La Métamorphose ou Transfiguration du Bodhisattva

transfiguration-of-JesusLa Transfiguration Biblique ou Métamorphose est liée à la Sephirah Hod (Gloire) qui se rapporte au développement de la Bodhichitta.

Lorsque nous parlons des Évangiles Chrétiennes, nous nous référons toujours à l’Arbre de Vie, qui est la Kabbale, qui est un outil qui permet non seulement de comprendre les Évangiles, mais aussi la Bible entière, parce que les Écritures Chrétiennes sont enracinées dans la Kabbale. Donc, les Sephiroth inférieurs de l’Arbre de Vie, que nous appelons «le Quaternaire inférieur» sont liés aux Quatre Évangiles. Nous avons déjà parlé de Malkuth commençant par Luc, Yesod lié à Matthieu; Maintenant nous entrons dans Hod lié à l’Évangile de Marc, qui est appelée l’Évangile du Feu, symbolisée par un lion.

Quand nous parlons de feu, nous devons rappeler l’exorcisme du feu, la façon dont nous invoquons les Génies du Feu pour nous aider dans la compréhension de la lumière. Rappelez-vous que l’Évangile de Marc commence ainsi: «Le commencement de l’Évangile de Jésus-Christ, Fils de Dieu». Le commencement de l’Évangile de Jésus-Christ est dans Hod, qui est l’Évangile du Feu.

Dans l’ésotérisme, quand nous invoquons les Génies du Feu, nous prononçons les noms de trois Génies, qui sont Michaël, Samaël et Anaël. Nous déclarons,

    «Michaël, Génie du Soleil et de la foudre; Samaël, roi des volcans et des tremblements de terre; Anaël, prince de la Lumière Astrale! Aidez-nous au nom du Christ, par la puissance du Christ, dans la Majesté du Christ!

C’est ainsi que tout kabbaliste prononce l’Exorcisme du Feu lié à Hod (qui signifie «gloire») et qui est lié à la transfiguration (ou métamorphose) écrite dans les Évangiles.

Lorsque nous expliquons ces Évangiles du Chemin du Bodhisattva, nous nous tournons toujours vers les trois cerveaux parce que le corps physique a, en effet, trois cerveaux que nous devons maîtriser: le cerveau intellectuel, le cerveau émotionnel (situé dans la zone entre le cœur et le nombril), et le cerveau sexuel/instinctif/moteur (situé dans la région des organes génitaux, coccyx). Dans les trois cerveaux, nous trouvons les trois aspects ou trois feux dont nous parlons ici et qui sont liés à Hod.

Michaël est le nom de cet Archange qui règne sur le Soleil, le centre du système solaire. Michaël signifie «Celui qui est comme Dieu». Bien sûr, «Celui qui est comme Dieu» est le mental solaire. Rappelez-vous que lorsque nous parlons des corps solaires que nous devons créer – que le Bodhisattva doit élaborer, développer dans Yesod – nous avons déclaré, selon les Sept Jours de la Genèse, que Netzach, la Sephirah du mental, est liée au quatrième jour de la Genèse dans lequel nous devons créer le Soleil (notre propre Michaël individuel), qui est bien sûr lié au mental, le mental solaire. Nous avons mentionné dans la conférence précédente comment dans le Livre de Daniel, les trois jeunes gens (Shadrach, Meshach et Abed-Nego) ont été éprouvés dans le feu, dans la fournaise ardente de Nebuchadnezzar, et comment ils n’ont pas été brûlés, Nebuchadnezzar vit la fournaise ardente et les trois jeunes gens dans le feu:

    «N’avons-nous pas jeté trois hommes liés au milieu du feu? Ils répondirent et dirent au roi: C’est vrai, ô roi! Il répondit et dit: Voici, je vois quatre hommes détachés, marchant au milieu du feu, et ils n’ont pas de bléssures; Et la forme du quatrième est comme le Fils de Dieu.» – Daniel 3:24, 25.

Donc, ici vous trouvez la même signification – «le quatrième est (le Mental Solaire, Michaël, qui est) comme le Fils de Dieu» – Nebuchadnezzar se réfère, bien sûr, à ce Helios particulier dans la conférence précédente liée à Matthieu. Nous avons dit que Helios est le Soleil en Grec; De ce mot vient le mot Hélium, qui est l’un des principaux éléments du Soleil, la Force Solaire. Et c’est pourquoi nous avons déclaré que dans ce nom Elijah se trouve Hélios, au sein duquel est caché la Force Solaire que nous devons gérer afin de créer le mental du véritable être humain.

Ainsi, dans la Bible Française, le vrai être humain est appelé «Homme». Il faut comprendre que lorsque nous prononçons le mot «Homme», nous ne parlons pas du genre sexuel masculin – nous parlons du «mental» parce que le mot «homme» vient du Sanskrit Manas, qui signifie «mental». C’est pourquoi en Sanskrit, quand quelqu’un a un Mental Solaire – quand quelqu’un est un Fils de Dieu – nous les appelons Manu; Manu est un Fils de Dieu, un Homme Solaire. Ainsi, le même mot est utilisé en Anglais pour décrire un être qui est un (Man) homme. Mais ici, nous devons aussi souligner le mot «humain» qui, comme vous le voyez, a aussi le mot «man» à la fin: «hu-man»; Mais il y a un autre mot que nous indiquons toujours, qui est le mot hum, hum, nous le prononçons «hyoom», qui est le mot Sanskrit lié au vent, à l’Esprit.

En Hébreu, par exemple, lorsque vous parlez de l’Esprit ou du vent, nous disons Ruach. C’est pourquoi, dans la Genèse, vous trouvez ce mot Ruach Elohim, qui est traduit par «l’Esprit de Dieu», mais dans les Évangiles aussi, vous trouvez Jésus parlant du vent et c’est le Ruach qui souffle,

    «Le vent souffle là où il veut, et vous entendez son bruit, mais vous ne pouvez pas dire d’où il vient, et où il va: ainsi est tout homme qui est né de l’Esprit.» – Jean 3: 8

Et ils utilisent, bien sûr, le mot Ruach en Orient pour décrire le «vent». C’est le même mot hum-vent ou esprit. Mais quand nous unissons hum avec manas, nous disons «hum-man». Nous avons expliqué que le mot «hum-man» signifie «le Mental lié à l’Esprit» ou «le Mental sous la direction de l’Esprit».

Précisément ici nous trouvons l’autre mot que nous décrivions dans les conférences précédentes, qui est Bodhichitta; Nous avons dit que chitta signifie «mental». Mais nous devons comprendre que le mental dont nous parlons ici n’est pas le mental que tout le monde a, ce mental concret avec lequel nous raisonnons. En réalité, la chitta, lorsqu’elle est unie au mot bodhi, signifie «un mental qui a la sagesse.» C’est pourquoi dans la Pistis Sophia Dévoilée un mental illuminé est décrit comme «Sagesse-Coeur» – c’est ainsi que le Maître Samaël Aun Weor transcrit le Sens du mot Bodhichitta – «Sagesse-Coeur», parce que la chitta dont nous parlons ici est le Noûs. Dans beaucoup de conférences, nous avons expliqué que dans le ventricule gauche du cœur, nous avons cet atome du mental abstrait, qu’on appelle Noûs; Donc, c’est chitta. Et bien sûr, lorsque cette chitta est unie à la bodhi, alors nous avons Bodhichitta, et rappelez-vous que bodhi, qui signifie «sagesse», est également expliquée dans la Kabbale, est liée à la Deuxième Sephirah, Chokmah, qu’en Hébreux signifie aussi «Sagesse».

Donc, c’est le mystère de la façon dont Chokmah – Christ, qui est une énergie – transforme l’individu; ou, mieux dit, crée ou, génère l’embryon aurique, la Bodhichitta.

Donc, la transfiguration ou la métamorphose, selon les Évangiles, est liée à deux grands prophètes qui sont toujours Kabbalistiquement liés à la Sephirah Yesod, qui est la Sephirah liée à l’eau. Rappelez-vous qu’il y a deux personnages qui apparaissent de chaque côté de la transfiguration ou de la métamorphose de Jésus: l’un est Moïse et l’autre Elijah. Donc, ici nous devons visualiser et comprendre qui est Moïse et qui est Elijah.

Rappelez-vous qu’avant nous avons expliqué que les grands prophètes, en particulier Moïse et Elijah, sont des Eons, ou des Aeons comme les autres disent, ce qui signifie véhicules de la Lumière Christique, ils sont des Maîtres Cosmiques; En d’autres termes, ils existent. Nous savons que Moïse est un grand Aeon, grand Maître; Elijah et Jésus sont d’autres Aeons, d’autres grands Maîtres. Et ils représentent en chacun de nous quelque chose que nous devons développer. C’est pourquoi chacun d’eux a apporté au monde sa propre sagesse, sa propre mission, qui se synthétise merveilleusement dans la transfiguration ou la métamorphose du Bodhisattva, qui est lié à Hod et qui est arrivé non seulement à Jésus de Nazareth qui avait l’honneur d’avoir le titre de Christ parce qu’il représentait le Processus Christique à l’intérieur de tous les prophètes ou Bodhisattvas. Je le répète, le Processus Christique du Bodhisattva et l’illumination de la Bodhichitta est écrit dans les Quatre Évangiles et est représenté dans la vie du Maître Aberamentho que les gens appellent aujourd’hui Jésus-Christ, qui est venu il y a deux mille ans pour représenter le Chemin du Bodhisattva pour ouvrir les portes à tout le monde afin qu’ils puissent devenir illuminés.

Donc, ici nous expliquons comment cette illumination se produit: Moïse est précisément ce Maître qui était le premier prophète qui apparaît selon le chemin dans la Bible, et il est écrit dans les Évangiles que…

    «… depuis les jours de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux subit la violence, et les violents le prennent par la force. Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean. Et si vous le recevrez, c’est Élie (Elijah), qui devait venir; Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende.» – Matthieu 11: 12-15

    Jean lui a rendu témoignage, et s’est écrié, en disant: Voici le Logos Solaire dont j’ai parlé; celui qui vient après moi est préféré avant moi, car il était avant moi. Et de sa plénitude (solaire) nous avons tous reçu, et grâce pour grâce; Car la loi a été donnée par Moïse (par tous les Apôtres, par tous les Prophètes), mais la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ (le Logos Solaire). – Jean 1: 15-17

Mais quelle est cette loi dont nous parlons ici, qui a été donnée par Moïse et par tous les prophètes?

C’est la loi que nous devons suivre et que nous devons découvrir en travaillant dans Yesod. Rappelez-vous que Moïse est né des eaux. Le nom de Moïse, en Hébreu «Moshe», est écrit avec trois lettres: Mem, Shin et Hei – ce qui fait un nom kabbalistique qui signifie ou qui donne la sagesse de la façon dont nous devons naître de Mem qui dans Kabbale signifie eau, et du Shin qui dans la Kabbale est le feu, et Hei qui est le ventre, et ce ventre est la neuvième sphère d’où émerge le Maître.

Ainsi, Moïse est la volonté. C’est pourquoi Moïse travaille très dur en Egypte et aussi en Médiane en prenant soin du troupeau, le mouton. Quand il atteint la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs à Tiphereth, il gagne le niveau de l’Être Humain et monte au sommet de la montagne et là il trouve Dieu.

Le Mont du Sinaï est un symbole des dimensions supérieures. Tout ce que vous trouverez dans la Bible ou dans l’Ancien Testament au sujet d’un mont ou d’une montagne est un symbole des dimensions supérieures; et pas seulement dans la Bible, mais aussi dans beaucoup d’autres livres sacrés. Bien sûr, les prophètes, les grands Maîtres utilisent le nom d’une montagne pour expliquer l’ésotérisme. Même en Grèce, vous trouverez le Mont Olympe, où il est dit que les Dieux vivent, mais que le Mont Olympe, bien sûr, n’est pas tridimensionnel; c’est un symbole de la sixième dimension et c’est précisément dans ce Mont que Moïse a trouvé le buisson ardent, qui est le symbole de l’Esprit Saint, cet aspect du feu (Dieu) dans la matière.

Lorsque nous nommons les trois Génies du Feu, nous avons nommé Michaël, Samaël et Anaël. Samaël est le roi des volcans et des tremblements de terre et dont l’essence est dans ce feu qui est appelé magma, qui est la Lumière Astrale dans la matière. Et c’est pourquoi quand nous parlons de l’Arbre de la Connaissance, le buisson ardent, nous voyons précisément ce feu dans le buisson, dans la matière. Ce feu est le Christ. Mais aussi, quand nous montons dans l’atmosphère, nous trouvons le Soleil, l’énergie Solaire, qui est l’éclair qui émerge des nuages quand il y a une tempête. La foudre que nous voyons dans les tempêtes est la Lumière Solaire, l’électricité, la force dans l’atmosphère, qui est aussi le Christ et qui vient de Michaël (le Soleil) dans l’atmosphère de la Terre. Néanmoins, ce Michaël qui est dans l’atmosphère de la Terre doit être aussi en nous en tant que Corps Solaire Mental que nous devons créer, qui est le Manas, le Mental de l’Hum-Man (car le quatrième corps est le Mental Solaire, Michaël, qui est comme le Fils de Dieu).

Donc, nous devons comprendre ici comment ces trois Génies se rapportent à nous: le troisième est Anaël, le prince de la Lumière Astrale, qui agit à travers le cœur. Alchimiquement dans notre corps physique, parmi nos trois cerveaux, Samaël travaille dans le magma de notre force sexuelle particulière, qui est la matière qui enferme le feu solaire dans nos glandes sexuelles, tandis que Michaël est précisément cette lumière qui brille dans l’Homme Solaire – cette foudre qui est cette sagesse qui vient de cet Homme Solaire représenté dans Élie ou Elijah. Et Anaël, qui représente le rayon positif de Vénus, est lié à l’amour, au centre émotionnel supérieur.

Ces trois Genii représentent les trois aspects par lesquels nous invoquons le feu pour qu’il travaille en nous et qui sont représentés par Élie – la tête ou le Mental. C’est pourquoi Élie est le messager du Soleil, ou le prophète du Soleil. Et c’est pourquoi la signification d’Eli-Jah est «Mon Dieu est Jah»; Ce Jah est Kether, la Couronne.

Donc, quand vous dites: «Mon Dieu est Jah», vous dites que vous êtes un Hum-Man, que votre Manas, votre mental, qui est solaire, est au service de votre propre Jah, qui est Hum, l’Esprit, le Ruach. Et c’est précisément ce qu’Élie représente, ou Elijah dans l’Ancien Testament, qui est Jean-Baptiste dans le Nouveau Testament.

Moïse représente la volonté qui naît de la transformation sexuelle; Les eaux de la Genèse, les eaux du Jourdain ou les eaux du fleuve Nil en Égypte, sont toujours une référence à la puissance sexuelle créatrice, Yesod, d’où a émergé Moïse. Moïse fut sauvé des eaux; Il a été pris à partir des eaux. Mais Moïse représente, bien sûr, notre propre image particulière, notre propre Buddhata qui grandit, qui se développe, sous la direction de la volonté.

La volonté est liée à la glande pinéale. La glande pinéale est liée au Chakra Sahasrara, qui est appelé le Chakra de la Couronne. Et en Hébreu, la première Sephirah est appelée Kether, la Couronne. Donc, bien sûr, la Monade, l’Esprit, Dieu, qui est notre propre Être, travaille à travers la glande pinéale pour contrôler les eaux de Yesod. C’est pourquoi vous trouvez ici dans la colonne du centre de l’Arbre de Vie, Kether d’en haut travaillant à travers Daath, qui est connaissance, en Tiphereth, qui est l’âme humaine, dont le siège est dans sa glande pinéale aussi. Quand nous parlons de l’âme humaine, le siège de l’âme humaine se trouve dans la glande pinéale. Donc, ici vous trouvez comment Kether ou le Chakra Sahasrara travaille à travers l’Arbre de la Connaissance, qui est lié à Yesod, la force sexuelle, à travers la volonté qui est Tiphereth. Mais ce Tiphereth – Volonté qui est né des eaux – est Moïse. Et c’est Moïse qui libère les Douze Tribus d’Israël – qui est le travail psychologique que le Bodhisattva doit accomplir pour créer, élaborer la Bodhichitta.

Rappelez-vous que nous avons déclaré dans la conférence précédente que la Bodhichitta est liée à ce qui en Grec est appelé To Soma Psuchikon, qui est ce corps qui émerge dans Yesod. Nous avons quatre éthers: l’Éther de Vie, l’Éther Chimique, l’Éther Lumineux et l’Éther Réflécteur, qui sont les quatre éthers situés dans le Corps Vital, la partie supérieure du corps physique. Lorsque nous entrons dans cette connaissance, nous devons apprendre à diviser, à séparer ces éthers, afin de créer ce que les Grecs appellent To Soma Psuchikon. Psuchikon signifie «psyché, âme» et ikon signifie «image», icône, Psuchikon.

Donc, l’icône est précisément l’image, qui en Hébreu s’appelle Tzalem; ce Tzalem ou image, icône de Dieu, est dans Yesod. En d’autres termes, c’est dans les glandes sexuelles. Et c’est justement là que nous trouvons la racine de beaucoup de malentendus, parce qu’il est évident que physiquement nous avons été créés dans l’acte sexuel, qui est Yesod. Et ils pensent que l’image de Dieu est physique parce que nous avons émergé du sexe. Mais ils ignorent que, en effet, «l’image de Dieu» dont parle la Bible dans Genèse 1:26 – «Dieu a dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance» – n’est pas le corps physique.

C’est à travers Daath, à travers la connaissance de la transmutation, qu’une telle image et ressemblance émerge, parce que le’Soma Psuchikon’ qui est Âme-Image est psychologique – Psuchikon est deux mots psyché et icône.

Alors, vous trouvez que l’«image de Dieu» dont nous parlons ici est liée aux deux éthers supérieurs, qu’on appelle l’Éther Lumineux et l’Éther Réflécteur, et c’est précisément ce qui naît en Yesod quand nous séparons les eaux inférieures des eaux supérieures. Et c’est un processus, un long processus, parce que c’est Moïse qui apparaît là au début. Le fleuve Nil où la princesse d’Egypte trouve le bébé Moïse est précisément la force sexuelle. Prendre Moïse, sauver Moïse de l’eau signifie sauver, prendre cette icône, ce Tzalem, et la développer à travers l’initiation; qui est un processus qui va de Yesod vers le haut sur l’Arbre, et c’est ce que Moïse représente. Mais ce développement de ce Moïse des eaux de Yesod est impossible sans la direction de Kether, la Couronne, sans la direction de la volonté.

«Que ta volonté soit une avec la mienne», ou «Fais que ma volonté soit une avec la tienne», voyez-vous? C’est précisément le processus de la Bodhichitta, qui est élaboré avec les deux éthers supérieurs. C’est pourquoi Jean-Baptiste apparaît dans le fleuve Jourdain – un fleuve parce que c’est liée à l’eau, qui est toujours Yesod. Ainsi, Jean-Baptiste représente l’homme déjà fait, qui a été fait à partir de la volonté, qui a été fait à partir de la Loi de Moïse. Et voilà précisément ce que dans la conférence précédente le locuteur a expliqué au sujet des Perfections (paramitas), comment nous devons commencer à les développer; Nous devons suivre la Loi, mais nous devons comprendre la Loi, comprendre la Loi de Moïse, qui est la même loi que nous trouvons dans le Bouddhisme mais par d’autres noms. Bien sûr, la Loi de Moïse est liée aux Dix Commandements donnés au peuple à suivre, Dix Commandements par lesquels vous devez développer les vertus, les éléments pour que la Bodhitchitta apparaisse dans Yesod.

Quand nous parlons de Yesod ou des Quatre Créatures ou Cherubim d’Ezéchiel, Yesod (les eaux) est toujours représenté par l’image de la tête d’un être humain, parce que Yesod est l’image de Dieu dont nous parlons. Le lion, qui est Marc, est en relation avec Hod (le feu); L’aigle est en relation avec Netzach (air); La phase de l’homme à Yesod (eau); Et le taureau avec Malkuth (la terre) – ce sont les Quatre Cherubim, les Quatre Créatures Saintes qui en Hébreu s’appellent Chaioth-ha-Kadosh – les Saintes Créatures qui tiennent Kether, qui est précisément cet Être que nous avons en nous et qui commande et contrôle notre propre psyché.

Donc, en d’autres termes, nous devons imiter Moïse pour accomplir la Loi. Moïse suit la direction de Dieu, la volonté de Dieu, et c’est précisément dans la direction suivante: De l’Egypte, qui est Malkuth, il va dans Yesod ; Et de Yesod dans le Mont Sinaï, qui est Tiphereth et au-delà, où il trouve Daath, le buisson ardent; et Kether, qui est la tête de la Sainte Tri-Unité, ou Trimurti, ou le premier triangle de l’Arbre de Vie apparaît à travers Daath.

Et de Daath, Kether dit à Moïse, «Je suis Celui qui est», ou, en d’autres termes, Eheie Asher Eheie. «Retournez en Egypte, descendez dans le monde tridimensionnel, entrez dans Malkuth et libérez mon peuple.» Ce peuple est le peuple d’Ish-Ra-el, qui a beaucoup de sens:

  • Is: Isis, la Force Féminine
  • Ra: la Force Solaire / Dieu en Egypte
  • El: est «Dieu» en Hébreu

Ou, comme d’autres disent:

  • Ish (le feu) est le Iod, qui est Kether travaillant à travers Sarai (la princesse Kundalini), Sa et Ra (Ida et Pingala), afin qu’El (Dieu) apparaisse dans le monde physique: Israël.

Il y a douze parties d’Is-Ra-El, douze parties que nous devons tirer de Klipoth. Rappelez-vous que sous Malkuth nous avons l’enfer, l’infernus, qui dans la Kabbale est appelé Klipoth. C’est l’Arbre de Vie renversé dans lequel nous trouvons l’âme engloutie dans tous nos défauts et vices. La Bodhitchitta, l’embryon aurique, doit naître avec toutes ses forces comme l’a montré Moïse dans le Livre de l’Exode. Et bien sûr, ces pouvoirs émergent quand il libère toutes les parties de son Être, qui est appelé Israël. Moïse a accompli toutes les merveilles et miracles devant le Pharaon pendant qu’il traitait avec son peuple. Peu à peu, il exécute toutes ces merveilles pour aller dans le désert, vers la Terre Promise.

La Terre Promise est dans Yesod. Mais dans ce cas, pour mieux expliquer, il faut souligner que la Terre Promise est les deux éthers supérieurs: l’Éther Lumineux et l’Éther Réflécteur. L’Égypte est lié aux éthers inférieurs (l’Éther Chimique et l’Éther de Vie). Rappelez-vous que l’Éther Chimique est lié au métabolisme du corps physique, qui est Malkuth, et l’Éther de Vie est lié au pouvoir sexuel créateur dans le corps physique – ainsi, ces deux éthers sont inférieurs, liés à Malkuth. La Terre Promise est dans Yesod, qui est les autres éthers au-dessus, mais pour cela il faut séparer les éthers inférieurs des supérieurs, ou séparer les eaux des eaux. Et c’est une tâche qui ne peut être réalisée qu’avec la volonté; En d’autres termes, cela ne peut être réalisée qu’avec Moïse.

C’est pourquoi quand cela est accompli avec toute la Conscience, quand toute l’essence est libérée par Moïse, alors vous avez Moïse Sabaoth, Elohim Sabaoth ou l’Armée de Dieu précisément unis en tant que Bodhichitta. C’est pourquoi Moïse est appelé «le libérateur». Il doit libérer la Conscience ; Moïse est la volonté. En d’autres termes, la volonté est nécessaire non seulement pour créer l’homme véritable, mais aussi pour libérer l’Essence (Conscience). C’est pourquoi, dans le Gnosticisme, nous disons: «Notre devise est Thelema» – volonté, car sans Thelema, sans volonté, il est impossible de créer l’être humain ou libérer l’Essence.

moses2Cette action, cette volonté, s’exerce dans l’acte sexuel. C’est pourquoi la Loi de Moïse est représentée avec les deux tablettes de pierre de la Loi; Il apparaît avec deux pierres; Il dit: «Ceci est la loi de Dieu»; En d’autres termes, c’est la Volonté de Dieu. Dans le symbolisme, nous voyons ceci: La Loi de notre Monade particulière, notre Dieu particulier, doit être exécutée avec deux tablettes de pierre – l’une est l’homme et l’autre est la femme, unis dans l’acte sexuel pour exécuter L’Arche de l’Alliance: c’est le secret de l’Arche de l’Alliance, ou l’Arche de Noah – l’exécution de l’acte sexuel. Mais pas comme les animaux, car un véritable kabbaliste, un véritable magicien, un véritable Maître, extrait le Tzalem, l’icône de Dieu, de ses propres glandes sexuelles afin d’élaborer avec les deux éthers supérieurs: la Bodhichitta intérieur.

C’est donc le devoir de Moïse. En d’autres termes, nous devons créer, générer notre propre Moïse particulier, et c’est précisément cela. C’est pourquoi Moïse est en relation avec la Neuvième Sphère, avec le cerveau inférieur où nous trouvons les forces de Lucifer, que nous avons expliqué est le feu dans la matière, l’énergie solaire dans la matière. Dans la Mythologie Grecque, Lucifer s’appelle Prométhée et est celui qui vole le feu du Soleil, la Lumière Solaire, et le place dans la Terre: il le donne aux hommes. Bien, ce feu est dans les organes sexuels et est appelé Lucifer en Latin, Prometheus en Grec et c’est pourquoi le Maître Samaël Aun Weor affirme que la sagesse de Moïse, la doctrine de Moïse est la doctrine de Lucifer, le Porteur de Lumière. Ainsi, en libérant ce feu solaire à l’intérieur de nous, nous pouvons créer l’homme véritable: avec la volonté.

Rappelez-vous que la ‘chitta’ – le mental dont nous parlons ici – n’est pas le mental que tout le monde Réponse: c’est un mental qui est abstrait, que nous devons créer, que nous devons générer; le mental que nous avons en ce moment est un mental bestial, qui est en relation avec la «Marque de la Bête». En d’autres termes, le mental protoplasmique que nous avons en ce jour, que tout le monde utilise, est un mental que vous trouvez dans le règne animal, dans le règne végétal, dans le règne minéral, à différents niveaux d’évolution. Mais le mental que nous parlons de créer est le mental supérieur.

Dans la Théosophie, ils parlent de deux mental: le manas inférieur et le manas supérieur. Le manas supérieur est précisément ce Moïse dont nous parlons ici. Le Manas Supérieur est Tiphereth, l’âme humaine, la volonté, qui est générée depuis Yesod à différents niveaux. Mais le développement, l’illumination de la sagesse que nous devons développer à l’intérieur, est élaboré au sein d’un autre prophète. Voici comment nous unissons deux êtres en un seul – Elijah. Elijah est précisément ce manas inférieur – mais pas inférieur dans le sens comme le mental que nous avons, mais dans le sens qu’il est en-dessous de Moïse – c’est l’autre type de mental qui est Netzach, qui est appelé le Mental Solaire et comme nous l’avons expliqué au début, il est représenté par le Soleil. Le quatrième jour, Dieu créa le Soleil, qui est Michaël, «Celui qui est comme Dieu», qui est le quatrième corps dans la fournaise de Nebuchadnezzar qui dit: «Le quatrième est comme le Fils de Dieu». C’est ce mental qui est jaloux, qui veut servir seulement le Hum. C’est Elijah qui dit: «Mon Dieu est Jah», un mental qui est sous le service de l’Esprit. Voici donc deux mental: Elijah et Moïse. Les deux mental, mais divins, supérieurs et élaborés dans le processus de métamorphose ou de transfiguration, ou transformation, de permutation, dirons-nous, cela ne peut se produire que lorsque nous travaillons avec la Bodhitchitta.

Il est dit que Jean-Baptiste apparaît dans le Jourdain, qui est Yesod, le Jourdain – les eaux, et qu’il est la réincarnation d’Elijah le Prophète. Elijah est incarné dans l’individu qui est un homme véritable. Mais cet homme véritable, cette icône, ce To Soma Psuchikon, est précisément le Jean-Baptiste.

    «La loi et les prophètes étaient jusqu’à Jean: depuis ce temps, le royaume de Dieu est prêché, et chacun y presse. Et il est plus facile pour le ciel et la terre de passer, qu’un seul titre de la loi d’échouer.» (Luc 16:16, 17)

Cela signifie que tout ce développement de Moïse accomplissant l’œuvre entière culmine en Jean-Baptiste; En d’autres termes, jusqu’à ce que Elijah (IAO) brille dans Yesod en tant que Jean, qui est un processus psychologique.

Lorsque vous étudiez Moïse et Elijah dans la Bible, vous trouvez la façon dont vous devez faire ce développement. Moïse est le libérateur et explique le processus kabbalistique à travers les Dix Commandements. Mais Elijah est ce développement de ce que nous appelons illumination, cette illumination qui émerge de l’intérieur, il est ce Bouddha. En outre, nous rappelons ici que, dans la Quatrième Initiation des Mystères Majeurs, la Monade, l’Esprit, reçoit le titre de Bouddha.

Christified-Buddha
Ce Bouddha est Hélios, le Soleil qui brille, c’est Elijah qui travaille de plus en plus dur contre les Baalim. Et voilà précisément la référence dans laquelle nous trouvons comment le manas inférieur sous la direction de Dieu doit travailler à l’élaboration de cette lumière à l’intérieur en travaillant contre ces Baalim.

Quand vous lisez l’Ancien Testament, vous trouvez l’histoire d’Elijah. Elijah est contre Jézabel, «Celle qui se dit prophétesse», que le Livre de l’Apocalypse dit. Et si vous voulez lire à ce sujet, «Celle qui se dit prophétesse» est précisément dans la quatrième Église dans le Livre de l’Apocalypse – Thyatire, qui est en relation avec le cœur; et dans lequel on trouve bien sûr les procédures en vue de développer ce cœur, ce Soleil que nous parlons ici, qui est cette lumière. Réalisez-vous cela? Hod est lumière, c’est la Lumière Astrale; Christ est la Lumière Solaire; et Helios, Élie ou Elijah, est le messager, en d’autres termes, la Bodhitchitta. Le Bodhisattva doit se développer dans l’atmosphère psychologique de la Bodhitchitta. En d’autres termes, Jésus de Nazareth, Jésus-Christ, le Fils de l’Homme, doit se développer au sein de l’environnement psychologique d’Elijah, qui est représenté par un homme qui a travaillé avec cette métamorphose, qui est représenté par Jean-Baptiste; Jean-Baptiste pourrait être n’importe quel initié, n’importe quel Bouddha qui atteint ce niveau.

Alors, qui est Jézabel? Dans l’Ancien Testament, Jezebel représente le mental animal. Jezebel représente cette humanité, qui, dans les Évangiles est représentée par un autre nom. Vous voyez Jean le Baptiste combattre contre Hérode, le Roi, qui est marié à Hérodiade, le même symbole. En d’autres mots, Hérode représente cette Jezebel, qui est le mental animal, et Hérodiade représente l’humanité. Le mental, le mental intellectuel, le mental animal que nous avons, est marié à l’humanité, à ce genre de société ou de civilisation, qui est faite par l’intellectuel, le mental animal, et c’est Jezebel «qui se dit prophétesse». Dans les Évangiles, il est indiqué que dans cette époque, il viendra de faux prophètes – tous ces faux prophètes sont en relation avec ce mental, qui est Jézabel qui «se dit prophétesse» mais qui ne l’est pas. Et bien sûr, Jezebel adore Baal. En Hébreu, «Baal» signifie «Monsieur», mais il y a un autre mot, qui est «Adonaï» et qui signifie «Seigneur» – similaire, non? Adonaï est le nom sacré de Dieu dans Malkuth, selon l’Arbre de Vie, alors que Baal (qui est toujours négatif) est en relation avec Klipoth, le bas Malkuth. Donc, Jezebel travaille et adore les Baalim. Qui sont les Baalim? Ils sont ceux qui adorent avec leur mental intellectuel, le Baal – la mécanicité de la nature liée à Klipoth.

Donc, là vous trouvez que les Baalim sont liés à la bête que le livre de l’Apocalypse parle, la bête qui sort de l’abîme, de Klipoth; il a sept têtes et dix cornes. Les sept têtes sont: la luxure, la colère, l’orgueil, l’envie, l’avarice, la paresse, la gourmandise. C’est le nom de la bête, mais il a dix cornes, qui signifie les Dix Sephiroth Inversés. Donc, cette bête est les Dix Sephiroth Inversés dans Klipoth. Ainsi, ces dix cornes ou rayons négatifs de Klipoth donnent de la force à la bête à sept têtes, que tout le monde porte à l’intérieur et qui, dans le Livre des Rois, lié à Elijah, est synthétisé dans Jézabel. Jézabel, comme indiqué là, a quatre cent cinquante (450) Baalim ou prophètes de Baalim, que Elijah annihile ; il est dit que Elijah les brûle ou les tue dans un mont. Si vous lisez le Livre des Rois, Chapitre XVIII, il y est expliqué avec beaucoup de détails – la bataille entre Elijah et les quatre cent cinquante prophètes de Baalim, qui est une bataille que nous devons avoir à l’intérieur. Quatre cent cinquante (450) fait la somme de neuf (9), qui est Yesod. En d’autres termes, la façon dont le mental travaille avec les forces négatives ou la fornication, la dégénérescence sexuelle, en d’autre termes – c’est Baal.

Donc, Elijah est le Mental Solaire. Lorsque l’initié atteint ce niveau, lorsqu’il a créé le Corps Astral, Corps Mental et le Corps Causal, et est déjà un être humain complet (un Bouddha), il doit se battre contre les Baalim – c’est la première tâche. Et voilà pourquoi Jean-Baptiste est décapité, parce que la tête représente précisément cette Jézabel, ou ce Hérode, ce Hérodiade, ou ce Salomé. Salomé représente la connaissance du bien et du mal que nous devons développer, mais dans un processus psychologique. Donc, vous voyez ici comment Elijah est développé à l’intérieur. Alors, Elijah est le Mental Solaire qui brille au quatrième jour de la Genèse et est seulement au service de Jah, le Dieu Intérieur.

Mais bien sûr, nous devons être très jaloux de notre propre héritage individuel particulier. Lorsque nous parlons de Hod, nous parlons ici de notre propre héritage individuel particulier. Dans l’Arbre de Vie, dans le monde de Yetzirah, Hod est le monde des Beni-Elohim. «Beni-Elohim» signifie «les enfants des Dieux et Déesses». Il y a autant d’enfants sur la Terre que d’Elohim au Ciel. En d’autres termes, chacun a son propre Elohim personnel particulier, Monade ou Esprit, cet Adonaï que nous parlons ici. Mais bien sûr, chacun de nous a son propre héritage, sa propre lumière.

Vous devez comprendre, saisir, que chaque Maître a une lumière différente. Il suffit de lire le Coran pour voir la lumière de Mohammed, la sagesse de Mohammed. Mais si vous allez dans les Évangiles, ou dans la Pistis Sophia, qui est la Bible Gnostique, nous voyons la sagesse du Maître Aberamentho – c’est une autre lumière. Et quand nous lisons les livres du Maître Samaël Aun Weor, nous voyons une autre lumière. Quand nous lisons Bhagavad-Gita de Krishna, nous voyons une autre lumière. Vous voyez la même sagesse, mais montré avec différentes lumières; Le Bouddhisme, par exemple, affiche la sagesse du Bouddha; ou le Zend Avestha la sagesse de Zoroastre. Chaque Maître développe une lumière différente parce que nous avons un héritage différent, l’héritage cosmique, venant du Christ.

Le Christ, comme nous l’avons dit, est l’Unité Multiple Parfaite, la Lumière Astrale. Et voilà pourquoi vous voyez Jésus transfiguré dans Hod, dans la Lumière Astral, dans le Mont, qui est précisément la cinquième dimension; la Lumière Astrale montre sa lumière. Cette Metamorphose ou Transfiguration arrive à tous les Maîtres; cela signifie que le Maître se transfigure en accord avec la sagesse, la connaissance de son héritage.

Dans ce monde physique, nous avons été baptisés avec un certain nom que notre père ou mère physique ont eu l’occurrence de dire. «Nommons celui-ci – Pierre. «Non, non, nommons le Joseph», ou «Richard», ou n’importe quel autre nom. Mais de toute façon, ce nom est juste un accident de la vie, et les noms de famille aussi. Le vrai nom que nous avons est dans l’Esprit. Chacun de nous a son propre nom individuel particulier, et ce nom renferme la sagesse de votre propre héritage. Voilà pourquoi, lorsque vous lisez le nom Samaël Aun Weor et si vous comprenez sa signification ésotérique, alors vous trouvez réellement l’héritage du Maître Samaël Aun Weor. En Hébreu, «Aun Weor» signifie «force et lumière». Vous voyez comment le Maître a la force, a le pouvoir et la lumière pour enseigner. Et «Samaël» est «le roi du feu, des volcans et des tremblements de terre» ; il est un Maître très fort. Donc, dans la signification du mot, du nom de son propre Être particulier, se cache la sagesse, et c’est précisément ce que nous devons comprendre. Chacun de nous doit développer cela; c’est notre propre héritage solaire particulier.

Voilà pourquoi le Maître Samaël a toujours dit, «Vous devez suivre votre propre Être», c’est, développer votre propre héritage, votre propre sagesse en accord avec le niveau, le degré de votre raisonnement objectif, et c’est précisément placé dans Hod. Vous voyez, Hod est précisément la Lumière Astrale et est précisément le lieu où nous trouvons le eidolon, le Corps Astral que nous devons créer. Et ce Corps Astral est appelé notre propre Jésus-Christ personnel particulier. Voilà pourquoi, lorsque nous entrons dans la sagesse du Fils de Dieu, le Beni-Elohim dans Hod est la sagesse de Jésus-Christ, la sagesse du feu, et Hod est l’endroit où vous le trouverez.

Jean-Baptiste est le véritable Être Humain qui baptisait avec de l’eau, que son Daath, la connaissance que nous sommes en train de donner ici. Parce que c’est Elijah – Jean-Baptiste est Elijah prêchant, montrant la sagesse de son propre Dieu Intérieur. Il baptise avec de l’eau: mais il se trouve parmi vous, que vous ne savez pas, Il est ce Feu et Lumière qui va développer cette sagesse particulière à l’intérieur de vous-mêmes et qui est votre propre Hod particulier, votre Jésus-Christ Astral qui naît des eaux et que, dans la Transfiguration est le Fils de l’Homme.

Est-ce que vous me suivez? J’espère que vous le faites, parce que nous entrons dans la sagesse des Évangiles.

Les Évangiles sont liés au Chemin du Bodhisattva, le développement de cela à l’intérieur. Et voilà pourquoi, c’est dans la Troisième Initiation des Mystères Majeurs que pour la première fois vous recevez le nom de votre propre Dieu individuel particulier, donc lorsque vous recevez cette initiation vous recevez le nom, le véritable nom, le véritable nom que vous avez eu depuis le commencement de la création, depuis le commencement de l’éternité. C’est votre nom. Et voilà pourquoi nous avons dit que le Maître Aberamentho est le nom sacré du Maître Jésus, que les gens appellent Jésus de Nazareth, ou Jeshua Ben Pandira, ou Joshua Ben Pander, mais ce nom est en conformité au temps, en conformité aux Écritures. Mais son nom véritable est Aberamentho. Ainsi, chacun de nous a un nom sacré dans Hod, et ce nom est le verbe, la Force Astrale qui attire cet héritage particulier du Christ Cosmique. Le Christ n’est pas un individu, c’est la force universelle, c’est une énergie qui descend, se développe, se dédouble dans différentes dimensions et brille dans Hod, la Lumière Astrale, et se coagule dans le corps physique en tant que matière sexuelle et brille dans la tête en tant que Mental Solaire.

Voilà pourquoi lorsque nous parlons de l’Ange Anaël, le prince de la Lumière Astrale, nous comprenons la doctrine du Maître Samaël qui stipule que pour développer le Fils de l’Homme à l’intérieur de nous, pour développer ce Fils de Dieu, ce Christ à l’intérieur, nous devons le faire à travers les Initiations Vénustes, Vénus. Les Initiations Vénustes sont liées au développement de ce Christ, cet amour dans le cœur qui est Noûs. Parce que ce Noûs (qui est dans le ventricule gauche du cœur) contrôle le feu ascendant depuis les eaux de Yesod, ou en d’autres termes, nous dirons, Moïse qui est la volonté est contrôlée alchimiquement ou reçoit la direction de la Monade à travers l’atome Noûs dans le cœur.

L’atome Noûs dans le cœur est précisément ce que nous devons toujours suivre parce qu’à travers l’atome Noûs  la volonté exerce la domination sur le corps physique. Et bien sûr, c’est à travers Noûs, à travers le cœur, à travers lequel Élie reçoit également les ordres et les conseils dans le travail psychologique.

Voilà pourquoi le travail du cœur est la Méditation. C’est seulement à travers la Méditation que ne nous avons le contact avec notre propre Fils de Dieu individuel particulier. Parce que c’est dans Hod que nous trouvons le Beni-Elohim. Ce Fils de Dieu est Noûs qui se développe à travers l’initiation.

Ainsi, lorsque le Fils de l’Homme atteint Hod, alors la transfiguration de ce Corps Astral particulier se produit, c’est la transfiguration de cette Monade dans le Corps Astral. Et bien sûr, ce Noûs qui est en train d’être développé là est l’authentique Bodhisattva ; rappelez-vous que «sattva» est en relation avec la connaissance, et «Bodhi» est Chokmah (la sagesse), c’est le Fils de Dieu. Voilà pourquoi, dans de nombreux Livres Kabbalistiques écrits par des Initiés, des Maîtres illuminés, ils nomment l’atome Noûs «le Fils de Dieu». Comprenez que l’atome Noûs est en relation avec le Corps Astral Solaire, qui devient complètement transfiguré en comprenant la Loi de son propre Dieu individuel particulier, et en enseignant cette Loi aux gens avec beaucoup de jalousie.

Donc, vous trouvez justement cela parmi les grands Maîtres comme le Maître Samaël Aun Weor. Il dit: «J’enseigne juste ici la sagesse de mon Dieu.» Mais il utilise son propre Élie particulier, son mental illuminé, parce qu’il est un Bouddha, un Illuminé. Et il utilise sa volonté, son action, pour le faire. Voilà Moïse et Elijah. Comprenez-vous cela? Vous devez générer, créer votre propre Moïse particulier, votre propre Élie particulier à l’intérieur, et les placer sous le service de votre cœur, qui est l’atome Noûs, le Fils de Dieu.

Et voilà pourquoi, quand Jésus va passer par cette initiation, quand il va être transfigurée, ce qui signifie que toute cette sagesse va apparaître devant lui; il prend trois disciples, il ne prend pas deux, ni un, mais trois, parce que chacun représente quelque chose dans ce que nous devons développer. Il prend Pierre; nous l’avons expliqué dans une autre conférence que l’Apôtre Pierre est lié à la glande pinéale. Pierre est la volonté, est cette volonté que nous devons développer et à qui l’Atome Noûs donne les clefs du Royaume des Cieux. Quoi que vous fassiez, ouvrir ou fermer, sera ouvert ou fermé dans le ciel. Ciel, bien sûr, est notre tête et Pière est ici dans la glande pinéale. Et Pierre, la glande pinéale, à travers les hormones, contrôle les hormones sexuelles dans Yesod. Et voilà pourquoi vous voyez ici que sans Pierre personne ne peut passer par la transfiguration. Pierre, bien sûr, dans ce cas est en relation avec Moïse, qui est la volonté dans l’âme humaine, Tiphereth.

Mais nous avons un autre disciple, appelé Jean, le plus jeune de tous les apôtres. Et dans une autre conférence nous avons expliqué que Jean est lié à la glande du thymus. Le thymus est derrière le coeur. Voilà pourquoi Jean est toujours représenté en train de reposer sa tête sur le cœur de Jésus. Comprennez que la tête, le cerveau, le cerveau intellectuel est le véhicule physique du mental, de ce Manas. Jean représente l’essence, la Bouddhata, qui est gouvernée par la Lune parce que la glande thymus est gouvernée par la Lune. Et la Lune est liée à Yesod. Donc, vous trouvez que Jean est précisément cette Bouddhata, l’essence qui est en train d’être dévélopée. Voilà pourquoi il est aussi appelé Jean, le Verbe, unis à Jésus. Et voilà pourquoi, quand Jésus est sur la croix:

«Jésus donc voyant sa mère, et le disciple qu’il aimait, dit à sa mère: Femme, voilà ton fils! Puis il dit au disciple: Voilà ta mère! Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui à la maison.» – Jean 19: 26,27

Tel est le mystère de la transformation de cette glande thymus avec le coeur parce que Jésus est l’Atome Noûs dans le coeur tandis que Jean est dans la glande thymus. La transfiguration est liée à la Bodhitchitta, qui dans ce cas est Jean, la Bouddhata.

Rappelez-vous que dans la transfiguration apparaît Élie, mais ce Élie est l’Esprit de Jean-Baptiste, parce que l’Esprit d’Elijah était réincarné à l’intérieur de Jean-Baptiste. Donc, Élie apparaît après la décapitation de Jean. Parce que si vous lisez l’Évangile, vous trouverez comment Jean-Baptiste était emprisonné et décapité. Il meurt. En d’autres termes, l’homme terrestre mondain est déjà psychologiquement mort. Nous devons comprendre que quand on parle de la mort, nous parlons de la mort psychologique – le processus psychologique à l’intérieur de l’initiation. Alors Élie apparaît là parce que l’entité physique qui était Jean-Baptiste qui traitent avec Hérode, avec Hérodiade, avec Salomé et tout cela, est déjà mort, mais son esprit Élie est là, ce qui signifie que la transformation de l’Bouddhata est déjà arrivée et a transfigurée dans la Bodhitchitta. Jean, l’Essence, donna à son propre Dieu particulier individuel – ce niveau, cette sagesse. Et voilà pourquoi Jésus apparaît après cette transfiguration, et enseigne au sujet de la Loi de Moïse avec beaucoup de zèle (c’est Élie ou Elijah) en relation avec son Dieu intérieur, son Être Intérieur, son Père Intérieur.

L’autre disciple qui est emené au Mont avec Jean et Pierre est Jacobo (Jacques), qui est le frère de Jean. Jacques, comme nous l’avons expliqué, est en relation avec le pancréas – cette zone de l’estomac, à proximité du coeur, où nous avons tous nos appétits animaux négatifs, que nous devons surmonter. Si vous lisez l’Épître, la lettre de Jacques, vous y trouverez comment Jacques se prononce contre les choses négatives du cœur et de la langue. Et Jésus explique dans l’Évangile que: «Car de l’abondance du cœur que la bouche parle.» (Matthieu 12:34) Ce sont les émotions négatives que nous devons surmonter pour élaborer ce cœur-sagesse individuel particulier, la Bodhichitta à l’intérieur.

Vous voyez, Jacques déclare que la langue exprime toujours des émotions négatives. Nous avons beaucoup d’émotions négatives que nous devons éradiquer, à savoir la peur est l’une de ces émotions.

Voilà pourquoi, lorsque le Maître Jésus «est entré dans un navire (symbole de l’âme), ses disciples le suivirent. Et voici, il y eut une grande tempête dans la mer (émotionnelle), de sorte que le navire (la Conscience) était couverte par les vagues (émotionnelles): mais il était endormi (non actif). Et ses disciples (à travers le travail alchimique ésotérique) sont venus à lui, et le réveillèrent, en disant: Seigneur, sauve-nous: nous périssons. Et il leur dit: Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi? Puis il se leva, menaça les vents (à travers le mental) et la mer (émotionnelle); et il y eut un grand calme.» – Matthieu 8: 23-26

Mais, malheureusement, nous avons toujours peur et nous exprimons beaucoup de peur dans cette région de l’estomac, où nous avons beaucoup d’émotions négatives: la peur, la jalousie, l’estime de soi, la colère et les émotions qui nous transforment en individus négatifs et à travers lesquelles nous gaspillons beaucoup d’énergie.

Donc, lorsque nous surmontons cela, nous avons transfigurée nos émotions inférieures en émotions supérieures. Vous voyez en d’autres termes, la transfiguration est liée à cette métamorphose parce que Hod est en relation avec le cœur, les émotions supérieures. Mais pour transfigurer, nous devons acquérir l’héritage de notre Dieu particulier dans le Corps Astral (dans notre propre Corps Astral particulier que nous devons créer), nous devons surmonter les émotions négatives. Si nous ne vaincquons pas nos propres émotions négatives individuelles particulières, nous n’allons pas créer le Corps Astral, qui est notre propre Jésus-Christ personnel particulier, notre Messie individuel particulier, le Fils de Dieu, le Fils de l’Homme, qui doit venir nous apaiser avec le feu.

Voilà pourquoi, dans l’évangile de Luc, lorsque Jésus apparaît, il vient de Yesod après avoir vaincu Satan et ses tentations. Alors que l’Évangile de Marc dit: «Il était avec les bêtes sauvages et les anges le servaient.» Les Anges de Hod sont les Beni-Elohim qui le servent pour développer. Mais après cela, il va et commence à rassembler ses disciples dans la mer de Galilée et nous enseigne que pour être des disciples du Christ, nous devons être un pêcheur.

Qu’est-ce que d’être un pêcheur? Kabbalistiquement, nous savons déjà que le poisson symbolise Nun. Et ce Nun est précisément cette graine dans laquelle l’image de Dieu est à l’intérieur. Ce Nun est le spermatozoïde chez l’homme et l’ovule chez la femme. Lorsque nous extrayons ce feu, cette icône, ce Tzalem, cette image de Dieu, nous devenons pêcheurs. Ce n’est pas comme les gens pensent que les premiers disciples du Seigneur Jésus-Christ ont pêché dans la Mer de Galilée. Cela pourrait être, parce que nous aimons aussi pêcher, mais qu’ils étaient pêcheurs ne signifie pas littéralement qu’ils étaient des pêcheurs. Cela veut dire qu’ils travaillent avec les eaux parce que, pour que vous soyez pêcheur, vous allez dans les eaux, dans un bateau; vous ne pouvez pas pêcher sur la terre. Vous avez besoin d’eau, et cette eau est Yesod – la Mer de Galilée, le Fleuve du Jourdain, le Nil, et n’importe quel type d’eau.

Ainsi, Jésus a dit dans Marc 1: 17: «Venez avec moi, et je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes.»

En d’autres termes, Jésus dit: «Eh bien, maintenant que vous êtes déjà en train de conquérir Yesod parce que vous êtes des pêcheurs, car vous pêchez à partir de vos propres eaux sexuelles, maintenant, je veux que vous devenez pêcheurs d’hommes, en d’autres termes, pêcheurs de Manas ou Chitta, Bodhichitta. C’est la raison pour laquelle il trouve Pierre, qui est dans la glande pinéale, et il trouve le frère de Pierre, qui est André, lié aux glandes surrénales; les deux (pinéale et surrénale) sont en relation avec l’énergie sexuelle, les eaux ou l’énergie parce que les reins contrôlent les eaux du sexe et la glande pinéale aussi. Ensuite, il trouve Jean, qui est la glande thymus en relation à ce que nous avons expliqué déjà, qui est, la Lune régit Yesod et voilà comment Jean, cette Buddhatta, se développe à l’intérieur de nous, la psyché.

Tel est précisément l’importance de connaître au sujet de Daath (Alchimie Sexuelle) pour nous transfigurer dans ce Mont et recevoir cette sagesse. Parce que c’est précisément ce que nous voulons – nous voulons comprendre la sagesse de Dieu. Nous voulons comprendre la connaissance de Dieu, mais nous devons comprendre qu’à l’intérieur du Corps Astral se trouve le Mental Solaire (qui est comme Dieu), qui est Élie brillant, et c’est ce Élie qui comprend le langage de Dieu. Vous devez générer; vous devez créer cela à l’intérieur. Sinon, vous tombez dans la triste erreur de suivre votre propre Jezebel particulier, un mental qui lit les Évangiles littéralement et les interprète littéralement; et cette Jezebel est dans la tête de beaucoup de millions de gens et se dit elle-même prophétesse. Néanmoins, elle ne comprend pas la Kabbale, parce que, pour comprendre la sagesse de Dieu, vous devez être un kabbaliste. Vous devez développer votre propre Elijah. Votre mental doit être sous le service de Dieu. Et, pour ce faire, vous devez suivre la Loi de Dieu, qui est votre propre Moïse individuel, ce qui signifie que vous devez utiliser votre volonté pour créer à l’intérieur de votre propre Elijah. Et lorsque cela est créé, alors vous transfigurez dans la Troisième Initiation des Mystères Majeurs de la Lumière, qui est le Chemin du Bodhisattva.

Voilà comment ces deux mental – le mental supérieur (Moïse, Tiphereth), et le mental inférieur (Elijas, Netzach) – sont de chaque côté de Jésus, qui est Noûs, ce mental divin qui contrôle les deux. Voilà pourquoi lorsqu’ils descendent de la transfiguration, Pierre dit:

«Maître, il est bon que nous soyons ici et que nous fassions trois tabernacles; un pour toi, un pour Moïse, et un pour Elijah. Car il ne savait que dire; car ils avient très peur. Et il y avait une nuée qui les couvrit et une voix sortit du nuage, disant, ceci est mon Fils bien-aimé: écoutez-le.» Marc 9: 5-7.

C’est précisément ce que nous devons faire: notre propre mental particulier, notre propre volonté particulière doit toujours suivre les feux du cœur, depuis le début jusqu’à la fin. Voilà ce que Kether dit, vous voyez? Kether dit cela à travers le nuage, qui est le Mystère, car le nuage symbolise toujours le Mystère: «Ceci est mon fils bien-aimé dans le cœur, le ventricule gauche du cœur; Ecoutez-le!» Alors, vous ne serez pas mal-guidé parce que c’est l’Intuition – la voix de Dieu. Et si Élie suit cela, et si Moïse suit cela, vous devez le faire, aussi. Et lorsque vous créez ces éléments à l’intérieur de vous, cela doit être toujours dans le cœur. Tel est précisément l’initiation. L’initiation est à travers le cœur parce que les feux du coeur contrôlent les feux de Moïse et les feux de Elijas, qui est le mental et la force sexuelle.

Ici, vous comprennez pourquoi nous mettons toujours l’accent sur la Chasteté, parce que sans Chasteté, sans la Chasteté scientifique, nous ne pouvons rien générer. Rappelez-vous que la Chasteté n’est pas l’abstinence sexuelle, mais la manière dont nous mettons en activité l’énergie sexuelle à travers le pranayama, ou à travers le Sahaja Maïthuna, en suivant la loi, les règles, en d’autres termes, les Dix Commandements. Et pour cela, vous pouvez aller sur le site et étudier les Dix Commandements (qui en réalité sont douze), afin de comprendre comment suivre cela, et les comprendre parce que c’est le chemin pour créer votre propre Moïse particulier.

Toutefois, si vous êtes complètement éveillé, alors vous n’avez pas besoin d’entendre une conférence parce que vous suivrez votre propre Dieu particulier, la Loi de votre propre Dieu comme Moïse, étant face-à-face avec Dieu et Dieu lui parlait. Mais pour cela, vous devez aller consciemment dans la Sixième Dimension, là où Daath se trouve, afin d’entendre la voix de votre propre Dieu. Donc, quand vous êtes guidé par votre propre Dieu, il n’y a pas de problème. Mais avant cet éveil, voilà pourquoi il y a Deutéronome, la deuxième loi, la loi écrite, pour ceux qui sont encore endormis.

Question: Quel est la signification de la séparation de la Mer Rouge?

Réponse: Moïse séparant la Mer Rouge et prenant tous les Israélites à travers la Mer Rouge vers la Terre Promise est le début du travail, dans lequel nous devons rejeter la passion ou les feux de la Mer Rouge – c’est le symbole – les feux bestiaux, lubriques du sexe que tout le monde a, séparer la Chasteté de la luxure et aller dans le processus de transformation. Tel est le début, et bien sûr, si vous comprenez nous avons besoin de Méditation et de compréhension afin de transformer cette passion. Le Pharaon et tous ses soldats symbolisent tous ces éléments psychologiques, qui dans le cas, dans l’histoire d’Elijah sont les Baalim que nous devons vaincre, tuer. Mais cela est à l’intérieur, pas à l’extérieur, parce que tout, chaque histoire dans la Bible est symbolique. Et voilà comment, quand Jésus apparaît le Bodhisattva apparaît transfiguré dans l’Astral parce que tout ce travail a déjà été fait. Nous sommes déjà passé par la Mer Rouge. Nous sommes déjà décapité sept fois pour que Elijah apparaisse. Sans décapitation, il est impossible que l’on peut passer à travers la transfiguration. La décapitation arrive à travers le feu à sept reprises. Ainsi, Jean est décapité sept fois parce que Jean représente, comme nous l’avons dit, «I, E, O, U, A, M, S» – les sept voyelles. Ainsi, alors quand on est décapité, c’est parce que l’on est déjà passé par l’Annihilation Bouddhique et la transfiguration, la métamorphose se produit.

Au début, bien sûr, lorsque l’initié reçoit la Troisième Initiation de la Lumière (des Initiations Vénuste), lorsque le troisième viper de la lumière monte dans le Corps Astral, il transfigure et il comprend au sujet de la Loi de Moïse et au sujet d’Élie, son propre Soleil particulier. Mais plus tard dans le temps, il doit qualifier cette Troisième Initiation, et, pour qualifier cela, il doit annihiler complètement l’ego. Parce que, pour que le Corps Astral puisse briller complètement, vous devez être là sans désirs. Tous les éléments animaux à l’intérieur de vous doivent être annihilés. C’est un long processus. Voilà pourquoi nous devons toujours travailler avec les émotions négatives en les transformant, en commençant par le désir sexuel jusqu’à la fin. Voilà comment nous avançons peu à peu; nous avons besoin de beaucoup de patience. La patience est nécessaire dans ce travail.

Question: Quel est le symbole de Moïse frappant la roche avec une tige?

Réponse: Eh bien, au cours du processus, lorsque nous utilisons notre volonté pour extraire les eaux du rocher de Yesod, parfois nous le faisons avec la luxure parce que nous avons encore l’ego là. Et, bien sûr, les conséquences sont une réprimande de Dieu. Rappelez-vous l’histoire là que les Israélites demandent de l’eau, et Moïse amène l’eau à travers la roche. Ces Israélites sont les parties inférieures de notre conscience ; ils sont toujours dans le processus. Ainsi, la volonté travaille toujours! Malheureusement, quand la volonté est embouteillée dans l’ego, il est appelé désir. Et au début, bien que dans le processus de transformation, l’Alchimiste prend l’eau de la roche, malheureusement avec la luxure. Parce que nous avons la luxure. Voici ce que Paul de Tarse dit. Nous commençons comme des animaux et nous finissons comme spirituels. Le premier est l’animal, ensuite l’Esprit. Donc, quand nous commençons à le faire, comme nous sommes plus animal que esprit, évidemment, nous commençons comme animal, mais nous transmutons et transmutons, jusqu’à ce que nous sublimons l’acte sexuel et l’énergie. Bien sûr, notre Dieu n’est pas content quand nous travaillons dans la transformation de l’énergie sexuelle avec la luxure. Mais si la luxure est là, que pouvons-nous faire? Il suffit de méditer et comprendre et éliminer. Certains voudraient pratiquer le Sahaja Maihuna, la Magie Sexuelle, sans luxure. Comme si nous pouvons prendre la luxure et dire: OK, ma luxure, sort de moi en ce moment parce que je vais pratiquer la Magie Sexuelle. Mais cela est impossible; votre luxure sera là présente. Et c’est quelque chose que vous devez supporter; c’est pourquoi vous devez méditer contre votre Baalim. Vous devez être jaloux de votre propre sagesse, de votre propre Dieu et annihiler peu à peu toutes ces entités dégénérées qui habitent à l’intérieur de notre psyché.

Question: Quand vous parlez d’héritage… cela a-t-il quelque chose à voir avec les vies passées?

Réponse: La question est de savoir si l’héritage spirituel est en relation avec les vies passées ou la façon dont nous sommes réincarnés? Non!

L’élaboration de la mémoire, l’éveil de la conscience liée aux vies passées, qui est la subconscience, est seulement la mémoire de nos incarnations passées, qui vient quand vous vous éveillez; quand vous méditez sur votre propre ego, vous développez ces pouvoirs. Mais l’héritage que nous parlons ici est une partie de la Lumière venant du Christ parce que rappelez-vous que le Seigneur donne en abondance, la Lumière Solaire, mais il donne, distribue sa lumière de différentes manières. Et c’est précisément la hiérarchie. Dans notre propre Monade particulière, le Christ a placé l’héritage que nous avons. Mais cet héritage est en potentialité, non pas en activité. Si nous voulons le mettre en activité, nous devons marcher sur le Chemin du Bodhisattva, les Initiations Vénuste. Et alors cet héritage montre, brille dans le Corps Astral parce que le Corps Astral est un Fils de Dieu, est un Beni-Elohim, celui qui reçoit cet héritage.

Quand j’explique cela, il vient dans mon mental les deux enfants d’Isaac, qui sont Jacob et Esaü; Jacob-Tiphereth, reçoit l’héritage conformément à la descente sur l’Arbre de Vie, et Esau-Netzach, qui est bien sûr un symbole du mental. Qui, dans cet aspect, est le mental qui a toujours l’ego.

Esaü est un chasseur, il est le mental qui aime toujours chasser pour obtenir des titres, des diplômes, afin d’avoir la gloire – c’est précisément cette Jézabel, ce Esaü à l’intérieur de nous qui dit: «Je vais faire ceci; faire cela; être célèbre; gagner de l’argent; obtenir le pouvoir.» Et voilà pourquoi Esaü vend toujours son premier droit (son héritage venant du foie) pour un plat de lentilles », c’est à dire «pour baloney». Le mental est toujours identifié à cette société. Le mental dit: «Je veux devenir l’Idole Americain», ou «Je veux être l’Idole Asiatique», ou autre chose. Le mental veut toujours être célèbre, ou être un maître. Le Mental pense: «Je veux dire que je suis tel ou tel maître; vénère moi.» N’est-ce pas? Le mental dit toujours: «Je suis ceci, je suis cela…»

Comprennez que le mental mythomane est précisément le mental que nous devons vaincre; c’est Satan, en d’autres termes, le mental vend toujours ses droits d’aînesse, son héritage. Voilà pourquoi l’héritage tombe dans Jacob-Tiphereth, qui est représenté dans Hod (la magie cérémonielle du cœur), qui est l’autre fils, vous voyez?

Nous devrions recevoir notre héritage dans le mental, mais vous savez le mental nous donne justement beaucoup de mal. Les jumeaux Jacob et Esaü, selon la Bible, sont Jacob-Tiphereth, le Corps Causal qui est assimilé à Hod (le Corps Astral), et le Corps Mental – Jacob et Esaü. Le mental est Esaü qui est Cain aussi; il est représenté de plusieurs manières.

Ainsi, votre propre Monade intérieure particulière, Dieu, ne vous donnera pas votre héritage si le diable vit en vous parce que Dieu ne donne pas le pouvoir au diable. Si vous avez la luxure, la colère, la haine, la paresse, la gourmandise à l’intérieur de vous, ne rêvez même pas que vous voulez recevoir votre héritage. Tout d’abord, vous devez élaborer le Corps Astral et annihiler les Baalim, les déloyaux, les infidèles, les mécréants qui sont à l’intérieur de vous. Ensuite, vous pouvez recevoir votre héritage; alors vous transfigurerez complètement. Avant cela, travaillez dur sur vous-même; transfigurez vous vous-même, c’est une permutation, une métamorphose que vous devez effectuer.

C’est le mystère de la Transfiguration ou de la Metamorphose du Bodhisattva, qui est représenté en Jésus de Nazareth quand il est, en particulier, individuellement, transfiguré en face de ses disciples. Mais cela n’est pas seulement arrivé à Jésus, cela est arrivé à Krishna; cela est arrivé à Bouddha, cela est arrivé à Moïse, cela est arrivé à beaucoup de maîtres. Et quand cette transfiguration est faite, alors la sagesse, la connaissance de notre Maître particulier brille; et voilà comment vous le trouvez.

Voulez-vous voir la lumière de la transfiguration de Moïse? Eh bien, lisez la Torah qui est sa Lumière. Ainsi, chaque maître est un livre vivant à travers lequel il montre sa propre lumière. Mais le mieux est d’élaborer votre propre lumière individuelle particulière, de se transfigurer par vous-même et c’est le processus, la Metamorphose à travers l’Initiation.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Metamorphosis or Transfiguration of the Bodhisattva