Yoga du Rêve Cours 6: Symbolisme des Rêves

daniel07

   «Dieu a donné à Daniel la compréhension dans toutes les visions et les rêves.» – Daniel 1:17

    «Alors le roi répondit et dit à Daniel, qui s’appelait Belteshazzar: Es-tu capable de me faire connaître le songe que j’ai vu et son interprétation?

    «Daniel répondit en présence du roi, et dit: Le secret que le roi avait demandé ne peut pas être montrer au roi par les sages, les astrologues, les magiciens, les devins, mais il y a un Dieu au ciel qui révèle des secrets, Et les fait connaître au roi.» – Daniel 2: 26-28

Nous devons parler aujourd’hui de la symbologie des rêves. Surtout parce que le langage des rêves est une langue que nous devons comprendre, que nous devons apprendre. Ce n’est pas quelque chose que vous apprenez en lisant un livre ou en écoutant cette leçon. C’est quelque chose que votre Conscience doit apprendre. Et nous devons comprendre que la façon dont l’intellect apprend les choses, dans lesquelles nous utilisons la mémoire subjective, pour mémoriser les mots, les phrases, est la manière d’apprendre de l’intellect. Mais pour que la Conscience puisse apprendre, il faut une autre technique. Vous avez besoin de Méditation. Et c’est la seule manière dont nous pouvons apprendre le langage des rêves.

Bien sûr, nous ne pouvons être assistés que par différentes sources dans ce monde physique qui peut nous donner certains indices pour comprendre certains symboles. Mais je le répète, le seul moyen de comprendre c’est à travers les expériences vivantes dans les mondes internes, et la compréhension de cette langue, parce que c’est un langue très compliquée.

Rappelez-vous que Dieu nous parle en rêve à travers les deux centres supérieurs, qui sont le centre émotionnel supérieur et le centre intellectuel supérieur. Ces deux centres sont liés à ces messages que nous recevons de notre Être, et la langue dans lequel Dieu enseigne n’est pas une langue comme la langue que nous utilisons dans ce monde physique pour communiquer entre nous. La sagesse de Dieu est universelle et est liée non seulement au monde physique, mais à l’ensemble de notre Être.

Kabbalistiquement, nous disons que nous avons sept corps: le corps physique, le corps Éthérique, le corps Astral, le corps Mental, le corps Causal, le corps Bouddhique et le corps Spirituel.

Chaque dimension, niveau ou corps a sa propre langue, et la Conscience doit apprendre les différents symboles liés aux éléments que nous avons à l’intérieur, afin de comprendre à quelle partie de l’Être ce symbole particulier se référe. Parce que rappelez-vous que nous marchons sur le chemin de l’Auto-Réalisation, et ce chemin est lié à l’initiation à différents degrés, à travers lesquels nous nous perfectionnons.

Chaque message, chaque rêve, est lié aux différents niveaux dans lesquels nous nous développons. C’est pourquoi nous ne pouvons pas dire qu’un symbole peut être interprété d’une manière pour tout le monde, parce que chacun d’entre nous est à un niveau différent. C’est quelque chose que nous devons comprendre et saisir sur le chemin.

Bien sûr, nous apprenons cela avec l’expérience; Nous apprenons que les symboles doivent être appliqués de différentes façons, selon notre développement. C’est pourquoi nous devons méditer pour comprendre le sens au moment où nous le vivons. C’est pourquoi le Maître dit: «Si ce que nous voyons dans les rêves ne correspond pas au monde physique, alors ce n’est pas vrai». Le rêve particulier que nous avons ou éprouvons, ces symboles que nous recevons, doivent être corrélé avec notre vie, non seulement notre vie physique, mais notre vie interne, avec le développement de notre Conscience.

C’est ainsi que l’Être nous guide sur le chemin; C’est sa langue. C’est quelque chose que nous devons toujours faire, que la compréhension de ce langage, jusqu’à ce que nous atteignons ce moment ou ce niveau intuitif dans lequel, le Maître dit: «Nous saisissons immédiatement le sens de ce que nous recevons dans nos expériences.»

Pour mieux comprendre cela, expliquons ce qu’est la compréhension et pourquoi il faut la développer. La compréhension est liée à la Conscience. C’est quelque chose que la Conscience doit faire, et quand nous utilisons la Conscience, nous devons comprendre que nous sommes la Conscience. La Conscience est l’âme, et l’âme est ce que nous sommes. Il est écrit que nous devons développer Paramartha, qui est la Conscience complète ou absolument éveillée, la compréhension de tout par cette Conscience qui est appelée l’âme diamant. C’est pourquoi nous existons dans l’univers.

Dans le niveau où nous sommes, en tant qu’animaux intellectuels, nous recevons la vie mécaniquement. Nous ne comprenons pas la vie, et c’est pourquoi nous sommes esclaves, victimes des circonstances. Qu’est ce que la vie? La vie est l’ensemble de ces impressions, ondes ou vibrations que nous recevons à travers les sens, que ce soit les sens physiques ou les sens internes. Parce que rappelez-vous que nous avons d’autres corps à travers lesquels la Conscience reçoit des impressions. À l’heure actuelle, par exemple, vous recevez cette connaissance à travers les sens physiques. Mais d’autres impressions, d’autres types de connaissances qui ne sont pas aussi claires que le Français, comme les symboles des rêves, sont également reçues par la Conscience et sont habituellement incompréhensibles par la Conscience parce qu’elle n’est pas habituée à comprendre le langage du rêve.

C’est comme quand nous apprenons une nouvelle langue, ou quand nous sommes enfants. Au début, quand nous grandissons, nous écoutons des mots et des phrases que les adultes prononcent, et parfois nous ne comprenons pas le sens de ces mots, mais pendant que nous grandissons, et nous associons nos vies à ces mots ou nos nécessités à ces mots, alors nous comprenons et assimilons que ces mots sont associés au type de vie ou à l’environnement de la société dans laquelle nous vivons, et que nous exprimons alors ce que nous y vivons. Vous voyez que la langue que nous utilisons est toujours associée aux gens de la société et de l’environnement que nous créons ou qui est déjà créé. De même, nous devons comprendre que les symboles des rêves sont associés à l’environnement mental, à l’environnement spirituel, à l’environnement émotionnel et à tout ce milieu psychologique dans lequel nous sommes, desquels nous sommes entourés et que nous ne sommes pas conscient, ou, peut-être, nous en sommes conscients. C’est pourquoi parfois ces symboles sont compréhensibles immédiatement. Parfois, ils ne le sont pas, et c’est parce que nous n’apprenons pas encore l’association de ces symboles avec notre vie, avec notre psychologie, mais quand nous apprenons, ce langage de rêves nous arrive très facilement et est plus accessible à notre compréhension.

Bien sûr, parce que nous avons été dans cet univers pour de nombreuses vies, nous avons reçu, en relation avec ce monde physique et avec les mondes internes, beaucoup d’impressions, beaucoup de symboles, de messages en rapport avec notre vie, avec les différents psychologiques dans lesquels nous étions auparavant. Mais parce que nous ne les comprenions pas ou ne les transformions pas à l’époque, ou ne comprenions pas ces impressions à ce moment-là, ni cette vie à ce moment-là, les impressions entrèrent dans notre psyché mécaniquement. Comme l’explique le Maître Samaël, nous les avons transformés de manière incorrecte, mécaniquement. Nous avons créé des éléments qui déformaient la vérité, ou la compréhension de celle-ci, et avons créé différents désirs.

Les égos, comme les termes ésotériques l’expliquent, sont des nœuds d’énergie qui circulent non pas en relation avec les forces de l’univers, mais seulement dans un espace, sans être en communion avec les forces. Parce que ce que l’univers est, ou ce que la vie de l’être humain doit être, est une transformation de forces sagement transformées par la Conscience au moment où elles sont reçues, et renvoyées aussi d’une manière harmonieuse, comme un miroir qui reçoit et donne sagement.

Mais quand on reçoit une impression et qu’on ne la transforme pas sagement, elle devient coincée à l’intérieur de nous, comme un nœud. Ce nœud est un nœud d’énergie, qui circule dans un petit espace, et la Conscience est piégée en lui. Et bien sûr, quand les impressions de la vie sont reçues par ce noeud, plus d’énergie est piégée et n’est pas en communion avec les forces qui viennent de différentes directions. De cette façon, nous formons ce que nous appelons un «univers individuel particulier», qui est séparé de l’ensemble, dans le sens où il ne transforme pas, ne prend pas et n’envoie pas l’énergie sagement. Et c’est pourquoi, à l’intérieur de notre psyché, nous avons, nous dirons, trop de noeuds, «egos», disons-nous, qui se nourrissent des forces cosmiques de différentes manières et conservent cette énergie en eux-mêmes.

C’est pourquoi le Maître nous explique que notre vrai Être, le vrai JE SUIS CE QUE JE SUIS, est cette énergie qui circule sagement, qui va et vient, réfléchie d’une manière sage, étant Un avec le Tout. Le «JE SUIS CE QUE JE SUIS» est universel, n’est pas un nœud, mais est une énergie libre, circulant librement, entrant dans toutes les consciences qui la transforment complètement, parfaitement, et les rendent de différentes manières, Tous ces Dieux ou Anges ou Êtres qui n’ont pas d’ego, sentent le Tout, et le Tout, avec eux ou en eux.

Mais nous ne sentons pas cela, nous ne nous sentons pas avec le tout, parce que nous avons trop de noeuds. Nous recevons trop de forces, d’énergies, et nous les gardons à l’intérieur. C’est ce que nous appelons «égoïsme». C’est pourquoi nous disons que nous sommes des «gens égoïstes». Nous devons devenir des gens «Christocentriques». Christo-centrisme est la manière dont nous prenons et donnons et ne retenons pas, parce que nous sommes un avec le tout. Etant un avec le tout, nous n’avons pas besoin de retenir quoi que ce soit, mais toujours donner ce que nous récevons en harmonie avec l’Univers, avec l’Absolu. C’est ce qu’on appelle un Paramarthasattya. De cette façon, la Conscience comprend, comprend le Tout, parce qu’elle est en communion avec elle. C’est pourquoi nous devons comprendre notre ego.

La compréhension d’un ego est la compréhension de la manière dont la vie entre dans la Conscience à travers les impressions, les ondes et les forces, et doit entrer et retourner en harmonie avec l’univers. Il n’y a pas de façon égoïste de comprendre la voie. L’ego prend et ne veut pas donner. C’est pourquoi nous disons que chaque ego vit dans son propre monde, qui est un rêve. Un rêve est une illusion, maya. Il faut donc s’éveiller, libérer l’énergie psychologique piégée pour ne pas la retenir.

Pour libérer l’énergie en cage, pour ne pas la retenir, il faut comprendre la cage: l’ego particulier. Comprendre, c’est comprendre la manière dont cette énergie, ou cette association avec la vie, avec la vie, avec le prochain, avec le monde, avec soi-même, devrait être, pour ne pas interférer, pour ne pas la retenir égoïstement.

Comprenez-vous? Comprenez-vous ce que je suis en train de vous dire? Parce que c’est quelque chose que nous devons comprendre.

Pour que la Conscience grandisse, la seule manière c’est à travers la compréhension. C’est la capacité que la Conscience devrait toujours avoir. Un Maître est quelqu’un qui comprend. C’est pourquoi la compréhension ou l’assimilation est associée à Binah, le Saint-Esprit (Binah est Hébreu pour «compréhension»). Le Saint-Esprit aide la Conscience à comprendre, aide la Conscience à apprendre à transformer les impressions de la vie de la bonne manière, à comprendre la langue de l’univers.

C’est pourquoi nous sommes en désaccord avec les individus qui croient qu’en priant seulement à la Mère Divine, «Ma Mère, s’il vous plaît, annihilez cet ego que je ressens maintenant», que la Mère Divine va l’annihiler. Si la Mère Divine a annihilé l’ego qui agit en ce moment même, c’est peut-être la colère ou l’orgueil ou quoi que ce soit, alors ma Mère Divine ne m’aiderait pas à être un individu en communion avec l’univers, parce que je n’ai pas compris pourquoi cet ego me fait du mal et aux autres, et pourquoi cette énergie y stagne. Ma Conscience doit apprendre avec compréhension, alors quand une autre association ou impression me vient, alors je vivrai de la bonne manière, de manière sage, et c’est d’être un être humain. Je saurai donc dans ma Conscience la bonne manière de me comporter. Sans compréhension dans la Conscience, je ne sais rien.

C’est ce qu’on appelle le devoir Partlock de l’Être: savoir associer notre Conscience, nous-mêmes, à l’univers. C’est ce qu’on appelle la sagesse (Wisdom): «Vis» c’est voir, et «dom», c’est le jugement, un bon jugement de la vie, c’est savoir pénétrer dans l’univers sagement.

La sagesse n’est pas apprise d’une manière mécanique, comme demander à ma Mère: «Annihilez cette luxure qui me gêne tous les jours. Si elle le faisait, sans comprendre, ça m’aiderait un peu, bien sûr, mais je ne développerai rien, parce que je dois apprendre à faire face à la vie.

C’est pourquoi ma Mère Divine, mon Dieu, m’aidera, mais seulement si je médite, si je comprends.

C’est ainsi que nous devons comprendre les symboles des rêves. Je reçois quelques symboles dans mes rêves, une certaine langue, mais je dois l’apprendre. «Qu’est-ce que mon Dieu me dit, qu’est-ce que je vois en association avec l’univers? Même si c’est une projection mentale que je fais, je dois apprendre pourquoi je la projette. Parce qu’en dernière synthèse, les rêves sont des rêves, si les rêves sont des messages de notre Être, c’est la langue de Dieu, ou s’ils sont des projections de nous-mêmes, c’est aussi quelque chose que nous devons comprendre. Si nous projetons quelque chose inconsciemment, subconsciemment, nous devons apprendre pourquoi. Pourquoi est-ce qu’un ego particulier projete cela? Pourquoi ne suis-je pas en train de vivre dans le moment, ou pour connaître la vérité? Pourquoi suis-je en train de me mentir à moi-même?

Si nous projetons quelque chose, c’est un mensonge, et nous mentons à nous-mêmes. La plupart de nos rêves sont des mensonges que nous projetons. La seule façon de s’en débarrasser c’est à travers la compréhension, comprendre pourquoi. «Quelle est la source de cela? Pourquoi est-ce que je veux être ceci? Pourquoi est-ce que je reçois ceci?» C’est ainsi que nous trouvons parfois que certains symboles sont liés à nos fausses projections.

On entend par exemple ce mot «mythomanie». Le Maître parle dans un de ses livres au sujet de la mythomanie: la tendance de certains individus à projeter des rêves en association avec leur désir spirituel. Nous avons tous cela; Il y a beaucoup de gens par exemple qui veulent être illuminés, être des maîtres, nous voulons être quelqu’un d’autre. Mais si nous comprenons, si nous approfondissons la Méditation, et si nous approfondissons la compréhension, nous découvrons: «Pourquoi veux-je être Maître quand il y a déjà un Maître à l’intérieur de moi? L’Être est l’Être, et l’Être apprend ce qu’est l’Être à travers l’éveil de la Conscience, en expérimentant la vérité, qui est l’Ensemble, à laquelle Il fait déjà partie. Nous faisons partie du tout, que nous voulions ou non. Ce n’est pas que nous allions faire partie du Tout, nous faisons partie du Tout, par rapport à l’Être, mais nous ne savons pas que nous faisons partie du Tout. En apprenant à travers la Conscience, en comprenant chaque point de ce qui fait partie de nous, avec le Tout. Alors, nous développons ce qui s’appelle Maîtrise, qui est précisément la compréhension et l’assimilation du Tout en relation avec notre niveau.

Mais si nous voulons être quelque chose que nous ne sommes pas, c’est un mensonge.

Il y a beaucoup de manies, en relation avec l’homme, le mental.

Le mental pense: «Je suis quelqu’un d’autre», sans comprendre que l’Être est déjà. Donc, quand nous ne nous identifions pas avec le mental et quand nous exprimons ce que nous sommes, c’est simple, parce que le Maître intérieur est quelque chose de simple.

La plupart des messages que nous recevons par le biais des rêves sont, bien sûr, des avertissements par rapport à ce que nous acquérons.

Donc la mythomanie, bien sûr, est très courante. Surtout chez les étudiants de l’ésotérisme, parce que nous entrons avec un désir d’expérimenter, de voir la réalité, ou de ce qu’est Dieu, ou de «Qu’est-ce que je suis?», Dans quel niveau nous sommes. En dormant, nous voulons toujours savoir beaucoup de choses, donc, cette aspiration, ce désir, crée un certain type d’énergie qui projette ce désir. C’est pourquoi la seule façon de connaître la réalité est de ne rien désirer, de ne rien convoiter, simplement d’être ce que nous sommes et comprendre ce que nous sommes et développer l’Être sans aucune attente. C’est difficile parce que nous avons l’ego vivant. Certains des rêves que nous recevons pourraient être un avertissement contre cela.

Personnellement, par exemple, je me souviens, lorsqu’un jour, j’ai éveillé ma Conscience, et Je me suis rendu compte que j’étais dans le plan astral, et alors la seule chose que je voulais, c’était de connaître mon Être. J’ai dit: «Mon Dieu, mon Être Réel, s’il vous plaît, amenez-moi à votre présence pour vous voir, je veux vous parler, je veux savoir au sujet de vous. Et puis bien sûr, mon Dieu m’a emmené à un endroit où il n’y avait rien. Je ne peux pas tout expliquer ici, pour ne pas tomber dans l’orgueil mystique, mais permettez-moi de vous dire la fin de cette expérience. Je me souviens que je suis arrivé à cet endroit où il n’y avait rien, seulement de l’espace. De cet espace qui n’était rien, un Être venait comme une lumière. Une lumière qui venait d’un petit point de lumière, un petit grain de lumière qui augmentait lentement comme il se présentait devant moi. Sans prononcer un mot, étendant juste sa main, et une table est sorti de rien. Vers cette table, il marchait, prit un crayon qui sortait du néant et écrivait sur un papier qui sortait du néant. Il a écrit: «Il faut être prudent avec la mythomanie», puis il m’a renvoyé dans mon corps. C’était une expérience très profonde.

C’était le sens du rêve que je voulais savoir. Bien sûr, après cela, je suis allé dans la Méditation, parce que j’ai dit: «Bien sûr, c’est un symbole, c’est le langage de Dieu. Cet Etre était mon Dieu, qui a pris cette forme, et a écrit ce message sur cette table.

De toute évidence, le carré, parce que la table était la forme d’un carré, est les quatre corps de péché: le corps mental, le corps astral, le corps éthérique et le corps physique, qui est lié à la matière. Le mental en d’autres termes. Comme, pour que je l’expérimente continuellement, je dois faire attention de ne pas tomber dans la mythomanie. Signification, créer un univers seulement pour moi, et c’est précisément ce que je comprends, le fondement ou la base de la mythomanie est dans le mental, la manie. Le rêve du mental, dans lequel vous vous enfermez toujours en pensant: «Je suis ceci… Je suis cela…» sans comprendre que votre Dieu est un avec le tout. Ensuite, vous développez l’orgueil, l’orgueil mystique. Il y a beaucoup d’Initiés qui tombent dans cela, et ne permettent pas à leur Être de parler, c’est leur mental qui parle, et leur mental se vante toujours d’être cela, même si ce mental appartient à cet Être. Le mental se vante d’être cet Être. Comprenez-vous cela? Une chose est Être, et une autre est le mental pensant que c’est l’Être, sans comprendre que c’est simplement un véhicule de l’Être.

Le Maître nous dit qu’il avait étudié Krishnamurti. A cette époque, les deux étaient vivants. Il a livré un message et aidait les gens à comprendre leur ego. Alors le Maître dit à Krishnamurti, «Je suis l’Avatar du Verseau.» Parce qu’en réalité son Être est l’Avatar du Verseau, le messager. Mais la réponse de Krishnamurti, en se tournant vers lui, était: «Oui, mais vous devez aussi annihiler ce «Je», c’est-à-dire l’Avatar du Verseau. Alors, le Maître Samaël a dit qu’il était d’accord avec lui, il a dit «Oui» parce que le Maître à l’époque était dans le processus d’annihilation de l’ego, et il a même annihilé la personnalité. Le vrai Avatar du Verseau qui a pris possession de lui, était bien sûr, Samaël, le Logos, parce qu’il est le véritable Avatar du Verseau. A cette époque, l’ego de sa personnalité pensait aussi qu’il était l’Avatar.

Il nous a également dit, dans une conférence au Mexique, que, en tant que Samaël, il voulait continuer à donner son travail, mais le corps physique qu’il avait à cette époque au Mexique devait mourir à l’âge de 58 ans. Et pour vivre physiquement, et pour continuer sa mission, il échangeait des atomes physiques avec la momie qu’il avait en Egypte. Alors, il a dit: «Le corps ou la tête que vous voyez ici en ce moment n’est pas la tête que j’avais en Colombie. Cette tête est une tête égyptienne, et je l’utilise, et finalement tous les atomes de ce corps seront avec moi.»

Un jour, il donnait une conférence, et il utilisait certains maniérismes pendant qu’il parlait, et nous avons observé qu’il montrait les manières d’un Egyptien. Mais une nuit, il dit, quand il donnait la conférence, dans le processus de l’échange des atomes du corps qu’il avait dans cette troisième dimension avec les atomes de la momie, il a pris sa personnalité sud-américaine, celle que tout le monde connaissait à ce moment-là au Mexique, et le mettre dans le sarcophage en Egypte. Il lui a dit, «Tu dois être ici, parce que maintenant je dois continuer mon travail avec mon autre personnalité égyptienne.» Bien sûr, les deux personnalités ont obéi, parce que les deux avaient des particules ignées de Samaël.

Mais, une nuit, il vit que sa personnalité sud-américaine arrivait dans la quatrième dimension. Et lorsqu’il a vu cette personnalité avec sa clairvoyance, en train d’entrer dans la salle de conférence, télépathiquement, il a demandé, «Que fais-tu ici? Je t’ai laissé en Egypte, retourne-y. Alors, la personnalité lui a répondu: «Je dois me sacrifier pour l’humanité. Je dois donner la mission de mon Père, alors je dois venir ici parce que je dois le faire. Et alors, il (Samaël) dit, il a compris que cet être malheureux ou la personnalité qu’il avait, devrait être désintégrée, parce qu’elle interférait avec sa mission. C’est ainsi, dit-il, que M. tel et tel a été annihilé complètement. «Et en ce moment, dit-il, ce que vous voyez ici, devant vous, est quelqu’un qui est complètement nouveau, aucune personnalité du tout. M. tel et tel est mort, complètement. Cette personnalité était précisément celle qui disait: «Je suis l’Avatar du Verseau», mais ce n’était pas le cas.

C’est ainsi que nous devons comprendre et saisir beaucoup de choses, lorsque nous sommes dans cette connaissance, comment comprendre pour atteindre la Maîtrise, comment comprendre les symboles, pour ne pas tomber dans les erreurs. Le seul moyen est de méditer, de comprendre.

Nous donnons certaines significations de symboles pour aider, mais chaque symbole est toujours associé à notre développement psychologique. C’est pourquoi quand quelqu’un nous demande ce qu’est un symbole en relation avec leurs rêves, ce qu’ils ont vu, nous disons «méditez». Parfois nous donnons une signification parce que le mental est associé à cela, mais méditez, parce que nous ne savons pas à quel niveau vous êtes, quelle Initiation vous êtes en train de passer et quels sont les messages de votre Être et quelles projections de votre mental vous devez comprendre pour ne pas tomber dans les erreurs. Est-ce que vous me suivez? Est-ce que vous m’écoutez?

Questions et Réponses

Question: Il y avait un étudiant qui, priait et méditait pour connaître son Être, et il a une expérience éveillée, où son Être lui a dit, «Je suis Jehovah!» L’étudiant, éveillé du rêve, de cette expérience, a dit: «Mon Etre est Jehovah!»

Réponse: Le problème, nous dirons, dans ce cas, est que certaines sectes qui se sont développées dans cette Ère des Poissons, liées au Judaïsme et au Christianisme, sont tombées dans le monothéisme extrême. Par exemple, certaines sectes du Christianisme disent que le nom de Dieu, le Dieu universel, est Jehovah, mais ils le disent de manière fanatique, sans comprendre ce que Jehovah veut dire. Le Seigneur Jehovah, bien sûr, est un Maître. Le Maître Samaël explique que l’initié le plus élevé de la Chaîne Lunaire, qui est le Mahamanvantara passé, était le Seigneur Jehovah, mais dans la Kabbale, pour écrire en Hébreu, nous dirons: Jehovah, il a été écrit avec quatre lettres: Iod, He, Vau, He. Kabbalistiquement, bien sûr, ces lettres sont liées au Tetragrammaton, qui est la synthèse de Dieu dans chaque Être humain. Donc, si vous avez une expérience, si vous dites que votre Dieu est Jehovah, bien, il est Jah, il l’est, votre Dieu est Jehovah, et mon Dieu est aussi Jehovah, et le Dieu de mon ami est aussi Jehovah. Synthèse, à l’intérieur de chacun de nous nous avons Iod He Vau He. C’est ce que nous devons comprendre et saisir pour ne pas tomber dans les erreurs, de penser «Oh, alors, je suis le Seigneur Jehovah». Jehovah est un Dieu qui est le gouverneur de toutes les lunes du système solaire. L’individu qui a reçu cette expérience dans laquelle son Dieu lui a dit: «Je suis Jehovah», doit investiguer sur sa vie pour voir si elle est associée à la réalité, et ne pas créer, bien sûr, la mythomanie. Tout doit être corrélé et compris pour ne pas tomber dans cela. Et aussi vous devez analyser si cette expérience est vraiment avec votre Être, parce que vous pouvez recevoir des expériences et quelqu’un peut apparaître devant vous et créer des problèmes dans votre tête.

Je me rappelle une fois, quand je me vis avec une vision, assis sur un rocher sur le rivage d’une rivière, et pensant avec mon poing sous mon menton et pensant avec une attitude ou une posture très pensive. Derrière moi venaient des hommes habillés comme aux temps anciens, comme des Hébreux, et ils me frappaient le dos avec leurs mains et me demandaient: «Es-tu Moïse, parce que nous cherchons Moïse.»

Et j’ai dit: «Non, pas que je sache.»

Et ils m’ont demandé: «Appartenez-vous à la tribu de Judah?»

«Oui,» dis-je, «Je suis de la tribu de Judah.»
«Alors vous êtes Moïse! Puis ils ont mis un manteau sur mon dos, je me suis levé et s’est éloigné d’eux. Quand je me suis réveillé dans mon corps physique, j’ai dit: «Quoi, Moïse? Alors bien sûr, Dieu merci, j’ai parlé avec le Maître Samaël. J’ai dit: «Maître, j’ai eu cette expérience, suis-je Moïse?»

Et le Maître a dit: «Non, vous n’êtes pas Moïse, Moïse est un surhomme, et il n’est pas tombé, vous êtes tombés!»

– Alors, je ne comprends pas.

Eh bien, cela a été associé à différentes expériences. Tout le monde à l’intérieur a son propre Moïse particulier, et nous devons développer Moïse Sabaoth en rassemblant tout le peuple d’Israël, qui sont toutes les parties de l’Être qui sont emprisonnées dans l’ego et qui sont sous le commandement du Pharaon, de l’intellect. Mais, les gens qui le savent, parce qu’il fait partie de la Conscience, qui construisent des pyramides, c’est-à-dire qui construisent quelque chose à l’intérieur, la pyramide de la pensée (manas, mental ou l’homme psychologuique), les corps intérieurs. Ainsi, si vous annihilez votre ego, si vous parvenez à vaincre tout le peuple d’Israël, si vous prenez toutes les parties de votre Être hors d’Égypte et que vous passez à travers la Mer Rouge pour la Terre Promise, vous devenez Moïse Sabaoth. Pour cela, vous devez vaincre Nahemah, qui est lié au royaume de Malkuth, mais je ne peux pas continuer à vous le dire parce que c’est très compliqué et étendu. C’est en rapport avec Moïse.

N’importe qui peut développer leur propre Moïse intérieur. Mais Moïse existe aussi, il est un Maître. Une chose est d’être le Maître Moïse, et une autre chose est d’accomplir ce que Moïse a fait, parce que chacun doit le faire. Nous avons tous notre propre Jésus-Christ à l’intérieur de nous. Nous avons notre Elie particulier à l’intérieur de nous, et c’est pourquoi nous devons apprendre l’Esotérisme Christique pour ne pas tomber dans les erreurs. Penser que parce que nous avons ces expériences, que nous sommes cela… nous devons expérimenter, expérimenter et expérimenter, et être sûr, que nous sommes, réellement, ce que nous sommes, pour ne pas tomber dans les erreurs et penser beaucoup de choses.

Oui, il y a une relation avec Jehovah, tout le monde est Jehovah à l’intérieur. Comme Bouddha, bien sûr, tout le monde a son propre Bouddha.

Question: Vous dites que nous devons méditer sur la symbologie des rêves, mais maintenant vous voyez beaucoup de gens à l’aide de ces livres de rêve qui donnent des interprétations de certains symboles. Alors pouvez-vous expliquer un peu plus sur certains livres de rêve, et combien de cela devrait effectivement être suivi et combien est… devrions-nous simplement utiliser que comme un guide approximatif ou…

Réponse: Bien sûr, les gens l’utilisent comme une référence pour les différents symboles que nous avons. Mais c’est parce que l’intellect, la seule manière que l’intellect peut savoir c’est à travers cela, à travers les livres. Et j’ai dit, parfois, c’est bon, c’est correct d’apprendre à ce sujet, mais cela ne suffit pas. Nous devons entrer profondément dans la médiation et la compréhension de ce rêve particulier parce que le symbole que nous demandons par exemple, quand nous entrons dans un livre et demandons ce que signifie un symbole, je rêvais d’un lion, qu’est-ce que le lion symbolise… Et puis il est dit, oh, la loi. Ok, c’est la Loi, mais peut-être qu’il pourrait symboliser aussi, vous voyez que Samson a tué le lion, le symbole est bien sûr au sujet de moi. Hercules aussi, la première tâche d’Hercule a été le meurtre du lion de Némée. Nous devons donc y voir, également, l’association de cela. Puis, quand nous avons dit tous les symboles que nous trouvons dans la Bible, que l’on trouve dans ce livre, et que probablement cette personne dit aussi, que ce soit, alors nous devons aller dans toute la vision, ou tout le rêve, ou l’expérience entière que nous avons eu. Parce que le lion, il est apparu, mais pas seulement comme ça, comme un éclair, puis disparu, non. Il a été associé à quelque chose d’autre. Nous voici dans une maison ou dans cette maison, ou nous étions dans la forêt. Qu’est-ce que nous faisions? Et alors associer tout cela avec ce symbole, afin de comprendre la chose entière, et pas seulement pour arriver à des conclusions subjectives.

Nous devons aller en profondeur dans le fond de la question afin de comprendre le message que nous recevons de notre Être, ou dans le but de comprendre l’ego particulier qui est projetté, et qu’est-ce qu’il veut, ou pourquoi nous projettons-nous cela, pourquoi faisons-nous cela, quoi? Parce que, parfois, vous le savez, la peur projette beaucoup de choses.

Donc, voilà ce que nous devons comprendre: ne pas être paresseux. Les gens sont paresseux, les gens sont juste – «oh, je dormais avec un serpent, que symbolise le serpent. Oh, il symbolise une femme, oh, une femme va venir.» Alors quoi? Comment le serpent a agi dans mon rêve? Qu’est-ce que le serpent fait là? Voilà pourquoi nous devons comprendre, nous devons utiliser notre Conscience pour transformer: c’est entendre, voir, comprendre ce que nous recevons. Telle est la capacité de la Conscience, le devoir de la Conscience : la compréhension. La plupart du temps, nous voulons quelqu’un pour comprendre cela pour nous. Vous savez?

Voilà ce qu’est la Méditation, c’est quelque chose que l’on apprend tout au long de notre vie. C’est quelque chose que nous développons, qui est la compréhension.

Bien sûr, parfois, le Maître de quelqu’un peut nous aider. Quand le Maître était en vie, par exemple, j’ai toujours profité, et je vais directement à lui, pour qu’il m’aide, à comprendre ce rêve particulier pour ne pas tomber dans des erreurs. Je me souviens d’une fois où je faisais ces belles expériences, je vis quelque chose de très beau en relation avec mon Être, et j’ai eu une épée, une épée d’or, mais dans ma main gauche. Le tout était bien, sauf qu’il était dans ma main gauche. Donc, je suis confus, et je suis allé vers le Maître et lui avait demandé pourquoi l’épée était dans ma main gauche, et il a expliqué tout en détail: «Ceci est arrivé à vous… car c’est dans le passé, voilà pourquoi. Ce qui signifie que, vous étiez Auto-réalisé, complètement, dans le passé. Voilà pourquoi vous avez eu l’épée dans votre gauche. Maintenant, il faut reconquérir ce que vous avez perdu. Maintenant, vous ne l’êtes pas. Vous l’étiez, mais vous ne l’êtes pas en ce moment, et vous devez faire face. Mettez cette épée dans la main droite, et ce n’est pas une question de vouloir, c’est une question d’Auto-réalisation à nouveau.» Et voilà ce que je suis en train de faire. Ce n’est pas juste comme, parce que, je veux cela donc je suis cela, non. J’étais. Maintenant, ce que je suis est ce que je suis. Pour être cela, ou pour récupérer cela, il y a beaucoup de travaux psychologiques à effectuer.

Parfois, vous expérimentez des choses au sujet de votre Être, qui est votre Être, et puis vous recevez certaines images, mais vous devez comprendre beaucoup de choses pour ne pas tomber dans beaucoup d’erreurs… dans la confusion. Voilà pourquoi la meilleure chose c’est la compréhension et l’annihilation, et vivre le moment. Ne pas rêver, «Je suis cela.» Parce que ce qui est important est ce que nous sommes en ce moment, la réalité est ce qui est importante. Notre Être pourrait être autre chose, mais mon Être est mon Être. Suis-je un avec lui? Suis-je un avec lui en ce moment? Non, je suis en train de le devenir, encore une fois. Eh bien c’est différent, votre Être est, mais vous n’êtes pas. Faire face à cela, la réalité, c’est vivre le moment, et de ne pas vivre avec les attentes, mais, développer la compréhension dans votre Conscience. Seconde après seconde.

Comprennez-vous cela?

Avez-vous une autre question?

Question: Le Maître explique des lois différentes que l’élève a besoin de comprendre pour interpréter leurs rêves. Les lois de l’Analogie Psychologique, la Loi des Opposés…

Réponse: Oui, bien sûr, c’est très important, d’apprendre davantage sur ces lois. La Loi des Nombres, par exemple. Pour cela, bien sûr, au début, on apprend la Kabbale, ou la signification des nombres, mais cela doit être aussi développé avec la Méditation, avec la compréhension. Comme le Maître dit, «Connaître, intellectuellement, que 2 + 2 est 4 est facile, mais comprendre pourquoi 2 + 2 est 4, est une question de Conscience, compréhension, assimilation, au plus profond de vous-même, et c’est la Loi des Nombres. Parfois, vous recevez des nombres dans vos rêves, et intellectuellement, kabbalistiquement, vous savez l’association avec cela, et vous dites: «Oh, c’est en relation avec cela.» Mais vous devez aller en profondeur, «Pourquoi ai-je ce nombre?» Pour comprendre, parce que chaque nombre est une entité vivante, et voilà comment vous développez cet aspect mathématique de votre Être.

Par exemple, le Maître dit que le monde de l’Atman est un monde très kabbalistique, où tout est nombre, mais si votre Conscience apprend à ce sujet, et associé cela avec votre Conscience, avec votre Être, vous profitez de la compréhension de cela.

Ce n’est pas comme, quand vous allez à l’école, parce que certaines personnes pensent, «Oh, pour être un kabbaliste, pour comprendre les nombre, vous devez mémoriser cette algèbre complexe, ou des algorithmes ou que ce soit. Ceci est juste une question de la Conscience, connaître, non pas parce que vous avez cela dans l’intellect. Quoi qu’il en soit, l’intellect aide, mais si cela ne relève pas de votre compréhension, cela est perdu quand vous mourrez.

La même chose, nous allons dire, avec la symbologie philosophique. Philos, qu’est-ce que philos? Cela signifie «ami», et aussi «amour», et sophia est «sagesse». Philo-sophia, être un ami de la sagesse, ou aimer la sagesse. De toute évidence, certains symboles sont associés à la sagesse, et la sagesse est Chokmah, au Christ, à la spiritualité. Évidemment, il y a des symboles qui viennent du ciel. Ces analogies philosophiques sont toujours associées au developpement de l’Être, je comprends, parce que tous ces symboles philosophiques sont en relation avec le développement de l’Être.

Certains symboles sont vivants, lorsque nous parlons, par exemple, à propos de symbologie philosophique, certains symboles de cela sont dans les plans internes, ou ce que nous recevons dans les plans internes, certains artistes, sculpteurs, ont fait ces choses, peintures, au sujet des symboles. Les gens pensent que ces entités ou ces images, n’existent pas. Comme par exemple, le Sphinx. Vous savez qu’en Egypte, il y a le symbole du Sphinx, et nombreuses sculptures, ou nombreux tableaux des temps anciens que vous trouverez le Sphinx. Le Sphinx est réellement un élémental qui existe dans les mondes internes, et est associé à l’univers mental, et chacun de nous a notre propre Sphinx particulier. C’est un symbole associé aux forces de la nature et il y a beaucoup de symboles philosophiques associés à l’Être. Et lorsqu’ils apparaissent, nous devons comprendre, qu’est-est que c’est, en relation avec quoi?

Avez-vous entendu, par exemple, au sujet de la manticore? Qui est, un symbole d’un lion avec le visage d’un être humain et la queue du scorpion. Lorsque ce symbole parle internement, sa voix est comme une trompette, et laissez-moi vous dire, j’ai entendu cet être. Il est venu en face de moi, parlant comme une trompette, mais il fait partie de l’Être. Nous dirons, il est la partie qui aide, d’une certaine manière, avec les forces sexuelles pour vous exprimer à travers la Parole. C’est quelque chose que nous développons, et ce symbole existe, et peut venir à vous dans certains niveaux, pour vous apprendre ce qu’il faut faire, comment développer certaines choses. De même, de nombreux autres symboles, c’est pourquoi il est bon d’étudier cela; les grands maîtres ont apporté ces symboles, et peint les symboles de différentes façons, et nous invitent à la langue de la Conscience à comprendre et saisir beaucoup de choses… qui ne peuvent être comprise qu’à travers la Méditation, car c’est une langue que la Conscience doit comprendre, et nous devons être patients avec cela, parce que l’impatience ne nous aide pas dans le but de développer ce langage des rêves, la patience est la vertu qui est indispensable dans le développement de la compréhension.

Rappelez-vous que la compréhension est pour la Conscience, non pas pour l’ego, pas pour l’intellect.

Avec les analogies des contraires aussi, la Loi des Contraires, qui symbolise le contraire, que vous devez aussi comprendre et saisir. La Conscience, lorsque vous utilisez l’intuition, vous savez très bien quand quelque chose est à l’opposé, et parfois, quand vous ne savez pas immédiatement, la vie vous enseigne. Je me souviens dans le passé quand j’étais, par exemple, en train de rêver que j’ai trouvé de l’or dans la rue, des pièces de monnaie… et je ramassais les pièces de monnaie et des pièces de monnaie et plus d’or, et quand j’étais dans le plan physique, j’ai dit, «Woah, j’ai rêvé que je ramassais des pièces d’or… Et je suis heureux parce que je collectionnais beaucoup d’or, car il y avait beaucoup d’argent.» Mais c’était tout à fait le contraire au mois prochain, j’ai vraiment eu une vie très serrée, avec la pauvreté, vous savez? Et puis, je ne voulais plus avoir ces rêves, de ramasser des pièces d’or, parce que je savais que cela ne signifiait pas que je vais avoir beaucoup d’argent, et que les choses allaient être serré, vous savez? Mais, quand je faisais des rêves de merde, je suis heureux, parce que je sais cette merde est de l’argent, non? C’est exactement comme ça que l’argent est symbolisé dans les mondes internes, avec des excréments, parce que réellement, ce que nous apprécions ici dans ce monde physique, pour les mondes internes, sont seulement des excréments, refuser. Aucune valeur du tout. Mais ici, dans ce monde physique, nous l’apprécions parce que nous en avons besoin pour survivre; mais dans les mondes internes, nous n’en avons pas besoin; c’est pourquoi il est écrit, «Le sale riche ne peut entrer dans le Royaume de Dieu.» De cette façon, nous disons, nous appliquons ce symbole en relation avec l’argent. L’argent ne peut pas acheter le Royaume de Dieu, parce que l’argent, internement, est tout simplement refusé, est juste des excréments. Dieu n’a pas besoin de l’argent physique, mais nous en avons besoin. Donc, si vous voulez savoir quel rêve est lié à l’argent physique, ce sont les excréments, la merde est précisément son symbole, donc, voilà ce que dans cette humanité du monde physique utilise pour survivre. Si vous voulez être propre, soyez pauvre. Voilà pourquoi il est écrit: «Béni soit les pauvres, parce que le royaume des cieux est pour eux.» Cela signifie, si vous êtes psychologiquement attaché à ce que l’argent achète, alors vous êtes salement rich, donc nettoyez vous, ne soyez pas généreux, ne distribuez pas votre crasse psychologique. «Béni soit les pauvres» est un symbole des contraires. Nous dirons, analogies.

Un autre symbole, par exemple, du contraire est, si c’est doux, c’est amer dans le monde physique. Si c’est amère dans les mondes internes, c’est doux dans ce monde physique. Nous devons donc analyser, «Oh, je rêve que je vis ici, et je ne veux pas être ici dans ce lieu, parce que je suis malade et fatigué, donc je pars.» Cela signifie que vous restez ici. N’est-ce pas? Et vous n’allez nulle part, n’est-ce pas? Parce que, pour que vous rêvez, «c’est-ce que j’ai expérimenté» que vous quittez, que vous allez voler et se déplacer dans un autre endroit; pour cela, vous devez être avec un chapeau, vous devez rêver que vous portez un chapeau! Vous portez un chapeau et vous n’êtes pas habitué à porter un chapeau? Ensuite, vous devez comprendre et saisir, «Quel genre de chapeau ai-je porté?» Parce qu’un tel chapeau est associé à l’endroit où je vais aller. Vous voyez? C’est la vrai compréhension.

L’autre est l’analogie. «Ceci est analogue à quoi? Dois-je associer ce symbole à cette chose?» Par exemple, les différents rêves que les gens ont en relation, qui sont en vol. «J’ai rêvé que je volais, qu’il y avait la guerre dans le ciel (le mental). Et j’allais voler avec mon propre avion, mais j’ai désisté, je ne l’ai pas fais. Parce que, je me suis dit que ces gens attendent pour me tirer dessus.» Voilà ce que j’ai fais, je vis dans le ciel beaucoup d’avions de combat, se tirant les uns les autres, et j’allais voler aussi, mais je me suis dis: «Non, je ne vais pas voler maintenant. Si je vais là-bas, ils vont me tirer dessus. Peut-être qu’ils m’attende.» Quand je me suis réveillé, je me suis dis: «Oh oui, ils reçoivent dans le plan physique des invitations pour aller à un congrès. Et je dis:« Non, ce congrès, bien sûr, les gens se rassemblent pour parler de la Gnose. C’est l’intellect, le mental. Et combien de «Gnostiques» vont là-bas, pour recueillir? Mais de toute évidence, d’une certaine manière, ils m’attendent d’y aller et je ne sais pas leurs intentions, mais je ne vais pas. Alors je dis: «Je suis désolé, mais je ne vais pas. Parce que je suis occupé… etc., etc.» J’ai donné une excuse. Mais, j’ai eu un avertissement. Si je vole, si je vais là-bas, pour montrer mes capacités intellectuelles dans l’air aussi, qui est le mental, alors ils vont me tuer, et qui sait? Je vais peut-être aussi tuer certains d’entre eux, je ne sais pas? Mieux vaut éviter. (La critique est la façon dont avec des mots – que dans les rêves pourraient être des balles, des flèches – nous tuons, démolissons, le bien de mauvaises images que les gens ont construit dans leur mental en référence à leur voisin)

Voilà donc les analogies, n’est-pas? Ceci est analogue à quoi? En relation avec ma vie, bien sûr, parce que tout doit être lié à notre propre développement particulier, dans la façon dont nous sommes, afin d’associer ce avec cela. Ce sont la forme, n’est-pas? Ce que nous devons apprendre, et je le répète, nous devons comprendre que, parce que cela est un langage en relation avec notre développement.

Voilà comment, je le répète, la vie vient à nous, à travers des impressions, et les impressions les plus difficiles, qui sont les plus difficiles à comprendre, sont celles dans les plans internes. Et voilà ce qu’est le Maître, être attentif à ces langues ou impressions que nous recevons, en tant que Maîtres. Mais si nous n’apprenons pas cela, si nous ne méditons pas, comment allons-nous comprendre cela, comment la Conscience va-t-elle apprendre cela, si elle ne comprend pas le sens et le symbole de cela. Si quelqu’un nous dit: «Cela n’est pas le chemin.» Nous devons apprendre par nous-mêmes, c’est pourquoi il est appelé l’Auto-Réalisation de l’Etre, AUTO. Personne ne peut faire le travail pour nous. C’est la façon dont nous développons la sagesse, la connaissance, voilà comment nous aidons les autres.

Question: Y a-t-il un mantra particulier qui aide à l’analyse des rêves?

Réponse: Il y a des mantras, par exemple, pour entrer dans le subconscient. Le Maître donne, Raom Gaom, par exemple, l’un d’entre eux. Mais pour la compréhension, ce que j’expérimente, est une prière à notre Être, à notre Mère Divine, au Saint-Esprit, parce que c’est la lumière, qui est la compréhension. Et cela nous aide pour ne pas tomber dans des erreurs. Par exemple lié à cela, Binah, le Saint-Esprit, est la compréhension, est la compréhension, c’est ce que le Saint-Esprit demande de nous, la compréhension, l’assimilation, pour nous aider. Parce que lorsque quelqu’un atteint le sommet de la compréhension, de l’éveil, l’ensemble de la Conscience est complètement illuminée. Alors le Saint-Esprit s’incarne là, c’est l’appelé la Résurrection, lorsque le Premier Engendré, qui est Binah-Shiva, entre dans l’Initié à travers le chemin de la Résurrection, mais après l’annihilation lorsque la Conscience est complètement éveillée.

Donc, c’est précisément l’un des aspects que nous devons comprendre, parce qu’il y a beaucoup de gens, par exemple, il y a, dans différents endroits du monde, comme en Inde, une personne est apparu et a dit qu’ils sont l’incarnation de Shiva, quand ils ne comprenent cela. Le Maître a incarné Shiva en 1978, à travers la Résurrection, car c’est précisément la fin, l’incarnation de l’Aigle, pour devenir un Serpent Emplumé. Pendant ce temps, en Inde, il y a quelqu’un en Inde qui dit qu’ils sont l’incarnation de Shiva. Toute personne qui est une incarnation de Shiva est un Maître Ressuscité, est quelqu’un qui peut apparaître et disparaître dans des endroits différents à volonté. Mais, bien sûr, dans cette époque, existent beaucoup de gens qui aiment ce type de connaissances, l’ésotérisme, en particulier l’Hindouisme, et il y a beaucoup de gars Guru qui disent qu’ils sont l’incarnation de la Mère Divine, l’incarnation de Shiva, etc., et réellement ils ne le sont pas. Voilà pourquoi il est nécessaire d’apprendre la doctrine pour connaître, pour aider également, d’autres personnes à comprendre que Shiva ne va pas s’incarner juste parce que quelqu’un le dit. Vous devez atteindre ce niveau, aucun ego du tout, complètement propre, et le corps que vous devez avoir devrait être un corps ressuscité. Pas un corps qui va mourir. Si quelqu’un dit: «Je suis l’incarnation de Shiva, mais je vais mourir à une certaine date et renaîtrai…» alors il ment. Si quelqu’un incarne Shiva, c’est le Saint-Esprit à l’intérieur de lui, donc il est immortel. Il ne peut pas mourir. Seulement s’il est fornicateur, alors il meurt.

Avez-vous d’autres questions? Avez-vous compris au sujet de la compréhension, etc.? La nécessité de la Méditation, et la compréhension des rêves?

Et que, parfois, vous pouvez aider quelqu’un d’autre, et vous demander l’aide de quelqu’un qui pourrait vous aider, mais si vous ne méditez pas sur cela, alors c’est une perte de temps. Il y a beaucoup de Gnostiques, dans cette époque, qui sont habitués à demander à l’instructeur, «Oh, j’ai eu ce rêve, pouvez-vous s’il vous plaît m’aider à comprendre ce que c’est… etc.» Et puis il est là, ils ne vont pas méditer et oublier, et puis la prochaine fois, quand ils ont un autre rêve, c’est la même chose, «Pouvez-vous m’aider maintenant, j’ai cet autre rêve…?» Comme ça, ils sont habitués à demander, et de ne pas méditer, de ne pas comprendre, de ne pas mettre cela dans la Conscience.

Question: «Et il peut arriver qu’un instructeur peut interpréter incorrectement.»

Réponse: Exactement, et un instructeur peut donner une réponse conformément à son propre niveau. Mais, pour que vous puissiez vraiment donner une bonne réponse, vous devez connaître la personne, comment la personne se comporte, son mode de vie, la façon dont la personne est psychologiquement au point, etc. Pour dire, «Oh, eh bien, cela pourrait être ceci… pourrait être cela.» Parce que seul un Maître très éveillé peut vous dire, réellement, n’est-ce pas? Quand j’étais avec le Maître Samaël par exemple, parfois je le consultais sur les choses qu’il ne connaissait pas, mais que j’ai expérimenté avec lui. Pourquoi ne savait-il pas? Parce que son Être a le pouvoir d’ubiquité, mais le Bodhisattva qui est encore dans le processus de développement. Il dit: «Oh, je vous ai dit cela? Attendez!» Et il ferma les yeux, en entrant en Samadhi, instantanément pour lui, parce qu’il était sans ego; il était immédiatement en contact avec son Être, il est entré en ce moment dans le Plan Astral où il a eu l’expérience avec moi, et se rappelant, puis reviens au corps physique et disant: «Oui, maintenant je me souviens, mais vous avez oublié ceci, et ceci et cela.»

Je disait: «Oh oui, oui, oui…» Je veux dire que je me souviens de quelque chose, mais il y avait plus qu’il se souvint qu’il me disait, mais au moment où je l’ai consulté il ne le savait pas. Et après cela, il me disait tout. Pourquoi? Parce que son Être était connecté, vous voyez, était là, l’ensemble de la source d’énergie, un zoom sur lui, et il dit: «Oh oui, je me souviens.» C’était son Être.

Voilà comment je l’ai compris, que son Être est son Être, et il était encore en train de devenir un avec Lui; maintenant il est un avec Lui. Et c’est quelque chose de très bien à comprendre et à saisir, en particulier avec des instructeurs. Parfois, vous avez des expériences avec l’Être d’un instructeur, mais pas l’instructeur, et alors peut-être ils commencent à se rappeler, mais parfois ils ne se souviens pas.

Question: Souvent, les gens rêvent de membres de leur famille, d’autres étudiants Gnostiques, ou même leurs amis proches ou leur épouse et ils s’éveillent en pensant physiquement que c’est cette personne.

Réponse: C’est précisément le problème, parce que notre psyché associe tout, comme je le disais au début, à notre propre environnement particulier, notre propre univers particulier, et notre propre univers particulier associé à mon père, à ma mère, à ma sœur, à mon frère. Vous devez comprendre le symbole. Voilà pourquoi, il vient dans mon mental, il a été dit à Jésus de Nazareth, «vos frères et votre mère vous attendent à l’extérieur, que voulez-vous que je leur dise?» Et alors le Maître Jésus dit: «Qui est ma mère, qui est mon frère, seulement ceux qui suivent la loi de mon Père.» En d’autres termes, quand vous voyez votre frère ou votre soeur internement, vous devez associer cela; peut-être que c’est votre frère dans le monde physique, est un frère Gnostique ou une soeur Gnostique, quelqu’un qui suit le chemin, quelqu’un d’autre, en d’autres termes.

Parfois, lorsque vous rêvez de votre famille, cela pourrait être aussi votre famille psychologique, ou vos amis. Vous devez comprendre cela, parce que beaucoup de fois j’ai rêvé de ma mère, mais ma mère est venu à moi comme je l’ai connue quand j’étais un enfant. De toute évidence, ce n’est pas elle, parce qu’elle est maintenant vieille, donc je dois comprendre et saisir pourquoi je rêve de ma mère de cette façon. Psychologiquement, cela pourrait être associé à quelque chose. Peut-être moi, ma luxure. Oh oui, votre mère pourrait être un symbole de luxure.

J’ai expérimenté ma mère divine de nombreuses fois, et elle n’a jamais joué avec moi comme ma mère physique. C’est différent, parce qu’elle n’a pas de forme. Mais mon ego prend la forme de ma mère pour s’associer avec moi psychologiquement, conformément à mon passé, conformément à ma propre psychologie particulière. Mais ce sera, quand, par exemple, votre Être pourrait apparaître, votre Mère Divine pourrait apparaître comme votre mère. Je ne peux pas nier que votre Mère Divine pourrait apparaître comme votre mère, pour vous aider aussi. Mais pas toujours, et toutes les expériences sont très difficiles, voilà pourquoi il est bon de parler de certaines expériences quand vous voyez certaines choses délicates liées à la psyché, à l’esprit, en relation avec mon ami, en relation avec ma femme, en relation avec cela, si vous n’êtes pas sûr que c’est une projection de vous-même, ou si c’est associé à quelque chose que vous devez comprendre en relation avec votre développement spirituel. Parce qu’alors, vous pouvez endommager la personne, et endommager vous-même, aussi. Vous pouvez avoir du karma à cause de cela, aussi. C’est très difficile.

Justement, j’ai dit c’était difficile, parce que pendant que vous méditez et comprenez, naturellement vous développez la clairvoyance, mais parce que nous avons l’ego à l’intérieur, nous devons être prudents. Parce que l’ego peut prendre la clairvoyance, et peut se projeter à travers les yeux beaucoup de choses. Quand je disais cet œil, je parle du Troisième Oeil, l’oeil clairvoyant auquel vous pouvez projeter beaucoup de choses. Le Maître nous met en garde contre cet œil clairvoyant, ou Troisième Oeil, quand vous voyez les choses, quand vous pouvez également projeter des choses. Vous êtes sûr dans le monde physique au sujet des choses, et puis vous allez projetter des chosest, puis vous êtes sûr des choses, et vous allez et communiquez avec les autres, et parfois vous mentez, et vous bléssez quelqu’un d’autre à cause de cela. Il est préférable de garder la bouche fermée, et d’observer la personne associée à cette expérience, pendant des mois, pour voir si ce que vous avez vu est une réalité ou si peut-être c’est juste une projection de quelque chose que vous seul connaissez.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Dream Yoga Course 06: Symbolism of Dreams