines Sémitiques, et signifie «le Père divin est exalté.» – Ab, «Père», et ram, raham, «Exalté». Abraham est donc le symbole créateur de la Monade que, à traveur Yesod a deux générations, ou deux enfants; Abraham avait Ismaël et Isaac, seulement deux enfants.

Galates 4: 22-28:

    «Car il est écrit, qu’Abraham eut deux fils, l’un de la servante, l’autre d’une femme libre. Mais celui qui était de la servante est né selon la chair (la protoplasmique). Mais celui de la femme libre était selon la promesse. De telles choses sont une allégorie: car ce sont les deux alliances, l’une du Mont Sinaï, enfantant pour la servitude, qui est Agar. Car cette Agar est le Mont Sinaï en Arabie, et elle correspond à la Jérusalem actuelle, et est dans la servitude avec ses enfants (en Malkuth, le monde physique). Mais la Jérusalem qui est en haut (la Jerusalem Céleste) est libre, qui est la mère de nous tous (qui transmutons la libido). Car il est écrit: Réjouis-toi, stérile qui n’a pas enfanté, éclate en sanglot et pleure, toi qui ne travaille pas: car la désolée (la femme en Malkuth ) a beaucoup plus d’enfants que celle (Shechinah, la Mère Divine Kundalini) qui a un mari (le Saint-Esprit). Maintenant nous, frères, comme Isaac (le Fils de l’Homme) était, sont les enfants de la promesse.»

Donc, Sara, ou Sarai, la Divine Princesse Kundalini, est celle qui reçoit la promesse, en d’autres termes, celle qui reçoit l’image de Dieu.

Donc, en d’autres termes, c’est le processus de création de Dieu, ou deux alliances dans lesquelles Dieu crée de la même façon, à partir du même véhicule, qui est Yesod, les organes sexuels. Le premier est précisément celui à travers lequel tous les êtres sont nés de Agar, car cette Agar est le Mont Sinaï en Arabie, l’Egypte, qui est Malkuth, et nous sommes tous les enfants de Agar. Mais nous avons la possibilité de devenir comme Isaac, des enfants de la promesse; c’est en transmutant le Tzalem, l’icône, l’image de Dieu à l’intérieur. Et voilà comment nous devons comprendre la différence entre les deux générations: la génération physique, qui est la fornication, qui est cette génération à travers laquelle tout le monde est en train de naître, et l’autre qui est la génération initiatique.

La génération initiatique ne signifie pas que parce que vous appartenez à telle ou telle religion que vous allez aller et devenir un enfant comme Isaac, fils d’Abraham selon la promesse, non! Comprenez que c’est une transmutation sexuelle que vous devez effectuer. Voilà pourquoi, lorsque vous lisez dans la Bible au sujet de la promesse, vous y trouverez qu’il y a un pacte, le pacte de la circoncision, qui est un symbole sexuel pour expliquer ce mystère d’une manière kabbalistique cachée.

Donc, de toute façon, les deux générations élaborent deux formes différentes de raisonnement, c’est quelque chose que vous devez comprendre et saisir très bien maintenant. Nous raisonnons, mais nous avons un raisonnement subjectif. Qu’est-ce que subjectif? Subjectif est celui qui est en bas, sub. Et ce que nous trouvons en bas selon l’Arbre de Vie, la Kabbale, est Malkuth. Ce corps, corps physique qui est Malkuth, reçoit des impressions à travers les oreilles, les yeux, le nez, la bouche, le toucher, cinq sens, et à travers les informations que nous recevons à travers les cinq sens du corps physique, nous élaborons des concepts, nous raisonnons, mais c’est un raisonnement subjectif. Et ce raisonnement subjectif appartient au mental protoplasmique que tout le monde a. Vous trouvez que cette civilisation actuelle est constituée sur la base de ce raisonnement subjectif, de ce monde en trois dimensions. Donc, avec les cinq sens, nous pouvons seulement saisir la longueur, la largeur et la hauteur, les trois dimensions. Au-delà des cinq sens, il y a beaucoup d’inventions qui peuvent effectuer des investigations et voir la quatrième dimension, comme l’appareil photo Kirlian, mais sans lui, et seulement avec les cinq sens, nous ne pouvons pas aller au-delà de la troisième dimension. Voilà pourquoi lorsque nous parlons de la quatrième, la cinquième et d’autres dimensions liées à l’Arbre de Vie, nous devons utiliser beaucoup de symboles pour que vous compreniez avec votre raisonnement subjectif. La science tridimensionelle, la science actuelle, est la science subjective liée au raisonnement subjectif. Quand nous disons «science actuelle», nous parlons de la science matérialiste, pas cette science du Gnosticisme.

Cette science du Gnosticisme est basée sur un raisonnement objectif. En d’autres termes, quand nous commençons à travailler dans le travail psychologique que nous expliquons ici, nous développons un raisonnement objectif, et par objectif nous nous référons à la partie supérieure de l’Arbre de Vie, la septième, sixième, cinquième, quatrième dimensions dans lesquelles nous trouvons d’autres éléments. Mais pour y pénétrer, nous devons développer d’autres sens. Et ces sens sont précisément liés à l’homme psychologique que nous devons développer.

Comme l’homme ordinaire ici, dans ce monde physique, voit avec ses yeux, entend avec ses oreilles, sens les odeurs avec son nez et etc, de même, l’homme psychologique utilise également ces sens. Mais, non seulement il utilise les cinq sens, mais de plus, il utilise sept autres sens, qui, dans l’ésotérisme ou l’occultisme est beaucoup discuté; ceux-ci sont liés aux sept chakras. Mais bien sûr, les sept chakras, ou les sept églises au sujet desquels le livre de l’Apocalypse nous parle, doivent être dévéloppés en annihilant les éléments psychologiques bestiales qui sont à l’intérieur de nous. La Bouddhata, l’essence, peut profiter de ces pouvoirs en éliminant les egos ou en prononçant des mantras, même avant de créer les Corps de Gloire, ou l’homme psychologique, Soma Psuchikon à l’intérieur. Indiscutablement, dans l’homme psychologique, tous les sens sont complètement éveillés par le biais de l’extraction de la psyché qui est embouteillée dans la matière protoplasmique, qui est subjective à travers l’évolution et l’involution dans ce monde mécanique.

Il est important de souligner que les hommes psychologiques ne sont pas soumis à l’évolution ni à l’involution; ils sont au-delà de ces lois, ils appartiennent à d’autres lois. Ils sont capables de pénétrer dans les Sephiroth plus élevé de l’Arbre de Vie : la quatrième dimension, la cinquième dimension, les sixième et septième, et toutes les dimensions, parce que nous constatons que chaque dimension est multidimensionnelle, est multiple. Ainsi, vous pouvez y pénétrer avec vos sens psychologiques, et alors sur la base de ces sens psychologiques que les gens appellent clairvoyance, clairaudience, télépathie, intuition, qui sont développés à 100%, l’homme psychologique, la Bodhichitta développe le raisonnement objectif. Précisément, c’est la raison pour laquelle il est très difficile d’apporter de l’information, la sagesse, la connaissance, la Gnose, en utilisant votre raisonnement objectif et de l’expliquer à des gens qui ont un raisonnement subjectif. Il est naturel que les gens au raisonnement subjectif sont sceptiques et certains d’entre eux croient seulement.

Donc, lié à ce sujet du raisonnement objectif, lorsque Jésus entre dans la Jerusalem Céleste, ou comme il est écrit dans les Évangiles, quand il entre dans Jérusalem et est reçu avec les feuilles de palmiers, les branches et les multitudes en pleurs, lui disant: «Hosanna au Fils de David! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur; Hosanna au plus haut.» Bien sûr, c’est un symbole de l’initié pénétrant consciemment dans les mondes supérieurs avec le Corps de Libération. En d’autres termes, le Fils de Dieu, le Christ, est parfaitement intégré à la Bodhichitta; c’est ce qu’on appelle Hypostase. Ainsi, le Fils de Dieu, le Bodhisattva, monte sur un âne et un ânon, le petit d’une ânesse, comme vous lisez dans la Bible; vous trouverez dans Matthieu 21.

Maintenant, clarifions ce symbole. C’est un symbole du raisonnement subjectif que nous avons dans ce monde tridimensionnel. Ainsi, en observant les corps protoplasmiques et le raisonnement subjectif, nous découvrons qu’il y a deux types ou deux niveaux de personnes liées à ce raisonnement subjectif. Les premiers sont appelés les intellectuels qui raisonnent beaucoup et qui utilisent le mental sensuel (ou sensoriel), et les autres sont appelés les croyants, ceux qui utilisent ce mental protoplasmique, mais pas fondées dans ce que les cinq sens les informent, mais seulement dans des dogmes, des croyances, quelque chose qu’ils lisent, mais qu’ils ne peuvent pas prouver, parce qu’ils n’ont pas de corps solaires internes ou Soma Psuchikon, par conséquent, ils n’ont pas accès à un raisonnement objectif. Dans la Bible, ceux liés au (dogmes et croyances) centre émotionnel sont appelés Pharisiens, et les autres sont appelés Sadducéens, qui sont liés au centre intellectuel.

Le Maître Jésus dit: «Prenez garde et méfiez-vous du levain (levure) des Pharisiens et des Sadducéens.» Bien sûr, quand vous lisez ceci, vous vous demandez, «Qu’est-ce que cette levure ou ce levain?» Ce sont les éléments que les gens qui cuire le pain utilisent pour rendre le pain énorme. Ils utilisent la levure pour gonfler le pain. Rappelez-vous que le pain («Léhem» en Hébreu) est un symbole de la sagesse. Voilà pourquoi Jésus de Nazareth, le Christ, est né à Bethléem, «la maison du pain», la maison de la sagesse. Alors les Pharisiens et les Sadducéens, car ils ne comprennent pas, ils ne comprennent pas les Ecritures, ils ne peuvent pas pénétrer dans les mondes supérieurs pour analyser ce que cette Ecriture dit en relation avec le chemin initiatique, ils lisent les écritures seulement littéralement, et, évidemment, conformément à leurs croyances, conformément à leurs habitudes, les coutumes, les traditions, ils interprètent ce que Jésus a écrit conformément à leur mental. En d’autres termes, ils ont mis du levain différent, de la levure différente, et font des pains (doctrines) différents. Justement, voilà pourquoi vous trouvez dans le monde du mental, dans le monde mental, différentes sectes religieuses, car avec un verset de l’Evangile, vous pouvez faire une nouvelle secte.

Les Pharisiens et les Sadducéens étudient le Christianisme et ont fondé de nombreuses sectes du Christianisme; étonnament, ils utilisent le même livre (la Bible), mais ils se contredisent, et ils suivent une direction différente. La même chose avec le Bouddhisme, les différentes sectes du Bouddhisme, différentes sectes du Judaïsme, et tout le monde interprète avec leur raisonnement subjectif et se battent entre eux, et bien sûr si les sectes du Christianisme se battent entre eux, les sectes du Bouddhisme se battent entre eux, et le judaïsme parmi eux-mêmes, et l’Hindouisme entre eux, évidemment ces adeptes se battent entre autres religions. Voilà pourquoi nous avons ou nous vivons dans ce que nous appelons une «confusion des langues.» La confusion des langues appartient seulement à ceux qui ont un raisonnement subjectif, à ceux qui sont incapables de pénétrer dans les mondes internes. Ainsi, ils se battent entre eux, et chacun d’eux conformément à leurs croyances et dogmes font leur propre levain et mettent leur propre levain et font du pain différent, et ensuite, ils vous l’offrent, et disent «ceci est le pain de la sagesse, mangez-le». Nonobstant, il est écrit que nous devons manger du pain sans levain. Ce pain sans levain vient à vous seulement lorsque vous éveillez vos sens, un pur pain de la sagesse de Dieu, ce qu’on appelle la Kabbale (de Kabel) recevoir la pure sagesse (Chokmah-Christ).

Cependant, si vous parlez avec un Sadducéen intellectuel qui lit la Bible littéralement, vous voyez qu’il ne met pas son cœur dans la bible, il vous contredit juste; ces personnes deviennent sceptiques, peuvent devenir athées, et peut vous dire que tout ce qui est écrit dans la Bible est juste une blague, un livre écrit par des gens qui ne savent pas comment écrire car cette déclaration biblique contredit cette autre, ce qui contredit avec cette autre, et ainsi de suite. Ainsi, ils finissent par dire que la Bible est juste de la fiction comme tout autre livre sacré. En d’autres termes, ils finissent en pensant que les Écritures sont juste une invention de personnes dans les temps anciens qui (disent-ils) étaient stupides, superstitieux, et qui créent de nouvelles croyances, car ils croyaient que le soleil était un Dieu, et qu’ils faisaient des symboles de Dieu de différentes manières, avec des visages différents, etc. et 18.000 théories du genre à travers lesquelles les Sadducéens expliquent leurs sophismes. Si vous voulez en savoir plus, observez National Geographic à la télévision, et voyez comment ces Sadducéens expliquent ces choses avec beaucoup de détails subjectifs. En utilisant le raisonnement subjectif, tout le monde peut parler et rire de tout. Que pouvez-vous faire? Voilà comment sont les Sadducéens: ils ignorent complètement les vérités supérieures, la science supérieure.

Bien sûr, en ces temps, la science se développe, mais c’est la science subjective basée sur les cinq sens. Et voilà pourquoi le Bodhisattva met toujours en garde ses disciples: «Gardez-vous avec soin du levain (levure) des Pharisiens et des Sadducéens,» parce qu’avec leur levure ils font un gâchis de la doctrine et confondent les gens. Voilà pourquoi nous insistons toujours: suivez votre propre Être, éveillez vos sens, et recevez le vrai pain de sagesse à travers la Méditation sans aucun type de levure. Parce que la plupart de la levure que nous trouvons est liée aux traditions, aux règles qui sont très fortement implantées. Les Pharisiens déclarent, «si vous ne suivez pas ces règles, vous êtes mauvais, vous pourriez aller en enfer», ou quel que soit le type de sort subjectif, etc.

Donc, le Bodhisattva, au lieu de s’identifier à ces deux mental (Pharisiens et Sadducéens, croyants et sceptiques), ce qu’il fait c’est utiliser son mental, il contrôle son mental, il travaille sa Bodhitchitta. Voilà pourquoi Jésus monte l’animal lors du passage pour entrer à Jérusalem, dans le monde du mental, qui est le monde du Bouddha, parce que, pour être illuminé vous devez contrôler complètement votre mental, non seulement le Mental Solaire, mais aussi les ânes, l’âne et le ânon qui est écrit dans les Évangiles.

Permettez-moi de lire ce que l’Evangile dit à ce sujet, comme il est écrit dans Matthieu 21: 1,2:


    «Et quand ils s’approchaient de Jérusalem, et furent arrivés à Bethphage, vers le Mont des Oliviers, Jésus envoya deux disciples, leur disant: Allez au village qui est devant vous, et vous trouverez aussitôt une ânesse attachée, et un ânon avec elle; détachez-les, et amenez-les-moi.»

Ainsi, vous voyez une âne et un ânon. Vous pouvez appliquer l’ânesse aux Sadducéens et l’ânon aux Pharisiens; cela n’a pas d’importance, puisque les deux sont des animaux tenaces. «Apportez-les-moi», en d’autres termes, il dit, si vous êtes un disciple du Seigneur (Christ, Avalokiteshvara, Kuan-Yin, Chenrenzig) si vous travaillez dans le Chemin du Bodhisattva, vous devez apporter les mental bestiaux à votre Seigneur, le Bodhisattva, ditent à votre Seigneur, «Montez-les Seigneur, ici je vous apporte mon mental qui est appelé mental sensuel (l’ânesse) qui se nourrit avec les cinq sens, et voici mon mental intermédiaire (l’ânon) qui se nourrit de croyances. J’ai trop d’informations, je lis la bible, je lis la Bhagavad-Gita, je lis le Coran, je lis les écritures du Bouddha, j’ai beaucoup d’informations dans mon mental et je crois en lui, mais s’il vous plaît utilisez cette information et dites-moi ce que ça veut dire. Je veux entrer dans la Jerusalem Céleste non pas comme un croyant, mais comme quelqu’un qui comprend ce qui est écrit, et qui comprend la sagesse.» Voilà pourquoi les disciples de Jésus, qui sont les Bodhisattvas, amènent ces animaux tenaces au Fils de l’Homme, au Christ Cosmique, et ainsi, le Seigneur s’assis sur eux avec le Corps de Libération, parce que le Corps de Libération (qui est physique) est lié, comme nous vous l’avons dit, au Corps Astral, qui est lié à des émotions supérieures, et qui est la contrepartie des Pharisiens.

Nous devons annihiler le Pharisien intérieur. Vous voyez le mot Pharisien vient de «Parsi», de la Perse. C’est en Perse que nous trouvons les adorateurs de Zoroastre, les Zoroastriens, qui adorent le feu; Dieu est feu, comme il est écrit. Donc, si vous êtes Persan, Zoroastrien, vous adorez le feu, vous êtes un Persan, un Parsi, un Pharisien. Donc, toute personne qui adorent Dieu en tant que feu, est un Pharisien, est un Persan, un Parsi. Mais il ne suffit pas d’adorer Dieu de cette façon, il est important, il est nécessaire de comprendre cela, et développer cela à l’intérieur, mais juste rester comme croyant est une erreur. Nous devons élaborer cela, et c’est précisément l’un des ânesses ou des ânes. Voilà pourquoi dans le Gnosticisme, nous affirmons que la connaissance est un processus dans lequel nous rendons Conscient ce que nous croyons; la connaissance est un processus de la psyché, de la Conscience.

Croyez-vous à quelque chose? Ok, méditez cela et découvrez cela à l’intérieur de vous et dans l’univers. Homme, connais-toi toi-même! Parce que tout ce qui est écrit dans différents livres est la sagesse, mais vous devez découvrir cela à l’intérieur; si vous ne découvrirez pas cela à l’intérieur de vous, vous ne découvrirez pas cela, à l’extérieur de vous. Et bien sûr, nous avons beaucoup de Pharisiens à l’intérieur, surtout quand nous avons lu beaucoup de livres ésotériques, et que nous croyons en eux; c’est bien, c’est le début, croire, mais il faut aller au-delà. Et bien sûr, nous avons l’autre ânon ou âne ou ânesse, c’est précisément l’intellectualisme. Ce mental qui croit seulement ce qu’il peut capturer à travers ses cinq sens, le mental sensuel. Le Seigneur doit contrôler ces deux mental, le Pharisien et le Sadducéen, et les transformer, les rendre complètement un corps libéré. En d’autres termes, nous devons atteindre le niveau dans lequel nous expérimentons tous ce que nous lisons, tout ce que nous croyons, à l’intérieur, afin d’entrer dans la Jerusalem Céleste. Et alors les multitudes d’initiés diront: «Hosanna, Hosanna au plus haut.» Oui, Hosanna au plus haut, dans les dimensions supérieures, car là vous entrez comme un Bouddha.

Donc, comprenez-vous ce qu’est d’être illuminé, être un Bouddha? Voilà pourquoi, dans Netzach, dans le niveau Hypostase, dont nous discutons ici, Netzach est le niveau dans lequel vous recevez le titre de Bouddha. Dans la quatrième initiation des Mystères Majeurs, lorsque vous créez le Mental Solaire, votre Être intérieur reçoit le titre de Bouddha. Mais devenir un Bouddha illuminé dans tous les Sephiroth de l’Arbre de Vie? C’est un travail dur. Et tel est précisément le symbole de Jésus dans Jerusalem. Voilà ce qu’il a enseigné dans Matthieu 21. Donc, quand vous lisez toutes les Évangiles, et tous les versets et les chapitres avant et après cette Hypostase, ce qu’il a enseigné est ceci: Vous devez faire la même chose, vous devez entrer dans la Jerusalem Céleste, et pour cela vous devez recevoir l’aide du Pneumatikon, qui est le Fils de Dieu qui vient après la création du Soma Psuchikon, le corps psychique.

Donc, ce n’est pas que le Soma Pneumatikon (l’image du Christ, l’Esprit de Dieu) viendra là maintenant, comme le pensent les fondamentalistes, juste en levant le bras en l’air en disant: «Je crois en Jésus», et le Pneumatikon, cet homme céleste supérieur, le Fils de l’Homme, entrera en vous, sans avoir aucun homme psychologique ou Soma Psuchikon en vous. Car, ce que vous avez sont les corps protoplasmiques (ou Corps de Péché), vous avez seulement l’ânnesse et l’ânon; oui, comment allez-vous recevoir le Pneumatikon ou corps spirituel juste comme ça? Comprenez qu’en premier vient le processus de la nouvelle naissance, alchimiquement parlant, une première chose, ce qui est naturel est ce que dit Paul, puis le spirituel. Malheureusement, la Bible est traduite dans de nombreuses façons, et ils traduit Soma Psuchikon comme «corps naturel», mais la traduction réelle est «corps-image psychique.» Donc, d’abord le corps-image psychique, le Soma Psuchikon, puis le Pneumatikon, le Fils de l’Homme.

C’est un processus de développement qui commence ici et maintenant en travaillant alchimiquement et psychologiquement à l’intérieur de vous; ce n’est pas en suivant une secte ou une croyance que vous allez effectuer cette Hypostase. Vous devez travailler avec vos trois cerveaux: votre cerveau émotionnel, votre cerveau mental, et votre cerveau moteur/instinctif/sexuel. Si vous êtes célibataire, vous pouvez le faire, mais jusqu’à un certain niveau, ensuite, vous devez aller et devez partager les trois cerveaux dans le couple, parce que pour créer les corps internes: le Corps de Libération, le Corps Astral, le Corps Mental, le Corps Causal, etc., vous avez besoin de la coopération des deux polarités, Adam et Eve; personne ne en étant célibataire ne peut naître de nouveau, vous pouvez seulement avancer dans le développement de la Bodhitchitta qui vous préparera à aller de l’avant pour le Bodhisattva.

Voilà précisément ce qui se passait dans le passé. Le collège des initiés exigeaient que les néophytes éveillent leur Conscience, annihilent leurs défauts, vices, pour entrer dans le Chemin du Bodhisattva avec un grand pourcentage de Bodhichitta déjà développée. Mais maintenant, nous délivrons la connaissance sans une telle exigence; comme vous le savez, personne n’a la Bodhichitta, mais nous sommes dans les temps de la fin, et nous devons accélérer et travailler avec ce Dharma; voilà pourquoi la connaissance, le chemin, est expliqué pour vous permettre de comprendre que ce n’est pas une question de croire ou de lire des livres: c’est une question de travail en vous-même.

Bien sûr, en ce moment beaucoup de couples, de nombreux couples Gnostiques mariés, commencent à travailler avec l’Alchimie Sexuelle, tandis que la Bodhitchitta n’est pas encore développée à l’intérieur d’eux, mais nous devons la développer, parce que nous sommes dans les temps de la fin. Comprenez que vous devez développer la Bodhitchitta, et cela se fait en annihilant tous ces éléments bestiaux que nous avons à l’intérieur, qui sont nos défauts psychologiques, qui sont négatifs, qui sont bestiaux, pour entrer triomphalement dans la Jerusalem Céleste. Ainsi, c’est précisément ce que nous devons comprendre par l’Hypostase du Bodhisattva, ou le Christ dans la Bodhichitta, au moyen du travail psychologique que nous expliquons ici.

Ce n’est pas comme les fondamentalistes disent, «juste une question de croire.» Voilà pourquoi quand les Pharisiens et les Sadducéens vont voir Jean-Baptiste, dans l’Évangile de Jean (qui est l’Evangile lié à Netzach, l’aigle), ils demandent: «Qui êtes-vous? Etes-vous le Christ?» Ils demandent directement à la Bodhitchitta. La Bodhichitta comme vous le savez est le Corps de Libération, et répond: «Non, Je ne suis pas le Christ.» Car le Bodhisattva, le Fils de l’Homme est là-haut dans le ciel.

«Etes-vous Élie, ou Elijah?» En d’autres termes, «Etes-vous Eliao, Elios, le Logos Solaire?» Non! Néanmoins, l’âme-corps, le Soma Psuchikon a été créé avec l’énergie Solaire. «Je ne suis pas Élie, Elijah, ou Eliao.»

«Etes-vous le prophète?» Le prophète est Chesed, l’Esprit, mais la Bodhichitta, liée à ces quatre Corps de Gloire, dit: «Non, Je ne suis pas le prophète.»

Et alors les Pharisiens et les Sadducéens sont confus et disent: «Eh bien pourquoi prêchez-vous et baptisez-vous alors  si vous n’êtes pas le Christ, si vous n’êtes pas le Messie, ni le prophète, ni Élie, qui êtes-vous? Dites-nous pour retourner et dire à ceux qui nous ont envoyés pour vous poser cette question. Qui êtes-vous?» Et alors Jean-Baptiste a répondu: «Eh bien (vous vous identifiez au mental) l’homme terrestre, et «Il a dit, Je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez le Chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe.» Celui-là est la Bodhitchitta.

La Bodhichitta élabore, en prenant la vérité de son bien et mal, de ses défauts, vices; voilà comment elle élabore la connaissance avec l’aide du Seigneur. Donc, quand ils demandent qui êtes-vous? Il dit: «Je suis la Bodhichitta; Je suis la voix de celui, le petit Iao. Parce que le Grand Iao est là-haut dans le ciel, le petit Iao ou Eliao est l’homme terrestre. La voix de celui qui prêche dans le désert, comme le prophète Isaïe a écrit à ce sujet.» «Mais il y a un au milieu de vous», dit-il «que vous ne connaissez pas, il est, celui qui vient après moi est avant moi, je ne suis pas digne de délier les lassets de ses chaussures.» Et celui-là, bien sûr, est le Seigneur, est le Christ à l’intérieur de vous, et avec qui vous pouvez travailler pour devenir un Bodhisattva. Et voilà pourquoi Jean-Baptiste dit: «Il doit grandir, mais je dois diminuer.» – Jean 3:30 Or, cela est à l’intérieur de vous.

Ainsi, quand vous comprenez cette Hypostase, vous travaillez à l’intérieur, par conséquent, le Seigneur grandit et l’homme terrestre diminue à l’intérieur de vous; parce que le Seigneur, le Bodhisattva, le Fils de l’Homme, utilise la Bodhichitta pour expliquer que celui qui doit ressusciter d’entre les morts est la Bodhitchitta. Mais, l’union du Bodhisattva avec la Bodhitchitta est un mélange qui est expliqué de nombreuses manières par les anciens Gnostiques. C’est l’Hypostase du céleste avec le terrestre, ou du divin et de l’humain, qui est le Fils de l’Homme.

Questions et Réponses

Question: Pouvez-vous expliquer au sujet des sept corps?

Réponse: Les sept corps sont ces corps qui constituent l’homme véritable. Conformément à l’Arbre de Vie, ces sept corps sont l’Esprit (Chesed), la Conscience (Geburah), la Volonté (Tiphereth), le Mental (Netzach), l’Émotion (Hod, qui est aussi appelé Corps Astral), puis le Corps Éthérique qui est appelé Yesod, et le corps physique qui est Malkuth ; ce sont les sept corps de l’homme véritable. Ainsi, pour être un homme véritable, vous devez avoir ces sept corps créés à l’intérieur.

Question: Et vous avez dit quelque chose au sujet de la compréhension de chaque niveau de ces sept corps, donc chacun de ces corps devrait-il comprendre différemment?

Réponse: Eh bien, chaque corps appartient à une autre dimension, mais la Conscience, votre Conscience est à l’intérieur de chacun d’eux. Voilà pourquoi la chose entière reçoit le nom de Soma Psuchikon, c’est l’homme psychologique tout entier créé à l’intérieur. Dans ce Soma Psuchikon, qui est en réalité le Corps de Libération (qui est physique, mais appartient à la quatrième dimension, à l’Eden), à l’intérieur de cela se trouve le corps d’or, qui est les deux éthers supérieurs: l’éther lumineux et réflécteur à l’intérieur ; ceux-ci font un autre homme, immortel, corps physique, et à l’intérieur de cela se trouve l’émotion supérieure et l’intellect supérieur, qui élabore le raisonnement objectif sous la direction de la volonté et de la concience de l’Esprit.

Question: Vous avez dit l’un d’entre eux était le témoin, l’âme, je veux dire, l’un d’entre eux est….

Réponse: Un de ces corps? Le Soma Psuchikon; Soma est le corps en Grec. Psuchikon signifie corps image. Êtes-vous familier avec l’Arbre de Vie? Dans cette école, vous pouvez avoir une esquisse de cette Arbre de Vie, et donc commencer à étudier. Parce que quand vous commencez à étudier le Christianisme qui est enracinée dans le Judaïsme, il faut savoir que le Judaïsme est enraciné dans l’Arbre de Vie, qui est la Kabbale ; tout dans la bible est kabbalistique. Et pour le comprendre, il faut connaître l’Arbre de Vie, qui est écrit dans le livre de la Genèse, où l’Arbre de Vie est mentionné, mais les gens ne comprennent pas ce qu’est cet arbre. L’Arbre de Vie est lié à l’ensemble de ces différents éléments et parties de l’Etre à l’intérieur de vous et dans l’univers. Avez-vous entendu cette parole qui dit que l’homme est le Microcosmos du Macrocosmos? Eh bien, l’Arbre de Vie l’explique. Parce que, avec l’Arbre de Vie, vous pouvez imaginer le macro, à grande échelle, de différentes manières, comment l’étudier, mais que Macro est réfléchie à l’intérieur de vous, le Micro. Être réfléchie c’est avoir l’image.

Question: Est-ce que le corps physique de l’initié subit-il déjà des changements au cours de ce processus?

Réponse: Oui, le corps physique vieillit et meurt, mais ce Corps de Libération n’est pas soumis à la mort ou à l’involution. Mais bien sûr rappelez-vous qu’à l’intérieur du corps physique que nous avons, nous avons l’héritage karmique. Nous avons le Kamaduro, le Karmasaya, et tout ce que nous appelons Karma que nous devons payer. Voilà pourquoi, lorsque vous entrez dans le Chemin du Bodhisattva, le Bodhisattva, l’Être supérieur, ainsi que la Bodhitchitta, agit par l’intermédiaire de la même carcasse, qui est le corps physique que nous avons. C’est grâce à ce corps que l’Initié paie ce qu’il doit, parce que nous avons beaucoup de Karma et vous ne pouvez pas être libérés complètement jusqu’à ce que vous ayez payer ce que vous devez. Et c’est précisément l’œuvre du Christ, du Sauveur; il vient et pénètre en vous afin de négocier l’ensemble de ces forces karmiques avec la nature, avec le cosmos, afin de vous libérer de ces choses que vous avez créés, qui est le Karma des vies passées et présentes; parce que nous tous, malheureusement, sont empêtrés dans le karma cosmique.

L’initié travaille aussi à travers cette carcasse pour enseigner. Et c’est précisément l’un des principaux points que beaucoup de gens ne comprennent pas. Quand nous parlions du Maître Samaël Aun Weor au Mexique, il était un Bodhisattva dans le processus, et il était en train d’élaborer la Bodhitchitta, mais lorsque vous êtiez allé au Mexique et l’aviez rencontré, vous aviez vu sa carcasse, la carcasse physique qui est né comme n’importe qui d’entre nous. Si vous ne développez pas la clairvoyance ou différents sens, vous ne pouvez pas voir à l’intérieur de lui. Mais si vous avez l’occasion de voir l’Être intérieur, l’homme intérieur, c’est différent. Alors vous comprenez qu’une chose est cet initié appelé Bodhisattva et la Bodhichitta, et une autre chose est la carcasse, la matière physique que vous voyez là, qui est un citoyen commun et ordinaire, qui doit aller au marché et acheter de la nourriture pour faire cuire, il a besoin de prendre une douche, il a besoin de faire ses propres tâches ou n’importe quoi pour survivre dans cette jungle de ciment et de fer, que nous appelons les villes. Et c’est précisément la façon dont vous devez comprendre tout initié. Voilà pourquoi nous indiquons toujours que nous devons faire face à deux parties d’une grande équation: la première est de survivre dans cette jungle où nous sommes, cette civilisation, la seconde est ce que nous enseignons ici, l’autre moitié de l’équation que les gens ignorent.

Question: Lors d’une conférence précédente vous avez identifié Elijah et Jean-Baptiste à la fois comme représentant la Bodhichitta, comment pouvons-nous comprendre le refus de Jean de cette association lorsqu’on lui a demandé à ce sujet?

Réponse: Parce que quand vous faites face physiquement à la personne, qui est bien sûr le véhicule du Bodhisattva, ce véhicule est la Bodhitchitta, qui a le Corps de Libération, le Corps Astral Solaire et le Corps Mental, et il utilise ce Mental Solaire pour vous communiquer la sagesse. Donc, si vous demandez à cette personne, «Qui êtes – vous?» Eh bien je suis le mental ici en train d’enseigner cela, «mais êtes-vous le Christ?» Non! Donc, voyez que le mental est seulement un véhicule. «Êtes-vous Elias?» Non, le mental est seulement un véhicule. «Êtes-vous un prophète?» Non, le mental est seulement un véhicule. Le vrai prophète est l’Esprit, Chesed. Voilà pourquoi il y a un problème de beaucoup d’initiés qui s’identifient avec le mental et ils commencent à se vanter partout, «Je suis le Maître ceci, je suis le Maître cela,» puis le mental protoplasmique, vous voyez, le démon du mental, se vante de cela, et c’est ainsi que l’initié devient esclave de son propre Satan personnel particulier, car il se glorifie lui-même. Pendant ce temps, Dieu est une chose et vous êtes une autre chose. Voilà ce que vous devez comprendre. Maintenant, lorsque la Résurrection se produit, c’est une autre chose; la Résurrection est l’union complète des deux et de toutes les forces. Avant cela vous devez faire attention à ce que vous dites et quand vous parlez. Tel est précisément le commencement de l’Evangile de Jean. «Qui êtes-vous?» et il dit: «Je suis juste la voix de quelqu’un qui prêche dans le désert.» Le mental prononce juste la voix, le verbe, le mot, il est seulement un véhicule, il est cela, rien de plus.

Car:

    «Le vent (Ruach, l’Esprit – le Pneuma) souffle (parle) où il veut, et vous entendez le son (la Parole) de celui-ci, mais vous ne savez pas d’où il vient, ni où il va: ainsi est (l’Image, le Tzalem ou l’icône de) tout homme qui est né de l’Esprit (Ruach, le Pneuma) – Jean 3: 8.

Néanmoins:

    «Quand vous aurez élevé le Fils de l’Homme, alors vous connaîtrez que je (le Bodhisattva) suis lui (l’Image, le Tzalem ou l’Icône du Pneuma) et que je (comme Soma Pneumatikon) ne fait rien de moi-même, mais comme mon Père (Pneuma) m’a enseigné, je dis ces choses (à travers la Bodhichitta).» «Car où la carcasse est, là il y aura des aigles rassemblés.» – Jean 8: 28 et – Matthieu 24: 28

    1: Jésus (le Fils de l’Homme, Tiphereth & Chokmah unis, notre Sauveur Interne) est allé au Mont des Oliviers (Sixième Dimension).

    2: Et tôt le matin, il est de nouveau venu dans le temple (il est retourné dans son propre corps physique), et tous les (Initiés) gens (qui marchent sur le chemin) vint à lui; et il est assis (sur la Glande Pinéale), et leur a enseigné (à travers le système nerveux céphalo-rachidien).

    3: Et les Scribes (Spiritualistes intellectuels du Mental Sensoriel) et (les Hypocrites, Moralisateurs) Pharisiens (avec leur mental fanatique) lui amena une femme (une âme) prise en Adultère (car la Psyché de n’importe quel Humanoide est adultérée par leur mental Sensoriel et moralisateur à cause de leur fornication); et lorsque (dans la méditation), ils l’avaient mise au milieu,

    4: Ils lui dirent: Maître, cette femme (notre Psyché) a été prise (plusieurs fois) en Adultère, dans l’acte même (parce que la Conscience adultère toujours la vérité, car elle est embouteillée dans ces deux mentaux animaux pervers).

    5: Maintenant, Moïse, dans la loi, nous a ordonné que de telles femmes devrait être lapider (que nous devons utiliser la pierre cubique de Yesod afin que nous puissions éliminer de telle Adultère de notre psychisme animal): mais que dites-vous?

    6: Ils ont dit cela pour le tenter (de sorte qu’ils peuvent se justifier en fournissant la preuve que son psychisme n’a pas été exempt d’Adultère), pour qu’ils pourraient l’accuser (car ces mentaux animaux se contentent de voir la paille dans l’œil de leur voisin). Mais Jésus se baissa (et se plonga dans sa propre Psyché), et avec son doigt (avec précision et exactitude) a écrit (examina sa propre Psyché) sur le sol (corps physique), comme s’il ne les entendait pas.

    7: Alors, quand ils (obstinément avec leurs mentals animaux) continuaient à l’interroger, il se releva (en réfléchissant en lui-même), et leur dit: Que celui qui est sans péché (Celui qui n’a pas sa psyché adultérée) parmi vous, jette la première pierre (dans l’eau) à elle (contre l’âme le Samedi).

    8: Et encore une fois il se baissa (plonge dans sa propre Psyché), et a écrit (examiné son âme) sur le sol (corps physique).

    9: Et ceux qui entendirent (compris) cela, étant reconnu coupable par leur propre Conscience (adultère), se retirèrent un à un, en commençant par l’aîné, jusqu’au dernier (sur le Chemin initiatique) et Jésus (le Sauveur Intérieur Profond) était laissé seul (en extase), et la femme (l’âme) debout au milieu (avec lui dans la Méditation).

    10: Quand Jésus s’était (Psychologiquement) relevé (à l’intérieur de l’Initié), et n’a rien vu d’autre que la femme (l’âme libre de l’ego), il lui dit: Femme, où sont tes (deux mentaux animaux) accusateurs (internes)? N’y a-t-il aucun homme (manas) qui t’as condamné?

    11: Elle (la Psyché) répondit: Non (aucun mental ne m’accuse maintenant, parce que tous les agrégats psychologiques de ces deux mentaux ont été éliminés par toi) Seigneur (comme vous avez fait avec Marie-Madeleine). Et Jésus lui dit: Moi (le Christ Cosmique) non plus ne te condamne: (et puisque tu as été purifiée par le feu dans la Pierre Cubique de Yesod) vas et ne pèche plus.

    12: Alors Jésus dit à nouveau vers eux (les mental fanatiques moralisateurs hypocrites des pharisiens), disant: Je suis la lumière (Solaire), (le Prana) du monde: celui qui me suit (à travers la transmutation sexuelle) ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière (Solaire), (le Prana) de la vie.

    13: Les (hypocrites) Pharisiens (qui parlent de ce qu’ils ne connaissent pas) lui dit donc: Tu rends témoignage de toi-même (de ton Dieu Intérieur); ton témoignage n’est vrai (parce que nous sommes aveugles, inconscients et nous ne pouvons pas prouver que vous dites la vérité).

    14: Jésus répondit et leur dit: Bien que je rende témoignage de moi-même (de mon Dieu intérieur), mon témoignage est vrai, car je sais (consciemment) d’où je viens et où je vais; mais vous ne pouvez pas dire d’où je viens, et où je vais (parce que vous avez votre Conscience endormie).

    15: Vous jugez selon la chair (selon votre raisonnement subjectif sensoriel); Je ne juge personne (à la place j’aide à éliminer l’ego de celui à l’intérieur de qui je suis incarné).

    16: Et si Je juge, mon jugement est vrai, car Je ne suis pas seul, mais Moi et le Père (mon Dieu intérieur profond, ma Monade) qui m’a envoyé (à s’incarner).

    17: Il est écrit dans votre loi, que le témoignage de deux hommes (ou deux mental, le Manas Supérieur ou Homme Céleste et le Manas Inférieur ou Homme Terrestre) est vrai.

    18: Je suis (Tiphereth, le Fils de l’Homme, l’Homme Céleste) celui qui rends témoignage de moi-même (de mon Dieu Intérieur), et le Père (mon Dieu Intérieur) qui m’a envoyé rend témoignage de moi (parce que Je suis son Âme Volonté Humaine ou Manas Supérieur, une partie de lui).

    19: Alors ils lui dirent: Où est ton Père (qui est ton Dieu intérieur)? Jésus répondit: Vous ne me (Tiphereth dans la sixième dimension) connaissez pas (consciemment), ni mon Père (Kether, mon Dieu intérieur): si vous me connaissiez (si vous m’aviez incarné dans l’Initiation Vénuste), vous connaîtriez (incarneriez) mon Père (Dieu intérieur) aussi.

    20: Ces paroles ont été dites par Jésus (le Sauveur Intérieur Profond) dans le lieu (du mental qui donne et prend à travers le Système Nerveux Céphalo-Rachidien), comme il a enseigné dans le temple (corps physique), et personne ne mit la main sur lui (aucun mental animal ne le comprend); car son heure (pour se manifester complètement) n’est pas encore venu.

    21: Alors Jésus (l’Âme Humaine unie au Christ Cosmique) leur dit à nouveau, je vais mon chemin (dans la Sixième Dimension), et vous me chercherez (physiquement), et mourrez dans vos péchés (vous devez psychologiquement mourir, parce que): où je vais, vous ne pouvez venir (avec votre Conscience endormie).

    22: Alors les Juifs (ceux qui transmutent la force de Judah, l’Énergie Solaire) dirent, se tuera-t-il lui-même (physiquement et psychologiquement)? parce qu’il dit, où je vais, vous ne pouvez venir.

    23: Et il leur dit: Vous êtes d’en bas (de l’abîme, parce que vous avez toujours l’ego vivant); Je suis d’en haut (du ciel de Chokmah): vous êtes de ce monde (parce que vous avez les deux mentals animaux très gras); Je ne suis pas de ce monde (je ne suis plus esclave du mental).

    24: Je vous dis donc, que vous mourrez dans vos péchés (pour comprendre qui est le Christ Cosmique): car si vous ne croyez pas que Je (le Feu Cosmique) suis lui (Tiphereth et Chokmah ensemble), vous mourrez dans vos péchés (pour le prouver).

    25: Alors ils lui dirent : Qui es-tu? Et Jésus leur dit: Le même (Lumière Cosmique) que je vous ai dit ( à travers tous ces Bodhisattvas à l’intérieur desquels Je me suis incarnés) depuis le commencement (de la création).

    26: J’ai beaucoup de choses à dire (à enseigner) et à juger de vous: mais celui (la Monade Intérieure) qui m’a envoyé est vrai; et je parle au monde (aux mental) les choses que j’ai entendu parler de lui (mon Dieu Intérieur)

    27: Ils ne comprenaient pas qu’il leur parlait du Père (Intérieur) (l’Ain Soph Aur).

    28: Alors Jésus leur dit: Quand vous aurez élevé le Fils de l’Homme (à travers les Huit Initiations Vénuste), alors vous connaîtrez ce que Je suis, et que je ne fais rien de moi-même; mais comme mon Père (mon Dieu Intérieur) m’a enseigné (en Samadhi dans la Méditation), Je parle de ces choses.

    29: Et celui qui m’a envoyé (qui est mon Dieu intérieur) est avec moi (à travers les Serpents de Feu et les Serpents de Lumière): le Père ne m’a pas laissé (dans le corps physique) seul; car Je (sa Volonté Christ) fais toujours les choses qui lui plaisent.

    30: Pendant qu’il disait ces mots, beaucoup l’ont cru (compris).

    31: Alors Jésus dit aux Juifs (ceux qui transmutent la force de Judah, l’Énergie Solaire), qui l’ont cru (compris): Si vous demeurez dans ma parole (et suivez le Chemin Direct et incarnez le même Verbe ou Christ Cosmique, qui est à l’intérieur de moi), vous êtes vraiment mes disciples (Bodhisattvas) en effet;

    32: Et vous connaîtrez la vérité (l’Ain Soph Aur, le Père de toutes les Lumières), et la vérité (votre propre Dieu intérieur) vous rendra libre (des péchés de vos mentals animaux).

    33: Ils lui répondirent: Nous sommes la postérité d’Abraham (nous sommes des âmes de Brahma, l’Âme Universelle), et nous n’avons jamais été esclaves d’aucun homme (mental ou Manas): comment dis-tu: Vous deviendrez libres?

    34: Jésus leur répondit : En vérité, en vérité, je vous le dis, quiconque commet le péché (même inconsciemment) est esclave du péché (est serviteur de son inconscience, infra-Conscience et subconscience).

    35: Et le serviteur (la Conscience embouteillée dans l’ego) ne demeure pas dans la maison (corps solaires) à jamais: mais le Fils (à travers l’Initiation Vénuste) demeure toujours.

    36: Si le Fils (Chokmah Incarné) donc vous rendra libres (de vos mentals animaux), vous serez réellement libres.

    37: Je sais que vous êtes la postérité d’Abraham (âmes de Brahma, l’Esprit Universel de Vie); mais vous cherchez à me tuer (avec votre Luxure), parce que ma parole (mon Verbe ou le Christ intérieur) n’a pas de place (n’est pas incarné) en vous.

    38: Je dis ce que j’ai vu (uni) avec mon Père, et vous faites ce que vous avez vu avec votre père.

    39: Ils répondirent, et lui dit: Abraham (Brahma, l’Esprit Universel de Vie) est notre père. Jésus leur dit: Si vous étiez enfants d’Abraham (enfants de Brahma, l’Esprit Universel de Vie), vous feriez les œuvres de (Brahma, l’Esprit Universel de Vie, ou) Abraham.

    40: Mais maintenant vous cherchez à me tuer, un homme qui vous ai dit la vérité, que j’ai entendu parler de Dieu: cela n’est pas Abraham (Brahma, l’Esprit Universel de Vie qui a émergé de l’Ain Soph Aur).

    41: Vous faites les œuvres de votre père. Puis ils lui dirent: Nous ne sommes pas nés de la fornication (nous transmutons la libido sexuelle); nous avons un seul Père, (notre) Dieu (Intérieur) (le Saint-Esprit).

    42: Jésus leur dit: Si (votre) Dieu (Intérieur) était votre Père (de votre Conscience, cent pour cent), vous m’aimeriez: car je suis sorti et venu de Dieu (vivant); Je ne suis pas venu de moi-même, mais il (le Saint-Esprit comme une colombe blanche) m’a envoyé (s’incarner dans l’Initiation Vénuste).

    43: Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez pas entendre (comprendre) ma parole (mon Verbe incarné).

    44: Vous avez pour père le diable (votre luxure, votre désir animal), et les luxures (de la passion sexuelle ou le désir sexuel de vos mentals animaux, la tanière) de votre père vous ferez. Il a été meurtrier dès le commencement (en tuant «Abel» l’âme à travers la fornication), et ne demeure pas dans la vérité (le Père, l’Ain Soph Aur), parce qu’il n’y a pas de vérité (Lumière) en lui (mais seulement à l’intérieur de l’Etre). (Tout fornicateur ne peut pas dire la vérité). Quand il profère le mensonge, il parle de lui-même ; car il est menteur (parce que l’ego est le mensonge en lui-même, il est le contraire de la Vérité-Dieu), et le père de cela (le père de tout agrégat psychologique qui origine une psyché fausse, mensongère et hypocrite). Toute personne qui a l’ego vivant est une expression vivante du mensonge.

    45: Et parce que Je (le Christ Cosmique) vous dis (exprime) la vérité (l’Être qui est la Vérité), vous ne me croyez (Comprenez) pas.

    46: Lequel d’entre vous (qui est éveillé) me convaincra de péché (de mensonge, fornication et adultère)? Et si je dis (enseigne et pratique) la vérité (en aimant Dieu à travers mes trois cerveaux), pourquoi ne me croyez (comprenez)-vous pas?

    47: Celui qui est (en train de pratiquer les trois facteurs, les Trois Prêtrises) de Dieu (le Père, le Fils et le Saint-Esprit), écoute les paroles de Dieu (de sagesse): vous n’écoutez pas, parce que (vous ne pratiquez pas les Trois Facteurs, les Trois Prêtrises de Dieu) vous n’êtes pas de Dieu.

    48: Alors les Juifs (ceux qui transmutent la force de Judah, l’Énergie Solaire) répondirent, et lui dirent: Dis-nous pas bien que tu es un Samaritain (Magicien Noir), et que tu as un démon (Mental Animal)?

    49: Jésus répondit: Je n’ai pas un démon (Mental Animal); mais j’honore mon Père (Intérieur Profond), et (pas mon Mental, mais) vous me déshonorez (intérieurement) (dans votre mental animal égoïste).

    50: Et je ne cherche pas ma propre gloire (parce que le Christ Cosmique est la même gloire incarnée): il y a en a celui qui cherche (l’incarnation de celui-ci) et (va) juger (selon sa propre condition).

    51: En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu’un garde ma parole (s’il incarne le Verbe), il ne verra jamais la mort.

    52: Alors les Juifs (ceux qui transmuter la force de Judah, l’Énergie Solaire) lui dirent: Maintenant, nous savons que tu as un démon (Mental Animal). Abraham est mort (Brahma meurt dans chaque Pralaya), et les prophètes (les initiés meurent, ils s’immergent dans l’inconnaissable et meurent pour l’univers); et tu dis: Si quelqu’un garde ma parole (incarne ma parole), il ne verra jamais la mort.

    53: Es-tu plus grand que notre père (Brahma) Abraham, qui est mort (dans chaque Pralaya et Mahapralaya)? et les prophètes sont morts (à la fin de chaque Jour Cosmique): Qui prétends-tu être?

    54: Jésus (Chokmah, la Sagesse Incarnée) répondit: Si je me glorifie (si ma gloire «Hod» brille par lui-même), ma gloire (Hod, l’Énergie Solaire) n’est rien: c’est mon Père qui me glorifie (dans la lumière de Hod); dont vous dites qu’il est votre Dieu (l’Absolu Solaire):

    55: Mais, vous ne l’avez pas connu (l’Absolu Solaire ou Ain Soph Aur) ; mais je le connais: et si je devrais dire que Je ne le connais pas, Je serai un menteur comme vous (qui n’avez jamais expérimenté la vérité): mais je le connais (à travers les Initiations Vénuste), et garde sa parole (j’ai son Verbe, son Fils Chokmah qui brille avec toute sa force dans Hod, sa Gloire, Incarnée).

    56: Votre père Abraham (Brahma) se réjouit de voir mon Jour (Cosmique) : et il l’a vu, et était heureux.

    57: Alors les Juifs (ceux qui transmutent la force de Judah, l’Énergie Solaire) lui dirent : Tu n’a pas encore cinquante ans (ésotériques), et tu as vu Abraham (Brahma)?

    58: Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham (Brahma) était, Je suis (le Rayon de Okidanokh). – Jean, chapitre 8

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Hypostasis of the Bodhisattva