Le Sacrifice de Samaël

Nous allons expliquer de quelle manière le Logos Samael travaille dans le macrocosme comme dans le microcosme.

Pour commencer, comprenons ce que dans la Kabbale, dans l’ésotérisme, nous appelons un Aeon, un archétype. Nous avons toujours dit que l’Aeon est « un maître du Jour. » Dans la Kabbale, le jour est יום Yom -c’est un mot Hébreu pour jour.

Chaque Sephirah est un Yom, un jour. En effet, un Aeon est une monade auto-réalisée, c’est donc une entité, une entité divine, qui canalise les forces de l’Ain Soph Aur -l’Absolu Solaire. C’est pourquoi dans le monde de Briah (le monde de la création), nous constatons que l’Archange ou l’Aeon qui est lié à Geburah est le Logos Samael.

Samael est responsable de cette présente race-racine, qui est appelée la race Aryenne ou la race des Gentils comme il est dit dans la Kabbale.

Dans le livre de la Genèse, Moïse explique en détail comment les forces supérieures sont liées aux forces inférieures. Le livre du Zohar (Sepher ha Zohar, ספר הזהר, « Livre de la Splendeur » qui est la Kabbale) explique les activités de Samael [סםאל] le Logos dans le macrocosme et dans le microcosme.

Si nous ne connaissons pas les positions des Aeons de Briah en relation avec les archétypes au sein de Assiah, le nom kabbalistique du corps humain, alors nous tombons dans la confusion et les interprétations erronées.

Rappelons-nous, que le nom de Dieu dans la Sephirah Geburah dans le monde de Atziluth est Elohim Gibor, et dans le monde de Briah est Samael, le Logos, l’Archange qui canalise le monde de Atziluth.

Voilà pourquoi, dans la Conjuration des Sept du sage Salomon, il est dit:

    « Par Samael Sabbaoth et au nom d’Elohim Gibor éloigne-toi Andraméleck. »

Donc c’est quelque chose que tout le monde répète dans la Kabbale, mais que peu comprennent. Pourquoi nommons-nous Samael Sabbaoth et Elohim Gibor pour rejeter Andraméleck? Andraméleck représente les forces de Klipoth en rapport avec Geburah, qui dans cette époque sont très actives.

Alors, comprenons qu’une chose est le Logos -nous appelons un Logos, une monade qui est devenue un Aeon, une Monade auto-réalisé des précédents Jour Cosmiques et à cause de cela, elle est devenue un véhicule de l’Ain Soph Aur.

Nous appelons un archétype, cet élément de cette Monade à l’intérieur de notre esprit, psyché, corps physique et mental.

Alors, quand nous lisons le Zohar ou un livre kabbalistique, nous devons savoir ce que nous lisons pour ne pas faire des erreurs, c’est à dire qualifier un Aeon sur la base du comportement des archétypes ou des attributs que nous avons dans le corps physique. Pour cela, il est nécessaire de comprendre comment l’Arbre de Vie est liée au corps physique.

Le premier triangle de l’Arbre de Vie -Kether, Chokmah, Binah- est lié au cerveau. Il est dit que Binah est la tête du roi -une tête visible. Mais il y a une autre tête cachée dans cette tête et il est dit que la tête invisible est Chokmah, qui signifie la sagesse. Au-dessus de cette tête il y a une autre tête, Kether, qui est toujours symbolisé par une couronne.

3forces

Quand nous disons tête, nous prenons le mot dans le sens de quelque chose qui est au-dessus de tout le reste. Ainsi, quand nous disons que c’est la tête de cet Arbre de Vie, ce n’est pas nécessairement une tête humaine. Mais, dans le corps physique c’est comme ça qu’elle est située.

Pour synthétiser, Kether est la couronne au-dessus de nous, la partie droite du cerveau est Chokmah, et la partie gauche du cerveau est Binah. Les mots Hébreux Kether, Chokmah, Binah sont traduits comme: couronne, sagesse et intelligence.

kabbalah-the-tree-of-lifeSous la tête se trouve le bras droit, Chesed; alors nous avons le bras gauche, Geburah; le cœur qui est Tiphereth, la jambe droite qui est Netzach, la jambe gauche qui est Hod, Yesod est le sexe et Malkuth, les pieds. C’est la façon dont vous devez schématiser les dix Sephiroth dans le corps humain. C’est comme ça, dirons-nous, que ces principaux archétypes que nous devons auto-réaliser – en d’autres termes, que nous devons développer – se relient au corps.

Rappelez-vous qu’il est écrit que le corps physique, ensemble avec le corps vital – qui est la partie supérieure du corps physique – est le paradis terrestre ou jardin d’Eden; chacun de nous a notre propre jardin d’Eden particulier. Il est écrit:

    « De tous les arbres du jardin, vous pouvez librement manger … »

Si vous visualisez l’Arbre de Vie et tous les Sephiroth, chaque Sephirah est un arbre, un fruit, que nous pouvons manger. C’est comme ça que la Genèse, chapitre 2, verset 16, 17 déclare: « De tous les arbres du jardin, vous pouvez manger. » C’est une déclaration donnée à Adam -Adam, qui est l’homme fait à l’image de Dieu.

Cette image de Dieu est représentée dans l’Arbre de Vie. Cet Arbre de Vie, ces dix Sephiroth, se relie à quatre mondes:

  1. Le monde de la matière, qui est ce monde physique, Assiah (Malkuth)
  2. Le monde de la formation, qui est appelé Yetzirah
  3. Le monde de la création, qui est appelé Briah
  4. Le monde des archétypes, qui est appelé Atziluth

C’est une représentation de l’univers entier, et nous, l’être humain, doit devenir l’image de cela. C’est pourquoi nous avons dans le corps physique, dans le mental, dans tous les organes internes, ces archétypes – pour que nous nous développons, devenons un individu, qui est fait à l’image de Dieu ou l’image de cette structure que nous expliquons ici.

Alors, quand quelqu’un développe une telle image, il est écrit:

    « De tous les arbres du jardin tu pourras manger librement: Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu ne mangeras pas: car le jour où tu en mangeras, tu seras mourras sûrement. » – Genèse 2: 16, 17

Dans le jardin se trouve un arbre qui est une exception parmi les autres. Ceci est précisément la base de la présente conférence – car dans le corps physique, ces archétypes, ces Sephiroth, magnétiquement parlant, sont liés à la moelle épinière. C’est pourquoi il est dit que la moelle épinière est l’Arbre de Vie qui est au milieu du jardin (notre physicalité). Mais l’Arbre du Bien et du Mal est aussi au milieu de ce jardin qui est notre physicalité. L’Arbre du Bien et du Mal est appelé Daath, l’Arbre de la Connaissance, duquel nous ne mangerons pas si nous ne voulons pas mourir, ce qui signifie, si nous ne voulons pas subir la seconde mort …

good_shepherdAinsi, dans le Zohar, le rabbin Shimon mentionne « le fidèle berger. » Le berger fidèle est Moïse [Moshe], que, dans d’autres conférences, nous avons expliqué qu’il représente le corps de la volonté, le corps causal (Tiphereth). Moïse est le Bodhisattva, en d’autres termes. Moïse est Tiphereth, le berger qui devient le véhicule du Seigneur. C’est pourquoi nous disons que chaque maître a son propre Moïse particulier, son propre corps de la volonté particulier qui devient son véhicule; c’est comme ça nous comprenons Moïse dans la Kabbale. Ainsi, nous devons comprendre ce Moïse comme un archétype qui est développé à l’intérieur de tout maître.

Néanmoins, Moïse lui-même est aussi un Aeon – maintenant ici nous devons comprendre la différence. Moïse est un Aeon, un Maître du Jour, qui existe en tant que personne sacrée; il est un prophète. Mais, son archétype existe au sein de chaque individu. C’est la manière dont nous devons comprendre cela. Une chose est le maître, le prophète, l’Aeon du jour, Maître Moïse, et une autre chose est notre propre Moïse individuel particulier que nous devons développer, que nous devons élever sur la montagne.

C’est pourquoi à travers des messages dans les plans internes, parfois, vous pouvez voir Moïse en tant qu’archétype qui se rapporte à votre psyché. De même, vous pouvez recevoir la visite de Moïse en tant qu’Aeon, ou d’autres Aeons que nous mentionnons dans d’autres conférences: c’est à dire Jésus est un Aeon, Bouddha est un Aeon, etc.

Alors Rabbi Shimon mentionne souvent le berger fidèle – qui est son propre Moïse particulier – en parlant d’autres archétypes:

    Rabbi Shimon dit le berger fidèle, vous avez donné une explication pour le cerveau, le cœur, et les ailes des poumons, mais qu’en est-il des deux reins? Que sont-ils? Le berger fidèle [archétype particulier de Shimon] répondit, nous avons appris sur les ailes des poumons: Dans le psaume 104, verset 4, il est écrit: « Qui fait des ailes ses messagers? Ceci étant le secret de Chassidim (qui est le pluriel de Chesed). – Zohar

Chesed est lié au bras droit de l’Arbre de Vie hiéroglyphique; il est dans le bras droit du corps physique, c’est la façon dont il est représenté kabbalistiquement. Chassidim signifie ceux qui sont liés à Chesed, qui signifie Miséricorde.

Donc, dans les poumons, nous avons les ailes; c’est donc la raison pour laquelle il est dit que ceux qui sont miséricordieux sont les messagers des poumons, les ailes, et ceux-ci sont appelés les Saints, les Chassidim. Et c’est pourquoi les ailes des anges sont toujours à la hauteur des poumons qui reçoivent א ‘Aleph,’ l’air, le vent, qui en nous représente l’Esprit, Chesed – notre propre Esprit individuel particulier.

    « Les reins sont « les flammes du feu ses ministres » (Psaume 104: 4), À savoir, les jugements, les deux ailes des poumons avec les deux reins représentent les quatre créatures vivantes du trône, où les ailes des poumons sont le lion et l’aigle qui sont les Chassidim et les deux reins sont le bœuf et l’homme qui sont Geburah et le trône est le cœur, mais c’est au milieu que se trouve le trône de jugement.  » – Zohar

Vous comprenez ces précédentes déclarations en visualisant des poumons en relation avec le cœur et les reins, car ceux-ci sont également liés au cœur.

archetypes-and-anatomy

Dans d’autres conférences nous avons dit que Chesed est Abraham, et Geburah est Isaac, qui sont liés aux poumons et aussi aux reins; au milieu, nous avons le cœur qui est appelé Jacob et qui est lié à l’ensemble du corps, parce que le sang, le système circulatoire, passe à travers tout le corps et le coeur est le centre de celui-ci. C’est pourquoi parmi les trois patriarches ou Aeons, en d’autres termes, Maître du Jour – Abraham, Isaac et Jacob – le principal est Jacob, qui est appelé Israël, parce qu’Israël est en effet dans le cœur. C’est comme ça que vous devez comprendre comment l’évolution de l’homme véritable vient en relation avec le mythe, la mythologie Hébraïque, qui est appelé le Livre de la Genèse.
Plusieurs fois, nous avons déclaré que le livre de la Genèse est le livre des Gnostiques, car il est lié à Daath. Il a été écrit par Moïse. Avec cela, nous affirmons que Moïse a écrit, que ce soit le Aeon Moïse ou le Moïse de n’importe quel autre Maître; cela se rapporte à la même signification.

Certainement, le corps et les deux bras représentent les trois patriarches et la tête Adam. Le bras droit est Abraham et le bras gauche est Isaac, tandis que le corps représente Jacob dans le corps.

Le foie est sur la droite; la rate est sur la gauche du corps – ceux-ci étant les deux enfants de Abraham et Isaac, appelé Ésaü et Ismaël, dont nous avons parlé à plusieurs reprises dans différentes conférences. Le cœur est Jacob entre eux.

Les poumons et les reins représentent Abraham et Isaac. Le poumon étant de l’eau se réfère à Chesed, car le poumon attire toutes sortes de poisons, tandis que les reins sont le feu qui cuit la semence qui descend du cerveau. Cette semence est la lettre Iod, les forces du cerveau qui fininalement deviendront semence dans nos organes sexuels.

C’est comme ça que vous devez visualiser l’Arbre de Vie en relation avec l’histoire d’Abraham, Isaac, Jacob, Ésaü, Ismaël.

En relation avec votre corps, Ismaël, qui est le premier fils d’Abraham, se rapporte à la rate. La rate est cet organe lié à la partie gauche de notre corps qui transforme la Lumière Solaire en globules rouges dans le sang.

Le foie est Esaü qui est le premier-né d’Isaac. Sur le côté droit, nous avons le foie, organe qui prend le sang impur et pur de l’organisme et le distribue. C’est la raison pour laquelle il est écrit que le royaume d’Esaü, le premier fils d’Isaac, était Edom qui signifie le sang, car en Hébreu « dom » est le sang.

La puissance d’Esaü est le sang. Mais, dans ce Edom (sang) nous avons aussi Jacob, qui est le cœur. Mais la différence entre Jacob et Esaü est que le foie prend du sang impur et pur – cela n’a pas de discrimination – , c’est mélangé. Mais le cœur fait une différence – il prend le sang impur, le purifie, et le distribue à travers l’organisme. C’est la différence entre Jacob et Esaü, c’est dans le sang. Donc, la lutte entre ces deux frères est dans le sang. Le champ même de cette bataille est dans l’acte sexuel, parce que le sang donne la force sexuelle à l’intérieur de l’homme ou de la femme.

Abraham est ce Ruach Elohim que la Genèse 1: 2 parle, l’Esprit de Dieu qui apporte dans le corps tout cet héritage venant de la tête, du cerveau, de cet Adam qui, dans la Kabbale est appelé Adam Kadmon et qui représente les trois forces primaires: Père, Fils et Esprit Saint. Et sur la base de cette trinité dans la tête: Kether, Chokmah, Binah (Père, Fils, Saint-Esprit), Adam, la semence d’Adam est placée dans la glande pinéale – que Descartes déclare, comme étant le siège de l’âme, l’âme humaine.

Il y a deux Aeons, il y a deux Maîtres du Jour que nous voulons mentionner dans cette conférence. Le premier, je l’ai déjà mentionné, est Samael; il est cité très souvent dans le Zohar, car il est le responsable de cette race-racine et vous verrez de quelle manière il agit également dans le corps physique. L’autre Ange est Rahabiel qui est mentionné dans la Bible mais seulement sans El – la Bible dit Rahab et le mentionne en relation avec une prostituée qui à Jéricho a aidé les Israélites quand Joshua (Josué) a essayé de conquérir cette ville. Joshua envoya ses espions à Jéricho, et Rahab, la prostituée, les cache. Rahab est un archétype dans le corps physique d’un Aeon qui est un Maître du Jour, appelé Rahabiel – qui, parfois, dans les livres est mentionné comme un démon de la mer, un démon de l’océan.

Rahabiel est un Maître du Jour, un Aeon qui dans le règne animal contrôle les forces liées à la procréation, aux eaux – comme Samael qui, dans le règne animal est aussi un Archange qui est lié aux forces de la procréation. Dans Malkuth (le royaume), nous avons le règne animal et le règne animal est contrôlé par les Archanges. C’est quelque chose que nous devons comprendre – Les Archanges sont liés au monde de Briah, le monde de la création.

Ces deux Archanges en Malkuth contrôlent toutes les espèces d’animaux. Ils sont en charge de leur multiplication. Ils sont en charge de cette déclaration écrite dans le Livre de la Genèse: « croîssez et multipliez, » ou « soyez fructueux » – C’est une déclaration liée au Archanges – en particulier Samael et Rahabiel – qui sont en charge du règne animal.

Lorsque nous mentionnons des animaux, ici, nous mentionnons non seulement les animaux irrationnels, mais aussi les animaux intellectuels. Les Archanges sont en charge des races d’animaux intellectuels. C’est pourquoi il est dit que l’Archange qui gouverne la race du judaïsme est l’Archange Michael. Si vous examinez toutes les différentes races ou sous-races sur cette planète Terre, chaque sous-race de la race aryenne a un Archange à la tête de celle-ci, lié à la multiplication de cette race. Je parle ici des animaux intellectuels. Parce que je le répète, quand on parle d’Archanges, nous devons comprendre qu’ils sont en charge des groupes, ils ont la domination sur les races ou les groupes de populaces, que ce soit des animaux irrationnels ou intellectuels. Voici ce que nous devons comprendre; c’est ce qu’on appelle « le Démiurge », qui est uniquement lié aux lois mécanique de la nature.

Les Archanges sont également liés aux forces supérieures appelées Chaim, les êtres humains, qui tirent profit de ces forces Archangéliques. Le livre du Zohar, la Torah (qui est en fait le Tarot) déclare:

    « La Torah est sorti du plus haut mystère, de la tête cachée du roi, qui est Binah. Quand il a atteint le bras gauche, c’est Isaac, qui signifie Geburah, le Saint, béni soit-il, a vu dans ce bras de mauvais sang, qui était en train de d’augmenter à partir de là, c’est Esaü, qui signifie Samael et l’autre côté. Il a dit: « Je dois raffiner et clarifier ce bras et si je n’enlève pas ce sang défectueux, il blessera tout. En effet, il est nécessaire d’affiner tous les défauts d’ici. »

La loi est venue de Metatron. Metatron a amené les 22 lettres de l’alphabet Hébreu, les 22 Arcanes, du plus haut mystère, qui est Kether – de la tête cachée, qui est Chokmah – du roi, qui est Binah. Donc, en ceci nous affirmons que Metatron apporta la loi de la tête, les trois parties de la Sainte Trinité: Kether, Chokmah, Binah.

Lorsque la Torah (le Tarot, la Loi) de Binah atteint le bras gauche, ce qui signifie Geburah (Isaac) dans l’Arbre de Vie, le Saint, béni soit-Il, a vu dans le bras du sang impur qui était en train d’augmenter à partir de là. Ce sang impur est Esaü, ce qui signifie Samael de l’autre côté.

En tant qu’archétype, Samael (lié à Geburah) a son royaume dans le foie. Le foie reflète le royaume de Kether, le Père dont le royaume est dans le cerveau et qui, à travers Samael envoie sa puissance dans le foie. Chacun de nous a Esaü dans le foie, c’est la raison pour laquelle il est dit que Esaü est un fils de Samael. Ici, nous parlons des archétypes que nous avons dans le corps.

En d’autres termes, Samael, le Logos, travaille dans le règne animal à travers la puissance du foie afin de donner à l’animal, la force sexuelle: l’impulsion sexuelle pour se multiplier. Une telle impulsion sexuelle descend dans les organes sexuels dans lesquels nous avons Rahab, qui est une femme, la force créatrice féminine. À l’intérieur de nous, que nous soyons homme ou femme, l’organe sexuel est féminin (réceptif) et le cerveau est masculin (projectif).

Rahab est liée aux eaux sexuelles de Yesod, l’organe sexuel. C’est cette force féminine liée à la multiplication des animaux; Rahab reçoit la force du foie pour multiplier les espèces; vous pouvez le voir dans chaque animal.

Ainsi, dans la nature, les animaux se multiplient, ils sont fructueux et remplissent la nature grâce à Samael et Rahabiel. Néanmoins, si l’âme d’un animal intellectuel veut entrer dans le royaume humain, alors il doit cesser de forniquer; il doit cesser d’être un esclave de la mécanicité de la nature. C’est la raison pour laquelle il était déclaré que tel Adam était fait à l’image de Dieu – quand même un tel Adam n’était pas un animal, tel Adam était un être humain fait à l’image de Dieu. Comprenez, les animaux forniquent, mais tel Adam n’était pas un fornicateur. Ainsi à cet Adam était déclaré:

    « Et Iod-Havah Elohim commanda Adam, disant, de tous les arbres du jardin tu pourras manger: Mais de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, tu ne mangeras pas (comme une bête, comme un animal): car le jour où tu en mangeras (comme une bête, comme un animal) tu mourras (en tant qu’être humain et tu deviendras un animal, une bête).  » – Genèse 2: 16, 17

Telle est précisément la synthèse de ce commandement – écrit dans la Genèse – donné à Adam (l’humanité Lémurien). Néanmoins, actuellement, dans notre cas, en nous-mêmes, dans notre corps physique, Adam représente le cerveau.

Donc, quand notre héritage archétypique, quand la loi cosmique descend des endroits plus élevés, des Sephiroth supérieurs, dans le corps physique, dans notre cerveau, elle le fait à travers la glande pinéale, et quand elle pénètre dans le cerveau, elle poursuit son voyage et va dans le bras gauche – que nous mentionnons ici dans l’Arbre de Vie – qui en nous est Geburah, alors un peu de sang impur qui vient du foie se trouve là. Si vous associez Geburah aux deux cordons Ida et Pingala, les deux systèmes nerveux dans le corps physique qui sont le grand sympathique et le parasympathique autour du système nerveux central (le cerveau et la moelle), vous comprendrez alors comment le bras gauche Geburah est lié à la partie inférieure droite, le foie, et comment le bras droit est lié à la partie inférieure gauche du corps qui est la rate. Ces deux cordons nerveux s’enlacent et se croisent dans la colonne vertébrale; donc, c’est comme ça que les forces de ces archétypes sont distribués.

Donc, Iod-Havah Elohim qui est Binah, le Saint-Esprit, le Créateur, dit:

    « Je dois rafiner et clarifier ce bras et si je n’enlève pas ce sang défectueux, il blessera tout en effet, il est nécessaire de rafiner tous les défauts d’ici. » – Zohar

Qu’est-ce que Jahavah Elohim a fait? Zohar déclare:

    « Il a appelé Samael … »

Vous voyez, il a appelé Samael parce Samael est lié à Geburah dans le monde de Briah, le monde de la création; Samael qui, en Geburah est le ministre d’Esaü dans le foie].

    « Binah dit à Samael: Voulez-vous mon Tarot, ma Loi, ma Torah? Et Samael demanda: Qu’est-ce qui est écrit en elle. Binah dit: Tu ne tueras pas [c’est le cinquième commandement de la loi].

    « Car Binah, Jahavah Elohim, béni soit-il, a sauté pour lui montrer l’endroit nécessaire, il a sauté le commandement qu’il savait qu’il ne serait pas en mesure de garder. Samael dit: A Dieu ne plaise cette Torah est la vôtre et la vôtre elle restera. Je ne veux pas d’une telle Torah.

    « Samael de nouveau le suppliait en disant: Binah, Maître de l’Univers, si vous me donner cette Torah tout mon gouvernement cessera, car toute ma domination est basée sur le meurtre et si j’accepte la Torah (Tarot), il n’y aura plus de guerres – ma régence est sur la planète Maadim (c’est comme ça que Mars est appelé en Hébreu) qui indique effusion de sang – si oui, tout devient vide du monde. » – Zohar

Dans cette citation du Zohar, le Logos Samael parle de son royaume dans Malkuth parmi les Chaioth, parmi les animaux, parce que l’impulsion qui pousse le lion, le tigre, le léopard à tuer pour s’alimenter est cette force de Samael. L’Archange Samael est lié au sang, comme il est écrit dans le livre de l’Apocalypse:

    « Et je vis le ciel (de Geburah) ouvert, et voici un cheval blanc, et celui (Samael) qui était assis sur lui était appelé Fidèle et Véritable, et dans la justice il juge et fait la guerre (Maadim-Mars). Ses yeux étaient comme une flamme de feu, et sur sa tête se trouvaient plusieurs diadèmes, et il avait un nom écrit, que personne ne connaît, sauf lui-même. Et il était vêtu d’un vêtement teint dans le sang: et son nom est appelé le Verbe de Dieu. » – Apocalypse 19: 11-13

L’Archange Samael apparaît pour satisfaire la loi de Chokmah (Christ). Il apparaît avec un vêtement teint dans le sang. Ce Logos avec un vêtement teint dans le sang est Samael, qui, en relation avec la nature, avec le Démiurge, avec la roue du Samsara, est lié aux animaux et à Esaü chez les animaux intellectuels. (Et Esaü était un habile chasseur, un homme (un feu) du champ (de Yesod). – Genèse 25:27)

Voici un chat: un chat voit un oiseau ou une souris, saute sur lui, le tue, et le mange. Le meurtre et l’effusion du sang est une action qui est très répandue dans la nature – vous pourriez l’appeler cruauté, mais c’est comme ça que c’est.

Ainsi Samael fonctionne sous le bras gauche. Au-dessus de Geburah vous trouvez Binah, qui est le Saint-Esprit. Binah est Jahavah Elohim – le Jahavah Elohim qui, conformément au Livre de la Genèse a créé l’univers. C’est Binah, le Saint-Esprit. Donc, en d’autres termes l’autorité de Samael est commandée par Binah, le Saint-Esprit. C’est pourquoi Samael – comme il est dit dans le Zohar – parle avec Binah, le Saint-Esprit, à propos de la loi, la Torah. Mais la loi, la Torah, ne se rapporte pas à des animaux; la loi sacrée est pour les êtres humains. Par conséquent, si Samael avait dit: « Ok, j’accepte votre loi sacrée », alors nous dirions que cette loi, la Torah, serait parmi les taureaux, parmi les lions, parmi les tigres et les singes, tous ces Chaioth intellectuels. Les animaux intellectuels appartiennent seulement au royaume de Samsara.

Mais Samael refuse, comme pour dire: « Non, pourquoi devrais-je prendre cette loi des êtres humains dans les foies des animaux? » Ainsi, le Zohar continue:

    « Samael dit à Binah, Jahavah Elohim: « Maître de l’univers, prenez pour vous-même votre Torah. Je ne veux pas (dans le foie) une partie ou portion en lui. Cependant, si cela vous convient, ici (dans le coeur) se trouvent le peuple, les enfants de Jacob (les archétypes d’Israël), pour qui cette Torah convient « .

    « Binah pensait que Samael dit au sujet des enfants de Jacob une certaine accusation dérogatoire, c’est le sens de: « Jehovah est venu du Sinaï, et se leva de Séir en eux (Deutéronome 33:2). » Quand en effet « de Seir » la lumière est sortie pour Israël, ce qui signifie de Samael, le ministre en chef de Seir. Samael dit lui-même, certainement, si les enfants de Jacob (archétypes) vont accepter la Torah, ils cesseront d’exister dans le monde (de Chaioth) et ne sera jamais capable de gouverner (les Chaioth). Binah, le Saint, béni soit-Il, a répondu à plusieurs reprises et a dit (à Samael) ce qui suit: « Vous êtes le premier-né (premier engendré), parce que Esaü était le premier-né et la Torah vous avantage. Samael lui dit, mon droit d’aînesse (venant du foie) appartient à Israël (dans le cœur), car il lui a été vendu (à travers le flux sanguin) et je donne mon consentement. Binah, le Saint, béni soit-Il, dit alors, puisque vous (dans le foie) ne souhaitez pas avoir un rôle quelconque dans la Torah, retirez-vous (retirez le sang Chaioth) de celui-ci (au moyen du cœur – Jacob et devenez du sang purifié) tout à fait » il dit, très bien. » – Zohar

En Hébreu, Seir est Sair, ce qui signifie chèvre ou bélier, qui se rapporte aux forces de Samael dans le sexe.

Alors, quand Samael dit à Binah, « Certes, si les enfants de Jacob accepteront cette Torah, ils cesseront d’exister dans le monde et ne sera jamais capable de gouverner, » il voulait dire les enfants de Jacob, qui sont les archétypes qui descendent d’en haut dans notre coeur.

Mais alors, Jahavah Elohim dit à Samael: « Vous êtes le premier-né, » parce Esaü était le premier-né d’Isaac-Geburah. Isaac représente la Sephirah Geburah et quand Jahavah Elohim dit à Samael « vous êtes le premier-né » – il se réfère au résultat de la multiplication dans le règne animal, qui est Esaü. Ainsi, Esaü est juste cette partie de nous qui est animal, car il est écrit que Esaü était un chasseur – voilà comment il est écrit dans la Bible – en d’autres termes, Esaü était un tueur d’animaux.

Voilà pourquoi il est dit:

    « Il était un vaillant chasseur devant Jahavah: c’est pourquoi il est dit: Comme Nimrod, vaillant chasseur devant Jahavah. » – Genèse 10: 9

La chasse d’Esaü ou Nimrod est une attitude du sang dans le règne animal que nous héritons à travers le foie lorsque nous entrons dans le règne animal intellectuel.

Ainsi, cet habile chasseur, Esaü dans le foie, est un premier-né de Samael – qui, dans le sang est celui à partir duquel la Torah, la Loi descend – parce Geburah est la Loi, la Justice qui descend de Binah. Voilà pourquoi Samael dit à Binah:

    « Mon droit d’aînesse (du foie) appartient à Israël (dans le cœur), car (à travers le flux sanguin), il lui était vendu et je donne (mon alliance, cette Torah avec) mon consentement (à Jacob, le cœur). Binah, le Saint, béni soit-il, dit alors, puisque vous (dans le foie) ne souhaitent pas avoir un rôle quelconque dans la Torah (les lois pour les humains), retirez-vous (retirez le sang Chaioth) de celui-ci (au moyen du cœur – Jacob et devienez du sang purifié) tout à fait. » il dit, très bien. »

C’est le premier sacrifice de Samael. Samael libère de la Loi de Dieu toute la mécanicité de tuer et de répandre du sang; car le meurtre est une loi mécanique de l’animal parce que quand un lion va tuer un cerf, le lion n’est pas devant un juge attendant son accord, c’est à dire le lion: « ok – permettez-vous que je tue ce cerf » et le juge dit: « ok allez … « Non, le lion sent la faim et par instinct, il va après le cerf, le tue et le mange. Donc, il n’y a pas une loi là dans le règne animal que les animaux suivent consciemment; là, toutes les lois sont instinctives.

Voilà pourquoi Binah dit « retirez-vous de cette loi » pour ne pas donner aux êtres humains la capacité de tuer juste pour le plaisir, comme le fait tout animal; voilà pourquoi le cinquième commandement (qui est Geburah) donné aux êtres humains dit: « Tu ne tueras pas. »

Mais comme vous le savez, dans ce monde les animaux intellectuels tuent pour le plaisir, car ils ne suivent pas leur cœur (qui est Jacob), mais leur foie (qui est Esaü), qui, comme Nimrod dans le mental tue conformément aux croyances, qu’elles soient des croyances politiques ou religieuses, etc.

Séquentiellement:

    « Jahavah Elohim dit à Samael: » Comme c’est ainsi, donnez-moi un conseil (Jéhovah Elohim demanda à Samael pour obtenir un conseil) sur ce que je dois faire, pour que les enfants de Jacob puissent accepter, comme vous le dites « ..

    « Samael dit à Jehovah Elohim: « Maître de l’univers, il est nécessaire de les soudoyer. Prenez la lumière de la lumière des légions dans le ciel et répandez la en eux. Par cela, ils l’accepteront (la Torah) et voici une partie de MA LUMIÈRE, que je donnerai en premier. Ainsi, Samael retira de lui-même la lumière qui l’enveloppait et la donna au Saint, béni soit-il, pour la présenter à Israël. » – Zohar

Samael a pris une partie de sa lumière et il l’a donné à Jahavah Elohim afin de placer la lumière de Dieu, Son alliance en Jacob qui est Israël. « Voici une partie de MA LUMIÈRE, que je donnerai d’abord » dit Samael. Ainsi, « Il a enlevé de lui-même la lumière qui l’enveloppait et il L’a donné au Saint pour la présenter à Israël (Jacob). »

Voilà ce que l’on entend par: « La lumière se leva sur eux de Séir. » « Eux » est Israël, et Seir est Samael.

Donc, « le don de la lumière » est un autre sacrifice fait par le Logos Samael pour que cette humanité ou ces êtres humains comprenent comment utiliser la force de la vigeur, la force ou la puissance, c’est Geburah.

Dans Geburah dans le règne animal, les lions sont forts et accablent d’autres animaux pour les tuer. Parcontre, dans le niveau humain, quand nous recevons la force de Geburah nous devons la donner au cœur; c’est comme ça que Jacob reçoit cette lumière de Samael et la transforme en bon jugement: qui est, comment utiliser correctement la loi de Geburah conformément à Dieu.

En d’autres termes, le cœur, qui est Tiphereth (l’âme humaine) n’agit pas mécaniquement. Voilà pourquoi nous répétons toujours: Esaü sont ceux qui agissent mécaniquement – si quelqu’un les insulte, aloes ils insultent immédiatement et combattent – c’est la mécanicité d’Esaü, c’est un comportement animal. Un véritable être humain prend l’insulte et la comprend, comme le dit le Maître Jésus:

    « Vous avez entendu qu’il a été dit: Œil pour œil, dent pour dent (la loi de vengeance des animaux d’Esaü): Mais je vous le dis, ne résistez pas au mal: mais celui qui vous frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre – Matthieu 5:. 38, 39

    « Donc, il n’y a pas de jugement (Geburah) (humain) qui n’a aucune pitié (Chesed) en lui, car ils sont inclus l’un dans l’autre. A ce propos, il est écrit: « Tes joues seraient avenantes avec des rangées de bijoux, ton cou avec des colliers de perles « (Cantique des Cantiques 1:10). » – Zohar

Ainsi, les joues droite et gauche sont liées à la miséricorde et la rigeur. L’invocation de Salomon dit:

    « Miséricorde et Justice (Chesed et Geburah), soyez l’équilibre et la splendeur de ma vie (Tiphereth)! »

Ainsi, nous devons analyser toute situation et agir comme un humain, et non pas comme des animaux. Meséricorde et Justice sont précisément le fondement de la déclaration de Jésus.

Donc, voici le sacrifice de Samael: donner une partie de sa lumière pour que le coeur puisse connaitre, puisse apprendre à gérer la force de Mars, parce que nous en avons besoin, nous avons besoin de la justice, nous avons besoin de la rigeur.

Si, par exemple, nous marchons dans les rues, et que nous voyons que quelqu’un attaque une femme et abuser d’une femme – vous avez besoin de la force de Samael pour apporter la justice à ce moment-là, parce que si vous ne disposez pas de cela, comment allez-vous dire à cet agresseur, « stop » ou « ne fait pas ça », ou se battre contre lui, car un faible être humain est attaqué.

La force de Geburah (qui est parfois appelé Ra, le mal) est nécessaire, mais nous devons savoir comment l’utiliser, parce que dans le cœur se trouve le pouvoir de savoir comment utiliser le bien et le mal, Gedulah et Geburah: la justice d’une manière miséricordieuse. Si nous n’avons la justice que seulement dans le mauvais sens, que seulement dans la manière de Geburah, alors nous agissons comme des animaux. Donc, utiliser les vertus de la bonne façon, la puissance de Geburah de la manière miséricordieuse, est précisément la lumière ou la doctrine de Samael donnée à Israël.

    « Dès que Binah retira celui-ci (cet archétype ou les attributs animaux de cet archétype du règne animal, qui appartiennent à) SAMAËL, et nettoya le mauvais sang du bras gauche, qui est Isaac, qui est Geburah. » – Zohar

« Il nettoya le mauvais sang du bras gauche – qui est à Isaac, qui est Geburah » est quelque chose que nous devons comprendre psychologiquement, et effectuer alchimiquement.

    « Binah se tourna vers le bras droit, qui est Abraham, qui est Chesed. Binah remarqua en lui aussi du sang défectueux qui est Ismaël. Binah dit: « ce bras aussi a besoin que le mauvais sang soit nettoyé de lui. » Le Saint, béni soit-Il, a appelé Rahab (Rahabiel) le ministre en haut d’Ismaël. Binah dit à Rahabiel, « voulez-vous ma Torah? (Est-ce que vous voulez mon Tarot?) »

    « Comme vous le voyez, maintenant Binah propose sa loi humaine à l’autre Archange.

    « Rahab (Rahabiel) lui dit, qu’est-ce qui est écrit dedans? Binah sauta tout le reste et lui dit, « tu ne forniqueras pas. »

    « Comme vous le voyez, c’est le sixième commandement, que beaucoup de savants confondent avec « tu ne commettras point d’adultère », qui est la neuvième. Ils ne comprennent pas que, dans le règne animal Rahabiel est lié la fornication. Voyons comment.

    « Rahab dit Binah, malheur pour moi. Si tel est le legs que le Saint, béni soit-Il, souhaite me leger, ce serait un mauvais héritage pour moi, car il supprimerait toute ma domination qui (dans le règne animal ) est basée sur la fornication car (dans le règne animal) j’ai pris (de Binah) les bienfaits de l’eau, la bénédiction réservée pour le poisson (spermatozoïdes et ovules) de la mer (Yesod, sexe), comme il est écrit.: « Soyez féconds, multipliez » (Genèse 1:22) et il est aussi écrit: « et je le rendrai fécond, et je le multiplierai … » (Genèse 17:20) et il est en outre écrit:. « et il sera un homme sauvage « (Genèse. 16:12). » – Zohar

Tous les animaux forniques. Car Rahabiel a pris les bénédictions de l’eau, les bénédictions réservées pour le poisson, le Nun de la mer comme il est écrit:

    « Et Dieu les bénit en disant: Soyez féconds, multipliez, et remplissez les eaux et les mers. »

Et comme il est écrit:

    « Et comme Ishmaël je vous ai entendu parler. Voici, je l’ai béni et le rendrai fécond et je le multiplierai à l’infini. »

Et il est en outre écrit dans un autre verset dans la Bible:

    « Et lui, Ishmaël sera un homme sauvage, il sera un « PERE » (âne sauvage en Hébreu), »

Ce qui signifie qu’il sera un sauvage, un âne fornicateur.

    « Sa main (Iod, phallus) sera contre son frère (Isaac) et la main de tout homme (Iod, phallus) contre lui et il habitera (dans la rate) en face de tous ses frères. » – Genèse 16:12

Ishmaël (Ismaël) est le résultat de Rahabiel et du règne animal.

Ishmael est lié à la rate, Esaü au foie; en eux, nous avons les forces liées au sang qui participent au métabolisme, à la réalisation de la graine – c’est la graine que Abraham prend ensuite. Le premier-né d’Abraham, le bras droit, est Ismaël. Maintenant, lisons ce qui est écrit:

    « Rahabiel a commencé à implorer son maître et dit à Binah, Maître de l’univers, deux enfants sont sortis d’Abraham. Voici les fils d’Isaac, donne leur cela, car elle (la Torah) est adaptée pour eux. (Donnez l’alliance aux enfants d’Isaac, qui est le deuxième enfant d’Abraham, car la loi est appropriée pour eux).

    « Le Saint, béni soit-Il lui dit: « Je ne peux pas, puisque vous êtes le premier-né (en d’autres termes, parce que Ismaël vient de l’éjaculation de l’orgasme) et la Torah (la loi humaine) est adaptée pour vous. » Rahabiel a commencé à plaider devant Jahavah Elohim et dit: Maître de l’univers, que les droits de premier-né soit pour Isaac. Cette lumière que j’ai hérité comme héritage en raison des droits d’héritage du premier-né, prenez la et donnez la à eux (ses enfants ). Et ainsi, le Saint, béni soit-Il, l’a fait « . – Zohar

Donc, en d’autres termes, de cette bénédiction que Binah a retiré de Rahabiel, Jahavah Elohim a pris seulement un peu, ce qui signifie juste assez pour que nous prenions de la puissance sexuelle les éléments nécessaires pour être né comme Isaac et se multiplier comme des humains, pas comme des animaux. Rahab, Rahabiel, conformément à la mythologie Hébraïque, est parfois dépeint comme un démon de l’océan lié au Leviathan, la puissance des eaux.

De Leviathan, la puissance des eaux, de la force animale que nous avons dans le sexe, nous avons juste besoin d’un peu; en effet, on n’a pas besoin d’être comme les animaux pour féconder ou nous multiplier. Nous avons besoin d’un seul spermatozoïde. Malheureusement, l’humanité a perdu la capacité de libérer un seul spermatozoïde, mais, elle peut être récupérée.

Voilà pourquoi dans la Bible Rahab est dépeint comme une prostituée. Elle représente notre organe sexuel qui est maintenant une prostituée, et que nous devons transformer par la transmutation, par la Chasteté.

Voilà donc comment vous trouvez écrit dans le Zohar comment ces deux Archanges, Samael et Rahabiel, ont parlé à Jahavah Elohim.

Si vous visualisez Geburah, le bras gauche, il est lié à Ida, le cordon gauche, qui est lié à la procréation. Ida est relié à la glande pinéale où l’on trouve l’atome du Saint-Esprit qui est lié aux organes sexuels.

Ida dans la glande pinéale est lié au Saint-Esprit, à la création. Il descend de là, à travers Samaël, et enfin atteint Yesod où nous avons Rahabiel. Ainsi, Samael et Rahabiel sont interdépendants. Samael est lié au Scorpion, un signe lié à l’eau. Rahabiel, le démon de la mer comme il est kabbalistiquement déclaré, est le Léviathan, les forces du sexe, qui sont liées à la multiplication.

Voilà comment nous comprenons ce qui est écrit dans le Livre de la Genèse quand il dit: « Soyez féconds, multipliez. » Comme vous le savez déjà, les animaux le font, mais ils forniquent (atteignent l’orgasme), et ils le font à travers Nephesh dans le royaume de la Roue du Samsara; c’est ce que nous devons comprendre.

Ces Aeons ou Maîtres du Jour, Anges du monde de Briah ou le monde de la création, Samael et Rahabiel sacrifièrent une partie d’eux-mêmes et l’ont donné à Israël, l’ont donné à Jacob, ce qui signifie, ils l’ont donné au cœur. Parce que dans tout ce processus, le cœur est celui qui prend la responsabilité. Le cœur est cet élément qui connaît le bien et le mal, le sang impur et le sang pur, et c’est la raison pour laquelle Israël ou Jacob est représenté dans le cœur de chaque individu sur cette planète.

Il est également écrit que, tout comme le fit Jehovah Elohim avec Samael et Rahabiel, de même avec le reste des Aeons, les autres Archanges ou le monde de Briah, il a pris des dons de chacun d’eux au nom d’Israël; c’est, Binah, l’intelligence du corps, qui a pris toutes les impuretés du corps et les donna au cœur parce que le cœur est le seul organe dans l’organisme, dans notre physicalité, qui sait comment transformer l’impur en pur, grâce à l’activité des poumons (Aleph).

Dans le monde de Yetzirah, le monde de la formation, le monde des anges, il y a un nom donné à Geburah: Seraphim. Seraphim signifie « serpents de feu », – voilà comment il est traduit; les Séraphins sont liés à Geburah.

Dans le monde de la formation, les serpents de feu, dans le monde de Geburah sont liés au sang – et ces anges, Seraphim, sont représentés avec six ailes. Une paire d’ailes est liée aux poumons. Une paire d’ailes est liée aux reins. L’autre paire d’ailes est liée aux bras. Les bras sont en relation avec les deux patriarches, Abraham et Isaac, ce sont les deux ailes d’un Ange. Mais ici aussi dans les reins, nous avons les ailes enflammées des Séraphim, car elles sont liés aux flammes, au feu dans les reins. Avec les mains ils couvrent leur sexe, parce que toute la puissance du Seraphim réside dans le sexe. Donc, les Séraphim couvrent avec les ailes avant, les bras, le sexe, tandis que derrière eux se trouvent les poumons, liés au vent, et le feu, lié aux reins.

Donc, comme vous voyez, c’est pourquoi il est dit:

    « Mais j’ai quelques choses contre toi, parce que tu souffre (dans ton coeur) que la femme Jézabel (Rahab), qui se dit prophétesse, enseigne et séduit mes serviteurs, pour commettre la fornication et manger des choses sacrifiées aux idoles.

    « Et je lui ai donné du temps pour se repentir de sa fornication, et elle ne s’est pas repentit.

    « Voici, je vais la jeter sur un lit, et ceux qui commettent d’adultère avec elle entreront dans une grande tribulation, à moins qu’ils ne se repentent de leurs actes.

    « Et je vais tuer ses enfants (de fornication) avec (la seconde) la mort, et toutes les églises sauront que je suis celui qui sonde les reins (reins) et les cœurs: et je vous donnerai à chacun de vous selon vos travaux. » – Apocalypse 2: 20-23

La puissance d’un ange se développe selon des œuvres de Chasteté. Nous savons très bien à travers le Taoïsme que les reins sont liés à la puissance du sexe. Avec la clairvoyance, vous pouvez voir au-dessus des reins deux chakras. Quand quelqu’un est chaste, ces deux chakras sont blancs. Cela signifie que cette personne se comporte chastement dans le monde physique. Ainsi, les reins donnent un jugement; les reins de la Balance donnent le jugement de la sexualité.

D’autre part, le chakra des poumons, ou en d’autres termes, les ailes des poumons, sont liés à l’air. C’est comme ça que vous comprenez que lorsque l’énergie monte à travers la colonne vertébrale, à travers Sushumna, Ida et Pingala, et atteint le niveau des poumons, ou le niveau du cœur – qui est le même que – nous recevons les ailes des Anges – les ailes ignées. Ces ailes sont en relation avec les quatre éléments.

Les ailes d’un Ange du Ciel sont liées à la Chasteté à différents niveaux, c’est la façon dont nous devons comprendre au sujet des Seraphim. En relation avec cela, Adam est tombé dans le péché, parce que vous vous souvenez du livre de la Genèse, il est dit que Adam, le cerveau, par Chavah, Eve, les organes sexuels, mangea du fruit défendu. Voici comment cette humanité est tombée du niveau humain dans le niveau animal parce que dans le niveau animal tout le monde meurt; vous naissez et mourez dans la Roue du Samsara; tel est le sens de « car le jour où en mangeras, tu mourras sûrement. » (Genèse 2: 17)

Nous sommes tombés des niveaux supérieurs de l’immortalité aux niveaux inférieurs de mortalité, dans la génération animale. Voilà pourquoi il est ridicule d’entendre les gens dire qu’ils appartiennent à une caste spéciale, à une race spéciale, pure – quand tout le monde dans ce monde physique est né à travers la saleté de l’orgasme, que vous soyez Chrétien, Juif, Musulman, Bouddhiste, Taoïste – tous nous sommes nés par l’orgasme comme des Chaioth, comme des bêtes. Donc, il n’y a personne ici, comme le dit la Bible, qui est bien. Le bien est seulement ce qui est créé avec le sang pur de la transmutation. Voilà pourquoi il est écrit: « Et Dieu vit que cela était bien » – cela fait référence à l’ensemble de ces créations faites à l’intérieur de nous par Dieu, dans un autre niveau.

Alors Adam est tombé parce qu’il a mangé du fruit défendu. Voilà pourquoi il est écrit dans le Zohar que ces êtres humains qui sont déjà tombés dans la génération animale, par l’orgasme, sont devenus des tueurs comme Caïn ou des enfants de Samael, et des adultères, des enfants de Rahabiel, Rahab la prostituée parce que dans le règne animal ces actions ( mise à mort et la fornication) sont liées à ces deux Archanges.

Néanmoins, selon le Zohar, à travers le sacrifice de Samael et Rahabiel dans le monde de Briah, le monde de la création, le cœur peut nous donner accès au niveau humain si nous profitons de ces cadeaux qui sont donnés par ces Archanges.

Les Archanges régient le règne animal; les Archanges régient tous les groupes d’animaux, animaux intellectuels ou irrationnels – les différentes races, les différents groupes; c’est comme ça que les Archanges travaillent dans la mécanicité de la Roue du Samsara. Mais chacun d’eux a donné une partie de leur héritage au cœur, à Israël, à ces attributs qui sont humains, qui viennent d’en haut, pour que nous devenions, pas des Chaioth, mais des Chaim, ce qui signifie vivant, les êtres vivants . Voilà pourquoi il est écrit:

    « Le même jour vint à lui les Sadducéens, qui disent qu’il n’y a pas de résurrection, et lui a demandé, en disant: Maître, Moïse a dit: Si un homme meurt sans enfants, son frère épousera sa veuve, et suscitera une postérité à son frère.

    « Maintenant, il y avait parmi nous sept frères: et le premier, quand il avait épousé une femme, est décédé, et, après n’avoir eu aucun problème, laissa sa femme à son frère: De même, le second, puis le troisième, jusqu’au septième.

    « Et à la fin, la femme mourut aussi. Par conséquent, dans la résurrection, duquel des sept sera-t-elle la femme? Car tous l’ont eue.

    « Jésus répondit et leur dit: Vous êtes dans l’erreur, ne connaissant pas les Écritures, ni la puissance (l’AUN) de Dieu. Car, à la résurrection, on ne se marie ni n’est donné en mariage (comme les animaux), mais est comme les anges de Dieu dans le ciel.

    « Mais quant à la résurrection des morts, n’avez-vous pas lu ce qui a été dit à vous par Dieu, en disant: Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob. Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. » – Matthieu 22: 23-32

En d’autres termes, visualisez ces trois patriarches, liés à ces archétypes que nous avons étudiés en relation avec le sang, les poumons, les reins, qui sont en haut et en bas, et Jacob, le cœur qui se trouve au milieu. Dieu est le Dieu de ces trois patriarches, ces trois archétypes. Binah, Jahavah Elohim, Dieu, n’est pas le Dieu des morts (des Chaioth, des animaux intellectuels), mais des vivants (des Chaim, des êtres humains).

    « Le Dieu, le Démiurge des morts (des Chaioth, des animaux) sont les forces de la Roue du Samsara. La Genèse déclare, « car le jour où tu en mangeras (de l’Arbre du Bien et du Mal) tu mourras. » – Genèse 2: 17

Les âmes qui sont soumises à la Roue du Samsara sont morts; ils sont en train de naître et mourir, ils naissent 108 fois et meurent; une telle mort est liée à la seconde mort parce que si nous ne sommes pas nés en tant que Chaim, en tant qu’êtres vivants, finalement, nous tombons dans la seconde mort qui est Klipoth – la désintégration de l’animalité que nous avons.

Jahavah Elohim n’est pas le Dieu de ces âmes qui sont soumises à la mécanicité de la Roue du Samsara. Selon Jésus, Jahavah Elohim est le Dieu des vivants: Abraham, Isaac, Jacob – donc nous devons travailler alchimiquement avec eux comme nous l’avons expliqué dans d’autres conférences. Le Maître Jésus dit aussi:

    « En vérité, je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’y a point qui s’est élevé de plus grand que Jean Baptiste; toutefois celui qui est dans le royaume des cieux est plus grand que lui. » –

    « Depuis le temps de Jean Baptiste jusqu’à présent, le royaume du ciel souffre de violence, et les violents le prenent par la force. Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean. Et si vous voulez le comprendre, c’est Elijah (Élie), qui est venu. Que celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. » – Matthieu 11:15

Jean-Baptiste était la réincarnation d’Élie. Elie est un Maître du Jour, un autre Aeon; Jean-Baptiste, la réincarnation d’Élie, est venu sur la Terre pour nous enseigner la voie alchimique afin que nous puissions savoir comment devenir un être humain réel – c’est le sens d’Elie à l’intérieur de Jean. Pourquoi? Parce que, en Hébreu, vous écrivez Élijah (Élie) comme suit: Iod Hei Vav. Avant ces trois lettres vous écrivez El (Aleph Lamed). El signifie Dieu. Iod Hei Vav est I-A-O, qui représentent Kether, Chokmah, Binah. Bien sûr, au niveau humain: Iod Hei Vav sont IAO les véhicules d’Abraham, Isaac et Jacob: le Iod est Abraham-Chesed, le He est Isaac-Geburah, et le Vav qui est au milieu, Tiphereth, est toujours Jacob. Ainsi, quand nous disons Iod Hei Vav, en relation avec l’être humain, nous disons, Abraham, Isaac et Jacob – le El de El-IAO, signifie qu’un tel homme est fait à l’image de Dieu, parce que El signifie Dieu – El-IAO, Elijah, Elie.

En Hébreu, le mot pour prophète commence avec Hei. Hanavi est la manière dont vous dites prophète. Hanavi commence par Hei. Alors, quand vous dites Elijah le prophète – vous dites Iod Hei Vav plus le Hei, ou Hanavi. Donc, en d’autres termes, dans le mot, EL-IAO, ou le prophète Elijah, vous dites: Dieu Iod Hei Vav le Hei (le Hanavi), incarné dans Terre. Voilà pourquoi ce grand prophète Elijah, qui est un Aeon, représente un homme à l’image de Dieu, qui est très jaloux de la loi. Et Jean-Baptiste aussi; Jean est: I-E-O-U-A-M-S, les sept voyelles, représentant l’être humain.

Donc, il est écrit qu’il est nécessaire que Élijah vienne avant la venue du Messie. Bien sûr, les gens qui lisent la Bible interprètent littéralement cette déclaration; ils pointent toujours vers ce prophète comme une personne physique qui apparaîtra.

Il y a deux mille ans, il était nécessaire pour ce Aeon, ce prophète du Jour d’apparaître physiquement parce que tout le drame, ou le travail que nous devons faire psychologiquement et alchimiquement, était nécessaire d’être représenté physiquement. Voilà pourquoi Elijah (Élie) est venu et s’incarna et représenta Jean-Baptiste, et l’Aeon Aberamentho également se réincarna et en tant que Jésus représenta le Messie, qui est Chokmah. Ainsi, chaque archétype était représenté physiquement pour que tout le monde comprenne l’initiation.

Maintenant, nous devons comprendre et étudier tous ces événements pour comprendre comment cela se passe en chacun de nous.

Ainsi, s’il est écrit qu’il est nécessaire pour Elijah, EL-IAO, le prophète, de venir en premier: cela signifie que nous devons d’abord atteindre le niveau de l’être humain, parce que Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants , ce qui signifie que vous devez avoir Abraham, Isaac, Jacob, en vous, EL-IAO en vous, afin que vous puissiez recevoir le Messie en vous. Le Messie ne rentre pas à l’intérieur des morts parce que le Messie est Chokmah, le Christ, le fils. Chokmah le fils, Jahavah de Chokmah comme il est appelé dans la Kabbale, n’est pas le Dieu des morts; il est le Dieu des vivants. Nous devons donc mettre en activité ces archétypes pour que nous puissions devenir des véhicules de Chokmah.

Malheureusement, les gens pensent que, tout en croyant à ce qui est écrit dans la Bible, Chokmah viendra et s’incarnera en eux, c’est à dire que, le Christ s’incarnera – mais ils ne sont même pas au niveau de EL-I-A-O, d’Elijah. Élie, je le répète, est EL-I-A-O: Abraham, Isaac et Jacob – un Hanavi, un prophète; c’est une œuvre complète dans le niveau de l’être humain que nous devons tous atteindre.

Voilà pourquoi il est écrit dans le Zohar que ces trois patriarches représentent trois événements initiatiques à l’intérieur de chacun de nous:

  1. d’abord, le changement de nom lié à Abraham
  2. deuxièmement, le changement de lieu, lié à Isaac
  3. troisièmement, le changement d’action, lié à Jacob

Le premier changement est représenté en Abraham – rappelez-vous que Abram était son nom au début. Abram nous rappelle Aleph au début et Mem à la fin de son nom, ainsi que Adam. Abram ou Abraham, est le même Adam, venant d’en haut, mais dans la régénération. En d’autres termes, l’Adam qui est tombé et qui a mangé le fruit, est maintenant ici représenté en Abraham et va changer: il ne va pas manger à nouveau le fruit; il va agir d’une manière différente afin d’entrer dans l’initiation – connaissant le bien et le mal. Voilà pourquoi Abraham a deux enfants:

Ismaël représente ces enfants qui viennent de l’orgasme, qui sont nous tous sur cette terre, que nous soyons Juifs, Musulmans, Chrétiens, Bouddhistes; nous sommes Ismaël, nous tous. Seuls ceux qui transmutent l’énergie et éveillent Isaac à l’intérieur sont ceux qui entrent dans ceux qui sont choisis – car Isaac est Geburah comme kabbalistiquement représenté.

Isaac est le deuxième enfant d’Abraham. Mais parce que Isaac est le jugement et a le pouvoir, ce pouvoir doit être donné à l’Intime, à Chesed, à notre propre esprit particulier.

Voilà pourquoi quand quelqu’un atteint la première initiation des Mystères Majeurs, quand Isaac atteint la colonne vertébrale, ce résultat de la transmutation, de la première initiation, est absorbé par Abraham en haut. Il est dit que l’âme divine devient un avec l’esprit. C’est représenté dans le sacrifice d’Isaac.

33isaac-small

Le Sacrifice d’Isaac

Rappelez-vous que Abraham va tuer son fils unique. Jahavah Elohim, ou les Elohim en d’autres termes, lui ont demandé:

« Donne-moi ton fils. » En d’autres termes, c’est un test pour Chesed, l’Esprit – car Elohim ne parle pas à Isaac et dit: « Isaac, je veux que tu me soit tué; Je veux que tu me sois sacrifié. « Elohim ne parle pas à Isaac; Elohim parle à Chesed. À Abraham, il dit: « donne-moi ton fils » – cela signifie que Jahavah Elohim ne veut que le sang pur, parce que, comme nous l’avons expliqué au début, il y a du sang impur en Isaac. Ce sang impur vient du foie, car Isaac est Geburah, Samael est Geburah, et il y a du sang impur du règne animal, en Isaac. Et la preuve en est que plus tard Isaac engendre deux enfants: Esaü et Jacob. Esaü est le premier, c’est le sang impur, et il est le fils d’Isaac, ce qui signifie le fils de Samael à travers Isaac.

Mais comme vous vous en souvenez, Samael se sacrifia en disant: « Je ne veux pas de ta Torah, donne la à Israël », – donne la au cœur, « et voici une partie de ma lumière; prends la ». Et bien sûr, quand il donne cette lumière, Isaac la prend; tel est le sens d’Abraham qui va sacrifier le sang d’Isaac sur l’autel du sacrifice, c’est un sens profond.

Le Karma est lié au foie. Lorsque vous entrez dans le chemin de l’initiation vous avez beaucoup de karma à payer, et bien sûr vous devez payer en étapes. Celui qui exige que le karma soit payer est le jugement, Samael, parce qu’il est Geburah. Mais si Samael prend tout ce karma en une seule fois, alors nous mourrons physiquement à ce moment là, parce que notre karma est trop grand, et dans le règne animal, Samael est le régent de la mort, l’Ange de la mort, l’Ange qui tue .

Ainsi donc, si nous entrons dans l’initiation, nous disons « je suis ici; Je me suis engagé dans beaucoup d’erreurs dans le passé; J’ai beaucoup de karma. Maintenant, je rentre dans l’initiation; donc mon Isaac est élevé, mais Isaac est lié à Geburah, donc je vais être jugé. » Alors Samael vient. Le Elohim dit à Chesed, « Vous êtes la miséricorde; sacrifiez votre fils. » Ou en d’autres termes, sacrifiez ce mauvais sang, cette impureté, de votre fils.

Quand il va tuer physiquement Isaac, cela représente un événement qui se passe physiquement dans l’initiation dans la vie de tout initié. Lorsque vous atteignez la première initiation des Mystères Majeurs, il y a quelque chose que vous devez payer, un karma que vous devez payer. Mais si Samael n’intervient pas dans cette action, vous mourrez physiquement, parce que la loi tombe sur vous et dit: « Vous avez forniqué, vous avez tué, vous avez volé; vous avez cassé toutes les lois. Et maintenant, vous allez payer tout ce que vous devez. » Mais si nous mourons physiquement, alors nous serons comme dans le début – « bien, j’ai reçu la première initiation et je suis mort maintenant » – Bien sûr, ce serait injuste. Voilà pourquoi Samael a donné cette petite lumière à Elohim dans l’histoire que nous lisons dans le Zohar – il dit que le meurtre sera en accord avec la miséricorde, en accord avec Abraham. Voilà pourquoi Abraham est celui qui va tuer Isaac – la miséricorde va être sur Geburah, sur le pouvoir du jugement, ce qui signifie que l’être humain doit apprendre à utiliser le pouvoir ou le jugement de la miséricorde, qui est Chesed.

Et voilà pourquoi – écoutez soigneusement ce qui est écrit dans le Zohar lorsque Abraham allait poignarder son fils, pour le tuer, un Ange l’arrêta et lui dit: « Ne le faites pas. » Cet Ange est Samael. S’il n’y avait pas Samael, comme dans tout autre sacrifice, Isaac allait mourir. Mais Samael dit: « Ne le faites pas », et arrête la main d’Abraham en train de tuer Isaac, c’est le sacrifice de Samael en relation avec ces deux lois qui s’entrelacent: la loi des animaux et la loi des humains.

Le Karma doit être payé, peu importe quoi, alors il dit: « Ne le faites pas; vous allez payer le karma de la première initiation d’une autre manière. « Voici un bélier. Le bélier est cet animal lié à Aries (Bélier), en relation avec la tête; comme nous l’avons déjà dit: Adam est dans la tête. Samael est la tête; Samael est ce bélier qui est sacrifié au nom d’Isaac. C’est comme ça que vous voyez Alchimiquement et Kabbalistiquement comment Samael sacrifie son pouvoir et se sacrifie lui-même au nom d’Isaac. D’abord, il arrête la main de Chesed; il dit: « Ne le faites pas, parce qu’il y a la miséricorde ici à travers vous, et nous allons payer son karma avec ce bélier ». En d’autres termes, le feu du bélier, l’agneau, est celui qui est sacrifié dans le corps de l’initié parce que le bélier est le feu de Aries (Bélier).

Le bélier agissant à travers Samael d’une manière miséricordieuse est l’Agneau de Dieu qui efface les péchés du monde, ou efface le karma du monde, en d’autres termes. Si ce n’était pas pour la miséricorde de Chesed, alors Samael prendrait soin de cette humanité – en ce moment même cette humanité serait morte. Mais il y a la miséricorde dans le Logos Samael, et c’est la raison pour laquelle il nous donne la possibilité d’effectuer ce nettoyage de notre sang à travers l’initiation et élever Isaac dans notre colonne vertébrale, qui est Geburah, qui est Samael. Et bien sûr, nettoyer aussi Esaü, qui est le sang impur.

Dans la Genèse, vous voyez comment Samael continue la bénédiction et se sacrifier pour Israël. Il est écrit que, après que Jacob prend les bénédictions d’Isaac, grâce à Samael parce qu’il a sacrifié son alliance, Jacob dans le champ de Yesod se bat avec un homme; cet homme, selon le Zohar, est Samael. Samael apparaît en face de lui; mais comment est expliqué ce combat? Il est expliqué comme suit: Esaü, qui est le sang du foie lié à l’animalité, est dans l’acte sexuelle en train de se battre avec le sang du cœur, qui est Jacob.

C’est ce qui arrive à toute personne, à tout initié, au moment de l’acte sexuel. Samael lui donne l’impulsion sexuelle, la puissance sexuelle, et Esaü, qui est l’animalité que nous avons hérité du règne animal, agit immédiatement là. Que veut Esaü? Esaü veut satisfaire l’animalité, atteindre l’orgasme, le spasme, Esaü veut tuer, parce que à travers la fornication nous tuons la vie créatrice de Dieu. Mais Jacob, le cœur, qui est fidèle aux patriarches et à Jahavah Elohim, se bat là dans l’acte même sexuelle.

Samael-Archangel-and-Jacob

C’est comme ça que, dans l’acte sexuel, nous sentons dans notre sang, dans notre sang même, le combat entre Esaü et Jacob. En d’autres termes, dans notre sang même dans l’acte sexuel se trouve le combat de Jacob contre Samael, comme il est écrit:

    Et Jacob resta seul; et un homme lutta contre lui jusqu’au lever du jour. Et quand il a vu qu’il ne gagnait pas contre lui, il a touché le (sexe) creux de sa cuisse; et le creux de la hanche de Jacob se démit (de son animalité), pendant qu’il luttait avec lui.

    Et il dit: Laisse-moi aller, car l’aurore se lève. Et il dit: Je ne te laisserai point aller, sauf si tu me bénis.

    Et il lui dit: Quel est ton nom? Et il a dit, Jacob.

    Et il dit: Ton nom ne sera plus appelé Jacob, mais Israël; car comme tu as lutté avec (la puissance sexuelle de) Dieu et avec (la puissance sexuelle des) hommes, et que tu as prévalu.

    Et Jacob lui a demandé, et dit: Dis-moi, je t’en prie, ton nom. Et il dit: Pourquoi est-ce que tu demandes mon nom? Et il le bénit là.

    Et Jacob appela le nom du lieu Peniel (Pinéale): car j’ai vu (Samael) Dieu face à face, et ma vie est préservée. – Genèse 32: 24-30

Grace à cette bénédiction Jacob devient Israël – grâce aux bénédictions de Samael, grâce aux activités ou le sacrifice de Samael le Logos. Donc, comme vous voyez c’est un combat, c’est une lutte que tout le monde doit avoir en relation avec l’héritage que nous avons de Samael.

C’est pourquoi il est écrit dans de nombreuses écritures que Samael dit: « Je suis le créateur, » parce qu’il est lié à la puissance sexuelle et à beaucoup d’autres choses; ainsi, dans la mystique Juive Samael intervient avec Abraham en arrêtant le meurtre d’Isaac, Samael tient la main d’Abraham, et intervient également avec Jacob lors du combat avec lui, et le bénit après.

Ainsi, le sacrifice de Samael est très profond, car son dernier effort, son dernier sacrifice a été fait par Samaël Aun Weor, son Dhyani Bodhisattva – pour donner toute sa doctrine à cette humanité, pour que nous puissions vaincre sa puissance et nous donner le pouvoir de devenir des êtres humains – c’est pourquoi Samael est un créateur d’êtres humains – ou d’animaux. Cela dépend de la façon dont vous utilisez la force sexuelle; si vous atteignez l’orgasme vous créez seulement des animaux, il vous suffit de se multiplier comme des animaux. Si vous transmutez, vous devenez alors les enfants de Samaël Sabaoth.

Questions et Réponses

Public: Quand vous parlez de – Maître comme le grand Gibor … qui représente Chokmah dans la Conjuration des Sept, vous dites Samaël Sabaoth et Elohim Gibor, y a-t-il une relation avec cela?

Instructeur: Dans la Conjuration des Sept quand nous disons: « Par Samaël Sabaoth et au nom d’Elohim Gibor éloigne-toi Andraméleck, » nous invoquons les forces de Chokmah à travers Samael qui est Geburah, et à travers les forces de Elohim Gibor (qui sont les forces de Atziluth), qui sont les forces liées à l’homme, à la loi, pour lutter contre Andraméleck. Andraméleck représente les individus qui sont nés comme des bêtes et qui ne suivent pas la doctrine de Samaël Sabaoth, mais qui suivent la doctrine de Ésaü: des animaux, Ismaël: des animaux.

Public: Est-ce la même manière que dans la voie du bodhisattva, mais sous forme Chrétienne/Juive?

Instructeur: Bien sûr; c’est le chemin du Bodhisattva, sans aucun doute, parce que le Bodhisattva en Sanskrit signifie cet individu qui devient le véhicule de Chokmah, du Christ. Donc, dans ce cas, toutes les actions et les œuvres que nous expliquons ici sont liées au Bodhisattva étant né à travers le mysticisme ou la doctrine écrite dans le Zohar et écrite dans la Genèse. L’Exode, à travers Moïse, signifie la transformation de cet Être Humain en un surhomme et c’est précisément le chemin du Bodhisattva. Comme nous l’avons dit, le chemin du Bodhisattva n’a rien de nouveau; Moïse a écrit cela dans le livre de la Genèse, en différentes étapes, dans une manière kabbalistique, pour que nous comprenons le chemin.

Malheureusement, les gens lisent les Écritures comme si elles ne sont que des histoires – parce que chacun de ces Aeons, Maîtres du Jour, est venu physiquement pour représenter une partie du drame. Le dernier qui est venu pour en finir avec ce drame en différentes étapes était Jésus de Nazareth, le Maître Aberamentho qui représente l’archétype supérieur. Comme nous l’avons dit, Moïse est le corps de la volonté.

Public: Vous avez parlé plus tôt, « le royaume des cieux souffre de violence et le violent le prend par la force ». Qu’est-ce que cela signifie, « le violent prend le ciel par la force »?

Instructeur: La violence, la force, est liée à Geburah. Comme nous l’avons expliqué, c’est dans le royaume des animaux que vous voyez beaucoup de violence. Les animaux se comportent instinctivement – il y a beaucoup de violence. Et, malheureusement, dans le royaume de l’animal intellectuel, il y a aussi de la violence – et de la violence par rapport à Geburah. Vous voyez maintenant il y a des guerres et des bruits de guerres, et c’est en relation avec Geburah parce que nous agissons et nous prenons la force de Mars, de Maadim, de la manière des animaux, malheureusement.

Mais quand on connait la doctrine, le royaume des cieux souffre de violence; et de quelle façon souffre-il de violence? De la façon que nous expliquons ici. Nous devons sacrifier notre animalité, toutes les forces animales, l’histoire du Zohar explique, à savoir comment Samael sacrifia une partie de sa lumière. Cela signifie que, dans notre cas, cette puissance animale de Samael, qui est dans notre niveau d’animal, doit être sacrifiée; et prendre cette partie de cette lumière et la donner au cœur qui est Jacob – la donner à Isaac. Tout cela est un processus d’initiation dans lequel le ciel souffre la violence, ce qui signifie parce que nous prenons les forces des Archontes, des Aeons, des Maîtres du jour qui régit la Roue de Samsara, nous leur prenons des forces pour donner naissance à l’Être Humain à l’image de Dieu. Et c’est comme ça que le ciel souffre de violence.

« Et le violent prend par la force », ce qui signifie que dans l’acte sexuelle même, de la même manière que Jacob a pris cette bénédiction par la force, en luttant contre Samael – de la même manière nous devons prendre cette bénédiction de Samael: combattre dans l’acte sexuel même pour transmuter l’énergie sexuelle. C’est comme ça que vous prenez le ciel par la force – en étant violent de cette façon.

Public: Si Geburah est bien compris et craint dans le sens de la crainte révérencielle, comment Geburah est-il lié à Ra (le mal en Hébreu) exactement? Quelle incidence cette relation a-t-elle sur le responsable de l’exploration de Daath?

Instructeur: Geburah est lié à Ra (le mal en Hébreu); elle est liée à Ida – rappelez-vous qu’il est écrit que c’est à travers Ida, à travers Chavah, à travers les organes sexuels, que nous forniquons. Et alors c’est vraiment Ra, et ce Ra est très actif chez les animaux. Les animaux agissent à travers Ra, à travers Ida: ils se multiplient à travers la fornication.

Et bien sûr, en étant dans le règne animal intellectuel, nous devons développer cette crainte, cette crainte de Dieu. Avec cette connaissance, vous devez sentir cette crainte, cette peur dans l’acte sexuelle même. Le commencement de la sagesse est cela – craindre d’atteindre l’orgasme – mais pas une peur de la peur égoïque – mais cet amour que vous développez à travers votre force sexuelle, qui est Geburah, grâce à votre volonté, qui est Tiphereth. La Monade a deux âmes – Geburah et Tiphereth.

À travers Geburah l’homme nait au début. Geburah est Isaac; c’est au tout début. Et après cela vient Jacob, qui est Tiphereth. Mais s’il n’y avait pas Geburah, Ra, Samael, c’est impossible de naître parce que nous avons besoin de la volonté, et c’est précisément le Ra ou le mal qui est mal compris dans la Bible. Parce que, malheureusement, de cette chute, cette humanité d’animaux intellectuels utilise cette force de Geburah dans le mauvais sens: l’homicide, les guerres au nom de la religion, au nom de la politique, au nom de la race, etc ; c’est l’animalité.

Pour développer la justice à l’intérieur de nous dans le niveau humain, nous devons vaincre le niveau animal qui est régit par Samael et Rahabiel. C’est comme ça que nous allons comprendre ce que Ra, le mal, est, en relation avec Daath, l’Arbre de la Connaissance. Nous ne connaissons pas le bien et le mal. Dire « ceci est bien » ou dire « ceci est mal » est facile, mais connaître le bien du mal et le mal du bien est très difficile. C’est seulement lié aux Dieux; seul les Elohim connaissent le bien du mal ou le mal du bien. En tant que Samael qui est un Logos – il agit dans le règne animal à travers Ra, le désir sexuel, parce que c’est le niveau de l’animal irrationnel et nous apprenons à ce niveau de ne pas forniquer, de ne pas tuer. Mais nous avons la libre volonté – vous voyez? – Libre volonté. Et ceci est liée à Geburah – libre volonté – la volonté qui agit dans l’acte sexuel.

Public: Nous utilisons Ra dans de nombreux mantras …

Instructeur: Quand nous disons Ra, le mal, nous faisons référence au mot Hébreu Ra, qui est Reish et Ayin. Ra signifie le mal ou la manière dont l’individu agit mécaniquement dans la Roue du Samsara, à travers les animaux. Mais le RA que nous pratiquons dans le Gnosticisme, n’est pas écrit avec Ayin; c’est seulement une lettre R isolée, comme dans IsRAël. Vous voyez? – Israël a le Ra au milieu du mot. Israël (Iod, Shin, Reish, Aleph, Lamed) – ce Ra est le Ra déjà transformé, extrait de Ra, de Geburah qui est le Ra -Reish, Ayin – ceci est le Ra (Reish, Ayin) = mal, transformé par Jacob en Reish. Ainsi, prenez ce Ayin de Ra et laissez le R par lui-même, c’est le RA égyptien, et le RA du feu d’Israël qui signifie, le Dieu « EL » qui à travers Ish (feu) connaît le bien et le mal. Ce « R » en lui-même est le RA égyptien, c’est la Lumière Solaire, se référant aux forces supérieures.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Sacrifice of Samael